16 Oct

« Pas de baisse de loyer suite à la baisse des APL » pour le président de Toulouse Habitat, Franck Biasotto

Adjoint au maire de Toulouse, Franck Biasotto, préside le plus important office HLM de la métropole toulousaine : 16 000 logements. L’élu toulousain revient sur les conséquences de la baisse des aides personnalisées au logement (APL). Il s’exprime notamment sur une déclaration d’Emmanuel Macron concernant les bailleurs sociaux et s’agissant d’une baisse des loyers liée à la baisse des APL.

Franck Biasotto, maire adjoint de Toulouse et président de Toulouse Habitat. Photo : FBiasotto

Franck Biasotto, maire adjoint de Toulouse et président de Toulouse Habitat. Photo : FBiasotto

Le Blog Politique. Le gouvernement baisse le montant des aides personnalisées au logement (APL). La mesure est effective depuis le 1er octobre. Votre réaction.

Franck Biasotto. C’est une mesure qui s’applique à tous les allocataires qu’ils soient locataires du parc social ou du parc privé… c’est le signal, certes un peu rapide, donné pour contenir le budget global des aides à la personne qui ne cesse de croître… Soit !

Emission spéciale « Un Logement pour Tous »


Dimanche en politique en Midi-Pyrénées

Le Blog Politique. Le gouvernement justifie cette mesure par un effet inflationniste sur les loyers. Vous êtes d’accord?

Franck Biasotto. Il semblerait qu’il y ait une confusion sur ce sujet. Pour le Logement social, la hausse des APL n’a aucune incidence sur la hausse des loyers puisque le montant des loyers du logement social est réglementé indépendamment et les organismes HLM n’ont donc aucune liberté à ce sujet. Donc pas d’effet inflationniste sur les loyers du coté du logement social. Pour le parc privé au contraire, l’APL étant distribuée sans contrepartie de modération des loyers, les propriétaires ont toute latitude pour ajuster à la hausse soit 4.98€ leur loyer résiduel. Ici donc, l’effet inflationniste peut jouer d’autant que sur les 18 Milliards d’€ du budget « aides à la personne », le parc privé en capte plus de 50%.Donc je pense qu’il faudrait éclairer le débat sur ce sujet qui est quelque peu tronqué. De ce fait, notre interrogation porte sur le fait que le budget « aides à la personne » de 18 M€ aurait pu être appréhendé dans sa globalité dans la continuité de la baisse des 5 € en créant notamment un statut du « logement privé abordable » pour le parc existant et à venir,  assorti d’incitation fiscale qui aurait pu avoir pour effet d’offrir rapidement des loyers moins chers tout en diminuant et contenant le budget.

La hausse de l’APL n’a aucune incidence sur la hausse des loyers dans le logement social

Le Blog Politique. Emmanuel Macron affirme que la baisse de l’APL sera compensée par une baisse des loyers dans le parc social. Allez vous baisser les loyers?

Franck Biasotto. Le président de la République a affirmé hier effectivement que la baisse de l’APL sera compensée par une baisse des loyers dans le parc social. Cette mesure a un impact très lourd sur l’ensemble des bailleurs sociaux. Pour l’exemple de Toulouse Métropole Habitat cela représente une baisse d’environ 10% de son chiffre d’affaires. Ce qui, de prime abord induit un très fort ralentissement de sa politique d’investissement,voire à un arrêt total en sachant que l’organisme investit 165 M€/an  avec les répercussions sur l’économie locale. Egalement, l’impact serait très lourd pour la politique de la ville notamment pour la poursuite du programme du renouveau urbain puisque 58% des logements de Toulouse Métropole Habitat sont dans les quartiers prioritaire . A noter aussi que Toulouse Métropole Habitat a un taux d’allocataires APL de 62% qui est supérieur à la moyenne nationale plus proche des 50%. Le président Macron a, hier soir,  nuancé ses propos en évoquant « les bailleurs riches » (en faisant référence aux 2.2 milliards de trésorerie disponible) qui devront aider ceux qui construisent, ont des quartiers difficiles et des locataires plus pauvres. Nous espérons avoir été entendus sur les particularités de nos territoires et que la redistribution évoquée sera à la hauteur du lourd impact de la baisse des loyers imposée.

Propos recueillis par Laurent Dubois (@laurentdub)

 

  • <span class="author">MR</span>

    Et pourquoi vous ne voulez pas participer aux efforts vous cela vous ferais du mal sans doute ?????