03 Juil

ReVue d’actu de 11h11 – vendredi 3 juillet 2020

La ville dans la transformation digitale et la transition écologique. « Le XIXème siècle était un siècle d’Empires ; le XXème siècle, celui des États-Nations. Le XXIème siècle sera un siècle des villes. ». Wellington Webb, ancien maire de Denvers (Etats-unis) en 2009.

#Energie

x► Le Royaume-Uni fait sa révolution verte. La forêt s’étend à perte de vue dans un espace grand comme quatre fois Paris. Ici, point d’arbres, mais des futaies d’éoliennes balayées par les vents de la mer du Nord, à une centaine de kilomètres des côtes anglaises. Leurs dimensions sont hors norme : chaque pale fait la longueur d’un Airbus A380. Erigées dans l’une des régions les plus sinistrées du pays – pro-Brexit à 70 % -, elles forment la plus grande ferme ‘offshore’ de la planète. Baptisé Hornsea 1, elle sera bientôt entourée de ses petites soeurs, Hornsea 2, 3 et 4… Une usine Siemens s’est ouverte sur la côte, permettant d’assembler les mâts britanniques et les turbines venues d’Allemagne. Les éoliennes sont ensuite transportées vers le large, par bateau et par lot de quatre, pour être raccordées au réseau électrique dans les vingt-quatre heures. Dans les prochaines années, ce sont un millier d’éoliennes de plus qui devraient pousser au large du Yorkshire. Lire la suite de l’article sur le site @LesEchos. Légende image : Des vents soutenus et des fonds maritimes peu profonds tout le long des côtes anglaises offrent des conditions idéales à l’implantation du plus important champ d’éoliennes de la planète. (OLI SCARFF / AFP).

► Au Royaume-Uni, la « Climate Assembly » appelle à une relance verte. Encourager le télétravail en investissant dans la fibre, favoriser les déplacements à vélo en améliorant la sécurité et les infrastructures, réduire les déplacements professionnels en avion en développant la vidéo-conférence, accélérer dans l’éolien, l’isolation des immeubles et les voitures électriques : voilà quelques-unes des recommandations formulées par les 110 personnes qui participent outre-Manche à la « Climate Assembly », une convention citoyenne créée en janvier avec l’appui de six commissions parlementaires, sous la pression du mouvement Extinction Rebellion. Son but : formuler des recommandations pour aider le gouvernement à atteindre l’objectif de neutralité carbone qu’il s’est fixé pour 2050.  L’« Assembly » a rendu en début de semaine dernière un rapport intérimaire, en attendant de publier ses propositions définitives en septembre. Une manière de peser dans le débat, alors que Boris Johnson s’apprête à annoncer son plan de relance pour l’après-coronavirus. Lire la suite de l’article sur le site @LesEchos.

#Agriculture

► Des tiers-lieux pour aider les néo-paysans à se lancer. Par Pierre-Mathieu Le Bel, géographe. Selon le dernier recensement agricole français, quelque 200 000 actifs agricoles ont été perdus entre 2000 et 2010, soit une baisse de 26 %. Pour chaque installation d’un agriculteur, on compte désormais 3 départs. En 2015 en France, 885 000 personnes (chef d’exploitation, coexploitant, conjoint, actif non salarié) travaillaient de manière régulière dans les exploitations du secteur. C’est moins de 4 % de la population active du pays (contre plus de 35 % au milieu du XXe siècle). La démographie y est pour quelque chose, l’âge moyen des exploitants atteignant les 51 ans. Et quand les agriculteurs prennent leur retraite, ils ont bien du mal à transmettre  leur exploitation. En cause notamment, un schéma de reprise familiale en déconstruction : les enfants d’agriculteurs reprennent de plus en plus rarement l’exploitation familiale. Lire la suite de la tribune sur le @FR_Conversation

#Numérique

► Quels usages faisons-nous de nos écrans ? Par Mathilde Floch, MediaLab de France Télévisions. Utilisés pour le travail comme pour les loisirs, nécessaires pour le maintien de notre sociabilité, les écrans n’ont cessé d’être sollicités durant la crise sanitaire du Covid-19. Selon le cabinet d’études App Annie, le temps passé sur nos smartphones a progressé en Italie de 39% et en France de 25% en avril 2020.  Le dépenses mobiles à l’échelle mondiale ont également augmenté avec un record de 23,4 milliards de dollars (21,53 milliards d’euros) atteint au premier trimestre 2020 sur les stores Android et iOS. Dans son baromètre bimensuel sur les effets de la crise sanitaire sur l’audiovisuel, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) souligne l’intérêt porté par les Français aux écrans (TV et plateforme numérique), un mois après la fin du confinement. Au-delà du constat de l’augmentation du temps passé devant les écrans, il est intéressant d’étudier la façon dont ceux-ci ont été employé. Lire la suite de l’article sur le site @metamedia