06 Fév

12e journée technique du CIVB: la filière des vins de Bordeaux tournée vers l’avenir

Lors de la 12ème Journée Technique du Conseil Interprofessionnel du vin de Bordeaux,  les avancées de la recherche en matière viti-vinicole ont été présentées à près de 500 professionnels. Au programme exposés et débats de nombreux chercheurs. 

B

La 12e journée technique du CIVB au palais des Congrès de Bordeaux © CIVB

Le CIVB finance un important programme de recherche et d’expérimentation. Un programme de près de 1,2 million d’euros. Par son soutien, le CIVB entretient des compétences locales et contribue au développement d’un équipement de recherche de pointe et important. Des contrats de recherche et d’expérimentation sont établis avec l’Université de Bordeaux 1 et 2, l’INRA, la Chambre d’agriculture…. Au besoin, le CIVB fait également appel à des compétences extérieures. Un appel d’offres est effectué tous les 3 ans après définition des axes prioritaires par les professionnels de la filière.

Notre filière doit son dynamisme à sa capacité d’innover et d’anticiper. Elle investit depuis plusieurs décennies dans la recherche et le transfert de technologie. Cette action, inscrite dans la durée, engendre de nombreuses applications, qui accompagnent le quotidien des acteurs de notre filière », Bernard Farges, Président du CIVB

Bernard Farges, le Président du Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux

Bernard Farges, le Président du Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux

Et d’ajouter: « cette 12e Journée technique du CIVB est une nouvelle fois l’occasion d’en témoigner et de partager les fruits de ces efforts de recherche ».

Les travaux présentés ont porté sur la maîtrise de la qualité des vins de Bordeaux, la préservation de l’environnement, le maintien de l’outil de production et l’adaptation du matériel végétal pour répondre au mieux aux défis de la filière bordelaise (environnement, bio-agresseurs, climat, marchés, …).

 Identifier et préserver les marqueurs des vins de Bordeaux

De nouveaux marqueurs et de nouveaux savoirs au service de la maîtrise et de la protection de la qualité des vins de Bordeaux

Un premier décryptage du bouquet de vieillissement des vins de Bordeaux• L’impact du Mildiou sur la qualité aromatique des vins • Les relations des tanins avec les sucres, les protéines et les lipides • De nouveaux marqueurs de l’origine des bois de chêne • La microbiologie des levures non saccharomyces.

 Réduire l’impact sur l’environnement

Des pistes et actions concrètes pour réduire notre impact à la vigne et au chai.

Amélioration de la prévention contre Botrytis, outils disponibles, perspectives des agents de lutte biologique • Maladies émergentes, travaux en cours, point sur Drosophila suzukii • Gestion Intégrée des Adventices et de la Fertilisation • Champs Electriques Pulsés et autres techniques physiques • Filtration et préparation des vins : de nouvelles approches

 Maîtriser la production et assurer la pérennité du vignoble

Comprendre le fonctionnement global de la vigne.

Retour sur les millésimes 2013 et 2014 : lien avec la physiologie de la vigne • Nouvelles connaissances sur le virus du Court-noué : possibilité de lutte alternative et nouveaux acquis • Flavescence dorée : sensibilité du matériel végétal aux phytoplasmes : impact sur le développement de la maladie, l’expression des symptômes et la mortalité des ceps

 Quel matériel végétal pour demain ?

Les outils et actions en cours pour maintenir la biodiversité végétale et s’adapter aux enjeux et attentes de la société

État des lieux de la sélection clonale et massale en Gironde • Création de variétés résistantes ou comment concilier résistance, adaptation au changement climatique et typicité • Etat des connaissances sur les racines et l’interface greffon porte-greffe • Comment exploiter la diversité des porte-greffes.

Avec CIVB.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *