16 Sep

Cité du Vin de Bordeaux : un financement croisé avec un mécénat exemplaire

La Cité des Civilisations du Vin va coûter 81 millions d’euros. Un financement croisé entre collectivités locales, Etat et fonds européens. La ville de Bordeaux va financer la part la plus importante avec 31 millions d’euros. Mais il y a aussi une part remarquable de mécénat privé  qui devrait atteindre près de 25 %.

Jean Bernard avec sa famille est lun des grands mécènes bâtisseurs © Jean-Pierre Stahl

Jean Bernard avec sa famille est l’un des mécènes grands bâtisseurs © Jean-Pierre Stahl

La famille Bernard bien connue du monde du vin et des spiritueux à Bordeaux fait partie des 10 mécènes Grands Bâtisseurs. Avec leurs 4 sociétés Domaine de Chevalier, Millésima pour le négoce, Lucien Bernard et la Financière Bernard, ils ont versé 500 000 €.

Philippe Massol, directeur de la Cité des Civilisations du vin et Jean Bernard, président de la Financière Bernard et de Lucien Bernard Vins et Spiritueux. © JPS

Philippe Massol, directeur de la Cité des Civilisations du vin et Jean Bernard, président de la Financière Bernard et de Lucien Bernard Vins et Spiritueux. © JPS

Jean Bernard, PDG de la Financière Bernard précise: « ça a été pour nous une évidence d’y participer. Bordeaux avait besoin d’un lieu de représentation et de partage des civilisations du vin, en plus il y avait le soutien des collectivités locales, de la ville de Bordeaux, et de l’ensemble des acteurs de la filière vin (négoce, courtiers, propriétés). On a décidé très vite d’y participer à une hauteur importante, nous avons investi 500 000 € dans cette Cité des Civilisations du Vin. La Cité va fédérer les producteurs de France et du monde entier. »

Cette Cité a une vocation universelle. Là, on a quelque chose de pérenne qu’on va visiter toute l’année, on s’approche de 6 millions de touristes, on aura encore plus de touristes à Bordeaux, » Jean Bernard PDG de la Financière Bernard.

Les mécènes, comme Christophe Reboul-Salzes (à gauche), visitant le chantier de la Cité des Civilisations en mai 2014 © JPS

Les mécènes, comme Christophe Reboul-Salzes (à gauche), visitant le chantier de la Cité des Civilisations en mai 2014 © JPS

Ils sont aujourd’hui 70 mécènes, 7 bâtisseurs d’honneur qui ont versé 1 million d’euros et plus, 10 grands bâtisseurs pour 500 000 € (et +), 12 bâtisseurs privilèges pour 250 000 € (…) et 40 à partir de 100 000 € (et +). Tous ont contribué au fond de dotation avec, faut-il le préciser, la possibilité de déduire une bonne partie du versement de l’IS impôt sur les sociétés, à hauteur de 60%.

Ce n’est pas si douloureux que cela et de toute manière, on est très content que ce soit à Bordeaux, ça aurait pu être ailleurs, on est ravi de participer, vraiment ravi ! » Christophe Reboul-Salzes Président The Wine Merchant.

Les mécènes au centre de l'auditorium Thomas Jefferson en mai 2014

Les mécènes au centre de l’auditorium Thomas Jefferson en mai 2014

Au printemps 2014, en cette belle matinée de mai, les mécènes sont invités pour la première fois à visiter l’immense chantier. Tous sont quasiment présents, il y a là le Prince Robert du Luxembourg propriétaire de château Haut-Brion et de la Mission Haut-Brion, en tant que mécène d’honneur et d’autres comme ces négociants de la place Christophe Reboul-Salzes (The Wine Merchant) ou encore David Bolzan (Cordier-Mestrézat).

Le dernier conseil d'administration de la fondation pour la culture et les civilisations du Vin © JPS

Le dernier conseil d’administration du fond de dotation pour la Cité du Vin © JPS

Au dernier conseil d’administration du fond de dotation,  dans des locaux provisoires quai de Bacalan, on évoque encore d’autres entreprises qui pourraient rejoindre les donateurs comme InVivo qui est devenu le 3e groupe national de vins français.

Pour Nicolas Gailly trésorier et administrateur de la fondation: « c’était au début un pari fou de quelques passionnés de dire si on faisait le musée universel du vin…On sait dit: il faut faire les choses comme il faut avec un budget de 60 à 90 millions d’euros, et à l’époque nous voyions bien que sans le mécénat, nous n’y serions pas arrivés. »

Sylvie Cazes, présidente de la fondation, a reçu le soutien rapide de la filière vin, ici avec Bernard Farges président du CIVB © JPS

Sylvie Cazes, présidente de la fondation, a reçu le soutien rapide de la filière vin, ici avec Bernard Farges président du CIVB © JPS

Aidés par des professionnels du mécénat, nos Bordelais ont alors commencé par solliciter la filière vin, avec comme figure de proue Sylvie Cazes, ça aide. « Nous nous étions fixé un budget de 10 à 12 millions d’euros, aujourd’hui nous avons gagné plus de 17 millions, c’est mieux que le Louvre à Lens. Les gens ont compris quel était l’enjeu de cette aventure. »

Depuis le création de Vinexpo en 1981, il n’y a pas eu un tel élan autour du vin, « Nicolas Gailly trésorier de la fondation.

Deux fondations ont été créées, l’une française et l’autre américaine « American Friends of Cité des Civilisations du Vin »: une structure jumelle au fonds de dotation français pour le soutien de la Cité des civilisations du vin a ainsi vu le jour aux Etats-Unis et a reçu l’agrément fiscal du gouvernement américain le 31 juillet 2014.

Le futur auditorium Thomas Jefferson © CCVB

Le futur auditorium Thomas Jefferson offert par les mécènes américains© CCVB

Le 30 avril 2015, Robert Wilmers banquier américain et propriétaire du château Haut-Bailly en Pessac-Léognan, ainsi que Georges Sape, avocat, avaient organisé à New-York aux Nations-Unis une grande soirée de soutien et de mécénat pour financer la Cité des Civilisations du Vin et notamment l’auditorium Thomas Jefferson (qui séjourna à Bordeaux avant de devenir Président des Etats-Unis). 

« Bob Wilmers, propriétaire de Haut-Bailly, a été à l’origine d’une fondation aux Etats-Unis « American Friends of Cité des Civilisations du Vin, et il s’est associé à Georges Sape, un grand ami des vins de Bordeaux, et tous les 2 ils ont créé cette fondation aux USA qui va nous permettre de collecter 1,5 millions d’euros« , Sylvie Cazes présidente fondation pour la Culture et les Civilisations du VIN.

Une soirée exceptionnelle à l'ONU, merci à l'‪#‎USfriendsCCV‬ : 193 ambassadeurs, 80 vins de 55 pays ! Ici Georges Sape et Alain Juppé, entourés des membres du Board ‪#‎CCVBordeaux‬ ‪#‎franceonu‬

Une soirée exceptionnelle à l’ONU 193 ambassadeurs, 80 vins de 55 pays ! Ici Georges Sape et Alain Juppé, entourés des membres du Board ‪#‎CCVBordeaux‬ ‪#‎franceonu‬

Tous auront la joie d’avoir une plaque à leur nom sur chaque siège de l’auditorium, preuve que le mécénat inspire … Mais s’ils peuvent aussi laisser une trace dans l’histoire qui s’écrit à Bordeaux, « it’s better, no? »

(La Cité des Civilisations du Vin a été conçue par XTU Architects)

regardez le reportage de Jean-Pierre Stahl, Guillaume Decaix, Eric Delwarde, Charles Rabréaud et Emmanuel Crémèse

4 thoughts on “Cité du Vin de Bordeaux : un financement croisé avec un mécénat exemplaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *