31 Août

Champagne ! Kate Moss a prêté son sein pour une coupe à champagne. Oh flûte, alors!

Cela relève-t-il du fantasme ? Non, ce n’est pas une blague. Le top model britannique a prêté son sein gauche pour un moulage d’une coupe à champage en édition limitée. Qui a envie de boire Kate ?

meltyfashion.fr

Cacher ce sein que je ne saurais voire ou…désormais boire ! A 40 ans, Kate est toujours pétillante et suscite les inspirations ou fantasmes les plus fous. Le top model britannique Kate Moss s’est prêté au jeu de confier momentanément son sein gauche à un moulage. C’est la sculpteuse Jane McAdam Freud, descendante du célèbre Sigmund Freud, qui a a transformé le mamelon une coupe de champagne en édition limitée.

Ce n’est pas une première, car la légende veut que la Reine Marie-Antoinette, la célèbre épouse de Louis XVI, ait déjà servi de modèle pour une coupe de champagne. A en perdre la tête !  Selon Libération, elle aurait fait créer un moulage de sa poitrine par l’artiste Jean-Jacques Lagrenée (1739-1821), plus connu sous le pseudonyme de Le Jeune. Le but était d’agrémenter le service de la reine au domaine de Rambouillet, où Louis XVI lui avait fait aménager une laiterie. Car la fameuse coupe ne servait pas au début à boire du champagne, mais bien du lait. Une copie de l’objet légendaire est visible aujourd’hui au Musée national de Céramique de Sèvres, sous le nom de «bols seins» ou «jatte téton».

Toutefois cette nouvelle coupe est unique, uniquement dénichable dans une trentaine de restaurants de London’s Mayfair à Londres. Quelques privilégiés de cet fin d’été ont pu trempé leurs lèvres dans cette coupe remplie de Dom Pérignon (t’en qu’à faire !).

Une fabuleuse coupe de style art déco avec autographe de Kate au pied. Les fans et autres riches collectionneurs ou amateurs de champagne devront attendre pour pouvoir s’offrir le sein de Kate…pas trop longtemps tout de meme, pour ne pas les entendre se plaindre: « la coupe est pleine ! »

30 Août

Les Terres de Jim: Cédric Pérez un coeur d’éleveur, une passion de vigneron mais avant tout le bon sens paysan

Portrait de Cédric Pérez, le plus gros éleveur d’agneau de Pauillac…Un ancien salarié viticole qui s’est lancé dans l’élevage tout en continuant son travail de vigneron. Un jeune agriculteur accompli avec deux casquettes comme autrefois…Il va participer au grand rendez-vous des Terres de Jim du 4 au 7 septembre à Saint Jean d’Illac en Gironde. Côté châteaux lui décerne le titre de vigneron du mois pour sa foi dans le métier d’agriculteur.

le bon coin 011C’est sa dernière année où on peut l’appeler JA pour jeune agriculteur… A 39 ans, Cédric Pérez va participer à l’un de ses derniers rendez-vous des Terres de Jim, un événement de renommée internationale organisée en France par les Jeunes Agriculteurs avec notamment la 61ème Finale Mondiale de Labour.

A cette occasion, l’organisation professionnelle nationale des Jeunes Agriculteurs a choisi de créer, parallèlement au concours mondial, la plus grande manifestation agricole de plein air en Europe: Les Terres de Jim, du nom du personnage Jim Bataille qu’ils ont créé spécialement pour vous guider lors de cette grande fête agricole.

le bon coin 005Cédric Pérez, nous l’avons rencontré à Saint-Yzan du Médoc au beau milieu de ces brebis et de ses boucs.C’est depuis 2006 un éleveur d’agneaux de Pauillac, sous IGP (indication géographique protégée) et label rouge.

Je suis le plus gros éleveur dans le monde d’agneaux de Pauillac », plaisante-t-il. Cédric Pérez élève 530 mères et d’ici 2 ou 3 ans il en espère 550.

Il faut dire que sa bergerie qu’il a faite construire a une capacité de 560 brebis.Il a trois races de brebis: la tarasconnaise, la blanche du massif cental et lacaune viande, quant aux boucs 4 espèces: le bérichon du Cher, le rouge de l’ouest, le charolais et le suffolk. Ses agneaux sont élevés exclusivement en bergerie avec du lait maternel, des céréales et du fouin.

Avec un père mécanicien et une mère au foyer, rien ne le prédestinait au métier de berger. C’est pourtant assez jeune qu’il est venu à apprécier les brebis et c’est « avec un copain que j’ai appris le métier au pays basque ».

Un boulot passionnant mais prenant: de 6h le matin à 13h30 il s’occupe de ses brebis, l’après-midi « on bricole » en faisant des soins aux bêtes. « Dans l’élevage, il y a toujours quelque chose à faire, c’est presque de l’esclavage ». « En hiver, c’est en permanence, depuis 6h le matin, pour l’agnelage et même toutes la journée jusqu’à 23 heures, voire même la nuit. »

Et s’il n’avait que ce petit troupeau…en prime, des fois qu’il s’embêtrait un peu, Cédric Pérez est aussi viticulteur à ses heures qui lui restent…Il exploite 6 ha dont 2,5 qu’il vinifie au château La Douce.

Pour les vendanges vertes et l’effeuillage, il emploi des saisonniers, quant aux vendanges classiques, elles se font à la machine. Il jongle ainsi entre l’élevage et l’élevage…de vin. Il s’arrange toutefois pour que les périodes intenses dans la vigne ne soient pas les mêmes que dans l’élevage.

Et dans la vigne, il y a aussi ces déboires. Cette année, il a été victime à deux reprises de la grêle en juin. Des pertes entre 60 et 70 % voire plus sur certaines parcelles. Il a ce sens paysan et cette philosophie d’autrefois que les anciens lui ont inculquée: « quand une année ça ne va pas pour le raisin, ça va dans l’élevage » …Bref le bon sens paysan comme dans le temps. Cédric Pérez qui vend sa production au négoce en AOC Médoc espère se développer et compte prochainement être reconnu comme Cru Bourgeois du Médoc. Des idées et des projets pleins la tête. La foi quoi !

Découvrez les Terres de Jim , également sur Facebook : https://www.facebook.com/lesterresdejim

Regardez le reportage de Jean-Pierre Stahl et Karim Jbali

28 Août

Vino Voce à Saint-Emilion du 12 au 14 septembre: « toutes les voix sous toutes les formes »

Bouillonnant d’idées, François des Ligneris, le patron de l’Envers du Décor lance Vino Voce, le 1er festival de la voix à Saint-Emilion: « toutes les voix sous toutes les formes ». Une première édition parrainée par l’acteur Michael Lonsdale et le contre-ténor Philippe Jaroussky qui se tiendra du 12 au 14 septembre.

oenotourisme et grele 1 an après 136

François des Ligneris, le Président de Vino Voce est aussi le pionnier des bars à vins de Saint-Emilion © Jean-Pierre Stahl

De la voix chantée à la lecture à haute voix, des nouvelles technologies appliquées à la voix au doublage cinématographique, des voix radiophoniques à la voix dans la
psychanalyse, de l’art de l’imitateur à celui du ventriloque…Vino Voce invite à découvrir toutes les voix sous toutes les formes. Vino Voce révèle au public, au travers de spectacles, rencontres et ateliers, les mille et une facettes de la voix.

François des Ligneris, propriétaire de l’Envers du Décor, le premier resto-bar à vins de Saint-Emilion, créé en 1987 avec aujourd’hui plus de 750 vins à la carte (et pas que du Bordeaux), a toujours cette envie de créer des choses nouvelles et de faire bouger Saint-Emilion: « j’avais envie de marier la voix et le vin. Un jour, j’ai reçu un coup de fil de Nadine Vasseur (France Culture) qui voulait faire quelque chose sur la voix et on lui a parlé de moi. On s’est rencontré il y a 3 ans et on va présenter notre première édition… »

oenotourisme et grele 1 an après 123Chacun a une voix, une identité vocale plus que physique. C’est l’intime de chaque personne. Il y a énormément de choses à faire avec la voix » François des Ligneris, Président de Vino Voce.

« J’en ai parlé à Bernard Lavilliers aussi. On a passé un bon moment, on se connait depuis plus de trente ans, quand il venait en concert à Bordeaux. Je lui ai toujours dit que je voulais faire des spectacles autour de la voix où on serait 2-3 autour d’une table avec une bouteille et des livres. C’est extraordinaire un Lavilliers qui lit des poèmes. Ca je veux le faire partager, et on va le faire…J’en ai aussi parlé à Mika, mon pote chanteur. On ne dit pas qui vient et tout à coup des gens d’une grande notoriété viennent et lisent des poèmes ou autre chose. »

Vino Voce, « c’est l’occasion de tendre l’oreille, d’éprouver la présence et les émotions que ces voix démultipliées véhiculent au plus près de nous. Clin d’oeil aux expressions musicales Sotto Voce ou, Mezzo Voce, le titre de notre festival, Vino Voce, est aussi un hommage au prestigieux territoire viticole, un hommage à Saint-Emilion ».

CaptureDemandez le programme de Vino Voce:

Vendredi 12 septembre, Eglise de la collégiale, 20h30
Récital de la soprano Karen Vourc’h, au piano, Vanessa Wagner
Programme Schubert, Grieg, Debussy… Karen Vourc’h est une artiste éclectique, appréciée pour la beauté de son timbre et la sensibilité de ses interprétations. Vanessa Wagner  » Révélation soliste instrumental » en 1999 aux Victoires de la Musique, se produit sur les plus grandes scènes internationales…
Tarif : 18 €, réduit : 12 €. Billetterie ouverte une heure avant le concert.
Réservation au 06 16 54 39 21 ou festivalvinovoce@gmail.com, ou paiement sur place. Placement libre.
Samedi 13 septembre, Salle des Dominicains, 11h. Entrée libre.
Que dit notre voix ? Elisabeth Fresnel est médecin phoniatre. Elle a fondé Le laboratoire de la voix, un lieu unique où sont traités les différents troubles de la voix. Elle explique au public le fonctionnement et les ressources infinies de la voix, et répond à toutes les questions que le public se pose sur la voix.
Samedi 13 septembre, Salle des Dominicains, 15h. Entrée libre.
Rencontre avec les doubleurs Véronique Augereau et Philippe Peythieu. Connus pour interpréter les voix françaises de Marge et Homer Simpson, les deux acteurs, après une démonstration de doublage en direct, parlent de leur métier : comment invente-t-on un personnage ? Qu’est-ce que la voix révèle sur les intentions de l’acteur ?
Samedi 13 septembre, Eglise de la Collégiale, 19h30
Quand la lune naît par Milena Kartowski, avec la collaboration artistique de Yaël Tama. Après une formation à New York et Paris, Milena Kartowski, donne des concerts dans le monde entier (festival Jazz N’Klezmer, Olympia). Elle joue avec les artistes majeurs de la scène artistique juive.
Tarif : 10 €, réduit : 6 €. Billetterie ouverte une heure avant le concert.
Réservation au 06 16 54 39 21 ou festivalvinovoce@gmail.com, ou paiement sur place. Placement libre.
Dimanche 14 septembre, Salle des Dominicains, ateliers à 10h, 10h45, 11h30, 14h30, 15h15, 16h00
Studio d’initiation à la radio avec France Bleu Gironde. Dans un studio radio mobile, casque sur les oreilles et micros à la main, les participants deviennent journaliste, présentateur ou technicien le temps d’une édition d’information.

Réservations festivalvinovoce@gmail.com ou sur place.

Cette manifestation est réalisée en partenariat avec la Ville de Saint-Emilion, le Conseil général de Gironde, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Libourne, le Conseil des vins de Saint-Emilion, France Culture, FIP Bordeaux, avec le soutien de Lazard Frères Gestion et de l’Envers du Décor.

26 Août

Mettez le champagne au frais: « la famille (Frey) s’agrandit , il s appelle Château Corton André , est en Bourgogne et fait 7ha »

Caroline Frey, la célèbre champenoise oenologue et propriétaire du château La Lagune dans le Médoc vient de confirmer l’acquisition par sa famille en Bourgogne du Château Corton André. Champagne !

© Corton André, l'un des plus prestigieux domaine, sur les meilleurs terroirs de Bourgogne

© Corton André, l’un des plus prestigieux domaines, sur les meilleurs terroirs de Bourgogne

Jean-Jacques Frey, riche homme d’affaires, 147e fortune de France selon le magazine Challenges, à la tête de 80 hectares de la maison Jaboulet Aîné et de Château La Lagune notamment, vient d’acquérir Corton-André, un joyau bourguignon cédé par le groupe Ballande (Prieuré-Lichine) au groupe Béjot qui, tout en conservant l’activité de négoce, s’en est défait à son tour au bénéfice de la famille Frey.

C’est un magnifique château aux toits faits de tuiles vernissées polychromes, typiques de la Bourgogne. Une splendeur qualifiée par certains d’une des plus spectaculaires de toute la Bourgogne. Des toits « à la beaunoise » qui  rappellent les fameux Hospices de Beaune et sont aussi beaux que ceux du château de la Rochepot.

Caroline Frey, l’oenologue douée de la Lagune © Jean-Bernard Nadeau – Château La Lagune

Caroline Frey a confirmé ce soir cette acquisition sur les réseaux sociaux et notamment sur Facebook, reprenant un article de Nicolas de Rouyn.  Le château Corton André représente 7 ha sur les fabuleuses et prestigieuses appellations Corton, Corton-Charlemagne, Meursault, Volnay, Pommard.

De quoi permettre à Caroline Frey d’exprimer tout son art et son savoir-faire d’oenologue désormais en Bourgogne…à Aloxe Corton.

A lire ou relire également l’article: Parmi les plus grandes fortunes françaises, de nombreux milliardaires et millionnaires dans le monde du vin

Le Wine Truck de l’Oregon a un petit frère en France: « the Truck – le Camion » du Domaine de la Gramière

Le Wine Truck lancé dans l’Oregon aux USA a un petit frère en France dans la vallée du Rhône. Un lecteur assidu de Côté Châteaux nous l’a signalé (merci pour son éclairage). Le Domaine de la Gramière a en effet lancé en 2011 dans le Gard « the Truck ! Le Camion ! »

truck

The Truck ! Le Camion de © la Gramière

C’est un Tub Citroën très vintage, remis en état par les soins de La Gramière. Un Tub (Traction Utilitaire Basse) transformé en bar à vins roulant, dans la région d’Uzès dans le Gard, par Amy Lillard and Matt Kling. Des Américains qui se sont lancés en 2005 avec 5 ha pour produire des vins artisanaux: 8-10.000 bouteilles par an, recolté à la main, à base de grenache avec un peu de syrah. Des vignes cultivées en bio, les vins sont vinifiés avec juste un peu de SO2 et rien d’autre.  

AMERICAINS

Matt Kling et Amy Lillard, les concepteurs du « bar à vin » version Tub Citroën © La Gramière

Tout l’été, il a sillonné le Sud et a animé les marchés nocturnes et d’autres événements, au total une dizaine de spots autour d’Uzès à Saint-Quentin la Poterie, St Hippolyte de Montaigu en juillet, La gruguière ou St Maximin en août par exemple.               

8920314Mais le « must »cet été, quand le temps le permettait, c’était ces soirées dans leurs vignes à l’heure de l’apéro, au couché de soleil: le Truck installé au pied du village mediéval de Castillon du Gard pour découvrir ces vins et tapas aux saveurs du sud.

Pour contacter le Truck et pour plus de détails: Domaine La Gramière (photos © la Gramière)

25 Août

La cuvée du redressement: chacun l’a dégustée à sa manière

Cette image insolite en Saône-et-Loire focalise aujourd’hui l’actualité politique. Arnaud Montebourg très en verve hier à Frangy-en-Bresse voulait envoyer une bouteille au Président « la cuvée du redressement ». Celle-ci n’a pas forcément été appréciée en haut lieu, et pourtant en Saône-et-Loire, on fait de grands vins…

3ccdcb5798cd79092bbe42d643f6474935858246

« La cuvée du redressement » © AFP

Ce fut une image hier immortalisée par les photographes et télés venus en nombre pour la traditionnelle fête de la rose de Frangy-en-Bresse. Arnaud Montebourg portant un toast et voulant promouvoir les vins de Saône-et-Loire avec cette pointe d’humour qu’on lui connait. Quasiment sûr de son effet, il a lancé devant la nuée de journalistes: « je vais lui envoyer une bonne bouteille de la « cuvée du redressement » au président, hein! »,  en référence aux quelque mille bouteilles mises en vente pour cette 42e édition. Une cuvée élaborée par la Cave de Bissey de la Côte Chalonnaise.

redressement

Le coup de la cuvée avait été préparé…quelques jours auparavant © twitter

Mais on sait trop souvent que les lendemains de fête, on déchante quelque fois. Evidemment, s’il n’avait pas faite cette sortie sur « l’erreur » de politique que mène le gouvernement, politique qu’il voulait infléchir, la cuvée du redressement serait mieux passée. Sans faire de politique, Côté Châteaux, pour y avoir travaillé, sait qu’en Bourgogne, et en Saône-et-Loire, les vins blancs sont excellents. A déguster avec modération… et sans vouloir focaliser sur cette cuvée du redressement qui restera malgré elle dans les annales.

La Cité des civilisations du vin se réjouit: sa fondation aux USA vient d’être validée

La fondation créée pour collecter des dons outre-atlantique vient de recevoir la confirmation officielle du gouvernement américain.

20130619_091054 (3)

La maquette de la Cité des Civilisations © Jps

Décision tant attendue par la Cité des civilisations du vin : la fondation américaine, jumelle du fonds de dotation français – the American Friends of the Center for Wine and Civilization Inc – vient de recevoir de la part du gouvernement américain la confirmation officielle de son statut de fondation.

L’émission par l’administration américaine de la “tax exemption”, c’est à dire du rescrit fiscal, finalise la création de cette structure outre-atlantique. Ce certificat garantissant la déductibilité fiscale des dons, il va désormais permettre à la fondation d’organiser les premières collectes de dons pour la Cité des civilisations du vin.

Si le dossier pour la création de la fondation aux Etats-Unis a été nettement plus léger à constituer que pour la France, les durées de création sont similaires, et en ce qui concerne la gestion, là encore le modèle américain est plus simple mais également très contrôlé.

Des fonds affectés à la construction de l’auditorium Thomas Jefferson

Dans un premier temps, l’objectif de l’organisme à but non lucratif américain est de lever au minimum 1,5 millions de dollars pour qu’il devienne le mécène de l’auditorium de la Cité des civilisations du vin, qui portera le nom de Thomas Jefferson. Dans un second temps, c’est à dire à partir de l’ouverture de l’équipement, le conseil d’administration fixera annuellement un objectif de montant à collecter et choisira son affectation.

Une grande soirée de levée de fonds en 2015 à New-York

Ce projet de création d’une fondation américaine existant depuis quelques mois, Philippe Massol – directeur de la Cité des civilisations du vin – se réjouit que les intentions de promesses de dons puissent désormais se concrétiser ” Nous avons la chance que soient associées à cette création deux grandes personnalités new-yorkaises qui assurent les fonctions de Chairman et President de American Friends of the Center for Wine and Civilization Inc : respectivement, M. Robert G. Wilmers, Président de la M&T Bank Corporation et propriétaire du Château Haut-Bailly, et M. George Sape, avocat associé du cabinet Epstein Becker and Green, ancien Grand Maître de la Commanderie de New York.

Leurs réseaux américains sont impressionnants et le seul fait qu’ils en parlent a déjà suscité des intentions de dons. A la fin de l’été, le conseil d’adminis-tration comptera environ 10 membres. À partir de là, notre structure américaine va accueillir ses premiers membres donateurs et surtout se lancer dans l’organisation de sa pre-mière grande soirée de levée de fonds qui aura lieu le 30 avril 2015 à New-York dans un lieu extraordinaire…mais secret !”.

Une fondation porteuse outre-atlantique des valeurs et de l’image de la Cité des civilisations du vin

Le fonds de dotation et la future fondation française vont être très impliqués aux côtés de l’American Friends of the Center for wine and civilization, nom officiel de cette entité à but non lucratif que les américains qualifient de 501C3… une complémentarité que Sylvie Cazes contribue à mettre en place “… d’une part en terme de gouvernance avec Nicolas Gailly qui représente le fonds de dotation pour le soutien de la Cité des civilisations du vin dans le board américain, et d’autre part au niveau opérationnel où nous travaillons déjà de-puis plusieurs mois avec Elaine Leary qui sera la directrice de la fondation américaine. Elle était d’ailleurs à Bordeaux au mois de juillet où elle est venue rencontrer l’équipe de l’asso-ciation et découvrir le chantier. Nous devons en effet être parfaitement en phase sur les as-pects stratégiques et opérationnels car même si la structure américaine est indépendante, elle porte les valeurs et l’image de la Cité des civilisations du vin”.

Information Cité des Civilisations du Vin – Canal Com

24 Août

Séisme dans la Napa Valley: de gros dégâts dans les chais californiens

Le plus gros tremblement de terre depuis 25 ans en Californie et dans la Napa Valley, fameuse région viticole au nord-est de San Francisco. Des craintes pour les grands crus sévèrement touchés.

10628477_10152597083344000_5793647414665968819_n

« Earthquake damage in Oakville » © Aaron Pott

Les habitants de la Napa Valley, en Californie, ont été sérieusement secoués la nuit dernière. Ils constataient l’étendue des dégâts ce dimanche matin, des images hallucinantes avec de gros dégâts. Le séisme de magnitude 6,0, est le plus fort enregistré dans la baie de San Francisco depuis 1989.

Capture

Les dégâts dans les wineries de Californie © Twitter

C’est à 03h20 (10h20 GMT) que la terrible secousse a été ressentie, au nord-ouest d’American Canyon, une ville de la Napa Valley. Une ville renommée pour ses vins, non loin de San Francisco. Il s’agit du plus important séisme depuis celui de Loma Prieta de magnitude 6,9 qui avait secoué la région il y a près de 25 ans et fait près de 60 morts.

napa valley

Le gouverneur de Californie Edmund Brown a déclaré aussitôt l’état d’urgence dans la Napa Valley où le tremblement de terre a entraîné la fermeture de routes et détruit des lignes électriques. Des milliers d’habitants et d’entreprises sont privés de courant. Les habitants ont été mis en garde contre de futures répliques cette semaine. Déjà de petites enregistrées mais certaines pourraient aller jusqu’à une magnitude de 5.

Des hommages et un moment de recueillement pour Philippine de Rothschild, la « grande Dame » de Mouton

Sur les réseaux sociaux les hommages affluent pour souligner la perte d’une « grande Dame ». Ses amis et proches du monde du vin, Sylvie Cazes, présidente de la cité des civilisations du vin, et Allan Sichel, président de la fédération des négociants de Bordeaux, expriment leur tristesse et la remercient d’avoir été une ambassadrice des vins de Bordeaux.

Mouton Rothschild réactions décès de Philippine 345

Le château Mouton Rothschild ce matin à Pauillac © Jean-Pierre Stahl

A Pouyalet, commune rattachée à Pauillac, Mouton pleure la Baronne. Dans cette petite bourgade où se situent deux des plus grandes propriétés de la famille de Rothschild Mouton et Armailhac, l’heure est au recueillement. Hugues Lechanoine, président du directoire de la société Baron Philippe de Rothschild, joint- par téléphone me confie sa tristesse et la volonté de la famille de marquer un temps de « recueillement », tout comme l’encadrement de la société.  

Hervé Berland, ancien membre du directoire, directeur général et directeur commercial de Baron Philippe de Rothschild SA, témoigne: « Moi, j’ai été recruté par son père le Baron Philippe. Tous deux étaient senblables et la la fois différents. Je garderai une reconnaissance pour cette famille qui m’a permis de gravir tous les échelons. J’ai commencé au bas de l’échelle et j’ai fini au directoire en 35 ans de maison. 

C’est une femme forte incontestablement, avec pas mal de charisme, à l’énergie débordante. Elle a mis toute sa vie au service de Mouton » Hervé Berland, ancien directeur général de la Société Baron Philippe de Rothschild

Et d’ajouter: « sa carrière d’actrice faisait qu’elle avait une présence exceptionnelle dans toutes les circonstances de la vie, tant au niveau professionnel que personnel. Quand elle était là, elle occupait l’espace. Il fallait être auprès d’elle pour savoir qui elle était. » Et de rendre hommage à Philippine et au Baron Philippe: « je les remercie de m’avoir fait confiance. On m’a donné ma chance et permis de grandir. Je n’oublie pas tout ce qu’on m’a donné. »

Aujourd’hui Hervé Berland est directeur général du château Montrose, un autre cru classé du Médoc, propriété de Martin Bouygues. Il a dirigé la réalisation des travaux du chai cathédrale de Montrose qui ont duré 7 ans.

Tous les proches collaborateurs, les amis et figures du monde du vin de Bordeaux confirment la forte personnalité de Philippine de Rothschild qui au final a été bénéfique pour Mouton et pour les vins de Bordeaux:

Mouton Rothschild réactions décès de Philippine 332

Pour Sylvie Cazes: Philippine de Rothschild était « la meilleure ambassadrice des vins de Bordeaux » et de Mouton © Jean-Pierre Stahl

C’était la meilleure ambassadrice des vins de Bordeaux, elle parcourait le monde pour parler de sa passion qu’était Mouton et de tous ses vins. Et puis pour parler de Bordeaux. Nous avons perdu quelqu’un de très important de notre famille » Sylvie Cazes, président de la Cité des Civilisations du Vin.

Philippine de Rothschild avait su hisser haut et fort le drapeau de Mouton, développant de nouveaux chais et le musée de Mouton. « Elle en a fait un lieu remarquable » selon Sylvie Cazes. Quant aux étiquettes dessinées sur les bouteilles de  Mouton Rothschild, elle a continué l’oeuvre initiée par son père en l’améliorant: « elle choisissait elle même les artistes qu’elle connaissait et avec qui elle aimait travailler, elle les inspirait et sa collection est unique au monde ! »

Mouton Rothschild réactions décès de Philippine 338

Allan Sichel, président de la fédération des négociants de Bordeaux © Jean-Pierre Stahl

 C’est une très triste nouvelle et je tiens à rendre hommage à tout le travail qu’elle a fourni et à sa très vive personnalité au service des vins de Bordeaux », Allan Sichel, de la Maison de Négoce Sichel et président de la fédération des négociants de Bordeaux.

Et Allan Sichel d’ajouter: « on se souviendra toujours de Madame la Baronne Philippine de Rothschild comme étant à la fois très fine et très très forte. Très fine par sa subtilité, par son élégance, et forte par sa détermination. Lorsqu’elle accueillait les négociants de Bordeaux, c’est avec puissance qu’elle délivrait ses messages » « Ce qui est extraordinaire, c’est sa présence sur une gamme très large: il y avait aussi (outre ses 3 grands crus classés de Pauillac) la très grande marque Mouton Cadet, mais aussi ses projets internationaux comme Opus One et Almaviva la joint venture avec les vins du Chili. Des vins connus du monde entier »

li lijuan

Hommage sur Facebook de Lijuan Li à Philippine de Rothschild très touchant: « Que Dieu vous bénisse et vous accueille au paradis… » © Lijuan Li-Facebook

Sur les réseaux sociaux, les mots de sympathie et de reconnaissance se comptent par dizaines…Des articles consacrant son oeuvre comme dans le Wine Spectator, des mots de remerciements comme celui de Vinexpo. Des messages émanant d’oenologues célèbres, Dany Rolland (l’épouse de Michel Rolland): « une grande Dame de Bordeaux et pas seulement ! Hommage, respect, RIP Madame ! », de responsables d’agences de communication comme Nathalie Coiquaud (Banc Public) et de jeunes qui débutent…comme Lijuan Li, une Chinoise qui commence à se faire connaître dans le monde du vin à Bordeaux (et qui chante en prime).

Elle a joué le rôle de sa vie avec pertinence et impertinence . Un modèle à suivre pour les femmes qui n’ont pas la chance de naître Rothschild » Nathalie Coiquaud, Banc Public.

Très touchant, le témoignage de Lijuan Li qui me racontait encore cet après-midi avoir été très impressionnée de rencontrer Philippine de Rothschild: « quand j’étais petite je la voyais dans les magazines comme dans un rêve », un rêve qu’elle a réalisé puisqu’elle a eu la chance de faire sa connaissance en 2012. Philippine fut d’ailleurs la marraine de sa promotion à l’Inseec Bordeaux où elle a suivi des études de commerce et marketing dans le vin. Côté Châteaux lui laisse conclure cet article: Lijuan Li « God bless you in the heaven… »

Jean-Pierre Stahl

Regardez le reportage de Jean-Pierre Stahl et Sylvie Tuscq-Mounet

23 Août

La Baronne Philippine de Rothschild nous a quitté: « une grande femme à l’énergie admirable »

Philippine de Rothschild est décédée dans la nuit de vendredi à samedi à l’âge de 80 ans. C’est une « grande dame » des vins de Bordeaux, une figure emblématique qui s’est éteinte. Les réactions se multiplient pour souligner ce qu’elle a apporté au rayonnement de Bordeaux.

philippinePNG

La Baronne Philippine avait reçu Fanny Ardant en 2011 pour l’inauguration du château Clerc Milon © Jean-Michel Litvine-France 3

Philippine de Rothschild, propriétaire avec ses enfants de trois grands crus classés à Pauillac (Château Mouton Rothschild, château d’Armeilhac et château Clerc Milon), est décédée dans la nuit de vendredi à samedi à l’âge de 80 ans.

La Baronne Philippine de Rothschild était présidente du Conseil de surveillance et actionnaire majoritaire de la Société familiale Baron Philippe de Rothschild, qui produit et commercialise notamment Mouton Cadet, une des références mondiales du Bordelais.

Elle était, avec ses trois enfants, également propriétaire du Château d’Armailhac
et de Château Clerc Milon dont elle avait inauguré le nouveau chai lors de Vinexpo 2011 avec tout le gratin mondial, politiques, acteurs, réalisateurs et Madame Bernadette Chirac, grande amie de Philippine.(regardez le reportage ci-dessous)

Elle avait d’abord eu une carrière de comédienne, de théâtre surtout, dans les années 50 à 80 sous le nom de scène de Philippine Pascal; ancienne sociétaire de la Comédie-Française, Philippine de Rothschild,  a joué aux côtés de Madeleine Renaud et Jean-Louis Barrault. Elle avait ensuite abandonné les planches et pris la succession de son père,le baron Philippe de Rothschild à la mort de celui-ci en 1988. 

A la tête de la société, la baronne de Rothschild avait contribué a moderniser l’outil et innover en matière commerciale et d’implantation, notamment en créant un second vin. Elle avait également développer un vin Californien Opus One très renommé de par le monde et également des partenariats au Chili avec Almaviva.

Véritable ambassadrice de ses vins et des vins de Bordeaux, elle su diriger de main de maître Mouton Rothschild choisissant les artistes pour illustrer les étiquettes de château Mouton Rothschild, ce qui était devenu une tradition artistique remontant à 1945 (au fil des ans, Braque, Dali, Picasso, Chagall, Bacon ou Koos  aviaient dessiné ces étiquettes), et alimentant une exposition itinérante « Mouton Rothschild: l’art et l’étiquette ».

La baronne Philippine et ses deux fils: Philippe Sereys de Rothschild et Julien de Beaumarchais de Rothschild.

C’était une grande dame du vin, remarquable par son énergie, sa volonté, son charisme. Elle était la Femme de Mouton Rothschild » Olivier Bernard, président de l’Union des Grands Crus de Bordeaux

Il a par ailleurs souligné « l’implication personnelle » de la baronne de Rothschild dans la gestion de ses vins, à l’heure d’assumer la succession « pas facile » de son père. « Elle représentait ses vins.Elle avait un côté humain qui marquait beaucoup, une éducation, des valeurs. »

De nombreuses personnalités du monde du vin s’inclinent aujourd’hui devant Philippine qui fut un véritable monument partie intégrante de la culture française. Elle fut parmi les pionniers à participer au lancement du premier Vinexpo en 1981 avec la venue des Mondavi de Californie avec qui elle noua de grands liens. Elle était toujours présentes lors des éditions de Vinexpo Bordeaux ainsi que lors des fêtes de la Fleur dont elle organisa courant 2003 une édition à Mouton Rothschild à Pauillac, à l’occasion des 150 ans du château.

Je rends hommage à cette grande femme à l’énergie admirable que j’appréciais particulièrement et qui a beaucoup œuvré pour le rayonnement culturel de notre pays. Je salue son action remarquable dans le développement de la filière du vin de Bordeaux et son soutien à notre projet de Cité des Civilisations du vin. Je présente mes sincères condoléances à ses enfants ainsi qu’à Jean-Pierre de Beaumarchais son mari » Alain Juppé, maire de Bordeaux

Fille unique, Philippine de Rothschild avait perdu sa mère, Elisabeth Pelletier de Chambure, déportée au camp de Ravensbrück, et décédée en 1945. Son père avait rejoint le général de Gaulle en Angleterre. Elle avait épousé le comédien Jacques Sereys, dont elle a eu deux enfants, puis l’universitaire et écrivain Jean-Pierre
de Beaumarchais, dont elle a eu un enfant.Philippine de Rothschild était officier de la Légion d’honneur et officier des Arts et des Lettres.

L’un des derniers grands projets auquel elle fut associée était la Cité des Civilisations du Vin, un complexe de 14 000 m2 qui ouvrira au printemps 2016.

Jean-Pierre Stahl, avec AFP.

Regardez le reportage de l’inauguration du château Clerc Milon et de ses nouveaux chais en 2011 par Jean-Pierre Stahl et Jean-Michel Litvine