15 Sep

Et voici le nouveau Châteaux Bordeaux par Corbeyran et Espé : n°12 le sommelier

 C’est une réussite, une série qui continue à ravir les passionnés de BD et de vin. Les éditions Glénat viennent de publier un nouveau numéro intitulé le Sommelier avec comme scénariste Corbeyran et comme dessinateur Espé.

Pas de repos pour Alexandra Baudricourt dont le domaine viticole risque toujours la faillite.

Désormais séparée de son mari, elle est bien décidée à trouver les moyens nécessaires pour garantir l’indépendance de sa propriété et à faire évoluer ses méthodes de production, jonglant en permanence entre progrès oenologiques et retour à une culture plus saine.

Acculée, trompée, elle va très progressivement remonter la piste de ceux qui veulent lui fairedu tort et faire éclater la vérité sur l’accidentqui a coûté la vie de son chef de culture.

Le dernier épisode de la saison 2 de Châteaux Bordeaux nous entraîne au coeur d’une industrie en pleine mutation, où tous les coups sont permis. Entre deux rebondissements, cette saga familiale qui prend les allures d’un thriller, nous invite à découvrir l’univers des grandscrus et le quotidien mouvementé d’une femmequi ne recule devant rien pour protéger ce qu’elle a créé.

Châteaux Bordeaux – Tome 12 Le Sommelier 48 pages aux Editions Glénat par Corbetyran et Espé, 14,5€

12 Juil

Yann Arthus-Bertrand inaugure son expo « vignerons » à la Cité du Vin de Bordeaux

« Instant d’émotion hier soir pour les vignerons de Blaye qui ont pu apprécier le travail du génie de la photo qui sait mettre l’humain en avant et avant tout. Il a tenu à être là, ce mec engagé pour la survie de la planète, ce témoin de l’évolution du climat et de la sauvegarde de la planète. Bravo Yann pour cette belle restitution.

« Le vin, c’est la FRANCE, c’est le goût de la terre… » dixit Yann Arthus-Bertrand …

Yann Arthus-Bertrand a réalisé de nombreux reportages, documentaires et notamment la Terre Vue du Ciel est un photographe émérite qui a sillonné la planète Terre et a pris conscience de l’urgence climatique et des dangers pour la planète.

C’est en toute amitié et humilité qui a répondu à l’invitation des vignerons de Blaye de venir les immortaliser, enpréambule de son film « France une histoire d’amour… »  

Il a voulu ainsi partir à la rencontre des français et de leur fibre, afin de les restituer le plus fidèlement possible…. Et ainsi de relater une réflexion d’une viticultrice qu’il a adoré , sur le ton de l’humour, « mon mari est moche sur la photo, mais mon chien est bien… »

 

Et ainsi de relater une réflexion d’une viticultrice qu’il a adoré , sur le ton de l’humour, « mon mari est moche sur la photo, mais mon chien est bien… »

 

Regardez le reportage lors de son shooting photo à Blaye en novembre dernier. Côté Châteaux y était: lire ou relire :

Yann Arthus-Bertrand en Gironde : « une histoire d’amour » avec les vignerons du Blayais

Regardez le reportage par Jean-Pierre Stahl et Guillaume Decaix :

05 Juin

Les Petites Mains de l’Ombre et Marie-Lys Bibeyran remportent les Gourmand Awards 2022

C’est une belle reconnaissance pour Marie-Lys Bibeyran et son ouvrage consacré aux travailleurs de la vigne. Vendredi soir à Stockholm, son livre « Les Petites Mains de l’Ombre – Gestes et Savoir-Faire des Vins du Médoc » a reçu deux prix, deux distinctions internationales, qui doivent aussi rappeler que le vin est avant tout réalisé par des petites mains, sans lesquelles, il ne serait pas ce qu’il est.

© Marie-Lys Bibeyran et ses 2 prix des Gourmands Awards 2022

« Best Wine Book for Professionals » et « Best Wine Sustainability Book » décernés par les Gourmand Awards 2022 en Suède. Marie-Lys Bibeyran, ancienne salariée viticole, auteure des photographies et textes des Petites Mains de l’Ombre est  de retour sur ses terres médocaines et ne cache pas sa joie d’avoir reçu ces 2 prix :

« Il y a forcément une fierté personnelle, cela a été du travail, un travail qui m’a donné raison, car je savais que ce sujet était susceptible de parler aux gens et qu’il était nécessaire de faire ressortir ce travail de l’ombre… »

Je suis très heureuse pour les travailleurs des vignes, j’ai déjà vécu une belle aventure moi-même en faisant ce livre, ce qui m’a beaucoup plu et suivre ce chemin après, c’est juste fantastique », Marie-Lys Bibeyran

Deux prix, c’est tout de même pas mal, une belle surprise et une belle reconnaissance… « Je savais que j’étais nommée dans la catégorie livre professionnel sur le vin, en compétition avec d’autres auteurs d’Espagne, des Etats-Unis ou de Chine, mais je n’avais pas été prévenue pour la 2e catégorie sur le vin durable également… »

Aujourd’hui, « les travailleurs de l’ombre sont nombreux à me dire merci pour faire reconnaître leur travail… En tant que travailleurs de l’ombre, ils sont tellement invisibilisés. Il y a quand même quelque chose de volontaire là-derrière. En France le vin est très sacré, et il colle à l’image de la France, mais rien n’existe pour mettre à l’honneur ceux qui le font, comme si la récolte arriverait comme par enchantement dans les cuves à la fin… Ils ont l’impression de ne pas exister, cela limite aussi les tentatives de revendications. »

Un bel ouvrage, fruit d’un long travail d’une salariée viticole, qui connaissait le thème et les travailleurs qu’elle côtoyait au quotidien :

J’ai suivi les travailleurs de l’ombre sur 2 ans, pour prendre le temps de prendre en photos tous les gestes… Par exemple sur la taille j’ai consacré une dizaine de pages, ce sont tous les gestes, de toutes les tâches qu’ils accomplissent tout au long des 4 saisons… »

« Mes photos sont volontairement en noir et blanc car elles mettent bien en valeur ces gestes, elles sont accompagnées de textes très pédagogiques pour que les gens qui ne sont pas du milieu puissent bien comprenrdre, se familiariser. Il est essentiel quand on consomme ou encore plus encore quand on est passionné, qu’on sache comment on arrive jusqu’au verre de vin. »

Une chose est sûre, le travail de Marie-Lys Bibeyran fait aussi prendre conscience que sans ces petites mains, il n’y aurait pas de vin, « maintenant on voit de plus en plus les propriétés viticoles qui commencent à communiquer, là dessus, sur les gestes dans les vignes, mais pas forcément encore sur les petites mains de l’ombre, ce qu’elle trouve dommage…

En tout cas, cette aventure aura tiré deux enseignements : « j’espère faire prendre conscience aux travailleurs de l’ombre qu’ils font un travail formidable. Ils ne font pas cela parce qu’ils ne seraient pas capable de faire autre chose, c’est un travail très beau et précieux… Et à ceux qui aiment le vin, de chercher à savoir ce qu’il y a derrière la bouteille. Il y a d’ailleurs un proverbe chinois qui dit « quand tu bois l’eau du puis, n’oublie pas ceux qui l’ont creusé ». Il faut qu’on apprenne à respecter tout le travail des hommes et des femmes qui sont des passionnés malgré leurs conditions de travail, cette situation dans laquelle ils sont maintenus. Ils ne sont pas assez mis à l’honneur, ils sont plus dans l’ombre, il faut qu’on prenne davantage conscience de tout cela. »

« C’est une grande fierté d’avoir porté tout cela jusqu’aux Gourmand Awards en Suède où de nombreux pays ont été sensibilisés, le chemin du livre n’est peut-être pas terminé, pourquoi s’arrêter en si bon chemin ».

Félicitations à Marie-Lys Bibeyran et aux petites mains de l’ombre, à qui Côté Châteaux décerne sa rubrique « vigneron du mois »

Lire ou relire :

Les Petites Mains de l’Ombre, un joli ouvrage qui met en valeur ces anonymes, travailleurs de la vigne par Marie-Lys Bibeyran

03 Juin

Cantenac-Brown : stupéfiante fresque monumentale au coeur de la vigne, signée David Popa

C’est une oeuvre magistrale et éphémère qu’a réalisé l’artiste David Popa en terre crue. Une oeuvre biodégradable qui devrait disparaître aux premières pluies…

© Le Pouvoir de la Terre par David Popa à Cantenac Brown

Cette oeuvre s’intitule le « Pouvoir de la Terre », elle a été réalisée en terre crue sur le plateau de Cantenac Brown, 3e cru classé de Margaux, pour qu’elle puisse disparaître comme par enchantement aux premières pluies…

David Popa explique : « ayant été élevé par une mère française très liée au monde du vin, j’ai de merveilleux souvenirs de mon enfance passée dans les vignobles, de séjours des chais et d’apprentissage du vin. Je ne suis certainement pas un expert dans l’art de la vinification, mais chacun sait que le secret d’un vin exceptionnel, c’est avant tout la terre. Et c’est cette terre que je prends comme support, avec tout le respect que nous lui devons. »

L’oeuvre éphémère sera conservée au travers d’un NFT, oeuvre numérique unique, qui sera vendue en cryptomonnaie; le produit de la vente sera reversé au conservatoire du littoral pour que celui ci puisse acquérir de nouvelles terres vierges et les épargner de toute urbanisation.

Regardez la vidéo de Cantenac Brown sur You Tube:

11 Mai

Jean-Michel Cazes signe « Bordeaux Grands Crus – la Reconquête »

On ne le présente plus Jean-Michel Cazes, est le célèbre propriétaire de Château Lynch-Bages, 2e Grand Cru classé de Pauillac, et ancien Grand Maître de la Commanderie du Bontemps.

Jean-Michel Cazes est une figure internationale du vin. Il a contribué à propulser le vignoble bordelais dans la modernité et témoigne des bouleversements du monde viticole depuis 50 ans.  Après un âge d’or couronné par le classement de 1855 qui a fait des crus de Bordeaux les vins les plus célèbres du monde, le vignoble bordelais a mis du temps à intégrer les mutations des XXe et XXIe siècles.

Jean-Michel Cazes a été le témoin de la crise des années 1970. Voyant l’aura de Bordeaux se ternir et le prix de ses vins s’effondrer, il est devenu un acteur majeur de leur renouveau et leur ambassadeur infatigable. L’histoire familiale et le parcours personnel de cet entrepreneur enthousiaste, viti-viniculteur dans l’âme, font de son livre une véritable saga. Son expérience et ses réflexions avisées sont autant de clés pour déchiffrer le patrimoine et le fonctionnement complexes des grands crus de Bordeaux.

« Le vin est pour moi, comme le pain, la base de toute nourriture. C’est le breuvage essentiel, synonyme de culture, de bonheur, d’art de vivre. Chaque bouteille qui dort dans ma cave contient un univers : la géographie et l’histoire du lieu qui l’a vue naître, le sol, la plante, le climat, un savoir-faire… Un univers prêt à s’échapper et à renaître, comme le génie de la lampe d’Aladin, à la première et unique occasion », raconte-t-il.

Quelques dates-clés :

  • 1985 : L’astronaute Patrick Baudry emporte à bord de la navette Discovery un Château Lynch-Bages.
  •  1988-1992 : Lynch-Bages, puis Pichon-Longueville sont classés n° 1 des 100 most exciting wines établie par le magazine américain Wine Spectator.• 2003 : Jean-Michel Cazes est élu Man of the Year par le magazine anglais Decanter.
  •  2007 : Wine Spectator lui décerne le Distinguished Service Award.
  • 2011 : Jean-Michel Cazes reçoit de l’institut des Masters of Wine le Lifetime Achievement Award.
  • 2016 : Lynch-Bages & Cie est sacré Global Best of Wine Tourism par le réseau des vignobles de renommée internationale (Espagne, France, Afrique du Sud, Allemagne, Argentine, Portugal, USA, Chili).

28 Déc

« La Conseillante, une passion familiale depuis 150 ans » en Pomerol

C’est un joli ouvrage qui est sorti en cette fin d’année, un livre consacré à l’histoire de cette fameuse propriété de Pomerol, dans la famille Nicolas depuis 150 ans. A lire sans modération.

« La Conseillante, une passion familiale depuis 150 ans » par © la famille Nicolas

Ce livre sorti chez First Press Editions est une façon pour la famille Nicolas de célébrer et de souligner ce 150e anniversaire de la propriété au sein de la même famille : depuis 1871 avec les héritiers de Louis Nicolas. Cet ouvrage collectif offre une immersion dans l’histoire et la vie de ce château, sur la base de photos, de documents d’archives et bien sur de témoignages.

Au fil de l’histoire, le lecteur va pourvoir toucher de près l’histoire de cette famille, avec les doutes et les choix sur la manière de conduire le vignoble depuis 150 ans : « raconter la Conseillante, c’est partager les secrets de notre famille, son histoire, sa passion, ses doutes et ses réussites », selon le Conseil de famille.

Bertrand Nicolas co-propriétaire de la Conseillante, lors des venbdanges en 2018 © jps

Pour leur oenologue Michel Rolland: « avec la Conseillante, le plaisir va bien au-delà de la simple reconnaissance d’une terre élue. Il y a aussi la leçon des anciens, la vieille culture gardée et protégée et l’attachement viscéral de tout un clan. »

« La Conseillante, une passion familiale depuis 150 ans », 143 pages, par la famille Nicolas chez First Press Editions, disponible chez Mollat ou à la Fnac

Lire ou relire cet article sur les vendanges à la Conseillante en 2018 : Début des vendanges en rouge à Pomerol : « un millésime sauvé des eaux »

01 Déc

Et voici la nouvelle étiquette de Mouton-Rothschild de 2019 signée Olafur Eliasson

Comme le veut la tradition depuis 1945, un artiste illustre chaque année l’étiquette du nouveau cru après élevage du château Mouton-Rothschild. Cette année, c’est l’artiste islandais-danois Olafur Eliasson qui signe l’œuvre. Celle-ci complète ainsi la collection des célèbres étiquettes de Château Mouton Rothschild.

ArtPro Normalized PDF

« Solar Iris of Mouton », c’est l’oeuvre conçue par Olafur Eliasson, artiste danois et islandais, pour l’étiquette de Mouton-Rothschild 2019 où il célèbre l’alliance du soleil et du vin.

 « La partie supérieure qui représente le jour avec ses teintes dorées, l’autre la nuit avec ses notes bleu foncé. Elles entourent l’oculus qui représente Château Mouton Rothschild. Autour, une série d’ellipses forment un anneau qui retrace le parcours du Soleil par rapport à la Terre, à l’endroit même où se situe le Château à   Pauillac. L’arc de cercle le plus bas représente le jour le plus court de l’année et, le plus haut, le jour le plus long.

Dans la partie haute, les figures en forme de 8, appelées analemmes, représentent les positions du soleil relevées chaque jour de l’année à la même heure depuis Château Mouton Rothschild. Ce sont les mouvements de la Terre autour du Soleil et le long de son propre axe qui sont à l’origine des variations de position du soleil. Ainsi, la forme d’un analemme révèle le mouvement de la Terre et le passage du temps. Cette figure en forme de « 8 » évoque le symbole de l’infini : promesse d’éternité
pour Mouton Rothschild 2019… »
« Solar Iris of Mouton est la cartographie de tous les levers et couchers de soleil au cours d’une année entière à Château Mouton Rothschild. Chaque heure du jour et de la nuit qui participe au cycle de la vigne y étant représentée, elle est en quelque sorte la signature solaire du vignoble, elle nous parle de ses conditions de croissance et de la relation intime entre le vin et son lieu d’origine », commente l’artiste Olafur Eliasson..

Déguster un vin, c’est entrer en contact avec un lieu, un sol, un climat, des saisons, une lumière. Le vin qui se laisse apercevoir à travers l’oculus au centre de l’étiquette porte en lui l’astre doré, la terre et le ciel : il est à la fois l’expression d’un terroir bien localisé et porte l’empreinte du cosmos. » Olafur Eliasson

Julien de Beaumarchais de Rothschild, co-propriétairedu château explique : « fasciné par l’oeuvre d’Olafur Eliasson depuis de nombreuses années, cette passionnante exposition à Versailles en 2016 a été décisive et je me suis dit : « un jour, s’il le veut bien, Olafur Eliasson sera un des artistes de Château Mouton Rothschild ». Son art va à l’essentiel. Pour Mouton Rothschild, il a aussi su capter l’essentiel : le temps, le retour des saisons et le soleil au centre de toutes choses, mais traités cette fois en forme de diagramme. »

29 Nov

Edouard Philippe et Alain Rousset inaugurent la winery château Fleur de Lisse

C’était vendredi soir, une inauguration en grandes pompes du château-winery Fleur de Lisse à Saint-Emilion et de son nouveau chai, une propriété de la famille Teycheney. Une inauguration assurée par l’ancien Premier Ministre Edouard Philippe et le président du Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine Alain Rousset.

L’inauguration vendredi soir de la winery © château Fleur de Lisse par Edouard Philippe et Alain Rousset avec Caroline Teycheney

Plus qu’un château, une « winery », à l’instar des wineries américaines ou espagnoles, c’est ainsi que caractérise Caroline Teycheney ce nouveau concept en terre saint-emilionnaise à Saint-Hypolite : « c’est un lieu dans lequel le visiteur découvre un univers de savoir-faire et de passion. La winery de château Fleur de Lisse a été conçue pour partager une variété d’expériences. Nous tenons à la présence des Bordelais, ils apporteront l’atmosphère locale que recherchent nos visiteurs. « 

La famille Teycheney a rassemblé sous le nom des vignobles Jade 32 hectares de vigne à Saint-Emilion, en biodynamie, 3 domaines à savoir les châteaux Fleurs de Lisse, l’Etampe et Fontfleurie. La réfection de Fleur de Lisse a été confiée au cabinet Goldfinger Architectes, de Thomas Chlebowski ainsi qu’à l’architecte d’intérieur Sybille Holmberg, avec comme cahier des charges d’intégrer le bâtiment de 115 mètres au paysage de Saint-Emilion, classé au Patrimoine mondial de l’Unesco.  » Les constructions s’inscrivent dans la continuité de l’existant, tout en apportant un souffle nouveau, une vision contemporaine de l’architecture viticole. Le dessin  des façades et les jeux d’ombres et de lumières permettent au Château Fleur de Lisse de s’imposer comme un repère visuel dans son environnement, de jour comme de nuit. »

Cuvier du © château Fleur de Lisse des Vignobles Jade – François Blazquez

Le Cuvier incarne à lui seul la démarche de Caroline et Patrick Teycheney avec des matériaux ce pointe entre esthétisme, hygiène, ergonomie et technicité, des matériaux écoresponsables, une création confiée au concepteur italien Defranceschi, supervisée également par l’oenologue du domaine Jean-Claude Berrouet et le directeur d’exploitation de ces 32 hectares des vignobles Jade, Nicolas Géré.

Parmi les réalisations à souligner, outre des cuves compartimentées habillées d’inox irisé, la création d’une passerelle inédite reliant les différentes cuves entre elles;  le sol du cuvier et de la passerelle sont revêtus du même granit qui permet aux équipes du chai de pouvoir se déplacer en toute sécurité; de l’autre côté les cuves béton historiques ont été harmonisées à la cuverie contemporaine, grâce à des garde-corps en inox qui s’intègrent parfaitement à la passerelle. La découverte de cet ensemble, sous une charpente en bois de chataigner naturel en forme de coque de bateau inversée, immerge le visiteur dans le monde du vin.

Ce chai, qui regroupe la réception de vendange, le cuvier, le chai d’élevage, le stockage des bouteilles et leur conditionnement, a également été pensé pour que le public puisse vivre une expérience immersive afin de découvrir le métier de vigneron biodynamic et de pouvoir déguster avec un nouveau bar à vin.

25 Nov

Yann Arthus-Bertrand en Gironde : « une histoire d’amour » avec les vignerons du Blayais

L’auteur de « la Terre vue du Ciel », vendu à plus de 4 millions d’exemplaires et qui est réédité, est durant 3 jours en Gironde pour un shooting photos de vignerons de Blaye. Une rencontre formidable entre ce militant de la Terre, préservateur de ses écosystèmes et de l’homme, et ces vignerons qui incarne le monde paysan de la vigne.

Yann Arthus-Bertrand ou la sensibilité incarnée… Le célèbre photographe écologiste et humaniste était aujourd’hui à Saint-Ciers-sur-Gironde pour un shooting photo, sollicité par les vignerons de Blaye en Côtes de Bordeaux pour leur prochaine campagne.

Durant 3 jours, il va tirer des portraits de vignerons et de leur famille avec les accessoires qui vont bien, barriques, salopettes, ou encore leur chien, dans un mega studio photo au beau milieu du chai à barriques du Domaine du Cassard. Une belle entrée en matière pour lui également qui s’apprête à réaliser un film « France, une histoire d’amour ».

« C’est un travail que je fais depuis très très longtemps ça, depuis le début des années 90, au salon de l’agriculture, où je faisais des vaches, des cochons, des Français et des chevaux, et là on fait un film sur la France et on fait un test du film qu’on va tourner au printemps… », commente Yann Arthus-Bertrand. « Ce seront des centaines de personnes qui vont venir se faire photographier en famille, et j’adore faire cela. »

« Le syndicat de Blaye a souhaité que ce soit Yann Arthus-Bertrand qui fasse un reportage photos pour développer l’appellation Blaye Côtes de Bordeaux, donc je trouve cela vraiment magnifique, et en plus qu’ils aient choisi mon chai pour le faire, monter un studio photo dans le chai du Domaine du Cassard, je trouve cela super », explique Eric Billières vigneron du Domaine du Cassard.

De nombreuses familles de vignerons ont ainsi été mis en scène, dont la famille Baudet, 3 générations du château Monconseil Gazin à Plassac, avec Michel 94 ans, Jean-Michel 57 ans et Corentin 26 ans. « C’est un grand enthousiasme, une joie. On a une photo de mon arrière-arrière-grand-père qui a été prise en 1912, et bien je serai très heureux de garder une photo de Yann Arthus-Bertrand en 2021, de la lignée et surtout de mon père… », commente Jean-Michel Baudet du château Monconseil-Gazin.

« C’est impressionnant, parce que c’est un grand décor, c’est une personnalité quand même », poursuit Laetitia Mauriac du château La Levrette. Des instants d’émotion et des gueules de Bordeaux immortalisées par le plus humanistes des photographes.

« Allez la c’est la bonne photo, de l’amour ! Bien droit, un grand sourire ! Attention, on s’aime… »

20 Nov

L’ouvrage les Petites Mains de l’Ombre de Marie-Lys Bibeyran sélectionné au Gourmand Awards 2022

C’est une jolie histoire qui se poursuit pour Marie-Lys Bibeyran avec son livre publié il y a un an « les Petites Mains de l’Ombre, gestes & savoir-faire des vins du Médoc ». Elle a appris que son ouvrage allait concourir au printemps 2022 aux Gourmand Awards », un prix international qui récompense les plus beaux livres sur la gastronomie et le vin.

« J’ai l’immense honneur et la fierté de vous annoncer que pour les Gourmand Awards 2022, concours mondial équivalent des oscars au cinéma récompensant les plus beaux livres sur la gastronomie et le vin, la France sera dans la catégorie Livres professionnels sur le vin représentée par mon livre Les petites Mains de l’Ombre, Gestes & Savoir-faire des vins du Médoc, » commente Marie-Lys Bibeyran, son auteure.

Il y a 1558 sélections de 227 pays ou régions. C’est le maximum que nous ayons jamais eu. L ‘année dernière avait déjà vu une augmentation de 20%… Avec la pandémie, les gens reviennent à la cuisine et à la lecture… », selon Edouard Cointreau Fondateur et Président. « Au total, nous estimons qu’il y a maintenant plus de 100 000 livres sur la culture des aliments et des boissons chaque année, en version imprimée ou numérique,… il y en avait 25 000 lorsque nous avons commencé il y a 26 ans. »

Ce bel ouvrage qui pourrait être couronné par ces Gourmand Awards a été réalisé par Marie-Lys Bibeyran avec des photos en noir et blanc et des textes qui soulignent et rendent hommage  aux travilleurs des vignes du Médoc et de la viticulture en général. Un travail souvent méconnu et pas assez mis en valeur, qui permet à chaque château de donner naissance aux plus grands mimllésimes , grâce à ce travail qui s’échelonne sur les 4 saisons.

Un grand bravo à Marie-Lys Bibeyran, pour les Petites Mains de l’Ombre qui met à l’honneur et fait sortir ces travailleurs au grand jour.