17 Nov

Régions.news #307 – Edition du vendredi 17 novembre 2017

La ville dans la révolution digitale. « Le XIXe siècle était un siècle d’Empires ; le XXe siècle, celui des États-Nations. Le XXIe siècle sera un siècle de villes.». Wellington Webb, ancien maire de Denvers, en 2009.

Rendez-vous sur le Blog de Régions.news, Twitter et Facebook
Conception et rédaction : Patrick Damien

Télécharger Régions.news#307 en version pdf

image001Légende image. Long Ma est de retour à Nantes. Long Maest est un cheval-dragon. C’est en s’inspirant d’une légende chinoise, « La déesse de Nüwa », créatrice de l’humanité, que François Delaroziere a créé cette œuvre hors-norme. Une réponse artistique au dérèglement climatique. Crédit photo : Franck Dubray / Maxppp.

#RevueDActu [Consulter la ReVue d’actu quotidienne publiée sur le blog Régions FTV.]

♦ L’entreprise parisienne OpenDataSoft, spécialisée dans la transformation des données numériques, notamment pour les collectivités locales, vient de lancer une campagne d’envergure auprès de 500 villes américaines. À chacune de ces municipalités, l’entreprise propose un portail Web unique qui recense l’ensemble des données numériques anonymisées concernant la ville.

♦ Faut-il avoir peur de l’intelligence artificielle ? Et l’un des thèmes-clé abordés, cette semaine, par les 12ème Journées réseaux de l’enseignement et de la recherche (JRES) qui se tient du 14 au 17 novembre à Nantes. Une occasion de faire se rencontrer chercheurs et industriels du numérique : quelque 1800 participants français et étrangers sont attendus à la manifestation.

♦ Avec le numérique nous passons de la fiction à la réalité. Après Las Vegas, Taïwan ou Singapour, le World Electronics Forum (WEF) s’est tenu à Angers, cité au bord de la Maine. Le quotidien Libération a voulu prolonger la réflexion sur « les menaces et questions de société qu’elle [IA] soulève, notamment en termes d’éthique », tel que l’expliquait Christophe Béchu, maire d’Angers. Ainsi « La révolution numérique peut être la meilleure comme la pire des choses », comme le confirme l’économiste Philippe Aghion. L’IA devient progressivement une thématique centrale de société. « Elle est notre intelligence projetée sur la machine », comme le définit Jean-Gabriel Ganascia, chercheur en intelligence artificielle.

♦ C’est l’histoire de deux amis de 23 ans originaires de Compiègne. Ils ont pour passion commune la gastronomie, les sorties et les animations dans la région. Ils ont alors décidé de partager avec toute la communauté leurs ressentis sur les lieux qu’ils testent en Picardie. C’est ainsi que sont nés le blog et la page Facebook « On a testé pour vous en Picardie ».

#Ville

♦ Sous le thème « Responsabiliser les villes, responsabiliser les citoyens », le Smart City Expo World Congress (SCEWC), le plus important rendez-vous international sur les villes intelligentes, se déroule du 14 au 16 novembre à Barcelone. Il réunit 700 villes du monde entier. Ugo Valenti, directeur de l’événement, a déclaré : « Nous sommes persuadés que le rôle que joueront les citoyens dans un avenir proche sera essentiel. Les approches de gouvernance par le haut appartiennent désormais au passé et nous devons modifier la relation entre les gouvernements des villes et les résidents en lui faisant franchir une nouvelle étape. Jamais dans l’histoire n’a-t-on recensé autant de talent et de créativité concentrés dans un espace aussi petit. »

image003Légende image. Amazon a annoncé aujourd’hui la création de plus de 7 500 emplois temporaires dans l’ensemble de ses cinq centres de distribution en France pour la période des fêtes de fin d’année, à Saran (près d’Orléans), Lauwin-Planque (près de Douai), Sevrey (près de Chalon-sur-Saône), Boves (près d’Amiens) et Montélimar.

#WinnerTakesAll

♦ Et si les GAFA n’étaient pas la solution, mais désormais plutôt le problème ? Et demain ? Demain, quand, omnipotents, sans contre-pouvoir, sans cadre éthique, plus puissants que des États, ils seront les seuls à posséder et maîtriser les bases des infrastructures du 21ème siècle, c’est-à-dire les données accumulées de milliards de personnes, les machines, les plateformes logicielles, les intelligences et les compétences pour en profiter, mais aussi la richesse … Ces plateformes réussiront-elles à imposer leur vision du monde ? À rester cachées derrière des buzzwords, des avocats et des lobbyistes ? Ou est-ce déjà trop tard pour renverser la tendance et les ré-ancrer vers un bien commun décidé plus largement ? À lire la suite sur le site @metamedia. À lire aussi les dix stratégies pour résister aux GAFA.

♦ Contre Google, Amazon & Co : les six familles de résistants aux Gafam. Hier héros positifs de l’innovation, les Gafam [Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft] sont-ils en train de devenir les nouveaux vilains du capitalisme mondialisé ? Séduisants et gratuits, leurs services sont plébiscités par des milliards d’usagers. Avec une capitalisation boursière cumulée supérieure au PIB de la France et une voracité sans limite, les titans du numérique font peur. Sur le site de L’Obs, Dominique Nora fait le tour d’horizon des six familles de résistants, qui appellent à contrer l’hégémonie des nouveaux « robber barons ».

♦ Alors que le géant chinois du commerce en ligne Alibaba ne cesse de se développer, les GAFA américains doivent-ils s’inquiéter ? Ces quatre firmes américaines (Google, Apple, Facebook, Amazon) ont toutes leurs équivalents chinois, les BATX : le moteur de recherche Baidu, le site de vente en ligne Alibaba, la messagerie Tencent ou encore le fabricant de mobiles Xiaomi. « Alors certes, les Américains sont encore devant, 116 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour Amazon, neuf fois plus que pour Alibaba, mais en bourse, les deux entreprises valent à peu près la même chose (398 milliards d’euros contre 370 milliards), ce qui signifie que, pour les investisseurs, l’avenir est bien en Chine », explique le journaliste de France 2 Laurent Desbonnets lors du 20h du 11 novembre. À lire aussi : En Chine, le « jour des célibataires » déclenche un nouveau record de ventes et le groupe d’Alibaba a réussi à vendre pour 25 milliards de dollars de marchandises en 24h.

#Futur

♦ La course vers la maîtrise de la computation quantique fait rage. Et pour cause, la miniaturisation des processeurs classiques va bientôt buter sur la frontière de la taille de l’atome. Une fois atteinte, il nous serait impossible de raisonner à partir d’une informatique binaire (deux bits : 0 ou 1). C’est là que l’ordinateur quantique entre en jeu avec ses qbits ou bits quantiques. Ils peuvent encoder simultanément les deux informations « 0 » et « 1 » et permettent ainsi à ces machines nouvelle génération de traiter une quantité énorme de données en un temps record. Cette informatique quantique est en voie de transformer radicalement plusieurs secteurs. Ainsi cinq domaines vont être révolutionnés par cet ordinateur : L’intelligence artificielle, la sécurité informatique, la prédiction météorologique, la création de nouveaux médicaments et la lutte contre les congestions de trafic routier.

#LiensVagabonds

♦ Consulter les liens vagabonds du 11 novembre 2017 sur le site Méta-Media. A retenir cette semaine : – Attention à Big Brother au bureau ; – Comment Facebook retrace toutes vos rencontres ; – Et si c’était finalement possible de regarder (un peu) sous le capot des algorithmes ? ; – Google tente de valider les sources d’infos ; – IBM propose désormais de l’informatique quantique sur le cloud.

Pour s’abonner ou se désabonner écrire à ftv.info@francetv.fr.

10 Nov

Régions.news #306 – Edition du vendredi 10 novembre 2017

La ville dans la révolution digitale. « Le XIXe siècle était un siècle d’Empires ; le XXe siècle, celui des États-Nations. Le XXIe siècle sera un siècle de villes.». Wellington Webb, ancien maire de Denvers, en 2009.

Rendez-vous sur le Blog de Régions.news, Twitter et Facebook
Conception et rédaction : Patrick Damien

Télécharger Régions.news#306 en version pdf

image001Légende image. À la fin du XIXème siècle, des cartes postales ont été éditées pour représenter la perception que l’on se faisait de l’an 2000. À cette époque, on croyait qu’en l’an 2000, plus besoin de lire, une machine permettrait d’ingurgiter facilement toutes les données. En 2017, Jam est un chatbot. Ses concepteurs l’ont utilisé pour réaliser une étude afin de « prendre le pouls » de la génération des 15-35 ans, à laquelle le robot conversationnel s’adresse tous les jours. Les questions posées visaient à ce qu’ils imaginent « l’école du futur ». Les résultats ne sont pas unanimes mais dessinent les contours d’une école plus sociale, plus égalitaire, et qui préparerait mieux à la vie adulte. #TheseBotsAreMadeForTalking

#RevueDActu [Consulter la ReVue d’actu quotidienne publiée sur le blog Régions FTV.]

♦ La start-up lyonnaise Navya a dévoile son « robot-taxi » mardi 7 novembre. Cette navette autonome lancée en 2015 n’a pas de volant et elle peut embarquer 6 passagers. Sa motorisation électrique est conçue pour une vitesse d’exploitation de 50 Km/heure. Pour décrypter son environnement et localiser les obstacles, le véhicule dispose par exemple de 10 lidars (technique de détection à base de lasers), 6 caméras et 4 radars. À lire aussi : Waymo veut des voitures 100% autonomes car faire reprendre la main aux humains est trop dangereux.

♦ Paris a été élue ville la plus innovante d’Europe. La ville a reçu le mardi 7 novembre le European Capital of Innovation Award lors Web Summit (l’un des plus grands rassemblements européens consacrés à l’innovation) à Lisbonne. Cette distinction permet à la métropole française de recevoir un chèque d’un million d’euros afin « d’intensifier et étendre ses efforts d’innovation ». Près de 30 Fab Labs dédiés à la fabrication numérique, 80 espaces de coworking, un projet Réinventer Paris pour tirer parti de nombreux sites inhabités, une soixantaine d’incubateurs et le plus grand campus de startups au monde, le tout pour plus de 10 000 emplois créés depuis 2014 dans ces lieux… ont été les principaux atouts de la Capitale.

#Monnaie

♦ Eusko dans le Pays basque, sol-violette à Toulouse, radis en Alsace… La crise de 2008 a remis au goût du jour les monnaies locales complémentaires (MLC) qui fleurissent partout en France. Plus de quarante MLC circuleraient en France. Elles interviennent en complément de l’euro. « Ça ne pourra jamais le remplacer, tout simplement parce que c’est interdit », explique Jean-François Faure, économiste spécialiste des monnaies complémentaires. Elle est destinée à faire fonctionner l’économie locale et de permettre aux citoyens de reprendre leur argent en main et développer des projets solidaires. Voici les territoires qui utilisent les monnaies locales en France.

♦ Quelques exemples récents : Le Cairn, la monnaie locale de l’Isère, s’implante chez les commerçants (@francebleu) ; Le Florain est en circulation à Nancy (@F3Lorraine‏) ; Encore en rodage, la monnaie locale SoNantes veut franchir un palier (@20minutes) ; Dans l’Allier, le soudicy a pour objectif de relocaliser les échanges et favoriser les circuits courts agricoles (@lamontagne_fr).

image003Légende image. À Tianjin, une ville côtière à quelques heures de Pékin (Chine), la bibliothèque du futur a ouvert ses portes en octobre.

#Ville

♦ L’économie des villes en quatre épisode sur @franceculture. De la conception de la ville à l’aménagement du territoire, nous explorons les processus qui redéfinissent les différentes échelles de la carte. Entre coopération et concurrence, quels liens unissent les grandes métropoles du monde ?

1/ Dessine-moi une cité. De l’Utopie urbaine de Thomas More à la Cité radieuse de Le Corbusier, en passant par le Phalanstère de Charles Fourier, la ville a été dessinée et pensée afin de correspondre et se mettre au service de modèles sociaux et économiques.

2/ L’aménagement du territoire. Aménager un territoire est une problématique politique qui recouvre des enjeux qui dépassent la simple bonne gestion d’un espace.

3/ BRICKS : l’hybris de la brique. Sur-production de briques, constructions d’immeubles à tout va, flambée des prix et explosion de la bulle immobilière en Espagne, le film Bricks, par le prisme des individus et l’histoire de la brique, revient sur ces éléments qui ont marqué l’Espagne et continuent de laisser leurs empreintes.

4/ La guerre des métropoles. Des liens qui unissent les métropoles à et leur mise en concurrence à l’échelle internationale, les relations qu’entretiennent les « villes mondes » entre elles sont complexes ; de même que les relations que ces villes occupent avec leurs territoires.

#JeuVideo

♦ Samedi 28 octobre, le Comité international olympique (CIO) a à nouveau fait un pas en direction de la reconnaissance des épreuves de jeu vidéo (e-sport) comme forme de sport, étape supplémentaire en vue de leur possible intégration aux olympiades de 2024… au plus tôt. « Les joueurs [d’e-sport] qui les pratiquent se préparent et s’entraînent avec une intensité comparable à celle des athlètes d’autres sports plus traditionnels », précise un communiqué des participants au 6ème Sommet olympique qui s’est tenu Lausanne (Suisse). À lire aussi : Compétitions, docus: ES1, une nouvelle chaîne entièrement dédiée à l’eSport.

#Robotique

♦ Un robot virtuel, à l’image d’un petit garçon de sept ans, s’est vu accorder samedi 4 novembre le statut officiel de résident d’un quartier central de Tokyo, au Japon. Le garçon, dont le prénom, « Mirai », signifie futur, n’existe pas réellement, mais son intelligence artificielle lui permet d’avoir des conversations par texte avec des humains sur l’application de messagerie LINE. À lire aussi : Avez-vous déjà une seconde imaginé passer un entretien d’embauche… face à face avec un robot ?; Les algorithmes permettent de détecter deux à trois fois plus d’entreprises employant illégalement du personnel que les contrôles aléatoires menés d’ordinaire par les services fiscaux ;

#LiensVagabonds

♦ Consulter les liens vagabonds du 4 novembre 2017 sur le site Méta-Media. A retenir cette semaine : – TV : la moitié des Français pensent que ce média est déjà mort ; – Google et Facebook influent sur plus de 70% du trafic Internet : le web est mort en 2014 ; – La façon dont le numérique a transformé la temporalité du métier de journaliste ; – Une transaction bitcoin utilise autant d’énergie qu’une maison en une semaine.

Pour s’abonner ou se désabonner écrire à ftv.info@francetv.fr.

03 Nov

Régions.news #305 – Edition du vendredi 3 novembre 2017

La ville dans la révolution digitale. « Le XIXe siècle était un siècle d’Empires ; le XXe siècle, celui des États-Nations. Le XXIe siècle sera un siècle de villes.». Wellington Webb, ancien maire de Denvers, en 2009.

Rendez-vous sur le Blog de Régions.news, Twitter et Facebook
Conception et rédaction : Patrick Damien

Télécharger Régions.news#305 en version pdf

image001Légende image. La piscine à débordement perchée au 57ème étage du Marina Bay Sands, à Singapour, en juin 2014. Crédit photo : Vivek Prakash / Reuters. À lire : Singapour s’est imposée comme l’un des modèles de la smart city (ville intelligente) dans le monde.

#RevueDActu [Consulter la ReVue d’actu quotidienne publiée sur le blog Régions FTV.]

♦ Actuellement, la moitié seulement des actes chirurgicaux sont réalisés en ambulatoire en France. La ministre de la Santé se fixe un objectif de 70 % d’ici 2022. L’utilisation de technologies du numérique peut être une solution. Ainsi des robots déjà en fonction pour renforcer le personnel hospitalier comme à la clinique du Parc à Toulouse. Une aide précieuse selon le docteur Guillaume Reuzé : « C’est vrai que l’ambulatoire est un système de flux, dit-il. Le patient rentre le matin et il est opéré dans la journée, avant la tombée de la nuit. L’infirmière va avancer, va donner une information, cette information va être renforcée par un assistant numérique. ».

♦ Depuis le 26 octobre, la petite commune de Cysoing, près de Lille, est la première en France à tester l’efficacité d’un passage pour piétons en 3D. Le principe : dessiner sur le sol le passage-piétons qui, à une certaine distance, donne l’illusion d’être en trois dimensions.

#Ville

♦ Installé au cœur de la ville, sur les bords de la Maine, le Centre Hospitalier Universitaire d’Angers est l’un de pionniers en matière technologie. Réalité virtuelle, objets connectés, robotique… se trouvent désormais entre les murs d’un hôpital et dessinent une médecine plus connectée : Télémédecine, E-santé, M-santé, Quantified Self, Santé connectée, big data, dossier médical partagé … Aujourd’hui, les frontières sont de plus en plus minces entre les applications numériques et les objets connectés utilisés dans le domaine du bien-être, dans celui de la santé ou encore dans celui de l’exercice de la médecine.

♦ De la réalité augmentée et contextualisée dans le tram d’Angers. Le principe est assez simple. Des boitiers informatiques reliés à un système de navigation GPS permettent de projeter sur des vitres revêtues d’un film micro perforé, grâce à un vidéo projecteur dissimulé dans le toit, des contenus en fonction de la position de la rame. Les passagers peuvent continuer à voir à travers la micro perforation. À lire aussi : L’écosystème numérique angevin opère en mode startup et Angers est le nouveau berceau des objets connectés.

#OpenData (Données Ouvertes)

♦ La loi numérique, votée en France en 2016 impose entre autres, la généralisation de l’ouverture des données des collectivités locales supérieures à 3 500 habitants. Cette loi entend par données publiques un vaste champ incluant : tous les documents administratifs, les algorithmes utilisés par les collectivités locales et les données présentant un intérêt économique, social, sanitaire ou environnemental, etc.

image003Légende image. Tête à tête d’un passereau africain et d’un rhinocéros. L’oiseau se nourrit des parasites qui vivent sur la peau du mammifère. Crédit photo : Yew Fai Wong. À lire : Start-up et grands groupes, comment éviter la guerre des Roses ? et Les relations entre start-up et grands groupes ont mûri en France (@LesEchos).

#Journalisme

♦ Le futur du journalisme est en manque de stratégie. Par Lorraine Poupon, France Télévisions, MédiaLab. « Le consensus sur la crise que traverse la presse est tel qu’elle est elle-même devenue un sujet de prédilection pour bon nombre de médias. Une fois cela acté, les conclusions de l’étude de Future Today sur le futur du journalisme ont de quoi inquiéter sur l’état d’esprit de la profession. Cette prise de conscience n’est pas nouvelle. Ce qui est plus récent, c’est le développement d’un vrai discours d’incitation à l’égard du public à soutenir la presse et le journalisme de qualité. Celui-ci a toujours eu un coût mais à l’heure de l’apparente gratuité d’une grande partie de l’offre, il est devenu essentiel de faire preuve de pédagogie pour justifier le prix d’un abonnement, de la présence de publicités, et parfois même la demande de dons. » Lire la suite sur le site @metamedia

#IntelligenceArtificielle

♦ Les Emirats Arabes Unis sont le premier pays au monde à fonder un ministère de l’intelligence artificielle. « L’intelligence artificielle sera la prochaine grande révolution. Nous voulons être l’un des pays les mieux préparés à cette fin », a écrit le cheik Mohammed bin Rashid al Maktoum sur Twitter. Le pays recherche cependant depuis quelques années déjà d’autres sources de rentrées, telles le tourisme et les technologies. C’est ainsi que Dubaï, l’un des Emirats à partir desquels le pays est né, entend supprimer tout le papier d’ici 2021 et rendre l’administration complètement numérique.

♦ Sophia, présente au salon high-tech en Arabie saoudite, est un robot doté d’une intelligence artificielle. Elle est la dernière coqueluche du royaume, au point de se voir offrir la citoyenneté saoudienne par le roi Salmane. Paradoxe, Sophia est la seule saoudienne autorisée à sortir non voilée.

♦ « L’éthique dans l’emploi à l’ère de l’intelligence artificielle » est la contribution de Renaissance Numérique et du groupe Randstad en France au débat public lancé par la CNIL sur les enjeux éthiques soulevés par les algorithmes. Elle s’attache en particulier à interroger les enjeux dans le secteur de l’emploi et des ressources humaines. Elle est issue des échanges qui se sont tenus lors de la matinée-débat organisée le 5 septembre 2017 : « Le travail à l’ère des algorithmes : quelle éthique pour l’emploi ? » Télécharger la note.

#LiensVagabonds

♦ Consulter les liens vagabonds du 28 octobre 2017 sur le site Méta-Media. A retenir cette semaine : – Les jeunes reviennent vers les médias d’infos sérieux et payants ; – Comment la fiction devient un fait sur les réseaux sociaux ; – Déjà la fin de l’ère des start-up ? La nouvelle vague techno (IA, voiture autonome,…) favorise les grosses firmes ; – Pourquoi les géants américains placent les start-up dans une situation de perdant-perdant ; – Informatique quantique : Google propose un logiciel ; A quoi ressemblera le monde de l’informatique quantique.

Pour s’abonner ou se désabonner écrire à ftv.info@francetv.fr.

27 Oct

Régions.news #304 – Edition du vendredi 27 octobre 2017

La ville dans la révolution digitale. « Le XIXe siècle était un siècle d’Empires ; le XXe siècle, celui des États-Nations. Le XXIe siècle sera un siècle de villes.». Wellington Webb, ancien maire de Denvers, en 2009.

Rendez-vous sur le Blog de Régions.news, Twitter et Facebook
Conception et rédaction : Patrick Damien

Télécharger Régions.news#304 en version pdf

image001Légende image. Le projet Supertrees à Singapour consiste en l’implantation à travers toute la ville d’arbres artificiels hauts de 50 mètres. Ces arbres sont équipés de modérateurs de température. Ils éclairent, récoltent l’eau de pluie… Crédit photo : Budiman Salleh.

#RevueDActu [Consulter la ReVue d’actu quotidienne publiée sur le blog Régions FTV.]

♦ Le patron de la société méricaine HTT (Hyperloop Transportation Technologies) a annoncé jeudi 19 octobre 2017 la construction du centre de recherche et de développement d’Hyperloop à Toulouse pour février 2018. L’Hyperloop, projet de navette supersonique de l’américain Elon Musk, reliera Toulouse à Montpellier… en 20 minutes. Quelque 1 223 km/h en lévitation sur un coussin d’air dans des tubes soutenus par des piliers. A lire : L’Hyperloop, par rapport à l’avion ou au TGV, sera-t-il rentable ?

♦ Une nouvelle plateforme pour trouver un job en Touraine a été créée en septembre. Dédié aux chômeurs et aux bénéficiaires du RSA, l’objectif ce site, jobtouraine, est de mettre en relation rapidement le demandeur d’emploi avec un recruteur de la région. « On n’est pas en confrontation avec d’autres sites comme celui de l’agglomération ou Pôle Emploi, on a rencontré les équipes de l’organisme qui y voient une vraie complémentarité », explique Magalie Arcent, chef de projet.

♦ Wektoo, jeune pousse caennaise, a mis au point une application bien utile aux employés des rayons de supermarchés : elle alerte lorsqu’un produit est bientôt périmé. Cette entreprise a été récompensée mardi 24 octobre dans le cadre des 11èmes trophées de l’agroalimentaire en Normandie.

#Economie

♦ La majorité des 35 entrepreneurs de la zone industrielle de Calvi veut s’engager dans l’économie circulaire. Cette pratique économique vise à combattre le gaspillage en valorisant notamment le recyclage. Les cartons sont compactés dans la zone industrielle de Calvi, avant d’être envoyés sur le continent pour y être recyclés. A lire aussi : Bastia : Quand la CCI planche sur l’économie circulaire.

♦ L’économie circulaire fonctionne en boucle. Son objectif est de produire des biens et services tout en limitant fortement la consommation et le gaspillage des matières premières. Avec les technologies du numérique et les modèles de partage, l’économie circulaire s’apprête à s’imposer à grande échelle. Le gouvernement a ainsi annoncé mardi 24 octobre, l’élaboration d’une feuille de route de l’économie circulaire qui paraitra en mars 2018.

♦ Revue de liens : Le 5 octobre se tenait à Issy-les-Moulineaux le forum du Grand Paris Circulaire ; Pour encourager l’économie circulaire en Bretagne, la Région a distingué treize projets ; L’économie circulaire a le vent en poupe en Bourgogne-Franche-Comté.

image003Légende image. Street Art by Alex Senna in Detroit (@GoogleStreetArt). Ruinée en 2013, Detroit (Michigan) renaît avec ses artistes, ses galeries et ses rues entières dédiées aux peintures murales.

#TiersLieux (2)

♦ Le concept de l’anticafé vient d’Europe de l’Est et de Russie. C’est un espace de coworking dans lequel on ne paie pas ses consommations, mais le temps qu’on passe sur place. La première heure est facturée cinq euros. Il faut compter 24 euros pour la journée, avec boissons et collations à volonté. En France, huit établissements pratiquent aujourd’hui cette formule au temps passé. Deux viennent d’ouvrir à Bordeaux et à la Station F dans le 13ème arrondissement parisien.

#Internet

♦ Le désenchantement de l’internet : la fin du fantasme de l’agora 2.0 ? Par Alexandra Yeh, France Télévisions, Direction de l’Innovation. « Un siècle après sa consécration par Max Weber, le concept de désenchantement du monde revient aujourd’hui sous la plume de Romain Badouard, revisité à la sauce 2017 pour devenir le « désenchantement de l’internet ». Le chercheur dresse le constat d’une désillusion quant au potentiel démocratique de l’internet, fantasmé à ses débuts comme un outil d’émancipation de la société civile… avant de prendre, au tournant des années 2010 avec l’affaire Snowden, les contours d’un spectre menaçant, symbole de la surveillance généralisée, de la propagande industrielle et d’une brutalisation du débat public ». Lire la suite sur le site @MetaMedia

#IntelligenceArtificielle

♦ « L’intelligence artificielle nous dépasse de plus en plus ». Dans son ouvrage « La guerre des intelligences » l’essayiste et cofondateur du site web « Doctissimo » Laurent Alexandre aborde les mutations que l’intelligence artificielle (IA) va provoquer dans nos modes de vie et en particulier dans notre conception de l’éducation. « L’enjeu de l’IA est ainsi un enjeu d’éducation, affirme-t-il. On ne peut plus parler d’IA aujourd’hui sans parler d’école. ». A lire : L’IA est un séisme pour l’éducation et le Petit glossaire démystificateur de l’intelligence artificielle

#LiensVagabonds

♦ Consulter les liens vagabonds du 21 octobre 2017 sur le site Méta-Media. A retenir cette semaine : – Nouvelle étape dans l’intelligence artificielle, ou plus exactement dans le Machine Learning : la nouvelle IA AlphaGo Zero de Deepmind a appris à jouer toute seule et terrasse la version précédente ! Le sujet commence à intéresser sérieusement les médias, à l’instar de la BBC qui se tourne vers l’intelligence artificielle pour améliorer sa programmation en faisant un partenariat avec huit universités britanniques. ; – Pourquoi l’intelligence artificielle est loin d’être intelligente ; – « Nous devons être préparés à travailler avec l’IA » ; – 5G : préparez-vous aux réseaux de data illimitée à partir de 2019 ; un tiers du marché mobile européen en 5G d’ici 2015 ; – Le futur de la vérité et de la désinformation : une majorité d’experts pessimistes.

Pour s’abonner ou se désabonner écrire à ftv.info@francetv.fr.

20 Oct

Régions.news #303 – Edition du vendredi 20 octobre 2017

La ville dans la révolution digitale. « Le XIXe siècle était un siècle d’Empires ; le XXe siècle, celui des États-Nations. Le XXIe siècle sera un siècle de villes. ». Wellington Webb, ancien maire de Denvers, en 2009.

Rendez-vous sur le Blog de Régions.news, Twitter et Facebook
Conception et rédaction : Patrick Damien

Télécharger Régions.news#303 en version pdf

image001Légende image. Image réalisée sans filtre sepia. C’est la couleur du ciel lundi 16 octobre au-dessus de Cherbourg (Manche) après le passage l’ouragan Ophelia en Irlande. « Il s’agit de sable du Sahara, pris dans un flux de sud très puissant, à cause de l’ouragan Ophelia, et qui remonte donc le long des côtes françaises. Le phénomène s’accompagne en plus de particules causées par de violents incendies… au Portugal. » explique Météo France.  (Photo : Nicolas Lepigeon)

#RevueDActu [Consulter la ReVue d’actu quotidienne publiée sur le blog Régions FTV.]

♦ Le lundi 16 octobre, c’était la journée de lutte contre le gaspillage alimentaire. Dans le Puy-de-Dôme, des restaurateurs proposent désormais un gourmet bag, doggy bag à la française, qui permet d’emporter les restes chez soi. À Montpellier, une charte, Mon Resto Gaspi Zéro, a été mise en place dans les restaurants. Un élu de Courbevoie (Hauts-de-Seine) lance une application, The Food Life qui met en relation les grandes surfaces et les associations caritatives pour récupérer les invendus de produits frais. A Toulouse, SoAppli est une application qui vous aide à mieux gérer vos courses alimentaires.

#Sante

♦ Dans l’Oise, la télémédecine est à l’étude. Christophe Dietrich, maire de Laigneville a pris la décision qu’à compter de 2018 c’est par écran et caméra interposés que les Laignevillois auront la possibilité de consulter un généraliste. Il avait pris en mai un arrêté interdisant aux habitants de mourir chez eux, faute de pouvoir faire constater leur décès dans des délais décents par manque de médecin. A lire : Dans l’Essonne, l’hôpital de Ballainvilliers teste la télémédecine depuis cinq ans ; Depuis un an, les habitants du fond de la vallée de Masevaux, dans le Haut-Rhin, peuvent se faire soigner par télémédecine dans le cabinet d’Oberbruck.

♦ Dominique Poggi, médecin généraliste à Cargèse (Corse) s’est tourné vers la télémédecine pour répondre au manque de médecins : « C’est intéressant pour nous car c’est facile à mettre en œuvre. Il suffit d’un smartphone pour prendre des photos et d’un ordinateur pour pouvoir envoyer les dossiers ».

♦ Le plan de lutte du gouvernement contre les déserts médicaux en France présenté le 13 octobre, le gouvernement souhaite développer le recours à la télémédecine. Pour sa mise en œuvre, deux « obstacles » devront être écartés : résoudre les problèmes de connexion Internet dans certains territoires doivent être résolus d’ici à 2020 et inscrire la télémédecine dans le droit commun « dès 2018 » avec la création d’un tarif de consultation à distance

♦ Avec le développement de l’intelligence artificielle, demain la médecine se fera-t-elle sans médecin ? Vik est un chatbot, ou robot habilité à simuler une conversation avec un humain par voie écrite, qui est capable de répondre aux questions des patients atteints d’un cancer à la place d’un médecin.

image003Légende image. Lac asséché dans le sud asiatique. Crédit photo : Piyaset / Shutterstock. A voir : Clément Montfort, réalisateur. a produit une web-série documentaire baptisée Next sur l’avenir de notre civilisation : « Qu’est-ce qui nous attend concrètement ? Comment s’y préparer ? ». Voir les trois premiers épisodes courts disponibles sur Youtube.

#TiersLieux

♦ Notion introduite en 1989 par le sociologue américain Ray Oldenburg pour désigner des lieux ne relevant ni du domicile ni du travail (cafés, librairies, bars), les tiers lieux permettent des rencontres dans un cadre convivial et accessible, créateur de liens. Le développement des technologies du numérique a contribué à l’apparition de ces « tiers-lieux », quasi-inexistants il y cinq ans. Ils prennent l’aspect d’espaces de travail collaboratifs les espaces de coworking, les fablabs, les hackerspaces, les techshops, les anti-cafés. On en compte désormais 900 en France selon le site Néo-Nomade, première plateforme de coworking en France. Ainsi ces espaces ne sont pas seulement les nouveaux bureaux du 21ème siècle, mais aussi une nouvelle manière de travailler qui préfigurent une révolution des relations au travail et à l’espace de travail.

♦ « Un Tiers Lieux ne se définit pas par ce qu’il est mais par ce que l’on en fait ! ». Définition donnée par le MoviLab dans son Manifeste des tiers lieux. Le MoviLab se détermine comme un dispositif d’incubation qui met en place des « laboratoires de modes de vie » durables. Laboratoire décrits comme « des espaces physiques ou virtuels de rencontre entre personnes et compétences variées qui n’ont pas forcément vocation à se croiser ».

♦ Le coworking est né en 2005 à San Francisco de la volonté d’une nouvelle catégorie de travailleurs indépendants issus de la révolution numérique de partager des bureaux pour sortir de leur isolement tout en réalisant des économies. En France, l’émergence de ces lieux offre la possibilité de travailler en dehors de l’entreprise. Il existe aussi des espaces de coworking ruraux. Depuis 2012, on observe la création de tels espaces dans le Perche, l’Orne, l’Ardèche, l’Aquitaine. Dans le département de la Creuse, ces lieux fonctionnent sur « un modèle plus social qu’économique ». Ils sont souvent créés dans une perspective de régénération des territoires ruraux.

#Video

♦ [Etude] 50% de la vidéo sera mobile d’ici 2020. Par Alexandra Yeh, France Télévisions, Direction de l’Innovation. « D’ici trois ans, la moitié de notre consommation de télévision et de vidéo se fera sur des terminaux mobiles. C’est ce qu’affirme la 8ème édition de l’étude Ericsson ConsumerLab TV & Media, dont les conclusions sont sans appel : le poste de télévision traditionnel va continuer de perdre du terrain dans les années à venir, au profit notamment du smartphone qui va confirmer sa place de premier écran. » Lire la suite sur le site de @metamedia.

#LiensVagabonds

♦ Consulter les liens vagabonds du 14 octobre 2017 sur le site Méta-Media. A retenir cette semaine : – Crise de pertinence des médias d’informations ; – Six raisons pour lesquelles les réseaux sociaux sont devenus l’ennemi de la démocratie ; – Le journalisme doit-il se libérer des plateformes ? ; – Les algorithmes sont déjà devenus fous ; – La sémantique de l’Intelligence Artificielle.

Pour s’abonner ou se désabonner écrire à ftv.info@francetv.fr.

13 Oct

Régions.news #302 – Edition du vendredi 13 octobre 2017

La ville dans la révolution digitale. « Le XIXe siècle était un siècle d’Empires ; le XXe siècle, celui des États-Nations. Le XXIe siècle sera un siècle de villes. ». Wellington Webb, ancien maire de Denvers, en 2009.

Rendez-vous sur le Blog de Régions.news, Twitter et Facebook
Conception et rédaction : Patrick Damien

Télécharger Régions.news#302 en version pdf

image001Légende image. Un avion lance des produits destinés à ralentir le feu qui ravage une fois de plus la Californie depuis le 7 octobre. (Crédit photo Mike Blake / Reuters).

#RevueDActu [Consulter la ReVue d’actu quotidienne publiée sur le blog Régions FTV.]

♦ Tim Cook, pdg d’Apple a profité de sa rencontre avec Emmanuel Macron, lundi 9 octobre, pour visiter la société Eldim, à Hérouville-Saint-Clair (Calvados). La société collabore avec l’entreprise américaine depuis près de dix ans et elle a fourni sa technologie de reconnaissance faciale dont sera équipée le prochain iPhone X. A lire : Comment fonctionne la reconnaissance faciale sécurisée d’Apple

♦ Un service de transport par voiture électrique autonome sera lancé à Rouen en 2018. Cette expérimentation de deux ans est baptisée « Rouen Normandy Autonomous Lab » représente un investissement total de 11 millions d’euros. Les utilisateurs de ces véhicules pourront appeler un véhicule depuis l’application dédiée disponible sur smartphone, à partir de l’un de ces 17 points d’arrêt prévus.

#InternetDesObjets

♦ La ville d’Angers se prépare à accueillir l’élite mondiale de l’électronique dans le cadre du « World Electonics Forum ». Pour l’occasion, une semaine dédiée à l’Internet des Objets, la « Connected week », sera organisée par l’écosystème Angers French Tech. Angers veut prendre la vague des objets connectés. « Leur nombre à travers le monde s’élèvera entre 50 et 80 milliards d’ici à 2020 », prévoit le maire, Christophe Béchu, Il espère que cette manifestation attirera les géants de la high-tech mondiale dans sa ville.

♦ « Internet des objets, nouveau paradigme ou chimère ? » Le sommet des Start-up de Lille du 4 octobre 2017 a été l’occasion de s’interroger sur l’irruption massive des objets connectés en prenant comme exemple l’agriculture.

#Sante

♦ Le jeudi 28 septembre au CHU Amiens-Picardie, il a fallu un robot, une imprimante 3D et trois chirurgiens pour opérer un enfant de 6 ans atteint d’une scoliose grave évolutive. Les chirurgiens ont préparé pendant un an l’opération en simulant l’opération avec un robot sur un mannequin dont la colonne vertébrale imprimée en 3 D était identique à celle du garçon. « Le chirurgien planifie la chirurgie, le robot porte les instruments et prend en compte les mouvements du patient, apporte de la précision et la vision en trois dimensions », explique Dr Michel Lefranc, neurochirurgien ayant participé à l’opération. Voir la vidéo sur @F3Picardie. Ainsi nous constatons que la chirurgie assistée par robot gagne du terrain dans les blocs opératoires. Cette technologie se révèle précieuse pour les chirurgiens et moins douloureuse pour les patients.

image003Légende image. Un robot tient un journal à Davos le 22 janvier 2016. (Crédit photo : Fabrice Coffrin / afp). A lire : « L’avènement des machines – La technologie et la menace d’un avenir sans emploi », le dernier ouvrage de Martin Ford dans lequel il rapporte un dialogue imaginaire entre un patron d’industrie automobile et un leader syndicaliste devant une chaîne robotisée. Le patron raille le syndicaliste sur son incapacité à syndiquer des robots, le syndicaliste rétorquant que le patron est incapable de vendre des automobiles aux robots.

#Journalisme

♦ Dans sa keynote annuelle lors de la conférence de l’Online News Association à Washington, la futurologue Amy Webb explique : « Je suis très inquiète. Plus encore sur l’avenir du journalisme que sur l’arsenal nucléaire nord-coréen ! Car nous sommes entrés cette année dans une nouvelle ère technologique, celle de l’intelligence artificielle, qui va fondamentalement transformer le journalisme et donner tout le contrôle de la distribution de l’information à une poignée* de géants du web américains et chinois. ». Elle ajoute : « Or les responsables des rédactions et des médias ne voient pas plus loin que le bout de leur nez et sont en train rater les grands enjeux qui surgissent. Ils parlent de l’avenir, mais ne font rien. Ils sont scotchés au présent. Et pourtant ce sont ceux qui sont en charge du futur du journalisme ». A lire aussi : Un an de présidence Trump, les journalistes américains sont comme des lapins dans les phares.

#CryptoMonnaie

♦ Son cours s’envole et il fait des millionnaires. Le bitcoin, cette monnaie virtuelle qui n’existait pas il y a dix ans, est aujourd’hui le nouvel eldorado des chercheurs d’or modernes. Pour comprendre les raisons de la ruée sur le bitcoin, le magazine de France 2 « Complément d’enquête » est allé à la mine… En France, la « bitcoin mania » prend de l’ampleur. Ils sont nombreux à scruter le cours de cette monnaie virtuelle toute la journée. Ils ont leur propre banque et leur propre coffre-fort sous forme d’une clef USB anti-hacking. Le petit bitcoin a fait du chemin en huit ans. Aujourd’hui, il a pignon sur rue et il a sa Maison, au cœur du Sentier parisien.

♦ Le bitcoin en cinq questions. Conçues comme une alternative aux monnaies encadrées par des banques centrales et aux marchés traditionnels, les crypto-monnaies s’invitent désormais dans les stratégies d’entreprises et des réseaux bancaires. Par exemple, elles sont actuellement au cœur de discussions dans les instances financières russes. La plus célèbre d’entre elle est le bitcoin.

♦ Bitcoin, dash, ether, le nouvel eldorado du financement des startups ? Lever 35 millions de dollars en moins de 30 secondes sans passer sous les fourches caudines d’investisseurs pointilleux : de quoi faire rêver bon nombre de startups. Cette nouvelle forme de financement est en plein boom et les Etats eux aussi commencent à s’intéresser aux crypto-monnaies.

#LiensVagabonds

♦ onsulter les liens vagabonds du 7 octobre 2017 sur le site Méta-Media. A retenir cette semaine : – Las Vegas : Facebook et Google ne stoppent pas les fake news ; la faute aux algorithmes disent-ils ; ce n’est pas acceptable ; les plateformes doivent se doter d’une autorité morale ; ils ont assez d’argent pour casser la désinformation ; Murdoch est devenu le nouveau héros des médias ; – Le journalisme et la post-vérité ; – Et si les plateformes comme Facebook étaient tout simplement trop grandes pour être régulées ? ; – L’IA au service du journalisme ; – Comment les machines vont récrire le monde.

Pour s’abonner ou se désabonner écrire à ftv.info@francetv.fr.

06 Oct

Régions.news #301 – Edition du vendredi 6 octobre 2017

La ville dans la révolution digitale. « Le XIXe siècle était un siècle d’Empires ; le XXe siècle, celui des États-Nations. Le XXIe siècle sera un siècle de villes. ». Wellington Webb, ancien maire de Denvers, en 2009.

Rendez-vous sur le Blog de Régions.news, Twitter et Facebook
Conception et rédaction : Patrick Damien

Télécharger Régions.news#301 en version pdf

image001Légende image. Paris est la première destination Airbnb au monde. Depuis le première visite chaleureuse dans la capitale du patron de Airbnb en février 2015, la mairie de Paris s’est décidée à faire respecter la réglementation sur le marché du logement locatif saisonnier en limitant à 120 nuitées par an la location. A partir de lundi 2 octobre, les propriétaires de logement souhaitant louer leur appartement sont invités à s’enregistrer à la Mairie. (Photo : iStock).

#RevueDActu [Consulter la ReVue d’actu quotidienne publiée sur le blog Régions FTV.]

♦ Début 2018, une ville miniature sera inaugurée à la cité Descartes à Champs-sur-Marne (Seine-et-Marne). Equipée de multiples capteurs, elle sera placée dans une chambre capable de simuler n’importe quel événement climatique. Baptisée Sense City, cette plateforme de Recherche & Développement unique en Europe doit permettre aux villes d’avancer dans la transition écologique, d’analyser la qualité et la durabilité des réseaux urbains… « L’avantage de cette mini-ville en chambre climatique est de pouvoir mettre des capteurs partout, sans générer d’inconfort ou d’inquiétude », souligne Anne Ruas, chercheuse à l’Ifsttar et coordinatrice du programme.

#Agriculture

♦ La jeune pousse toulousaine de robotique agricole « Naïo Technologies » vient d’obtenir le Pass French Tech. Ce label national est attribué aux entreprises reconnues pour leur croissance et la qualité de leur innovation. Elle pourra donc bénéficier d’un accompagnement privilégié auprès des partenaires économiques. L’ambition de Naïo Technologies est de devenir le leader mondial de la robotique agricole. Consulter le blog Tout ce qui buzz  sur le site de @France3MidiPy. A lire : La robotique gagne tous les secteurs de l’agriculture. Avec un objectif : obtenir des gains de productivité.

#Incubateur

♦ Inauguré jeudi 28 septembre à Aix-en-Provence, TheCamp est un campus nouvelle génération. Il a été pensé pour que les entreprises, les étudiants et les experts puissent travailler ensemble sur la technologie et la « ville de demain ». Créateur de ce campus, Fréderic Chevalier, entrepreneur de la région PACA décédé dans un accident de moto en juillet, définit ainsi ce nouveau lieu : « La ville est devenue l’écosystème dominant de l’humanité et nous pose des défis de taille et de conséquences vitales ! La complexité, la variété et l’interdépendance des questions écologiques, scientifiques ou sociétales que cela soulève les rendent inaccessibles à une réflexion isolée. Les réponses que nous apportons ne peuvent être que collaboratives. ». Tarik Ghezali, entrepreneur social qui participe au projet, explique pour sa part : « TheCamp peut s’affirmer comme un lieu où l’on fabrique et met en scène de nouveaux imaginaires pour se projeter dans l’avenir. Aujourd’hui, la Silicon Valley nous propose une vision ultratechniciste et post-humaine du futur. The Camp peut proposer une vision bien plus humaniste, propre à la tradition européenne ». A écouter l’interview d’Antoine Meunier, chargé de la communication de TheCamp, sur le site de @franceinfo.

image003Légende image. Todai est un robot japonais qui a surclassé 80% des étudiants à un examen universitaire. (@Figaro_Etudiant). Crédits photo : Wang Zang Zhao / Afp.

#Finance

♦ « Le réveil de la tech » est le thème de la 3ème édition de Bordeaux FinTech qui se déroule les 5 et 6 octobre à Bordeaux. Les grandes tendances actuelles de la fintech sont la finance à l’heure de la révolution digitale, les relations clients repensées, les nouveaux services avec l’intelligence artificielle, la blockchain et la gestion des données personnelles. Aujourd’hui, de nombreuses PME peuvent se tourner vers le financement participatif en prêt avec les plateformes sur Internet de « crowdlending ».

♦ C’est quoi une Fintech ? Contraction de finance et technologie, sur le modèle de l’expression « biotech » dans la santé, le terme « Fintech » serait apparu dans les années 1980-90. Il s’est vraiment répandu après la crise financière de 2007 en dehors du monde de la finance pour décrire des jeunes entreprises utilisant les technologies du numérique, du mobile, de l’intelligence artificielle, etc., pour fournir des services financiers de façon plus efficace et moins chère. A lire : Bruxelles pourrait envisager un cadre européen afin d’accompagner le développement des fintech.

#Europe

♦ Pourquoi l’Estonie a dix ans d’avance sur les autres pays dans le domaine des technologies du numérique ? « Il faut dix-huit minutes pour démarrer une entreprise en ligne et trois minutes pour déposer une déclaration de revenus », peut-on lire sur le site officiel du gouvernement estonien. Ainsi administration, écoles, transports : tout se fait en ligne. Si bien que ce pays balte de 1,3 million d’habitants est qualifié de nation la plus connectée au monde. Depuis la création de la carte E-residency en décembre 2014, toute personne n’ayant pas la nationalité estonienne peut bénéficier d’une identité numérique leur permettant d’accéder à des services de création d’entreprise, de services bancaires… « Les seules choses qu’un Estonien ne peut pas faire en ligne, c’est se marier ou divorcer ! » affirme la présidente estonienne Kersti Kaljulaid.

♦ Vendredi 29 septembre, à l’occasion du sommet numérique européen de Tallinn (Estonie), les centres nationaux du numérique de plusieurs États ont annoncé leur projet de mutualiser leurs expertises à travers des « digital squads ». L’objectif : fluidifier les discussions entre les institutions européennes et les écosystèmes numériques propres à chaque pays.

#Journalisme

♦ [Etude] Le data journalisme de plus en plus plébiscité par les rédactions. Par Lorraine Poupon, France Télévisions, MédiaLab. « Le data est partout, dans toutes les bouches, vu tant comme une opportunité économique qu’une menace à la vie privée. Les citoyens exercent désormais leur droit d’accès aux GAFA afin, supposément, d’en reprendre le contrôle. L’époque est à la demande de transparence et à l’open data. Mais ces données, même accessibles, ne sont pas toujours compréhensibles ! » Lire la suite sur le de @MetaMedia.

#LiensVagabonds

♦ Consulter les liens vagabonds du 30 septembre 2017 sur le site Méta-Media. A retenir cette semaine : – Le Danemark nomme un ambassadeur auprès de la high tech ; – Nouveau problème dans la révolution numérique : l’accès aux données ; – Washington Post : plus d’un million d’abonnés numériques ; – L’âge d’or des magazines est bien fini ; – L’avenir de l’information n’est pas l’article.

Pour s’abonner ou se désabonner écrire à ftv.info@francetv.fr.

29 Sep

Régions.news #300 – Edition du vendredi 29 septembre 2017

La ville dans la révolution digitale. « Le XIXe siècle était un siècle d’Empires ; le XXe siècle, celui des États-Nations. Le XXIe siècle sera un siècle de villes. ». Wellington Webb, ancien maire de Denvers, en 2009.

Rendez-vous sur le Blog de Régions.news, Twitter et Facebook
Conception et rédaction : Patrick Damien

Télécharger Régions.news#300 en version pdf

image001Légende image. « L’enfant d’AZF » a été installé sur le site de l’usine détruite dans la nuit du 21 septembre, par le street-artist toulousain James Colomina, pour les commémorations du 16ème anniversaire de l’explosion. Photo de Rémi Benoit (@France3MidiPy).

♦ Avec son 300ème numéro Regions.news entre dans sa septième année d’existence. A partir du postulat que le 21ème siècle sera le siècle des villes, la newsletter va s’attacher à analyser et à comprendre la transformation urbaine vers la smart city (en français ville intelligente). Le sociologue Dominique Boullier (Sociologie du numérique 2016) explique : « Il faut éviter d’en donner une vision uniquement technique. Les matériaux, les bâtiments, les équipements, les infrastructures sont dits intelligents à partir du moment où ils sont équipés de capteurs qui permettent de mesurer et d’optimiser leur utilisation. (…) Le challenge, c’est de considérer la ville du point de vue de l’intelligence collective. Soit qu’elle permet de restituer de l’information à tout le monde. Soit qu’elle permet aux gens de produire de l’information. » Ainsi en utilisant les technologies de l’intelligence artificielle, la réalité virtuelle, de l’Internet des objets et de la blockchain, la ville pourrait devenir citoyenne, ingénieuse et autonome. Les trois premiers thèmes abordés dans la lettre seront le transport (autonome), l’énergie (alternative) et l’agriculture (urbaine).

#Ville

♦ Adjoint au maire de Paris chargé de l’urbanisme, de l’architecture, des projets du Grand Paris, Jean-Louis Missika explique sur le site du magazine @LUsineDigitale, pourquoi et comment Paris va devenir une smart city : « Je mettrais en avant la notion d’humanité. Le concept de smart city englobe beaucoup d’aspects, non encore stabilisés. (…) L’intelligence d’une ville, c’est l’intelligence de ses habitants ».

♦ Le département des Yvelines va être placé entièrement sous vidéoprotection, grâce à l’installation de la fibre optique. La décision a été prise par le président du conseil départemental, en réaction aux attentats de ces deux dernières années. L’objectif est de créer à terme une plate-forme commune de video-protection pour les 262 communes avant 2019. En janvier, six collèges, deux casernes de pompiers et un village de 6.000 habitants yvelinois seront ainsi tous connectés à la même salle de contrôle, par le biais de caméras dotées d’intelligence artificielle.

♦ En ville, l’agriculture cherche sa place. nombre de jardins, de friches, de toits, sont transformés en potagers. Ces projets d’agriculture urbaine séduisent également les municipalités, qui en perçoivent le potentiel en matière de résilience des villes. L’exemple emblématique est celui de la ville américaine de Détroit. Après sa faillite en 2013, l’agriculture urbaine été l’un des principaux vecteurs de la renaissance de la ville. Aujourd’hui, la métropole produit quelque 200 tonnes de nourriture par an et tend vers l’autosuffisance alimentaire.

♦ Une équipe internationale de chercheurs a découvert une citée sous-marine construite par des pieuvres au large des côtes australiennes. Baptisée Octlantis, cette cité de 15 céphalopodes possède des murs et des tanières sous-marines érigés avec du sable et des coquillages. « Ces pieuvres sont de vraies ingénieurs en environnement », estime une des chercheuses à l’origine de la découverte.

image003Légende image. Le street-artiste Jace a graffé sur les murs du Havre ses Gouzous. pour les 500 ans de la ville portuaire. C’est avec ses facétieux bonhommes jaunes que le graffeur réunionnais orne les murs des villes du monde, entre clins d’œil et trompe-l’œil.

#Futur

♦ L’historien Yuval Noah Harari, auteur de « Sapiens », vient de publier « Homo Deus, une brève histoire de l’avenir ». Il dresse plusieurs scénarios sur le futur du monde. Un futur où une classe riche et « augmentée » par la technologie dirigera le monde, avec l’aide des machines. Face à elle, la « useless class », la classe des gens « qui ne sauront rien faire mieux que l’intelligence artificielle. » et qui seront relégués à un statut social inferieur. Bienvenue à Gattaca ! L’auteur pense aussi qu’un autre futur est possible, à condition que l’homme ne se laisse pas mener par la technologie. Celui, rassurant, où l’essentiel de notre tradition humaniste est sauf. Yohal Noah Harari conclut sa réflexion par une question : « Qu’adviendra-t-il de la société, de la politique et de la vie quotidienne quand des algorithmes non conscients mais hautement intelligents nous connaîtront mieux que nous ne nous connaissons ? »

♦ A lire la critique de Jean-Gabriel Ganascia, spécialiste de l’intelligence artificielle : « Homo Deus : Quand l’homme rivalise avec Dieu dans un monde sans Dieu ».

♦ Alors qu’on lui demandait un jour s’il espérait vivre éternellement à l’écran, le cinéaste Woody Allen a répondu : « Je préférerais vivre dans mon appartement. » Et d’ajouter aussitôt : « Je ne veux pas accéder à l’immortalité par mon travail. Je veux l’obtenir en ne mourant pas ».

#Politique

♦ Make.org est plate-forme qui veut fédérer des initiatives citoyennes pour faire bouger les lignes en politique. Mercredi 20 septembre, elle organisait « Réinventez l’Assemblée nationale », l’occasion de faire se rencontrer 100 députés, 200 CivicTech et autant de citoyens pour présenter les 11 projets qui veulent bousculer nos députés. Ainsi « On veut remettre le débat au cœur de la démocratie, mais en présentielle. A l’heure du numérique, on a plus que jamais besoin de se voir, d’échanger de vive voix, dans des cafés notamment » raconte Kevin André, le fondateur de Kawaa, plateforme collaborative et citoyenne. A lire : Ces députés qui veulent dépoussiérer l’Assemblée nationale et Comment travaillera un député dans 5 ans ?

♦ Qu’est-ce qu’une CivicTech ? Abréviation de civic technology (technologie civique). Ce sont des plates-formes qui utilisent l’ensemble des procédés, outils et technologies pour améliorer le système politique. Pour Loïc Blondiaux, professeur de sciences politiques à l’université Paris-I-Panthéon-Sorbonne, les civic tech sont  un « phénomène récent, depuis deux-trois ans seulement en France », aux causes moins technologiques que culturelles : « Les fondateurs de ces plates-formes ont une affinité avec le fonctionnement horizontal, qui se traduit par un investissement minimal et une remise en cause des formes classiques de la représentation. »

#RevueDActu [Consulter la ReVue d’actu quotidienne publiée sur le blog Régions FTV.]

♦ NM Cube, l’incubateur nantais pour inventer les médias du futur. C’est une première en France, un incubateur, NM Cube, va accueillir en 2018 à Nantes 10 projets de « médias émergents ». Ce projet aidé financièrement le ministère de la Culture et de la Communication associe différents acteurs de « l’écosystème numérique nantais », comme Ouest Médialab, Créative Factory et deux établissements supérieurs Audencia Sciencescom et Polytech Nantes. Fin novembre, nous devrions connaitre les porteurs de projets retenus.

#LiensVagabonds

♦ Consulter les liens vagabonds du 23 septembre 2017 sur le site Méta-Media. A retenir cette semaine : – La bataille mondiale de Facebook face aux gouvernements qui fracturent Internet ; – Pourquoi la Silicon Valley se passionne pour les levées de fonds en cybermonnaies (ICO) ; – Comment l’Intelligence Artificielle (IA) va bousculer le sport ; – L’IA ne doit pas faire basculer le journalisme vers le marketing.

Pour s’abonner ou se désabonner écrire à ftv.info@francetv.fr.

22 Sep

Régions.news #299 – Edition du vendredi 22 septembre 2017

La ville dans la révolution digitale. « Le XIXe siècle était un siècle d’Empires ; le XXe siècle, celui des États-Nations. Le XXIe siècle sera un siècle de villes. ». Wellington Webb, ancien maire de Denvers, en 2009.

Rendez-vous sur le Blog de Régions.news, Twitter et Facebook
Conception et rédaction : Patrick Damien

Télécharger Régions.news#299 en version pdf

image001Légende image. Maison conçue pour résister aux cyclones. Photo prise en 2005, après le passage de l’ouragan Dennis en Floride. Crédits photo : National Oceanic and Atmospheric Administration. A lire : C’est ma planète. Quelles constructions pour résister aux ouragans ? (@franceinfo),

#RevueDActu [Consulter la ReVue d’actu quotidienne publiée sur le blog Régions FTV.]

♦ A Nantes, une maison d’habitat social de 95 m² a été construite en 33 heures grâce un robot d’impression 3D, contre trois semaines sur un chantier traditionnel. Les coûts de maçonnerie baissent de 20 à 30%. « C’est aussi le premier logement en impression 3D béton à être construit en public : ailleurs dans le monde, on ne les voit qu’achevés car les robots fabriquent en usine des éléments assemblés sur site. Notre robot est le seul à fonctionner sur chantier », souligne le responsable du projet à l’Université de Nantes, qui a conçu la technologie.

#Ville

♦ À l’occasion du World Architecture Festival 2017, qui se tiendra en novembre 2017 à Berlin, des architectes du monde entier ont soumis au jury des projets répondant à différents besoins : logements, bâtiments éducatifs, centres de santé, infrastructures, etc. Ces projets qui s’inscrivent tous dans une démarche environnementale, s’intègrent dans un paysage naturel ou urbain. La revue @UsbekEtRica s’est intéressé à treize projets, nominés dans différentes catégories du festival.

#DonneesPersonnelles

Les Français s’inquiètent du sort réservé à leurs données personnelles sur Internet, selon un sondage réalisé par l’institut CSA, publié mercredi 20 septembre. Neuf Français sur dix se disent « préoccupés par la protection des données personnelles sur Internet », en hausse de cinq points depuis 2014. Selon CSA, cela peut s’expliquer par « la couverture médiatique consacrée au hacking et aux cyberattaques, mais aussi à l’activité de plus en plus intense des Français sur la Toile ». Les Français sont cependant plus optimistes que l’on pourrait le penser. La part de ceux qui pensent que la sécurité des données personnelles sur Internet s’est améliorée, a augmenté de neuf points par rapport à 2014 (26 %) quand celle des Français qui pensent qu’elle s’est dégradée, s’est effondrée de quatorze points (28 %).

♦ Lors de l’édition 2015 du CES (Consumer Technology Association) de Las Vegas, Edith Ramirez, ex-présidente de la Federal Trade Commission, a prévenu les entreprises du numérique des risques de l’interconnexion : « Tout périphérique connecté à Internet risque d’être détourné. En outre, les risques liés à l’accès non autorisé s’intensifient à mesure que nous adoptons de plus en plus d’appareils liés à notre sécurité physique, comme nos voitures, nos soins médicaux et nos maisons ». Transparence et sécurité sont devenues les priorités de nombreux entrepreneurs, convaincus qu’il existe encore des moyens inexplorés pour relier les internautes entre eux.

image003Légende image. Mike Seidel, météorologue pour The Weather Channel,, resiste aux vents violents dans les rues inondées à Miami, le 10 septembre. Photo : Erik S. Lesser / European Pressphoto Agency. A lire aussi : Ouragans : les reporters doivent-ils se mettre au milieu ? (@nytimes) et un journalisme extrême à la recherche du clic (@guardian).

#Information

♦ Les réseaux sociaux ont été pointés du doigt comme véhicules de propagation massive de fake news aussi bien pendant les élections que plus récemment lors du passage d’Irma. Ils se devaient donc de réagir. Mais au-delà des communiqués de presse ou des effets d’annonce, leur stratégie de lutte est-elle réellement efficace à l’ère de la post-vérité ? Une étude menée à Yale a cherché à le déterminer. Pour aller plus loin lire l’article de Lorraine Poupon du MédiaLab de France Télévisions. A lire : Les digital natives bousculent les codes du journalisme (@siecledigital). Les digital native sont les enfants du numérique nés entre 1980 et 90.

#JeuVideo

Des jeux vidéo (e-sport) aux Jeux olympiques de 2024 ? La question a été évoquée le 9 août par Tony Estanguet, coprésident du comité Paris 2024, lors d’un entretien accordé à Associated Press. Il considère « qu’il est pertinent d’en parler avec le CIO et avec la famille de l’e-sport afin de mieux comprendre comment ça marche et pourquoi cela rencontre un tel succès ». A lire : eSport aux JO, quel est le problème ? (@slatefr)

Philosophie des jeux vidéo en quatre épisodes diffusés dans l’émission quotidienne d’Adèle Van Reeth, les Chemins de la philosophie, sur @FranceCulture : – 1/ De l’antiquité à nos jours ou qu’aurait pensé Homère des jeux vidéo ? – 2/ A quoi tu joues ? ou les jeux vidéo, une expérience singulière – 3/ Du réel au virtuel ou quand les jeux vidéos font monde à part : remettent-ils en doute notre croyance en la réalité ? – 4/ L’histoire dont vous êtes le héros ou entrez dans le monde du jeu !

L’étrange humiliation publique d’un journaliste américain spécialisé dans le jeu vidéo. « Les journalistes jeux vidéo sont incroyablement nuls manette en main. C’en est douloureux à regarder. Comment s’imaginent-ils être qualifiés pour écrire sur les jeux vidéo ? » Le tweet est signé d’un journaliste du site américain The Daily Caller, Ian Miles Cheong. Posté le 2 septembre.

#Television

♦ Sur les six premiers mois de 2017, selon l’institut GfK, il s’est vendu en France tout juste 2 millions de téléviseurs, contre 3,9 millions à la même époque un an plus tôt, soit une baisse de 46 % en volume. « C’est une catastrophe, confie un professionnel du secteur. On ne pensait pas que cela prendrait de telles proportions. »

#LiensVagabonds

♦ Consulter les liens vagabonds du 16 septembre 2017 sur le site Méta-Media. A retenir cette semaine : – Les géants de la tech sont devenus l’ennemi public N°1. Que faire ? ; Le vent tourne aux US contre les GAFA ; Facebook avait laissé passer des pubs anti-sémites ; la réponse de Facebook ; Google a permis aussi des pubs racistes ; Twitter aussi ; Comment la Silicon Valley efface nos individualités ; Il ne faut pas casser les GAFA, mais les réguler ; Paris tente de convaincre l’Europe sur la fiscalité ; les médias sociaux ont-ils échoué ? ; – Est-ce que les réseaux sociaux ont tué l’Info ? ; – Révolte des millennials contre la curation automatique des algos ; – Ecrire Le Monde pour la génération Snapchat ; – A l’âge des écrans, le papier est-il mort ?.

Pour s’abonner ou se désabonner écrire à ftv.info@francetv.fr.

15 Sep

Régions.news #298 – Edition du vendredi 15 septembre 2017

La ville dans la révolution digitale. « Le XIXe siècle était un siècle d’Empires ; le XXe siècle, celui des États-Nations. Le XXIe siècle sera un siècle de villes. ». Wellington Webb, ancien maire de Denvers, en 2009.

Rendez-vous sur le Blog de Régions.news, Twitter et Facebook
Conception et rédaction : Patrick Damien

Télécharger Régions.news#298 en version pdf

image001Légende image. Ouvert depuis 2003, le parc métropolitain Lac des cygnes a été transformé à partir d’un étang à la périphérie de Hefei, capitale de la province de l’Anhui à l’est de la Chine. Photo prise en octobre 2016 par Xinhua / Guo Chen. A lire : En Chine, l’économie d’applis de partage est en plein essor. Grâce au smartphone tout se partage du vélo au parapluie. L’économie du partage représentait 450 milliards d’euros en 2016 en Chine.

#RevueDActu [Consulter la ReVue d’actu quotidienne publiée sur le blog Régions FTV.]

♦ Déjà quinze Ecoles régionales du numérique se sont ouvertes en Occitanie, et ce n’est pas fini. Mende, Lunel, Pamiers, Auch, Saint-Gaudens, Cahors, Lourdes, Rodez… Pas forcément des territoires où l’on s’attend à trouver des écoles du numérique. Pourtant, des promotions de développeurs web / logiciels s’y installent et sont renouvelées. À l’initiative du réseau, la région Occitanie assume 100% des frais pédagogiques. Le public ciblé par l’Ecole régionale du numérique ? Des jeunes sans emploi et sans qualification requise. Le bilan des premières promotions 2015-2016 : 78 % des personnes formées ont obtenu une sortie « positive« , dont 64% embauchés en CDI ou en CDD de plus de 6 mois.

#Ouragan

♦ Quelques jours après le passage dévastateur de l’ouragan Irma dans les Antilles, Z Event est une opération qui a réuni, du 8 au 10 septembre, une trentaine de joueurs de jeux vidéo, qui ont réussi à récolter plus de 450 000 euros pour la Croix-Rouge. Ces joueurs ont joué en direct pendant une cinquantaine d’heures, devant des centaines de milliers de spectateurs. A lire aussi : Comment les internautes se mobilisent pour venir en aide aux victimes de l’ouragan Irma.

♦ Les ouragans Irma et Harvey le prouvent à nouveau. Lors d’événements graves, comme des attentats ou une catastrophe naturelle, les rumeurs ou les fausses photos se propagent sur les réseaux sociaux et par les services de messagerie. Afin d’éviter de tomber dans le piège des fausses informations et des images trafiquées, @FigaroTech propose un guide simple en quatre points.

♦ Mercredi 6 septembre, face à la webcam du port de Gustavia, à Saint-Barthélemy, un palmier résiste à Irma et les internautes lui ont trouvé un nom : Hector. « Hector le palmier est plus résistant que le bouclier de Capitan America. Je commence à penser que c’est la caméra qui va lâcher avant le palmier », écrit un internaute sur Twitter. « On devrait décerner à Hector le prix de la combativité du Tour de France » ; « Hector, on croit en toi ! », écrivent d’autres.

♦ A lire sur le site @pixelsfr : Les drones au secours des victimes de cyclones.

image003Légende image. Loos-en-Gohelle entre 1930 et 1938. Située dans le Pas-de-Calais, en région Hauts-de-France, on trouve dans cette ancienne cité minière, les deux plus hauts terrils houillers d’Europe (184 et 182 m).

#Ville

♦ Située à moins de 20 minutes d’Hénin-Beaumont, la ville de Loos-en-Gohelle, cette ancienne ville minière du Pas-de-Calais a fait le pari de la transition énergétique pour réparer les séquelles de l’exploitation outrancière du charbon. En 20 ans, elle a su s’imposer comme ville pilote du développement durable et social. « Mon objectif dans les 20 ans qui viennent : faire de Loos-en-Gohelle une cellule souche en matière de développement durable, pour inspirer d’autre villes », raconte Jean-François Caron, maire depuis 2001. Aujourd’hui, la municipalité est parvenue à faire de son territoire un modèle de participation citoyenne et un exemple écologique. Ainsi Loos produit aujourd’hui 177 000 kWh/an d’énergie photovoltaïque, soit la consommation annuelle de 69 ménages, et la ville a réduit de 20% sa consommation électrique grâce à la modernisation de l’éclairage public et l’utilisation d’horloges astronomiques. Une ville participative ? La municipalité considère tout habitant comme un coproducteur de la ville. Ainsi depuis 2010, tout groupe d’habitants qui porte un projet d’amélioration de la ville est soutenu techniquement et financièrement par la municipalité. « C’est très important d’avoir des opérations où les habitants peuvent être actifs. Le développement durable doit être désirable, et pour être désirable, il faut qu’il soit approprié, il faut qu’on ait envie de demain », explique Jean-François Caron. Une reconversion modèle, au point que l’économiste américain Jeremy Rifkin y voit une application achevée de sa théorie de la « troisième révolution industrielle ». A lire : Jeremy Rifkin, le « gourou vert » des élus locaux.

#Journalisme

♦ Les médias sont-ils voués à devenir des marques blanches, les agences de presse des GAFA ? Par Nicolas Becquet, journaliste à l’Echo : « S’il ne fallait retenir qu’un seul enseignement, après sept années d’expérimentations multimédias et d’une patiente observation du paysage médiatique, je ne citerai pas les disruptions technologiques en elles-mêmes, mais ce qu’elles ont révélé de la presse : un prodigieux essoufflement éditorial et une déconnexion croissante avec son lectorat. La percée des plateformes numériques et sociales a en effet accéléré ces deux phénomènes, alors qu’historiquement la presse s’est bâtie au gré des combats idéologiques, politiques et culturels qui ont animé la société. Que sont devenues ces identités éditoriales fortes, novatrices voire militantes ? » Lire la suite sur le site de @metamedia. A lire aussi : Sept ans de journalisme multimédia, trois leçons clés.

#LiensVagabonds

♦ Consulter les liens vagabonds du 9 septembre 2017 sur le site Méta-Media. A retenir cette semaine : – De fausses vidéos d’Irma sur Facebook attirent des dizaines de millions de vues ; – Durant trois ans un faux reporter de guerre a berné tout le monde ; – Quand la Silicon Valley a pris le contrôle du journalisme ; – Le futur du travail, un défi plus humain que technologique ; – Télévision, les millenials regardent plus en différé qu’en direct.

Pour s’abonner ou se désabonner écrire à ftv.info@francetv.fr.