19 Fév

Sur NoA et Côté Châteaux, on parle terroirs de manière décontractée

Ca manquait dans le paysage, une émission 100% terroirs. Côté Châteaux commence à trouver son créneau. Ce magazine mensuel part à la rencontre des petits vignerons et grands magiciens du vin. Ca se boit comme du petit lait…l’émission bien sûr.

Le doué Stéphane Derenoncourt dans l’émission n°4 sur Castillon © NoA

A peine Côté Châteaux a-t-elle été lancée début décembre avec les Côtes de Bourg, que déjà l’émission suivante sur Monbazillac était programmée pour les fêtes de fin d’année, celle sur Cognac continuait pour la publication des très bons chiffres de vente du Cognac début janvier et Castillon en Côtes de Bordeaux enchaînait le 11 février juste après l’opération découverte « j’irai déguster chez vous ! » des Castillon à Rennes.

Si vous n’avez pas encore trouvé la chaîne, c’est pourtant facile, il suffit de mémoriser : cela passe sur NoA, la nouvelle chaîne 100% terroirs de Nouvelle-Aquitaine, diffusée sur les box Orange 337, SFR 455, Free 326 et Bouygues 339. Sinon en direct sur internet quand vous connaissez l’heure de diffusion, en vous renseignant sur le blog éponyme Côté Châteaux.

Le Comte Jean de Boigne, une rencontre passionnante au château de Pitray © NoA

Monbazillac et Castillon semblent avoir conquis les surfeurs du net, avec des centaines et centaines de likes, Cognac également mais en dessous et Bourg était un joli galop d’essai. Vous pouvez retrouver les émissions sur YouTube et aussi désormais sur les pages Facebook de France 3 Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes. Castillon vient de dépasser les 10000 vues en deux jours, c’est un bon début, et l’article sur le blog a été lu par déjà 1700 personnes.

La prochaine que je vais vous présenter, avec mon compère Sébastien Delalot,  dès le 4 mars à 20h15 est une Spéciale Femmes du Vin. Un grand moment.

La fin de chaque émission est conçue comme le bouquet final d’un feu d’artifice…ou d’un vin © NoA

Les femmes qui prennent de plus en plus le pouvoir et des fonctions jusque là dévolues aux hommes, c’est la nouvelle tendance de ces 20 dernières années.

Sébastien Delalot, Yann Todeschini, Karl Todeschini du château La Brande et Jean-Pierre Stahl alias © Côté Châteaux

Côté Châteaux vous réserve un très beau numéro avec de charmantes et passionnantes vigneronnes, qui seront à l’honneur car au mois de mars on pense bien sûr à la journée internationale de la femme du 8 mars. Mais vous allez découvrir qu’elles sont à l’honneur finalement toute l’année, car leur activité ne se cantonne pas aujourd’hui à des taches subalternes et encore moins à un seul jour dans l’année. Vive les femmes du vin, l’émission n°5 sur Côté Châteaux !

Regardez Côté Châteaux n°4 réalisé par Jean-Pierre Stahl et Sébastien Delalot :

27 Jan

Blaye au Comptoir : rendez-vous dans les bistrots, cavistes et restaurants de Bordeaux, les 7 et 8 février

Les 7 et 8 février prochains, l’appellation Blaye Côtes de Bordeaux investit à nouveau les bistrots, bars à vins, cavistes et restaurants de Bordeaux. Le but faire découvrir les vins de Blaye et pour l’occasion une cinquantaine de vignerons animeront ces dégustations dans ces établissements.

Nicolas Lascombes de la Brasserie Bordelaise avec Marion Reculet du château le Camplat © JPS

A VOS TABLETTES

Les jeudi 7 et vendredi 8 février, les vignerons de l’appellation Blaye Côtes de Bordeaux s’invitent dans près de 40 restaurants, bars à vin et cavistes bordelais
afin de promouvoir leurs vins et d’en faire (re)découvrir l’excellent rapport qualité/prix/plaisir.

DES ECHANGES FRUCTUEUX ET CONVIVIAUX

Pour son édition 2019, Blaye au Comptoir reste fidèle à la formule qui a fait son succès depuis ses débuts : des échanges conviviaux entre vignerons et consommateurs autour d’un premier verre de dégustation offert et la possibilité pour la clientèle de l’établissement de commander le vin du vigneron à prix propriété. Un événement placé sous le signe de la proximité et de la convivialité, qui a su conquérir les amateurs si l’on en croit les 50 000 verres dégustés lors de Blaye au Comptoir à Bordeaux et à Paris en 2018 !

DE NOUVEAUX POINTS DE CHUTE

De nouveaux établissements partenaires se lancent dans l’aventure Blaye au Comptoir aux côtés des habitués dont fait partie le bar à vin Au Bon Jaja, accueillant le vigneron Vincent L’Amouller du Château Frédignac depuis plusieurs années. Parmi eux : le Thélonious Café Jazz Club accueillera Arnaud Ovide, vigneron du Château Vieux Planty alors que Yann Bouscasse, vigneron du Château Cantinot, animera le Bistro Poulette – restaurant convivial du célèbre marché des Capucins.

« Même si nous restons fidèles au concept et aux établissements partenaires, chaque édition apporte son lot de nouveautés pour attirer plus de participants chaque année », selon Emilie Paulhiac, responsable communication de l’appellation Blaye Côtes de Bordeaux.

Blaye au Comptoir, c’est les 7 et 8 février ! Pour connaître la liste des établissements participants : c’est ici… 

Avec les vignerons de Blaye.

26 Jan

Saint-Vincent tournante : c’est la fête à Vézelay, ce week-end, en Bourgogne

Rendez-vous à Vézelay dans l’Yonne. La fameuse et traditionnelle Saint-Vincent tournante fêtée chaque année fin janvier a lieu au pays de la vieille basilique Saine-Marie. Nul doute que le vin y sera béni.

UNE PREMIERE A VEZELAY

C’est la 1ère fois que ce village de l’Yonne accueille la grande fête du saint patron des vignerons. Ce sera aussi l’occasion de fêter la nouvelle AOC “Vézelay”.

Saint-Vincent tournante

Vivez l’entrée des statues des saints des différentes confréries de vignerons dans la basilique de Vezelay en live

Publiée par France 3 Bourgogne sur Samedi 26 janvier 2019

Les temps forts des festivités avec les processions, le défilé des délégations des villages suivi par les intronisations sont retransmis sur France 3 Bourgogne Franche-Comté toute la journée grâce aux équipes mixtes France 3 / France Bleu.

La Confrérie des Chevaliers du Tastevin © Clos Vougeot

Elles seront positionnées dans le cortège et au cœur du village, pour suivre les confréries de Bourgogne et pour vivre avec le public d’amateurs et de connaisseurs la découverte des caveaux et les nombreux spectacles de rue. 

Saint Vincent Tournante de Vézelay

Revoir le défilé de la saint Vincent Tournante en direct de Vézelay avec Amélie Douay de France 3 Bourgogne et Virginie Salanson de France Bleu Auxerre

Publiée par France 3 Bourgogne sur Vendredi 25 janvier 2019

UNE EMISSION SPECIALE CE SAMEDI A 20H10

France 3 Bougogne vous propose une émission spéciale ce soir présentée par Elsa Bezin. Vous allez revivre cette  journée exceptionnelle animée avec ses fanfares,  concerts, jongleurs, théâtre et des chansons à boire … 

Vous serez invités dans les coulisses de cette fête vigneronne, pour y suivre les préparatifs avec de nombreux bénévoles, ainsi que les cérémonies officielles. Une ambiance conviviale et festive autour de la vigne et du vin qui fait chaque année vibrer tout un village le temps d’un week-end !  

Avvec France 3 Bourgogne Franche-Comté et France Bleu, vivez cette manifestation incontournable du monde viticole à l’antenne et sur le web.

25 Jan

Saint-Emilion prépare une grosse fête du vin pour les 20 ans du classement du vignoble à l’Unesco

C’était il y a 20 ans. Saint-Emilion, les 8 communes alentours et le vignoble étaient classés au patrimoine mondial de l’humanité, au titre de paysage culturel. 20 ans plus tard, l’ensemble des acteurs de Saint-Emilion s’apprêtent à célébrer cet anniversaire marquant par une grande fête du 28 au 30 juin.

C’est à l’aube de l’an 2000 que Saint-Emilion, dont le nom résonne depuis 787, date de l’édification de la fameuse église monolithe, est à nouveau entré dans l’histoire. Celle de la préservation d’un joyau de l’humanité. En décembre 1999, ce fut LA consécration : Saint-Emilion intégrait la liste des biens du patrimoine mondial de l’humanité, au titre de paysage culturel.

A l’époque, Saint-Emilion était pionnière : pour la première fois au monde, un paysage viticole était admis sur la prestigieuse liste de l’Unesco avec ses huit communes formant l’ancienne Juridiction de Saint-Emilion et 5 000 hectares de vignes en Saint-Emilion et Saint-Emilion Grand Cru. Depuis Côteaux, Maisons et Caves de Champagne (le 4 juillet 2015) ainsi que les 1247 Climats de Bourgogne ont été également inscrits à l’Unesco. Depuis plus d’un millénaire, l’homme a ainsi façonné les paysages et su transmettre le savoir-faire qui a fait le renom international du vin qui porte le nom de la cité. Ce sont ainsises paysages culturels qui sont depuis le 5 décembre 1999 consacrés, témoins vivants de cette Histoire préservée.  

A VOS TABLETTES : LES 28, 29 ET 30 JUIN

Trois jours de célébration sont donc prévus les 28, 29 et 30 juin 2019, pour rendre grâce à ce 1er vignoble inscrit au Patrimoine Mondial de l’Humanité en 1999 au titre de ses paysages culturels. Pour l’occasion, une cuvée anniversaire des 20 ans, issue des différents terroirs, est élaborée par l’Union des Producteurs de Saint-Emilion et sera proposée à la dégustation lors des trois jours de célébration.

TROIS PROJETS DURANT CETTE ANNEE 2019

En attendant ces cérémonies, trois projets importants seront menés tout au long de l’année : 

  •  « 20 ans, 20 000 arbres », qui a pour vocation d’impulser la plantation de 20 000 arbres et réservoirs de biodiversité dans la Juridiction de Saint-Emilion ; 
  • « 20 ans, 20 sites », un parcours initiatique au travers de 20 tables de lecture du paysage dans l’ensemble de la Juridiction ; 
  • « 20 ans et les enfants », un programme pédagogique complet mis en place avec 10 écoles pour sensibiliser les plus jeunes à l’environnement. 

Saint-Emilion et ses paysages classés depuis décembre 1999 au patrimoine mondial par l’Unesco © Jean-Pierre Stahl

UNE FLOPEE DE FESTIVITES

Sur le modèle de Bordeaux Fête le Vin, sera organisé un Saint-Emilion Fête le Vin, il y aura également de nombreux concerts gratuits comme le Saint-Emilion Jazz sait les organiser, mais aussi il sera possible de visiter toute la juridiction avec de nombreuses portes ouvertes des châteaux, sans compter un marché des producteurs, des conférences, des espaces dédiés aux enfants, des ateliers sur la biodiversité, des balades philosophiques et déambulations nocturnes, des illuminations de monuments emblématiques, des scènes de théâtre de rue, points de vue exceptionnels, un banquet au bord de l’eau, reconstitution de la marque à feu du vinetier de la Jurade de Saint-Emilion, et feu d’artifice,…

Depuis plus d’un millénaire, l’homme a façonné les paysages et a su transmettre le savoir-faire qui a fait le renom international du vin qui porte le nom de la cité. Lorsque le 5 décembre 1999, la Juridiction de Saint-Emilion intègre la prestigieuse liste de l’Unesco, ce sont ses paysages culturels qui sont ainsi consacrés, témoins vivants de cette Histoire préservée.  

15 Jan

Côté Châteaux spécial Cognac, c’est en janvier sur NoA, la chaîne 100% terroirs de Nouvelle-Aquitaine

 Cognac. Un nom mythique, un nom magique en terre charentaise. Ce terroir de 76 000 hectares a produit 204 millions de bouteilles en 2018, soit une hausse pour la 4e année consécutive de 3% en volume après les 8% de l’an dernier. Entre Pierre Vaudon, petit vigneron-distillateur-bouilleur de cru et les grandes maisons Hennessy et Courvoisier, Côté Châteaux vous dévoile l’univers étonnant de ces vieilles eaux-de-vie ainsi que leur histoire sur NoA en ce mois de janvier.

Pierre Vaudon, vigneron-distillateur et bouilleur de cru à Echallat © JPS

PIERRE VAUDON, L’ART DE LA DISTILLATION

Bienvenue au pays des distillateurs et des bouilleurs de cru. Côté châteaux débute chez Pierre Vaudon, à Echallat. Un domaine qui s’étend sur 60 hectarespartagés entre le terroir de la Grande Champagne et celui des Fins Bois.

Pierre Vaudon nous dépeint les 6 crus qui font Cognac entre la Grande Champagne, la Petite Champagne, les Borderies, Fins Bois, les Bons Bois et les Bois Ordinaires, ainsi que les arômes qui s’en dégagent. Un terroir délicat, tout comme l’opération de double distillation, de double chauffe qui caractérise la production de Cognac. Pierre Vaudon, c’est cette première belle rencontre de ce magazine de 18 minutes.

Portrait en pied du fondateur Richard @ Hennessy dans son uniforme militaire rouge et or (jaune). Tenue d’apparat.

L’histoire de Cognac est aussi intimement liée à des personnages célèbres comme Richard Hennessy, un officier irlandais engagé dans l’armée de Louis XV,  qui a créé la distillerie Hennessy en 1765. Au 17e siècle, pour faire face à la mévente des vins de la région et aux problèmes de transport, les vignerons charentais eurent l’idée de « brûler » leurs vins, c’est à dire de les distiller. Son histoire, ainsi que celle de la Maison Hennessy est contée à travers les visites « de la Vigne au Cognac » proposées par la Maison Hennessy.

La distillerie du Peu de la Maison Hennessy © JPS

« DE LA VIGNE AU COGNAC » CHEZ HENNESSY

Ce leader du Cognac, qui a lui tout seul totalise la moitié de la production de Cognac, nous emmène dans une expérience multi-sensorielle au sein du Chai de la Faïencerie. Vous allez tout connaître de la saga familiale Hennessy de Richard le fondateur à  Maurice Hennessy, son arrière-petit-fils qui va avoir l’idée d’attribuer des étoiles en fonction de la qualité du cognac. Il va ainsi  donner naissance au Cognac Hennessy Trois Étoiles, connu aujourd’hui sous l’appellation VS (Very Special).

En 1817, le Prince de Galles, futur George IV de Grande-Bretagne, grand connaisseur de cognac demanda à Hennessy de créer une eau de vie « very superior old pale » ce qui deviendra le VSOP. Puis fut créé le XO (eXtra Old) en 1870 par Maurice Hennessy, initialement réservée à sa famille et ses amis, devenue une référence internationale pour les cognacs.

Les distillateurs de la Maison Hennessy © JPS

Hennessy offre au visiteur une palette d’expériences à vivre en 4 formules au choix, sans ou avec réservation:  « signature » (18€, 1h30 avec dégusattion du VS et VSOP)), « X.O symbole » (33€, 1h30 avec dégustation du VSOP et du XO), « exception » (70€ 2h, dégusattion XO et Paradis), et cette fameuse « de la vigne au cognac » pour percer les secrets les mieux gardés où après cette visite en images est prévu une visite des vignes, de la distillerie du Peu avec sa dizaine de vieux alambics en cuivre : vous pourrez y apprécier et déguster les différents stades de la coupe, de cette double distillation depuis le brouilli (qui titre à 30°) obtenu lors de la première distillation, puis le coeur lors de la seconde, la tête et la queue étant remélangés au brouilli.

380000 barriques chez Hennessy © JPS

La suite de la visite se poursuit à nouveau sur le site de la Faïencerie où sont élevées ces eux de vie. C’est l’étape du vieillissement en barriques de chêne. Ici comme dans les autres chais de la Maison, on dénombre 380 000 barriques. L‘eau de vie, qui titre au maximum 72%, est mise dans des fûts de chêne neufs. Au cours de cette période, le volume d’alcool baisse pour arriver aux 45° obligatoires pour la commercialisation.

Une immersion au sien du Paradis où sont entreposées les plus vieilles dame-jeannes de la Maison dont la plus ancienne remonte à 1800, une compréhension de l’étape d’assemblage également des différentes eaux de vie selon les années, les cépages et crus mélangés. Le tout se terminant par une fabuleuse dégustation des eaux de vie en élevage, d’Hennessy X.O et de Paradis. (250€ cette fameuse visite)

Tanguy Bougeard et Benoît de Sutter de  la Maison Courvoisier © JPS

COURVOISIER ET SON HISTOIRE INTIMEMENT LIEE A NAPOLEON

Cognac est riche en amateurs et en histoire. Celle de Courvoisier est très certainement l’une des plus étonnante également. Courvoisier, basé à Jarnac, offre également 4 visites à la hauteur des attentes du public de novices ou d’amateurs :  de la visite classique, à la visite premium, en passant par « embouteillez-vous même » et « essence » (un assemblage d’une centaine d’eaux-de-vie de Grande Champagne et Borderies, élaborées depuis le début du XXe siècle.

Le bicorne de Napoléon datant de 1807 chez Courvoisier © JPS

Mais ce qui fait l’attrait de Courvoisier, créé en 1809 près de Paris à Bercy, c’est son histoire commune avec celle de Napoléon 1er. L’Empereur avait visité Courvoisier à Bercy dont la notoriété était déjà très importante en 1811.

Il avait décidé d’offrir à ses hommes qui partaient au combat le soir un verre de vin et le matin un cognac. Par la suite la légende veut qu’il ait emporté avec lui des barriques de Courvoisier sur l’île de Sainte-Hélène, qu’il aurait aussi dégusté avec ses geoliers anglais et l’auraient qualifié de « Napoleon’s Brandy ». Tanguy Bougeard, responsable des visites au château Courvoisier, et Benoît de Sutter, Maitre Distillateur, nous parlent de cette histoire et nous font découvrir l’un des bicorne de Napoléon et l’une de ses redingotes exposées au château Courvoisier à Jarnac.

Basé depuis 1828 à Jarnac, Courvoisier a poursuivi sa belle histoire avec la famille Curlier. Une histoire qui va rejoindre celle de la Tour Eiffel car ce Cognac sera choisi comme Cognac officiel dégusté lors de l’exposition universelle de 1889, d’où Couvoisier va tirer de cette expérience le « Toast de Paris ». La Belle Epoque sera aussi l’occasion de célébrer de nombreuses fêtes et événements avec Courvoisier. Une richesse de l’histoire qui se poursuit au sein du chai et du Paradis où sont encore entreposées des eux-de-ie de 1769 réservées pour le roi d’Angleterre Edouard VII amoureux de la France et de ses cognacs.

 De cet Age d’Or, l’ensemble du monde va s’en imprégner et ces cognacs vont être surtout dégustés à l’étranger. « Aujourd’hui Courvoisier produit 18 millions de bouteilles, dont plus de 99% sont exportés vers les USA, la Grande-Bretagne, la Russie, la Chine et l’Afrique du Sud », selon son PDG patrice Pinet.

Patrick Raguenaud, le président du BNIC, au bar Louise à Cognac © JPS

Notre road-trip en pays cognaçais se poursuit au fameux bar Louise, bar à Cognac, bar à cocktails avec Patrick Raguenaud, le Président du BNIC, le Bureau National Interprofessionnel du Cognac.

Celui-ci nous dépeint la bonne santé du Cognac qui a connu 8% de hausse en volume sur l’exercice précédent et 3% encore en 2018. 204 millions de bouteilles ont été expédiées cette année ; les principaux marchés sont 1° les USA 87,4 millions de bouteilles 2° Singapour 27,2 3° Chine 24,2 4° le Royaume Uni 9,7 et la France 4,6 millions (selon les chiffres réactualisés, pour 2018).

La sommelière Oriane Chambon et le chef Cédric Coulaut, avec Pierre Vaudon © JPS

Enfin, comme à chaque numéro de Côté Châteaux nous vous proposons un association mets et cognacs proposés par Expérience Sur Mesure, avec la chef sommellière Oriane Chambon et le chef Cédric Coulaut, au sein de la maison de cognac de Pierre Vaudon. Un moment exquis et riche en arômes et saveurs.

Côté Châteaux spécial Cognac est à regarder sur NoA :

  • lundi 21 janvier à 20h15 et à 22h30
  • mercredi 23 à 11h15 et à 23h30
  • jeudi 24 à 17h50
  • vendredi 25 à 8h50, puis 20h15 et à 23h25.
  • d’autres diffusions à voir également sur la semaine 5.

Regardez Côté Châteaux n°3 spécial Cognac, réalisé par Jean-Pierre Stahl et Sébastien Delalot :

07 Jan

Côté châteaux en Castillon…silence, ça tourne !

C’est un nouvel épisode de « Côté Châteaux », l’émission sur les terroirs de Nouvelle-Aquitaine, qui a été tourné ce jour en Castillon, Côtes de Bordeaux. Ce 4e numéro sera diffusé en février. En attendant, le numéro 3 sur le vignoble de Cognac arrive très bientôt sur NoA…

Tout commence non loin de la bataille de Castillon, au château la Brande © L.A.

C’est un peu le teasing, histoire de vous mettre l’eau ou le vin à la bouche. Le number 4 oder Nummer Vier is coming soon, but va falloir patienter jusqu’en février.

Avec Sébastien Delalot et votre serviteur, nous sommes allés sur les coteaux de Castillon en Côtes de Bordeaux faire un focus sur cette belle appellation au terroir remarquable, non loin de Saint-Emilion plus connu.

Jean-Pierre Stahl, Yann et Karl Todeschini, Sébastien Delalot © L.A.

L’émission va débuter à deux pas du champs de bataille, au château la Brande à Belvès-de-Castillon, où sont rejouées chaque année les reconstitutions de la Bataille de Castillon remportée par les Français sur les Anglais en 1453, dans le vignoble des frères Todeschini, Karl et Yann. Ceux-ci vous dévoileront tout de leur histoire familiale et de leurs racines profondément ancrées sur ce terroir, expliqueront leur choix du bio, la taille de la vigne et leur travail au chai.

Au passage, puisque nous parlerons taille de la vigne, un reportage sur l’initiative de Philippe Carille, qui utilise au château Poupille ses sarments comme bois de chauffage pour chauffer sa maison et son domaine, sera mis en avant.

Christine et Stéphane Derenoncourt au Domaine de l’A© JPS

Non loin de là, le tournage se poursuit au Domaine de l’A, dans l’antre de Stéphane et Christine Derenoncourt. C’est l’une des figures de l’appellation, qui s’est faite toute seule, comme le raconte le livre Wine On Tour.

Stéphane Derenoncourt, l’un des consultants les plus courus de la planète vin © JPS

Outre sa casquette de vigneron et ce domaine qu’il a acheté avec Christine en 1999, aujourd’hui il conseille pas loin de 140 domaines dans le monde (75 à Bordeaux) avec une équipe de 20 personnes au sein de Derenoncourt Consulting.

Il nous parlera de sa passion pour magnifier le terroir, révéler ce qui fait l’identité d’un vin.

Au château de Pitray avec Jean de Boigne © L.A.

L’histoire avec un grand H sera contée également au château de Pitray, avec Jean de Boigne. Un Comte à la tête de l’un des plus beaux ou le plus bel édifice même de l’appellation: le château de Pitray qui totalise 600 ans d’histoire. Un château où on a toujours cultivé le raisin et qui produit aujourd’hui plus de 400000 bouteilles.

Les déjeuners créateurs d’accords » organisés une fois par mois dans un château de Castillon © JPS

Castillon, c’est aussi de belles initiatives pour mieux faire connaître l’appellation comme « j’irai déguster chez vous », une opération où un couple de vignerons vient à domicile parler de leur savoir-faire en terre castillonnaise. Et ce sont également « les déjeuners créateurs d’accords » organisés une fois par mois dans un château de l’appellation avec le chef Jean-Christophe Loste. Un déjeuner organisé cette fois-ci au château Lescaneaut chez Malika et Pascal Boueix, également producteurs de vins de Castillon.

Voilà en substance ce qui vous attend en février, il va falloir patienter un peu, mais réjouissez-vous car le numéro 3 de Côté Châteaux sur Cognac arrive dès la mi-janvier, je vais tout vous raconter d’ici peu.

DIFFUSIONS SUR NOA : 

  • lundi 11 février à 20h15 et 22h30,
  • le 13 à 11h15, et 23h15,
  • le 14 à 18h,
  • le 15 à 17h30, 20h15,
  • le 16 à 0h30, 4h du mat, et 9H45,
  • le 18 à 19h30,
  • le 20 à 11h30…

NoA c’est la chaîne de France 3 Nouvelle Aquitaine (339 sur box orange, 455 Sfr, 326 Free et 337 Bouygues).

Regardez Côté Châteaux N°4 sur Castillon en Côtes de Bordeaux réalisé par Jean-Pierre Stahl avec Sébastien Delalot : 

03 Jan

La formule « j’irai déguster chez vous » des Vins de Castillon s’exporte en Bretagne

Elle ne cesse de plaire et de faire des petits. Après Paris, Bordeaux et Lille, l’opération « j’irai déguster chez vous » lancée en 2016 par l’appellation Castillon Côtes de Bordeaux va être organisée à Rennes les 8 et 9 février. Le concept est original: invitez des amis et deux vignerons des Côtes de Castillon viendront vous parler de l’appellation et faire déguster leur production… le tout chez vous !

Florence Lavau du château Tuque Bel-Air et Yann Todeschini de La Brande lors de l’édition 2018 © JPS

DANS 4 GRANDES METROPOLES

Les vendredi 8 et samedi 9, ce sera la 8e édition, et pas n’importe où chez les Bretons à Rennes. Après Paris, Bordeaux et Lille, « J’irai déguster chez vous » va tester un nouveau terrain de jeu : le pays des crêpes et du cidre, mais pas que…

Il y a même un concours de photos à poster sur Instagram pour gagner un wee-end dans un château en Castillon © JPS

Lancé par l’appellation Castillon Côtes de Bordeaux en 2016, cette formule a connu un immense succès. Le concept est des plus orignaux : de vrais vignerons viennent faire déguster leurs vins gratuitement à la maison. Une expérience unique à vivre en famille ou entre amis, avec un point commun un esprit d’échanges et de partage.

Cette opération se déroule le temps d’un week-end, avec des sessions le vendredi soir, le samedi midi et le samedi soir, des vignerons viendront gratuitement au domicile des amateurs rennais. Pour participer rien de plus simple : inviter ses amis (8 personnes minimum) et s’inscrire en sélectionnant son duo de vignerons sur www.jiraidegusterchezvous.com.

Les retours sont très positifs : Marie, étudiante parisienne de 26 ans, n’a pas boudé son plaisir : « Après avoir réservé mon duo de vignerons sur le site, j’ai invité une dizaine d’amis chez moi. Ils n’en revenaient pas de voir d’authentiques vignerons nous servir leur production tout en répondant à la moindre de nos interrogations ! ». Catherine a participé à la dernière édition à Bordeaux, et a réuni ses proches : « Un immense merci à Elisabeth et Jérôme, ils sont formidables, passionnés et passionnants. Ils nous ont appris tellement de choses, j’adore le concept ! Nous avons passé une soirée formidable ».

Céline Loste Lydoire, à la tête du château Bellevue à Belvès de Castillon est l’une des vigneronnes très prisée de « J’irai déguster chez vous », ici à Bordeaux en 2017 © Jean-Pierre Stahl

Alors au choix vous pourrez avoir chez vous à Rennes : des vignerons audacieux, gourmands, globetrotteurs, têtus, sportifs, passionnés d’histoire ou de voitures, cuisiniers…ça ne manque pas en Castillon Côtes de Bordeaux.

PLUS DE 5000 AMATEURS RENCONTRES LORS DE 240 DEGUSTATIONS

« J’irai déguster chez vous » enregistre un succès dont les chiffres enregistrés par les organisateurs sont remarquables :

  • 5 077 amateurs rencontrés lors des dégustations
  • 240 dégustations chez les particuliers,
  • plus de 26 000 visites sur le site internet et 1,2 millions de vues sur les réseaux sociaux !
  • Le 15 novembre dernier, l’événement a d’ailleurs remporté le premier prix des Trophées de la Com. Sud-Ouest à Bordeaux dans la catégorie « Evénementiel / Relations publiques ».

Rennes sera donc la 4e métropole à accueillir les vignerons de Castillon;  « nous avons choisi Rennes car c’est une ville dynamique et attractive, avec une population jeune, et surtout des consommateurs de vins chaleureux et conviviaux à l’image de l’appellation » explique Maïwenn Brabant, directrice des Castillon Côtes de Bordeaux.  Autre rendez-vous à Paris pour la 4ème année consécutive vendredi 12 et samedi 13 avril, et à Bordeaux vendredi 6 et samedi 7 décembre.

24 Déc

Finale du Prix Ragueneau 2019 : rencontre au sommet entre la truffe de Sainte Alvère et les Vins de Bergerac-Duras

Le 14 Janvier 2019 se tiendra la 6 ème édition de ce prix culinaire, au lycée Jean Capelle à Bergerac. Pour l’occasion, l’Interprofession des Vins de Bergerac Duras, en partenariat avec la Mairie de Sainte Alvère, invite les professionnels de la restauration à laisser s’exprimer leur créativité autour de l’emblématique truffe du Périgord et à imaginer les plus beaux accords avec les Vins de Bergerac-Duras.

UN MARIAGE SUBTIL ENTRE LA TRUFFE NOIRE DU PERIGORD ET LES VINS DE BERGERAC-DURAS

Le prix Ragueneau , c’est avant tout un prix alliance mets-vins né de la volonté de mettre à l’honneur le Périgord et son terroir. Quoi de mieux que la truffe, ingrédient le plus magique de la gastronomie et ses vins, qui se déclinent en pas moins de 17 appellations, pour porter ses couleurs ? L’idée d’associer vins de Bergerac-Duras et truffe de Sainte-Alvère est ainsi née. Pour aller plus loin, chaque année, d’autres produits sous signe de qualité sont invités en « guest star » pour illustrer la richesse et les atouts uniques de ce terroir.

Cette année, ce sont le chapon fermier et le foie Gras IGP Périgord qui rejoindront la truffe de Sainte Alvère sous le feu des projecteurs

UN JURY DE PROFESSIONNELS

La rencontre de ces produits avec les Vins de Bergerac-Duras sera jugée par un comité de sélection prestigieux : Patrick Jeffroy, chef de l’Hôtel de Carantec (2 macarons Michelin, Danièle Mazet Delpeuch, cuisinière périgourdine et auteur (Carnets de cuisine : du Périgord à l’Elysée), Martin Walker* et Julia Watson, co-auteurs de deux livres de cuisine autour de leurs coups de cœur gastronomiques en Périgord, Aymone Viguière d’Anval, chroniqueuse vins pour le magazine Saveurs, Elisabeth de Meurville, journaliste spécialiste vins et gastronomie et auteur du Guide des Gourmands, Laure Goy, journaliste vins (Terre de Vins) Antonio Mafra, chroniqueur art de vivre au journal le Progrès.page1image24759488page1image24764672

VOICI LES 5 EQUIPES EN FINALE : 

  • Rémy Le Charpentier (chef) et Mikela Lura (sommelière), La Chartreuse du Bignac à Saint- Nexans
  • Charlie Ray (chef) et Mélanie Legrand (responsable de salle), le Vin’quatre à Bergerac
  • Nicolas Aujoux (chef) et Cécile Guérin (Maître d’hôtel), O Moulin à Carsac Aillac
  • Mickaël Gallas (chef) et Johann Bourbon (responsable de salle), « Manger sur la Plage » à Marennes
  • Hassan Nidhsain (chef) et Laetitia M’Baye (responsable de salle), la Brasserie « Le Passage » à Paris.

FINALE LE 14 JANVIER :

Les cinq équipes disputeront la finale du prix Ragueneau, le 14 Janvier 2019 au Lycée Jean Capelle.  5 binômes seront en compétition: les chefs réaliseront les recettes d’amuse-bouche et de plat et les responsables « vins » devront argumenter les accords mets-vins devant le jury.

La remise des prix aura lieu à la Tour des Vents le soir même. Un chèque de 3000€ sera attribué à l’équipe lauréate, et un chèque de 1000€ sera remis à l’équipe arrivée en deuxième. Toutes les équipes se verront remettre 12 magnums et 24 bouteilles de vins de Bergerac et de Duras.

Avec Vins de Bergerac-Duras

22 Déc

La Maison Hennessy vous ouvre ses portes les 22 et 23 décembre

Profitez de ce week-end pluvieux pour vous offrir un voyage immersion au pays du Cognac et plus précisément à la Maison Hennessy, l’une des plus vieilles maison de plus de 250 ans. Celle-ci propose tout ce week-end ses visites Hennessy Signature et des dégustation de Cognac et de chocolats…

La visite multi-sensorielle sur le site de la Faïencerie à Cognac chez © Hennessy – Julia Hasse

C’est vraiment un dépaysement et un voyage multi-sensoriel hors du commun que vous propose Hennessy et qui fera partie de la prochaine émission Côté Châteaux vers la mi-janvier sur NoA. Une spéciale Cognac réalisée avec mon compère Sébastien Delalot. En attendant si vous êtes en recherche d’histoire et de savoir faire autour du Cognac, voici des idées de visite et d’achats de cadeaux pour des proches :

La distillerie du Peu avec sa dizaine de vieux alambics en cuivre © JPS

UNE SELECTION POUR TOUS LES AMATEURS 

La boutique, seul espace au monde à réunir autant de collections Hennessy jusqu’aux éditions limitées, parfois non commercialisées en France, s’organise sur 250m² autour d’un écrin ajouré qui accueille les pièces les plus exceptionnelles.

Les 22 & 23 décembre, la boutique ouvrira exceptionnellement de 10h à 19h et proposera des animations comme la dégustation de chocolats, la dégustation de X.O on a rock et un atelier cocktail Sazerac.

Parmi les pièces rares, les amateurs d’art et de design pourront retrouver l’édition limitée Hennessy X.O par Marc Newson ou encore les séries limitées Hennessy Very Special revues par Ryan Mc Ginness, Scott Campbell et JonOne. Chacune est le fruit de réinterprétations artistiques que la Maison tisse de longue date avec ces acteurs avantgardistes en quête d’excellence.
Sont également proposées des offres qui permettent de découvrir la maison sous differentes facettes, en accompagnant une bouteille Hennessy d’un ouvrage, de verres Thomas Bastide ou encore du matériel à cocktail.

LES VISITES HENNESSY 

Les Visites Hennessy offrent une immersion complète au sein même du berceau de la Maison, à Cognac. Sur les bords de la Charente, le visiteur pénètre dans les coulisses de la Maison et plonge dans les secrets d’un environnement multi-facettes, résolument contemporain. Guidés par des experts, les curieux et amateurs vivent une expérience multi-sensorielle, entre surprises et tradition.

Les distillateurs de chez Hennessy à la distillerie du Peu © JPS

Trois programmes sont proposés, rythmés par les temps du cognac, pour dévoiler à 360° l’univers de la Maison Hennessy.

  • Hennessy Signature : Une découverte de l’univers du cognac Hennessy
    Une découverte multi-sensorielle de l’histoire, des savoir-faire et des secrets de la Maison Hennessy. Ultime étape de la visite : l’expérience de la dégustation des cognacs
  • Hennessy V.S et V.S.O.P, guidée par un expert de la Maison. Durée : 1h30. Tarif : 18€ par personne
  • Hennessy X.O Symbole : Une expérience sensorielle des secrets du cognac Hennessy X.O Produit emblématique de la Maison créé en 1870, Hennessy X.O vous révèle ses subtilités au terme d’une expérience inédite dans les univers et les savoir-faire de la Maison Hennessy. Dégustation Hennessy V.S.O.P et X.O. Durée : 1h30. Tarif : 33€ par personne.
  • Hennessy Exception : Une visite exclusive dans les coulisses des cognacs d’exception
  • Le privilège d’une visite guidée en petit comité pour découvrir les facettes de Hennessy et percer les secrets de ses cognacs d’exception dans le chai du Paradis, et jusque dans un salon privé où vous découvrirez un rituel de dégustation raffiné. Visite uniquement sur
    réservation. Dégustation Hennessy X.O et Paradis. Durée : 2h. Tarif : 75€

Pour tout renseignement : Les Visites Hennessy

14 Déc

C’est déjà Noël à Planète Bordeaux, avec son week-end gourmand

Ce samedi 15 et ce dimanche 16 décembre, le célèbre marché de Noël aura lieu comme tous les ans à Planète Bordeaux à Beychac-et-Caillau en Gironde. Le rendez-vous des fins gourmets.

Pour officiellement lancer la saison des fêtes de fin d’année, rien de tel que le traditionnel marché de noël de Planète Bordeaux, au cœur du vignoble de Bordeaux !
Venez nombreux les samedi 15 et dimanche 16 décembre, à Planète Bordeaux. Rien que pour vous, plus d’une trentaine d’artisans (bijoux, produit de bien être, chocolat, foie gras…) et vignerons de Bordeaux seront présents. Le tout dans une ambiance conviviale et festive !
1/ Des ateliers œnologiques et culinaires sont proposés toutes les heures, en accès libre et gratuit (dans la limite des places disponibles).
2/ Des animations pour les enfants, des interludes musicaux et de nombreux cadeaux à gagner sont aussi prévus !
3/ Restauration possible sur place, sans réservation.
4/ Et un millier de vins au prix propriété référencés dans la Cave des 1001 Châteaux… de quoi gâter vos proches pour Noël et réaliser les meilleurs accords possibles avec vos plats de fête !
Avec Planète Bordeaux