11 Déc

Bordeaux Tasting 2016 se referme sur un nouveau record avec 8000 participants

C’était l’événement du week-end à ne pas manquer et vous avez été 8000 personnes a sillonner les différents lieux de Bordeaux Tasting en deux jours…Un bilan plus que positif vu le nombre d’amateurs de vins, la qualité des dégustations et des rencontres.

De nombreuses informations et le programme partagé en live sur Twitter durant ces deux jours notamment par Côté Châteaux et Terre de Vins © JPS

De nombreuses informations et le programme partagé en live sur Twitter durant ces deux jours notamment par Côté Châteaux et Terre de Vins © JPS

8000, tout rond. On est à la limite maximum de ses possibilités d’accueil dans des conditions de dégustation et d’échanges auxquels « Terre de vins », organisateur de l’événement, tient essentiellement.

Coralie et Quentin de Boüard faisaient déguster la Fleur de Boürd et Plus de la Fleur avec la carafe de poche OptiWine © JPS

Coralie et Quentin de Boüard faisaient déguster la Fleur de Boürd et Plus de la Fleur avec la carafe de poche OptiWine © JPS

5 LIEUX, 5 ENDROITS POUR DEGUSTER DANS DE BONNES CONDITIONS

Bordeaux Tasting 2016 a innové par sa la multiplication d’endroits pour découvrir vins et champagnes, et somme toute dans un périmètre resserré, ce qui en fait un exploit : ainsi les champagnes, représentés par 25 maisons, ont été sanctifiés dans l’Espace Saint-Rémi. Les grands vins étrangers ont su intéresser les amateurs au Musée des Douanes, Pomerol avait son écrin au Gabriel et les Bordeaux et Bordeaux Sup pouvaient faire le buzz sous leur bulle. Quant au Palais de la Bourse, il était une fois de plus dédié aux 120 grands Bordeaux et à quelques pépites d’autres régions viticoles dans les salons XVIIIe du 1er étage.

Que de monde pour déguster le nabuchodonosor du Domaine de Chevalier 1996 © JPS

Que de monde pour déguster le nabuchodonosor du Domaine de Chevalier 1996 © JPS

DE GRANDS FLACONS

On a pu découvrir des formats XXL du côté des grands Bordeaux où Bernard Magrez avait sorti des jéroboams de Château Fombrauge. Mais il y avait également foule au Domaine de Chevalier devant un un nabuchodonosor 1996 : 240 verres par bouteille grâce au système expérimental permettant de puiser des doses de dégustation dans ce nabuchodonosor d’une capacité de 15 litres.

Samedi après-midi, un pic de fréquentation vers 16h © JPS

Samedi après-midi, un pic de fréquentation vers 16h © JPS

Que « Bordeaux Tasting » ait remporté un tel succès de fréquentation (et d’organisation) nous conforte dans l’idée que ce rendez-vous correspond à une réelle attente à cette période de l’année » Rodolphe Wartel, directeur de Terre de Vins.

Bernard Magrez, l'homme aux 4 crus classés de Bordeaux, et Pierre Blazy, célèbre avocat © JPS

Bernard Magrez, l’homme aux 4 crus classés de Bordeaux, et Pierre Blazy, célèbre avocat © JPS

« La satisfaction des vignerons, propriétaires, étrangers venus de très loin (les australiens de Penfolds présents pour la 1ère fois…), tous séduits par l’esprit de fête et de spectacle du festival, ne nous empêche pas de se poser les bonnes questions, voire celles qui divisent : la biodynamie a été mise en débat au cours d’une master classe consacrée à ce mode cultural très controversé, et dans les allées de « Bordeaux Tasting » il était question des enjeux écologiques, climatiques… mais également de chocs arômatiques, du plaisir de déguster des vins et spiritueux allant de 4€ à 320 €… et de pouvoir les acheter sur place pour la première fois. ».

Une cave éphémère avec Badie où les amateurs pouvaient acheter les vins qu'ils venaient de déguster dans les mêmes millésimes © JPS

Une cave éphémère avec Badie où les amateurs pouvaient acheter les vins qu’ils venaient de déguster dans les mêmes millésimes © JPS

UN CAVISTE PRESENT POUR LES ACHATS

BADIE hors ses murs… une première pour l’institution bordelaise Ouvrir une troisième boutique dans Bordeaux – même éphémère – a symbolisé le dynamisme de cette maison qui fait, en quelque sorte, partie du patrimoine viticole. Avec cette nouveauté 2016, les visiteurs de « Bordeaux Tasting » ont pu y transformer leurs essais gustatifs en achats de Noël.

De nombreuses découvertes pour les jeunes notamment les Cognacs proposés par Rémy Martin, VSOP, 1738 et XO © JPS

De nombreuses découvertes pour les jeunes notamment les Cognacs proposés par Rémy Martin, VSOP, 1738 et XO © JPS

UN NOUVEAU NE AVEC LYON TASTING

Vu le succès des 5 éditions de Bordeaux et après l’expérience menée à Lille, Terre de Vins annonce la naissance de « Lyon Tasting » les 14 et 15 octobre 2017.

La carte magnétique et la billetterie en amont ont permis une meilleure fluidité © JPS

La carte magnétique et la billetterie en amont ont permis une meilleure fluidité © JPS

La Vallée du Rhône, le Beaujolais, la Bourgogne, constitueront la colonne vertébrale de cet événement, dans lequel tous les vins et spiritueux présents à « Bordeaux Tasting » pourront également trouver leur place.

La Team de Terre de Vins : Noëlle Arnault de Canal Com, les journalistes Laure Goy et Laura Bernaute,  avec Gérard Basset meilleur sommelier du monde 2010 © Jps

La Team de Terre de Vins : Noëlle Arnault de Canal Com, les journalistes Laure Goy et Laura Bernaulte, avec Gérard Basset meilleur sommelier du monde 2010 © Jps

Un grand bravo à Terre de Vins pour ce bel événement. Et merci aux fidèles lecteurs de Côté Châteaux qui ont pu suivre ou revivre Bordeaux Tasting, à travers ses 6 billets et reportages, postés tout ce week-end.

Prochain Bordeaux Tasting les 9 et 10 décembre 2017 !!!

Bordeaux Tasting : les grands vins de Bordeaux au Palais de la Bourse

Bordeaux Tasting permet de découvrir plus de 200 vins et champagnes. Mais le coeur du réacteur se trouve au Palais de la Bourse. C’est surtout la grosse centaine de crus classés et de pépites qui attire chaque année de plus en plus d’amateurs et connaisseurs.

Vincent Labergère, Jean Labatut et son épouse, © JPS

Vincent Labergère, château Rayne-Vigneau, Jean Labatut et son épouse, et Agnès Zambon © JPS

C’est une première pour Vincent Labergère, et en plus ça rime ce qui n’est pas pour déplaire à Côté Châteaux. Et on continue : le directeur de Rayne-Vigneau n’est pas là par hasard : « l’idée, c’est pour nous, d’augmenter la visibilité ». Ce vin de Sauternes qu’il propose à la dégustation est un grand liquoreux, un 1er grand cru classé de Sauternes, toujours égal dans la qualité, avec sa jolie étiquette or et rouge (presque aux couleurs de Genève).

Sur son stand, des gens fort sympathiques Jean Labatut, sortant de table, ne voulait déguster lui que du Sauternes. Il reconnaît qu’il en boit et va en déguster lors des fêtes de fin d’année. Il y a aussi Agnès Zambon qui elle a été « initiée au vin par les moëlleux et liquoreux. C’est vrai que pour les fêtes de fin d’année, on ne peut pas éviter. Mais à Bordeaux, on boit surtout du rouge… »

Clio et Laurent Cisnéros du château de Rouillac et Didier Fréchinet du château La Tour Blanche © JPS

Clio et Laurent Cisnéros du château de Rouillac et Didier Fréchinet du château La Tour Blanche © JPS

Eh bien, les ambassadeurs de ces grands vins sont là pour que ça change. A l’image également quelques rangs plus loin de château La Tour Blanche, autre très grand 1er cru classé de Sauternes, château voisin de Rayne Vigneau, également à Bommes. Didier Fréchinet, son directeur commercial, est fidèle à Bordeaux Tasting, présent à chaque édition depuis le début. Tout comme son voisin, le château de Rouillac, propriété de Laurent Cisnéros à Canéjan. Lui n’étant pas classé, figure parmi les pépites mises en avant par Terre de Vin et depuis ces 5 ans, il a connu une ascension fulgurante…

La fourmilière dans le Grand Hall du Palais de la Bourse © JPS

La fourmilière dans le Grand Hall du Palais de la Bourse © JPS

Laurent Cisnéros vient d’enchaîner une sorte de marathon de la dégustation entre le Grand Tasting de Paris, les journées portes ouvertes en Pessac-Léognan et Bordeaux Tasting : le week-end dernier, il a enregistré 700 visiteurs supplémentaires par rapport à 2015, avec 2000 visiteurs à Rouillac. Quant au célèbre château La Tour Blanche, lui aussi a connu un bel engouement les 11-12-13 novembre : 1800 personnes enchantées par l’accueil des professionnels et aussi des élèves de La Tour Blanche, car c’est aussi un lycée viticole qui depuis 1911, depuis sa donation par Daniel Iffla, a formé des milliers de vignerons.

Philippe Raoux du château d'Arsac en AOC Margaux avec Nicolas et Léa © JPS

Philippe Raoux du château d’Arsac en AOC Margaux avec Nicolas et Léa © JPS

Et puis il y a aussi Philippe Raoux, le célèbre propriétaire du château d’Arsac en AOC Margaux. Lui aime à faire déguster son 1er vin mais aussi sa cuvée spéciale des Winemakers : il en est à sa 12e production avec toujours les plus grands vignerons et oenologues de la planète qui réalise leur propre vin sur une parcelle de 8 ha qu’il leur confie ; en 2016, ce fut Hubert de Boüard, d’Angélus, en 2017 ce sera Jean-Luc Thunevin, de Valendraud. Depuis le début, 6 sur 12 sont issus bizarrement de Saint-Emilion : « les propriétés sont plus petites et la patte de l’homme se révèle davantage » explique Philippe Raoux. Sur son stand Nicolas et Léa qui précise préférer le vin réalisé par Dany Rolland, sa saison 9 des Winemakers.

Bordeaux Tasting : quand le champagne se déguste à l’Espace Saint-Rémi

C’est la grande nouveauté de cette 5e édition de Bordeaux Tasting. Le champagne a pris possession de l’Espace Saint-Rémi, à un peu plus de deux cents mètres de la place de la Bourse. Tout le monde a l’air très satisfait de ce nouveau spot de dégustation.

Johan Jarry, chef adjoints des caves Mumm, Cyril Bleeker maître sommelier de l'UDSF Bordeaux Aquitaine, et Mathieu Bouyssière © JPS

Johan Jarry, chef adjoints des caves Mumm, Cyrille Bleeker maître sommelier, membre de l’UDSF Bordeaux Aquitaine, et Mathieu Bouyssière © JPS

« Depuis 10 heures ce matin, on a reçu beaucoup de monde », confie Mathieu Bouyssière, responsable communication pour Mumm à Bordeaux. « A l’unanimité, les gens sont ravis d’être ici. Il y a plus d’espace, c’est plus aéré, les gens sont moins serrées. Et puis il y a un vrai attrait pour le champagne. »

Parmi les amateurs de champagne, justement il y a Thierry, qui déguste un blanc de blanc, 100% chardonnay, de la maison Besserat de Bellefon : « les blancs de blancs, ce sont les meilleurs. »

Bordeaux Tasting 145

Pour Philippe Mezrich, de la Maison Besserat Bellefon : « le cadre est joli mais on est un peu éloigné des vins de Bordeaux. Moi qui viens pour la première fois, j’aurais aimé être avec les châteaux. (sans doute pour goûter…) « Au début, j’avais un peu peur, en étant délocalisé, qu’on ait moins de personnes, mais finalement il y a du monde. »

Thierry et Philippe Mezrich de la Maison Besserat Bellefon © JPS

Thierry et Philippe Mezrich de la Maison Besserat Bellefon © JPS

Philippe Mezrich se plaît à expliquer comment le champagne est réalisé, champagne d’assemblage avec les 3 cépages pinot noir, pinot meunier et chardonnay, ou 100% chardonnays avec le blanc de blanc : « il y a beaucoup de jeunes qui découvrent nos vins et c’est très bien. Pour moi, ce sont les jeunes et les femmes qui sont l’avenir, le marché il est là. »

La nouveauté chez Cordon Rouge, le cordon intégré à la bouteille © JPS

La nouveauté chez Cordon Rouge, le cordon intégré à la bouteille © JPS

Retour chez Mumm, fondée à Reims en 1827, avec ses 230 ha de vignobles dans le Montagne de Reims et dans la Côte des Blancs. C’est sans doute l’un des plus connu et commercialisé, son prix oscille entre 24€ pour le Cordon Rouge et 120 € pour la cuvée R.Lalou, avec actuellement le millésime 2002. « Nous sommes en croissance surtout à l’export : en pleine conquête des USA, très bien placé en Australie et partout en Europe. Ce sont 8 à 9 millions de cols qui sont produits annuellement. » La grande nouveauté c’est la bouteille Mumm avec le Cordon Rouge gravé dans le verre de la bouteille, l’étiquette sur le devant a disparu. Une bouteille aussi plus légère, spéciale, « on voulait le flacon le plus léger de la Champagne avec 830 grammes au lieu de 900.  Et on a relevé le défi avec le cordon rouge intégré »

10 Déc

Bordeaux Tasting : c’est fun de buller avec les Bordeaux

Pour la deuxième année, les « Bordeaux et Bordeaux Supérieur » bullent place de la Bourse. La sphère attire toujours autant les curieux et amateurs  de dégustations atypiques, histoire de d’y découvrir de petites pépites du bordelais.

Marguerite, Elsa et Cerise, étudiantes, c'est leur 1er Bordeaux Tasting © JPS

Marguerite, Elsa et Cerise, étudiantes, c’est leur 1er Bordeaux Tasting © JPS

Bordeaux Tasting : c’est un baptême du feu pour Marguerite, Elsa et Cerise. C’est pour ces 3 étudiantes de Kedge, leur 1er Bordeaux Tasting : « on l’a vu sur Facebook parmi les événements FB » Et pour bien débuter, rien de tel que d’être surprises avec la fameuses bulle des « Bordeaux et Bordeaux Supérieur. » Leur première dégustation se porte sur un vin blanc sec, un château Lauduc : « moi qui ne suis pas trop vin blanc, je le trouve très bon », commente Marguerite, alors qu’Elsa confie apprécie plus régulièrement les blancs à l’apéritif, lors de dîners ou encore à apprécier en terrasse… Quant à savoir ce qu’elle pensent de la bulle ? « C’est très sympa, j’adore », s’enthousiasme Cerise, et Elsa de compléter « c’est impeccable de pouvoir déguster et de voir l’extérieur, la place de la Bourse, en même temps. »

Thomas Le Grix de la Salle du château Grand Verdus © JPS

Thomas Le Grix de la Salle du château Grand Verdus, sous la bulle devant la statue des 3 Grâces © JPS

C’est Thomas Le Grix de la Salle qui leur fait découvrir une panoplie de Bordeaux blancs, dont son château le Grand Verdus, un Bordeaux blanc « très atypique, 70% sémillon – 30% sauvignon, c’est plutôt un blanc de gastronomie… Il va se marier avec du poisson, sur de la blanquette, des plats en sauce ». C’est un blanc beaucoup plus riche que les traditionnels blancs de Bordeaux faits pour l’apéro ou pour accompagner des huîtres. « On a plus de gras, plus de matière. C’est une petite cuvée dénommée « Vertige » lancée l’an dernier, ce nom car il y a des pentes vertigineuses.

La bulle des Extra-Terriens s'est posée cette année encore place de la Bourse © JPS

La bulle des Extra-Terriens s’est posée cette année encore place de la Bourse © JPS

Sous cette coupole, des petits Bordeaux qui sont parfois sur les meilleures tables de France : ainsi le château Vieux Mougnac, 10 ha, à Saint-Palais-et-Cornemps, se vante d’être référencé au Chapon Fin, à la Tupina, à Plaisance, ou encore dans la cave de l’Elysée. « On est fier de ce que l’on fait, on est tout petit et on fait de l’excellence », me confie Sylvie Milhard-Bessard, accompagné de son fils Jérémie, la 5e génération de vigneron.

Jérémie, Stéphanie et Sylvie Milhard-Bessard du château Vieux Mougnac © JPS

Jérémie, Stéphanie et Sylvie Milhard-Bessard du château Vieux Mougnac © JPS

C’est ça Bordeaux Tasting : de grands crus classés, et d’autres non classés mais qui ont la classe aussi. What else ?

5e Bordeaux Tasting : « secret of my success »

Queue de monde !  La tendance de cette 5e édition est « encore plus haut, encore plus fort ». Même si la billetterie place Jean Jaurès a permis d’éviter trop d’attente, les amateurs de grands vins ont déferlé dans l’après-midi provoquant à 16h une nouvelle file place de la Bourse. Bordeaux Tasting est à nouveau victime de son succès.

A 16 h, l'engouement se mesure sur des dizaines de mètres © JPS

A 16 h, l’engouement se mesure sur des dizaines de mètres © JPS

16h, place de la Bourse. Une file d’attente qui serpente, dépasse la statue des Trois Grâces, en direction de celle du Musée des Douanes où se trouvent les vins étrangers. A partir de 15 heures, sans doute après le repas, les amateurs se sont tous donnés le mot et convergent vers le Palais de la Bourse.

A Bordeaux Tasting, les jeunes sont venus en masse :

A Bordeaux Tasting, les jeunes sont venus en masse :

Fort heureusement la billetterie en amont a été bien pensée pour vendre ou remettre les pass dèjà réservés sur internet. Si la file s’est ainsi formée, c’est qu’il y a bien sûr un contrôle à l’entrée, vigipirate oblige, mais aussi pas mal de monde à l’intérieur… Pour autant, tout reste très fluide, rien à voir avec le sentiment ressenti lors des précédentes éditions. Le public est très compréhensif, et certains, ayant vu cela ont aussi décidé de commencer par les 4 autres sites : les Pomerols au Gabriel, les Bordeaux et Bordeaux Sup sous leur bulle, Grands Etrangers au Musée des Douanes ou encore les Champagnes à l’Espace Saint-Rémi.

Rodolphe Wartel, croisé au milieu de la place s’est voulu rassurant : en général le dimanche, « on devrait avoir deux fois moins de monde ». Toutefois, cette édition devrait rassembler près de 8000 personnes.

Les jeunes sont vcenus en masse

Les jeunes sont venus en nombre à Bordeaux Tasting : Joséphine, William, Solenn, Florent et Amélie © JPS

Arrivés un peu plus tôt vers 14h30, Joséphine, William, Solenn, Florent et Amélie, ont décidé d' »y passer tout l’après-midi » : « c’est un bel événement sur Bordeaux et c’est pour cela qu’on vient », précise William. C’est Joséphine, qui connaît déjà Bordeaux Tatsting, qui a décidé son groupe d’amis à venir. Succès garanti pour elle aussi, vu la qualité des châteaux présents.

09 Déc

5e Bordeaux Tasting : voici les réjouissances détaillées par Rodolphe Wartel, le directeur de Terre de Vins

Bordeaux Tasting a été lancé voilà 5 ans. D’emblée il a connu un belle réussite, un succès qui s’est amplifié, tout comme l’offre, au fil des millésimes. Interview exclusive de Rodolphe Wartel, le directeur de Terre de Vins, qui organise l’événement. Il est l’invité de Parole d’Expert dans Côté Châteaux.

Rodolphe Wartel, directeur de Terre de Vins © JPS

Rodolphe Wartel, directeur de Terre de Vins © JPS

Jean-Pierre Stahl : « Rodolphe Wartel, Bordeaux Tasting fête ses 5 ans, qu’est ce qui fait le succès de ce Tasting, quasiment à chaque édition ?

Rodolphe Wartel : « Ce succès est du à un extraordinaire panorama avec 200 propriétés qui font l’excellence, il y a bien sûr les très grands Bordeaux avec les crus classés du Médoc, des Graves, de Sauternes et des Graves, mais aussi des pépites, non classées, avec des Crus Bourgeois. Il y a aussi toute la diersité du champagne avec les Maisons d’excellence et des Maisons de vignerons. c’ets aussi le rendez-vous des grands étrangers à l’Hôtel des Douanes et les grands Pomerol au Gabriel, sans oublier les Bordeaux et Bordeaux Supérieur sous la bulle, place de la Bourse. »

La bulle des Extra-Terriens accueillera cette année encore les Bordeaux et Bordeaux Sup...© JPS

La bulle des Extra-Terriens accueillera cette année encore les Bordeaux et Bordeaux Sup…© JPS

JPS : « 5 ans et 5 endroits différents pour marquer cet anniversaire… »

Rodolphe Wartel : « Effectivement, la nouveauté cette année c’est l’Espace Saint Rémi : on privatise l’église Saint-Rémi dans laquelle on déploie 21 grands champagnes. On développe davantage de superficie, davantage d’espace pour avoir une meilleure qualité d’accueil vis-à-vis des visiteurs. Au Palais de la Bourse (où il y a toujours la dégustation des grands Bordeaux et les séances d’initiation et master class), on était un peu à l’étroit, et il commerçait à y avoir quelques problèmes de sécurité. On propose plus de confort et c’est un nouveau lieu à découvrir… »

Le Palais de la Bourse, cette année encore envahi par de nombreux amateurs, du néophyte au connaisseur... © JPS

Le Palais de la Bourse,  envahi par de nombreux amateurs, du néophyte au connaisseur…ici en 2014 © JPS

JPS : « C’est toujours un engouement incroyable, car vous permettez à des gens qui n’ont pas forcément les moyens d’ouvrir de grandes bouteilles, de pouvoir les déguster lors de Bordeaux Tasting, n’est-ce pas ? »

Rodolphe Wartel : « Ce qui est formidable, c’est la confiance que nous accordent les très grands Bordeaux : ils acceptent de jouer à domicile et de faire découvrir leurs grands vins. Pour 25 € en pré-achat ou 27 € sur place, on peut ainsi découvrir une palette de terroirs, d’arômes et de familles différentes, c’est considérable. On est très reconnaissant aux châteaux de nous accompagner, c’est d’abord le festival des grands châteaux. »

Alain Juppé, le maire de Bordeaux, avec Isabelle Juppé, Rodolphe Wartel directeur de Terre de Vins et Stéphan Delaux, adjoint au maire. © JPS

Alain Juppé, le maire de Bordeaux, avec Isabelle Juppé, Rodolphe Wartel directeur de Terre de Vins et Stéphan Delaux, adjoint au maire, en 2014 © JPS

JPS : « Il y a aussi une part importante laissée à l’initiation à la dégustation, non ? »

Rodolphe Wartel : « On répond effectivement à une demande de pédagogie et de culture, on proscrit le simple salon. D’une part, on propose une initiation avec l’Ecole du Vin de Bordeaux, ils le font lors de Bordeaux Fête le Vin et lors de Bordeaux Tasting. D’autre part, on propose les « master class » destinées aux initiés où l’on découvre des grands vins millésimés et de prestige. On va aussi plus loin avec la découverte des propriétés et des terroirs, tout cela est complémentaire. »

JPS : « Lors d’une précédente édition,  vous avez connu une petite effervescence à l’extérieur avec des files d’attente, qu’en est-il aujourd’hui ? »

Une file d'attente jusqu'à la statue des "Trois Grâces" © Jean-Pierre Stahl

Une file d’attente en 2014 qui pouvait aller jusqu’à la statue des « Trois Grâces » © JPS

Rodolphe Wartel : « On a beaucoup travaillé pour améliorer la qualité d’accueil et la fluidité. Tout le monde devra se rendre du côté Jean Jaurès pour récupérer son pass magnétique. celui-ci permettra un accès direct sur les 5 sites, en évitant les files d’attente connues l’an passé. Par ailleurs, il s’agit d’un accès unique, c’est-à-dire si on se rend au Musée des Douanes, pour déguster les vins étrangers, on ne pourra pas y revenir par la suite. Toutefois, ceux qui ont pris un pass sur 2 jours pourront aller partout durant ces deux jours, c’est sans limite. Mais cela ne représente que 5 % du visitorat. Dans tous les cas, la situation va s’améliorer. »

Côté Châteaux souhaite une bonne réussite à cette nouvelle édition et va vous proposer durant ce week-end quelques gros plans sur cette 5e édition.

A lire également l’article de Terre de Vins : [Bordeaux Tasting J-1] Préparez bien votre visite !

Bordeaux Tasting : Samedi 10 décembre de 10h à 19h  et Dimanche 11 décembre de 10h à 18h.
Le site principal est toujours le Palais de la Bourse (17 Place de la Bourse, Bordeaux), mais l’événement se déploie sur 4 autres sites : Musée des Douanes, Le Gabriel, la Bulle place de la Bourse, et l’espace Saint-Rémi. 

La billetterie est située Place Jean Jaurès, derrière la Place de la Bourse.

09 Oct

Bordeaux Tasting fête ses 5 ans, les 10 et 11 décembre, avec un festival des grands vins sur 5 sites

Bordeaux Tasting 2016 voit encore plus grand : 5 ans et 5 sites pour le Festival des grands vins initié par Terrre de Vins. Cette année, Bordeaux Tasting ouvre un nouveau lieu, crée une boutique éphémère et stoppe les files d’attente. Elle est pas belle la vie ?

La Bulle des Extra-terriens avec les Bordeaux et Bordeaux Sup lancée en 2015 © jps

La Bulle des Extra-terriens avec les Bordeaux et Bordeaux Sup lancée en 2015 © jps

UN RENDEZ-VOUS CULTUREL

Le vin est culturel. Le déguster est une fête. Autour du thème culture et vin, Bordeaux Tasting associe au sein du Palais de la Bourse la dégustation des plus grands vins et champagnes à des concerts lyriques. En cette période, favorable à l’achat des cadeaux de Noël et aux belles bouteilles de réveillon(s), ces deux journées proposent aux dégustateurs novices ou chevronnés de découvrir ou redécouvrir une centaine de grands vins de Bordeaux, des Champagnes de talent, parmi lesquels de prestigieuses maisons venues de Reims ou d’Epernay, mais aussi de grands vins invités venus des autres vignobles de France (Bourgogne, Rhône, Alsace, Loire) et du monde (Japon, Maroc, Chili…).

Rodolphe Wartel, directeur de Terre de Vins © JPS

Rodolphe Wartel, directeur de Terre de Vins et organisateur de ce 5e Bordeaux Tasting © JPS

UN BORDEAUX TASTING PLUS GRAND

Après avoir surpris l’an dernier avec la création de la bulle des extra-terriens place de la Bourse et l’ouverture d’un site de dégustation dans les salons du Musée National des Douanes, la 5 ème édition de Bordeaux Tasting sera marquée par 3 nouveautés.

  • 1 ère nouveauté : Espace Saint-Rémi… le cinquième lieu Située en proximité du site, l’ancienne église Saint-Rémi accueillera les Champagnes et une exposition de photos réalisée par le photographe de Terre de vins spécialiste de la Champagne, Michaël Boudot.
  • 2 ème nouveauté : La boutique « Badie pour Bordeaux Tasting » … ouverte uniquement pendant le festival En libre accès, cette boutique était particulièrement attendue par les visiteurs de Bordeaux Tasting, désireux de pourvoir acheter sur place leurs vins coups de cœur dégustés.
  • 3 ème nouveauté : Un accès au site repensé… pour plus de fluidité La carte magnétique arrive aux entrées, pour en finir avec les files d’attente qui témoignaient du succès de la manifestation mais freinaient l’accès au site. Afin de fluidifier l’entrée des visiteurs, les réservations devront être effectuées préalablement sur internet, supprimant ainsi les ralentissements dûs à l’enregistrement des personnes.
Lionel Lateyron (crémants Lateyron), Sylvie Courselle (château Thieuley) entre Lionel Lateyron (crémants Lateyron) et Hervé Grandeau (château Lauduc), dans leur bulle © Jean-Pierre Stahl

Lionel Lateyron (crémants Lateyron), Sylvie Courselle (château Thieuley) et Hervé Grandeau (château Lauduc), dans leur bulle en 2015 © Jean-Pierre Stahl

La carte magnétique pré-enregistrée sera à retirer sur site :

 carte-pass 1 jour (donnant durant 1 jour accès 1 fois à chaque lieu) 25€ ou 27€ avec 1 an d’abonnement au magazine Terre de vins (6 numéros),

 carte-pass 2 jours (donnant durant 2 jours accès à tous les lieux autant de fois que souhaité) : 49€ avec 1 an d’abonnement au magazine Terre de vins (6 numéros). Redéploiement des pôles de dégustation

L’événement se déploiera sur 5 sites à proximité de la Place de la Bourse :

Palais de la Bourse : il accueillera les grands Bordeaux, les Cognacs, la boutique « Badie pour Bordeaux Tasting » (rez-de-chaussée) – les grands vins invités, l’Ecole du vin de Bordeaux et ses ateliers (1er étage) – Master class.

Musée National des Douanes : espace ouvert aux grands vins étrangers, avec une quinzaine de pays présents.

La bulle des extra-terriens : une sélection de 12 pépites de Bordeaux & Bordeaux Supérieur retrouvent leur place dans la bulle, très fréquentée dès sa création en 2015.

Restaurant Le Gabriel : dix grands pomerols de Pomerol Séduction y tiendront un espace dégustation.

Espace Saint-Rémi : l’ancienne église accueillera un beau plateau réunissant 20 champagnes de maisons et de vignerons.

A VOS TABLETTES

Samedi 10 décembre de 10h à 19h. Dimanche 11 décembre de 10h à 18h. Réservations ouvertes sur www.terredevins.com Plusieurs catégories de places sont mises en vente :  PASS 1 JOUR, samedi OU dimanche, 25 € ou 27 €  PASS 2 JOURS, samedi ET dimanche, 49 € Voir détail de l’offre sur www.terredevins.com  A VENIR : PASS MASTER CLASS, samedi OU dimanche, donnant accès aux 5 sites de Bordeaux Tasting et à l’une des 6 Master Class de prestige organisées pendant le week-end. Attention, ces places donnent un accès unique à chacun des 5 sites de l’événement.

13 Déc

Bordeaux Tasting remporte l’élection du coeur : « mieux qu’un vote de confiance, un véritable plébiscite » avec plus de 7000 visiteurs

Côté châteaux vous avait donné en primeur la tendance hier, son sondage est confirmé. Bordeaux Tasting 2015 est un nouveau succès, un record de fréquentation jamais égalé. Environ 1000 visiteurs de plus que l’an dernier.

Un record de fréquentation, surtout pour la journée de samedi © Jean-Pierre Stahl

Un record de fréquentation, surtout pour la journée de samedi © Jean-Pierre Stahl

Histoire de mettre tout le monde d’accord, pour cette manifestation droite et gauche étaient réunies, les deux rives de Bordeaux et 120 propriétés étaient présentes. Et même si  12 vins étrangers (Italie, Espagne, Liban…) ont su se faire apprécier dans le nouvel espace au Musée de la Douane, les Français étaient largement majoritaires avec d’autres régions viticoles représentées et ces 20 maisons de Champagne au 1er  étage du Palais de la Bourse.

Un plateau relevé pour ces Matserclass avec Gérard Basset meilleur sommelier du monde, Hubert de Boûard (Angelus), Gérard Perse (Pavie) et Rodolphe Wartel © JPS

Un plateau relevé pour ces Masterclass avec Gérard Basset meilleur sommelier du monde, Hubert de Boüard (Angelus), Gérard Perse (Pavie) et Rodolphe Wartel © JPS

Des virgules musicales avec l'Opéra de Bordeaux au balcon © JPS

Des virgules musicales avec l’Opéra de Bordeaux au balcon © JPS

C’est donc un véritable plébiscite qu’a recueilli la 4e édition de « Bordeaux Tasting » et avec ses 180 grands vins soumis au vote de quelque 7000 visiteurs, soit 1000 de plus que l’an dernier.

Les organisateurs ont fait preuve d’imagination en créant cette année 4 spots de dégustation sur la place de la Bourse, avec notamment cette fameuse bulle éphémère où 13 Bordeaux et Bordeaux Supérieur ont pu être appréciés des amateurs de vins, avec aussi les 8 crus de Pomerol dégustés au Gabriel, et puis il y avait aussi cette innovation notable avec la présence de 13 Cognac au Palais de la Bourse.

Rodolphe Wartel, directeur de Terre de Vins © JPS

Rodolphe Wartel, directeur de Terre de Vins © JPS

Au-delà de la fréquentation qui fut remarquable, ce qui réjouit « Terre de vins », c’est de constater que notre volonté d’ouvrir « Bordeaux Tasting » fut également un succès », Rodolphe Wartel directeur de Terre de Vins.

Bordeaux Tasting 2015 084Et de continuer l’analyse: « Amateurs avertis, amis venus en bande, restaurateurs, dégustateurs solitaires ou en couple, ouvriers agricoles, sommeliers, journalistes… tous étaient animés du même esprit de découverte face à une proposition élargie. Disposer de quatre espaces de dégustation et de deux points d’accueil nous ont donné une capacité d’accueil fluidifiée, une respiration et un confort de dégustation accrus. »

Sylvie Cazes faisait déguster château Chauvin en Saint-Emilion © jps

Sylvie Cazes faisait déguster château Chauvin en Saint-Emilion © jps

Le succès de « Bordeaux Tasting » doit également beaucoup à l’organisation mise en place en amont de la manifestation et sur les sites du festival : 12000 verres Riedel mis à la disposition des visiteurs, 90 sommeliers et élèves sommeliers du Lycée d’hôtellerie et de tourisme de Gascogne ont été mobilisés au service du traitement de 4000 bouteilles dégustées, l’Ecole du Vin du CIVB a dispensé toutes les 45 mn des cours d’initiation à la dégustation, 300 personnes dont 195 sur les deux jours de « Bordeaux Tasting » sont intervenues pour gérer le service, la restauration, la sonorisation, le programme artistique (artistes lyriques, musiciens, etc…)

Fonegna, Lyta et Priscille ont animé les dégustations de champagnes avec leur groupe "Fonegna Gospel" © JPS

Fonegna, Lyta et Priscille ont animé les dégustations de champagnes avec leur groupe « Fonegna Gospel » © JPS

Un grand Bravo de Côté Châteaux, et à l’année prochaine pour de nouvelles surprises !

20 maisons de Champagne à découvrir au Palais de la Bourse © JPS

20 maisons de Champagne à découvrir au Palais de la Bourse © JPS

Bordeaux Tasting 2016, ce sera les 10 et 11 décembre.

Et si vous souhaitez revivre Bordeaux Tasting c’est sur www.terredevins.com ou sur Côté Châteaux.

A Bordeaux Tasting, certains n’hésitent pas à aérer leur vin

Présent pour ce 4e Bordeaux Tasting, Olivier Caste a fait découvrir son concept plutôt innovant OptiWine de nano-aération des molécules du vin. Un résultat étonnant qui permet au vin de s’ouvrir doucement et de se révéler.

Mathieu de Boüard et Olivier Caste © JPS

Mathieu de Boüard et Olivier Caste © JPS

Au Palais de la Bourse, Olivier Caste était sur le stand de « la Fleur de Boüard » avec Mathieu de Boüard pour faire découvrir son concept. Car ce Château est le premier à officialiser son partenariat et placer son logo sur les bouchons d’Optiwine. D’autres châteaux sont aussi en pointe avec Olivier Caste comme La Fleur Cardinale ou Léoville-Poyferré.

« Grâce à un procédé unique au monde et breveté, Optiwine permet de réveiller en douceur par une nano-aération les molécules du vin… Optiwine sert à ouvrir le vin.  La méthode a été mise au point après avoir observé qu’un grand nombre de molécules gustatives restaient inexploitées à la dégustation lors d’une aération du vin traditionnelle. De nombreuses dégustations comparatives ont été effectuées sur plus de 300 vins pour développer et affiner le produit. Avant d’exposer le vin à une forte dose d’oxygène dans le verre, la méthode Optiwine de nano-aération y apporte ainsi une quantité jusqu’à 100 fois moins élevée. Le vin est sublimé avec cet aérateur : le nez s’exprime finement, la bouche s’est harmonisée, la texture est amplifiée, la magie du vin est à son sommet.«  selon Olivier Caste.

A tester, c’est surprenant.

A Bordeaux Tasting, les grands crus classés de Graves remettent leur chèque en solidarité avec les victimes des attentats

Instant d’émotion aujourd’hui à Bordeaux Tasting où les propriétaires de grands crus classés de Graves se sont recueillis un genou à terre en hommage aux victimes des attentats de Paris, le 13 novembre dernier.  Ils ont remis un chèque de plus de 10000 euros résultat de la vente de double-magnums donnés.

Aux côtés de Rodolphe Wartel de Terre de Vins, organisateur de Bordeaux Tasting, Jérôme Bonie remet le chèque de 10100€ © Noëlle Arnault

Aux côtés de Rodolphe Wartel de Terre de Vins, organisateur de Bordeaux Tasting, Jean-Jacques Bonnie remet le chèque de 10100€ © Noëlle Arnault

Par respect, humilité, compassion et aussi pour dire la que la France est solidaire, les grands crus classés de Graves et de Pessac-Léognan avaient décidé de vendre 14 double-magnums au profit de victimes des attentats avec IdealWine. Un mois jour pour jour après cet effroyable carnage qui a ensanglanté la capitale et meurtri de nombreux concitoyens, ils viennent de remettre un chèque au profit des victimes de ces attentats.

© Malartic-Lagravière

Jean-Jacques Bonnie, Stéphane Carrier, Christine Lurton, Olivier Bernard, Trsitan Kressman, Bernard Magrez, les propriétaires de crus classés de Graves © Malartic-Lagravière

 

Aujourd’hui, ils ont donc remis un chèque de 10100 euros à la Fondation de France (   ), le résultat de cette vente sur internet, chèque qui parviendra aux victimes et familles de victimes des attentats.