15 Juin

Municipales à Toulouse : l’Union des Musulmans de France appelle à faire barrage à Jean-Luc Moudenc

L’Union des Démocrates des Musulmans Français (UMDF) prend position dans les municipales à Toulouse et appelle à faire barrage à Jean-Luc Moudenc.

Jean-Luc Moudenc; Maire sortant (LR) de Toulouse; Photo : MaxPPP

Proche des Frères Musulmans égyptiens, l’UMDF a tenté de constituer, sous ses propres couleurs, une liste au 1er des municipales à Toulouse. Finalement, le mouvement s’est contenté de candidats sur une liste intitulée En Avant Toulouse. Avec 120 voix et 0,14% des suffrages exprimés, l’expérience a tourné court. Mais l’UMDF s’engage, tout de même, dans le scrutin du 28 juin prochain.

Donner la victoire à Antoine Maurice

Son représentant toulousain, Mhamdi Taoufik, demande « aux musulmans de Toulouse qui ont un amour fou de la  République mais surtout de la religion » de faire « tout (leur) possible pour faire un barrage » au maire sortant, Jean-Luc Moudenc. L’objectif (affiché) de l’UMDF est clair : « donner la victoire à Antoine Maurice ».

Nous UMDF de Toulouse Nous soutenons Antoine Maurice contre ce maire vraiment sortant pour les élections municipales à Toulouse J invite à tous les sympathisant-tes de voter contre ce personne qui compare le livre de Hitler à notre livre Sacré des musulmans Le CoranVive la république vive Toulouse #archipeltoulouse

Publiée par Mhamdi Taoufik sur Vendredi 12 juin 2020

L’appel à voter pour la liste d’Antoine Maurice ne sont pas simplement des paroles. Le représentant de l’UMDF a participé à une rencontre avec le candidat écologiste le 8 juin dernier.

Une après-midi en campagne de la place Saint-Georges à la Faourette on a discuté avec les commerçants et les…

Publiée par Romain Cujives sur Lundi 8 juin 2020

L’impact électoral des consignes de vote est toujours très relatif. Surtout lorsqu’elles émanent d’une force politique qui représente quelques centaines de voix. Mais la justification de la position de l’UMDF est révélatrice des tensions qui pèsent sur la campagne.

En effet, le « barrage » anti-Moudenc est justifié par une comparaison qu’aurait fait le maire de Toulouse entre le Coran et « le livre d’Hilter » c’est-à-dire Mein Kampf.

L’UMDF réveille une polémique qui remonte au 19 août 2016. Lors du 72ème anniversaire de la Libération de Toulouse, Jean-Luc Moudenc a déclaré :

 Le terrorisme et la barbarie nous ont frappés et nous frappent encore. Notre premier devoir est de nommer le mal. Ceux qui préfèrent édulcorer la réalité se contentent de parler de « terrorisme » et de « barbarie », évitant soigneusement de désigner l’idéologie qui les inspire. C’est comme si, derrière Vichy, on avait ignoré qu’il y avait « Mein Kampf ». Ce mal c’est le « nazislamisme »

Le représentant de l’UMDF ressort ces propos tenus il y a quasiment 4 ans et réveille une affaire qui, à l’époque, avait secoué la communauté musulmane.

Cette prise de position s’inscrit dans un contexte très particulier. Sur les réseaux sociaux circulent des vidéos qui portent atteinte à la vie privée d’une tête de liste. Avant le 1er tour, les rédactions ont reçu des appels visant l’entourage d’un autre candidat.

Moins de deux semaines avant le 2nd tour, c’est carrément l’ombre d’Hitler qui déboule dans la campagne.

Encore une fois, l’UMDF n’est pas un mouvement de premier plan,  avec des élus et des bataillons d’électeurs. Il faut relativiser.

Mais ce n’est pas insignifiant. Cela traduit une évidence : nous traversons une époque très  particulière.

Les Municipales 2020 ont pris une tournure hors norme avec la Covid et le confinement.

La crise sanitaire s’éloigne mais l’atmosphère de la campagne reste toujours aussi atypique.

Laurent Dubois (@laurentdub)