18 Jan

La Commanderie du Bontemps fête la Saint-Vincent et ses vignerons

C’est une tradition à Bordeaux. Les salariés, maîtres de chais, responsables techniques et autres chefs d’exploitations sont à l’honneur aujourd’hui. A l’occasion de la Saint-Vincent, les propriétés et la Commanderie du Bontemps les associent pleinement à une journée de festivités en pleine période de taille et alors que le millésime 2014 se bonifie dans les chais…

La © Commanderie du Bontemps défilent toujours avec Saint-Vincent ey un tonnea qui sera béni par l'Archevêque comme ici à Bordeaux

La © Commanderie du Bontemps défile toujours avec Saint-Vincent et un tonneau qui sont bénis par l’Archevêque comme ici à Bordeaux

600 personnes seront réunies à Léognan en Gironde, ce dimanche, pour fêter la Saint-Vincent. Une fête qui a commencé par la traditionnelle messe célébrée à 10h30 par Monseigneur Ricard Archevêque de Bordeaux et grand Aumônier de la Commanderie du Bontemps. A 13h, les châteaux offrent un déjeuner aux Halles de Gascogne. Une communion entre vignerons, salariés des châteaux et propriétaires. Mais au fait qui était ce Vincent ? La réponse avec la Fédération Internationale des Condréries Bachiques:

Vincent  (de Saragosse) est un Saint célèbre, diacre et martyr espagnol du IVème siècle.  Il prêcha dans l’empire romain à l’époque où les empereurs Dioclétien, puis Maximilien,  persécutaient massivement les Chrétiens. En 304, Vincent fut condamné à mort et torturé sur une maie de pressoir, ce qui pourrait expliquer qu’il soit le saint patron des vignerons (symbolique du sang ayant coulé dans le pressoir à la place du vin, avec un calembour  sur son nom : « vin » et « sang »).

Mais une autre légende veut que, Vincent s’arrêtant un jour de printemps au bord d’un vignoble pour discuter avec le vigneron, son âne brouta des pousses de vigne et la récolte des ceps ainsi « taillés » s’avéra ensuite excellente.  Saint Vincent est, de plus, fêté le 22 janvier, période idéale, entre la vinification et la taille, lorsque la vigne et les vignerons sont au repos !

Ses reliques furent vénérées pendant plusieurs siècles et transportées à travers l’Europe. Elles furent finalement déposées à Paris, à l’abbaye Sainte-Croix-Saint Vincent, devenue depuis Saint-Germain des Prés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *