10 Mar

Voici le calendrier (et le mécanisme) pour le choix du nom de la région

Nous avions souligné, il y a quelques semaines, que la procédure pour le choix du nom de la nouvelle région Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées était bien partie pour être « une usine à gaz ». Le terme n’avait vraiment pas fait plaisir du côté de l’hôtel de région et le cabinet de la présidente Carole Delga ne s’était pas privé de nous le faire savoir.

maxnewsworld281664

Quelques semaines plus tard, alors que la nouvelle région Nord-Pas de Calais Picardie aura « plié » dès le 14 mars le processus de choix de son nom, la Conseil Régional Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées n’en finit pas de mettre en place une procédure complexe, longue, et à la fin coûteuse, que nous vous détaillons ici.

Martin Malvy président du comité des « sages »

L’ordre du jour est arrivé, par mail, mardi 8 mars au soir. Vendredi 11 mars, lors de la 1ère commission permanente du nouveau mandat,  les conseillers régionaux vont plancher  sur «le lancement du processus de détermination du nom de la Région». A cette occasion, la composition d’un comité de 30 personnalités doit être révélée. Selon nos informations, c’est Martin Malvy qui doit présider cette instance chargée de recevoir et de formuler les propositions.

Près de 4 mois pour accoucher d’un nom

La commission permanente du 11 mars n’est que le début d’une procédure qui va s’étaler jusqu’à fin juin. France 3 Midi-Pyrénées révèle en exclusivité ses différentes étapes et son contenu. Qui va pouvoir voter ? Comment va se dérouler le scrutin ? Réponses.

  • 11 au 31 mars 2016. Le Comité des personnalités (composé d’universitaires, de sportifs et d’associatifs) a trois semaines pour faire remonter les propositions. Communes, fédérations sportives, etc vont pouvoir s’exprimer. Les citoyens pourront également alimenter la boite à idées. Le comité peut également faire fonctionner ses propres neurones et faire des suggestions.
  • 31 mars au 5 avril 2016. Le Comité a 5 jours pour établir une liste de 10 à 12 noms.
  • 14 avril 2016. Le conseil régional réunit en Assemblée Plénière à Montpellier se prononce sur 3 points
    • La liste définitive de noms qui sera soumise à la consultation.
    • La procédure de consultation : internet mais aussi le bon vieux coupons à découper dans la presse régionale et à renvoyer à la région par la Poste.
    • La composition du corps « électoral ». Quatre catégorie de « votants » sont prévus : les électeurs inscrits sur les listes électorales, les jeunes de plus de 15 ans, la « diaspora » régionale (Aveyronnais de Paris, Gardois de Bretagne, etc) et les « visiteurs installés » comme des cadres d’Airbus ou travailleurs issus de pays membres de l’Union Européenne ou d’autres pays.
  • 15 avril – début mai 2016. Débat dans les lycées et campagne de presse (dont le coût n’est pas encore estimé).
  • Début mai-6 juin 2016. Ouverture du vote. Consultation sur internet et coupons dans la presse.
  • 15 juin 2016. Clôture du vote et dépouillement. A l’Hôtel de Région, on espère 200 à 300 000 votants. Le Comité sert d’autorité de contrôle et d’arbitrage.
  • 20 juin 2016. Annonce des résultats de la consultation.
  • 24 juin 2016. Vote par l’Assemblée Plénière du Conseil Régional.

Avec un tel dispositif et un tel délai, on espère au moins que les habitants de la région vont se mobiliser pour ce « formidable » projet. Il ne manquerait plus qu’avec une « usine à gaz » pareille le taux de participation reste faible. « Tout ça pour ça », pour paraphraser Claude Lelouch.

Laurent Dubois (@laurentdub) et Fabrice Valéry (@fabvalery)

 

  • Pingback: Vote pour le nom de la future région : on sait quand mais pas encore comment « Article « Côté Toulouse()

  • Pingback: Vote pour le nom de la future région : on sait quand mais pas encore comment - ÔToulouse()

  • Pingback: Vote pour le nom de la future région : on sait quand mais pas encore comment « Article « La Vie Querçynoise()

  • <span class="author">ospyo</span>

    France 3 semble observer la manœuvre d’un air moqueur.
    Pas étonnant de la part d’un média centralisé duquel découle un désintérêt total envers la culture locale.

  • <span class="author">Pol Info</span>

    Pas étonnant, on est dans l’archétype du fonctionnement typique du CR de Midi Pyrénées, beaucoup de réunions à divers échelons d’un projet, beaucoup de dépenses plus ou moins bien venues, beaucoup d’habillage pour donner l’impression de consulter et avec un peu de chance une décision qui en final ne sera que le fait du Prince ou plutôt de la Princesse…

  • <span class="author">Philippe Maréchal</span>

    Pourquoi faire compliquer quand on peut faire simple ? Toutes les signalétiques existent déjà : logos, com, affichages, courriers etc… Soyons
    réalistes, pratiques et économes, optons pour l’existant, à savoir :
    LANGUEDOC-ROUSSILLON//MIDI-PYRENEES, tout simplement.
    A suivre…

  • <span class="author">MarJac</span>

    Peut être un peu compliqué et long comme calendrier mais déjà ça a permis d’éliminer les “Sud de France” et autres “Grand Sud”. Dès que quelque chose est fait dans ce pays pour créer un véritable débat démocratique (il est difficile de ne pas être au courant et de ne pouvoir participer), les pisse-vinaigre de service (et je suis poli) viennent pleurnicher et dénigrer l’action. Même si je ne suis pas forcément d’accord avec le nom qui émergera définitivement et sera retenu (sans aucun présupposé), je trouve que la liste des cinq retenus pour le choix final n’est pas stupide et je respecterai la décision finale (en espérant quand même que ce sera Occitanie qui sera retenu…).