19 Sep

Et François Hollande fut intronisé dans la confrérie du melon de Lectoure !

L’ancien président de la République a eu droit à son intronisation dans la confrérie gersoise lors de l’opération des marchés flottants du sud-ouest le week-end dernier à Paris.

(Photo : CDT du Gers/Twitter)

(Photo : CDT du Gers/Twitter)

Que c’est dur la vie d’ex ! Ex-Président de la République, François Hollande, après quelques semaines de congés suivant son départ des l’Elysée, est de retour et ça carbure ! Ce week-end, lors des Marchés flottants du sud-ouest à Paris, l’ancien chef de l’Etat a été ni plus ni moins qu’intronisé dans la célèbre confrérie du melon de Lectoure dans le Gers.

Une initiative de son ami et ex-éphémère ministre de l’écologie, le président PS du Conseil départemental du Gers, Philippe Martin.

Voilà donc, l’ancien Président membre éminent de la confrérie et désormais promoteur du melon gersois sur toute la planète. Notons cependant que sur la photo de l’événement (ci-dessus), il n’y a pas que du melon sur la table, mais aussi des toasts au foie gras… du Gers.

Il faut dire que le Gers n’est pas terra incognita pour François Hollande. Il y séjourne en effet régulièrement dans le château que possèdent les parents de Julie Gayet à Berrac, près de…Lectoure !

Avec régulièrement, du melon au menu.

FV (@fabvalery)

07 Sep

L’épouse de Jean-Luc Moudenc va quitter son poste à Toulouse Métropole

Blandine Moudenc, cheffe de cabinet de son mari à Toulouse Métropole, est touchée par la nouvelle loi Belloubet de moralisation de la vie publique qui interdit les emplois familiaux. Elle va démissionner.

Blandine et Jean-Luc Moudenc (Photo : Xavier de Fenoyl / MaxPPP)

Blandine et Jean-Luc Moudenc (Photo : Xavier de Fenoyl / MaxPPP)

L’affaire Pénélope Fillon a des effets jusqu’à Toulouse. A la suite de l’affaire Fillon, nombre de candidats à l’élection présidentielle avaient promis de légiférer sur le sujet. Emmanuel Macron élu, c’est l’éphémère garde des Sceaux François Bayrou qui s’est attelé à l’écriture du texte. Après son départ du ministère de la Justice, le texte de loi a échu à la Toulousaine Nicole Belloubet. Après les aller-retours de l’été entre Assemblée Nationale et Sénat, la loi organique « pour la confiance dans la vie politique » a été adoptée le 9 août dernier. Dans la foulée, le Conseil constitutionnel a été saisi par le groupe Les Républicains. La haute-juridiction, dont est d’ailleurs issue Nicole Belloubet, doit se prononcer dans les jours qui viennent.

Si les juges suprêmes ne voient pas d’inconstitutionnalité dans cette loi, elle sera rapidement promulguée. Dès lors, la partie du texte de loi organique sur les emplois « familiaux » s’appliquera : interdiction des emplois familiaux de collaborateurs « pour la famille proche » (c’est à dire conjoints, partenaires de Pacs, concubins, parents et enfants mais aussi ceux du conjoint, partenaire de Pacs ou concubin) pour les ministres, parlementaires et  exécutifs locaux, sous peine de trois ans de prison et 45 000 euros d’amende, avec restitution des sommes versées.

Avant d’être élu maire LR de Toulouse en 2014, Jean-Luc Moudenc avait déjà embauché son épouse comme collaboratrice parlementaire. Arrivé au Capitole, il l’a d’abord nommée cheffe de cabinet adjointe à la Métropole puis cheffe de cabinet.

Dans l’entourage de Jean-Luc Moudenc on fait savoir que la nouvelle loi sera « bien évidemment respectée et appliquée par Blandine Moudenc ».

Une démission de son épouse qui va imposer une réorganisation de ses services à Jean-Luc Moudenc.

FV (@fabvalery)