08 Juil

ReVue d’actu de 11h11 – mercredi 8 juillet 2020

La ville dans la transformation digitale et la transition écologique. « Le XIXème siècle était un siècle d’Empires ; le XXème siècle, celui des États-Nations. Le XXIème siècle sera un siècle des villes. ». Wellington Webb, ancien maire de Denvers (Etats-unis) en 2009.

#Transport

► Espaces pour les vélos dans les transports en commun : la France en retard.  « Vélorution » dimanche 5 juillet devant la gare de Lyon. Un collectif de cyclistes a symboliquement installé un guichet pour les billets « trains + vélos » devant cette gare où, selon les manifestants, aucun TGV n’accepte les bicyclettes non démontées. Ce regroupement de 19 associations – parmi lesquelles le Réseau Action Climat, la Fondation Nationale des Associations d’Usagers des Transports et l’association Cyclo Trans Europe – réclame, depuis 2019, davantage de places pour les vélos non démontés dans les transports en commun : TGV, TER et cars. En France, l’intermodalité train + vélo est encore faible : elle représenterait 3 % des déplacements dans l’Hexagone, contre 30 % aux Pays-Bas selon la Fédération Française des Usagers de la Bicyclette. Pourtant, l’association des deux modes de transports faciliterait la vie des cyclotouristes, notamment ceux qui planifient de longs trajets ou sont accompagnés d’enfants. Lire la suite de l’article sur le site @WeDemain. Légende image : Adolescente attendant dans la ville d’Espoo près de la capitale finlandaise d’Helsinki (Photo : Aleksandra Suzi°.

► Paris meilleur élève européen du déconfinement à vélo ? Dans le cadre du plan d’urgence sanitaire lié à la pandémie de Covid-19, la plupart des villes européennes ont modifié, dans le cadre de l’après confinement, leur plan de mobilité, en faisant la part belle au vélo. C’est le cas de Paris dont un certain nombre de pistes cyclables provisoires ont été temporairement installées. Un outil développé par HERE Technologies, le leader mondial de la géolocalisation, permet de visualiser ces pistes et mesurer l’importance de ce nouveau réseau.

#Ville

► Mieux que des smart cities : des villes numériques ouvertes et humaines ! La transition numérique des villes est une révolution silencieuse, dont il a peu été question lors de ces dernières élections municipales. Comme l’ont souligné récemment Antoine Courmont et Maxime Vincent, cette thématique (souvent appelée smart city) a fait l’objet d’une très faible politisation : c’est surtout sur le registre de la “bonne gestion”, de « l’efficacité », de la « technique » que les projets ont été présentés. Pourtant, la manière dont nos villes fonctionneront demain est un sujet fondamentalement politique. On peut s’attendre à ce que les nouveaux élus municipaux se saisissent de ces enjeux, dans un contexte où la demande sociale en faveur de l’écologie est forte. À quoi pourraient ressembler des politiques de transition numérique des villes, répondant aux enjeux économiques, sociaux et écologiques actuels ? Lire la suite de l’article sur le site @Lagazettefr