10 Fév

Flipette & Vénère : deux sœurs, deux systèmes de valeurs, une belle histoire signée Lucrèce Andreae

À ma droite, Clara aka Flipette, à ma gauche, Axelle aka Vénère. Entre les deux, un gouffre, un océan, un monde, tout les sépare mais une chose va les réunir, la recherche d’un sens à donner à leur vie…

Tout les sépare, oui, même les 300 pages de ce livre. Clara la blondinette fait la couverture. Axelle la brune est sur la quatrième de couverture. Avec le privilège offert au lecteur de « choisir sa préférée au moment de l’exposer sur son étagère », écrit Lucrèce Andreae sur son compte Facebook.

Et la tâche peut s’avérer ardue tant les deux sont certes différentes, mais pareillement attachantes. Clara est une jeune artiste photographe qui doute en permanence de son talent. Peur d’elle-même, peur des autres, peur du monde.  « Je suis nulle », se lamente-t-elle. Et de juger son travail par trop scolaire, sans prise de risque, théorique, chiant, juste propret. « C’est égoïste, je m’amuse à faire mes p’tites bidouilles mais est-ce que le monde a besoin de ça??? ». 

Une chose est sûre, Clara, elle, a besoin de prendre du recul. L’occasion va lui être donnée. Sa sœur qu’elle n’a pas vue depuis des lustres vient d’avoir un accident de scooter. Une jambe dans le plâtre et une mère qui s’inquiète légitimement. Clara est chargée de se rendre à son chevet.

Axelle n’est pas artiste pour un sou. Son truc à elle, c’est le social, aider ceux qui en ont besoin, ouvrir sa porte aux SDF le temps d’une douche, manifester contre les violences policières, dégoter des locaux pour abriter les réfugiés… Axelle est dans l’action, dans le combat, dans la colère permanente. Enfin, elle l’était, car aujourd’hui, elle est surtout dans le pétrin, une jambe dans le plâtre, bloquée chez elle.

En débarquant chez sa sœur, Clara découvre un monde qu’elle ne soupçonnait pas, le monde de la solidarité, de la démerde, de la lutte, de la résistance… Elle découvre aussi et surtout des hommes et des femmes qui ont trouvé un véritable sens à leur vie. Ici, pas le temps de se regarder le nombril. Alors, l’art vous savez…

Vous l’aurez compris je pense, Axelle et Clara sont les deux facettes de l’autrice Lucrèce Andreae qui réalise ici sa première bande dessinée. Avec une bonne dose d’humour et une certaine fraîcheur jusque dans le trait et la palette de couleurs choisie, Flipette & Vénère aborde des sujets universels dans un contexte politique tendu. Première BD mais non première oeuvre, Lucrèce est la réalisatrice de Pépé le morse, césar du meilleur court métrage d’animation 2018. Une autrice à suivre…

Eric Guillaud

Flipette & Vénère, de Lucrèce Andreae. Delcourt. 27,95€

© Delcourt / Andreae