22 Déc

Chroniques de Noël. Nancy Peña et Madame reviennent avec Un temps de chien et c’est drôlement bien !

Couv_294115Aïe ! Noël approche à la vitesse de la lumière et vous séchez affreusement question cadeaux? Alors voici rien que pour vous une sélection de BD qui feront à coup sûr de l’effet au pied du sapin.

Pluie et froid au balcon, apocalypse dans la maison ! C’est un proverbe qui a tout son sens quand on est l’heureux propriétaire d’un chat qui, de peur d’alourdir son doux pelage, préfère par temps de pluie ne pas poser les coussinets dehors et mettre le salon dans un état second, proche de la décharge municipale.

Une fois ce salon retourné, renversé, malaxé, Madame rêve devant la fenêtre. Madame, c’est le nom du félin de Nancy Peña. Et elle ne fait pas que rêver Madame, elle bouscule, elle dépense, elle pilote, elle souffre, elle fatigue, elle décompresse, elle panique, elle suggère, elle somatise, elle étudie… tout ça et bien plus.

Encore une histoire de chats diront les médisants. Oui c’est vrai, Madame est une histoire de chats mais on est loin de Chi de Konami Kanata, de Chat-Bouboule de Nathalie Jomard ou encore du Chat de Geluck. Madame, c’est beaucoup de tendresse, de poésie et d’humour, un concentré de vie, de poils et de griffes dans une enfilade de gags plus drôles les uns que les autres. On rit mais on s’émeut aussi.

80 pages, autant de gags, un album à lire par un temps de chien ou pas.

Eric Guillaud

Un temps de chien, Madame (tome 2), de Nancy Peña. Editions La Boîte à Bulles. 13€

PlancheA_294115

18 Déc

Chroniques de Noël : Le Passeur, récit post-apocalyptique signé Hermann et Yves H.

Hermann-LE-PASSEUR_GDOKAïe ! Noël approche à la vitesse de la lumière et vous séchez affreusement question cadeaux? Alors voici rien que pour vous une sélection de BD qui feront à coup sûr de l’effet au pied du sapin.

L’univers est post-apocalyptique à souhait, sombre, inquiétant et violent, les personnages principaux, Sam et Samantha, forment un tandem en errance ou plus précisément en quête de quelque chose, l’auteur s’appelle Hermann…, Il y a comme du Jeremiah dans l’air, mais ce n’est pas du Jeremiah, c’est le nouveau one shot du Grand Prix d’Angoulême 2016 sur un scénario du fiston Yves H.

Le Passeur, nom de ce nouveau one shot, nous entraîne dans une étrange ville frontière. Tout y est en ruine, figé, mort. Mais l’endroit, aussi sordide soit-il, serait le passage obligé pour le « Paradize ». Tout est dans le nom, une belle promesse dans un océan de désespoir. Alors Sam et Samantha s’y rendent et espèrent, contre une poignée de billets, qu’un passeur leur ouvre la porte de ce monde meilleur…

Noir, définitivement noir, ce récit à la croisée de l’anticipation et du thriller ne laisse aucune once d’espoir filtrer. Pourtant, jusqu’au bout de l’aventure, c’est bien l’amour qui guidera Sam et Samantha…

Eric Guillaud

Le Passeur, de Hermann et Yves H. Editions Dupuis. 15,50€

© Dupuis / Hermann et Yves H.

© Dupuis / Hermann et Yves H.

15 Déc

Chroniques de Noël : L’ours Barnabé en intégrale, de l’humour à toutes les pages

 9782849532737_1_75Aïe ! Noël approche à la vitesse de la lumière et vous séchez affreusement question cadeaux? Alors voici rien que pour vous une sélection de BD qui feront à coup sûr de l’effet au pied du sapin.

Un ours qui joue les funambules ou les astronautes, qui sait expliquer avec force la différence entre l’art classique et l’art contemporain, qui peint sous l’eau avec une flûte, qui sculpte des chevaux comme d’autres dessinent des moutons… il n’y en a qu’un et il s’appelle Barnabé.

Et il est de retour Barnabé. De retour pour quelque 190 pages d’humour à la Philippe Coudray. Une quatrième intégrale qui réunit les tomes 12 à 15 avec en prime quatre planches inédites. Que demandez de plus ? Les fans de la série – qui existe depuis la fin des années 1980 – seront aux anges, les autres pourront découvrir un univers léger en apparence où l’on cause quand même d’écologie, de productivisme… de choses parfois très sérieuses.

La série a reçu le Prix RTL Enfants en 1992, le Prix des écoles à Angoulême en 2011 et a été nommé pour l’Alph’Art du meilleur album humour toujours à Angoulême en 1990.

Eric Guillaud

L’Ours Barnabé, Intégrale tome 4, de Philippe Coudray. Editions La Boîte à bulles. 24€

13 Déc

Chroniques de Noël : Deux Zep pour les fêtes sinon rien…

9782369811855_cover-1Aïe ! Noël approche à la vitesse de la lumière et vous séchez affreusement question cadeaux? Alors voici rien que pour vous une sélection de BD qui feront à coup sûr de l’effet au pied du sapin.

Zep, c’est le papa de Titeuf. Nous sommes d’accord. Mais pas seulement. Depuis pas mal d’années, l’auteur suisse s’est essayé et très vite imposé dans un domaine plus adulte avec des albums comme Découpé en tranches, Happy Sex, Carnet intime ou encore Une histoire d’hommes.

Il revient en cette fin d’année avec deux récits du même tonneau. Un bruit étrange et beau aux éditions Rue de Sèvres et la suite de What a wonderful world! chez Delcourt.

Le silence, la solitude, la chasteté, la pauvreté, l’obéissance… C’est la vie que s’est choisie William en intégrant il y a 25 ans l’ordre des Chartreux. Une vie rythmée par les prières. William pense être en 2016 mais il n’en est même pas sûr. Il faut dire que le bruit du monde extérieur arrive avec peine jusqu’à lui. Jusqu’à ce jour du moins où il est convoqué par un notaire. Il a hérité de plusieurs millions. Lui s’en moque mais pas son monastère qui tombe en ruine. Il faut réparer le toit qui fuit. William accepte de partir pour Paris récupérer l’argent. Sur la route, il rencontre une femme, Méry. Elle n’a plus que quelques mois à vivre et compte bien profiter du temps qui lui reste…

Un Bruit étrange et beau fait immédiatement penser à Une Histoire d’hommes publié en 2013 chez le même éditeur, WHAT A WONDERFUL WORLD 02 - C1C4 OK.inddavec le même style graphique, la même approche très humaine, presque intimiste. Zep sait faire rire, il sait aussi émouvoir et interroger, nous interroger, sur la vie et ce qu’on en fait. Un très bel album.

On quitte la fiction pour un autre genre,  plus proche du dessin de presse et des préoccupations socio-économico-culturo-politiques actuelles. Le ton est ici à l’humour mais pas toujours, en tout cas pas lorsqu’il s’agit d’évoquer le 13 novembre ou le sort des migrants. Alors que la ville d’Alep n’en finit pas d’agoniser, le deuxième volet de What a wonderful world! s’ouvre sur un court récit au scénario très noir confrontant le blondinet Titeuf à des tirs, à des explosions, à des bombardements, à la mort… 42 cases qui nous rappellent si besoin est que la guerre a frappé et peut encore frapper sur notre territoire, semant la mort et jetant des millions d’hommes, de femmes et d’enfants sur les routes de l’exil. Une page pour lutter contre « notre incroyable capacité au cynisme » , déclarait l’auteur en 2015 au moment de la publication de cette histoire sur le blog What a wonderful world! hébergé par lemonde.fr.

Il y a de la colère dans ce livre mais aussi beaucoup de dérision et d’autodérision, Zep évoquant en vrac le débarquement des Pokemon, l’école, la malédiction des auréoles sous les bras, la vie façon 2.0, la journée de la femme, la déchéance de la nationalité, le relookage des préservatifs, sa calvitie, pardon, sa légère perte de cheveux au sommet du crâne… Bref, un regard à la Zep sur un monde qui ne tourne pas toujours bien rond !

Eric Guillaud

Un Bruit étrange et beau, de Zep. Éditions Rue de Sèvres. 19€

What a wonderful world!, de Zep. Éditions Delcourt. 19,99€

 

06 Déc

Chroniques de Noël. 10 BD pour les marmots à glisser vite fait bien fait sous le sapin

Aïe ! Noël approche à la vitesse de la lumière et vous séchez affreusement question cadeaux? Alors voici rien que pour vous une sélection de BD qui feront à coup sûr de l’effet au pied du sapin. 10 BD pour les petits, les mioches, les marmots, les lardons et les mouflettes, de l’humour mais pas que, du bon goût toujours…

gO9bqX0m75VDZIehVt7G0PBwhpG9N5Ot-couv-1200Lui ne devrait plus avoir l’âge de jouer aux billes ou à la dinette depuis longtemps, pas plus de s’énerver sur Minecraft ou je ne sais quel autre jeu virtuel. Mais il a un énorme avantage sur nous les humains, Cédric est un héros de papier, éternel ou presque. Et ça fait 30 ans que ça dure, 30 ans qu’il a huit ans, 30 ans que ses aventures familiales nous font marrer. Alors, pour fêter ça dignement, les éditions Dupuis nous offrent un best of intitulé Drone d’anniversaire et réunissant des gags festifs d’anniversaire. Bougies à toutes les pages!

Il n’a pas encore 30 ans mais il en est pas loin. Le Petit Spirou est l’un des enfants terribles les plus célèbres de la bande dessinée franco-belge. Il EYBijQ79QigOTlKbP0GL9O22QcO9IGhM-couv-1200faut dire que Spirou, le grand, lui a préparé le chemin depuis 1938, date de son apparition dans le journal du même nom. Le Petit Spirou, c’est aujourd’hui dix-sept tomes d’histoires drôles et légèrement impertinentes, dix-sept tomes et pas mal de compilations comme celle-ci sortie en novembre, Presque tout sur ma mère, une série de gags mettant en scène la maman du Petit Spirou. Franchement drôle !

Tous ceux qui ont joué un jour au flipper ou aux jeux vidéos savent ce que signifie « game over ». Fin de partie. Tu peux recommencer. Le Petit Barbare, lui, recommence depuis bientôt 12 ans et 15 albums sans se lasser un instant. Pourtant, inexorablement, chaque page de gag se termine 51w+Iuyz5PL._AC_UL320_SR232,320_d’une façon particulièrement horrible mais tellement drôle. Tour à tour, le Petit Barbare est écrasé, déchiqueté, cuit, broyé, découpé, désintégré, ici en voulant sauver une princesse, là en essayant de flinguer des monstres ou de déjouer des pièges… À chaque fois il échoue, à chaque page, il revient. Et peu importe le danger, le Petit Barbare doit accomplir sa mission, rejoindre la fin d’un niveau (de jeu). Dérivée de Kid Paddle, la série Game Over est un best-seller de l’édition BD avec plus d’un million d’exemplaires vendus depuis son lancement et des auteurs pour le moins heureux.

Le tome précédent s’est vendu à plus de 180 000 exemplaires sur l’année 2015. Un carton. Et tout porte à croire que le tome 19 publié à laCouverture19 rentrée en fera de même. La série des Légendaires est une valeur sûre. Si elle était côté en bourse, je vous conseillerais d’en acheter des parts vite fait bien fait histoire de mettre votre petite famille à l’abris. En attendant, vous pouvez toujours acheter ce nouvel album où l’on retrouve Danaël et Shirmy mariés, menant une vie de fermiers, ou encore Jadina, en pirate de l’air. Les initiés comprendront !

 

chi-une-vie-de-chat-manga-volume-9-grand-format-262500C‘est peut-être l’un des chats les plus célèbres de la planète BD, Chi n’en finit pas de faire les beaux jours des éditions Glénat. Après la parution de ses aventures en format manga, les voici en grand format, les mêmes histoires mais en plus grand. Le neuvième tome vient de sortir et on ne peut raisonnablement pas s’en lasser. Avec un propos universel, un langage chat sans frontière, un graphisme épuré, un découpage simple, Konami Kanata a su conquérir un très large public. Dans ce neuvième volet, Chi reçoit une invitée, une chatte voisine, avec un magnifique coeur rouge en pendentif…

Magique ! Tout le monde connaît Blanche-Neige, le célèbre conte des frères Grimm inspiré d’un mythe germanique très ancien. Un royaume en blanche-neige-lylian-bd-volume-1-simple-268722hiver, une reine qui se pique les doigts avec une aiguille, des gouttes de sang qui perlent sur la neige… et ce désir gardé secret : « Si je pouvais avoir un enfant, blanc comme la neige, rouge comme le sang et noir comme l’ébène, mon âme en serait comblée à jamais ». La suite, Lylian au scénario, Nathalie Vessillier au dessin et Rozenn Grosjean aux couleurs nous la racontent avec passion et talent. Leur livre n’est pas une adaptation de plus mais une remarquable transposition dans un univers très personnel, au graphisme, aux décors, aux atmosphères très singulières. Chacune de ses planches est un bonheur, tout y est réunit pour titiller de la plus belle manière notre imaginaire. Coup de coeur.

9782344009963-LPlus de réseau. Zéro G. Nada. La fin du monde… En arrivant à Mortebouse, Lou et ses copines comprennent très vite qu’elles vont devoir se passer de leur compagnon de tous les instants, le portable. Et quand je dis zéro G, c’est vraiment zéro G. Même pas de SMS, retour aux méthodes ancestrales, il va falloir écrire des cartes postales (des quoi ?) pour rassurer les parents et leur dire que tout va bien dans le trou du c… du monde, pardon dans ce coin absolument paradisiaque où il y aurait, quand même, se dit-il, quelques jeunes garçons sympathiques. Tout n’est pas perdu… Le succès ne change rien, la série Lou affiche toujours autant de fraîcheur dans son propos et ce n’est pas pour rien qu’elle a remporté de nombreux prix, notamment deux fois le prix Jeunesse du festival d’Angoulême, qu’elle s’est vendu à 2,5 millions 9782344018934_1_75d’exemplaires, et qu’elle a été adaptée en série animée puis au cinéma par l’auteur lui-même. À acheter les yeux fermés, enfin pas trop quand même !

Mickey, Donald, Picsou, Rapetou, Pat Hibulaire, Géo Trouvetou, Dingo, Daisy… ne cherchez plus, tous les héros de Disney ont trouvé refuge dans le catalogue Glénat depuis plusieurs années. Une véritable passion pour le boss de la maison d’édition qui a même réussi à obtenir les droits pour de nouvelles aventures imaginées par la crème des auteurs francophones. Il faut dire que les albums sont à chaque fois magnifiques, à l’image de ces Extraordinaires histoires de Noël réunies ici, toutes écrites et dessinées par le génial Carl Barks. Une oeuvre à (re)découvrir !

9782344017906-LUn livre pour filer droit sous la couette ! Spooky est de retour pour de nouvelles aventures épouvantablement drôles dans sa pension pour monstres, la plus cool de Londres nous souffle-t-on dans l’oreillette. Au menu de ce deuxième tome : un nouveau pensionnaire, Lenny Pelly, un petit vampire un peu spécial qui préfère les plages ensoleillées et le surf aux châteaux hors d’âge et poussiéreux de Transylvanie. Pas vraiment une BD, pas vraiment un roman, un peu des deux à la fois mon capitaine, Spooky et les contes de travers offre un univers déjanté à souhait. La sortie de ce deuxième tome est accompagné d’un cahier de coloriage et d’activités ainsi que d’un petit cahier intime…A6UuVLM6DWNLbadAJ25XDtKP0rZltYot-couv-1200

Avant de les retrouver au cinéma en février sous la direction de David Moreau, les héros de Seuls reviennent pour une dixième aventure en BD scénarisée par Vehlmann et mise en images par Gazzotti. Un tandem de choc pour une série à succès qui raconte l’histoire de cinq gamins qui se réveillent un beau jour au pays des limbes et doivent apprendre à se débrouiller seuls… Avant de se lancer dans cette aventure, le dessinateur Gazzotti animait la série Soda, d’où la proximité graphique que vous ne manquerez pas de constater. Vehlmann, pour sa part, a depuis quelques années repris le scénario de la mythique série Spirou et Fantasio. Autant dire que Seuls est entre de bonnes mains…

Eric Guillaud

Drone d’anniversaire!, Cédric best of, de Laudec et Cauvin. Éditions Dupuis. 10,80€, Presque tout sur ma mère, Le Petit Spirou présente…, de Tome et Janry. Éditions Dupuis. 7,50€, Very Bad Trip, Game Over (tome 15), de Midam, Adam et Patelin. Éditions Glénat. 10,95€, World without, Les Légendaires (tome 19), de Patrick Sobral. Éditions Delcourt. 10,95€, Chi – Une vie de chat (tome 9), de Konami Kanata. Éditions Glénat. 9,99€, Blanche-Neige, de Lylian, Vessillier et Grosjean. Éditions Delcourt. 17,95€, La Cabane, Lou (tome 7), de Julien Neel. Éditions Glénat. 9,99€, Mes extraordinaires histoires de noël, collectif Disney. Éditions Glénat. 17,95€, Charmant vampire, Spooky et les contes de travers (tome 2), de Elian Black’Mor et Carine-M. Éditions Glénat. 17,50€, La Machine à découvrir, Seuls (tome 10), de Vehlmann et Gazzotti. Éditions Dupuis. 10,60€

 

03 Déc

Chroniques de Noël : le Bouboule-book collector de Nathalie Jomard pour tous ceux qui aiment Chat-Bouboule

album-cover-large-31415Aïe ! Noël approche à la vitesse de la lumière et vous séchez affreusement question cadeaux? Alors voici rien que pour vous une sélection de BD qui feront à coup sûr de l’effet au pied du sapin.

Fais pas chi, fais pas chat. Elles sont partout ces fameuses bouboules de poils, sur les réseaux sociaux, dans le Neuvième art et sur nos canapés. Tout ça pour quoi ? Dormir. Car oui, la majeure partie de la vie d’un chat consiste à dormir quand nous les humains, nous devons trimer des heures et des heures pour ramener des croquettes à la maison. Quelle misère!

Bon, je vous l’avoue, les chats, ce n’est pas ma tasse de thé, même pas de lait, non, je serais plutôt poisson rouge. Pas de bruit, pas de poils, pas de crottes, pas de vomis, pas de griffures sur le montant du meuble Louis XVI, juste des bulles. Et je sais de quoi je cause, j’ai deux spécimens de poilus à la maison.

Une fois tout ça avoué, je reconnais que le chat de Nathalie Jomard me fait bien marrer. D’abord parce qu’il est vraiment bouboule, ensuite parce qu’il est loin d’être parfait moralement. Rien à voir avec le Chi de Konagi Kanata. Lui ferait plutôt dans le rock’n’roll tendance punk. Sa mission si vous l’acceptez : pourrir la vie de ses colocataires et accessoirement de ses maîtres.

Mais pas d’inquiétude, Nathalie Jomard délivre dans un élan de solidarité mal contrôlé les dix commandements pour survivre à un chat, le premier étant la fuite. À bon entendeur, chalut…

Eric Guillaud

Le Bouboule-Book collector, Chat-Bouboule, de Nathalie Jomard. Editions Jungle! 19,90€

L’info en + : cet album collector contient les tomes 1 et 2 des aventures de Bouboule. Une double ration de pâtée en somme…

22 Déc

Chroniques de Noël : What a wonderful world!, un Zep pour les grands et les pas trop petits

ZEpppAïe ! Noël approche à la vitesse de la lumière et vous séchez affreusement question cadeaux? Alors voici rien que pour vous une sélection de BD qui feront à coup sûr de l’effet au pied du sapin.

Demander aux pires tyrans de la planète de prendre la pose et de sourire le temps de leur tirer le portrait, il n’y a qu’un Zep pour imaginer la scène et la représenter de quelques coups de crayon. Cet excellent dessin ouvre l’album What a wonderful world! paru aux éditions Delcourt en octobre dernier. 180 pages d’histoires courtes de 1 à 3 ou 4 planches dans l’esprit des dessins de presse.  « J’ai retrouvé le plaisir d’une forme de dessin d’actu… », confie Zep, « même si l’actualité en question était surtout celle de mon atelier ».

L’actu de son atelier mais aussi du monde. Zep évoque en vrac et dans le plus grand désordre J.J. Cale, la drague, le sport, la sexualité des super-héros, les poils dans les urinoirs, la bande de Gaza, la guerre en Syrie, l’érection matinale, le porno, les choux de Bruxelles, les musées, les jeunes qui s’engagent pour le djihad, les bonnes résolutions de la nouvelle année… autant de questions essentielles qui font la vie. « Le dessin est une sorte de sixième sens. Je dessine pour raconter. Je me raconte, mais en vrai, je raconte le monde dans lequel je vis à travers mon personnage ».

What a wonderful world! est à l’origine un blog hébergé par lemonde.fr que Zep a lancé en 2014. Même s’il entretient « des rapports assez conflictuels » avec Internet, Zep met rapidement son blog sur orbite avec plus d’un million de pages vues dès les débuts. Alors pourquoi repasser en mode papier ? « Parce que j’aime les livres! », explique Zep, « Mes livres sont mes propres balises. Plus que mon âge, ce sont mes livres qui me font grandir… ». Dire que c’est du grand Zep sous-entendrait qu’il existe du petit Zep ou du moyen Zep, ce qui n’est pas le cas. Alors, disons simplement que c’est du Zep !

Eric Guillaud

What a wonderful world!, de Zep. Editions Delcourt. 19,99€

Chroniques de Noël : Flora et les étoiles filantes de Chantal Van Den Heuvel et Daphné Collignon

BD-FloraAïe ! Noël approche à la vitesse de la lumière et vous séchez affreusement question cadeaux? Alors voici rien que pour vous une sélection de BD qui feront à coup sûr de l’effet au pied du sapin.

À 20 ans, Flora rêvait d’être grand reporter, de parcourir le monde à la recherche des derniers gorilles du Kilimandjaro, Finalement, à 40 ans, elle travaille comme pigiste dans Coucou, la feuille de chou d’une société de logements sociaux. Rien de très jouissif, un boulot alimentaire comme tant d’autres qui lui permet quand même, mais jusqu’à quand, de payer l’emprunt pour sa maison. Et c’est déjà pas mal. Flora fait partie de ces célibataires non volontaires, divorcée, et bien décidée à retrouver l’âme soeur. Mais comment faire ? Par l’intermédiaire du site de rencontres sur lequel elle s’est inscrite ? Ce n’est pas gagné…

Les bandes dessinées sur les quarantenaires en crise font ployer les étagères des librairies spécialisées. Certaines sortent tout de même du lot comme celle-ci, parue en octobre dernier au Lombard. Flora est une héroïne attachante, très attachante, et plutôt mignonne, qui nous raconte son quotidien de femme violemment plaquée par son homme et à la recherche d’un « petit coin où être heureuse et trouver l’amour… comme à peu près sept milliards d’individus!« . Un graphisme sobre et raffiné, une histoire simple mais joliment racontée, un album sympathique pour les quarantenaires et les autres !

Eric Guillaud

Flora et les étoiles filantes, de Chantal Van Den Heuvel et Daphné Collignon. Editions Le Lombard. 14,45€ 

Capture d’écran 2014-12-17 à 17.21.50

20 Déc

Chroniques de Noël : des chats qui ne vous laisseront pas de poils sur le canapé

encyclopedieCurieuseBizarreT2Non seulement, ces chats là ne vous laisseront pas de poils sur le canapé mais ils ne vous réveilleront pas non plus à 5h00 du matin dans l’espoir d’un festin de croquettes. Non, ces chats-là sont des chats de papier, des héros de BD. Aucun risque donc si vous êtes allergique à nos amis félins.

Pourquoi les chats enterrent-ils leurs cacas ? Eh oui, pourquoi ? Je suis persuadé que cette question vous taraude l’esprit depuis toujours. Tout simplement pour éviter d’être repérés par leurs prédateurs. C’est l’une des nombreuses réponses qu’apporte L’Encyclopédie curieuse et bizarre dont le deuxième volume fraichement sorti est consacré aux chats. Vous pourrez aussi y découvrir la liste de leurs super-pouvoirs, leurs techniques d’intimidation, le sens du ronronnement, leurs caractères… et des millions d’autres choses. Trois parties dans cet ouvrage, l’ABC du chat pour tout savoir de lui, des histoires de chats et pour finir des trucs et astuces matoumatiques, le tout illustré avec bonheur et humour par Billy Brouillard (L’Encyclopédie curieuse & bizarre (tome 2), de Billy Brouillard et Guillaume Bianco. Editions Soleil. 14,95€)9782756047898_1_75

Une autre question : savez-vous ce qu’est un ocelot ? Un félin qui vit en Amérique du sud et en Amérique centrale. Et celui que vous voyez sur la couverture de cet album paru aux éditions Delcourt s’appelle Doudou de la Gür Gandine et vient de remporter le premier prix du concours « La France qui miaule ». Autant dire que sa maîtresse n’est pas prête à confier l’animal à n’importe qui. Sauf que notre Doudou de la Gür Gandine finit par tomber entre les mains de gens peu scrupuleux qui vont le kidnapper pour en tirer de l’argent. Le Doudou parvient à s’échapper et se retrouve seul à errer dans les rues de Paris. Pas longtemps, Doudou de la Gür Gandine croise le chemin de quelques matous parigots. Et le voilà parti pour une nouvelle aventure, simple mais merveilleusement bien mise en images par Agnès Fouquart. (Ocelot le chat qui n’en était pas un, de Morvan, Tréfouël et Fouquart. Editions Delcourt. 12,50€)

Eric Guillaud

Chroniques de Noël : Malabar, le super-héros qui fait des bulles chez Dupuis

Couv_258376Aïe ! Noël approche à la vitesse de la lumière et vous séchez affreusement question cadeaux? Alors voici rien que pour vous une sélection de BD qui feront à coup sûr de l’effet au pied du sapin.

Il a combattu les animaux les plus sauvages, affronté les monstres les plus terribles, renvoyé dans leurs manoirs les fantômes de la pire espèce, exploré les territoires les plus lointains, sauvé la vie de millions de gens, c’est un héros, un super-héros, qui arbore fièrement un gros « M » sur son torse, un « M » qui veut dire Malabar.

Forcément, ça vous rappelle quelque chose. Un personnage hors du commun, un gars du genre costaud, du genre qu’on ne contredit pas, un Malabar quoi !

Depuis 1969 et jusqu’à peu son physique de Monsieur Propre croisé Tintin a hanté le papier d’emballage des fameux bubble-gum du même nom reconnaissables à leur couleur rose.

Un rose que même les garçons les plus teigneux du quartier adoraient. Un Malabar par-ci, un Malabar par-là… Et ça masticotait du matin au soir, du soir au matin. Ça masticotait et ça tatouait ! Car dans chaque Malabar se cachait un tatouage qui donnait l’air d’un dur, d’un pirate, d’un cow-boy… au service du bien quand même.

Disparu des écrans radar il y a quelques temps, Malabar refait surface grâce au travail minutieux d’Alain Lachartre consigné dans le livre Malabar, Histoires de bulles paru aux éditions Dupuis, un ouvrage costaud lui-aussi, près de 400 pages, qui réunit les plus belles réalisations, vignettes, tatouages, planches publicitaires… autour du personnage.

Et on y apprend que Maurice Rosy, notamment scénariste des premières aventures de Tif et Tondu, mais aussi Franck Margerin, Mic Delinx, Régis Loisel ou encore Philippe Luguy, des grands noms du Neuvième art, ont travaillé sur les aventures de Malabar.

Un livre très complet, parfois un peu trop commenté, abondamment illustré, complété par une timeline des concepteurs, créateurs ou dessinateurs invités à plancher sur les aventures de notre blondinet musclé.

Eric Guillaud

Malabar, histoires de bulles, de Alain Lachartre. Editions Dupuis. 28€