21 Juil

Saint-Emilion Jazz Festival : que de douceur sur la scène des Douves…

D’un côté Eric Legnini et Natalie Williams, de l’autre Cécile Mc Lorin Salvant. Ces deux concerts de très haute voltige ont ouvert hier soir le bal de ce 7e Saint-Emilion Jazz Festival. Bravo à Dominique Renard pour cette grande programmation. « Show must go on » today.

Intronisation hier soir de Cécile Mc Lorin Salvant sur la scène des Douves par la Jurade de Saint-Emilion © Jean-Pierre Stahl

Les éditions passent, la qualité demeure. Ce 7e Saint-Emilion Jazz Festival ne déroge pas à cette règle de très haute voltige en matière de jazz.

Au Parc Guadet, c’est une ambiance très sympathique toute la journée © JPS

Les hostilités ou plutôt festivités ont débuté du côté du Parc Guadet à 18h avec une ambiance « roots » avec Old School Funky Family (quartet de saxophones, soubassophone, guitare, accordéon et batterie).

Le tout 1er concert gratuit hier à 18h avec  Old School Funky Family © JPS

Le Parc est cet endroit paisible où le public peut venir communier gratuitement dans cette ambiance festive, jazzy, funky.

21 crus à déguster au bar éphémère tenus par les Vignerons de Saint-Emilion, lussac et Puisseguin © Jps

Un bar éphémère tenu par les vignerons de Saint-Emilion, Lussac et Puisseguin rythme ces 3 journées de festival, avec aussi la présence de nombreux food-trucks qui régalent les papilles.

Ester Mirande (château La Rose Côtes Rol), Caroline et Laurent Clauzel (la Grave Figeac) et Grégory Lovato (la Jarre) © JPS

Parmi les habitués du festival, de nombreux amateurs de jazz mais aussi pas mal de vignerons du secteur comme Caroline et Laurent Clauzel du château La Grave-Figeac, en bio très sollicités ces derniers-temps : « j’espère qu’on va souffler un peu car on a du faire face à une grosse attaque de mildiou ; nous on s’en sort bien, mais il y a quelques crus classés pour qui c’est compliqué, un est même ravagé…La vigne a fait une très belle sortie, elle a compensé les pertes de l’an dernier dues au gel. »

Cécile Mc Lorin Salvant intronisée par Stéphanie de Boüard-Rivoal © JPS

La tête d’affiche de ce festival, c’est sans nul doute Cécile Mc Lorin Salvant, cette chanteuse franco-américaine de jazz, de 39 ans, lauréate du premier prix du concours international de jazz vocal Thelonious Monk en 2010.

Dominique Renard en est à sa 7e édition, toujours de grande qualité © JPS

Hier la Jurade de Saint-Emilion en grande tenue, avec à sa tête Jean-François Quenin et Stéphanie de Boüard-Rivoal, l’a intronisée sur scène à 20 heures, un instant d’émotion avant le 1er concert dans les Douves.

Eric Legnini © JPS

Puis s’en est suivi Eric Legnini, pianiste de jazz belge, venu présenter son projet « Waxx Up », un style bien trempé dans l’âme noire du piano jazz.

La déléguation de la Jurade de Côte d’Ivoire (dont Gazelle Guirandeau chancellière de la Jurade à Abidjan et Jean-Patrice Assi vigneron d’honneur) reçue sous le chapiteau de la Mairie de Saint-Emilion © JPS

Cécile Mc Lorin comme Eric Legnini se sont initié très jeunes à la musique, à 5 ans pour la première très vite tournée vers le chant lyrique (étudiant notamment avec Edouard Walker, enseignant à Miami), et à 6 ans pour le second passionné de piano, qui a découvert le jazz en 1980.

Une voix suave que celle de Natalie Williams © JPS

Eric Legnini, qui a travaillé avec Hugh Coltman présent l’an dernier au même endroit pour aussi le 1er concert d’ouverture dans les douves, a cette fois-ci réalisé un excellent tandem avec la brillante britannique Natalie Williams, à la voix chaude et suave.

Cécile Mc Lorin et son orchestre © JPS

Mais « tous ceux qui ont eu la chance d’assister ensuite au concert de Cécile Mc Lorin ont été emballés », me commente Dominique Renard le président du Saint-Emilion Jazz Festival

Cécile Mc Lorin, c’est la voix de l’année, elle a reçu un grammy award de jazz vocal aux USA en 2018, c’est la plus haute récompense pour une chanteuse, elle chante divinement bien » Dominique Renard président du SEJF

Hervé Grandeau, président de la Fédération des Grands Vins avec Stéphanie de Boüard-Rivoal d’Angélus © JPS

Une perfection avec les chansons de son album « Dreams an Daggers »mais aussi avec ses reprises en français de Barbara.« Elle chante divinement bien, je ne dirais pas que c’est la nouvelle Billy Holiday, mais elle a une voix formidable, » me confie Dominique Renard.

Quel show a offert au public Cécile Mc Lorin © JPS

Un festival qui se poursuit ce samedi avec la dégustation musicale au château Soutard animé par Sylvain Luc également sur la scène des Douves à 20h A 21h, Stéphane Belmondo va interpréter Philippe Sarde, le célèbre compositeur de musiques de film.

Toute la journée de samedi et celle de dimanche, le Parc Guadet va continuer à offrir de très nombreux concerts gratuits. Quant aux derniers concerts dans les Douves : « Macéo Parker (21h30 dimanche) et juste avant Vargas Blues Band (20h) se partagent l’affiche, avec une surprise : on n’a pas Mike Jagger mais son neuveu Jason Taylor Jagger (avec Vargas) », conclut Dominique Renard.

19 Juil

7e Saint-Emilion Jazz Festival : le 7e art à l’honneur, ce week-end du 20 au 22 juillet

Pour sa 7e édition, le Saint-Émilion Jazz Festival a choisi pour thème le 7e art. De vendredi 20 à dimanche 22 juillet, une programmation toujours très enlevée avec notamment les musiques des plus grands compositeurs du cinéma français et international, mais pas seulement. 

A VOS TABLETTES

Plus de 15 000 festivaliers sont attendus pour ce 7e Saint-Émilion Jazz Festival lancé par Dominique Renard, toujours porté par lui, mais aussi par Franck Binard, les équipes du SEJF et du Conseil des Vins de Saint-Emilion, sans oublier les 130 bénévoles déjà prêts et dans les starting-blocks pour vous accueillir durant ces trois jours de festivités: les 20, 21 et 22 juillet.

DEMANDEZ LE PROGRAMME

Plus d’une vingtaine d’artistes seront présents sur les scènes des Douves du Palais Cardinal et du Parc Guadet dont les têtes d’affiche Macéo Parker, Cécile McLorin Salvant, Sylvain Luc, Stéphane Belmondo, Eric LegniniVargas Blues Band. Vous pourrez aussi assister à des projections de documentaires sur les plus grands compositeurs de musique de films et à des ciné-concerts dans la Salle des Dominicains.

La Billetterie, c’est par ici !

CONCERTS GRATUITS AU PARC GUADET

Comme d’habitude, le Parc Guadet vous ouvre généreusement ses portes pour vivre des moments musicaux d’émotion également, et le tout gratuitement. Toute la journée de nombreux concerts gratuits, un espace de jeux et d’animations convivial pour un #InstantSaintEmilion en famille ! Il y aura aussi le marché gourmand pour savourer des spécialités de la région ;  et à ne pas manquer la tombola du festival pour tenter de gagner six bouteilles de  Premiers Grands Crus Classés, rien que cela !

LE BAR A VINS EPHEMERE ET SA SELECTION COUPS DE COEUR

« Ephémère, éphémère, est-ce que j’ai une gueule d’éphémère ? » Tant qu’on se réfère au cinéma, c’est la célèbre réplique d’Arletty dans Hôtel du Nord, en 1938, ça ne nous rajeunit pas… Un clin d’oeil après quelques verres au bar à vins éphémère du Parc Guadet car comme tout le monde l’aura rectifié la véritable tirade est « atmosphère, atmosphère… » et l’atmosphère ou plutôt l’ambiance y est toujours bon enfant et fort sympathique avec ces vignerons qui mouillent le maillot et viennent faire déguster leurs vins : 21 crus de Saint-Émilion, Saint-Émilion Grand Cru, Lussac Saint-Émilion et Puisseguin Saint-Émilion à découvrir durant ces 3 jours.

Parmi les nouveautés, le bar à vins éphémère vous propose de déguster ses vins « Coup de Coeur » : les 24 crus sélectionnés lors de la dernière édition de la Coupe des Crus de Saint-Émilion, le dimanche 22 juillet à partir de 12h.

LA DEGUSTATION MUSICALE AU CHATEAU SOUTARD

Une Dégustation Musicale unique ! À quelques pas des Douves, le Château Soutard va accueillir le guitariste Sylvain Luc et le choeur basque Lokarri, pour cette fameuse dégustation musicale qui comme le veut la tradition permet à tous vos sens d’être en éveil et sollicités. Samedi 21 juillet à 15h. Sur réservation, places limitées.

ET EN AVANT LA NAVETTE !

Autre grande nouveauté, la navette Bordeaux-Saint-Emilion. Vous pouvez désormais opter pour l’option transport depuis Bordeaux lors de la réservation de votre place pour le festival ! La navette vous transportera de la Place des Quinconces jusqu’à Saint-Émilion et vous raccompagnera à Bordeaux une fois les concerts terminés. 

27 Jan

Comme un avant-goût du prochain Saint-Emilion Jazz Festival

Jeudi soir, la salle des Dominicains à Saint-Emilion résonnait aux sons de jazz-flamenco et même arabo-andaloux… Un concert de cordes, percussions et de flamenco avec grâce, précision et d’une rythmique endiablée. Dominique Renard souhaitait ainsi remercier les soutiens de son fabuleux Saint-Emilion Jazz Festival qui est l’une des plus scènes culturelles et musicales de Nouvelle-Aquitaine.

IMG_4192

« Cette soirée à laquelle nous vous convions ce soir est avant tout une soirée de remerciements, » débute ainsi Dominique Renard, le Président du Saint-Emilion Jazz Festival. C’est lui qui est à l’origine de ce fabuleux moment, rencontre du jazz, de la culture musicale et des vins de Saint-Emilion. « Une aventure » qui dure depuis bientôt 6 éditions, portée par Dominique Renard, les Vins de Saint-Emilion, de très nombreux bénévoles et mécènes qui « nous ont soutenu sans relâche avec la conviction qu’une manifestation comme le Saint-Emilion Jazz Festival pouvait contribuer non seulement à l’ancrage d’une politique régionale culturelle, mais également devenir un événement phare dans le monde de la musique.« 

Reconnaissez-vous le jeune homme qui prend la photo ?

Reconnaissez-vous le jeune homme qui prend la photo ?

Saint-Emilion, c’est bien sur cette fabuleuse cité millénaire avec la légende de son moine fondateur Emilio, c’est aussi son vignoble et ses châteaux classés Unesco au Patrimoine Mondial de l’Humanité, c’est enfin son Festival de Jazz de très grande tenue. « C’est toujours avec le même souci de qualité que nous élaborons notre programme avec comme seule ambition exclusive, le rayonnement du territoire, à commencer par ce merveilleux village. Lier son image à celle du Festival, c’est exposer son adhésion à une image qualitative, précieuse et ambitieuse. »

Ce n’est pas pour rien que près 1,5 millions de visiteurs tombent sous le charme de ce village médiéval, de ces châteaux, de ce vin magique et aussi de ce festival enchanteur.

Louis Winsberg et Alberto Garcia © JPS

Louis Winsberg et Alberto Garcia © JPS

Fort de ses contacts, Dominique Renard avait fait venir jeudi soir « l’un des meilleurs guitaristes français, tenant d’une certaine esthéthique, empreinte d’élégance et de raffinement. » Cet homme du sud, aux rythmes méditerranéens, c’est Louis Winsberg.

IMG_4083« Il serait fastidieux de parler de ses nombreuses collaborations tant la liste est longue, mais sa rencontre avec Jean-Pierre Como et la formation du mythique groupe Sixun marqua un tournant dans sa carrière dans les années 80. Il a enregistré de nombreux albums, tous empreints de la classe qui le caractérise,  » explique Dominique Renard.

Comme un instant de magie salle des Dominicains © JPS

Comme un instant de magie salle des Dominicains © JPS

Il a su captiver l’assistance avec ces rythmes allant du jazz au flamenco, avec des sons traversant la Méditerranée, avec aussi la grâce et le ravissement de Sabrina Romero, originaire du sud de l’Espagne, mais aussi avec une présence scénique d’Alberto Garcia (chant, guitare), de Stéphane Edouard aux percussions avec des accents indiens et Cédric Baud (saz, guitare). Un concert de près de 2 heures, couronné par une dégustation des vins de Saint-Emilion.

Olé ! La grâce de Sabrina Romero © JPS

Olé ! La grâce de Sabrina Romero © JPS

De quoi nous donner envie de participer et de soutenir le prochain Saint-Emilion Jazz Festival, du 20 au 22 juillet, dont Côté Châteaux vous donnera prochainement la programmation, en mars prochain.

24 Juil

Le regard de Dominique Renard sur le 6e Saint-Emilion Jazz Festival : « 15000 personnes, une programmation équilibrée et des gens heureux »

Au lendemain du 6e Saint-Emilion Jazz Festival, Côté Châteaux a sollicité le Président du Festival, Dominique Renard pour son analyse et son retour sur ce formidable rendez-vous entre musique et vin dans la Cité Millénaire. Il est l’invité de Parole d’Expert.

Toni Green & Malted Milk, soulblues dans les Douves du Palais Cardinal à 20h hier © JS

Jean-Pierre Stahl : « Bonjour Dominique, le 6e Saint-Emilion Jazz Festival vient de s’achever, quelle impression vous laisse-t-il ?

Dominique Renard : « C’était vraiment une belle édition. Je fonctionne beaucoup à l’affect et cette édition était dédiée à mon copain producteur, Tomi LiPuma décédé le 13 mars 2017 à New-York, on lui a rendu hommage en vidéo et cela m’a un peu perturbé. »

Les vignerons de Saint-Emilion sur le pont au bar à vin l'Ephémère au Parc Guadet © JS

Les vignerons de Saint-Emilion sur le pont au bar à vin l’Ephémère au Parc Guadet © JS

« L’édition était formidable, le parc Guadet n’a pas désempli… Grâce à Dieu, on est passé à travers les gouttes, hormis un petit peu hier soir. On a eu 4000 personnes par soir au Parc, plus 1000 dans les Douves.

 

Franck Binard du Conseil des Vins de Saint-Emilion avec le Président du Saint-Emilion Jazz Festival, dominique Renard © JPS

Franck Binard du Conseil des Vins de Saint-Emilion avec le Président du Saint-Emilion Jazz Festival, Dominique Renard © JPS

On estime l’affluence à 15000 personnes. La programmation était équilibrée et pouvait plaire à tout le monde. Tout allait bien et les gens avaient l’air heureux »

20347817_1604330912933486_1265343654_oJPS : « Qu’en est-il de la prochaine édition ? »

Dominique Renard : « On va réfléchir à la suite, l’histoire n’est pas écrite. On va faire un bilan, un débrief, on va en parler avec Franck Binard car le Conseil des Vins de Saint-Emilion est notre grand partenaire, mais aussi avec la Mairie de Saint-Emilion.

20317217_1604331142933463_32954978_o

« Cela prend une ampleur, cela devient de plus en plus grand, cela commence à atteindre une taille où il nous faut trouver des supports supplémentaires ».

Petite dégustation de Lillet avec du Swcheppes © BC

Petite dégustation de Lillet avec du Swcheppes © JS

JPS : « Une 7e avec Dominique Renard ?

Dominique Renard : « En ce qui me concerne, personne n’est irremplaçable. Cet événement peut vivre sans moi. je suis disposé à passer la main, cela peut aussi se refaire avec moi, mais il faut en parler entre nous. »

Les Douves illuminées de manière magique © JS

Les Douves illuminées de manière magique © JS

JPS : « On a eu l’impression que le festival était encore plus important. »

Dominique Renard : « Oui, on a étendu la programmation. Au Parc, on a avancé les concerts, où ça jouait de 12h à 20h, puis à 23h. On se souhaitait pas polluer par le son les concerts dans l’un ou l’autre site. Et de 20h à 23 h, les concerts avaient lieu dans les Douves. Sans oublier, deux autres petits concerts et la dégustation musicale.

C’est le seul festival à avoir Steinway comme partenaire officiel. C’est le 1er cru du piano, avec les grands crus de Saint-Emilion ! »

Richard Bona & Mandekan Cubano à 21h30 un cocktail jazz afro-cubain pour clôturer la scène des Douves © JPS

Richard Bona & Mandekan Cubano à 21h30 un cocktail jazz afro-cubain pour clôturer la scène des Douves © JS

« On est vraiment satisfait de la programmation. Samedi soir, il y avait une ambiance de folie au Parc Guadet, je suis vraiment fier. »

20370475_1380941691953583_407300643_n« On essaie de mettre aussi en valeur des artistes locaux de la Nouvelle-Aquitaine. C’est notre rôle aussi de dénicher des gens et de les mettre en valeur. A Bordeaux, on a vraiment des gens de très grand talent. »

Jean-Pierre Stahl : « Bon, Dominique, en dernier lieu, est-ce qu’on va avoir une 7e édition? »

Dominique Renard : « Je l’espère, dans tous les cas, pour Saint-Emilion. »

Et en bonus le commentaire de Franck Binard, du Conseil des Vins de Saint-Emilion : « Merci Jean-Pierre Stahl
Nous allons tout faire pour qu’on puisse mettre en place une une septième édition ! Ce festival est devenu un événement majeur et incontournable !
Il fait briller nos appellations, nos vins, nos viticulteurs et notre patrimoine de manière exceptionnelle. Il résonne maintenant dans le monde entier ! Un immense merci sincère aux vignerons de Saint-Emilion, à Bernard Lauret, aux équipes de la mairie de Saint-Emilion et bien sûr à Dominique Renard« 

Saint-Emilion Jazz Musical : Yaron Herman au château Angélus pour la dégustation musicale

C’est un des moments forts et privilégiés du Saint-Emilion Jazz Festival : une dégustation en musique de grands crus. Cette année, c’est le pianiste Yaron Herman qui a fait partager cet instant d’émotions dans un 1er cru classé A de Saint-Emilion.

Y

Yaron Herman et Hubert de Boüard samedi à Angélus © Marilyn Johnson

La dégustation musicale s’est déroulée ce samedi après-midi, au beau milieu du festival, comme pour faire une petite pause, et quelle pause.

C’est dans l’enceinte du château Angélus que s’est produit Yaron Herman, un mariage d’un vin mythique et d’un pianiste de talent.

Les 5 vins dégustés lors de cette dégustation musicale 2017 © Marilyn Johnson

Les 5 vins dégustés lors de cette dégustation musicale 2017 © Marilyn Johnson

Ce sont 5 vins qui étaient proposés à la dégustation : le n°3  d’Angélus 2014, le Carillon d’Angélus 2014, château Angélus 2013 et 2009, et enfin le Vin de Constance Klein Constantia 2012 (dont la production sud-africaine était déjà appréciée par Napoléon à Sainte-Hélène).

Une dégustation commentée par Hubert de Boüard et sa fille Stéphanie de Boüard-Rivoal, qui a repris la direction d’Angélus. Une dégustation musicale qui faisait suite à un autre instant musical une semaine plus tôt avec Bertrand Chamayou au château Angélus.

22 Juil

Un Saint-Emilion Jazz Festival de très haut niveau

Bravo à Dominique Renard et à l’ensemble des bénévoles du 6e Saint-Emilion Jazz Festival. Un festival encore époustouflant avec de nombreux concerts et surprises. Du très grand art musical, mariant différent styles, en de multiples endroits. Hier le coup d’envoi en a mis déjà plein la vue et les oreilles avec Karmarama, Hugh Coltman et Stacey Kent. Bref the Festival !

Hugh Coltman, un jeu de scène et une voix © JPS

Hugh Coltman, un jeu de scène et une voix © JPS

Un festival de grande tenue. Pour le coup d’envoi de cette 6e édition, le Saint-Emilion Jazz Festival avait repris ses quartiers d’été dans les douves du Palais Cardinal, un endroit digne des premières éditions.

Près de mille personnes dans les douves du Palais Cardinal applaudissant Hugh Coltman © JPS

Près de mille personnes dans les douves du Palais Cardinal applaudissant Hugh Coltman © JPS

C’est Hugh Coltman, l’un des artistes les plus captivants du moment à la voix riche et intense qui a ouvert le bal. Il a ce jeu scénique, cette voix de crooner et ses mimiques qui font qu’il vit particulièrement les textes de ses chansons ou de ses reprises.

IMG_7806C’est particulier comme festival, car c’est une ambiance familiale, il y a beaucoup de producteurs de vin qui participent en tant que bénévoles ou partenaires. Oui, le coin est très chouette », Hugh Coltman

Et l’Anglais d’ajouter : « Mon dernier disque est basé sur la musique de Nat King Cole, mais un peu détourné car j’essaie de faire ressortir les malaises qu’il a pu connaître en étant noir afro-américain aux Etats-Unis à cette époque là, pendant la bataille des droits civiques. Et c’est un petit air de blues aussi, car moi je viens du blues », Hugh Coltman.

L'équipe du bar Ephémère des Vins de Sazint-Emilion et satellites

L’équipe du bar Ephémère des Vins de Sazint-Emilion et satellites

Ce qui fait le succès du Saint-Emilion Jazz Festival, c’est la ville, le village merveilleux de Saint-Emilion » commente Dominique Renard, son fondateur, qui porte à bout de bras ce festival et le gère de mains de maître, depuis 6 ans. Cette 6e édition a repris des couleurs (rose et violet) avec une multiplication des scènes et notamment le retour dans les Douves du Palais Cardinal.

Marc Brenner et son groupe de musiciens de la région de Bordeaux Karmarama © JPS

Marc Brenner et son groupe de musiciens de la région de Bordeaux Karmarama © JPS

Durant 2 éditions, avec un budget plus contraint, et du fait d’une édition qui avait été écourtée à cause d’une tempête, le Saint-Emilion Jazz Festival se tenait au Parc Guadet, avec la Salle des Dominicains et des dégustations musicales dans certains grands châteaux comme Cheval Blanc l’an dernier. Cette année, c’est non seulement fromage mais aussi dessert, avec le Parc Guadet, les Douves, la salle des Doms et la fameuse dégustation musicale ce samedi après-midi à partir de 15h avec Yaron Herman au château Angélus.

Franck Binard du Conseil des Vins de Saint-Emilion et Dominique Renard président du Festival © JPS

Franck Binard du Conseil des Vins de Saint-Emilion et Dominique Renard président du Festival © JPS

Il y a cette convivialité, où tout se fait à pied, on va d’un endroit à un autre écouter de la musique, boire un verre de vin avec modération, dans cette ambiance extraordinaire de Saint-Emilion », Dominique Renard, Président du Festival.

Un groupe de 10 Belges venant depuis 3 éditions © JPS

Un groupe de 10 Belges venant depuis 3 éditions © JPS

On essaie non seulement de faire du jazz, mais nous n’avons pas de frontière, vous écoutez derrière vous de la musique indienne avec Marc Brenner et Karmarama qui est un groupe régional formidable.

Des dames du cru enchantées par le mixte de musique indienne et jazzie © JPS

Des dames du cru enchantées par le mixte de musique indienne et jazzie © JPS

On a toutes les variantes du jazz, pour la programmation, on s’y prend de bonne heure et ce soir on a Stacey Kent qui est une grande chanteuse américaine. Mais on fait une dernière journée le dimanche, beaucoup plus soul, avec des rythmes cubains, donc on n’est pas dans une fermeture d’esprit dans ce festival. »

Hubert et Emmanuelle de Boüard partenaires du Saint-Emilion Jazz Festival © JPS

Hubert et Emmanuelle de Boüard partenaires du Saint-Emilion Jazz Festival; château Angélus accueille cette année la dégustation musicale © JPS

Stacey Kent, était à Saint-Emilion pour la dernière date de sa tournée, très longue commencée le 3 avril. La chanteuse américaine, l’une des chanteuses de jazz du moment les plus demandées au monde, avoue que ce concert va être du coup pour elle un « moment magique » où elle joue son dernier album « I know I dream the Orchestral Sessions ».

Stacey Kent © JPS

Stacey Kent © JPS

C’est délicieux d’être ici pour la 1ère fois. J’avais hâte de venir à Saint-Emilion, car on parle souvent de votre région, il y a pas mal de dates qu’on avait faites pas loin, mais jamais ici même », Stacey Kent.

IMG_7930

Des artistes qui aiment se produire à Saint-Emilion non seulement pour le jazz mais aussi pour l’endroit millénaire, avec ses vieilles pierres, et son vin connu du monde entier : « Le Vin, oui c’est magnifique, mais je ne veux pas prétendre beaucoup de choses parce que je ne sais pas. Mais mon mari Jim, sur scène avec moi, producteur et saxophiniste, aime beaucoup vos vins. C’est lui qui m’oriente à table et me dit, Stacey, ça il faut goûter…il me dirige, j’adore cela, c’est notre petit jeu entre nous. »

« La chose que j’aime c’est l’intimité, mais j’aime aussi le dialogue entre nous, non seulement moi et mon groupe mais aussi le public », ajoute la chanteuse de jazz.

C’est vraiment un bel échange entre nous. On est des étrangers mais on partage l’humanité, la sensibilité, mais la chose centrale reste l’intimité », Stacey Kent.

IMG_7848Un superbe programme avec ce soir Cyrille Aimée et Ponty-Lagrène-Eastwood Trio dans les Douves, et dimanche Toni Green & Malted Milk, sans oublier Richard Bona & Mandekan Cubano comme formations principales.

Tout le Programme du Saint-Emilion Jazz Festival

Regardez le reportage de Jean-Pierre Stahl, Anthony Capra, Eric Delwarde, Françoise Dupuis et Isabelle Rougeot :

19 Juil

Embarquez pour le 6e millésime du Saint-Emilion Jazz Festival

Attention, le 6e Saint-Emilion Jazz Festival va commencer. Vendredi, samedi et dimanche, préparez-vous à du jazz et du vin dans la Cité Millénaire, avec Hugh Coltman et Stacey Kent pour démarrer.

saintemilionLe retour exceptionnel dans la grande douve du Palais Cardinal est annoncé par les trompettes de Jéricho. Ce sera une nouvelle étape dans l’histoire du Festival. 1000 places
assises dans cet endroit magique.

Sur la grande scène du Festival chaque soir, 2 concerts avec  les plus grands artistes de la scène internationale : Hugh Coltman, Stacey Kent, Jean-Luc Ponty, Biréli Lagrène, Kyle Eastwood Trio, Cyrille Aimée, Malted Milk et Richard Bona.

Cet endroit est particulier car, hormis son caractère historique, il restitue un son d’une qualité hors du commun. Qu’il soit au premier ou au dernier rang, le public bénéficie d’une acoustique
exceptionnelle, pilotée par les ingénieurs son du Festival.

Dominique Renard, Président du Saint-Émilion Jazz Festival, est sur le pont depuis plusieurs jours avec ses équipes de bénévoles pour vous proposer une invitation au rêve et à la découverte.

Le Parc Guadet ne sera pas en reste. Ici tous les concerts sont gratuits : le meilleur de la scène régionale et quelques pépites : Post Image, The Headbangers ou Zappy Birthday Mister Franck…

Au centre du Parc Guadet, on retrouvera le marché gourmand et le fameux bar à vins éphémère : chaque jour, 21 vins seront proposés à la dégustation, des vins des appellations Saint-Émilion, Saint-Émilion Grand Cru, Lussac Saint-Émilion et Puisseguin Saint-Émilion.

Il y aura aussi la fameuse Dégustation Musicale avec cette année l’excellentissime pianiste Yaron Herman dans l’enceinte du Château Angélus, Premier Grand Cru Classé A.

Le Festival a ainsi su montrer depuis ces 5 dernières éditions un professionnalisme et une ambiance formidable au coeur de la Cité Millénaire, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Plus de 15 000 personnes sont attendues pour la 6e et ces trois jours d’émotions et de musiques à Saint-Emilion.

28 Juil

Record d’affluence pour le 5e Saint-Emilion Jazz Festival

Sur ces 3 jours, Saint-Emilion a vécu bercé par de douces notes de musiques jouées par 80 musiciens. Un plateau éclectique avec pas moins de 17 concerts gratuits. Le bilan est plus que positif puisque 15000 festivaliers de 30 nationalités différentes ont envahi la Cité Millénaire.

© Tom Chevé

Une chaude ambiance à Saint-Emilion © Tom Chevé

« Un parcours flamboyant, à travers une programmation riche en talents et découvertes ». Le 5e millésime a battu tous les records et toutes les attentes avec 15000 visiteurs, issus de 30 pays différents. Les 80 musiciens auront enchanté Saint-Emilion à travers les différentes scènes : le Parc Guadet pour commencer qui est l’endroit sanctuaire du jazz, mais aussi la Salle des Dominicains, le Château Cheval Blanc et la Tour du Roy.  Tous les concerts payants affichaient d’ailleurs complet avant l’ouverture du Festival…

Le concert d’ouverture de Marcus Miller a tout simplement été gigantesque, planant, avec un être à fois simple, généreux et charismatique ! Faada Fredy, « du bonheur à l’état pur puisque tous les coeurs et toutes les voix du public ont résonné à ses côtés et créé une expérience insolite et unique » salle des Dominicains, quant à Electro Deluxe, en clôture du Festival de la scène gratuite, leur show restera gravé dans les mémoires: « en 10 secondes, le public s’est laissé entraîner par l’énergie du groupe et de son charismatique chanteur James Copley » qui a interpellé les 4000 spectateurs ainsi :

Si l’on peut boire ensemble, on peut vivre ensemble », James Copley d’Electro Deluxe

Get7 BrassBand depuis la Tour du Roy © Franck Haudiquert

Get7 Brassband a su captiver l’attention depuis la Tour du Roy ou créer l’ambiance au Parc Guadet, une ambiance plus raffinée dans le magnifique chai du Château Cheval Blanc, Premier Grand Cru Classé A de Saint-Emilion où s’est déroulée une dégustation musicale d’exception avec Stéphane Belmondo Trio. Cheval Blanc 2006, Petit Cheval 2008, Chateau Yquem ont fait partie de la sélection de Pierre Lurton, directeur de la propriété. Le public fut conquis dès les premiers instants par chaque vin accompagné de bouchées soigneusement préparées.

23 Juil

Le Saint-Emilion Jazz Festival : c’est à fond samedi et dimanche, à Saint-Emilion: « quand le jazz est , quand le jazz est là ! »

Hier ce fut une ouverture en fanfare, aujourd’hui place aux dégustations musicales avec Stéphane Belmondo Trio et à 4 concerts gratuits au parc Guadet. Dimanche, 4 autres concerts re-gratuits et re-Guadet. Et Faada Freddy et Jean-Pierre Como salle des Dominicains. 

Stéphane Belmondo Trio en photo les potos et selfy devant la Tour du Roy © JPS

Stéphane Belmondo Trio « en photo les potos » et selfy devant la Tour du Roy © JPS

C’est en ce moment un grand moment…Une dégustation musicale au château Cheval Blanc avec Stéphane Belmondo Trio.  Pour Côté Châteaux, Stéphane Belmondo expliquait hier soir son attachement à la Cité : « je suis là depuis la 1ère édition, je suis vraiment fidèle, j’adore le vin depuis tout gamin, car mon grand-père faisait du vin dans le Var »

« J’ai eu l’honneur d’être intronisé l’année dernière par la Jurade de Saint-Emilion, j’ai toujours été amoureux de ce petit village.

Il y a des vibrations et de l’enthousiasme dans ce festival qu’on ne retrouve nulle part ailleurs », Stéphane Belmondo

Stéphane Belmondo,

Stéphane Belmondo (à gauche), le trio, avec notamment Thomas Bramerie et Jesse Van Ruller © Jean-Pierre Stahl

Cette après-midi, il se produit à la trompette avec Thomas Bramerie à la contrebasse et Jesse Van Ruller à la guitare dans un concert envoûtant et en hommage à Chet  Baker baptisé « Love for Chet », dans cet endroit mythique qu’est Cheval Blanc, 1er grand cru classé de Saint-Emilion.

« On a ouvert cette formule de dégustation musicale avec Jacky Terrasson il y a 3 ans et ça a pas fonctionné. Mettre une patte sonore sur ces vins-là c’est un exercice assez difficile. Mais à la fin, j’en sors plus que ravi de ces moments-là. »

Le groupe Jet7 BrassBand au Parc Guadet © JPS

Le groupe Jet7 BrassBand au Parc Guadet © JPS

SAMEDI 23 JUILLET

STEPHANE BELMONDO TRIO : 15H00 – Château Cheval Blanc uniquement sur réservation (75€)

AKODA : 17H00 – Parc Guadet GRATUIT

BAM 9TET ‘Création’ : 20H00  – Parc Guadet GRATUIT

JEAN-PIERRE COMO : Express Europa – Salle des Dominicains (35€)

DENNY ILLET & FRIENDS « Tribute to Franck Sinatra »  – Parc Guadet GRATUIT

DIMANCHE 24 JUILLET

SNAWT : 17H00 –  – Parc Guadet GRATUIT

FAADA FREDDY : Solo 18H30 – Salle des Dominicains (35€)

GET7 BRASSBAND : 18H30  – Parc Guadet GRATUIT

LEON NEWARS : 20H00 –  – Parc Guadet GRATUIT

ELECTRO DELUXE : 22H00 en clôture du festival  – Parc Guadet GRATUIT

Et  vive le jazz…la java la java s’en va !

Saint-Emilion Jazz Festival : Marcus et Bacchus, dans une communion divinus

Marcus Miller a ouvert ce vendredi soir la série de concerts du 5e Saint-Emilion Jazz Festival. 1400 personnes pour l’écouter religieusement au Parc Guadet. Un moment délicieux, tout en dégustant la production des vignerons de Saint-Emilion.

Marcus Miller a eu un coup de coeur pour Saint-Emilion © JPS

Marcus Miller a eu un coup de coeur pour Saint-Emilion © JPS

Vendredi 22 juillet, il est 19 heures, il y a une légère effervescence entre les bulles servies à l’Hostellerie de Plaisance et Dominique Renard, le président du Saint-Emilion Jazz Festival au talkie-walkie : « dès que les cloches ont fini de sonner, vous envoyez » dit-il aux jazzmen situés juste en face au sommet de la Tour du Roy.

Jet7 Brassband au sommet de la Tour du Roy à 19 h © JPS

Jet7 Brassband au sommet de la Tour du Roy à 19 h © JPS

C’est alors le premier concert de Jet7 BrassBand, depuis cette fameuse tour du XIIIe siècle, qui transporte   le village de Saint-Emilion dans une ambiance de cuivres, après une journée bien remplie par le flot incessant de touristes.

Danny Rolland et Dominique Renard © JPS

Dany Rolland et Dominique Renard © JPS

Sur la terrasse opposée de Plaisance qui offre l’une des plus belles vues de Saint-Emilion, il y a là tous les organisateurs du 5e SEJF à commencer par Dominique Renard son créateur, Franck Binard le directeur du Conseil des Vins et son président Jean-François Galhaud, le maire mais aussi de nombreux artistes qui vont se produire dont Marcus Miller mais aussi Stéphane Belmondo et ses musiciens.

Stéphane Belmondo,

Stéphane Belmondo,

On croise aussi pelle-melle de nombreux propriétaires de châteaux et non des moindres comme Hübert de Bouard pour Angélus ou Gérard Perse pour Pavie, Sylvie Cazes pour Chauvin et Dany Rolland pour Fontenil.

Emmanuelle Ponsan-de Boüard, Hubert de Boüard et Dany Rolland © JPS

Emmanuelle Ponsan-de Boüard, Hubert de Boüard 1er Jurat de la jurade de Saint-Emilion, et Dany Rolland © JPS

« Ca s’annonce bien, on est complet ce soir avec 1400 personnes, il reste très peu de place pour demain soir, la dégustation musicale à Cheval Blanc est complète depuis un moment déjà et les concerts gratuits dans le parc, ça va envoyer, notamment avec Electro Deluxe, ça va être un moment de folie » me confie Franck Binard.

Le groupe Jet7 BrassBand au Parc Guadet © JPS

Le groupe Jet7 BrassBand au Parc Guadet © JPS

Même si Saint-Emilion vit en rythme festival, les organisateurs et la mairie ont pris les mesures nécessaires : « on a renforcé toutes les équipes de bénévoles en charge de la sécurité avec fouilles de sacs et palpations obligatoires » explique Franck Binard. Le maire Bernard Lauret confirme les mesures dictées par le contexte : « on a disposé des blocs de pierre à l’entrée du Parc Guadet (de pierre et non de béton car Saint-Emilion est une ville de vieilles pierres) et aussi des camions, nous avons eu une réunion avec le sous-préfet et les responsables de gendarmerie, nous avons obtenu des renforts de gendarmerie et mis sur place nos policiers municipaux. C’est rassurant car on voit tellement de choses. » Et le maire de confier « sur des sites touristiques comme Saint-Emilion, il faut montrer que l’on fait des choses. Il va y avoir une video protection installée l’année prochaine, les gens doivent se sentir rassurés. »

Marcus Miller à droite et ses musiciens © JPS

Marcus Miller à droite et ses musiciens © JPS

Le show peut ainsi commencer avec un Parc Guadet sanctuarisé pour 3 jours en grande scène internationale du jazz. On croise de nombreux habitués, qui chaque année reviennent tellement la programmation est de qualité : « l’année dernière c’était Ben l’Oncle Soul en ouverture, cette année c’était Marcus Miller, elle est pas belle la vie ? » m’explique un festivalier.

Saint Emilion Jazz Festival 2016 058

Marcus Miller, c’est cet artiste new-yorkais hors pair qui parle parfaitement français et confie à Côté Châteaux ses premières impressions sur la Cité Millénaire et son vignoble classé Unesco : « j’ai visité Saint-Emilion l’année dernière avec Dominique (Renard), il m’a montré Pétrus c’était très impressionnant ! (Petrus pour Marcus, bien sûr !) Il m’a dit Marcus on a un beau festival de la musique, peut-être tu pourrais-tu y jouer l’année prochaine. » Et c’est ainsi que ce musicien, baigné dès sa plus tendre enfance dans la musique, avec déjà un nom dès l’âge de 15 ans, jouant et écrivant pour les artistes New-Yorkais des années 70, a accepté de relever ce défi

Je suis très content d’être là, j’ai visité Saint-Emilion l’année passée, je suis content de jouer ma musique à cet endroit, ça va être magnifique » Marcus Miller

L'équipe des vignerons de Saint-Emilion sur le pont pour faire face au millier de festivaliers © Jean-Pierre Stahl

L’équipe des vignerons de Saint-Emilion sur le pont pour faire face au millier de festivaliers © Jean-Pierre Stahl

Guidé par le sens du groove, il a développé en cours de carrière une véritable signature artistique et un son unique de basse. Depuis trente ans il est aussi devenu l’un des producteurs les plus demandés par les stars. Il produit le mythique Tutu de Miles Davis, certains albums de Al Jarreau, Chaka Khan, Luther Vandross, ou encore David Sanborn. Marcus Miller… A son palmarès également, de nombreuses collaborations avec d’autres géants de la musique, plus de 500 références dont Eric Clapton, Georges Benson, Aretha Franklin, Brian Ferry ou Quincy Jones.

Récompensé en 2010 d’1 Victoire du Jazz pour l’ensemble de sa carrière en France, de 2 Grammy Awards, par l’Edison Award for Lifetime Achievement in Jazz (Hollande) en 2013, il est nommé Artiste de l’Unesco pour la Paix la même année.

Emilie, responsable communication à Saint-Emilion a aussi enfilé le tablier au bar à vin l'Ephémère © JPS

Emilie, responsable communication à Saint-Emilion a aussi enfilé le tablier au bar à vin l’Ephémère © JPS

Marcus Miller a enchaîné les tournées mondiales où il a confirmé, comme hier soir sa réputation de showman exceptionnel. Après avoir joué son fameux tube enregistré il y a 20 ans « Panther », il a égrainé et enchaîné les titres de son dernier album « Afrodeezia », entrecoupés de quelques reprises notamment de la Motown ou de Miles Davis. Une musique empreinte de nombreuses références comme il le disait hier soir citant « le Mali, le Burkina Faso, le Brésil, la Nouvelle Orléans, New-York ou Chicago ». 

Marcus Miller et Dominique Renard, le président du Saint-Emilion Jazz Festival © Jean-Pierre Stahl

Marcus Miller et Dominique Renard, le président du Saint-Emilion Jazz Festival © Jean-Pierre Stahl

Quant à savoir si Marcus apprécie les vins de Saint-Emilion :  « je ne suis par expert en vin, j’ai commencé à apprécier le vin il y a 3 ans avec mon agent français. J’ai beaucoup de respect pour les gens qui font le vin, notamment à Saint-Emilion. J’apprécie de plus en plus les bons vins, j’ai commencé avec des petits, mais vous savez c’est comme les montres, on commence avec des petites et après…on en a des bonnes. Aujourd’hui aux USA, tous mes potes pensent que je suis expert en vins de Bordeaux et de Saint-Emilion ! » Ca c’est groove, non ?

En tout cas Marcus Miller a donné hier soir un concert grandiose avec une belle générosité et un charisme certain. Des ingrédients qui font à chaque édition la force et la réussite du Saint-Émilion Jazz Festival. Saint-Emilion attend 10000 festivaliers sur tout le week-end.