28 Mai

Municipales à Toulouse : une candidature Nogal sème la zizanie dans les rangs d’En Marche

Le député de la Haute-Garonne, Michaël Nogal, évoque (ouvertement) une candidature à Toulouse. Ce scénario est ouvertement combattu par une autre parlementaire de la majorité, Monique Iborra.

Michaël Nogal. Député de la Haute-Garonne. Photo AFP/Samson

Ça se précise. Depuis plusieurs semaines, l’hypothèse d’une liste En Marche aux municipales à Toulouse circule. Le scénario prend chair suite à la déclaration, dans la presse, du député Michaël Nogal. Dans une interview sur le site Actu Toulouse, le jeune parlementaire déclare « réfléchir » à une candidature. Ce n’est pas une déclaration de candidature en bonne et due forme. Mais, dans la novlangue de la communication politique, c’est (parfaitement) équivalent.

D’ailleurs, sur les réseaux sociaux, des proches du député sont plus directs. Un responsable des Jeunes avec Macron a posté un message : « objectif : le Capitole ».

La candidature d’un autre député En Marche, Jean-François Portarrieu, est évoquée. Elle a même été testée dans un des premiers sondages « Municipales 2020 ». Mais, visiblement, Michaël Nogal surfe sur le résultat des Européennes à Toulouse pour accélérer le mouvement et « griller » la priorité à son collègue.

 

La sortie de Michaël Nogal rend public un clivage au sein d’En Marche. Plusieurs députés sont, en effet, hostiles à une liste autonome face à Jean-Luc Moudenc. Fer de lance de cette ligne, Monique Iborra ne cache pas son agacement suite à la déclaration publique de son jeune collègue :

Je ne suis pas étonnée. On peut comprendre que certains veuillent exister par tous les moyens. Je me permettrai de leur conseiller de commencer par donner des preuves que leur élection n’est pas un hasard

La parlementaire n’est pas simplement hostile à une candidature Nogal. S’appuyant sur les sondages, elle est défavorable à un duel avec le maire sortant.

Cette stratégie est suicidaire car vouée à l’échec et ne peut servir qu’à conforter ceux qui combattent Emmanuel Macron

Une candidature Nogal ne déclenche pas seulement une réaction de Monique Iborra. L’affaire est remontée au cabinet du Premier ministre et à l’Elysée. La déclaration du jeune député toulousain intervient alors qu’En Marche entame des discussions avec le maire de Toulouse. Pas encore d’accord. Mais, selon nos informations, une première rencontre s’est déroulée la semaine dernière avec, autour de la table, le délégué général d’En Marche, Stanislas Guérini et son adjoint, Pierre Person.

Michaël Nogal officialise sa candidature dans la presse toulousain