18 Nov

5e Bubble Party ou quand les Crémants de Bordeaux se dévoilent

C’était ce Jeudi soir un des moments exquis de Bordeaux, Noël avant Noël, avec la dégustation des Crémants de Bordeaux qui pourront figurer sur les tables de fêtes. Car les crémants sont aujourd’hui de bonne tenue, ils se mettent sur leur 31 et rivalisent allègrement avec certains champagnes.

Benoît Manuel Trocard, Ecole du Vin, Guillaume Gresta Bar à Vins du CIVB et Lionel Lateyron, viticulteur et élaborateur de crémants © JPS

Benoît Manuel Trocard, château Barbey, Guillaume Gresta Bar à Vins du CIVB et Lionel Lateyron, viticulteur et élaborateur de crémants © JPS

On avait mis les petits plats dans les grands, le crémant coulait à foison (contre des jetons de Casino à l’emblème des Vins de Bordeaux), il ne manquait finalement que le DJ et la boulle à facettes…

IMG_2038C’est que de grands noms de la distribution de vins en France étaient aussi présents et notamment Philippe Castel et sa fille Aurélie. Ce n’est pas étonnant car depuis 2015, la Maison Castel s’est lancée dans le Crémant et en produit aujourd’hui 600000 bouteilles, presque 10% de la production de crémants de Bordeaux. Une jolie coïncidence voulait qu’en ce jour de bulles, Castel Frères soit pour la 2e année consécutive couronné par l’IWSR comme n°1 leader des marques de vins au monde avec plus de 24,9 millions de caisses de 9 L commercialisées en 2016 !

IMG_2050Pour Dominique Furlan, le nouveau président de la Section des Crémants de Bordeaux : « c’est Castel qui va faire progresser l’appellation, même si on part de loin et on ne représente que 1% de la production bordelaise avec 60000 hectolitres. Ces opérateurs de poids sont les bienvenus. »

IMG_2032Les Crémants de Bordeaux ne sont plus si confidentiels que cela même s’ils accusent un gros retard sur les Crémants d’Alsace, ils sont aujourd’hui une centaine de producteurs répartis sur 800 hectares, surtout dans l’Entre-Deux-Mers. La production avoisine les 8 millions de bouteilles, un cap déjà passé sous la précédente présidence du pétillant Lionel Lateyron.

Cette 5e Bubble Party, c’est l’occasion de déguster les crémants qui vont être mis en marché en fin d’année, élevés 9 mois et 12 mois doivent être écoulés avant la mise sur le marché. C’est donc le 2016 qui était proposé ce jeudi soir à la dégustation de négociants, cavistes et amateurs de bulles.

Bénédicte Gourdon et Corbeyran, bientôt un 9e Château Bordeaux © JPS

Bénédicte Gourdon et Corbeyran, bientôt un 9e Château Bordeaux © JPS

Parmi l’assistance, un scénariste connu de la place de Bordeaux : Corbeyran qui vient de sortir son 8e opus de sa série BD Château Bordeaux qui s’intitule « le négociant ». « Le 9e est déjà écrit et en projet, ce sera le dernier sur « les primeurs » ». Cette série a été une véritable réussite puisqu’éditée à 350000 exemplaires sur les 7 précédents volumes. 2 autres surprises sont prévues dont Côté Châteaux vous réserve la primeur avec 2 nouveaux tomes de Château Bordeaux A Table, Corbeyran nous prépare un petit scénar croustillant avec la gastronomie à l’honneur et bien sûr son héroïne Alexandra.

Estelle Roumage du château Latrille va ouvrir

Estelle Roumage du château Latrille va ouvrir « un Château en Ville » © JPS

On pouvait aussi croiser Estelle Roumage, du château Latrille, qui ouvre le 28 novembre prochain « un Château en Ville ». La 1ère viticultrice à lancer à Bordeaux un bar à vins et une cave avec ses propres vins : « cela fait 7 ans qu’on a fait une boutique à la propriété, ça fonctionne bien, mais on n’arrive pas à attirer les Bordelais à Saint-Germain-du-Puch ». Nul doute que ça sera plus proche pour eux au 25 rue Saint James.

Marine Martin, chargée de communication des Bordeaux et Bx Sup, et Léa Matet, chargée de l'oenotourisme au château des Tourtes en AOC Blaye Côtes de Bordeaux © JPS

Marine Martin, chargée de communication des Bordeaux et Bx Sup, et Léa Matet, chargée de l’oenotourisme au château des Tourtes en AOC Blaye Côtes de Bordeaux © JPS

Quant aux crémants, nul doute aussi que les Bordelais y viendront et délaisseront, s’ils sont chauvins comme ils le prétendent, un instant les Champagnes ou leurs blancs et rouges : « on a besoin de ce produit pour sortir des sentiers battus des vins tranquilles pour une note festive. On voit de plus en plus de grands crus qui ajoutent à leur gamme des crémants de Bordeaux. Ce n’est pas rien. » Bien dit Dom ! Allez, et n’oubliez-pas, à la santé des Crémants, avec quelques bulles de Bordeaux pour les fêtes…

(l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *