02 Fév

Bill Watterson, créateur des aventures de Calvin et Hobbes Grand prix de la ville d’Angoulême

CalvinEtHobbes5_12112004L’Américain Bill Watterson, l’Anglais Alan Moore et le Japonais Katsuhiro Otomo étaient les trois derniers en lice pour le Grand prix de la ville d’Angoulême. C’est finalement Bill Watterson qui a été à l’instant couronné lors de la cérémonie de clôture du 41e Festival International de la Bande Dessinée.

Créée en 1985 et animée par Bill Watterson jusqu’en 1995, les aventures de Calvin et Hobbes ont été diffusées dans près de 2400 journaux, traduites dans 40 langues différentes et vendues à près de 30 millions d’exemplaires dans le monde…

Dans quelques minutes le palmarès complet…

 Eric Guillaud

Angoulême 2014 : le lauréat du Grand Prix sera… étranger

Calvin et Hobbes - Bill Watterson

Calvin et Hobbes – Bill Watterson

A quelques heures de la cérémonie de clôture du 41e festival international de la Bande Dessinée et de la remise des prix, une chose est d’ores et déjà sûre, le lauréat du Grand Prix 2014 sera étranger.

L’Américain Bill Watterson (Calvin et Hobbes), l’Anglais Alan Moore (From Hell) et le Japonais Katsuhiro Otomo (Akira) sont en effet les trois derniers en lice.

Le site du festival revient sur le parcours de ces trois géants du Neuvième art

Eric Guillaud

30 Jan

Une nouvelle école de bande dessinée bientôt à Paris

ABD OK.indd

Profitant du festival d’Angoulême, le Groupe Delcourt Soleil et l’école Brassart ont annoncé la création d’une « grande école parisienne » dédiée à l’art de la bande dessinée.

L’Académie Brassart Delcourt, l’ABD, ouvrira ses portes en octobre 2014 et accueillera 25 étudiants pour sa première promotion qui sera parrainée par Zep !

L’école proposera à ces étudiants de devenir de véritables auteurs de bande dessinée par l’acquisition de qualités fondamentales : maîtrise des techniques graphiques et narratives, affirmation d’un style, exploration des outils et supports de création (notamment informatiques), sensibilisation aux dimensions culturelles, technologiques, économiques et juridiques du 9e Art.

Eric Guillaud

 

Angoulême 2014 : le palmarès des Prix Découvertes

Le 41e Festival international de la bande dessinée d’Angoulême a ouvert ses portes ce matin et les premiers prix ont été décernés ce soir à l’occasion de la cérémonie Découvertes. Les heureux élus et les heureuses élues sont…

  • Prix d’Angoulême de la BD Scolaire, décerné à Noé GARCIA, âgé de 15 ans, du Collège Jean Bène de Pézenas (34) dont les planches « Il était une fois, Bob… » ont fait l’unanimité au sein du jury ;
  • Prix du Graphisme, décerné à Louis PELOSSE, âgé de 17 ans, élève du lycée Ampère Bourse de Lyon (69) pour ses planches « L’Inconnue du métro » ;
  • Prix Scénario, décerné à Emilie DARET, 17 ans, élève de lycée du Clos Maire de Beaune (25) pour ses planches« Un héros pas comme les autres »;
  • Prix Humour, décerné à Martin ROBIC, 16 ans, élève au lycée Brequigny de Rennes (35) pour ses planches« Western Cafouillis ». Ce prix est parrainé par la Caisse d’Epargne et par Fluide Glacial, qui invitera le lauréat à une journée de découverte de la rédaction du célèbre magazine de BD ;
  • Prix Coup de Cœur du Jury décerné à Tristan COTTREAU, 17 ans, élève au lycée Albert Chatelet de Douai (59) pour ses planches « la déclaration d’amour à l’art séquentiel d’un jeune présomptueux » ;
  • Le Prix Jeunes Talents, qui distingue un auteur n’ayant jamais été publié, est parrainé par la Caisse d’Epargne. Cette année, il a été décerné à Gabrielle ROQUE, âgée de 26 ans pour ses planches « Léa ». Celles-ci relatent, de manière originale et sensible, la vie de Léa, depuis ses 16 ans jusqu’à ses 72 ans

Eric Guillaud

20 Jan

Serge Baeken se met dans la peau d’un chat et signe « Sugar ma vie de chat » chez Dargaud

sugar_serge_baekenLes chats ne sont pas que sur Instagram, ils ont aussi et depuis longtemps investi le monde du Neuvième art. Un peu dans le même esprit que Chi une vie de chat, de la Japonaise Konami Kanata, voici Sugar ma vie de chat du Belge Serge Baeken. Si les deux récits nous font découvrir le quotidien d’un matou, la comparaison s’arrête pourtant bien là. Chi une vie de chat avec son dessin naïf s’adresse avant tout à un public jeune tandis que Sugar ma vie de chat offre un regard un peu plus adulte, plus intimiste, de la chose. Les 60 et quelques planches, découpées identiquement en une mosaïque de 24 cases qui parfois s’assemblent pour former une scène, nous plongent dans la vie de ce gros matou tout noir entre jeux et parties de chasse, câlins et coups de folie. Mais pas que ! On suit aussi, à hauteur de chat, le quotidien parfois très intime de ses maîtres, en l’occurrence le couple Baeken. Un album étonnant !

Eric Guillaud

Sugar ma vie de chat, de Serge Baeken aux éditions Dargaud. 16,45 euros

Sortie en salles mercredi de Lulu femme nue, interview de la réalisatrice Sólveig Anspach…

622-7835-612x426[1]Mercredi sort en salles « Lulu femme nue », la très attendue adaptation de la BD d’Etienne Davodeau avec Karin Viard dans le rôle principal. L’histoire d’une quadragénaire qui décide un beau jour de ne plus rentrer chez elle. Rencontre avec la réalisatrice Sólveig Anspach…

Pour son cinquième long métrage de fiction, la réalisatrice a choisi d’adapter la bande dessinée d’Etienne Davodeau « Lulu femme nue » et de confier le rôle titre à Karin Viard, César de la meilleure actrice en 2000 pour son rôle dans « Hauts les coeurs », un autre film de Sólveig Anspach.
A quelques heures de la sortie en salles, la réalisatrice nous parle de son coup de foudre pour la BD, pour le personnage de Lulu et de son envie de retrouver Karin Viard…

La suite ici…

09 Jan

Prix de la BD Fnac 2014 : les six finalistes connus

Tyler Cross, l'une des 6 BD présélectionnées

Tyler Cross, l’une des 6 BD présélectionnées

Décerné par les librairies Fnac et le public, le Prix de la BD Fnac 2014 vient de publier la liste des six finalistes. Et les heureux élus sont :

Lastman de Vivès, Balak, Sanlaville (Casterman), La Tectonique des plaques de Margaux Motin (Delcourt), Ma Révérence de Rodguen et Lupano (Delcourt), Melville, l’histoire de Samuel Beauclair de Romain Renard (Le Lombard), La Petite mort de Davy Mourier (Delcourt) et Tyler Cross de Brüno et Nury (Dargaud).

Rendez-vous le 21 janvier pour connaître le lauréat…

Eric Guillaud

 

07 Jan

François Bourgeon rejoint les éditions Delcourt

Jolie coup pour les éditions Delcourt qui viennent d’annoncer l’arrivée dans leur catalogue de l’ensemble des oeuvres de François Bourgeon, auteur de plusieurs séries mythiques de la bande dessinée historique francophone telles que Les Passagers du vent (1 million d’exemplaires vendus par titre), Les Compagnons du crépuscule ou encore Le Cycle de Cyann.

La réédition de ces trois séries est d’ores et déjà annoncée pour l’année 2014, les deux premières en avril, la dernière en septembre à l’occasion de la parution du sixième et dernier volume de la série.

Eric Guillaud

20 Déc

Angry Birds en BD, une opération omelette qui ne casse pas des oeufs

album-cover-large-21756Difficile d’ignorer qui sont les Angry Birds. Malgré leur très jeune âge, 5 ans, les célèbres « Oiseaux en colère » finlandais sont aujourd’hui partout ! Sur les smartphones bien sûr où ils sont nés, Sur les ordinateurs et les consoles de jeux, à la télévision avec les Angry Birds Toons actuellement diffusés sur Gulli, dans les salles obscures en 2016 nous annonce-t-on et dès à présent en bande dessinée avec cette Opération omelette parue au Lombard.

Il faut dire qu’avec ses 1,7 milliards de téléchargements, oui oui, vous avez bien lu, les Angry Birds ont de quoi faire tourner les têtes et voltiger les billets de banque. On n’en a donc pas fini avec les adaptations en tout genre et la multiplication des produits dérivés. Fournitures scolaires, vêtements, gadgets plus ou moins futiles.. les Angry Birds ont fait leur nid dans l’imaginaire des enfants et il sera difficile de les catapulter vers d’autres cieux.

Et qu’en est-il de cette adaptation BD ? Bien que respectant l’univers originel, la série d’histoires plus ou moins courtes proposée par une équipe d’une douzaine de scénaristes et de dessinateurs ne transcende pas le genre. C’est même assez plat mais, bien sûr, les enfants devraient adorer !

 Eric Guillaud

Angry Birds (tome 1), Opération Omelette. Editions Le Lombard. 9,99 euros

15 Déc

Trois pas vers la couleur, une intégrale de Baudoin à déguster chez Dupuis

Baudouin

Baudouin

Lire du Baudoin n’est jamais le fait du hasard. C’est comme regarder du Godard ou du Alain Cavalier.

Vos yeux ne tombent dessus que si vous l’avez décidé. Pourquoi ? Plusieurs raisons. Baudoin, même s’il est une figure importante du Neuvième art, un des pionniers de la bande dessinée contemporaine, est finalement peu connu du grand public. Ses albums, plusieurs dizaines, sont relativement discrets au sein des bibliothèques ou des librairies. Ensuite, le trait noir, charbonneux, épais, sa proximité avec la peinture, son approche intimiste, ses thèmes existentiels et cette façon qu’il a eu très tôt de se mettre en scène, avant même que la chose devienne une mode, ne peuvent logiquement attirer qu’une certaine partie des lecteurs. Enfin, Baudoin est un artiste, un vrai, libre, un poète du trait qui ne va pas là où on l’attend. Oui, la lecture de Baudoin est exigeante, parfois âpre, mais la poésie est toujours au bout de l’aventure.

Dans cette intégrale publiée aux éditions Dupuis, les amateurs de Baudoin retrouveront trois de ses récits, Les Yeux dans le mur, Le Chant des baleines et Les Essuie-glaces, trois récits pour lesquels Edmond Baudoin, le chantre du noir et blanc, s’est aventuré dans la couleur. On y croise un peintre et son modèle, un voyageur lancé dans un quête de soi, un rêveur sur un quai de gare, trois destins, autant de voyages au pays de la poésie. Magnifiquement humain !

Eric Guillaud

Trois pas vers la couleur, d’Edmond Baudoin. Editions Dupuis. 28 euros

Le teaser d’un documentaire consacré à Edmond Baudoin et signé Laetitia Carton

EDMOND, un portrait de Baudoin (trailer) from Kaleo films on Vimeo.