10 Mar

Retour sur Vinexpo New-York : une deuxième édition prometteuse

Après un Vinexpo 2018 qui avait jeté les bases d’un nouveau salon à New-York, cette édition 2019 confirme que Vinexpo s’impose comme le 1er salon international en Amérique du Nord exclusivement dédié aux professionnels des vins et spiritueux. Un succès confirmé avec la présence de 3000 professionnels issus de 40 States US et de 7 provinces canadiennes.

© Vinexpo s’affichait dans Manhattan et aux abords du Javits Convention Center (à droite)

Le 2e Vinexpo New-York, version dépoussiérée, s’est tenu lundi 4 et mardi 5 mars au Jacob K. Javits Convention Center.  Un Vinexpo New York qui a rassemblé plus de 400 exposants de 26 pays et 3 000 professionnels des vins et spiritueux (importateurs, distributeurs, grossistes, acheteurs et spécialistes du e-commerce). Un salon qui avait comme vocation d’être « une plateforme majeure de rencontres d’affaires accompagnées d’un programme de conférences de haut niveau ».

 « C’était notre deuxième participation à Vinexpo New York et une fois de plus nous avons été très satisfaits de la qualité des acheteurs et du nombre de rendez-vous réalisés », selon Lientjie McLachlan, de Robinson and Sinclair, exposant d’Afrique du Sud. « Grâce au service des One to Wine Meetings, et à notre préparation en amont, nous avons enchaîné des rendez-vous très productifs pendant les deux jours du salon. Et au vu des résultats obtenus cette année, nous savons déjà que nous serons de retour à Vinexpo New York en 2020. »

Pour Cédric Duquenoy, directeur commercial chez LGI Wines en France : « « C’était formidable de voir l’évolution de l’événement cette année, on y a rencontré encore plus de clients et d’importants détaillants. »

« C’est un marqueur important pour nous qui souhaitons continuer d’investir le marché nord-américain. Je crois au concept proposé par Vinexpo, il n’existe pas de tel marché du vin américain et New York est un excellent choix de surcroît. Nous serons là l’année prochaine c’est certain ! »

Nous sommes ravis des résultats de Vinexpo New York cette année. Cela confirme l’élan que nous avions ressenti à la suite du lancement inaugural l’année dernière », Mathieu Vanhalst, directeur commercial de Vinexpo.

Les stands des Vins de Bordeaux à Vinexpo NY© Vinexpo -AC

Et de compléter : « Son succès témoigne des efforts conjugués des équipes de Vinexpo et de Diversified, et de l’importance sans cesse croissante du marché nord-américain dans l’industrie mondiale des vins et spiritueux. »

Armelle Cruse y était en tant qu’ambassadrice des Crus Bourgeois © Vinexpo

UN PROGRAMME DE 6 CONFERENCES BIEN REMPLI

  • 6 conférences ont été concentrées sur les 2 après-midis avec notamment « le changement climatique et son impact sur l’industrie du vin », animée par John P. Holdren, ancien conseiller de l’administration Obama et Professeur de politique environnementale à l’Université de Harvard.
  • D’autres experts ont pu débattre sur « les technologies émergentes dans l’industrie du vin et des spiritueux », « les tendances du marché américain » ou « l’exploration étonnante de la perception du vin par les hommes et par les femmes. »

DES MASTERCLASSES INTERESSANTES

9 masterclasses étaient organisées, avec notamment comme thèmes « une plongée au cœur du grenache » et « l’influence de la forme du verre sur la dégustation du vin ».

« WOW! » POUR LES VINS BIO 

C’était la Nouveauté de ce Vinexpo New York 2019. A l’instar de Vinexpo 2017 à Bordeaux, un espace était dédié à WOW! (pour World of Organic Wines). Plus de 20 producteurs de vins bio ou biodynamiques de cinq pays ont fait dégusté leur production

Le stand Bernard Magrez à Vinexpo New-York @ Vinexpo AC

ET BIEN D’AUTRES NOUVEAUTES

  •  Une classe éphémère du WSET (Wine & Spirit Education Trust),
  • la mise en avant de producteurs locaux parrainés par la New York Wine & Grape Foundation,
  • le bar de dégustation du Wine Spectator 90+ présentant des vins ayant obtenu un score supérieur ou égal à 90 points lors des dégustations à l’aveugle du Wine Spectator,
  • la présentation des vins biodynamiques reconnus par La Renaissance des Appellations.

La forte fréquentation et la qualité des participants de Vinexpo New York 2019 démontrent qu’en un an le salon international s’est imposé comme un événement incontournable pour les principaux acheteurs et décideurs du marché américain des vins et spiritueux. », Mary Larkin, présidente de Diversified Communications, co-organisatrice.

Vinexpo annonce d’ores et déjà une 3e édition de Vinexpo New York 2020. Celle-ci se tiendra également au Jacob K. Javits Convention Center. Les dates sont déjà connues : les 2 et 3 mars 2020. Les visiteurs pourront s’inscrire dès septembre 2019. 

Avec Vinexpo.

04 Mar

Vinexpo New-York : c’est parti pour deux jours de salon en plein coeur de Manhattan

Le salon Vinexpo New-York, 2e du genre, a ouvert ses portes aujourd’hui au Javits Convention Center, comme l’an dernier.

409 exposants représentant 26 pays. Au programme, des rencontres et tastings avec des vignerons français et d’autres pays, pour de nombreux cavistes ou restaurateurs de la grosse pomme. Nouveauté WoW, pour les World Organic Wines.

Ouverture il y a quelques heures de © Vinexpo New-York au Javits Convention Center

Ce sont deux jours, mais deux jours intenses de rencontres, dégustations et réunions d’affaires (one to wine meetings), 6 conférences  et 9 master classes réservées aux professionnels du vin et des spiritueux. Un salon organisé par Vinexpo avec Diversified  Communications, dont la Présidente Mary Larkin avait déclaré avant l’ouverture : « Après le succès remarquable de Vinexpo 2018, nous sommes ravis de renouveler notre partenariat avec Vinexpo et d’accueillir une nouvelle fois la filière des vins et spiritueux sur le premier marché de consommation de vin au monde. »

Parmi les exposants de Vinexpo New-York, les grands pays producteurs de vin au monde comme la France, l’Italie, l’Espagne, l’Argentine, le Chili, l’Afrique du Sud, l’Allemagne, l’Autriche, la Suisse, le Portugal, la Russie et bien sûr les Etats-Unis. Pour cette édition, pour la 1ère fois, Chine, Serbie et Roumanie se sont joints au salon. « Se développer sur le marché américain est plus que jamais une priorité », selon Christophe Navarre, le Président du Conseil de Surveillance de Vinexpo;  « avec une liste d’exposants de plus en plus importante, Vinexpo NY représente la meilleure opportunité pour les acheteurs et influenceurs de rencontrer des centaines de producteurs internationaux sur un seul et même lieu », précisait-il fin 2018.

Pour Marion Reculet du château le Camplat, une petite propriété à Saint-Mariens en Gironde et en appellation Blaye Côtes de Bordeaux :

C’est ma première fois aux USA, je trouve les Américains assez exigeants et très connaisseurs , plutôt à l’affût de nouveautés », Marion Reculet du château Le Camplat.

Marion Reculet château Le Camplat avec Cyril Noel de Château Tour Saint Germain en ce 4 mars à Vinexpo New-York

Et de poursuivre : « même si la a fréquentation n’est pas extraordinaire, je dirais que les contacts sont intéressants Mais je n’ai pas de comparaison par rapport à l’année dernière car je n’y étais pas. On organise une masterclass demain où on attend une centaine de personnes avec un sommelier très apprécié ici… » On sent Marion Reculet heureuse de cette expérience qui sans doute devrait déboucher pour elle sur de nouveaux contrats.

Cette année, la grande nouveauté c’est « WOW ! World of Organic Wines », un concept lancé il y a deux ans à Bordeaux, qui est testé pour la 1ère fois sur le continent américain. 24 producteurs en bio et biodynamie participent à ce Vinexpo New-York. Ce n’est pas un hasard car 30% des consommateurs de vin aux States se disent intéressés par ces vins bio…

Si les Français sont venus en « nombre » avec 137 producteurs, ils sont suivis par les Espagnols avec 64 domaines, puis 37 Italiens, 29 Américains et 25 Autrichiens. 

Pour cette édition, 90% d’Américains sont attendus, 10% d’étrangers, une première journée où les visiteurs ont découvert une jolie pellicule blanche ce matin sur Manhattan avec la neige tombée la nuit dernière, neige qui n’a pour autant pas empêché les Américains et New-Yorkais de venir sur ce nouveau Vinexpo New-York.

11 Jan

Guillaume Deglise : un nouveau challenge pour l’ancien directeur de Vinexpo, à la tête de la Maison Albert Bichot

C’est un nouveau départ. Un rebond pour l’ancien directeur général de Vinexpo. Guillaume Deglise prend la direction générale de la Maison Albert Bichot à Beaune.

© Guillaume Deglise, le nouveau DG de la Maison Albert Bichot

Guillaume Deglise a retrouvé une nouvelle chapelle : la maison Albert Bichot, une grande maison de Bourgogne, familiale fondée en 1831. Albert Bichot, ce sont 105 hectares de vignes, réparties sur 6 domaines dans les plus belles appellations de Bourgogne, mais également une expertise en tant que négociant-vivificateur et éleveur. Guillaume Deglise succède ainsi à Benoit de Charrette, qui dirigeait cette Maison depuis 27 ans, aux côtés d’Albéric Bichot président du Directoire.

C’est une chance d’intégrer la Maison Albert Bichot, au moment où l’entreprise connaît une croissance dynamique de ses activités opérationnelles et commerciales. Je suis impatient de relever de nouveaux défis aux côtés des équipes de la Maison », Guillaume Deglise.

Originaire de Lorraine, Guillaume Deglise revient sur des terres bourguignonnes qui ne lui sont pas étrangères; en effet, il a fait ses premières armes là-bas, diplômé de l’Ecole Supérieure de Commerce de Dijon. Sa première partie de carrière était effervescente, en Champagne, chez Bollinger puis Laurent-Perrier.

Guillaume Deglise s’est fait une stature internationale à la tête de Vinexpo en tant que directeur général de 2013 à 2018, réussissant un virage plus moderne pour ce salon mondial du vin et des spiritueux, dont la création par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bordeaux remonte à 1981 et qui manquait commençait à manquer de souffle.

Guillaume Deglise, DG de Vinexpo, de 2013 à 2018 © Jean-Pierre Stahl

Il a su impulser un nouvel élan, avec des rencontres plus professionnelles, remodeler le salon de Bordeaux, booster celui de Hong-Kong et mettre en place Tokyo, New-York, et Vinexpo Expoler qui sillonne les grandes régions viticoles mondiales. Lors du dernier Vinexpo 2017, il avait avec ses équipes tiré les enseignements (notamment face à la canicule) en avançant la date du prochain salon au mois de mai (le prochain est prévu à Bordeaux du 13 au 16 mai ), en créant un deuxième salon en France à Paris (en alternance avec celui de Bordeaux) en janvier 2020 pour contrer ProWein en Allemagne. ProWein, cet ogre allemand qui continue à attirer toujours de plus en plus de monde, 60 000 visiteurs l’an dernier, alors que Vinexpo a vu sa fréquentation s’effriter quelque peu à 40 000 visiteurs lors de l’édition 2017.

Pour Alberic Bichot : « en ce début d’année 2019, nous écrivons un nouveau chapitre pour notre entreprise. Je rends hommage à Benoît de Charrette avec lequel j’ai formé un tandem efficace et complice pendant toutes ces années.Je me réjouis d’accueillir Guillaume Deglise dans notre maison familiale. Sa vision internationale sera essentielle pour la poursuite du développement de l’entreprise. »

Félicitations à Guillaume Deglise pour ce nouveau défi qu’il va sans nul doute réussir à relever et comme on dit « good luck ».

18 Sep

« Vinexpo, c’est Bordeaux ! Bordeaux, c’est Vinexpo ! » : mobilisation générale pour un salon qui se relance

Cette petite phrase a été lancée ce matin par Alain Juppé (qui veut bien céder ses droits d’auteur…). Vinexpo tenait en fait une conférence de presse au Palais de la Bourse pour redorer l’image du salon mondial du vin et des spiritueux qui connait un léger effritement de fréquentation ces dernières années, face à la concurrence de ProWein en Allemagne. Vinexpo a été avancé en mai, ce salon qui fêtera sa 20e édition se tiendra du 13 au 16 mai 2019 avec des nouveautés.

« Tous ensemble, tous ensemble… » pour Vinexpo Bordeaux © JPS

L’heure est à la Mobilisation de tous : ville de Bordeaux, métropole, CCI, Région et Centre des Congrès et Expositions, mais aussi l’Office de Tourisme. Et pour relancer Vinexpo Bordeaux, une belle photo de l’ensemble des acteurs trinquant au vin de Bordeaux, ça parle au monde entier. Il faut dire que ces derniers temps, une rumeur persistante, ou une fake-news, laissait planer le doute sur la tenue de ce salon mondial du vin et des spiritueux en 2019 (Côté Châteaux vous avait rassuré en exclusivité cet été). Vinexpo Bordeaux se tiendra bien du 13 au 16 mai prochain avec des nouveautés.

Patrick Seguin, président CCI Bordeaux Gironde, pdt du directoire de Vinexpo et Christophe Navarre Pdt du Conseil de Surveillance de Vinexpo © JPS

On espère que le bashing, c’est terminé parce que on a un peu souffert de cette mauvaise image de dire Vinexpo Bordeaux risque de ne pas exister. C’est totalement faux. Vinexpo Bordeaux est bien parti ! Vinexpo Bordeaux 2019 sera une belle manifestation avec des nouveautés et un symposium mondial » Patrick Séguin Président de la CCI de Bordeaux

Outre le salon au parc des expositions où l’on espère le retour des grandes maisons de champagne et de cognac, une grande dégustation ouvert au public se tiendra place de Bourse le 12 mai, il y aura aussi les dîners du palais les 13 et 14 mai pour les exposants et leurs clients, une plus grande place sera aussi accordée aux petits viticulteurs à qui la région viendra en aide pour pouvoir être présents. Pour donner un coup de jeune, le Hall 2 entièrement reconstruit, sur 14000 m2, sera opérationnel pour la 1ère fois pour Vinexpo.

 Un nouveau hall flambant neuf sera prêt en 2019, c’est un gros investissement, avec la rénovation du hall 2 (et plus tard du hall 1), ce sont 60 millions d’investissements », Alain Juppé Maire de Bordeaux.

Alain Rousset, le Président de la Région Nouvelle-Aquitaine, souhaite lancer un message fort, à l’occasion de ce Vinexpo, sur la sortie des pesticides.

Alain Rousset veut donner un message fort: sortir des pesticides © JPS

Sortir des pesticides, cela doit être l’ADN de la région, on est la première région agricole d’Europe, donc il faut qu’on mette tous les moyens là-dessus », Alain Rousset Président de la Région Nouvelle-Aquitaine.

Et de compléter : « ce soir, je rencontre le Président de la République et je vais lui proposer de nouveau d’être la région phare su cette transition environnementale… »

Autre grand moment, le Symposium Vinexpo sera un échanges avec des intervenants d’un calibre mondial sur l’impact du changement climatique sur la filière vins et spiritueux.

La team Vinexpo compte 25 salariés présents sur plusieurs continents © JPS

Plus de 40000 visiteurs de 150 pays sont attendus du 13 au 16 mai pour ce nouveau Vinexpo Bordeaux avec plus de 2000 exposants, selon le président Christophe Navarre les inscriptions vont bon train. Quant au directeur général tant attendu, il faudra encore attendre, on ne remplace pas un DG que l’on peut aussi considérer CEO pour faire beau, comme cela. Guillaume Deglise devrait être remplacé prochainement, en tout cas le message est clair « la Maison Vinexpo est tenue ». Pour l’heure, Laurent Maupilé, ancien directeur de Bordeaux Grands Evénements (qui organise Bordeaux Fête le Vin) a rejoint les organisateurs pour mettre un peu d’huile dans les rouages pour servir d’intermédiaire entre tous les partenaires, dans le but de réussir le prochain Vinexpo Bordeaux.

Regardez le reportage de Jean-Pierre Stahl et Marc Lasbarrères :

13 Juil

Stop aux rumeurs infondées ! Vinexpo se tiendra bien à Bordeaux du 13 au 16 mai 2019

C’est une rumeur, une fake news, qui court et qui voudrait qu’il n’y ait pas Vinexpo Bordeaux en 2019. Anne Cusson, la directrice de communication de Vinexpo vient ce matin de la démentir auprès de Côté Châteaux. Il y aura bien Vinexpo Bordeaux en 2019 car c’est « le navire amiral du groupe ». 

En 2017, Vinexpo Bordeaux avait innové avec WOW, les World Organic Wines, dans le Hall 3 du parc des expositions © JPS

S’il y a bien un sport où le gaulois est champion du monde, c’est le « bashing » ou plutôt « l’auto-bashing ». On a connu le French Bashing à une époque, lancé en 2003 par nos amis Américains (du fait de la position française différente sur l’Irak), idem avec les essais nucléaires relancés par Jacques Chirac en 1996, le Bordeaux Bashing par toute une série d’acteurs mondiaux du monde du vin et par Cash Investigation (au sujet des traitements avec pesticides), voici maintenant un Vinexpo Bashing qui débuterait… Allons, soyons sérieux !

Anne Cusson, directrice de la communication de Vinexpo, est formelle : « la rumeur de la non-tenue de Vinexpo à Bordeaux en 2019 est infondée. C’est une rumeur incompréhensible ».

Vinexpo Bordeaux a toujours été le vaisseau amiral du groupe Vinexpo, le plus important salon, c’est une opportunité économique qu’on ne peut pas laisser partir », Anne Cusson, Vinexpo.

On voit mal un Alain Juppé qui a toujours soutenu la filière vin à Bordeaux, lançant il y a 20 ans la Fête du Vin, en alternance avec Vinexpo Bordeaux, laisser faire une chose pareille. Le maire de Bordeaux a toujours défendu bec et ongle ce salon à Bordeaux, montrant même beaucoup de chauvinisme à de multiples reprises.

On voit mal aussi la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bordeaux, actionnaire majoritaire, laisser filer un tel filon, alors que « ce salon compte énormément pour la région et pour toute l’économie locale. La CCI ne peut pas laisser passer cette rumeur infondée,  » poursuit Anne Cusson.

Ce qui est sûr c’est que Vinexpo Bordeaux a été avancé, selon le souhait commun de Guillaume Deglise, l’ancien DG de Vinexpo, et de Patrick Seguin, président de la CCI de Bordeaux : « les dates ont été avancées du 13 au 16 mai 2019 », cela pour se positionner plus tôt dans le calendrier des salons, mais aussi pour régler le problème, vécu en 2017, de possible canicule en juin. Par ailleurs, Anne Cusson me confirme aussi la tenue du nouveau salon Vinexpo à Paris : « du 13 au 15 janvier 2020, avec un positionnement différent, plus axé sur les CHR (cafés, hôtels et restaurants), mais aussi sur les spiritueux. »

Vinexpo reste le plus important salon du groupe, avec plus de 40000 visiteurs, venus de 150 pays, les objectifs restent les mêmes, de conserver Vinexpo et de le maintenir à sa taille actuelle.

Certes, Guillaume Deglise a quitté la direction générale, mais va être remplacé, c’est en septembre que son successeur nous sera présenté. Il avait mis en place avec son équipe de nombreuses nouveautés et redonné un nouvel élan qui va continuer à porter ses fruits. Certes, il y a la concurrence de ProWein à Dûsseldorf en Allemagne qui rassemble plus de monde au mois de mars, mais c’est bien pour contrer ce salon que Vinexpo Paris a été lancé en janvier les années paires et que Bordeaux a été avancé les années impaires. Certes, quelques vignerons ou acteurs du monde du vin entretiennent aussi ces critiques sur Vinexpo Bordeaux, mais à force de critiquer, ils se tirent peut-être eux-même une balle dans le pied. Car s’il n’y avait plus de Vinexpo Bordeaux, on parlerait moins de Bordeaux, le marché du vin étant mondial, le consommateur a tout loisirs de chercher ailleurs. A force de s’auto-flageller, sport bien gaulois, il en reste toujours des marques (ou des marks pour faire un clin d’oeil). Achtung, pas d’Anschluss avec les Allemands. Ils ont été éliminé de la Coupe du Monde non ? C’est comme si on disait que les Français n’aillaient pas être champions du monde. Cocorico, bon sang.

Non Vinexpo Bordeaux ne ferme pas, bien au contraire, Vinexpo Bordeaux donne rendez-vous à la planète vin et spiritueux du 13 au 16 mai 2019.

21 Juin

Guillaume Deglise : retour sur ses 5 ans passés à la tête de Vinexpo

Côté Châteaux a voulu retracer le parcours exemplaire de Guillaume Deglise, le directeur général qui a passé 5 ans à la tête de Vinexpo. Il a réussi à transformer et améliorer les différents salons Vinexpo, tant à Bordeaux qu’à Hong-Kong et à lancer Tokyo, New-York, ainsi que Paris. Il est l’invité exclusif de Côté Châteaux dans Parole d’Expert.

© Guillaume Deglise, l’ancien directeur général de Vinexpo

Jean-Pierre Stahl : « Guillaume, vous venez de quitter vos fonctions comme Directeur Général de Vinexpo. Un départ en beauté puisque vous avez organisé encore le dernier salon Vinexpo Hong-Kong qui a été une réussite, n’est-ce pas ? »

Guillaume Deglise : « Oui, une réussite aux dires de nos exposants qui ont fait beaucoup de business. Hong-Kong est une bonne destination pour la tenue d’un salon, Hong-Kong reste le « hub » du marché du vin en Asie et un marché très porteur. La fréquentation était plus importante qu’il y a deux ans, avec 17600 visiteurs, ce qui est extrêmement bien. On a eu 10% de plus de Chinois, ce qui correspondait aux attentes des exposants, et puis on a accueilli des pays en forte croissance comme le Vietnam, l’Indonésie, il y avait aussi le présence de pays du Moyen-Orient ou d’Afrique, ce qui laisse à penser que cet événement devient mondial, très attendu, avec bien sûr un centre de gravité asiatique.

JPS : « Vous avez passé 5 ans à la tête de Vinexpo, quelle empreinte pensez-vous avoir laissé ? »

Guillaume Deglise : « Je pense avoir fait bouger les lignes, dans un milieu très concurrentiel, où la plupart des salons perdent un certain nombre de visiteurs. J’ai été à l’origine d’une nouvelle structure, nous avons fait revenir des exposants qui ne venaient plus à Vinexpo. Nous avons aussi su dépasser notre rôle en communiquant sur l’avenir de la filière des Vins et Spiritueux à travers nos études, c’est devenu une entreprise déterminante dans l’univers du vin et des spiritueux ».

JPS : « Quelles ont été les grosses innovations ? »

Guillaume Deglise : « L’évolution s’est faite avec l’ouverture de Vinexpo New-York, de Tokyo et de Paris prévu en 2020; il y a eu aussi la création de Vinexpo Explorer (notamment en Autriche), et un succès rencontré aussi avec les World Organic Wines à Bordeaux et à Hong-Kong.

Il y a eu aussi plus d’attention dans l’organisation des masterclass et des conférences. C’est aussi cela la nouvelle patte de Vinexpo, on est monté gamme.

JPS : « Pensez-vous que Vinexpo Bordeaux va pouvoir continuer avec ProWein Düsseldorf qui prend de plus en plus d’ampleur ?

Guillaume Deglise : « Je pense que Vinexpo va pouvoir continuer et accroître son influence en Europe ; cela passe par une stratégie décrétée il y a quelques mois avec un salon Vinexpo chaque année, avec la tenue du salon de Bordeaux au mois de mai plus tôt, et d’un autre salon à Paris, tous les 2 ans. (en janvier et en alternance avec Vinexpo Bordeaux). L’idée, c’est de contrer ainsi nos concurrents avec plus de pertinence dans le calendrier des manifestations de Vins et Spiritueux.

JPS : « Quelle est votre plus grande fierté et votre plus grand regret ? »

Guillaume Deglise : « Ma plus grande fierté, c’est d’avoir démontré que Vinexpo n’est pas seulement qu’une organisation de salon, mais une entreprise qui a du poids. Avoir aussi fédéré autour de moi des idées et une équipe performante et motivée. »

« Le regret, c’est qu’on est dans un métier où on doit aller très très vite. Plus vite que certains. j’aurais aimé qu’on aille encore plus vite, car l’entreprise avait pris quelques années de retard, et nous n’avions pas d’autre choix que d’apporter des changements. »

JPS :  » Quel avenir pour vous à présent ? »

Guillaume Deglise : « Mon avenir  va être de revenir dans le monde du vin dont je suis issu. J’ai passé 5 ans formidables à Vinexpo, découvert beaucoup de régions viticoles de France et à l’étranger. Cela m’a permis d’étendre mon réseau d’acheteurs, de producteurs, de négociants, et de journalistes. »

« Ce que je recherche, c’est reprendre un poste à responsabilités dans le monde du vin et faire profiter une entreprise de mon expérience. »

Côté Châteaux tient à saluer le panache, l’esprit d’initiatives et ce sens de la juste mesure dans la mise en perspective de Vinexpo tant à Bordeaux qu’à l’étranger. Guillaume Deglise a contribué à son rayonnement tant en Europe qu’à l’international. Félicitations Guillaume.

 

31 Mai

Vinexpo Hong-Kong : 20 ans et un salon désormais majeur en Asie

Vinexpo Hong-Kong a démontré qu’il était « le King-Kong du salon des vins et spiritueux en Asie ». Pour ses 20 ans, il a une fois de plus démontré la qualité de son organisation, son professionnalisme et confirmé son leadership en Chine et en Asie.

Ouverture de Vinexpo Hong-Kong dont c’éait le 20e anniversaire le 29 mai © ©Phil-Labeguerie pour Vinexpo

Vinexpo Hong-Kong s’est tenu sur 3 jours du 29 au 31 mai et a démontré, s’il en était encore besoin, son grand professionnalisme, avec une « exigence de rester sur le « trade only« , ce qui a permis d’attirer un visitorat très qualitatif. 

Le salon a enregistré une fréquentation de 17500 acheteurs (+2% par rapport à 2016), avec une augmentation notable du visitorat chinois (+10%) qui reflète la consommation toujours en hausse en Chine qui devrait devenir en 2021 le 2e pays consommateur de vin au monde derrière les Etats-Unis et devant la France et atteindre selon Vinexpo 23 milliards de dollars d’ici 5 ans, ça fait rêver !

Une belle fréquentation à Vinexpo © Phil-Labeguerie pour Vinexpo

La région fait toujours preuve d’une belle santé et d’une formidable effervescence  avec 1465 exposants (+12% par rapport à 2016) issus de 30 pays, la présence des 305 nouveaux exposants, les 62 exposants de WOW! (World of Organic Wines), sans oublier l’Australie, pays à l’honneur (225 marques présentes) et la Chine (27 exposants)

 Vinexpo Hong Kong est une excellente plateforme pour rencontrer des importateurs de toute l’Asie-Pacifique, pénétrer de nouveaux marchés et renforcer ses positions auprès des influenceurs », Andreas Clark, Directeur général de Wie

Hong-Kong conserve sa position particulière et sa 2e place des pays visiteurs, ce qui confirme cette big city comme le Hub asiatique pour commercialiser et importer les vins du monde entier. Tawain, la Corée du Sud et l’Australie ont bien été présents ainsi que Singapour, la Thaïlande, le Vietnam ou la Malaisie qui continuent de croître

« Nous mettons tout en place pour offrir les meilleures prestations possibles et aider nos clients à atteindre leurs objectifs », Guillaume Deglise directeur général de Vinexpo.

Le Vinexpo Challenge © Joanna Margan pour Vinexpo

  • Durant ces 3 jours intenses, 50 conférences (dont une exceptionnelle sur le marché chinois), dégustations et masterclasses se sont succèdés avec des speakers et dégustateurs de renommée internationale.
  • Le Service « One to Wine Meetings » de Vinexpo : gros succès des rendez-vous d’affaires planifiés avec des contacts ciblés et qualifiés. 1 609 rendez-vous d’affaires organisés en trois jours, en plus de tous les autres rendez-vous pris directement sur les stands.
  • Le Grenache Day :  ce fut la fête et la mise en lumière de ce cépage international le 30 mai.
  • L’Australie pays à l’honneur, a fait le buzz: 225 marques australiennes, 26 masterclasses, une conférence sur la croissance des importations de vins australiens en Chine, des animations sur le stand Wine Australia et la Soirée The Blend.

Un coup de chapeau de Côté Châteaux à Guillaume Deglise, le directeur de Vinexpo, qui signait là son dernier salon à la tête de cette énorme structure qu’il a essayé de relancer avec de nombreuses idées novatrices. Côté châteaux y reviendra dans un prochain article.

Prochains  rendez-vous de Vinexpo :

Vinexpo New York : 4 et 5 mars 2019
Vinexpo Bordeaux : 13 au 16 mai 2019
Vinexpo Paris : 13 au 15 janvier 2020

29 Mai

Raccord au rouge : la Jurade de Saint-Emilion fait son show à Hong-Kong

Dédilé des Jurats, dîner divin, coupe des vins et dégustation des vins de Saint-Emilion…A Vinexpo Hong-Kong, pour le 20e anniversaire, on charme à tout va les Chinois.
Toges rouges et blanches, chapeau et ambiance Moyen-Âge: la Jurade de Saint-Emilion confrérie des vins de la Cité millénaire du Bordelais, a ripaillé ce week-end au « Nid d’oiseau » de Pékin, le stade des JO 2008, avec l’ambition de promouvoir ses crus en Chine.
« Qui sont ces gens? Des membres d’une Eglise chrétienne? », s’interrogent des passants chinois devant la cérémonie des membres de l’organisation bachique française, dont les tenues peuvent faire penser à celles de prélats catholiques.
Depuis 70 ans, la jurade intronise des personnalités chargées de promouvoir les vins de Saint-Emilion. Sa création remonte à 1199, lorsque l’Aquitaine était sous domination anglaise: elle réunissait alors des notables (« jurats ») de la commune, à qui Jean Sans Terre, roi d’Angleterre, avait concédé une certaine indépendance.
Parmi les membres connus et intronisés parmi la Jurade figurent des comédiens (Dany Boon, José Garcia, Julie Gayet), des chanteurs (Sting), des ex-sportifs (Eric Cantona) ou  encore des hommes politiques (Vladimir Poutine, François Baroin, Albert II de Monaco). Des Chinois ont également rejoint l’organisation ces dernières années. Dont l’une des actrices les plus populaires du pays: Zhao Wei (Vicky Zhao), intronisée membre
en 2012 et propriétaire du château Monlot à Saint-Emilion.
« Le but, c’est que dans leurs repas d’amis, dans leurs fêtes qu’ils font chez eux, les membres mettent à l’honneur nos vins », explique Jean-François Galhaud, président du Conseil des vins de Saint-Emilion, en enfilant sa robe rouge et son petit chapeau.
A côté du monumental stade olympique, il intronise lors d’une cérémonie solennelle une dizaine de nouveaux membres chinois — dont Zhang Guoli, un acteur très connu en Chine. Avant de faire servir à 300 personnalités locales du monde de la culture, du sport et des affaires un dîner arrosé de plusieurs crus de Saint-Emilion.
« J’ai rejoint la jurade car la France est un pays séduisant et que j’adore boire du vin », explique tout juste intronisée Yuan Zidan, scénariste
du feuilleton télévisé à succès « Ode to Joy » — le « Sex and the City chinois ». « Je vais parler des vins de Saint-Emilion à mes amis, dont beaucoup sont des sportifs connus. S’ils en boivent lors de fêtes, beaucoup de gens de notre milieu en boiront », assure Yan Dinan, ex-champion du monde de kickboxing, en recevant sa cape de membre.
La jurade s’est implantée à Pékin avec une « chancellerie » en 2014, dans l’espoir de relancer ses ventes. Une initiative payante: le volume de Saint-Emilion exportés en Chine a bondi de 52% sur un an en 2017, à 22,5 millions de litres.
« Pour les Bordeaux, la Chine est devenue le marché numéro un. C’est un potentiel de consommation fabuleux », note Jean-François Galhaud.
Les Chinois ont bu 1,46 milliard de litres de vin l’an passé — soit environ un par habitant. Actuellement 5e consommateur mondial, derrière les Etats-Unis, la France, l’Italie et l’Allemagne, le pays asiatique sera au 2e rang en 2021, selon Vinexpo, organisateur de salons internationaux.
« Au début, seule une élite fortunée achetait du vin. Auquel elle ne connaissait pas grand-chose. Elle achetait le pouvoir de l’étiquette, comme
d’onéreuses bouteilles de Lafite-Rothschild par exemple. Ça s’est arrêté brutalement après l’arrivée aux affaires de Xi Jinping » en 2013, souligne M. Galhaud, en référence à la campagne anti-corruption lancée par le président chinois. Les ventes de vins, perçus comme des produits de luxe trop ostentatoires, en avaient pâti. « Mais ça a ouvert la voie. Depuis, un nombre croissant de Chinois rejoignent la classe moyenne et beaucoup commencent à vraiment s’intéresser au vin. »
En quelques années, près de 150 domaines du Bordelais sont ainsi passés sous pavillon chinois.
Avec AFP
(Photos Vins de Saint-Emilion)

07 Mai

20 ans de Vinexpo Hong-Kong, le rendez-vous désormais incontournable en Asie du 29 au 31 mai

Vinexpo Hong Kong 2018 va fêter ses 20 ans. Du 29 au 31 mai,  ce rendez-vous est devenu incontournable dans l’univers des vins et spiritueux et va se tenir une nouvelle fois au Hong Kong Convention and Exhibition Center. Vingt ans de présence et d’influence dans la baie de Hong-Kong, véritable hub du commerce des grands vins en Extrême-Orient.

Pour ces 20 ans de Vinexpo Overseas, on va dénombrer 1400 exposants de plus de 30 pays, soit une hausse de 7,5% par rapport à 2016. Vinexpo Hong Kong connaîtra un programme inédit de conférences, de dégustations et de masterclasses, qui rassembleront dans le cadre de la ‘Vinexpo Academy’ les grandes personnalités du monde du vin et les acheteurs du continent asiatique.

L’AUSTRALIE PAYS A L’HONNEUR

Cette année, c’est L’Australie qui sera le pays à l’honneur. Plusieurs thématiques par jour seront déclinées, dont les différents styles de pinot noir australien, le chardonnay de Margaret River, la grande dégustation des ‘First Families of Wine’, le lancement des grands vins blancs de Penfolds ou encore la conférence sur la variété des terroirs australiens.

Le Chili, de son côté, mettra l’accent sur ses vins iconiques avec des masterclasses de Seña, de Clos Apalta et de Viña Almaviva qui célèbre également cette année son vingtième anniversaire.

L’Australie, pays à l’honneur pour cette 20e édition © de Vinexpo Hong-Kong

QUE D’ANNIVERSAIRES

L’Italie prévoit de nombreux événements, dont le Valpolicella 50 Anniversary tour, le lancement en exclusivité mondiale de Solaia 2015 avec le célèbre critique de vins James Suckling, les événements du guide Gambero Rosso dont le Tri Bicchieri ‘en primeur’ ou la masterclass de Debra Meiburg MW sur le prosecco. Le Chili, de son côté, mettra l’accent sur ses vins iconiques avec des masterclasses de Seña, de Clos Apalta et de Viña Almaviva qui célèbre également cette année son vingtième anniversaire.

LA FRANCE 1er PAYS EXPORTATEUR VERS LA CHINE

La France reste le 1er pays exportateur vers la Chine . Alors que l’Union des Grands Crus de Bordeaux présentera le millésime 2015, plusieurs dégustations sont également prévues avec les Crus classés de Graves et les Grands Crus Classés de St Emilion. Le Master Sommelier Yang Lu révélera les mystères des climats de Bourgogne, alors que sa consœur Sarah Heller MW parlera de la diversité des terroirs de la Vallée du Rhône.

UNE « CHINA MARKET CONFERENCE »

La « China Market Conference », rien de mieux pour se tenir au jus du marché chinois, elle se tiendra le premier jour du salon. Le panel d’experts rassemblés par Vinexpo donnera les tendances et les perspectives d’un marché qui deviendra à l’horizon 2021 le deuxième marché en valeur de la planète derrière les Etats-Unis.

LE GRENACHE DAY

Le mercredi 30 mai, Vinexpo Hong Kong mettra en valeur ce cépage d’origine espagnole à l’occasion du Genache Day, à travers de nombreuses conférences et dégustations où des grenaches de France, d’Australie, d’Espagne ou des USA seront présentés.

ENFIN LE VINEXPO CHALLENGE AVEC PAOLO BASSO

Les participants du salon pourront aussi s’entraîner à la dégustation à l’aveugle avec Paolo Basso, meilleur sommelier du Monde, à l’occasion du Vinexpo Challenge. Le vainqueur de ce concours ludique et professionnel repartira avec un magnum de Bollinger Grande Année 2007.

Avec Vinexpo

05 Avr

Guillaume Deglise quitte ses fonctions de directeur général de Vinexpo

C’est une nouvelle apprise ce matin dans le monde du vin. Guillaume Deglise va quitter son poste de directeur général de Vinexpo, à l’issue du salon Vinexpo Hong Kong, qui se tiendra du 29 au 31 mai. Anne Cusson, directrice de la communication de Vinexpo, lui rend hommage.

Guillaume Deglise, juste avant son départ pour Vinexpo New-York © Jean-Pierre Stahl

Guillaume Deglise était arrivé à Bordeaux en 2013, après avoir assumé les fonctions de responsable export chez Bollinger et DG de la filiale suisse du groupe Laurent-Perrier. Il avait pu suivre le salon Vinexpo Bordeaux en juin 2013, alors que Robert Beynat étant toujours en fonction. C’est en septembre 2013 qu’il avait pris officiellement la direction générale de ce gros navire lancé par la CCI de Bordeaux. L’objectif lui avait été fixé de redresser Vinexpo Bordeaux et de continuer à développer Vinexpo Hong Kong, le leader des événements du secteur des vins et spiritueux en Asie.  

Anne Cusson, la directrice communication tient à commenter pour Côté Châteaux :

Il fait un travail remarquable. Il a réussi un vrai repositionnement et une vraie relance de Vinexpo Bordeaux », Anne Cusson directrice communication Vinexpo

La team de Guillaume Deglise présentée en mai 2015 avant le nouveau salon Vinexpo de 2015 © JPS

Et d’ajouter : « il y a avec lui un vrai travail sur le contenu, les conférences, les tastings et l’événementiel. L’approche client a été développée. Il est allé non seulement à la rencontre des exposants mais aussi il a su écouter et se mettre au service du client. Il fait preuve d’un dynamisme à toute épreuve et il a cette dimension internationale. »

Nous saluons le professionnalisme et le leadership de Guillaume Deglise, qui a réussi le développement de la marque Vinexpo dans un secteur très concurrentiel » Président du directoire de l’entreprise et Président de la CCI de Bordeaux-Gironde

Guilaume Deglise, lors de Vinexpo Bordeaux 2017 © Jean-Pierre Stahl

Guillaume Deglise et son nouveau staff ont redonné un coup de jeune à Vinexpo Bordeaux, tout en enregistrant un effritement de 15% de fréquentation lors du dernier salon (un peu plus de 40000 visiteurs). Vinexpo souffre pas mal de la concurrence de ProWein à Dusseldorf en Allemagne (60000 visiteurs), au point de lancer, à l’automne dernier, un nouveau salon en alternance tous les ans en France et ce dès 2019 avec Bordeaux et en 2020 avec Paris. A noter également le lancement des salons de Tokyo (2014), New York (2018) et Paris (prévu en 2020), ainsi que du concept de convention d’acheteurs, Vinexpo Explorer (en Autriche par exemple), qui ont aussi été ses « bébés ».

Guillaume Deglise déclare dans un communiqué : « Ces cinq années à la tête de Vinexpo, au contact des vignerons, du négoce et des acheteurs de la filière, ont été pour moi très enrichissantes »  « Je remercie les clients et les partenaires de Vinexpo pour leur confiance, et l’équipe de Vinexpo que j’ai eu l’honneur de diriger » . Il entend poursuivre sa carrière dans le secteur des vins et spiritueux, et qui sait peut-être revenir dans le monde du Champagne…