29 Août

Le millionième visiteur de la Cité du Vin à l’honneur

C’est peu avant midi que François Gerbert a eu l’agréable surprise de se voir décerner le titre du millionième visiteur de la Cité du Vin. Ce retraité breton a été fêté par l’ensemble du personnel de la Cité du Vin et a gagné un an d’abonnement et un dîner pour deux au restaurant le 7 de la Cité.

François Gerbert fêté comme il se doit par Philippe Massol le directeur de la Cité du Vin © Jean-Pierre Stahl

François Gerbert est aujourd’hui passé de l’ombre à la lumière, un peu comme les facettes de la Cité du Vin qui passent des teintes grises aux teintes dorées. A 11h30, un énorme comité d’accueil attendait ce retraité de Rennes, venu en camping-car avec son épouse Marie-Christine.

Surpris déjà, car on n’était pas venu pour cela. C’est impressionnant de voir le nombre de visiteurs dans cet espace depuis juin 2016″, François Gerbert le millionième visiteur de la Cité du Vin

 Il n’était pas le seul, ce matin c’était l’affluence des grands jours, à croire que tous s’étaient passés le mot pour être le millionième (car Côté Châteaux avait annoncé que c’était ce mercredi).

Charlette et Camille de l’Ardèche © JPS

Durant l’été, ce sont 1200 à 1800 personnes qui ont fréquenté la Cité du Vin, les jours de forte fréquentation sont évidemment les jours où il fait moche…un peu comme ce matin, un temps mi-figue mi-raisin.

La Cité du Vin a été conçue et réalisée par les arcitectes d’X-TU Anouk Legendre et Nicolas Desmazières © JPS

Depuis le 1er juin 2016, sur le million de visiteurs, la Cité du Vin a enregistré 176 nationalités, 74% de français et 26 % d’étrangers. Pour encore plus être précis 26% d’étrangers, 44% de Français et 30% de Bordelais. « Je suis Bordelaise, je n’avais pas eu l’occasion jusqu’à présent de venir mais là je profite de la fin de des vacances pour venir », m’explique Magali Thillard

De nombreux Espagnols sont également venus ce matin, ils figurent à la troisième place du visitorat étranger après les Anglais et les Américains.

« Pour moi, c’est magnifique », me confie Miguel de San Sébastien au Pays-Basque en Espagne. Un autre groupe de touristes espagnols attestent dans le hall d’entrée être venus aujourd’hui pour l’aspect culturel mais aussi en tant que passionnés de vin : « Oui, oui, lui il aime bien le vin mais nous nous sommes des amateurs »

Pour Philippe Massol, directeur général de La Cité du Vin, ce millionième visiteur vient récompenser le travail d’une équipe soudée et investie. Il y a eu beaucoup de Bordelais et d’habitants de la communauté urbaine et de Gironde dans un premier temps, et donc « les visiteurs de Bordeaux, au nombre de 300000 sont en train de baisser, ce qui est normal, mais on a une très très forte progression de touristes étrangers » (près de 50% cet été):

On a une très très forte progression de touristes étrangers, la notoriété de ce lieu a progressé, il y a 2 ans on était inconnu du monde entier, maintenant on commence à être de plus en plus connu », Philippe Massol directeur général Cité du Vin.

François Gerbert s’est vu remettre une bouteille de Mérul vin bulgare d’une des plus ancienne région viticole au monde (venant de la cave Latitude 20), mais aussi un abonnement d’un an à la Cité du Vin, un dîner pour 2 au restaurant panoramique le 7 (pour ce soir) et bien sûr le tablier collector du millionième visiteur signé La Cité du Vin.

Voilà plein de souvenirs pour François Gerbert et son épouse Marie-Chrisitine. Bravo à la Cité du Vin. Juste pour la photo avec un verre de vin à la main, cela aurait aussi cadré avec l’endroit. Bon ce sera pour le 2millionième visiteur…

Reportage de Jean-Pierre Stahl et Pascal Lécuyer :

22 Août

1 million de visiteurs pour la Cité du Vin !

C’est mercredi prochain que le cap du millionième visiteur sera franchi. Depuis son ouverture au public le 1er juin 2016, la Cité du Vin a trouvé sa vitesse de croisière avec de nombreux visiteurs de la région et pas mal d’étrangers. Qui sera l’heureux gagnant ? réponse mercredi matin.

La Cité du Vin dessinée par X-TU Architects © JPS

Le D-Day est prévu, sauf gros pic de fréquentation ce week-end, mercredi matin selon les estimations des équipes de la Cité du Vin, qui s’apprêtent à fêter le millionième visiteur selon les règles de l’art.

Nicolas Desmazières (architecte de la Cité du Vin XTU), Sylvie Cazes et Philippe Massol (Fondation pour la Culture et les Civilisations du Vin) et Anouk Legendre (architecte -XTU de la Cité du Vin)

Il se verra ainsi offrir un pass annuel et un dîner pour 2 personnes au 7, le restaurant panoramique, situé au 7e étage de la Cité du Vin, tenu par Nicolas Lascombes.

Les scénographes du Parcours Permanent de CassonMann, Dinah Casson, Gary Shelley et Roger Mann © JPS

C’est donc un nouveau cap qui est franchi. Le pari était osé en lançant ce projet, il n’était pas sûr que l’endroit aller connaître un réel succès de fréquentation. Mais l’architecture de la Cité du Vin dessinée par Anouk Legendre et Nicola Desmazières en a fait un emblème de Bordeaux.

Anouk Legendre et Nicolas Desmazières devant la Cité du Vin © Jean-Pierre Stahl

Son parcours permanent, réalisé par CassonMann, ainsi que tous les restaurants, boutique et espaces sensoriels de dégustation, sans oublier les expositions temporaires, en ont fait une attraction qui suscite dans le monde entier un réel intérêt, une Cité du Vin couronnée d’ailleurs par de nombreux prix et articles.

Regardez le magazine réalisé par Jean-Pierre Stahl, Guillaume Decaix, Eric Delwarde, Francis Lassus-Lalanne, Xavier Granger :

01 Juin

La Cité du Vin fête ses 2 ans : en route vers le million de visiteurs !

La Cité du Vin a ouvert au grand public, il y a tout juste deux ans. Inauguré la veille le 31 mai par le Président Hollande et Alain Juppé. Une Cité qui a trouvé sa vitesse de croisière avec 870000 visiteurs et ses rendez-vous culturels autour du vin. Sylvie Cazes la Présidente de la Fondation est l’invitée exclusive de Parole d’Expert pour Côté Châteaux.

Sylvie Cazes devant la Cité du Vin (avril 2016) © Jean-Pierre Stahl

Jean-Pierre Stahl : Bonjour Sylvie, c’est le 2e anniversaire de la Cité du Vin aujourd’hui, qu’est ce que cela vous inspire, vous allez le fêter ?

Sylvie Cazes : « J’arrive tout juste de Vinexpo Hong-Kong; non, on n’a rien prévu… Les équipes se sont donné à fond durant 2 ans. Le succès est au rendez-vous grâce à l’investissement de l’équipe originelle avec Philippe Massol, Géraldine (Clerc), Laurence (Chesneau-Dupin) et (Véronique Lemoine), mais aussi grâce à l’équipe d’aujourd’hui. C’est une belle récompense de pouvoir fêter ces 2 ans, on a fait un travail « du feu de Dieu ».

 JPS: « Où en est-on en terme de visiteurs ? »

Sylvie Cazes : « En 2017, on a enregistré 445000 visiteurs » (la 1ère année sur les 12 mois glissants 425000) (Philippe Massol m’a confié faire désormais des bilans sur une année entière, toutefois à ce stade ce sont 870000 visiteurs depuis le 1er juin 2016). « J’attends les chiffres de mai qui devraient cartonner. C‘est un succès car nous avons des retours et études de satisfaction à la fois sur les contenus et sur la qualité de l’accueil ».

« Cela a été un travail considérable de créer de toute pièce une équipe de 100 personnes, avec une vrai philosophie d’entreprise, un travail de fond, de gestion sociale et entreprenariale. Ces jeunes qui travaillent là ont tous le feu sacré.

« On a fédéré toute une profession avec les viticulteurs et les politiques vers un même but. Tout le monde a réussi à s’impliquer dans cette réussite. »

« Les institutionnels, les privés, les négociants et viticulteurs sont très présents, les gens se l’ont appropriée… »

« Je rentre de 3 semaines à l’étranger entre les USA et l’Asie, quand je demande aux gens vous connaissez la Cité du Vin ? Ils me répondent souvent non nous n’y sommes pas encore allés, mais on a très envie de s’y rendre. Il y a une espèce d’onde positive qui dit que c’est un lieu où il faut y aller. Il y a eu la reconnaissance par le National Géographic, le New-York Times, et bien d’autres articles de presse qui en ont parlé. »

Les mécènes américains sont fiers de leur participation, octobre 2015 © JPS

JPS : « Qu’en est-il du mécénat et notamment le mécénat américain, le financement de l’amphithéâtre est enfin bouclé ? »

Sylvie Cazes : « L’amphithéâtre, oui c’est bouclé, avec les USA; 1,5 million d’euros réunis et désormais ils ont aussi insisté pour co-financer les expositions temporaires tous les ans. Ils ont  cette volonté de continuer à accompagner la Cité du Vin en co-finançant les expositions. »

JPS : « Quelles sont les prochaines expositions, elles rencontrent aussi leur public ? »

Sylvie Cazes : « Oui, c’est un beau succès, « Le Vin et la Musique » continue jusqu’au 24 juin. Quand elle sera terminée, à la rentrée, début octobre il y aura Porto et la Vallée du Douro (exposition intitulée « Vignoble invité Porto : Douro,l’air de la terre au bord des eaux »), à l’occasion du 40e anniversaire du jumelage de Bordeaux et de Porto. Au printemps suivant, nous aurons une exposition sur l’art du verre, sur le design un peu plus contemporain, alors qu’avec l’exposition « Bistrot » on était surtout plongé dans le XIXe et avec « Vin et Musique » du Moyen Age au XVIIIe surtout. On a aussi signé récemment un partenariat pour une exposition avec les vins argentins« .

Les scénographes du Parcours Permanent de CassonMann, Dinah Casson, Gary Shelley et Roger Mann © JPS

JPS : « Quel avenir désormais pour la Cité du Vin ? »

Sylvie Cazes : « Tout peut arriver, mais on peut penser que la fréquentation va augmenter, sans doute un peu moins rapidement que précédemment, la notoriété de la ville ne cesse aussi d’augmenter, le tourisme ne cesse de se développer. Quant au mécénat, bien sûr il continue mais on a un besoin beaucoup moins important que par le passé ».

« En tout cas, l’avenir est envisagé avec la même équipe qui était là à la création en 2009, avec la même motivation, c’est peut-être cela le plus important par rapport à tout le reste. On continue à préserver l’esprit de la Cité du Vin ». 

Laurence Chesneau-Dupin, directrice de la culture à la Cité du Vin, lors de la présentation de l’expo Vin et Musique © JPS

« Désormais son rayonnement est international et l’objectif est que les expositions voyagent comme celle de « la Géorgie, le berceau de la viticulture » qui sera exposée au printemps 2019 à Tokyo puis en fin d’année à New-York. On a aussi des idées qu’on dévoilera plus tard de créer des choses hors les murs et on travaille sur des projets en collaboration avec la Chine à Pékin… »

Côté Châteaux ne pouvait pas oublier un tel anniversaire. Happy Birthday of course à La Cité du Vin, ce bel édifice, HB aux architectes Anouk Legendre et Nicola Desmazière ses architectes, HB aux équipes de CassonMann qui ont réalisé le Parcours Permanent, HB à Sylvie Cazes, Philippe Massol, la présidente et le directeur de la Fondation pour la Culture et les Civilisations du Vin, HB à Alain Juppé qui l’a lancé, HB à l’ensemble des mécènes et des équipes.

Nicolas Desmazières (architecte de la Cité du Vin XTU), Sylvie Cazes et Philippe Massol (Fondation pour la Culture et les Civilisations du Vin) et Anouk Legendre (architecte -XTU de la Cité du Vin)

Et pour couronner le tout : voici le magazine « La Cité du Vin, au confluent des civilisations » signé Jean-Pierre Stahl, Guillaume Decaix, Eric Delwarde, Xavier Granger et Véronique Lamartinère pour France 3 Aquitaine.

21 Mar

A la Cité du Vin, la nouvelle exposition temporaire « Le Vin & la Musique, accords et désaccords »

Après « Bistrot ! De Baudelaire à Picasso », après la « Géorgie, berceau de la viticulture » et en attendant Porto comme vignoble invité à l’automne, voici « Le Vin et la Musique, accords et désaccords », l’exposition temporaire à voir et à écouter d’urgence à la Cité du Vin de Bordeaux. Epicuriens, historiens et mélomanes vont communier ensemble dans une ambiance de baccanales, de ballets et de bals populaires.  

Ces expositions temporaires sont des rendez-vous culturels et patrimoniaux de grande envolée musicale et de grande qualité patrimoniale. Vous allez ainsi découvrir les liens parfois étroits ou discordants entre le vin et la musique à travers les âges…

« Le triomphe de Bacchus » 1624 – Nicolaes Cornelisz Moeyaert © JPS

La Cité du Vin vous convie du 23 mars au 24 juin à sa nouvelle exposition temporaire « Le Vin & la Musique, accords et désaccords ».

Vous allez ainsi pouvoir découvrir plus de 150 œuvres issues de collections françaises et européennes, de la Renaissance à la fin du XIXsiècle, prêtées par la Bibliothèque Nationale, par le Louvre, le Château de Versailles, le Musée Pablo Picasso ou d’autres Musées internationaux.

Laurence Chesneau-Dupin, directrice de la culture à la Cité du Vin © JPS

C’est un instrument de musique, une basse de viole réalisée par Collichon à Paris en 1689, qui a la particularité d’être ornée d’une tête de Bacchus, ce qui était  extrêmement rare, il n’y en a que 4 au monde de connues avec cette représentation, » Laurence Chesneau-Dupin directrice de la culture à la Cité du Vin

« Le cortège du boeuf gras », vers 1640. Prêt du Musée Picasso © JPS

« Le Vin et la Musique sont vraiment intimement liés dans la vie quotidienne et pas seulement chez les élites et dans les opéras, mais aussi dans la rue:  les gens chantaient, dansaient et faisaient de la musique, et ici on a un bon exemple avec le cortège du boeuf gras qui était le cortège de la confrérie des bouchers de Paris », continue Laurence Chesneau-Dupin.

A travers 6 sections thématiques (Dyonisos: triomphes et cortèges bachiques; danse: bacchanales, ballets, bals populaires; amour et ivresse; figures de caractère et allégories; concerts et tables galantes; banquet, tavernes et cabarets) la richesse des liens entre la musique et le vin va vous être dévoilée, à travers un parcours sonore et visuel, qui mêle peinture, musique et scène.

Il y aura aussi des temps forts (événements, spectacles, ateliers, visites et animations) durant ces 3 mois, tout autour de l’exposition:

« On va trouver des temps de rencontres et de conférences, notamment avec Florence Gétreau la commissaire de l’exposition », commente Mélanie Parie, Chargée de la Programmation Culturelle,

Mélanie Paris Chargée de la Programmation Culturelle à la Cité du Vin © JPS

« mais aussi des temps de concerts avec le conservatoire de Bordeaux autour de Lully et Rameau, un concert aussi dans le cadre de la Fête de la Musique dans l’Auditorium de la Cité du Vin, et aussi un concert avec la Clique des Lunaisiens avec Arnaud Marzorati, qu’on aura la chance d’accueillir sur la chanson française. »

Karine Marchadour, responsable de la médiation culturelle complète : « dans cette scène, on investira le temps des vacances  avec une malle aux trésors qui sera proposée pour les enfants;  ils pourront se mettre en scène dans l’exposition en rebond avec les oeuvres présentes autour d’eux et avec un accessoire un chapeau ou quelque chose… »

Cette exposition est réalisée sous forme d’une déambulation joyeuse entre toutes ces peintures des écoles françaises, hollandaises ou européennes, des partitions de musiques et de nombreux petits « livres d’airs sérieux et à boire. » 

Pour tout connaître de la programmation culturelle de La Cité du Vin jusqu’à juin.
A noter : les 23 et 24 mars, la radio France Musique s’installera dans l’auditorium de La Cité du Vin pour 2 jours d’émissions en direct et en public.

Le Vin et la Musique, accords et désaccords, l’exposition temporaire du 23 mars au 24 juin à ne pas louper. Prix d’entrée 8€

Regardez le reportage de Jean-Pierre Stahl, Pascal Lécuyer, Eric Delwarde, Françoise Dupuis et Emmanuel Cremese :

 

15 Jan

La Cité du Vin confirme sa bonne santé oenotouristique : 445000 visiteurs en 2017

La Cité du Vin vient de communiquer les chiffres de sa fréquentation sur l’année 2017 : 445 000 visiteurs de 176 nationalités ont été accueilli, dont plus de 1000 journalistes français et internationaux. Ses deux premières expositions temporaires : « Bistrot! De Baudelaire à Picasso » du 17 mars au 21 juin et la « Géorgie, berceau de la viticulture » du 31 juillet au 5 novembre ont accueilli 92 500 visiteurs. Aussi un bon succès.

Un nouvel écrin pour la bouteille royale © JPS

La Cité du Vin en octobre dernier © JPS

LA FREQUENTATION EN CHIFFRES :

  • 445 000 visiteurs ont visité La Cité du Vin et les événements de la programmation culturelle, auxquels s’ajoutent les visiteurs des espaces en accès libre (La boutique, le salon de lecture, les jardins…) et les restaurants ;
  • 86% de la clientèle est individuelle, 14% a visité en groupe, on a dénombré plus de 1100 groupes
  • Plus de 2 800 abonnements ont été commercialisés : les visiteurs convertissent leur visite en abonnement afin de pouvoir profiter pleinement de l’offre de La Cité du Vin.
Rémi de Sivry et Maylis Bouteille avec la Cité en toile de fond © JPS

Rémi de Sivry et Maylis Bouteille venus visiter la Cité en mai © JPS

LA PHYSIONNOMIE DES VISITEURS

  • 77% de visiteurs français ( 42% de résidents, 40% de touristes français et 18% d’excursionnistes)
  • 23% de visiteurs étrangers
  • Parmi les touristes : 43% d’entre eux sont internationaux et 57% sont français.
  • Par région :  La Nouvelle Aquitaine représente plus de la moitié des ventes France (57%),  l’Ile de France compte 1 visiteur français sur 10 en moyenne (11%) et l’Occitanie 5%. Trois régions se démarquent avec une belle progression : PACA (+26%), Bretagne (+38%) et Normandie (+60%).
  • Par nationalités : 176 nations sont venues, un record !  Hormis la France, les Anglais sont majoritaires, suivis par les Américains puis  les Espagnols.  5 pays étrangers totalisent 50% des ventes : Royaume-Uni, Etats-Unis, Espagne, Suisse et Italie.Top 7 des pays d’Europe : Royaume-Uni, Belgique, Suisse, Allemagne, Espagne, Italie et Pays-Bas; Top 7 des pays hors Europe : Etats-Unis, Canada, Australie, Chine, Brésil, Japon et Mexique.

IMG_5203LES RETOMBEES PRESSE ET SATISFACTION  :

  • 96.5% de visiteurs satisfaits ou enchantés par leur visite selon une enquête menée par Kedge Business School en août dernier
  • Plus de 1000 journalistes et blogueurs, français et internationaux, reçus à La Cité du Vin, générant plus de 1300 retombées presse dont de très nombreuses sur Côté Châteaux, the « blog du vin » !
Laure

Laurence Chesneau-Dupin, devant un tableau sur le Cabaret de Ramponneau par Eugène Fichel (1877) © JPS

LES EXPOS BISTROT ET GEORGIE, CARTON PLEIN !

Regardez l’émission spéciale de France 3 Bordeaux Métropole réalisée à l’occasion de l’expo Bistrot !

En janvier 2018, La Cité du Vin est ouverte de 10h00 à 18h00.

Jours de fermeture exceptionnelle : les 10, 17, 24 et 31 janvier 2018.

Billet Parcours permanent et Belvédère :

·      Plein tarif adulte : 20 € – billet daté, inclut la visite du parcours permanent avec le compagnon de voyage interactif et une dégustation de vin du monde au Belvédère.

·      Tarif jeunes (6 à 17 ans) : 9 € – billet daté, inclut la visite du parcours permanent et un jus de raisin offert au Belvédère.

Abonnement annuel avec un accès illimité :

·      Plein tarif adulte : 48 € – Tarif jeunes (6 à 17 ans) : 22 €.

Regardez le reportage réalisé par Jean-Pierre Stahl, Marc Lasbarrère et Cécile Lagaüzere pour le premier anniversaire de la Cité du Vin :

07 Juil

Jazz and Wine, victime de son succès ce samedi à la Cité du Vin

Jazz and Wine c’est le festival de Jazz itinérant;  La Cité du Vin le reçoit ce samedi pour un concert unique à 20h30 et une dégustation de vins en suivant.1150241_1_1

Un moment de convivialité autour de la passion du Vin et du Jazz où ces artistes vont se produire dans l’amphitéâtre Thomas Jefferson. Malheureusement vu le nombre de places restreint, l’amphi affiche déjà complet.

Avec :

  • Miguel Zenón : saxophone alto
  • Luis Perdomo : piano
  • Hans Glawischnig : contrebasse
  • Henry Cole : batterie

A l’issue du concert, une dégustation de vins américains de Washington State Wine aura lieu dans le hall de La Cité du Vin.

A noter : la Brasserie-Bar à vins Latitude20 proposera une restauration légère (planches de charcuteries et fromages) de 19h à 20h15.

En partenariat avec Le Festival Jazz And Wine Bordeaux 2017 et Washington State Wine.

Entre Lascaux 4 et la Cité du Vin, quels points communs ? Les mêmes scénographes et une invitation cet été au voyage

Un peu plus d’un mois après le 1er anniversaire de la Cité du Vin, Côté Châteaux s’est immergé dans l’autre lieu emblématique d’Aquitaine : Lascaux 4, livrée en décembre dernier à Montignac, qui est aussi un véritable succès, dû notamment à CassonMann les scénographes anglais qui signent les deux musées.

Un voyage immersif pour petits et grands avec des pans de la grotte expliqué grâce au Compagnon de Visite et à CassonMann © Jean-Pierre Stahl

Un voyage immersif pour petits et grands avec des pans de la grotte expliqués grâce au Compagnon de Visite et à CassonMann © Jean-Pierre Stahl

Vous avez envie d’être étonné ? Choisissez la Cité du Vin, une architecture bleuffante (dûe à XTU Anouk Legendre et Nicolas Desmazières), ou Lascaux 4 et le fac-similé de la grotte pour tutoyer nos ancêtres, mais pas n’importe lesquels : des artistes d’il y a 20 000 ans.

Comme une faille découverte par les 4 adolescents en 1960 © jps

Comme une faille découverte par les 4 adolescents en 1940, un projet signé par l’architecte norvégien Kjetil Thorsen © JPS

Entre les deux une même colonne vertébrale : le savoir-faire de CassonMann, Dinah Casson, Roger Mann et leur équipe, les scénographes anglais des deux sites parmi les plus visités d’Aquitaine.

IMG_7535La Cité du Vin a tiré début juin le bilan d’une année de visites en son sein, à Bordeaux en Gironde : 425000 visiteurs, un succès tel qu’imaginé à la base.

L'équipe d'accueil et de Semitour avec au centre Laurent

L’équipe d’accueil et de Semitour avec au centre Laurent Corbel, directeur adjoint de Semitour

Lascaux 4 a ouvert 6 mois plus tard, le 15 décembre 2016 à Montignac en Dordogne.

Durant les 15 premiers jours, nous avons eu 20000 visiteurs, et jusqu’à aujourd’hui plus de 220000 depuis l’ouverture », Laurent Corbel, directeur adjoint de Semitour

IMG_7534L’objectif fixé de 400000 visiteurs à l’année a toutes les chances d’être atteint d’autant qu’ « il y a beaucoup de réservations en juillet, les ventes en ligne fonctionnent pas mal aussi », me précise Laurent Corbel. « Tout va dépendre aussi de notre capacité d’absorption entre le 15 juillet et le 15 août ».

IMG_7554La machine aujourd’hui est bien huilée, par groupes d’une trentaine de visiteurs, Français ou étrangers, les visites partent à un bon rythme dans cette déambulation immersive. Tous sont équipés du CDV, le compagnon de visite, mais aussi accompagnés pour la visite de la grotte réalisée à l’identique de Lascaux, telle que découverte le 8 septembre 1940 par 4 adolescents du village de Montignac, à la recherche de leur chien Robot.

IMG_7563Le public est ainsi subjugué par la reproduction parfaite de la grotte réalisée par l’Atelier des Fac-Similés du Périgord et par cette « Chapelle Sixtine de la Préhistoire » : la salle des taureaux, les deux bisons adossés, la grande vache noire, les 5 cerfs nageant, toutes ces peintures venues de l’au-delà interpellent et laissent le visiteur en émoi.

Les outils et silex dont se servaient les artistes © jps

Les outils et silex dont se servaient les artistes © jps

Mais ce n’est pas que le fac-similé qui est bleuffant, c’est aussi toute cette déambulation, depuis le belvédère avec vue sur la vallée de la Vézère, en passant par le petit film introductif, avant de plonger dans cette grotte avec une température de 13°C et un taux d’humidité à l’identique de la grotte originelle.

Casson Mann va livrer Lascaux 4 en Dordogne en décembre © JPS

L’équipe de Casson Mann à Londres, fin mars 2016, avant de livrer Lascaux 4 en Dordogne en décembre © JPS

C’est aussi l’Atelier de Lascaux, où tout le savoir-faire de CassonMann a été révélé. Les scénographes se sont amusés à découper 8 pans de grotte, en relief, afin de les expliquer au visiteur, ainsi que la manière avec laquelle ces quelques 5 à 10 artistes ont pu réaliser ces dessins, avec la peur au ventre de croiser un ours ou un autre animal féroce dans la grotte.

Le Compagnon de Visite explique en audio ou video les différentes scènes, ici

Le Compagnon de Visite explique en audio ou video les différentes scènes, ici les bisons adossés avec pelages d’hiver et d’été © JPS

Un parcours ponctué par 6 séquences différentes : le belvédère, l’abri, la grotte, l’atelier de Lascaux, le théâtre de l’art pariétal, le cinema 3D, la galerie de l’imaginaire et l’exposition temporaire.

Une visite en 3D de la grotte de Lascaux à donner le vertige © JPS

Une visite en 3D de la grotte de Lascaux à donner le vertige © JPS

Un début de saison pour lequel Laurent Corbel se dit « plutôt content », avec toujours des agents de médiation partout pour garder le contact humain, malgré le compagnon de visite; c’est une centaine de personnes qui est sur le pont, quasiment tous en CDI, dans une région où il y avait beaucoup de saisonniers, cela change la donne.

Lascaux 4, c’est juste incroyable, on a commencé sur les chapeaux de roues », Fabien Delmar directeur du Café Lascaux.

L'équipe du Café Lascaux avec des vins de Bergerac :

L’équipe du Café Lascaux avec des vins de Bergerac : Benoît Gaillard maître d’hôtel, Stéphane Meynardie,chef de cuisine, Fabien Delmar directeur, Mélanie Lacombe assistante de direction © JPS

Le Café Lascaux situé à gauche en entrant est un peu la jauge de fréquentation de Lascaux: « dès le début, on a fait 500 à 600 couverts/jour, on a du doubler de suite les équipes. On était 6 au démarrage, on finit à 14 et même 18 en juillet et août. C’est comme cela midi et soir, c’est cosmopolite au possible », explique Fabien Delmar.

Un voyage immersif pour petits et grands avec des pans de la grotte expliqué grâce au Compagnon de Visite et à CassonMann © Jean-Pierre Stahl

Un voyage immersif pour petits et grands avec des pans de la grotte expliqué grâce au Compagnon de Visite et à CassonMann © Jean-Pierre Stahl

Et l’enquête de Côté Châteaux ne serait pas complète, si Côté Châteaux n’avait pas investigué à Lascaux… Oui Cro Magnon appréciait déjà les vins de Bergerac, d’ailleurs ils figurent en bonne place sur la carte du Café Lascaux : on y trouve le très bon Pécharmant château de Tiregand en 2014, mais aussi des petits vins du coin un Bergerac rouge Julien de Savignac ou encore  en IGP Périgord Domaine de Dalbanie, un Montbazillac, sans compter un mousseux de Villandry (là c’est une grotte plus haut) dont raffolent les Anglo-saxons et Hollandais (tribus venues du Nord)… Un carte qui sera plus étoffée bientôt promet Fabien Delmar qui a eu d’abord à gérer une horde de visiteurs.

Découvrez les scénographes CassonMann de la Cité du Vin et de Lascaux 4 à Londres : reportage Jean-Pierre Stahl, Guillaume Decaix, Christophe Varone :

16 Juin

A la Cité du Vin, on boit aussi de l’eau !

Ce n’est pas une blague, c’est même un joli clin d’oeil. Abatilles, partenaire de la Cité du Vin, vient de lancer une bouteille d’eau collector pour l’anniversaire de la Cité, avec la fameuse Tour imprimée dessus. Une bouteille que l’on peut d’ailleurs trouver à la boutique de … La Cité du Vin.

Une jolie bouteille collector avec la Cité du Vin reproduite par © Abatilles

Une jolie bouteille collector avec la Cité du Vin reproduite par © Abatilles

De l’eau, oui mais de l’eau ferrugineuse, on se souvient du sketch de Bourvil. Celle-ci, on peut en boire à volonté, on ne sera pas saoul. C’est l’eau de la région, d’Arcachon, seule source d’eau minérale en Gironde, dont la typologie est comme le vin, intimement liée à son terroir, bref en un mot comme en mille, il s’agit de l’eau des Abatilles.

Jusqu’ici pas de quoi être dans le blog, quoique, les Abatilles sont depuis très longtemps partenaires des événements liés au monde du vin à Bordeaux, notamment de Bordeaux Fête le Vin, mais aussi de la Cité du Vin; cela change tout. D’ailleurs il s’agit d’une eau finement pétillante, dont « les fines bulles rappellent les pointillés de la vêture vitrée du bâtiment ». (Je ne sais où ils vont chercher tout cela, après quelques verres d’eau pétillante, ou de vin…?)

Qui plus est le principal actionnaire des Abatilles est bien connu du monde du vin car c’est Jean Merlaut (pas comme le cépage tout de même), le propriétaire du château Gruaud-Larose, second cru classé de saint-Julien. Par ailleurs, le directeur général des Abatilles, c’est Hervé Maudet, également négociant en vins. Cela explique les bonnes relations entre le monde de l’eau et celui du vin. D’ailleurs, la forme de la bouteille des Abatilles est celle d’une Bordelaise, une bouteille bien ancrée dans sa région. Ce n’est pas Bourvil qui va nous contredire « non, mais tout de même… »

BOUTEILLE PRESENTEE DIMANCHE 18 JUIN A L’OCCASION DE VINEXPO

Et pour marquer cet événement, cette bouteille en verre, collector, sera présentée à La Cité du Vin, dimanche 18 juin, lors d’une soirée exceptionnelle, de 19h30 à 23H30 (sur réservation), dans le cadre de Vinexpo. Animation flamenco et accords mets et vins aux couleurs de l’Espagne, pays invité d’honneur de Vinexpo.

ATELIER A LA DECOUVERTE DES VINS ANTIQUES CE SOIR A LA CITE DU VIN

C’est ce soir à la Cité du Vin, un atelier très original dans le cadre de la 7ème édition des Journées nationales de l’archéologie : à cette occasion, La Cité du Vin s’associe à Inrap (Institut national de recherches d’archéologies préventives) afin de vous proposer un atelier de dégustation de vins antiques. Amateurs de vins et d’Histoire, venez à la rencontre d’un archéologue qui vous fera découvrir les saveurs oubliées de ce breuvage tant apprécié des Romains.

Atelier des découvertes Tarif plein 8,00€ / Abonné 7,20€* / Etudiant 6,40€*
Durée : 1h30

Plus d’infos : http://bit.ly/2qvyqk5

La Cité du Vin a été dessinée par le cabinet d’architectes XTU Anouk Legendre et Nicolas Desmazières

06 Juin

La Cité du Vin dévoile officiellement ses résultats de fréquentation : 425 000 visiteurs en 1 an

Côté châteaux vous l’avait annoncé avant tout le monde, la Cité du Vin a reçu plus de 400000 visiteurs, 425000 exactement, pour ce 1er exercice, ce qui correspond aux chiffes communiqués à la base entre 400000 et 450000. C’est un joli succès dont voici le détail en chiffres, avec 38% de visiteurs de la métropole bordelaise et 27 % d’étrangers. Grâce aux visiteurs et au mécénat, l’équilibre financier est atteint dès la 1ère année.

Sylvie Cazes et Philippe Massol au Belvédère, au 8e étage où les visiteurs terminent leur visite en dégustant un vin du monde © Jean-Pierre Stahl

Sylvie Cazes, la présidente de la Fondation pour la Culture et les Civilisations du Vin, et Philippe Massol, le directeur, au Belvédère, au 8e étage où les visiteurs terminent leur visite en dégustant un vin du monde © Jean-Pierre Stahl

LES CHIFFRES CLES DE LA FREQUENTATION DE LA CITE DU VIN

  • 425 000 visiteurs ont fréquenté les espaces payants de La Cité du Vin, auxquels s’ajoutent les visiteurs des espaces en accès libre (la boutique, le salon de lecture, les restaurants, et l’auditorium pour les événements gratuits)
  • 38% des visiteurs habitent en métropole bordelaise, les 62% restants sont des touristes ou excursionnistes.
  • 27% des touristes/excursionnistes sont des étrangers :  Plus de 70 000 visiteurs étrangers représentant 150 nationalités ; 
Un plafond avec plusieurs milliers de bouteilles © JPS

Un plafond avec plusieurs milliers de bouteilles au belvédère immortalisé par Anouk Legendre, l’une des 2 architectes d’XTU qui signe la Cité du Vin  © JPS

LE TOP 10 DES NATIONALITES ETRANGERES

  • Royaume-Uni (14%),
  • Etats-Unis (11%),
  • Suisse (9%),
  • Espagne (8%),
  • Belgique (6%),
  • Allemagne (6%),
  • Italie (6%),
  • Canada (4%),
  • Brésil (4%),
  • Chine (4%).
Sylvie Cazes, la présidente de la Fondation pour al Culture et les civilisations du vin © JPS

Sylvie Cazes, la présidente de la Fondation pour la Culture et les civilisations du vin entourée d’Alain Juppé maire de Bordeaux et de Bernard Farges, du CIVB © JPS

PHYSIONOMIE DE LA CLIENTELE

  • 73% des touristes/excursionnistes sont français, dont 29% résident en région Nouvelle Aquitaine (hors Bordeaux Métropole) et dans le département de la Haute-Garonne ;
  •  91% des visiteurs ont visité le parcours permanent ;
  • 83% de la clientèle est individuelle ; 17% a visité en groupe, dont 5000 sont des scolaires ; •
  • 93% sont des adultes, 7% des jeunes
Anouk Legendre et Nicolas Desmazières aux pieds de la Cité du Vin mercredi dernier © Jean-Pierre Stahl

Anouk Legendre et Nicolas Desmazières, les architectes d’XTU, aux pieds de la Cité du Vin © Jean-Pierre Stahl

UN PANEL D’EVENEMENTS CULTURELS DIFFERENTS

  • 70 événements culturels ont été organisés par la Fondation CCV au sein de La Cité du Vin, avec plus de 10 000 participants au total ; •
  • Plus de 14 000 personnes ont participé aux ateliers oenoculturels ;
  • 5400 pass (abonnements) annuels ont été commercialisés ;
  • 400 événements privés ont été organisés dans divers espaces de La Cité du Vin pour l’organisation d’événements d’entreprises ou d’institutionnels, accueillant 31 000 participants ;
  • Près de 80 000 couverts ont été servis au restaurant panoramique Le 7, et plus de 50 000 à la brasserie – bar à vins Latitude 20 au rez-de-chaussée ; •
Les scénographes du Parcours Permanent de CassonMann, Dinah Casson, Gary Shelley et Roger Mann © JPS

Les scénographes du Parcours Permanent, les Londoniens de CassonMann, Dinah Casson, Gary Shelley et Roger Mann © JPS

UN SUCCES ET UNE BELLE COUVERTURE MEDIAS

  • 1300 journalistes et blogueurs, français et internationaux, ont été reçus depuis l’inauguration de La Cité du Vin, générant plus de 2200 articles de presse dont 110 sur le blog Côté Châteaux.
  • Sur les réseaux sociaux: c’est un succes 40 143 abonnés Facebook, 7 773 abonnés Twitter, et 11 130 abonnés Instagram à fin mai.
  • La Cité du Vin se trouve en 24ème position du classement Instagram « TOP 40 des musées et monuments français ».

Côté châteaux veut féliciter ici les concepteurs en particulier les architectes Anouk Legendre, Nicolas Desmazières ses architectes d’XTU et les scénographes du Parcours Permanent Cassonmann. Bravo également à l’équipe entière de la Fondation pour la Culture et les Civilisations du Vin qui a porté ce projet avec Alain Juppé, ainsi que les mécènes.

Lire ou relire :

La Cité du Vin fête son 1er anniversaire : plus de 400 000 visiteurs, pari gagné !

Regardez le magazine sur l’anniversaire de la Cité du Vin par Jean-Pierre Stahl, Marc Lasbarrères, Cécile Lagaüzère, Emmanuel Crémèse, diffusé le 28 mai dernier au 19/20 sur France 3 Aquitaine :

01 Juin

Coup d’envoi du Festival International Oenovidéo pour l’anniversaire de la Cité du Vin

C’est aujourd’hui le 1er anniversaire de la Cité du Vin. Elle dépasse les 400000 visiteurs en 1 an et accueille jusqu’à dimanche le 24e Festival International Oenovidéo.

1139492_1_1

1er juin 2016, 1er juin 2017, pile poil 1 an ! Pour cet anniversaire, un gigantesque lâcher de ballons, 365 devaient être lancés dans le ciel de Bordeaux, mais finalement l’idée a été abandonnée par pas vraiment dans l’ère du temps et le développement durable… Pourtant ça aurait eu de la gueule. Une conférence de presse simplement autour d’un petit déjeuner marquera cet anniversaire le mardi 6 juin, avec les chiffres officiels, et notamment le dépassement de la barre symbolique de 400 000 visiteurs à l’année. Les pionniers de cet aventure avaient annoncé entre 400000 et 450000 visiteurs, et ils ne se sont pas trompés. Comme Côté Châteaux d’ailleurs, qui a suivi assidûment cette aventure, réalisant un magazine « la Cité du Vin, au confluent des civilisations », participant à une émission spéciale lors de l’inauguration, et faisant connaître en France et dans le monde la nouvelle attraction de Bordeaux grâce à ses posts.

En attendant, la Cité du Vin, qui ne manque pas d’idées, accueille à partir de ce jeudi et jusqu’à dimanche 4 juin, le Festival International Oenovidéo, le plus ancien festival de films et de photographies sur la vigne et le vin créé et organisé par Forum Oenologie.

Parrainée par Cédric Klapisch, la 24ème édition de ce festival itinérant mettra à l’honneur 24 films officiellement sélectionnés de 14 pays, sur quatre jours de projections : 112 films de 16 pays étaient en compétition et 24 films (fiction, animation et documentaires) ont été finalement nominés

Le palmarès des meilleurs films sur la vigne et le vin sera dévoilé le dimanche 4 juin à 12h au cours de la cérémonie de clôture. La remise officielle des Prix aura lieu au Palais du Luxembourg, à Paris, en octobre 2017.

Retrouvez les films en compétition sur le site web du Festival international Oenovidéo. Les festivaliers peuvent réserver leur place via le lien :http://www.oenovideo.com/web/oenovideo/#participation_public