15 Déc

23e Concours de Monbazillac : le Domaine de Grange Neuve consacré comme meilleure cuvée 2017 !

Début décembre, les vignerons de Monbazillac organisaient leur 23e édition du concours de Monbazillac, en présence de professionnels du monde de la gastronomie et du vin.  Cette année, la cuvée du Domaine de Grange Neuve a été consacrée comme la meilleure cuvée de Monbazillac sur le millésime 2017.

C’est l’année des deuxièmes étoiles, y compris pour le © Domaine de Grange Neuve qui après un premier titre en 2014, a de nouveau remporté le titre du Meilleur Monbazillac 2017 cette année

UNE CONSECRATION POUR LE DOMAINE DE GRANGE NEUVE

Exploitation familiale depuis trois générations, le Domaine de Grange Neuve élabore des produits sains et de bonne qualité. Ce Domaine a été récompensé le 3 décembre avec sa cuvée Monbazillac 2017. Arrive en 2e position la cuvée Monbazillac Marquis de Chamterac millésime 2017 de la Cave de Monbazillac, cave créée en 1940, leader pour la production de vins liquoreux de Monbazillac.

UN CONCOURS ORGANISE A LYON CAPITALE DES GAULES

Histoire de changer de crèmerie, cette année, les vignerons de Monbazillac ont investi la capitale des Gaules, pour présenter leurs
meilleures cuvées, en présence des représentants de l’interprofession Bergerac-Duras. L’or du Périgord a ainsi été présenté aux professionnels et journalistes lyonnais, le 3 décembre, à l’espace événementiel L&J Winery à Lyon. Les 34 cuvées de 22 domaines différents ont ainsi été dégustées à l’aveugle par un panel de de sommeliers, cavistes, restaurateurs, journalistes ou encore bloggeurs, le tout sous forme de « battles » successives, jusqu’à élire le grand gagnant.

UNE OEUVRE DE LUC DE MUELENAERE EN CADEAU

Le Lauréat de l’année s’est vu remettre une œuvre réalisée par Luc de Muelenaere, un artiste du Périgord qui réalise des sculptures à partir de bouteilles de verre. Un clin d’œil à l’appellation, puisque le trophée évoque la fleur de botrytis, élément rare et essentiel à la production de ces vins liquoreux. Un symbole qui marquera bientôt les bouteilles de l’or du Périgord.

MONBAZILLAC UNE APPELLATION SOUS LES FEUX DE LA RAMPE

« Côté Châteaux », l’émission sur les Terroirs sur NoA consacrera très bientôt son 2e numéro sur Monbazillac, la plus ancienne région viticole de production de
liquoreux et la plus étendue au monde, créée par des moines.
Vous saurez tout sur cet Or du Périgord, ce vin liquoreux très élégant, qui révèle un équilibre parfait entre fraîcheur et suavité pour les Fêtes de Fin d’année. Une émission spéciale de 14′ toute en arômes et en générosité, proposée et présentée par Jean-Pierre Stahl avec Sébastien Delalot.

 

14 Déc

C’est déjà Noël à Planète Bordeaux, avec son week-end gourmand

Ce samedi 15 et ce dimanche 16 décembre, le célèbre marché de Noël aura lieu comme tous les ans à Planète Bordeaux à Beychac-et-Caillau en Gironde. Le rendez-vous des fins gourmets.

Pour officiellement lancer la saison des fêtes de fin d’année, rien de tel que le traditionnel marché de noël de Planète Bordeaux, au cœur du vignoble de Bordeaux !
Venez nombreux les samedi 15 et dimanche 16 décembre, à Planète Bordeaux. Rien que pour vous, plus d’une trentaine d’artisans (bijoux, produit de bien être, chocolat, foie gras…) et vignerons de Bordeaux seront présents. Le tout dans une ambiance conviviale et festive !
1/ Des ateliers œnologiques et culinaires sont proposés toutes les heures, en accès libre et gratuit (dans la limite des places disponibles).
2/ Des animations pour les enfants, des interludes musicaux et de nombreux cadeaux à gagner sont aussi prévus !
3/ Restauration possible sur place, sans réservation.
4/ Et un millier de vins au prix propriété référencés dans la Cave des 1001 Châteaux… de quoi gâter vos proches pour Noël et réaliser les meilleurs accords possibles avec vos plats de fête !
Avec Planète Bordeaux

13 Déc

Coupe des Crus de Saint-Emilion sous le parrainage du Beckustator: 24 Coups de Cœur donnés aux vins de Saint-Emilion !

Quand on a une tête d’affiche comme Yves Beck, c’est que son cri de ralliement n’est pas loin. Au sein du CAPC lundi soir, on aurait entendu plusieurs fois « attaaaaaaaaaque » (son cri de guerre pour déguster) sous les voûtes du centre d’art contemporain. Ce fut aussi l’occasion d’élire les 24 coups de cœur 2019 des vins de Saint-Emilion.

Près de 100 professionnels du vin (courtiers, négociants, œnologues, sommeliers, cavistes…), journalistes et amateurs (membres de clubs d’œnologies/sommelleries, d’écoles spécialisées) participaient lundi dernier à la Coupe des Crus de Saint-Emilion.

L’objectif était de juger 147 crus en compétition et d’élire les 24 coups de cœur des vins de Saint-Emilion. Par sa bonhomie et son humour, notre ami journaliste suisse et critique Yves BECK  alias le « Beckustator » ne pouvait pas passer inaperçu, se faisant tout petit pourtant… Il faut dire qu’il l’avaient affublé d’un titre de roi, celui de parrain de la Coupe des Crus de Saint-Emilion.

« Ce qui intéresse le consommateur, c’est ce qu’il déguste maintenant. C’est pour cela que j’ai accepté
d’être le parrain de la Coupe des Crus – Sélection Coups de Cœur 2019. L’approche me plait ! Nous
sommes ici dans une démarche identique à celle du consommateur. On aime ou on n’aime pas. J’aime
beaucoup ce fonctionnement et j’ai passé une très agréable soirée ! », Le Beckustator

Yves Beck s’est plié au jeu et a dégusté avec les jurés, de façon rigoureuse tous les vins à l’aveugle sur 3 millésimes (2014, 2015 et 2016), à l’occasion de matchs éliminatoires. 24 lauréats ont au final été identifiés et seront mis en avant durant toute l’année 2019, avec le Saint-Emilion Wine Trip, durant la semaine des Primeurs  à la Maison du Vin de Saint-Emilion, etc..

VOICI LES 24 COUPS DE CŒUR 2019 DES VINS DE SAINT-EMILION :

LUSSAC SAINT-EMILION
Château La Claymore
Château La Perrière
Château Lion Perruchon – Cuvée Simple Red
Le Rival
PUISSEGUIN SAINT-EMILION
Château Bel Air
Château des Laurets
Château Haut-Fayan
Château Teyssier – Cuvée d’exception
SAINT-EMILION
Château Barberousse
Château Moulin des Graves
Clos le Brégnet
Le Tertre de Sarpe
SAINT-EMILION GRAND CRU
Château du Barry
Château Haut Veyrac
Château Mangot
Château Pindefleurs
Chapelle de Labrie
La Réserve de Louis
Muse du Val
Sol Béni
SAINT-EMILION GRAND CRU CLASSE
Château Dassault
Château Grand Corbin-Despagne
Château La Marzelle
Château Laroze

12 Déc

7e Bordeaux Tasting : il se tiendra bien ce week-end à Bordeaux, avec quelques petits aménagements

Prévu de longue date, le prochain Bordeaux Tasting des samedi 15 et dimanche 16 décembre s’annonce comme le grand rendez-vous des amateurs de vins et champagnes. Compte tenu du contexte « urgence attentat » et d’une possible manifestation de gilets jaunes place de la Bourse, la bulle des Extra-Terriens ne sera pas installée sur la place. Mais l’ensemble du dispositif est maintenu. Interview exclusive de Rodolphe Wartel pour Côté Châteaux.

Bordeaux Tasting, c’est avant tout la grande dégustation au Palais de la Bourse © JPS

Comme chaque année, « Terre de vins »  se prépare à accueillir les connaisseurs ou découvreurs de vins et champagnes. Mais cette 7e édition de « Bordeaux Tasting » aura cette année une saveur un peu différente.

Compte tenu de la fusillade qui s’est déroulée hier près du marché de Noël de Strasbourg, le préfet de la Gironde a communiqué ce matin : « la cellule interministérielle de crise présidée par le Président de la République a relevé la posture du plan vigipirate au niveau « Urgence Attentat » ».  Didier Lallement annonce « un renforcement sans délai des contrôles à l’aéroport de Bordeaux Mérignac, dans les gares et ports, mais aussi un renforcement de la surveillance des marchés de Noël, des centres commerciaux et bâtiments publics. »  Autre mesure « l’interdiction de toutes les manifestations ou rassemblements sur la voie publique ». (avec une précision apportée dans un deuxième communiqué de la préfecture : « les mesures ne visent bien évidemment pas à interdire les manifestations sur la voie publique mais à s’assurer que les manifestations déclarées se produisent dans des conditions de sécurité optimale »)

Annulation de la Bulle des Extra-Terriens place de la Bourse © JPS

LA SECURITE SUR LE SITE DE BORDEAUX TASTING

Joint par téléphone, Rodolphe Wartel, directeur délégué de Terre de Vins m’a confié ce matin :

Rodolphe Wartel, le directeur de Terre de Vins © JPS

On a été amené à prendre quelques mesures de sécurité : à titre préventif, on a décidé de ne pas mettre la bulle sur la Place de la Bourse qui recevait les Bordeaux et Bordeaux Supérieur. On va par ailleurs renforcer la sécurité par une multitude de mesures invisibles sur nos sites. » Rodolphe Wartel Terre de Vins

La quasi-totalité de l’événement va bel et bien se tenir avec ce concept de « village » et de 5 sites autour de la place de la Bourse. « S’il y a manifestation de gilets jaunes (qui visiblement est interdite par le communiqué envoyé par le préfet) place de la Bourse, on ne s’interdit pas de fermer momentanément l’accueil de 13h30 à 14h30, avec la possibilité d’accueillir et reporter le public au lendemain, car une coagulation est possible entre nos visiteurs et la manifestation comme elle s’est déroulée dans le calme place de la Bourse la semaine dernière. C’est ce point là qu l’on va devoir gérer intelligemment. Depuis l’an dernier, on avait repensé une billetterie permettant davantage de fluidité, et on ne devrait pas créer de files d’attente. » En conséquence, Bordeaux Tasting devrait cette fois encore ravir le public, la rue Saint-Rémi va d’ailleurs se parer aux couleurs de « Bordeaux Tasting » avec ses restaurants partenaires.

LES NOUVEAUTES :

Bordeaux Tasting a prévu  plusieurs nouveautés parmi lesquelles un espace dédié aux vins bio, une programmation artistique inédite, une billetterie repensée permettant davantage de fluidité et la rue Saint-Rémi décorée aux couleurs de « Bordeaux Tasting » avec des restaurants partenaires, ainsi qu’une montée en gamme des Master class.

Manon de l’Ecole Hôtelière de Talence, Hugo Gallimard Matthieu Buyssière, Cyrill Blecker et Patrick Letellier pour l’équipe Mumm l’an dernier à l’espace Saint-Rémi dédié aux champagnes © JPS

LES DIFFERENTS ESPACES DEDIES A LA DEGUSTATION

Durant deux jours, « Bordeaux Tasting » se déploiera – dans le centre historique de Bordeaux – sur 5 sites situés Place de la Bourse et dans sa proximité. Le festival sera à nouveau présent dans les lieux qui ont contribué à forger son succès (excepté la Bulle des Extra-Terriens, comme précisé plus haut) et en investira un nouveau, entièrement dédié aux vins bio de
Gironde.

  • La Maison Darnauzan, rue Saint-Rémi, nouvelle étape dans le parcours des festivaliers, proposera aux dégustateurs de découvrir l’une des grandes nouveautés de
    cette édition : un espace consacré aux vins bio de Gironde. Une vingtaine de propriétés conseillées par les œnologues de la Chambre départementale d’agriculture y sera présentée
  • Le Palais de la Bourse accueillera les grands Bordeaux, les cognacs, les grands vins invités, les Master class, les ateliers de l’Ecole du vin de Bordeaux, encore plus nombreux.
  • Le Musée National des Douanes, lieu chargé d’histoire, ouvrira ses portes aux grands vins étrangers.
  • Le Gabriel, prestigieux restaurant dominant la Place de la Bourse, permettra aux visiteurs de déguster les grands pomerols de Pomerol Séduction.
  • L’espace Saint-Rémi, ancienne église située à deux pas de la Place de la Bourse, servira d’écrin à une remarquable sélection de champagnes de maisons et de vignerons.

Le temps d’un week-end, venez déguster de remarquables flacons et approfondir vos connaissances dans le vin, le cognac, les champagnes. Vous pourrez échanger avec les producteurs, propriétaires de châteaux et professionnels qui se feront une joie de répondre à vos questions.

10 Déc

Jérôme Schilling reçoit le trophée « Grand Chef de Demain » décerné par Gault et Millau

C’est mérité ! Le chef cuisinier du restaurant Lalique au sein du château Lafaurie-Peyraguey a reçu ce matin ce prix prestigieux pour son inventivité et sa patte. Un grand cuisinier dont on va se souvenir prochainement.

Le directeur de l’Hôtel-Restaurant Lalique Christophe Noulibos, Jérôme Schilling le chef récompensé et David Bolzan directeur général des Vignobles Silvio Denz © Chantal Descazeaux

Côté châteaux vous l’avait fait découvrir en avant première et avant même que n’ouvre le somptueux hôtel-restaurant de Lafaurie-Peyraguey. Un endroit qui vaut le détour, que l’on doit au Suisse Silvio Denz, président de Lalique et par ailleurs propriétaire de château Faugères et Péby-Faugères à Saint-Emilion. Endroit où Jean-Jacques Dubourdieu est aussi associé.

La team de Jerôme Schilling dans les cuisines du restaurant Laliique-Lafaurie-Peyraguey © Jean-Pierre Stahl

Jérôme Schilling, c’est ce chef cuisinier à l’accent (qui me parle) de l’Est de la France. Il a travaillé avec de grands chefs par le passé comme Thierry Marx à Pauillac. Cet Alsacien originaire de Gries, non loin d’Haguenau, a contribué à l’obtention des 2** au Guide Michelin de la Villa René Lalique par Jean-Geoges Klein (chef triplement étoilé) moins de 4 moins après son ouverture. Il était alors chef exécutif. Il a aussi participé à l’ouverture du 2e restaurant au château du Hochberg. Il s’est formé aussi auprès des plus grands comme Roger Vergé 3***, puis Joël Robuchon le chef le plus étoilé au monde, à Monaco où il a rencontré son épouse sommelière.

Il est devenu le chef du 1er Hôtel-Restaurant dans un 1er Cru Classé 1855 à Sauternes qui a ouvert en juin dernier à Bommes en Gironde. Il a réservé à Côté châteaux ses premiers commentaires, ce trophée intervient « tout juste 6 mois après l’ouverture de l’Hôtel & Restaurant LALIQUE – Château Lafaurie Peyraguey »

Ce prix souligne le travail de toute une équipe, merci à eux pour leur confiance, leur soutien, leur engagement et leur professionnalisme ! Et surtout je tenais à remercier Monsieur Silvio Denz de m’avoir confié cet incroyable et aussi grand projet. Merci pour cet outil de travail hors pair ! », Jérôme Schilling chef cuisinier.

David Bolzan, directeur des vignobles Silvio Denz, présent à ses côtés, a pu apprécier la remise du prix à Jérôme Schilling, qui s’est déroulée à La Table des Frères Ibarboure à Bidart : « les grands chefs d’aujourd’hui ont tous reçu ce prix, ce qui est bon signe surtout en 6 mois d’exploitation ».

Un grand bravo de Côté Châteaux en espérant que cela lui portera chance pour le prochain Guide Michelin. Quant au trophée du meilleur sommelier, il revient à Benoit Gélin de l’Hostellerie de Plaisance. Mon petit doigt me dit que les étoiles ne sont pas loin…de tomber cette année, enfin en 2019.

Voir ou revoir le magazine réalisé par Jean-Pierre Stahl, Sébastien Delalot, Eric Delwarde, Christophe Varone et Sarah Paulin, diffusé sur France 3 Aquitaine: 

09 Déc

Gros succès pour la 3e édition de « J’irai déguster chez vous » avec les Vins de Castillon

C’était leur 3e opération à Bordeaux, et quelle nouvelle édition. Les Castillon-Côtes de Bordeaux sont victimes de leur succès. Les réservations ont été prises d’assaut. Sollicité depuis le début, je me suis laissé attendrir et j’ai testé « j’irai déguster chez vous…chez moi » ! Encore bravo à Yann Todeschini et Florence Lavau pour leur enthousiasme et cette façon de faire partager leur métier de vigneron et leur savoir-faire.

Florence Lavau du château LaTuque Bel-Air et Yann Todeschini de La Brande © JPS

Le principe est des plus originaux. Et ce sont les seuls à Bordeaux à le proposer pour le moment. Un binôme de vignerons de Castillon vient à domicile faire découvrir leur appellation. Il suffit d’organiser un petit dîner ou un apéro dînatoire, d’inviter des amis (entre 8 et 12) et les vignerons amènent le reste : vins rouges, verres, explications et surtout leur bonne humeur.

Hier soir, Florence Lavau et Yann Todeschini sont venus présenter cette appellation souvent méconnue et pourtant petite soeur de Saint-Emilion, avec qui elle partage les mêmes terroirs.

« Castillon ce sont 2300 hectares, 230 familles de vignerons, avec des propriétés de 10 hectares en moyenne. Nous sommes trente, trente-cinq de l’appellation à faire j’irai déguster chez vous ».

Florence Lavau est avec son mari Pierre (qui était sur une autre dégustation et nous a rejoint) vigneronne au Domaine la Tuque Bel-Air à Gardegan-et-Tourtirac. C’est une propriété familiale et c’est la 4e génération qui la tient sur des sols argilo-calcaires. Leur vin, comme ils aiment à le définir, est « séducteur (0 35 %), Gourmand (50%) et élégant (15%). »

Yann Todeschini est à la tête de La Brande, depuis 2008 avec son frère Karl. Ils sont la 3e génération de vignerons et ont « un pied sur chaque appellation Castillon et Saint-Emilion » (comme Florence et Pierre d’ailleurs). Ils exploitent 16 hectares de vignes à Belvès et produisent un vin qui à leur goût est gourmand (25%), généreux (60%) et naturel (15%), sur des sols argilo-calcaire sur molasse du fronsadais.

Une dégustation et une soirée de haut vol… © CS

Ces deux propriétés sont engagées dans des démarches environnementales avec le système SME (système de management environnemental) comme 680 exploitations aujourd’hui à Bordeaux dont 145 certifiées et HVE (Haute Valeur Environnementale). La Tuque Bel-Air est en culture raisonnée, et sème entre ses rangs de vigne des céréales comme l’avoine et la vesce pour apporter des nutriments naturels au sol, un travail du sol qui vise à bannir totalement les désherbants. La Brande de son côté n’utilise aucun herbicide, fongicide ni pesticide. A ce jour 25% des vignerons sont passés en agriculture biologique en Castillon Côtes de Bordeaux.

Des vignerons qui ont la passion ancrée en eux et qui parlent encore de terroir : ces fameux côteaux de Castillon, « sur des sols argilo-calcaires la plupart mais aussi sablo-limoneux et de graves un peu plus bas. Nous sommes plus à l’est de Saint-Emilion et cela se ressent, nous avons un climat plus continental », commente Yann Todeschini ; « l’an dernier moi j’ai perdu 90% de ma récole et toi Florence ? 100%, à cause du gel. Des pertes plus importantes que Saint-Emilion déjà fortement touché. Ce sont des terroirs plus frais, c’est plus une qualité qu’un défaut, ce qui veut dire aussi que ce sont des terroirs d’avenir avec le réchauffement climatique. »

A déguster le millésime 2015 qui a connu 3un beau temps sur la fleur et une année très sèche l’été. Un millésime que les vignerons aimeraient avoir tous les ans » selon Florence Lavau © JPS

Bref, ces vins de Castillon méritent vraiment que l’on s’y intéresse, certains parfois devancent certains vins de Saint-Emilion, et le rapport qualité prix est tout-à-fait intéressant et abordable. Un vignoble qui est planté à 70% merlot, 20% cabernet franc et 10% cabernet sauvignon, et qui commence à apprécier aussi le petit verdot et le carménère. Alors si vous ne savez pas quoi achetez pour les fêtes de fin d’année, les vins de Castillon vous tendent les bras, chez tout bon caviste, à découvrir en tout cas.

06 Déc

Jacques Faurens, élu 1er président du Réseau Great Wine Capitals

Il était temps. Le Réseau Great Wine Capitals a quasiment 20 ans mais n’avait pas de président jusqu’ici. C’est désormais chose faite. Jacques Faurens, figure connue de la CCI de Bordeaux Gironde et chef d’entreprise, va remplir cette mission. Côté châteaux lui souhaite bonne chance.  

 Jacques Faurens à droite lors de la crémonie des Best Of Wine Tourism en octobre à Bordeaux © JPS

Great Wine Capitals ce sont les 10 métropoles connues de la vieille Europe ou du Nouveau Monde implantées au cœur d’une région viticole, elle-même renommée. Ce réseau s’est fait connaître depuis sa création en 1999 par la CCI Bordeaux Gironde grâce à l’œnotourisme qui s’est fortement développé depuis près de 20 ans, créant par ailleurs un concours Best Of Wine Tourism que toutes les propriétés de disputent.. 
Jacques Faurens, un Bordelais élu président 

Le Bordelais Jacques Faurens a donc été élu président, pour deux ans,à Adélaïde en Australie, lors de la dernière conférence internationale annuelle du réseau Great Wine Capitals. Ce réseau compte 10 villes membres: Adélaïde, Bilbao/Rioja, Bordeaux, Lausanne, Mayence/Rheinhessen, Mendoza, Porto, San Francisco/Napa Valley, Valparaiso/Casablanca Valley et Vérone. Jaucques Faurens s’est illustré déjà au sein de la CCI de BOrdeaux et a été une cheville ouvrière des écoles Worldsom et IPC Vins. Il va pouvoir préparer le 20e anniversaire du Réseau Great Wine Capitals qui sera célébré à Bordeaux du 3 au 7 novembre 2019 et qui devrait marquer une nouvelle étape vers un oenotourisme encore plus fort à l’horizon 2025.

04 Déc

Plus de 10 millions d’euros pour des enchères dédiées à la Romanée-Conti

La vente aux enchères d’une collection privée de plus de 1.300 bouteilles du Domaine de la Romanée-Conti a atteint dimanche un total de 11,6 millions de francs suisses (10,2 millions d’euros), a-t-on appris auprès de la maison de ventes Baghera Wines.

Un total de 1.363 bouteilles, 158 magnums (contenance de 1,5 litre) et trois jéroboams (contenant de trois litres), issu de la cave personnelle d’un collectionneur européen,
était mis en vente à Genève par cette maison spécialisée dans les ventes aux enchères de vins fins.
« Aussi bien le vendeur que les acheteurs étaient contents », a déclaré à l’AFP Michael Ganne, directeur de Baghera Wines. « Je ne m’attendais pas à ce niveau de prix sur certains lots », a-t-il souligné.

Le lot 174 de la vente, un ensemble de douze bouteilles de Romanée-Conti allant de 1937 à 1991, a été le plus cher de la vente. Alors qu’il était estimé à entre 120.000 et 200.000 francs suisses (soit entre 100.000 et 166.670 euros), il a finalement été adjugé à 552.000 francs suisses (486.600 euros) tandis que le complétaient sur le podium des lots les plus onéreux: le lot 173 (trois magnums de Romanée-Conti 1934, 1953 et 1971, estimés à entre 50.000 et 100.000 CHF – 41.670 et 83.330 euros) parti pour 246.000 CHF (217.000 euros) et le lot 195 – 15 bouteilles de Montrachet – qui a trouvé preneur à 222.000 CHF (195.800 euros).

Selon M. Ganne, les acheteurs étaient « pour 70% asiatiques » et « 15% français ». Le vendeur souhaitait rester anonyme mais tous les vins provenaient d’une « seule cave privée européenne », selon Baghera Wines qui avait intitulé cette vente « The secret cellar of an European collector » (« La cave secrète d’un collectionneur européen »).

En effet, dans la cave de ce collectionneur s’en trouvait une autre dissimulée, dont lui seul et son épouse connaissaient l’existence et où étaient entreposés « les vins les plus prestigieux et les plus recherchés » parmi lesquels les bouteilles du Domaine de la Romanée-Conti.

Le Domaine de la Romanée-Conti, en Bourgogne (centre-est de la France) est l’un des plus prestigieux et recherchés au monde: le 13 octobre à New York, c’est un millésime 1945 issu de ce domaine qui est devenu la bouteille la plus chère jamais vendue aux enchères, à 558.000 dollars (environ 491.000 euros).

Le domaine est situé sur une parcelle de moins de deux hectares et ne produit aujourd’hui qu’entre 5.000 et 6.000 bouteilles par an. Il fait partie de la Côte de Nuits, une bande de coteaux située au nord du département de la Côte d’Or.

Avec AFP

01 Déc

Week-End Portes-Ouvertes dans les châteaux de Pessac-Léognan

A l’approche des fêtes de fin d’année, il faut souvent faire le plein pour recevoir au mieux ses convives. Ce week-end, 33 Châteaux de l’Appellation Pessac-Léognan sont sur le pont et vous ouvrent les portes de leurs domaines. C’est parti !

Portes ouvertes en Pessac-Léognan, notamment au château Haut-Nouchet Jean-Pierre Stahl

C’est avec plaisir non dissimulé et parce qu’aussi c’est pour ces châteaux un bon week-end (pour ne pas dire juteux) qu’ils vont accueillir les amateurs de vins, leur faire partager leur passion et leur raconter,  et l’histoire de leur famille, et de leur propriété.

Bien évidemment, il sera question de terroir aussi, sur ces fameuses terres de graves où pousse la vigne depuis 2000 ans déjà.
Au total, 33 Châteaux, dont 3 Crus Classés de Graves, vont vous parler de leurs vins et vous faire déguster leurs rouges et leurs blancs secs ; une sortie entre amis ou en famille dont vous vous souviendrez à travers ces visites, dégustations, ballades et animations.
Par ailleurs, 11 châteaux de l’Appellation proposeront des diners-dégustations le samedi 1er décembre, dont les 600 places ont été réservées en une journée (oups, trop tard) seulement après l’annonce de l’ouverture par mailing et le site internet.
Un  jeu concours vous permettra de participer au tirage au sort pour remporter des caisses de bouteilles ou des magnums de Grands Vins de l’A.O.C Pessac-Léognan (à renvoyer auprès du Syndicat Viticole de Pessac-Léognan avant le jeudi 13 décembre 2018)
Voici la liste des châteaux ouverts, entrez c’est chai vous !

30 Nov

Un joli geste pour le développement durable : la tonnellerie Baron replante 12000 chênes

La Tonnellerie Baron replante 12 000 chênes par an. Un  beau geste pour continuer à produire des chênes qui serviront plus tard à réaliser des tonneaux et qui préserve la planète.

Une barrique de la © Tonnellerie Baron au savoir-faire bien français

La tonnellerie Baron, entreprise familiale depuis 1875, installée en Charente Maritime (Les Gonds) est engagée au quotidien dans une démarche environnementale mais elle a souhaité replanter à compter de cette année, 12 000 chênes par an, soit l’équivalent de sa production en nombre de barriques, par l’intermédiaire du fond de dotation « Plantons pour l’avenir ».

Devenue mécène en janvier 2018, la Tonnellerie Baron, qui produit 12000 barriques par an, participera ainsi chaque année, au reboisement de 8 hectares de forêt, soit 1 800 m3 de bois produits, l’équivalent de 1 400 tonnes de CO2 valorisées soit 18 emplois ETP dans la filière bois.

Chapeau de côté châteaux.

www.plantonspourlavenir.org