17 Sep

La Cité du Vin : le phare de l’oenotourisme qui vous emmène au 7e ciel

La Cité du Vin sera un phare vers lequel les touristes français et étrangers vont se diriger. Un attraction autour de la culture et des civilisations du vin pour laquelle les acteurs ont déjà pensé aux retombées économiques (restaurants, boutiques) et aux excursions vers les vignobles de Bordeaux.

Des touristes venus d'Alsace voir la Cité du Vin inachevée © Jean-Pierre Stahl

Des touristes venus d’Alsace voir la Cité du Vin inachevée © Jean-Pierre Stahl

Devant la Cité du Vin de Bordeaux, il y a déjà les premiers touristes, certes avec un peu d’avance, comme Yvonne Raess de Ribeauvillé. Avec des amis, elle est venue voir l’architecture du batiment, en attendant son ouverture au printemps 2016: « on vient d’Alsace, on cherche de quoi visiter, on va un petit peu au pif, on a atterri ici ! » Il faudra patienter un peu chers amis d’Alsace pour pouvoir profiter des animations à l’intérieur, du restaurant et du Belvédère, au 8ème étage, pour déguster l’un des 20 vins du monde proposés (dont la carte sera constamment renouvelée).

La manne financièr et touristique devant l'Office de Tourisme de Bordeaux : un potentiel de 6 millions de touristes à faire venir à la Cité du Vin © JPS

La manne financièr et touristique devant l’Office de Tourisme de Bordeaux : un potentiel de 6 millions de touristes à faire venir à la Cité du Vin © JPS

Ce sont ainsi 400 000 à 500 000 touristes du monde entier qui vont déferler vers ce phare de l’oenotourisme, comme cet anglais Henry Love de Bristol rencontré devant l’office de tourisme et qui me demande de lui situer sur sa carte la Cité du Vin, qui ne rentre pas dans le cadre de son plan, d’où son fou rire !

Nicolas Martin, directeur de l'Office de Tourisme de Bordeaux © JPS

Nicolas Martin, directeur de l’Office de Tourisme de Bordeaux © Jean-Pierre Stahl

Nicolas Martin, le directeur de l’Office de Tourisme, qui enregistre cette année près de 6 millions de visiteurs à Bordeaux, confirme que la Cité du Vin sera la nouvelle attraction à partir de laquelle tout un dispositif sera mis en place : un bureau du tourisme qui orientera les touristes en fonction de leurs envies:

On pense que le nouveau totem, ce sera la Cité des Civilisations du Vin, donc ça va vraiment incarner la ville…Sydney a maintenant son opéra, Bilbao a son Guggenheim…Bordeaux, ce sera la Cité des Civilisations du vin », Nicolas Martin directeur de l’Office de Tourisme

Et Nicolas Martin de poursuivre: « Ensuite, on va leur proposer un certain nombres d’excursions en bateau avec un ponton devant la Cité, soit en bus ou en vélo, des excursions qui partiront de la cité pour aller visiter les vignobles »

b

Bernard Farges, le président du CIVB est confiant sur les retombées sur la filière vin et les châteaux © JPS

Bernard Farges, président du Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux, se réjouit des futures retombées pour les propriétés viticoles et espère pour elles tirer le meilleur parti de ces nombreuses personnes qui vont venir à la Cité du Vin:

Il y aura une plateforme oenotouristique, un site à l’intérieur de la Cité qui permettra de découvrir et d’inciter à la découverte du vignoble, d’aller vers Saint-Emilion, le Médoc, L’Entre-Deux-Mers, les Graves, le Blayais et toutes les zones viticoles de Gironde », Bernard Farges président du CIVB

Le chateau la Dominique à Saint-Emilion et son fameux chai rouge réalisé par Jean Nouvel, un spot oenotouristique, qui héberge le restaurateur de la Cité du Vin © JPS

Le chateau la Dominique à Saint-Emilion et son fameux chai rouge réalisé par Jean Nouvel, un spot oenotouristique, qui héberge le restaurateur de la Cité du Vin © JPS

C’est justement au coeur du vignoble de Saint-Emilion que nous avons retrouvé de nombreux touristes, notamment au château la Dominique. Ce site, nous ne l’avons n’a pas choisi au hasard, car il héberge actuellement le restaurateur qui a décroché le contrat d’exploitation du restaurant de la Cité du Vin: Nicolas Lascombes qui nous éclaire de cette autre partie importante que recherchent ces touristes ou oenotouristes: la gastronomie.

Nicolas Lascombes va ouvrir le 7ème Ciel, le restaurant de la Cité du Vin © Jean-Pierre Stahl

Nicolas Lascombes va ouvrir le « 7ème », le restaurant de la Cité du Vin © Jean-Pierre Stahl

Nicolas Lascombes évoque ce que sera la cuisine que l’on va trouver au 7e étage de la Cité du Vin: « On va rassembler les meilleurs produits régionaux, locaux, que l’on va transformer de façon un peu plus mondialisée, avec notamment des épices…On va balayer des recettes d’Europe de l’Est, du bassin méditerranéen, mais  aussi du nouveau monde et des amériques. La gastronomie au coeur de la Cité, on va lui faire suivre le même chemin que le vin. »

Guillemette sert des vins au verre, il y aura quelques

Guillemette sert des vins au verre à la terrasse du Rouge…A la Cité,  il y aura quelques 500 références de 50 pays à la carte

Nicolas Lascombes va afficher à sa carte des vins « 500 références sur 50 pays, avec une carte très mouvante pour que la clientèle ne s’ennuie pas. » Le cahier des charges de la CCV prévoit aussi de proposer outre une cuisine du monde, 25 % de vins de Bordeaux, 25 % de vins d’autres régions viticoles de France et 50 % de vins du monde :

Il y aura des gens d’Agen qui souhaiteront être dépaysés, mais aussi des Chinois qui voudront trouver des produits du terroir… » Nicolas Lascombes, gérant du restaurant de la Cité du Vin « le 7ème »

Nicolas Lascombes en visite sur le chantier © JPS

Nicolas Lascombes en visite sur le chantier © JPS

« C’est comme les restaurants en altitude, c’est un peu le même fonctionnement que le Jules Verne à la Tour Eiffel qui a une très grosse cuisine déportée pour produire toutes les bases à la journée… ici on aura une cuisine d’envoi de choses qui seront réalisées à la minute. » Au 6ème étage, il y aura tout ce qui pourra être déballé et qui sera envoyé par monte charge, tout comme la plonge. Le poste patisserie donnera sur la salle, la clientèle pourra aussi voir la préparation des plats, pour couronner le tout il y aura un joli bar pour préparer les commandes de vins du monde et les vins au verre.

Cité du Vin (série) 2 069

Ce sont au total 120 places assises dont disposera ce restaurant baptisé le « 7ème » avec vue panoramique sur Bordeaux. Il disposera en outre de tables en terrasse pour en avoir plein la vue.

(la Cité du Vin est une conception du cabinet XTU Architects)

Pour en savoir plus: Cliquez sur la Cité du Vin

Regardez le reportage de Jean-Pierre Stahl, Guillaume Decaix, Eric Delwarde, Charles Rabréaud et Adrien Gesta-Flin:

4 thoughts on “La Cité du Vin : le phare de l’oenotourisme qui vous emmène au 7e ciel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *