08 Déc

On s’arrache les vignerons de Castillon avec l’opération « j’irai déguster chez vous » !

Après Paris et Bordeaux l’an dernier , revoici « J’irai déguster chez vous », 2e opération du genre à Bordeaux ce vendredi 8 et samedi 9 décembre. Une initiative qui cartonne car déjà plus de 3500 personnes ont pu déguster ces vins de Castillon et rencontrer à domicile les vignerons de cette petite appellation du bordelais.

Céline Loste Lydoire, à la tête du château Bellevus à Belvès de Castillon est l'une des vigneronnes très prisée de "J'irai déguster chez vous" © Jean-Pierre Stajhl

Céline Loste Lydoire, à la tête du château Bellevus à Belvès de Castillon est l’une des vigneronnes très prisée de « J’irai déguster chez vous » © Jean-Pierre Stahl

Vigneronne depuis 2001 à Belvès-de-Castillon, Céline Loste-Lydoire, 36 ans, est à la tête du château Bellevue avec ses parents, qui ont acheté le château en 1998. Un petit domaine de 12 hectares, une production de 40000 bouteilles, qu’elle souhaite aujourd’hui mieux faire connaître.

Au départ de son château Bellevue, Céline Loste Lydoire s'apprêt à rejoindre Bordeaux pour "J'irai déguster chez vous" © JPS

Au départ de son château Bellevue, Céline Loste Lydoire s’apprêt à rejoindre Bordeaux pour « J’irai déguster chez vous » © JPS

Depuis l’an dernier, elle participe avec une 30aine de vignerons de l’appellation Castillon à « J’irai déguster chez vous. »

IMG_2327

Le principe, on ne peut plus simple, encore fallait-il y penser : un duo de vignerons vient à domicile, gratuitement, faire déguster leur vin, auprès de 6 à 12 convives, plutôt bluffés :

« C’est la 1ère fois que je vois ça, des vignerons qui viennent carrément à la maison pour qu’on puisse tous déguster leur vin entre amis », commente Pierre Alexis Maneuf

Anissa et , les deux co-locataires qui accueillent les vignerons chez elles. Elles ont d'ailleurs remporté un coffret 2 bouteilles en souvenir. © JPS

Anissa et Florine (avec Alexis) , les deux co-locataires qui accueillent les vignerons chez elles. Elles ont d’ailleurs remporté un coffret 2 bouteilles en souvenir. © JPS

Je trouve ça vraiment sympa en fait, ça permet de découvrir de nouveaux vins, ça permet de partager avec des vignerons, d’en savoir plus sur eux, plutôt que d’aller dans un bar à vins classique, » Florine Rappasse.

Dring, dring... qui est-ce ? Les vignerons de Castillon ! Ouf, ou vous attendait © JPS

Dring, dring… qui est-ce ? Les vignerons de Castillon ! Ouf, ou vous attendait © JPS

« Généralement c’est décontracté, quand on pousse la porte on ne sait pas sur qui on va tomber, mais on a toujours été très bien reçu », témoigne Céline Loste-Lydoire du château Bellevue ; « on nous a fait à manger, c’est un peu tendu les 1ères minutes, tout le monde ne sait pas trop comment ça va se passer, et puis à la fin on repart, on  fait la bise à tout le monde ! »Les deux vignerons sont choisis par les invités eux-mêmes, ils répondent sans détour à toutes les questions qu’on leur pose, cela va de la conduite du vignoble en bio, comme chez Yann Todeschini, ou en conventionnel, comme chez Céline Loste Lydoire, jusqu’au goût et à la typicité de leur vin.

Pendant que céline sert, Yann Todeschini commente, et vice-versa. Une "ambiance décontractée" © JPS

Pendant que céline sert, Yann Todeschini commente, et vice-versa. Une « ambiance décontractée » © JPS

Galant, Yann Todeschini a d’abord servi le vin de sa collègue Céline, avant de commenter le sien : « château La Brande 2014, là on rajeunit de 2 ans, comme pour le château Bellevue, l’objectif sur ces visn c’est d’avoir un début d’élevage en barriques mais de garder aussi du fruit et de la fraîcheur. »

La demande est telle que les 6 rendez-vous de décembre à Bordeaux sont déjà complets…

Il y a même un concours de photos à poster sur Instagram pour gagner un wee-end dans un château en Castillon © JPS

Il y a même un concours de photos à poster sur Instagram pour gagner un wee-end dans un château en Castillon © JPS

Pour l’instant, ça cartonne. Après on n’est une petite appellation donc on n’est pas 12000 vignerons (plutôt 300 sur 2300 ha), aujourd’hui on a plus un problème de manquer de vignerons avec une demande qui est croissante » m’explique Yann Todeschini du château La Brande.

IMG_24123500 personnes ont déjà participé à cette opération à Paris et à Bordeaux (à domicile ou dans des bars à vins à Paris aussi). Prochaines étapes en 2018 : Lille (2-3 février), Paris (22-24 mars) et même Bruxelles, dont les dates restent à préciser.

Regardez le reportage de Jean-Pierre Stahl, Pascal Lécuyer, Eric Delwarde, Rémi Grillot et Emmanuel Crémèse :

Bordeaux Tasting, c’est ce week-end le grand rendez-vous des amateurs de vins

Samedi, on s’attend à une affluence comme l’an dernier assez importante, dimanche cela devrait être plus fluide. 300 vins et champagnes seront proposés à la dégustation, des vins de haute volée et d’autres plus abordables qui pourront venir pourquoi pas garnir vos tables de fin d’année, grâce à la présence d’une boutique éphémère.

Jérémie, Stéphanie et Sylvie Milhard-Bessard du château Vieux Mougnac © JPS

Jérémie, Stéphanie et Sylvie Milhard-Bessard du château Vieux Mougnac, l’an dernier parmi les Bordeaux Extra-Terriens© JPS

« Bordeaux Tasting » est l’occasion de déguster et de choisir les vins qui accompagneront les menus de Noël et du réveillon du nouvel an. La notion de « vin de fête » ayant beaucoup évolué, le festival offre un large choix de références, classiques ou plus novatrices, pour répondre aux envies et budget de chaque visiteur. La notion de « vin de fête » est aujourd’hui assez floue.

« Communément, il s’agit d’un vin qui honore la table » mais comme l’explique Rodolphe Wartel, directeur de Terre de Vins, « on peut faire honneur aux plats servis en cette fin d’année en les accompagnant naturellement d’étiquettes à très forte notoriété, nombreuses à « Bordeaux Tasting », mais également de grands vins dont les prix restent encore abordables, eux aussi très présents sur le festival.

Que l’on parle d’un Château Beychevelle Grand Cru Classé 1855 ou d’un Clos Floridène qui n’est pas classé et coûte moins de 20€, dans les deux cas, ces crus feront honneur aux mets servis. Ce sont là deux exemples de vins magnifiques qui certes correspondent à des prix et à des sociologies différentes, mais illustrent pleinement la notion de « vin de fête » ; celle-ci doit rester assez ouverte et permettre à tous de faire son choix.

Il ne faut pas forcément investir 200€ dans une bouteille de vin pour accompagner dignement un dîner de réveillon. On en trouve à tous les prix. Il en va de même pour les Champagnes, incontournables en cette fin d’année. Proposer des grands vins avec une gamme de prix assez large, de 15 à 200€, c’est aussi ça Bordeaux Tasting »

Avec Bordeaux Tasting

Pour mieux fluidifier l’entrée des visiteurs, les réservations devront être effectuées préalablement sur www.terredevins.com : Pass 1 jour ou 2 jours de 23 à 45 € – TARIF SUR PLACE : Pass 1 jour samedi 32 €, Pass 1 jour dimanche 28 € (avec abonnement d’un an au magazine « Terre de vins »).

07 Déc

Avant le père Noël, les vignerons de Castillon arrivent pour déguster chez vous…

Vous allez découvrir demain dans le blog l’idée originale des Castillon-Côtes de Bordeaux : « j’irai déguster chez vous ». Une nouvelle opération de séduction des nouveaux consommateurs reconduite à Bordeaux vendredi et samedi…Et ça cartonne !

IMG_2413

Coming soon : demain sur Côté Châteaux et dimanche sur France 3 Aquitaine dans le 19/20 le reportage de Jean-Pierre Stahl, Pascal Lécuyer, Eric Delwarde et Rémi Grillot.

Débat mardi prochain à la Cité du Vin : « Boirons-nous encore des liquoreux à Noël ? »

La question est saugrenue, car s’il y a bien un instant de recueillement dans l’année pour tous devant ces formidables vins, c’est au minimum au moment des réveillons. Toutefois Kedge et la Cité du Vin ouvrent le débat, comme tous les 2 mois, dans le cadre de « C’dans le Vin ». Un instant de plaisir, de douceur avec la présence du Marquis de Lur Saluces, ancien propriétaire de château d’Yquem et actuel du château de Fargues.

laciteduvin_site_soustitre_prog_boironsnousdesliquoreuxanoel« Noël approche… Nos grands-mères et autres maîtresses de maison se préparent à servir à la fin du repas, à toute une famille dont les papilles sont déjà tapissées de sucre et autres nourritures gouteuses, le fameux vin liquoreux « qui va avec le dessert ». L’autre version étant « le vin qui va avec le foie gras ».

Conséquence : la vente et l’export de nos vins liquoreux chutent. Mais chutent-t-ils pour tout le monde ? Toutes les régions productrices sont-elles logées à la même enseigne ?

Alors, le vin liquoreux est-il le nectar sucré qui n’est de sortie que pour les fêtes de fin d’année ? Le Vin des Mamies ?  Victime d’un désamour général ? Des vins en passe de disparition ? Des vins blacklistés dans une ère où il ne faut pas manger du sucre (et encore moins en boire) ?

Peut-on « sauver le Soldat Moelleux » ? Si, oui, comment ? Quel repositionnement pour ce vin qui fut appelé le Vin des Rois ? Comment assurer sa rentabilité aux producteurs ? » annoncent la Cité du Vin et Kedge.

Une approche un peu restrictive et poussiéreuse, car certes la production a largement chuté depuis quelques temps déjà, avec une consommation en France qui diminue régulièrement, mais les initiatives avec les Sweet Bordeaux qui vont chercher des marchés à l’export (+18% en 2015), les nouveaux entrepreneurs dans le Sauternais ne manquent pas ces dernières années. Certains lançant même de nouveaux concepts comme le Sweet’Z. Sans parler des nouvelles brasseries (au château Guiraud bientôt, la Grand’ Vigne) ou l’hôtel restaurantqui ouvrira à Lafaurie-Peyraguey au printemps. Et d’un probable classement Unesco. Tout laisse à penser que les liquoreux vont se relancer.

La question n’est pas tant d’enterrer le Sauternes mais plutôt une question d’éducation des nouvelles générations sur ces vins qui peuvent se déguster en n’importe quelle occasion, selon les goûts et les instants de douceur à partager : en apéritif pour certains, sur un foie gras, des plats asiatiques ou épicés, des fromages persillés, et même en fin de repas. Il y a tant à découvrir…chez les Sauternes et autres vins liquoreux de Bordeaux et d’ailleurs.

Débat C’Dans le Vin mardi 12 décembre à la Cité du Vin avec Jacques-Olivier PESME, directeur de KEDGE Wine & Spirits Academy,

Avec :

  • Patrick BAUDOUIN, vigneron de chenins en Anjou, Domaine Patrick Baudouin
  • Caroline FURSTOSS, chef sommelière au sein du restaurant Le Grand Restaurant de Jean-François PIEGE
  • Jean-Marc GRUSSAUTE, vigneron, Camin Larreydia, Jurançon
  • Jacques GLENAT, président directeur général des Editions Glénat
  • Alexandre de LUR SALUCES, propriétaire du Château de Fargues et ancien gestionnaire du Château d’Yquem
  • Et avec Jérôme BAUDOUIN, journaliste à La Revue du vin de France.

04 Déc

Des idées pour Noël : château de Rayne Vigneau, « l’Excellence du Sauternes »

Dans la série des livres à offrir pour Noël, voici un ouvrage magnifique qui raconte la non moins extraordinaire histoire du château de Rayne Vigneau, 1er Grand Cru Classé de Sauternes. Ce château situé à Bommes en Gironde fut sacré meilleur vin liquoreux du monde, lors de l’Exposition Universelle de 1867… Un livre édité en 2017 et signé par Sylvie Bonin et François Poincet.

© JPS

« Château de Rayne Vigneau, L’excellence du Sauternes » par Sylvie Bonin et François Poincet © JPS

Le Sauternes, un vin souvent décrié ces dernières années et pourtant encensé pendant des années, notamment après la 2e guerre mondiale. Qu’on se le dise, s’il y a bien un travail extraordinaire réalisé sur un vin, c’est sur ce type de vin dont la magie opère depuis la vigne avec le botritys cinerea.

L’autre magie, c’est celle des auteurs  et des journalistes qui aiment à vous rappeler l’histoire et vous dire que nos ancêtres privés de smartphones et autres conneries de ce genre, avaient cette intelligence de découvrir par eux-même, de visu et par la dégustation, ces vins exceptionnels que je vous conseille de redécouvrir à l’occasion des fêtes et même le reste de l’année.

Car il y a tout juste 150 ans, dans le cadre de l’Exposition Universelle de 1867, le Château de Rayne Vigneau -classé Premier Grand Cru de Sauternes en 1855- était sacré meilleur vin liquoreux du monde. Rien que cela. Alors c’est sûr les gens à l’époque n’ont pas entonné cette niaiserie de « gangnam style » car ce vin avait non seulement le style mais la classe et le conserve encore aujourd’hui.

Plutôt que de passer tout son temps sur les réseaux sociaux, apprenez la sociabilité de l’époque et ce passé en vous plongeant dans les livres. Celui-ci ou d’autres que je vous propose en guise de calendrier de l’érudition et de l’avent.

b

Des millésimes et une couleur évoluants avec le temps © François Poincet 

Cet ouvrage a été commandé  Derek Rémy Smith, président du groupe Trésor du Patrimoine et nouveau propriétaire du Château de Rayne Vigneau (qui auparavant appartenait à CA Grands Crus). Un ouvrage marquant pour célébrer cette histoire prestigieuse mais aussi les femmes et les hommes qui œuvrent aujourd’hui sur ce terroir exceptionnel avec notamment Vincent Labergère comme directeur.

La création d’un vin tel que ceux du Château de Rayne Vigneau tient pour moi du miracle. Aussi, j’ai voulu ce livre comme un voyage initiatique au fil de l’histoire du Château de Rayne Vigneau et des saisons de la vigne, une invitation à la dégustation de ses vins si uniques, et un hommage à tous ceux qui, depuis cinq siècles, ont travaillé à sa grandeur et à son excellence »  Derek Rémy Smith prorpiétaire de Rayne Vigneau.

LE SAUTERNAIS, UN TERROIR EXCEPTIONNEL ET MECONNU

Dans ce bel ouvrage de150 pages, vous allez apprécier des photos splendides de Rayne Vigneau à toutes les heures et toutes les saisons. Celles-ci viennent ponctuer des textes fins et sensibles qui retracent l’histoire de Rayne Vigneau, qui reviennent sur une région, un terroir et des cépages uniques au monde. Ils racontent l’élaboration de ces vins d’exception, véritable travail d’orfèvre.

©

Les hommes de la vigne à l’honneur © Photographies François Poincet

UNE HISTOIRE ET DES HOMMES PASSIONNES

Au fil de ce voyage dans le temps et au cœur d’espaces magiques, le lecteur découvre le Sauternais et l’une de ses pépites, le Château de Rayne Vigneau (1635). Il « rencontre » aussi les personnalités qui président aujourd’hui aux destinées de ce grand vin, au premier rang desquelles Vincent Labergère, directeur engagé avec passion depuis plusieurs années dans le projet de redonner au Château de Rayne Vigneau la place qui était la sienne en 1867.

b

Le Chef triplement étoilé Marc Haeberlin, de l’Auberge de l’Ill © Marcel Ehrhard – auteur de cette photo pour le livre

DES ACCORDS METS ET VINS AUSSI

Des accords mets vins spécialement élaborés par le Chef triplement étoilé Marc Haeberlin, de l’Auberge de l’Ill. Il détaille quelques recettes savoureuses spécialement imaginées pour se marier avec le Château de Rayne Vigneau et Philippe Alléosse, le seul maître fromager-affineur de France, lève le voile sur une de ses dernières créations en date : la fourme d’Ambert affinée au Château de Rayne Vigneau.

Textes Sylvie Bonin – Photographies François Poincet 145 pages 39 euros TTC

01 Déc

Samedi 9 décembre, c’est le marché de Noël bio de Nérigean

A vos tablettes ! Le marché de Noël Bio de Nérigean revient et va s’installer samedi prochain à la cave le Noble à Nérigean dans l’Entre-Deux-Mers en Gironde.

Marche-de-noel-nerigean-1Situé à une vingtaine de kilomètres seulement du centre de Bordeaux, dans l’Entre-deux-Mers, ce nouveau rendez-vous permettra de découvrir et d’acheter dans une ambiance festive un large éventail de produits issus de l’agriculture biologique.

Cette initiative revient aux Caves de Rauzan (regroupant les coopératives de Rauzan, Grangeneuve et Nérigean) qui depuis de nombreuses années agissent pour une agriculture responsable et respectueuse de l’environnement.

De nombreux autres producteurs bio participeront à cette manifestation festive, tous animés par la même volonté de protéger l’environnement et de proposer au public une alimentation saine.

Le visiteur trouvera donc, en plus des nombreux vins bio, divers produits bio : huiles, fruits et légumes, nougats et chocolats, châtaignes, pruneaux et noix, thés et cafés, épices et plantes aromatiques et même des confitures et… des produits de beauté.
Des produits naturels et artisanaux compléteront ce marché.

Pour l’occasion, on pourra y admirer une exposition du carnet de vendanges, réalisé par Mathieu Beraldo au mois de juillet dernier.

Le Marché de Noël Bio de Nérigean, c’est : 287 Route de la Souloire 33750 Nérigean

27 Nov

Jean-Luc Petitrenaud réalise cette semaine 3 escapades gourmandes en Gironde

C’est qu’il a bon goût Jean-Luc ! Notre Petitrenaud national a programmé le tournage en Gironde de 3 « Escapades ​de ​Petitrenaud” avec Carine Teyssandier. Histoire de mettre en valeur les richesses ​gastronomiques ​girondines avec les chefs Stéphane Carrade sur le Bassin d’Arcachon, Vivien Durand à côté de Bordeaux et Ronan Kervarrec à Saint-Emilion.

1b1e8cb8-phpfcf42oChaque semaine, c’est un rendez-vous attendu des gastronomes. Les « Escapades de Petitrenaud » vont à la découverte des régions et de leurs spécialités ​culinaires.

Du 27 novembre au 1er décembre 2017, c’est en Gironde que la production pose ses valises pour 3 enregistrements qui seront diffusés sur France 5 au début de l’année 2018. Des Escapades qui ne seront pas présentées par lui mais par Carinne Teyssandier, car il a annoncé en juin être quelque peu fatigué et souhaitant passer le flambeau.

Au ​programme, ​3 ​itinéraires ​gourmands ​pour ​mettre ​en ​lumière ​les ​chefs, ​spécialités ​culinaires, ​producteurs ​et ​artisans des ​métiers ​de ​bouche ​girondins ​:

● 1 Escapade sur le bassin d’Arcachon, avec le Chef Stéphane Carrade du restaurant le Skiff au Ha(a)itza du côté du Pyla-sur-mer. Au menu les ostréiculteurs du bassin, la chasse à la tonne avec casse-croûte partagé avec les chasseurs, ​la ​cuisine ​du ​canard…

● 1 Escapade dans l’agglomération bordelaise, à Lormont avec le chef Vivien Durand du Prince Noir: le pigeon de Mios sera à l’honneur, ainsi que le fromage de brebis, les légumes en culture aquaponie, le miel de ​Bazas…

Ronan Kervarrec : "j'ai mon propre style, ma propre cuisine" © Jean-Pierre Stahl

Ronan Kervarrec arrivé à la tête des fourneaux de Plaisance en juin 2016 © Jean-Pierre Stahl

● 1 escapade dans les vignobles de Saint-Emilion, avec le chef Ronan Kervarrec de l’Hostellerie de Plaisance : ​mise ​en ​avant ​du ​vignoble, ​des ​caves ​d’affinage ​de ​fromages, ​de ​l’agneau…

Ces 3 Escapades seront diffusées début 2018, à 12h sur France 5 le dimanche et  re-diffusées le samedi les semaines suivantes à 12h30, puis multi-diffusée ​sur ​TV5 ​Monde.

25 Nov

21e édition de « Loupiac & Foie Gras », ce samedi et ce dimanche, c’est gavé bien !

Depuis plus de 20 ans, les Journées Gourmandes « Loupiac & Foie Gras » constituent un rendez-vous où se pressent des milliers de gourmets et d’amateurs de vins liquoreux. Organisée ce week-end par le Syndicat des vins de Loupiac, la 21e édition réunit 18 propriétés viticoles et autant de fermes landaises…

thumbnail_couv-brochure-LFG-2017

UN AVANT-GOUT DES FETES DE FIN D’ANNEE

Chaque année, les Journées Gourmandes « Loupiac et Foie Gras » valorisent les productions de l’AOC Loupiac et les spécialités culinaires landaises à base de canard gras, deux pans importants de la gastronomie et la viticulture régionales.

À l’approche des fêtes de fin d’année, la manifestation permet également d’élaborer son menu de réveillon en découvrant des idées de recette, de réaliser ses premiers achats, ou simplement de partager un moment de convivialité en famille ou entre amis.

C’EST GAVE BIEN :

S’inscrivant dans la dynamique de renouvellement initiée en 2016 pour ses 20 ans, la manifestation proposera cette année encore une programmation enrichie, notamment pour son volet gastronomie. Outre les animations (ateliers culinaires, démonstrations, dégustations et ventes de vins liquoreux, de gourmandises landaises, etc…) qui ont contribué à forger son succès au fil des ans, l’événement proposera plusieurs nouveautés autour de ses déjeuners gourmands : deux restaurants éphémères seront créés – dont un installé au Château de Ricaud avec un menu spécial accord mets et vins -, tandis que plusieurs tables de la région loupiacaise se mettront aux couleurs de la manifestation et associeront les vins de l’AOC à leur carte.

2e EDITION DE « TASTE OF LOUPIAC ET FOIE GRAS »

Les organisateurs ont également choisi d’innover et de proposer plusieurs animations inédites. Durant tout le week-end, le « Bordeaux », navire spécialisé dans les cyclocroisières, sera amarré au nouveau ponton de Loupiac. Le public pourra y séjourner(1) en cabine (sur réservation uniquement), louer des vélos électriques ou traditionnels(2) permettant de partir à la découverte du vignoble et de ses châteaux. Le samedi soir, le bateau accueillera la 2ème édition de « Taste of Loupiac et Foie Gras », cocktail gastronomique(3) orchestré par trois chefs aquitains de renom, et animé cette année par Wine4melomanes, un Dj-sommelier proposant un concept unique alliant dégustation de vins et musique.

www.vins-loupiac.com

www.facebook.fr/JourneesLoupiac

(1) Nuitée en cabine double, cocktail et petit déjeuner : 106€ / personne, uniquement sur réservation (2) Vélo traditionnel : 15€ / jour – Vélo électrique : 25€ / jour (3) Cocktail du 25 novembre : 60€ / personne, uniquement sur réservation avant le 17 novembre

Renseignements : 05 56 27 49 46 

24 Nov

Les Vins Charentais s’exposent aux Gastronomades d’Angoulême !

Fiers de leur nouvelle identité dévoilée le mois dernier, les Vins Charentais s’invitent ce week-end au festival « Gastronomades ». Demandez le programme.

Affiche Gastronomades 2017A noter sur vos tablettes ces deux rendez-vous :

Les coups de cœur du public

Pour leur seconde participation aux « Gastronomades », les Vins Charentais vont à la rencontre des visiteurs et les invitent, pendant trois jours à enfiler leur costume de dégustateurs, pour élire leurs trois cuvées coups de cœur en rouge, rosé et blanc. La dégustation qui se déroulera à l’aveugle permettra à chacun de donner son avis en notant les qualités organoleptiques des vins. Chaque domaine lauréat sera labellisé « coup de cœur du public 2017. En 2016, 300 personnes avaient joué le jeu de cette dégustation inédite.

Où ? Espace des Vins Charentais, Stand n°3 – Halle du Champ de Mars

Quand ? du 24 au 26 novembre

Des ateliers pour les dégustateurs en herbe  

Pour poursuivre l’échange avec le grand public moins initié, le syndicat des Vins Charentais joue la pédagogie et organise les 25 et 26 novembre, en alternance avec l’Interprofession du Pineau des Charentes, des Masterclass sur le thème de la découverte.

Objectif : s’initier à la dégustation et (re)découvrir les Vins Charentais.

Où ?  Masterclass/Atelier découverte – Place des Halles

Quand ? les 25 et 26 novembre

Pour tout savoir sur les Gastronomades c’est ici

Ce week-end, c’est le 6e Paris Cocktail Festival

Toute l’équipe du Paris Cocktail Festival s’affaire pour la  6ème édition. Elle vous fixe rendez-vous dimanche dans la salle mythique de l’Élysée-Montmartre.

© Le Paris Cocktail Festival

© Le Paris Cocktail Festival


Demandez le programme : 

DES CONFÉRENCES DANS L’AIR DU TEMPS
Accès gratuit. Inscriptions recommandées, soit sur le site (avec le numéro du billet), soit sur place (dans la limite des places disponibles).

  • 14h // Proposer une offre cocktail dans son établissement
Par Stanislas Jouenne (Tiger, ex-ambassadeur Grey Goose) et François Lemoine (METRO)

  • 15h // Zéro déchet, le bar écoresponsable
Par Hyacinthe Lescoët (Les Grands Verres, Quixotic Projects : Candelaria, Mary Céleste, Glass)

  • 16h // Barman français, un profil qui s’exporte
Par Pierre-Marie Bisson (Milk & Honey, Londres)

  • 17h // Infusez, infusions
Par Chic des Plantes ! avec Carine Baudry, aromaticienne, Corinne Lacoste & Laura Guillemin, fondatrices

DES ANIMATIONS POUR COMPRENDRE, TESTER ET SHAKER
Accès gratuit. Animations et ateliers en continu sur le salon.

  • Atelier Gin & Tonic
Par Danilo Grenci (Bluebird, Paris)

  • Les 6 drinks du moment
Par Jean Munos (Buddha Bar, Paris – Pelicano, Australie …)

  • Réaliser ses sirops et ses infusions maison
Par Baptiste Bochet (Atelier Colada.fr)

  • Boissons chaudes, des cocktails pour l’hiver
Par Nir Chouchana (champion de France 2014 Coffee in good spirits)

DES MARQUES EMBLÉMATIQUES ET DES NOUVEAUTÉS A DÉCOUVRIR EN COCKTAILS
En short ou long drinks, le salon propose des cocktails à base d’armagnac, calvados, cognac, Pineau des Charentes, gin, tequila, vodka, whisky, amer, liqueur et même d’effervescent ou encore de vin.
Chaque cocktail est présenté avec sa recette et la méthode pour le réaliser.
Le tout à retrouver sur le site, pour refaire son cocktail préféré à la maison : RECETTES PARIS COCKTAIL FESTIVAL

Et pour tout savoir sur le http://www.paris-cocktail-festival.com/

(Attention l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération)