11 Jan

Nouveau classement des Crus Bourgeois : la réaction des châteaux du Médoc

10 ans après l’annulation du classement des Crus Bourgeois en 2007, un nouveau classement va être établi, cela a été officiellement acté fin décembre 2017. Ce classement jugera les millésimes à partir du 2018 et sera dévoilé en 2020. De nombreuses réactions ont été recueillies par Côté Châteaux  du Taillan à Saint-Estèphe.

Le château du Taillan tenu par la famille Cruse depuis 1896 © JPS

Le château du Taillan tenu par la famille Cruse depuis 1896 © JPS

Ce nouveau classement, c’est presque un don du ciel. Au château du Taillan, Armelle Cruse en est fière, elle a ouvré pour cette renaissance des Crus Bourgeois, un 1er classement né et établi pour la 1ère fois en 1932.

Sur les marches du château du Taillan, la © famille Cruse en 1925

Sur les marches du château du Taillan, la © famille Cruse en 1925

Il y avait à l’époque un certain nombre de gens qui avaient déjà cette notion de qualité et d’évolution, et qui voulaient se distinguer des autres, ils ne pouvaient pas car il y avait un 1er classement celui de 1855, ce fameux classement qui  n’a jamais été remis en question, donc une façon d’exister pour d’autres a été de créer cet autre classement des Crus Bourgeois, « Armelle Cruse Château du Taillan.

Le château Fonréaud à Listrac-Médoc © JPS

Le château Fonréaud à Listrac-Médoc © JPS

A l’heure où l’on réalise les assemblages, au château Fonréaud on espère pouvoir décrocher au moins le niveau cru bourgeois supérieur, comme précédemment, car la hiérarchie prévoit 3 niveaux « cru bourgeois », « cru bourgeois supérieur » et « cru bourgeois exceptionnel. »

A l'heure des assemblages au château Fonréaud, on pense forcément au prochain classement © JPS

A l’heure des assemblages au château Fonréaud, on pense forcément au prochain classement © JPS

Pour Loïc Chanfreau, directeur commercial du château Fonréaud : « On est très content que ce classement réexiste car cela fait partie de l’histoire des crus bourgeois, c’était comme cela au début ;

Loïc Chanfreau

Loïc Chanfreau, directeur commercial du château Fonréaud © JPS

Aujourd’hui, je pense que commercialement, c’est intéressant parmi cette grande famille de plus de 200 châteaux d’avoir une hiérarchisation et une cohérence qui soit donnée pour le consommateur », Loïc Chanfreau château Fonréaud.

IMG_3575Le nouveau cahier des charges a été validé par arrêté ministériel du 29 décembre 2017, publié le 4 janvier au Journal Officiel. Il prévoit non seulement une dégustation sur 5 millésimes pour chaque château dont l’anonymat sera préservé, mais aussi des critères de respect de l’environnement et des points positifs à souligner comme des spécificités oenotouristiques.

N

Olivier Cuvelier, le Président de l’Alliance des Crus Bourgeois © JPS

Par le biais du nouveau classement, nous espérons à la fois faire revenir des Crus Bourgeois emblématiques et en même temps recréer une émulation, une sorte de dynamique au niveau de la famille des crus bourgeois, pour recréer cette pyramide qualitative vers le haut », Olivier Cuvelier Président de l’Alliance des Crus Bourgeois.

Le château Maucaillou à Moulis-en-Médoc © JPS

Le château Maucaillou à Moulis-en-Médoc © JPS

Au château Maucaillou, Pascal Dourthe n’est pas prêt, pour le moment, à repartir dans le classement des Crus Bourgeois, avec un cahier des charges pour lui complexe, d’autant que sa marque suffit à elle-même.

Pascal Dourthe, au château Maucaillou © JPS

Pascal Dourthe, au château Maucaillou © JPS

On vend du château Maucaillou, on en distribue à travers le monde et à travers la place de Bordeaux, mais sans faire référence aux Crus Bourgeois dont nous étions et par les classements antérieurs, » Pascal Dourthe château Maucaillou.

Les Crus Bourgeois ont adopté un système de stickers infalsifiables, au dos avec la contre étiquette © JPS

Les Crus Bourgeois ont adopté un système de stickers infalsifiables, au dos avec la contre étiquette © JPS

Ce nouveau cahier des charges a été approuvé à 80% des membres de l’Alliance des Crus Bourgeois en assemblée générale extraordinaire. Il a aussi été élaboré avec l’aide d’un avocat, pour éviter à l’avenir une nouvelle annulation.

Enfin, faut-il le souligner, ce nouveau classement, on le doit aussi au travail formidable réalisé et initié par Frédéric de Luze, l’ancien Président de l’Alliance des Crus Bourgeois, décédé en juillet 2016.

Regardez le reportage de Jean-Pierre Stahl, Karim Jbali et Sabine Hostein :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *