16 Sep

Château Montrose: 62 espagnols du petit village de Pruna sont fidèles aux vendanges depuis plus de 40 ans

Chaque année, ce 2e grand cru classé de Saint-Estèphe entend parler « espagnol » dans ses rangs de vignes. Plus qu’une tradition, une fidélité et une loyauté réciproque.

Deux porteurs espagnols devant le château de Montrose en Saint-Estèphe © Jean-Pierre Stahl

Deux porteurs espagnols devant le château Montrose en AOC Saint-Estèphe © Jean-Pierre Stahl

Charo Vera Barroso a 30 ans. Depuis l’âge de 16 ans, elle vient au château Montrose (95 ha dont 89 en production) pour ces vendanges qu’elle ne louperait pour rien au monde. Cette année encore, elle est venue avec son père, Antonio Vera Sanchez c’est lui le chef de ce groupe d’Espagnols. Lui, est aussi venu la première fois il y a 42 ans…

LA RIVIERE ET VENDANGEURS ESPAGNOLS 115

Une troupe de 62 vendangeurs: 48 coupeurs, 12 porteurs et 2 chefs encadrants, arrivés depuis dimanche. Tous viennent du petit village de Pruna, au sud de l’Espagne, certains depuis plus de 40 ans. C’était ce lundi matin leurs premiers coups de sécateurs pour ramasser le millésime 2014.

Outre leur endurance physique (ils travaillent 9 heures par jour, 6 jour sur 7), ils supportent relativement bien la chaleur de cet été indien venant du sud de l’Espagne, mais c’est surtout pour leur savoir-faire manuel d’une grande précision qu’ils sont appréciés à la propriété.

Mr Vera Sanchez, le chef de la troupe de 60 vendangeurs espagnols © Jean-Pierre Stahl

Antonio Vera Sanchez, le chef de la troupe de 60 vendangeurs espagnols © Jean-Pierre Stahl

« Ce sont des cueilleurs professionnels qui viennent pour les vendanges à Montrose. Avant de venir, ils ont fait la cueillette de fraises ou d’haricots verts en Espagne ou au Portugal, et après les vendanges à Montrose ils retournent au Portugal pour la cueillette d’olives pour faire de l’huile d’olives. »

Ils connaissent les parcelles par coeur. C’est très facile d’avoir un pilotage fin avec eux parce qu’ils ont un savoir-faire, une efficacité et une mobilité, je ne connais pas beaucoup d’égale (minutie) dans les propriétés à Bordeaux. » Hervé Berland, gérant de château Montrose.

Et d’ajouter: « c’est absolument du cousu-main et cela correspond au cousu-main que l’on fait à la propriété à toutes les étapes de la vendange.On va des fois découper les parcelles en deux ou en trois, pour ne ramasser que les parties mûres. »

LA RIVIERE ET VENDANGEURS ESPAGNOLS 111

Car ces vendanges en rouge sont les premières à Bordeaux. Ce sont les vendanges de jeunes plants de merlot, les complants, ces jeunes pieds qui ont remplacé ici ou là les pieds fatigués qu’il a fallu changer au fil des années. (durée de vie moyenne 50 ans pour un bon rendement). Et ces ceps, compris entre 3 et 5 ans, ont leurs grappes qui mûrissent plus rapidement que les pieds plus anciens.

LA RIVIERE ET VENDANGEURS ESPAGNOLS 108

Ces vendangeurs sont là pour 3 à 4 semaines, logés à la propriété et nourris aussi avec petit-déjeuners, repas et dîners copieux, élaborés par un traiteur durant ces 4 semaines. C’est une ambiance très bon enfant, hormis le fait que nos amis espagnols parlent un tantinet fort, il n’y a pas de chefs de rangs ou de porteurs qui hurlent paniers ou donnent de la voix pour les directives car ils se rangent quasiment de la même manière en bout de chaque rang, avancent à la même vitesse, brefs sont habitués au travail d’équipe dans la vigne et autre récolte.

José, 54 ans, vient ici depuis 12 ans, il est « content et trouve le travail intéressant et effectué en harmonie »; confirmation deux rangs plus loin  de Charo « on se retrouve tous, l’ambiance est sympathique ».

D’autant plus sympa, qu’il y a des moments de détente le soir comme ces parties de football, mais aussi, et c’est la tradition, des parties sévèrement disputées de pétanque: un concours est même organisé à la fin de vendanges entre les équipes espagnoles et françaises du château avec une coupe à la clé. Ces vendangeurs ne rechignent pas à la tâche car non seulement ils sont humainement traités mais aussi leur salaire est assez intéressant: ils touchent ainsi 2200 euros, impôts prélevés, nets en fin de séjour. De quoi se dire, je reviendrai l’année prochaine…

Regardez le reportage de Jean-Pierre Stahl et Jean-Michel Litvine

13 Sep

Marathon du Médoc : Nathalie Vasseur, la reine du grand carnaval 2014, Thierry Guibault le prince du Médoc en 2h28mn41sec. !

Le Marathon du Médoc s’est achevé au terme d’une 30e édition formidable. Il a duré plus de 6h à 6h30 pour certains: 10 000 participants, des plus déjantés aux plus rigolos en passant par ceux qui courraient pour des oeuvres humanitaires. Un bel exemple de ce qui se fait de mieux, et c’est au paradis du vin: le Médoc. Bravo à Nathalie Vasseur qui y remporte sa 12e victoire. Côté hommes, le vainqueur est Thierry Guibault, pour la 4e fois, en 2h28’41 ».

Top départ ce matin du Marathon avec un joli dragon chinois © Christophe Roux

Top départ ce matin du Marathon avec un joli dragon chinois © Christophe Roux

Nathalie Vasseur mérite vraiment d’être sacrée Reine du Marathon du Médoc: sur 30 éditions, elle en a remporté 12 chez les dames ! En 2h53’41 ». Mieux que bon nombre d’hommes engagés.

J’avais la niaque cette année, une niaque d’enfer, en fait je l’ai préparé comme un marathon normal, je m’étais préparée pour le courir à 15 km/h, vraiment une course régulière. » Nathalie Vasseur, vainqueur chez les dames du Marathon du Médoc.

vasseur

Ils sont partis à la fraîche ce matin à 9h30, c’est mieux pour courir, pour un peu plus de 42 kms à travers les vignes du Médoc jusqu’à la ligne d’arrivée à Pauillac où les premiers sont arrivés vers 12h. Nathalie Vasseur est arrivée avant 12h30. 55 nations sont représentées dont 30 % d’étrangers, bien sûr beaucoup de coureurs de partout en France dont de nombreux Bretons (tweet de France Bleu Gironde ci-dessous) et de toute la région médocaine, bordelaise, girondine et même de partout en Aquitaine.

En direct de la soirée Mille Pâtes. Direct from Mille Pâtes Pasta Party au Château d'Issan © Marathon du Médoc

En direct de la soirée Mille Pâtes. Direct from Mille Pâtes Pasta Party au Château d’Issan © Marathon du Médoc

Le vainqueur du 30e Marathon du Médoc est Thierry Guibault en 2h 28mn et 41 secondes, un exploit, puisqu’il remporte sa 4e victoire au Maraton du Médoc. Il est arrivé juste avant midi pour déjeuner ! Bravo le gars !

lestage

Retrouver sur France 3 Aquitaine les premières images et sur Côté Châteaux les meilleurs clichés et les meilleures anecdotes de ce Marathon qui a pour thème les « carnavals du monde ».

Capture

Le Live par Marathon du Médoc, avec la participation de Fabrice Bidaut de France 3.

Regardez le reportage de Nicolas Morin et Bertrand Joucla-Parker sur la voiture balais

La page spéciale du marathon du Médoc dans le 12-13 ce midi sur FRance 3 Aquitaine

 

06 Sep

Cité des civilisations du vin: la métamorphose…

La Cité des Civilisations du Vin à Bordeaux continue son ascension. Désormais le parcours permanent au second étage dévoile une nef digne d’une cathédrale, une voûte en bois magistrale. Fin du gros oeuvre fin novembre.

CITE DES CIVILISATIONS 002A Bordeaux-Bacalan, sur l’ancien site des Forges, la métamorphose continue…Le « Guggenheim bordelais » se fait jour. La Cité des Civilisations du Vin avance à grands pas et n’arrête pas de monter: 10 mètres, 3 niveaux de plus depuis la fameuse livraison des arches en lamellé-collés dont nous nous faisions l’écho fin juillet.

CITE DES CIVILISATIONS 004Philippe Massol nous guide au second étage dans ce qui ressemble actuellement à une nef digne d’une église érigée lors de la grande époque de construction de nos cathédrales. En fait, c’est la cathédrale du vin. Le site dépositaire de la culture du vin et aussi du culte de ce breuvage au cours des siècles, depuis l’époque des pharaons jusqu’à celle des milliardaires possesseurs de châteaux (aujourd’hui parmi les plus grands mécènes de la Cité).

CITE DES CIVILISATIONS 005Bien plus qu’un mausolée, ce sera un endroit dédié à la connaissance, à la culture mais aussi un lieu ludique, sensoriel, interactif…Sous cette voûte magistrale du parcours permanent, on va arriver à la présentation du vignoble de Bordeaux avec un grand écran qui projettera l’histoire de Bordeaux. Cette partie est bien avancée car elle doit être hors d’eau, hors d’air pour l’hiver. Les équipes d’artisans et de décorateurs vont travailler en intérieur dès la fin de l’année 2014.

La tour, qui sera visible depuis l’ensemble des quais de Bordeaux, en est au 5 ème étage. Il en reste 5 à construire. Plus de 25 mètres sont sortis de terre à ce jour, d’ici fin novembre le gros oeuvre sera terminé avec une tour en béton haute de 47 mètres, la flèche culminera ensuite à 55 mètres, soit 5 mètres plus haut que l’Arc de Triomphe.

CITE DES CIVILISATIONS 001Quant aux plaques de verre et d’aluminium qui vont recouvrir l’édifice: les architectes ont  a priori arrêté leur choix sur les plaques en métal mais testent encore les plaques en verre: des versions transparentes et dorées, les architectes vont choisir en fonction des reflets du ciel, en fonction du rendu lors des jours ensoleillés et lors de journées pluvieuses. La Cité des Civilisations du vin devrait être achevée en mars 2016. (Photos Jean-Pierre Stahl).

Les agences XTU et Casson Mann sont en charge du projet: « une équipe internationale franco-anglaise pour réaliser la Cité des civilisations du vin »

Regardez le reportage de Jean-Pierre Stahl et Dominique Mazères

 

05 Sep

Le fisc réclame 2 millions d’euros au plus grand collectionneur de vins au monde

Après l’affaire du ministre qui oubliait de déclarer ses revenus au fisc, Michel-Jack Chasseuil risque, de son côté, de payer cher sa passion du vin. Lui aussi ne serait pas en règle. Il devrait s’acquitter de 2 millions d’euros de redressement fiscal…

chasseuilvins2014: annus horibilis pour ce pauvre Michel-Jack Chasseuil. Non seulement il a été séquestré en juin par d’affreux malfrats qui en voulaient à sa collection, mais voici maintenant le fisc qui lui réclame 2 millions d’euros. Pas de chance.

C’est qu’il a construit une véritable cathédrale du vin: son « sanctuaire », comme aime à le dire Michel-Jack Chasseuil. Un lieu unique qu’il voudrait ériger en « Louvre du Vin » dans les Deux-Sèvres.

Tout au bout d’un tunnel obscur, derrière une porte blindée, ce sont pas moins de 40000 bouteilles qui constituent sa petite cave enterrée. Ce n’est certes pas la cave de « monsieur tout le monde », mais il l’a construite, montée, bichonnée seul, comme un grand, au terme de quelques sacrifices. Mais aujourd’hui elle est tellement belle, unique qu’elle regorge de trésors.

Cette collection, elle n’a pas de prix ! Elle représente les 2500 cépages du monde entier, dans les meilleurs millésimes depuis 3 siècles, des plus grands producteurs du monde, des plus grands vins. C’est pas une question d’argent, ça n’existe plus, c’est ce qui fait la rareté, on peut considérer que c’est un musée. » Michel-Jack Chasseuil.

 

En 44 ans, il a constitué la plus grande et la plus précieuse collection de vins du monde, reconnu par tous les experts. Estimation de son trésor: 40 millions d’euros.

Ces bouteilles, ce n’est pas une cave! Elles ne seront jamais bues ni vendues! C’est une collection et les collections ne sont pas imposables» Michel Jack Chasseuil

Celui-ci serait imposé sur la fortune, il devrait s’acquitter de l’ISF et de ces 2 millions d’euros, ce qui l’obligerait à vendre une bonne partie de sa collection, ce qu’il ne veut pas admettre: il avance que la Chine lui aurait proposé 50 millions pour acquérir et faire partir là-bas sa collection, il serait aussi en pour-parlers avec la Russie. Le syndrome Depardieu ? Peut-être ou la volonté de négocier ou de faire monter les enchères avec l’Etat. Lui ne souhaite pas voir partir ce patrimoine de la France.

Avec France 3 Poitou-Charentes et La Charente Libre.

Regardez le reportage de Gauthier Cazassus et de Stéphane Hamon de France 3 Poutou-Charentes.

01 Sep

Obsèques de Philippine de Rothschild: « tu vas nous manquer, salut l’artiste ! »

Des obsèques grandioses pour la « grande Dame du vin ». Les héritiers de Philippine, les employés de Mouton Rothschild, ses amis de la politique et du théâtre lui ont rendu un vibrant hommage cet après-midi à Pauillac. Touchant, émouvant et poignant…

obseques philippine 009Il est 14h45. Le cortège démarre de cet endroit magique que fut Mouton-Rothschild du temps de Philippine de Rothschild, esthète du vin et des arts. C’est pour cette femme hors du commun qui débuta au théâtre, cet après-midi, son dernier rôle, mais aussi l’apothéose. Quand elle annonça un beau jour à son père le Baron Philippe qu’elle voulait faire une carrière d’actrice au théâtre, celui-ci lui répondit: « fais-le, mais mieux que les autres. » Elle prit alors le pseudonyme de Philippine Pascal et fit une carrière exemplaire, intégrant la célèbre Comédie Française fondée par les amis de Molière (en 1680, 7 ans après sa mort).

obseques philippine 011Philippine de Rothschild a été perfectionniste jusqu’au bout. Ce jour, c’est le sien, mais aussi un hommage et un moment partagé par tous. C’est donc sur un tracteur viticole, un enjambeur, qu’elle quitte Mouton, encadré par 4 vignerons de part et d’autre en bleu de travail. Derrière son cercueil posé sur un magnifique lit de roses blanches suit tout d’abord son mari Jean-Pierre de Beaumarchais, puis ses trois enfants Philippe Seyres de Rothschild, Camille Sereys de Rothschild et Julien de Beaumarchais de Rothschild. Non loin, son premier mari acteur comme elle, Jacques Sereys. Egalement les conjoints des enfants de Philippine et  ses 10 petits-enfants.

Un cortège dans lequel on compte également des amis très proches dont Bernadette Chirac, l’épouse de l’ancien Président de la République. Un cortège qui va marcher jusqu’au château d’Armailhac, l’autre grande propriété avec Clerc Milon, située à 200 mètres de Mouton, car le site se prête mieux à une messe. L’endroit retenu n’est pas choisi au hasard, c’est la salle des vendangeurs, la salle de tri où rentre la vendange.

C’est le père Bruno Delmas qui va ouvrir la cérémonie où ont pris place 1500 personnes. Une cérémonie ouverte à tous, gens du cru, famille et connaissances. Tous acheminés depuis les quais de Pauillac en autocars. D’emblée, le père Delmas campe le personnage de Philippine: une femme marquée dans sa jeunesse par la déportation de sa mère, Élisabeth Pelletier de Chambure, à Ravensbrück par les Allemands. Elle fut témoin à 11 ans de cette scène atroce où les Allemands emenèrent sa mère, elle échappa de peu elle-même à ce triste sort car elle rappelait à l’un des deux Allemands sa petite fille. (Son père, le Baron, à l’époque avait rejoint le Général de Gaulle à Londres, c’est pour cela que les Allemands venaient les arrêter).

La déportation de sa mère a commandé le reste de son existence » Père Bruno Delmas, curé de Pauillac.

Et le Père Delmas de souligner tous les traits de caractères qui découlèrent de ce passé et de sa propre personnalité qu’elle s’était forgée: « la générosité, le don, la joie, la gentillesse, la séduction, la culture, la combativité, le travail, la recherche de la perfection. » « Elle avait cette lucidité sur elle-même et sur les autres. C’était un tourbillon de vie et d’énergie ».

Alain Juppé, l’ancien Premier Ministre fraîchement arrivé à Bordeaux en 1995 rappelait justement cette anecdote qu’il l’avait laissé attendre au téléphone ou pas rappelé suffisamment tôt.« Nos rapports ont été un peu abruptes au début. J’ai mis votre nom sur une liste d’attente, mal m’en a pris. depuis, je rappelle. » Et l’assistance de sourire une première fois. Le maire de Bordeaux confie juste après qu’il est tombé sous le charme lors du 1er Vinexpo à Hong-Kong: « j’étais sous le charme de vos paroles en anglais, j’admirais votre talent d’improvisation jusqu’à ce que vous me disiez que vous aviez préparé durant deux jours »

Vous m’avez appris à me montrer moins raide quand je prenais la parole en public. Votre souvenir me serre la gorge. Vous êtes un extraordinaire exemple de volonté avec une pointe d’autodérision. » Alain Juppé, maire de Bordeaux

Et de rappeler ces échanges avec lui autour du réveil de Bordeaux, de son embellissement et de sa volonté de s’impliquer encore dans la Cité des Civilisations du Vin.

Philippe Castéja, le président du Conseil des Grands Crus Classés en 1855 a résumé la tristesse de tous les propriétaires, négociants et vignerons de base de la place de Bordeaux: « nous sommes dans la peine ».

La grande Dame du vin s’en est allée juste avant les vendanges et après 25 millésimes » Philippe Castéja, président du Conseil des Grands Crus classés 1855

Grande Dame du vin et des arts aussi et du théâtre…

Jacques Seyres, son premier époux: « Tu peux t’enorgueillir d’avoir perpétuer l’oeuvre du Baron Philippe et d’avoir participé au rayonnement de Mouton dans le monde entier. Ton père serait fier de toi, même épaté ! Forcé de reconnaître qu’une femme peut être l’égale de l’homme et même supérieure. »

Camille sa fille revient sur ce chef de file que fut Philippine: « Sur un bateau tu disais, il est important de parler d’une seule voix…et Jean-Pierre te reprenait et disait oui la tienne ! » Et de souligner cette « formidable école de rigueur, d’exigence et de souci du perfectionnisme » « Nous poursuivrons tous ton oeuvre avec la même rigueur, la même exigence et cette volonté de réussir. » Philippe Seyres de Rothschild.

Travailler pour vous a été un honneur, une fierté, une chance aussi. Nous ressentons (les salariés) une profonde affliction, un grand vide à Pauillac » Hugues Lechanoine, Président du Directoire de Baron Philippe de Rothschild

obseques philippine 007Enfin, Muriel Mayette-Holz, ex-administratrice générale de la Comédie Française clôt cette pièce en 3 actes: « Tu étais l’actrice, la Philippine, tu prenais le plateau, tu prenais de la place ! »

« Tu étais Madame Bernard, Lisette, Martine, Blanquette, Toinette, Rachel,…cela donnait à ta voix un discours théâtral qui ne ressemblait qu’à toi »

A la Comédie Française, la plus grande troupe de France, tu vas nous manquer.Tu me manques Philippine ! Salut l’artiste ! » Muriel Mayette-Holz ex-administratrice générale de la Comédie Française.

Photos et compte-rendu de Jean-Pierre Stahl, qui salue ici la Grande Dame de Mouton: « Chapeau » Madame la Baronne.

Regardez le reportage à Pauillac et les hommages à Philippine de Rothschild par Jean-Pierre Stahl et Didier Bonnet

24 Août

Des hommages et un moment de recueillement pour Philippine de Rothschild, la « grande Dame » de Mouton

Sur les réseaux sociaux les hommages affluent pour souligner la perte d’une « grande Dame ». Ses amis et proches du monde du vin, Sylvie Cazes, présidente de la cité des civilisations du vin, et Allan Sichel, président de la fédération des négociants de Bordeaux, expriment leur tristesse et la remercient d’avoir été une ambassadrice des vins de Bordeaux.

Mouton Rothschild réactions décès de Philippine 345

Le château Mouton Rothschild ce matin à Pauillac © Jean-Pierre Stahl

A Pouyalet, commune rattachée à Pauillac, Mouton pleure la Baronne. Dans cette petite bourgade où se situent deux des plus grandes propriétés de la famille de Rothschild Mouton et Armailhac, l’heure est au recueillement. Hugues Lechanoine, président du directoire de la société Baron Philippe de Rothschild, joint- par téléphone me confie sa tristesse et la volonté de la famille de marquer un temps de « recueillement », tout comme l’encadrement de la société.  

Hervé Berland, ancien membre du directoire, directeur général et directeur commercial de Baron Philippe de Rothschild SA, témoigne: « Moi, j’ai été recruté par son père le Baron Philippe. Tous deux étaient senblables et la la fois différents. Je garderai une reconnaissance pour cette famille qui m’a permis de gravir tous les échelons. J’ai commencé au bas de l’échelle et j’ai fini au directoire en 35 ans de maison. 

C’est une femme forte incontestablement, avec pas mal de charisme, à l’énergie débordante. Elle a mis toute sa vie au service de Mouton » Hervé Berland, ancien directeur général de la Société Baron Philippe de Rothschild

Et d’ajouter: « sa carrière d’actrice faisait qu’elle avait une présence exceptionnelle dans toutes les circonstances de la vie, tant au niveau professionnel que personnel. Quand elle était là, elle occupait l’espace. Il fallait être auprès d’elle pour savoir qui elle était. » Et de rendre hommage à Philippine et au Baron Philippe: « je les remercie de m’avoir fait confiance. On m’a donné ma chance et permis de grandir. Je n’oublie pas tout ce qu’on m’a donné. »

Aujourd’hui Hervé Berland est directeur général du château Montrose, un autre cru classé du Médoc, propriété de Martin Bouygues. Il a dirigé la réalisation des travaux du chai cathédrale de Montrose qui ont duré 7 ans.

Tous les proches collaborateurs, les amis et figures du monde du vin de Bordeaux confirment la forte personnalité de Philippine de Rothschild qui au final a été bénéfique pour Mouton et pour les vins de Bordeaux:

Mouton Rothschild réactions décès de Philippine 332

Pour Sylvie Cazes: Philippine de Rothschild était « la meilleure ambassadrice des vins de Bordeaux » et de Mouton © Jean-Pierre Stahl

C’était la meilleure ambassadrice des vins de Bordeaux, elle parcourait le monde pour parler de sa passion qu’était Mouton et de tous ses vins. Et puis pour parler de Bordeaux. Nous avons perdu quelqu’un de très important de notre famille » Sylvie Cazes, président de la Cité des Civilisations du Vin.

Philippine de Rothschild avait su hisser haut et fort le drapeau de Mouton, développant de nouveaux chais et le musée de Mouton. « Elle en a fait un lieu remarquable » selon Sylvie Cazes. Quant aux étiquettes dessinées sur les bouteilles de  Mouton Rothschild, elle a continué l’oeuvre initiée par son père en l’améliorant: « elle choisissait elle même les artistes qu’elle connaissait et avec qui elle aimait travailler, elle les inspirait et sa collection est unique au monde ! »

Mouton Rothschild réactions décès de Philippine 338

Allan Sichel, président de la fédération des négociants de Bordeaux © Jean-Pierre Stahl

 C’est une très triste nouvelle et je tiens à rendre hommage à tout le travail qu’elle a fourni et à sa très vive personnalité au service des vins de Bordeaux », Allan Sichel, de la Maison de Négoce Sichel et président de la fédération des négociants de Bordeaux.

Et Allan Sichel d’ajouter: « on se souviendra toujours de Madame la Baronne Philippine de Rothschild comme étant à la fois très fine et très très forte. Très fine par sa subtilité, par son élégance, et forte par sa détermination. Lorsqu’elle accueillait les négociants de Bordeaux, c’est avec puissance qu’elle délivrait ses messages » « Ce qui est extraordinaire, c’est sa présence sur une gamme très large: il y avait aussi (outre ses 3 grands crus classés de Pauillac) la très grande marque Mouton Cadet, mais aussi ses projets internationaux comme Opus One et Almaviva la joint venture avec les vins du Chili. Des vins connus du monde entier »

li lijuan

Hommage sur Facebook de Lijuan Li à Philippine de Rothschild très touchant: « Que Dieu vous bénisse et vous accueille au paradis… » © Lijuan Li-Facebook

Sur les réseaux sociaux, les mots de sympathie et de reconnaissance se comptent par dizaines…Des articles consacrant son oeuvre comme dans le Wine Spectator, des mots de remerciements comme celui de Vinexpo. Des messages émanant d’oenologues célèbres, Dany Rolland (l’épouse de Michel Rolland): « une grande Dame de Bordeaux et pas seulement ! Hommage, respect, RIP Madame ! », de responsables d’agences de communication comme Nathalie Coiquaud (Banc Public) et de jeunes qui débutent…comme Lijuan Li, une Chinoise qui commence à se faire connaître dans le monde du vin à Bordeaux (et qui chante en prime).

Elle a joué le rôle de sa vie avec pertinence et impertinence . Un modèle à suivre pour les femmes qui n’ont pas la chance de naître Rothschild » Nathalie Coiquaud, Banc Public.

Très touchant, le témoignage de Lijuan Li qui me racontait encore cet après-midi avoir été très impressionnée de rencontrer Philippine de Rothschild: « quand j’étais petite je la voyais dans les magazines comme dans un rêve », un rêve qu’elle a réalisé puisqu’elle a eu la chance de faire sa connaissance en 2012. Philippine fut d’ailleurs la marraine de sa promotion à l’Inseec Bordeaux où elle a suivi des études de commerce et marketing dans le vin. Côté Châteaux lui laisse conclure cet article: Lijuan Li « God bless you in the heaven… »

Jean-Pierre Stahl

Regardez le reportage de Jean-Pierre Stahl et Sylvie Tuscq-Mounet

15 Août

Le Wine Truck, ce nouveau concept inventé par des Américains…avec un tube Citroën very frenchy !

On ne pourra pas faire Cocorico ! Même si ce Wine Truck est un tube Citroën ! Car l’idée, c’est Ryan Harms qui l’a eue et elle nous vient tout droit de Portland dans l’Oregon. Sur le modèle des food-trucks, ce Wine Truck est une idée originale et festive à importer rapidement en France.

Union-Wine-Co-wine-tasting-truck-Remodelista-1

Le Wine Truck de  Ryan Harms, aménagé à partir d’un Citroën type H © Union Wine and Co

Ryan Harms, a d’abord travaillé pour des vignobles assez réputés de l’Oregon avant de fonder son propre «château industriel» à Portland en 2005 et sa marque Union Wine Co: « J’ai décidé que je n’allais pas accepter que le vin fait dans l’Oregon soit coûteux. L’idée d’Union est de créer quelque chose que je peux partager avec les amis et la famille et rendre accessible sans sacrifier la qualité. »

Après avoir peaufiné ses produits à son goût, Ryan Harms propose des vins artisanaux d’ Oregon aussi accessibles que la bière (en boîtes métalliques notamment), sachant que les Américains sont encore de gros consommateurs de bière, même si l’an passé ils ont dépassé la France au niveau volume consommé au total.

Sa camionnette est un tube Citroën, restauré en 1972, et elle a fait ses débuts l’an dernier comme camion de dégustation de vins de l’Union avec un comptoir en bois.

Union-Wine-Co-wine-tasting-truck-Remodelista

Eh oui, c’est bien avec une conception française que nos amis américains font le buzz © Union Wine and Co

Le Citroën Type H est un fourgon de 2,25 à 2,6 tonnes de produit en France entre 1948 et 1981 à 473 289 exemplaires.

La team de l’ ©Union Wine and Co

Un Wine Truck, prêt à être utilisé et loué lors de manifestations, de mariages ou autres réunions festivesDepuis la mi-Juillet, il est stationné au coin de la 33e et Division Street à Portland en Oregon, ainsi que les vendredis, les samedis et les dimanches après-midis et soirs, tout l’été.

Pour aller plus loin: Union Wine and Co

29 Juil

Une caisse de Sauternes envoyée à la Reine d’Angleterre par le député girondin Gilles Savary

Gilles Savary a fait un coup magistral: envoyer une caisse de Sauternes à Elisabeth II, Reine d’Angleterre. Son pêché mignon. Un geste d’une grande noblesse pour un élu de la République qui mériterait du coup qu’on l’appelle « Sir Gilles »

La Reine d’Angleterre durant les cérémonies du 70e anniversaire du débarquement © francetvinfo

Gilles Savary, le député socialiste de la Gironde, avaient entendu au moment des cérémonies en Normandie de juin dernier que la Reine d’Angleterre Elizabeth II raffole de foie gras et de Sauternes.

Aussitôt l’idée lui a pris de lui offrir un cadeau, pour la remercier du rôle qu’elle a joué durant la Deuxième Guerre mondiale, et en hommage également aux soldats britanniques et du Commonwealth qui ont assuré « la lutte contre le monde libre contre les fascismes nazis et japonais ».

C’était pour nous l’occasion de rendre hommage au peuple britannique à partir du clin d’oeil qu’elle avait adressé à un produit prestigieux de notre département et de ma circonscription qu’est le vin de Sauternes. C’est un hommage au peuple anglais pour l’héroïsme dont il a fait preuve », Gilles Savary Député de Gironde et de Sauternes.

Le député Gilles Savary, ambassadeur des vins de Bordeaux et de Sauternes © Gilles Savary.fr

Toutefois, il y a un protocole des plus stricts, à respecter. C’est tout de même la Reine d’Angleterre et comme le veut les us et coutumes au pays du « God Save the Queen »: on ne touche pas la reine, on ne lui expédie pas non plus de cadeau aussi facilement. Il a fallu « un mois de procédure à Buckingham Palace » selon Gilles Savary.

Notre député de Gironde s’est donc attelé à la tâche et au protocole qu’il a suivi à la lettre pour que sa démarche très noble aboutisse: il a pris sa plus belle plume et a adressé un courrier avec l’aide du consulat d’Angleterre. La réponse, même si elle fut longue, a été d’accepter le présent. La démarche de Gilles Savary a donc abouti avec l’aide de Xavier Planty, président des Vins de Sauternes.

Cette fameuse et fabuleuse caisse de six bouteilles de Sauternes a donc été préparée par Xavier Planty, le directeur de château Guiraud, qui n’est autre que  le président de l’appellation Sauternes.  Il a donc concocté ce petit colis avec  des crus classés et non classés et des vins bio et non bio.

 C’est chouette que la Reine Elisabeth ait parmi ses madeleines de Proust françaises le vin de Sauternes ». Xavier Planty, président du syndicat viticole des Vins de Sauternes.

Et en exclusivité Côté Châteaux vous dévoile la caisse de Sauternes envoyée à sa Majesté Elisabeth II, Reine d’Angleterre et offerte au final par le syndicat des Vins de Sauternes:

* château Guiraud 1er cru classé 2009 (bio)

* château Bastor-la-Montagne 2009

* château Rabaud-Promis cru classé 2009

* château la Clotte-Cazalis 2009

* Domaine de l’Alliance (Bio) 2011

* château Laville 2009

Avec nos confrères de France Bleu Gironde.

15 Juil

18 000 bouteilles de grand cru classé de Saint-Emilion dans le fossé !

C’est un accident bête : du Saint-Emilion grand cru classé 2011 qui finit dans le fossé ! 18000 bouteilles du Château La Dominique ont été renversées  dans un accident de la route à Saint-Sulpice-de-Faleyrens, juste après avoir chargé la précieuse cargaison. Plus de peur que de mal.

Capture

Extrait du journal Sud-Ouest du 15 juillet – Photo Linda Douifi

Un accident rarissime…On se demande bien comment il a pu se produire. Dans un rond point, sans doute un basculement de la cargaison déstabilisée. D’après les premiers éléments de l’enquête de gendarmerie de Libourne, il y aurait eu un mauvais arrimage du chargement. Ce qui explique que tout ait basculé dans le rond-point.

C’est un sujet regrettable », selon le château La Dominique, qui tient à rassurer par ailleurs ses clients.

L’histoire aurait pu être anecdotique, si le préjudice n’avait pas été si important. Les faits se sont passés ce mardi matin, le camion qui transportait 18 000 bouteilles de Grand Cru Classé de Saint-Emilion, du château La Dominique, voisin de Cheval Blanc, et propriété de Clément Fayat, s’est renversé dans un rond-point à Saint-Sulpice-de-Faleyrens en Gironde. Un accident qui aurait pu être plus grave…Le chauffeur aurait perdu le contrôle de son ensemble routier.

Le chargement était une livraison de très grands flacons de Saint-Emilion. Les bouteilles du château La Dominique 2011 sont notées 90-92/100 par Robert Parker et se vendent actuellement au prix de 35 euros la bouteille selon Wineandco. D’où le petit calcul: 35 x 18000= 630000 euros en prix de vente pour particulier. Et en cherchant davantage: 33 euros chez Millésima (qui annonce les bonnes notes de Robert Parker : 90, du Wine Spectator : 91 ou encore de Jancis Robinson : 16,5): soit 594000 euros…(au prix de revente d’une bouteille).

Toutefois selon nos toutes dernières informations: il s’agit d’un chargement de second vin du château La Dominique, ce qui diminue largement le préjudice invoqué ci-dessus (il est en train d’être évalué par le château). Ce chargement partait de La Dominique et se dirigeait vers la société sous-traitante qui réalise l’étiquetage et la pose de capsules. Le vin mis en bouteille au château n’était pas un vin de contrebande, contrairement aux commentaires sur les pages de Sud Ouest. Une opération tout-à-fait classique.

Capture

Les réseaux sociaux dont Twitter n’ont pas été insensibles, renvoyant à l’article de Sud Ouest

Le chauffeur routier est légèrement blessé, le camion un peu moins, et le vin est dans le fossé. Fort heureusement, toutes les bouteilles n’ont pas été brisées. Certaines oui, d’autres juste un peu secouées. Le chauffeur a été transporté par les pompiers pour des examens.

Quant aux bouteilles, quelques-unes ont survécu à l’accident, mais elles sont « inutilisables », car « la chaleur » a fait pression sur les bouchons des bouteilles, a expliqué un témoin à Europe 1. Mardi soir, les pompiers étaient « en train de dégager les bouteilles au tractopelle », a-t-il continué, alors que Sud-Ouest précisait que des bouteilles étaient récupérées manuellement. « Un incident comme celui-ci est très rare », selon l’habitant du secteur interrogé par Europe 1. Une enquête de gendarmerie est en cours, les assurances, et services juridiques vont essayer de déterminer les responsabilités dans cette affaire. Bon, hormis le chargement, certes très important (pour lequel il va bien falloir trouver une indemnisation), plus de peur que de mal, l’histoire aurait pu être bien plus terrible pour le pauvre chauffeur.

Lire également l’article de Sud Ouest

06 Juil

Grêle dans le Minervois: « l’orage a été catastrophique ! On n’a jamais vu ça…Il y a 100% de la récolte foutue. Le Minervois est sinistré ! » selon Jean-Pierre Jeanson, vigneron à Puichéric.

Un violent orage de grêle a dévasté ce dimanche en fin d’après-midi des vignes dans le Minervois, région viticole de l’Aude. Certaines parcelles sont touchées à 100 %. Quelle année 2014 ! Après Cognac, le Médoc, la Côte de Beaune, le Béarn, voici l’Aude et son célèbre Minervois.  Les grêlons étaient gros comme des balles de ping-pong, voire de tennis…

CaptureL’indépendant.fr, le journal de l’Aude, vient de publier un compte-rendu des dégâts dans le Minervois. Un nouveau un spectacle de désolation pour ces petits viticulteurs de l’Aude, notamment à Puichéric, mais aussi à Lézignan. Arzens paie un lourd tribu: ici aussi les dégâts sont sérieux. La récolte 2014 est hachée, à terre. (voir le tweet ci-dessous)

Le violent orage de grêle qui s’est déclaré en fin d’après-midi dimanche a fait des dégâts considérables dans l’Aude, surtout à l’ouest, notamment dans le Minervois. Des parcelles sont touchées à 100%. L’orage et la grêle sont tombés durant 20 minutes selon les témoignages recueillis ce lundi matin par BFM TV. « Des grêlons gros comme le poing ou comme des oeufs de pigeon« , selon un viticulteur.

Des grêlons entre balle de ping-pong et balle de tennis, c’était très violent! » Roland Coustal, vigneron à Castelnau-d’Aude

MIDI LIBRELa Redorte a été particulièrement touchée, selon le président de la Chambre d’agriculture de l’Aude, Philippe Vergnes, révèle l’Indépendant. A Puichéric, le président de la cave coopérative estime que le vignoble est touché à 80%. Des dégâts importants sont également signalés à Alairac, Villemoustaussou, Conques, Bagnoles ou encore Escales.

L’orage a été catastrophique ! De mémoire de Minervois, on n’a jamais vu ça…Il y a 100 % de la récolte qui est foutue. Le Minervois est sinistré ! » Jean-Pierre Jeanson, vigneron à Puichéric dans l’Aude.

TWWET GRELESelon Météo France, il est tombé, en moins d’une heure, 18 mm de pluie à Carcassonne et jusqu’à 42 mm près de Lézignan. Des rafales auraient été enregistrées à 82 km/h à Carcassonne et à 89 km/h à Alaigne. Elles auraient pu être plus fortes par endroit.

Les premières remontées de terrain indiquent des dégâts conséquents sur grappes et feuillages dans le vignoble du Minervois. Président du Conseil Spécialisé Vin de FranceAgriMer, Jérôme Despey vient d’annoncer que « les remontées des dégâts suite a la grêle sont importants sur 15 000 hectares, au delà de la vignes il y a aussi l’arboriculture et les céréales ».

Avec l’Indépendant, Midi Libre, BFM, Twitter.