22 Juin

ReVue d’actu de 11h11 – lundi 22 juin mai 2020

La ville dans la transformation digitale et la transition écologique. « Le XIXème siècle était un siècle d’Empires ; le XXème siècle, celui des États-Nations. Le XXIème siècle sera un siècle des villes. ». Wellington Webb, ancien maire de Denvers (Etats-unis) en 2009.

#Tourisme

► Grimper aux arbres pour dormir dans une cabane, c’est un rêve d’enfant qui se réalise dans la petite commune d’Ancy-sur-Moselle à quelques kilomètre de Metz (Moselle). Là, Pomottes, Bacole et Folies, les trois Cabanes en Lorraine sont installées au pied des vignes du Domaines les Béliers.Depuis le 11 mai ces passionnés font à nouveau le bonheur des touristes en demande d’expériences inédites comme une cabane dans les arbres, une péniche ou une galerie d’artiste. Rencontre avec les propriétaires de ces lieux qui aiment partager leur mode de vie. @franceinfo. Légende image. La cabane Bacole peut accueillir quatre personnes en vacances (Photo : Yves Kreidl, France Télévisions).

#Transport

► Les villes font de la place pour les piétons. Trottoirs élargis, contre-terrasses, rues réservées aux enfants, baisse de la vitesse motorisée : les villes continuent de se réorganiser. L’épidémie de Covid-19 a révélé la nécessité, dans les centres urbains denses, de limiter la promiscuité en accordant davantage d’espace aux habitants, lorsqu’ils se déplacent à pied ou à vélo, ou simplement quand ils attendent devant un magasin. Ainsi, à la faveur de l’épidémie et du contexte électoral, la voiture cède toujours davantage d’espace aux habitants, au moins dans les villes denses. L’émergence du piéton comme acteur de la cité n’allait pas de soi. A la fois passant, randonneur, chaland, à l’arrêt ou en déplacement, le piéton est vulnérable, mais méconnu.Il a fallu attendre juin pour qu’émerge un collectif baptisé « Place aux piétons », qui réunit plusieurs associations.« Le sujet de la marche en ville est marginal, car il est trivial, en dessous du radar », résume Jérôme Monnet, enseignant-chercheur à l’Ecole d’urbanisme de Paris. Alors que l’été s’installe, les municipalités sont désormais invitées à relever un autre défi : le « confort thermique » du piéton, assure Anne Vial, au Cerema, qui prône la création de « parcours fraîcheur dans la ville ». @lemondefr.

#Covid19

► Son nom, la « Security Bubble Covid-19 », ou bulle de sécurité Covid-19 en Français, c’est un bracelet qui vous apprend à garder ses distances de sécurité. Il s’allume si on est trop proche d’un autre porteur. Il a été mis au point par la société Insight SIP de Sophia-Antipolis, dans les Alpes-Maritimes. « Un clignotement rapide indique qu’on est trop proche. Et si on s’éloigne un peu, voilà il va ralentir, il a changé de mode », explique Michel Beghin, directeur d’Insight SIP. Le dispositif permet de garantir un niveau de précision de quelques centimètres. ». Il précise que « même en dehors du Covid, c’est quelque chose qui est demandé pour des notions de sécurité. Dans les chantiers, dans le monde des mines… » @franceinfo.

#Pollution

► Depuis le déconfinement, les plastiques pullulent au large du littoral des Alpes-Maritimes d’après les observations de Maria-Luiza Pedrotti, chercheuse CNRS à l’Institut de la mer de Villefranche-sur-Mer, experte mondiale des microplastiques en mer. Elle constate qu’à « partir du 11 mai nous avons pu reprendre les prélèvements en mer. J’ai été étonnée de voir quantité de plastiques, et surtout les catégories de plastiques que normalement on trouve très peu en Méditerranée, comme les granulés que l’on appelle les « larmes de sirènes ». Ce sont des cylindres de 1 à 10mm de plastique préfabriqué pour fabriquer d’autres plastiques. Ils n’ont rien à faire en mer. » Elle ajoute : « on dirait que les gens se sont lâchés pendant le confinement ! ». A lire aussi : franceinfo junior : comment lutter contre la pollution dans les océans ? @franceinfo.

#LiensVagabonds publiés par le site Métamedia.

► Sur la politique, Facebook essaie de se racheter une image. À retenir cette semaine : – Comment la VR aide les soignants à combattre le coronavirus ; – La Covid-19 pourrait accélérer le remplacement des jobs humains par des robots ; – « L’intelligence artificielle peut combattre les nouvelles maladies » : Interview avec Yann Le Cun, responsable de la recherche en intelligence artificielle chez Facebook ; – Condamnation de la journaliste Maria Ressa, bête noire du pouvoir philippin ; – La Chine recueille l’ADN d’hommes et de garçons pour constituer une vaste base de données génétiques qui renforcera ses capacités de surveillance.