09 Déc

A Bordeaux Tasting, Alain Juppé rend hommage à Johnny « une bête de scène extraordinaire » mais aussi un ancien soutien de Jacques Chirac

En marge de Bordeaux Tasting et au même moment à la nation rendait hommage à Paris au rockeur, Alain Juppé y est allé d’un petit couplet en guise d’hommage à Johnny Halliday qu’il a lui aussi bien connu. Alain Juppé se confie à France 3 et Côté Châteaux.

Alain Juppé a rendu hommage à Johnny en marge de Bordeaux Tasting © Jean-Bernard Nadeau - Terre de Vins

Alain Juppé a rendu hommage à Johnny en marge de Bordeaux Tasting © Jean-Pierre Stahl

Alain Juppé :« Il a fait partie de notre vie, il l’a déclaré dans l’une de ses interviews, nous avons tous vécu au rythme de ses grands succès. J’ai cité une chanson que j’aime par dessus tout c’est « que je t’aime, que je t’aime », mais il y en a beaucoup d’autres…Et c’est assez émouvant de voir cet espèce d’unité nationale qui se manifeste autour de lui. »

JPS : « Il y avait un lien étroit avec Jacques Chirac notamment… »

Alain Juppé avec Rodolphe Wartel sur le stand de Carbonnieux © Jean-Bernard Nadeau-Terre de Vins

Alain Juppé avec Rodolphe Wartel sur le stand de Carbonnieux © Jean-Bernard Nadeau-Terre de Vins

AJ : « Oui, ils se connaissaient très étroitement, et j’ai même assisté à certaines de leurs rencontres. Il est même venu, autant que je me souvienne, dans des réunions électorales pour soutenir Jacques Chirac. Et puis j’ai approché Johnny à plusieurs reprises, je me souviens quand il est venu ici au stade Chaban pour l’un de ses concerts il y a quelques années j’avais été le voir dans sa loge…Avant qu’il n’entre en scène il était un peu abatu et quand je l’ai vu arriver en scène, tout à coup c’était un autre homme.

IMG_2301C’était vraiment une bête de scène extraordinaire. Et puis je l’ai revu ici au mois de juillet avec Eddy Mitchell et Jacques Dutronc pour les Vieilles Canailles, il était déjà malade naturellement mais il avait quand même un dynamisme fantastique. Ce qui était impressionnant dans le public, c’est de voir le mélange des générations, des anciens qui ont connu ses premiers succès mais aussi beauoup de jeunes, c’était formidable. »

Ecoutez Alain Juppé au micro de JP Stahl et de Pascal Lécuyer :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *