14 Avr

25e édition du Printemps des Vins de Blaye : ça se poursuit ce dimanche…

C’est une belle idée de sortie en ce dimanche du côté de la Citadelle de Blaye en Gironde. Alliez histoire et terroir avec les vignerons de Blaye qui ont bien besoin de votre soutien en ce moment où la menace de gel se fait sentir. Dépaysement assuré.

Près de 100 vignerons vous donnent rendez-vous au cœur de la Citadelle de Blaye. L’occasion de fêter les 25e édition du Printemps des Vins de Blaye.

Une édition anniversaire à ne pas manquer ! Au programme : rencontres, dégustations, ateliers ludiques, animations musicales, balades en bateau, marché gourmand et plus encore à découvrir, dans une ambiance festive et conviviale.

– PASS Printemps des Vins : 9 € sur place (7 en pré-vente)

– Dimanche 14 avril : venez en bateau depuis Bordeaux (croisière-dégustation) pour 49 € (Pass inclus)  

Les horaires de ce dimanche : 10h – 20h.

Avec le Printemps des Vins de Blaye : pour tout renseignement  www.printemps-des-vins.com

 

10 Avr

Au château Rayne-Vigneau, c’est Pâques avant l’heure !

Samedi 13 et dimanche 14 avril, le célèbre château de Rayne Vigneau dans le Sauternais, vous ouvre ses portes pour fêter Pâques avant l’heure… Un instant privilégié de partage et de rencontre avec son équipe de passionnés.

Le château de Rayne Vigneau, 1er cru classé 1855 à Bommes © JPS

Le temps d’un weekend,  Rayne Vigneau, 1er Grand Cru Classé de Sauternes en 1855, vous ouvre ses portes pour fêter Pâques avant l’heure. Oyez, oyez en voilà une bonne idée.

Demandez le Programme : 

  • Visite guidée gratuite comprenant la découverte de l’histoire du Château de Rayne Vigneau, son terroir et son savoir-faire suivie d’une dégustation du Grand Cru Classé, le Château de Rayne Vigneau et de son second vin, le Madame de Rayne.
  • Chasse aux Œufs : Qui n’a jamais rêvé de chasser les œufs de Pâques dans les vignes ? En un temps limité, les enfants (- 12 ans) devront ramasser un maximum d’œufs en chocolat. (2€ de participation / enfant)
  • Concours de dessin : Pendant votre visite des chais avec nos guides, vos enfants pourront concevoir le plus beau dessin qui gagnera peut-être l’un des lots réservés pour eux.
  • Animation Cirque : Equilibre, jonglerie, … De 11h à 18h, vos enfants pourront également s’essayer aux arts du cirque grâce à Circ’Adour Jû-Belloc.
  • Restauration sur place : avec le food truck « La Crêp’rit » qui proposera une restauration à la propriété, pour petits et grands, avec des produits frais, de saison, salés, sucrés, et en accord avec nos vins que vous pourrez déguster sur place.

Enfin, après l’effort, le réconfort à consommer avec modération : dégustation de Château de Rayne Vigneau 2015, 1er Grand Cru Classé  et Madame de Rayne 2014, Le second vin de la propriété

06 Avr

28e Portes Ouvertes des Châteaux en Médoc : c’est ce week-end !

Et si vous profitiez de ce week-end pluvieux, pour vous réfugier et découvrir les châteaux du Médoc ? Les 6 et 7 avril, les châteaux des appellations Médoc, Haut-Médoc, Saint-Julien, Moulis, Listrac, Margaux, Pauillac et Saint-Estèphe vous attendent les bras ouverts…

Ce sont près de 70 châteaux du Médoc qui vous attendent. Ils vont vous ouvrir leurs portes pour vous faire découvrir leur propriété et déguster leurs vins.

Qu’ils soient Grands Crus Classés, Crus Bourgeois, Crus Artisans, Caves Coopératives ou autres Crus, pour la 28 ème édition ces viticulteurs du Médoc, passionnés et passionnants vous invitent à découvrir gratuitement leurs vignes, leurs chais, leurs cuviers, leurs châteaux… et leurs vins. Et bien sûr il y aura possibilité d’en acheter.

A la fête, les cépages rois de ces appellations :  le cabernet sauvignon, le merlot et le cabernet franc  et des noms prestigieux d’appellations, régionales (Médoc, Haut-Médoc) et communales (Saint Estèphe, Pauillac, Listrac Médoc, Saint Julien …).

Au programme, de nombreuses activités ludiques, des expositions de peintures, de sculptures et de photographies que vous proposent les châteaux, avec aussi des jeux par endroits pour les jeunes enfants.

Cette 28e édition est organisée par la 2Maison du tourisme et du vin de Pauillac, avec le Conseil des vins du Médoc.

Pour toute information sur la 28e édition des Portes Ouvertes des Châteaux en Médoc Maison Tourisme et du Vin La Verrerie 33250 PAUILLAC

05 Avr

Open Piron : après les primeurs, une nouvelle épreuve sportive attendent 12 équipes de grands dégustateurs

C’est ce dimanche le fameux Open Piron. Ces masters rassemblent les meilleurs dégustateurs du moment. C’est Patrick Portier qui va veiller au grain.  Le patron et fondateur de la CAFA, grande école de sommellerie bordelaise  sera le Président de ces Masters. Il succède à Sylvie Cazes et Fabrice Bernard.

Patrick Portier succède à Sylvie Cazes et Fabrice Bernard. Ce qui n’est pas rien. Il est le fondateur et dirige de l’école de sommellerie Bordelaise CAFA, de renommée internationale. A ses côtés dans le jury : Alexandre de Montesquieu (l’Esprit des Vins) et Lidwine Ruvio (Les Pépites Girondines).

Ce sont 12 équipes qui vont s’affronter ce dimanche 7 avril de 17h à 20h.  Parmi les équipes, des Chefs Sommeliers de grands établissements étoilés Michelin, ou encore d’autres pointures comme ces vainqueurs des championnats de France ou d’Europe de dégustation.

Une façon originale de clôturer la semaine des primeurs. Les matchs se font en dégustation à l’aveugle, des dégustations de vins de toute la France au château Piron en plein coeur des Graves.

Tous ces dégustateurs en lice vont tenter de gagner le trophée de ce premier Masters bordelais et les 3600 € offerts aux vainqueurs. Cerise sur le gâteau: les amateurs peuvent assister au tournoi et même pour 25€ participer au Tournoi OFF où l’on déguste les mêmes vins que les concurrents, en même temps qu’eux.

Pour tout savoir : MastersChateauPiron.fr  au Château Piron (Graves), Route de Cabanac, 33650 Saint Morillon (A62 sortie La Brède) Le dimanche 7 avril de 17h à 20h.

30 Mar

#Primeurs à #Bordeaux : cap sur le bio au CAPC

Partout à Bordeaux, les primeurs vont rassembler de nombreux dégustateurs professionnels. Les vignerons bio de Nouvelle-Aquitaine sont aussi dans les starting-blocks pour dévoiler leur millésime 2018 au CAPC rue Ferrère à Bordeaux.

Anne-Lise Goujon, la présidente des Vignerons Bio de Nouvelle-Aquitaine © JPS

Lundi 1er avril en fin d’après-midi, les Vignerons Bio de Nouvelle-Aquitaine organisent leur traditionnelle dégustation bio de 16h à 21h au Centre d’Art Contemporain, 7 rue Ferrère à Bordeaux. Ils vont dévoiler leur production aux professionnels distributeurs, négociants, journalistes, critiques, cavistes  et monde de la restauration.

Pour nous, il est important de rappeler que les vignerons bio font bien partie de la filière Vin, avec leur vision, leur façon de faire. La dégustation BtoBio sera cette année l’occasion de faire déguster un millésime qui s’est avéré compliqué à produire, en Bio comme en conventionnel : nous en sommes donc très fiers ! » Anne-Lise GOUJON, présidente de Vignerons Bio Nouvelle-Aquitaine.

Ils seront ainsi 76 vignerons bio à faire déguster le 2018 et à proposer une aussi leurs livrables, issus de nombreuses appellations et sur de nombreux millésimes certifiés bio. Aujourd’hui 206 domaines font partie des Vignerons Bio de Nouvelle-Aquitaine et cultivent leurs vignes en bio ou biodynamie.

Le bio est aujourd’hui une tendance forte dans le monde viticole-vinicole:  10% des vignes françaises sont cultivées en bio, par 5.835 vignerons (soit 78.502 ha). La consommation de vins bio a progressé, en France, de 21% entre 2016 et 2017 et représente un marché de 958 millions d’euros. En Nouvelle-Aquitaine, la vigne bio représente 12.912 hectares.

25 Mar

« J’irai déguster chez vous » : c’est reparti pour Paris les 12 et 13 avril

Lancé par l’appellation Castillon Côtes de Bordeaux en 2016, « J’irai déguster chez vous », revient à Paris pour la 4e fois. Après Lille, Rennes et Bordeaux, apprêtez-vous à une nouvelle tournée des grands ducs… ou en tout cas des vignerons de Castillon qui viendront gratuitement chez vous vous parler de leur terroir, de leur château et de leurs vins. 

Céline Loste Lydoire, à la tête du château Bellevus à Belvès de Castillon et Yann Todeschini en décembre 2017 lors de « J’irai déguster chez vous » à Bordeaux © Jean-Pierre Stahl

La formule est originale : recevoir un couple de  vignerons chez soi pour découvrir leur production. L’expérience est enrichissante et fort sympathique : échanger entre consommateurs et vignerons sur les Castillon Côtes de Bordeaux qu’ils vous proposent de déguster.

Un concept qui fait carton plein depuis sa création en 2016 car c’est avant tout décontracté, sans chichi, et sans apriori. Que vous soyez novice, amateur ou connaisseur, vous prendrez tout autant du plaisir à faire cette expérience, en famille, mais surtout entre amis. Il suffit de réunir 8 personnes au minimum et de s’incrire en selectionnant son duo de vignerons sur www.jiraidegusterchezvous.com

Parmi les vignerons qui s’offrent à vous : les audacieux, les gourmands, les globetrotteurs, kles têtus, les sportifs, les passionnés d’histoire ou de voitures, les cuisiniers…Cela se passera le week-end des 12 et 13 avril, vendredi et samedi, car le dimanche, le vigneron se reposera…un repos bien mérité après avoir été interrogé, tiraillé par de nombreuses questions de Parisiens…et c’est pas rien ! Humour…

Depuis le lancement de l’opération, 5235 amateurs ont été rencontrés lors des dégustations, 255 dégustations chez les particuliers, plus de 26 000 visites sur le site internet et 1,2 millions de vues sur les réseaux sociaux.

Un événement qui a été remarqué et consacré le 15 novembre dernier : « J’irai déguster chez vous » a remporté le premier prix des Trophées de la Com.Sud-Ouest à Bordeaux dans la catégorie « Evénementiel / Relations publiques ».

« J’irai déguster chez vous » : à  Paris les vendredi 12 et samedi 13 avril, et à Bordeaux les vendredi 6 et dimanche 7 décembre 2019. Pour s’incrire :  www.jiraidegusterchezvous.com

23 Mar

Wine and Co lance la plus grande dégustation de France à l’aveugle

C’est insolite, vin…solite même ! Côté châteaux s’attarde sur ce jeu concours proposé par Wineandco, l’un des sites spécialisés dans la vente de vins en ligne. Il s’agit de la plus grande dégustation de France à l’aveugle, avec des échantillons envoyés dans ces fameuses vinottes. Comme cela, néophytes, comme amateurs éclairés partent sur un pied d’égalité et vont pouvoir tenter leur chance ou leurs connaissances.

La plus grande dégustation avec des vinottes par Wine and Co © JPS

C’est un jeu concours qui se fait uniquement sur inscription. Ainsi  l’amateur de vin va recevoir un coffret de 6 échantillons de vins français à déguster, contre tout de même le paiement de 19,90€ pour pouvoir y participer.

Chaque vinotte correspond à un échantillon de 2 centilitres. Aucune indication sur le vin n’est inscrite. Seule la couleur du vin peut déjà renseigner mais c’est tout. L’amateur va devoir répondre à 22 questions à propos de chaque vin (région, appellation, cépage, domaine…), avec ou sans propositions de réponses.

PLUSIEURS NIVEAUX DE DIFFICULTES : 

Face à ces 6 échantillons, le participant doit affronter trois niveaux de difficultés :

  • Niveau 1 : L’Echauffement !
    Echantillon A (3 points)
    Echantillon B (3 points)
    Retrouver le nom de la bonne cuvée parmi les 10 réponses proposées (3 points)
  • Niveau 2 : Ca se complique !
    Echantillon C (7 points)
    Echantillon D (7 points)
    Retrouver la région (1 point), le millésime (1 point), le cépage (1 point) parmi les 5 propositions.
    Retrouver à l’aveugle l’appellation (2 points),
    le domaine (2 points)
  • Niveau 3 : C’est du sérieux
    Echantillon E (10 points)
    Echantillon F (10 points)
    Retrouver à l’aveugle : la région (1 point), l’appellation (3 points), le millésime (2 points), le cépage (1 point), le domaine (3 points)

UN TIMING POUR PARTICIPER

  • Les inscriptions auront lieu jusqu’au 10 avril : pour recevoir à domicile le ou les coffret(s) de dégustation, les participants sont invités à s’inscrire sur le formulaire qui se trouve sur
    www.lagrandedegustation.fr 19,90€ le coffret de 6 échantillons
  • Chaque participant recevra un mail indiquant l’expédition des coffrets de dégustation à partir du 10 avril.
  • envoi des réponses jusqu’au 24 avril :  les participants auront 14 jours pour déposer leur bulletin de participation sur le site dédié à la dégustation www.lagrandedegustation.fr

DE NOMBREUX PRIX A GAGNER

Les 50 premiers participants au palmarès remporteront les gains suivants :
Gain 1 : Un Jeroboam de Château Lagrange 2009, Grand Cru Classé de Saint-Julien, d’une valeur approximative de 800 € TTC
+ 1 Atlas des vins « La carte des Vins de s’il vous Plait » – Jules Gaubert-Turpin (Auteur) & Adrien Grant Smith Bianchi (Illustration) – Edition Marabout (valeur de 25€)
+ Le Livre « Le vin, son histoire, ses terroirs » – Philippe BIDALON – Edition Le Particulier (valeur de 34.90€)
• Gain 2 : Une dotation en vins d’une valeur approximative de 600 € TTC
+ 1 Atlas des vins « La carte des Vins de s’il vous Plait » – Jules Gaubert-Turpin (Auteur) & Adrien Grant Smith Bianchi (Illustration) – Edition Marabout (valeur de 25€)
+ Le Livre « Le vin, son histoire, ses terroirs » – Philippe BIDALON – Edition Le Particulier (valeur de 34.90€)
• Gain 3 : Une dotation en vins d’une valeur approximative de 400 € TTC
+ 1 Atlas des vins « La carte des Vins de s’il vous Plait » – Jules Gaubert-Turpin (Auteur) & Adrien Grant Smith Bianchi (Illustration) – Edition Marabout (valeur de 25€)
+ Le Livre « Le vin, son histoire, ses terroirs » – Philippe BIDALON – Edition Le Particulier (valeur de 34.90€)
• Gain 4 : Une dotation en vins d’une valeur approximative de 200 € TTC
+ 1 Atlas des vins « La carte des Vins de s’il vous Plait » – Jules Gaubert-Turpin (Auteur) & Adrien Grant Smith Bianchi (Illustration) – Edition Marabout (valeur de 25€)
+ Le Livre « Le vin, son histoire, ses terroirs » – Philippe BIDALON – Edition Le Particulier (valeur de 34.90€)
• Gain 5 : Une dotation en vins d’une valeur approximative de 150 € TTC
+ 1 Atlas des vins « La carte des Vins de s’il vous Plait » – Jules Gaubert-Turpin (Auteur) & Adrien Grant Smith Bianchi (Illustration) – Edition Marabout (valeur de 25€)
+ Le Livre « Le vin, son histoire, ses terroirs » – Philippe BIDALON – Edition Le Particulier (valeur de 34.90€)
• Gain 6 à 20 : Coffret de dégustation d’une valeur de 89€
+ 1 Carte des vins « La carte des Vins de s’il vous Plait » (valeur de 20€)
+ Le Livre « Le vin, son histoire, ses terroirs » – Philippe BIDALON – Edition Le Particulier (valeur de 34.90€)
• Gain 20 à 50 : Coffret de dégustation d’une valeur de 89€ TTC

Alors à vos marques, prêt ? Dégustez !

15 Mar

Les Citadelles du Vin : le 19e challenge international se tient du 16 au 18 mars à Bourg en Gironde

C’est l’un des plus prestigieux concours internationaux en matière de vin et il se tient ce week-end, ainsi que lundi, près de Bordeaux. 40 dégustateurs d’une vingtaine de nationalités pour déguster des centaines de vins de 30 pays différents. Une visibilité très recherchée sur les marchés.

Bourg, en Gironde, retient son souffle. Plus de 40 dégustateurs sont attendus pour élire les meilleurs vins issus de 34 pays différents. Qu’ils soient oenologues, sommeliers, acheteurs, professeurs, critiques et journalistes spécialisés, ils seront dans les starting-blocks dès demain pour déguster, à l’aveugle et en toute indépendance,durant trois jours 867 échantillons. 40% des dégustateurs sont Européens, 32% Français, 18% d’Amérique du Nord et du Sud, 7% d’Asie et 3% viennent d’Afrique.

A l’arrivée, seulement 30% des vins et eaux-de-vie présentés seront repartiront couronnés d’ une médaille d’Or, d’Argent ou d’un Prix Spécial. Une reconnaissance, un gage de qualité et une visibilité très attendue non seulement des vignerons producteurs, mais aussi du grand public.Le prix moyen des bouteilles dégustées est de 10,40 euros hors taxe.

Il s’agit également du 1er concours international français à avoir intégré VinoFed (Fédération mondiale des grands concours internationaux de vins) reconnue comme l’élite des concours, et sous l’égide de l’O.I.V (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin), dont la présidente brésilienne, Regina Vanderlinde, sera présente.

Les lauréats seront présents au salon Vinexpo de Bordeaux du 13 au 16 mai, mais aussi à Vinexpo Hong-Kong, une résonnance internationale. Cette année, c’est la région viticole de Setúbal (Portugal) qui sera à l’honneur pour cette 19 ème édition.

Pour aller plus loin : les Citadelles du Vin.

14 Mar

« rEnVerSaNt ! » : quand la Cité du Vin explore « l’uni….verre » des contenants du Vin, c’est époustouflant !

C’est la nouvelle expo de la Cité du Vin : « Renversant » à voir absolument. Une exposition autour des contenants du vin, verres, carafes, décanteurs, bouteilles et autres objets insolites qui font référence à la vigne et au vin. Une exposition du 15 mars au 30 juin, salle des colonnes. 

Des affiches Renversant accompagnent le visiteurs jusqu’à l’entrée de la Cité du Vin…Renversant, non ? © JPS

En préambule, je ne vais pas en faire tout un plat, mais en matière de verre et de cristal… eh bien oui, ce sont encore les Lorrains qui ont marqué l’Histoire, avec ces célèbres cristallerie de Baccarat, Saint-Louis ou Daum, et je ne vous parle même pas de Lalique en Alsace…Renversant, non ?

Les verres à nez par Anthony Duchêne © JPS

Mais « Renversant », c’est surtout une exposition tout-à-fait en phase avec le XXIe siècle, une exposition 100% contemporaine, conceptuelle, avec près d’une centaine d’objets en verre, de créateurs, d’artistes ou de maîtres verriers,  comme ce « jardin d’addiction » par Berdaguer & Péjus (ça me rappelle l’ancien maire en verlan bien sûr, pour lequel Bordeaux avait aussi son addiction), ces « équilibres » (j’oserai dire fragiles), ou ce « calendrier de verre », des 4 saisons, réalisé pour le compte de la Maison de Champagne Ruinart.

Marion Eybert, responsable des expositions temporaires devant l’oeuvre de Fabien Verschaere © JPS

Sur cette exposition autour du verre et des contenants du vin, il fallait que l’on démarre par l’explication de ces objets et de leur usage. Donc dans la 1ère partie de l’exposition on va avoir des décanteurs, des verres à boire et des bouteilles », Marion Eybert, responsable des expositions temporaires.

Palette de 100 magnums de Romanée Conti DRC 1946, un millésime qui n’a jamais existé, pour cause d’arrachage par Nicolas Boulard © JPS

Pour cette exposition, des élèves ont planché sur des prototypes de carafes, réalisés avec des maîtres verriers du CIA, centre international d’art verrier, de Meisenthal, où l’industrie du verre est apparu dès le XVe siècle dans ces Vosges du Nord en Moselle : « pour l’atelier, ce sont 17 propositions d’étudiants qui ont travaillé durant deux semaines sur le décanteur, la carafe et ses usages et notamment l’oxygénation du vin.

« Du coup, ils ont fait 17 propositions extrêmement différentes, ce sont des écoles allemandes et belges qui ont travaillé sur ces projets-là, souvent avec beaucoup d’humour et d’inventivité. Il y a toute une série de carafes qui interrogent sur l’oxygénation du vin, comment le vin doit tourner dans la carafe, pour s’aérer, comme cette carafe toupie tout-à-fait étonnante, ou une autre qu’on peut utiliser soit couchée, soit debout en fonction du vin qu’on va boire…. »

La commissaire de l’exposition Bettina Tschumi au milieu du calendrier de verre ou les 4 saisons de verre © JPS

Des « fonctions » aux « symboles », en passant pour « les détournements » et « les images du vin ». Des tableaux qui parlent aux épicuriens et amateurs d’art.

La Commissaire de l’Exposition Bettina Tschumi, formée à l’histoire de l’art à l’Université de Lausanne, nous parle de l’oeuvre assez renversante et pour cause de verres cassés de fin de soirée de Beth Lipman: « Beth Lipman une Américaine propose une oeuvre fantastique qui s’appelle « Still Life with Detritus », elle est fascinée par les peintures mortes de la peinture occidentale, en particulier hollandaise, et elle transpose cet univers en 3D et en verre exclusivement. 

« Still Life with Detritus » by Beth Lipman © JPS

« C’est une oeuvre en verre et en cristal qui symbolise l’univers mélancolique après une fête, un banquet… C’est univers est associé au cristal dans l’univers collectif…C’est pourquoi l’artiste a recours a ce matériau pour évoque la fragilité et la mélancolie. Le transport et le montage depuis les USA a demandé beaucoup de temps et de précaution. Chacun des éléments arrive séparément et il faut véritablement composer cette installation, faite d’objets en verre et en cristal soufflé, qui sont ébréchés et donc particulièrement coupants. »

« Vino sospeso »  par Matali Crasset © JPS

Parmi les grands intervenants, il y a Matali Crasset, artiste designer qui a réalisé un projet baptisé « Vino sospeso » : avec les verriers du CIAV de Meisenthal, elle a dessiné « l’objet à boire » nomade Vino Sospeso, des verres tout en rondeurs suspendus aux branches d’un arbre imaginaire, comme une invitation à déguster en pleine nature : « Le projet, c’est de réinventer un rituel de dégustation pour du vin en biodynamie. Donc l’idée, c’est de se donner rendez-vous dans la nature, on va choisir un arbre, et on va réaliser l’accroche de verres et y mettre le vin à l’intérieur.Le verre quand il a un pied, il est domestiqué, il est à l’intérieur de la maison et il a une sorte de posture… »

Là, l’idée c’est de revenir à un geste beaucoup plus naturel, non seulement sentir le vin, c’est important avant de le déguster. En fait on va simplement prendre le verre, on va boire et on va le redonner en fait comme si on venait ponctionner juste temporairement, le rendre à son cadre naturel dans lequel il s’est épanoui », Matali Crasset designer.

 

« Eat me », service de 24 pièces par Fabien Versachaere © JPS

Dans la dernière section de l’exposition, ce sont « les images du vin » qui sont à l’honneur : « l’idée c’est de parler à la fois des images de prestige (avec l’exposition Baccarat et ses traditionnels verres Harcourt redesignés par Philippe Starck), et puis des images un peu plus détournées. L’oeuvre que l’on présente ici est celle d’un artiste Fabien Versachaere, qui est plutôt un artiste plasticien du dessin, et qui là s’est expérimenté à la matière verre avec un atelier de création. Il propose son univers d’artiste avec des démons et des diables mais dans un service de 24 pièces tout-à-fait conventionnel…avec les assiettes, les couverts et les verres , mais qui sont en forme de diable, d’ange voire de tête de mort quelque fois… »

« Renversant ! »: à la Cité du Vin À Bordeaux, du 15 mars au 30 juin, regardez le reportage de Jean-Pierre Stahl, Pascal Lécuyer et Xavier Granger :

10 Mar

Daniel Mouty sur les 20 ans du salon des Vignerons Indépendants à Bordeaux : « 20 ans un bel âge, c’est un âge où l’on commence à prendre en qualité ».

Retour sur le salon des vignerons indépendants de Bordeaux qui a été un franc succès avec 31 000 visiteurs, avec Daniel Mouty le président des salons des Vignerons Indépendants. Il nous donne les clés de ce succès. Un salon qui a progressivement gonflé au fil des années et a gagné en qualité et en diversité avec aujourd’hui plus de 300 vignerons de la France entière. Daniel Mouty est le Vigneron du mois pour Côté Châteaux. Cocorico.

Daniel Mouty le président des Salons des Vignerons Indépendants ce week-end au salon de Bordeaux © Jean-Pierre Stahl

Jean-Pierre Stahl : « Daniel Mouty, vous fêtez ce week-end les 20 ans du salon des vignerons indépendants à Bordeaux, qu’est-ce que cela vous fait ? Ce n’était pas comme cela il y a 20 ans ?

Daniel Mouty : « D’abord 20 ans, c’est d’abord un bel âge, c’est un âge où l’on commence à prendre en qualité. D’abord je n’oublierai jamais, le salon a été créé il y a 20 ans et on avait 2800 visiteurs, aujourd’hui on en attend j’espère 35000. C’est ça un anniversaire, une vraie fête d’un challenge réussi.

« Pour nos visiteurs, qui sont les rois ici, on tire au sort tous les quart d’heure dans une urne, des réponses au petit quizz que j’ai fait tout seul, sympa, et on va offrir 300 bouteilles…des t-shirts, des verres édités spécialement pour ces 20 ans… Pour nous, toutes les occasions sont bonnes pour mettre en avant un salon qui est magnifique. »

JPS : « Au départ, vous étiez une centaine, aujourd’hui vous êtes combien ? »

Daniel Mouty : « Aujourd’hui, on est 313 exactement. Ce qui est important, c’est la représentation de tous les vins de France. Un échantillon unique au monde pour le visiteur. 313 stands, ce sont 1500 peut-être 2000 produits différents car chacun a une gamme, donc une richesse formidable, un choix exceptionnel. Et puis à l’occasion de cette fête, il y a une ambiance, j’ai donné des consignes, l’accueil, les cadeaux, … c’est vraiment une fête de la gastronomie et du vin magnifique ».

Même des bloggeurs britanniques présents © JPS

JPS : « Au départ, vous avez eu des réactions un peu cocasses ? « 

Daniel Mouty : « J’ai eu des réactions cocasses, car il y a 20 ans, il y avait encore une ambiance très locale, le chauvinisme ambiant était toujours bien là.Les Bordelais et les Girondins avaient cette réputation. Une de mes fiertés, je crois qu’on a cassé un peu ce rythme, cette mentalité, peut-être parce qu’on a changé de génération. Et aujourd’hui, quand je vois des vignerons qui viennent vendre du Bourgogne rouge à Bordeaux, c’est quand même un sacré challenge réussi. Pour moi, c’est une fierté car on a compris qu’on n’était pas le centre du monde, même si on fait des vins magnifiques. Mais les visiteurs achètent de tout du champagne, des rosés de Provence, des Côtes du Rhône, de tout, et c’est ce choix-là qui fait que dès ce vendredi matin à l’ouverture, il y avait des centaines et des centaines de gens qui attendaient pour rentrer. »

JPS : « C’est vraiment la fête des terroirs, qu’est ce qu’on retrouve comme types de typicités ? »

Daniel Mouty : « Il y a toutes les typicités…c’est comme si vous me le demandiez pour les fromages...Dans le nord de la vallée du Rhône, on va trouver des terrains schisteux qui vont donner un goût, je pense aux « Condrieu », aux « Côte-Rôtie », et puis en descendant vers le sud vers Châteauneuf ces gros galets avec cette chaleur, ces vins chaleureux et corsés….et puis on va faire le tour par la Provence, remonter par le bordelais, faut quand même pas l’oublier…avec toutes ses appellations, c’est une palette magnifique et ils sont très représentés ici, ne croyez pas que les Bordelais aient boudé ce salon, bien au contraire. Il y a 1/3 d’exposants de Bordeaux et de Nouvelle-Aquitaine. La richesse des terroirs de France est infinie et elle est là.

Daniel Mouty le président natioanl des Vignerons Indépendants avec Nelly et Sophie © JPS

« Et le vigneron est là en direct, comme si on avait inventé les circuits courts il y a 40 ans, avec sa passion, ce lien là qui fait que le salon a un succès magnifique. Et puis on peut faire son marché ici aussi, les caddys qui sortent à côté de nous sont chargés de toute cette diversité. On repart, on a son coffre de voiture chargé, le soir on arrive chez soi, on est tout content… On débouche la 1ère bouteille… Le vin a toujours rassemblé les hommes ! Le vin a toujours été la convivialité avant tout, c’est pour cela que le 20e anniversaire est une fête et ce sera avec une bonne bouteille, que nous avec notre équipe on va le fêter ! »

Regardez l’interview réalisée par Jean-Pierre Stahl et Jean-Michel Litvine :