27 Jan

Comme un avant-goût du prochain Saint-Emilion Jazz Festival

Jeudi soir, la salle des Dominicains à Saint-Emilion résonnait aux sons de jazz-flamenco et même arabo-andaloux… Un concert de cordes, percussions et de flamenco avec grâce, précision et d’une rythmique endiablée. Dominique Renard souhaitait ainsi remercier les soutiens de son fabuleux Saint-Emilion Jazz Festival qui est l’une des plus scènes culturelles et musicales de Nouvelle-Aquitaine.

IMG_4192

« Cette soirée à laquelle nous vous convions ce soir est avant tout une soirée de remerciements, » débute ainsi Dominique Renard, le Président du Saint-Emilion Jazz Festival. C’est lui qui est à l’origine de ce fabuleux moment, rencontre du jazz, de la culture musicale et des vins de Saint-Emilion. « Une aventure » qui dure depuis bientôt 6 éditions, portée par Dominique Renard, les Vins de Saint-Emilion, de très nombreux bénévoles et mécènes qui « nous ont soutenu sans relâche avec la conviction qu’une manifestation comme le Saint-Emilion Jazz Festival pouvait contribuer non seulement à l’ancrage d’une politique régionale culturelle, mais également devenir un événement phare dans le monde de la musique.« 

Reconnaissez-vous le jeune homme qui prend la photo ?

Reconnaissez-vous le jeune homme qui prend la photo ?

Saint-Emilion, c’est bien sur cette fabuleuse cité millénaire avec la légende de son moine fondateur Emilio, c’est aussi son vignoble et ses châteaux classés Unesco au Patrimoine Mondial de l’Humanité, c’est enfin son Festival de Jazz de très grande tenue. « C’est toujours avec le même souci de qualité que nous élaborons notre programme avec comme seule ambition exclusive, le rayonnement du territoire, à commencer par ce merveilleux village. Lier son image à celle du Festival, c’est exposer son adhésion à une image qualitative, précieuse et ambitieuse. »

Ce n’est pas pour rien que près 1,5 millions de visiteurs tombent sous le charme de ce village médiéval, de ces châteaux, de ce vin magique et aussi de ce festival enchanteur.

Louis Winsberg et Alberto Garcia © JPS

Louis Winsberg et Alberto Garcia © JPS

Fort de ses contacts, Dominique Renard avait fait venir jeudi soir « l’un des meilleurs guitaristes français, tenant d’une certaine esthéthique, empreinte d’élégance et de raffinement. » Cet homme du sud, aux rythmes méditerranéens, c’est Louis Winsberg.

IMG_4083« Il serait fastidieux de parler de ses nombreuses collaborations tant la liste est longue, mais sa rencontre avec Jean-Pierre Como et la formation du mythique groupe Sixun marqua un tournant dans sa carrière dans les années 80. Il a enregistré de nombreux albums, tous empreints de la classe qui le caractérise,  » explique Dominique Renard.

Comme un instant de magie salle des Dominicains © JPS

Comme un instant de magie salle des Dominicains © JPS

Il a su captiver l’assistance avec ces rythmes allant du jazz au flamenco, avec des sons traversant la Méditerranée, avec aussi la grâce et le ravissement de Sabrina Romero, originaire du sud de l’Espagne, mais aussi avec une présence scénique d’Alberto Garcia (chant, guitare), de Stéphane Edouard aux percussions avec des accents indiens et Cédric Baud (saz, guitare). Un concert de près de 2 heures, couronné par une dégustation des vins de Saint-Emilion.

Olé ! La grâce de Sabrina Romero © JPS

Olé ! La grâce de Sabrina Romero © JPS

De quoi nous donner envie de participer et de soutenir le prochain Saint-Emilion Jazz Festival, du 20 au 22 juillet, dont Côté Châteaux vous donnera prochainement la programmation, en mars prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *