17 Mai

ReVue d’actu de 11h11 – jeudi 17 mai 2018

La ville dans la révolution digitale. « Le XIXe siècle était un siècle d’Empires ; le XXe siècle, celui des États-Nations. Le XXIe siècle sera un siècle de villes. ». Wellington Webb, ancien maire de Denvers, en 2009.

#Histoire

x► Comment Facebook et la presse locale ont permis de résoudre le mystère de la Bretonne à la Croix de guerre. Sur la photographie, elle fixe l’objectif sans esquisser un sourire. Croix de guerre épinglée sur sa robe noire, cette Bretonne en costume traditionnel pense peut-être à ses morts, en ce 27 juillet 1947. Ce jour-là, le général de Gaulle est à Saint-Marcel (Morbihan) pour honorer les maquisards bretons, durement frappés à l’été 1944 par l’armée allemande. Ce visage grave, extrait du fonds iconographique du musée de la résistance bretonne du village, a longtemps résisté aux recherches historiques. « Cette figure de Bretonne nous a interpellés par son regard, par ce qu’on devine de son vécu », explique à franceinfo Tristan Leroy, conservateur du musée. Mais impossible de mettre un nom sur ce cliché. Bloqué dans ses recherches, le musée décide de faire appel aux réseaux sociaux pour identifier la femme à la Croix de guerre. (@franceinfo). Légende image : Capture d’écran de l’appel à témoins lancé par le musée de la résistance bretonne de Saint-Marcel (Morbihan). (Musée de la Résistance bretonne / Facebook). https://www.francetvinfo.fr/image/75isu976j-89e6/1200/450/15031225.png

#Ville

► « Africa Convergence » : quelle stratégie d’exécution optimale pour les villes africaines de demain ? L’Afrique a un potentiel de marché important pour la consommation et les services. Dans cette vaste région où la population est amenée à doubler d’ici à 2050, il est essentiel d’imaginer dès à présent une gestion durable de l’énergie et de l’urbanisation. Laquelle devrait passer par une optimisation énergétique, la construction et le financement d’infrastructures efficaces comme les villes intelligentes. Le tout encadré par une stratégie d’exécution efficace. Le Thème sera largement débattu à Dakar par des experts d’Africa Convergence 2018, les 21 et 22 juin sous le thème : «Optimiser l’énergie, imaginer la ville intelligente, construire et financer des infrastructures efficaces, le triple défi de l’exécution stratégique». (@LTafrique).

► Transpolis, la « fausse ville » qui sert de laboratoire pour l’innovation urbaine. Il n’y a pas d’équivalent sur le Vieux Continent. Des villes laboratoires dédiées à la mobilité urbaine existent déjà aux Etats-Unis et en Asie, mais Transpolis, qui est en train de sortir de terre dans la région lyonnaise, sera unique à l’échelle européenne à plusieurs titres. Sa superficie de 80 hectares va notamment permettre d’accueillir une cité de 30 hectares (avec rues de toutes tailles, pistes cyclables, ronds-points, parkings, bornes de recharge, etc.), un tronçon d’autoroute d’un kilomètre, un boulevard circulaire ou encore une route de campagne sinueuse… L’objectif est d’offrir un environnement diversifié pour  expérimenter de nouvelles solutions de mobilité, particulièrement pour les véhicules autonomes connectés. « Chacune de ces infrastructures permet de reproduire tous types de conditions afin d’effectuer des tests, y compris en situation critique », explique Stéphane Barbier, directeur du développement de Transpolis. (@LesEchos).

#Agriculture

► L’innovation, un terreau fertile pour les agriculteurs ? Le monde de l’agroalimentaire connait une très forte accélération en termes d’innovation ces dernières années via notamment le développement des Foodtech. En amont, l’agriculture déploie des solutions innovantes à tous les niveaux de sa chaîne de valeur et profite de l’émergence des datas pour se transformer en profondeur. Pour Jean-Michel Gac,  le métier peut tirer de l’innovation trois principaux bénéfices : l’optimisation du bien-être des animaux et des agriculteurs, une meilleure productivité, et une aide à la décision grâce au traitement de données massives qui rendent les processus plus sûrs et plus rapides. (@bymaddyness).

#Logement

► Une maison intelligente et protectrice de ses données. La machine à laver qui se lance toute seule au bon moment pour achever le cycle pile au moment où l’on rentre chez soi. La maison qui se met à la bonne température juste avant le retour de ses habitants, quelle que soit l’heure de la journée. La voiture électrique qui se recharge suffisamment et se préchauffe quelques instants avant que l’on monte dedans, et préserve ainsi son autonomie. Et tout cela sans qu’il soit nécessaire de programmer quoi que ce soit. Jean-Laurent Schaub et Nathanaël Munier sont convaincus que d’ici peu tous nos lieux de vie se géreront en toute autonomie. « Les objets connectés vont envahir notre quotidien et on n’aura ni l’envie, ni le temps, ni les compétences pour les gérer », affirment ces deux ingénieurs. Au sein de leur entreprise, Ween, créée en 2014 à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), ils ont mis au point une solution d’intelligence artificielle qui anticipe, en temps réel, l’arrivée des occupants d’un logement, et adapte ainsi ce dernier à leurs attentes. (@LeMondefr).

#Transport

► Aux Etats-Unis, Uber pourra désormais être poursuivi en cas de plainte contre un chauffeur. Le groupe américain Uber, qui tente toujours de redorer une image ternie par les scandales, a supprimé une clause controversée qui obligeait les victimes à résoudre les plaintes via une procédure d’arbitrage et les empêchait de poursuivre l’entreprise, mardi 15 mai. Jusqu’ici, seuls les chauffeurs ou personnes directement accusées pouvaient être poursuivies devant les tribunaux. « Les dix-huit derniers mois ont révélé une épidémie silencieuse d’agressions et de harcèlement sexuels qui hante tous les secteurs (…). Uber n’est pas épargné par ce problème profondément enraciné et nous pensons que nous devons faire partie de la solution », a écrit sur le site d’Uber son directeur juridique Tony West, faisant allusion au mouvement #MeToo. (@lemondefr).

► La mobilité est-elle soluble dans les plateformes numériques ? Les plateformes numériques grignotent notre quotidien. Dans tous les domaines ? Non, un village résiste encore : celui de la mobilité, dans lequel elles n’ont atteint pour le moment que la strate supérieure, celle du voyageur connecté via son smartphone. L’avenir des transports passe pourtant par une plus grande intégration de ces infrastructures et véhicules dans l’écosystème numérique. Cela signifie-t-il accepter pour autant l’hégémonie des géants du web ? Tout dépend de la stratégie développée par les acteurs concernés, à commencer par les constructeurs et les villes. (@15marches).

#Entreprise

► Castres-Mazamet Technopole lance l’Incubateur by CMT. Castres-Mazamet Technolopole a décidé d’élargir sa palette d’accompagnements aux créateurs d’entreprises, avec la création d’un incubateur, baptisé Incubateur by CMT. « Face à l’attractivité qu’exercent les deux métropoles de Toulouse et de Montpellier, le territoire tarnais de Castres-Mazamet a voulu se doter d’un outil spécifique en direction des porteurs de projets », souligne Virginia Doan, directrice de Castres-Mazamet Technolopole. L’idée est de détecter, d’accueillir et d’accélérer les projets, en amont des pépinières d’entreprises. Un espace dédié est dorénavant réservé au sein même de la pépinière d’entreprises Arobase, sur le parc d’activité du Causse, à Castres. (@LUsineDigitale).

#Dechets

► Smart city : vers quelle gestion intelligente des déchets ? Les villes génèrent de plus en plus de déchets, et l’époque de l’inconscience et des décharges à n’en plus finir est clairement révolue. Une gestion intelligente des déchets peut permettre d’augmenter le taux de recyclage, de réduire le volume de déchets, de diminuer la dépense énergétique consacrée à leur collecte, voire de produire de l’énergie. Des outils novateurs apparaissent pour accompagner cette mutation. Voyage aux pays des ordures intelligentes… (@Les Smartgrids).

#Audiovisuel

► De « Too Much TV » à « Too Big TV » ? Par Morad Koufane, France Télévisions, Responsable du planning stratégique. Dans l’ère de la Peak TV, on assiste à une prolifération du nombre d’épisodes dont la durée dépasse de loin les standards de l’industrie (42-52 minutes pour les drames américains et 22-30’ pour les comédies) avec notamment les plateformes comme Netflix ou Amazon qui s’arrachent des talents du monde entier en leur offrant carte blanche et final cut. Les formules rigides du passé ne semblent plus s’appliquer aujourd’hui et il est de plus en plus rare qu’une série affiche des durées uniformes par épisode, signe « objectif » d’une liberté de création plus importante et d’une montée en gamme artistique incontestable. Lire la suite sur le site de @metamedia

#DroitsDAuteur

► Les organismes de droits d’auteur bien gérés selon la Cour des comptes. « Les organismes de gestion collective des droits d’auteur ne connaissent pas la crise », résume Alain Pichon, président de chambre honoraire à la Cour des comptes. C’est sous sa responsabilité que la commission de contrôle des organismes de gestion des droits d’auteur et des droits voisins, comprenant 14 structures comme la Sacem (Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique) ou la SACD (Société des auteurs et compositeurs dramatiques) vient de rendre son rapport sur l’année 2016. (@LesEchos).

#EtatsUnis

► Donald Trump mise sur le Big Data pour sa réélection en 2020. En 2016, le Big Data a joué un rôle important dans l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis. De fait, sans surprise, son manager de campagne Brad Parscale compte s’en remettre aux mêmes outils en 2020. Alors qu’il a déjà en possession 18 millions d’adresses mail et numéros de téléphone d’électeurs susceptibles de voter pour Donald Trump, son objectif est d’atteindre 30 à 40 millions de contacts d’ici 2020. Pour rappel, Trump a été élu avec 63 millions de voix. Pour y parvenir, Parscale envisage de dépenser 1 million de dollars par mois pendant tout le reste de l’année de 2018 dans le démarchage numérique. Le montant de l’investissement augmentera par la suite. Selon ses dires, de nombreux électeurs de Donald Trump ont pu être recrutés sur AOL, Bing, Facebook, Google, et sur des sites d’actualités conservateurs. (@lebigdata_fr).