04 Août

Rudy Kurniawan, reconnu coupable de contrefaçons de grands vins français, attend sa sentence ce lundi

Rudy Kurniawan a été reconnu coupable en décembre 2013 de «fraude visant à vendre des vins contrefaits». Sa peine devrait tomber très rapidement à New-York.

De jolies étiquettes de Pétrus © AFP PHOTO/STAN HONDA

Rudy Kurniawan, 37 ans, avait été reconnu coupable le 18 décembre 2013 de contrefaçon de grands vins français, il attendait sa peine, plusieurs fois reportée, elle va tomber.

Pendant près de 10 ans, cet étudiant asiatique installé aux Etats-Unis a escroqué le  beau monde des amateurs de grands vins et vins de prestige. Un cercle très fermé où il avait réussi à gagner la confiance de ses membres: « les 12 hommes en colère », un club de millionnaires grands amateurs de vins rares. Rudy Kurniawan n’avait qu’une vingtaine d’années mais se présentait comme un riche héritier indonésien et ça passait, habillé en costumes Hermès et bottines en crocodile.

Rudy Kurniawan était devenu expert et adulé des amateurs de grands vins

Son amour des grands vins, cette fascination (qu’il transmettait aussi), et son talent d’escroc lui aurait rapporté des dizaines de millions de dollars, selon l’accusation. Il a déjà passé 28 mois en prison, en attendant de connaître sa peine définitive, qui va être prononcée par le Tribunal de New York, ce lundi 4 août.

Son surnom, ou ses sobriquets, les voici: « Docteur Conti » ou « Mister 47 », surnoms dus à son obsession pour le millésime 1947 et la Romanée-Conti, l’un des plus prestigieux vins de la côte de Nuits.

Laurent Ponsot est venu témoigner à New-York en décembre dernier © CBS News

Il a su jouer de ses connaissances et devenir une encyclopédie des vins de Bourgogne car il a appris et ce très rapidement aux côtés de mentors américains, amoureux des vignobles de Côte d’Or. Un petit génie qui a su mettre à profit sa connaissance, son nez aiguisé et sa culture des étiquettes pour devenir le faussaire démasqué aujourd’hui.

Sa cuisine, son « magic cellar » (cave magique),à Los Angeles en Californie était une officine, dont les tiroirs débordaient de bouchons anciens, de capsules, de tampons et de centaines d’étiquettes neuves de grands crus français. Aucun de ses amis ne s’étonnait qu’il réclamait tous les cadavres de bouteilles, à la fin des repas dans les plus grands restaurants américains. Et oui, il refaisait après les niveaux…Gagnant la confiance de maison d’enchères, il réalisait de jolies ventes qui ont fini par éveiller des soupçons.

Plus de 1 000 bouteilles de grands crus contrefaits, dont des Bourgognes des domaines de la Romanée-Conti, Ponsot ou Roumier, et des Bordeaux comme Pétrus en Pomerol, ont été attribuées à M. Kurniawan.

Le bouquet final, sans longueur en bouche cette fois, il va le déguster ce lundi, avec le verdict du tribunal de New York: reconnu coupable de «fraude visant à vendre des vins contrefaits», Rudy Kurniawan risque jusqu’à 40 ans de prison et 500.000 dollars d’amende.

Regardez le reportage de French Morning TV, la chaîne des Français d’Amérique, avec Laurent Ponsot, propriétaire du Domaine Ponsot et Patrick Baugier, importateur de grands crus aux USA pour Capital Millésime

 

24 Juil

La sentence du faussaire Rudy Kurniawan, alias « Dr Conti », encore repoussée à New-York

La peine de Rudy Kurniawan devait être prononcée aujourd’hui à New-York. Elle a été pour la 4e fois repoussée au 4 août. Il risque 40 ans de prison.

Capture

Extrait de l’article ce 24 juillet de BBC News US & Canada

La sentence du faussaire Rudy Kurniawan, surnommé « Docteur Conti » va encore attendre un peu. Cet escroc autrefois adulé par de richissimes américains qui lui achetaient de grands flacons a été reconnu coupable en décembre 2013 d’escroquerie. Il aurait revendu près de 1000 fausses bouteilles.

Il est soupçonné d’avoir vendu pour 20 millions de dollars de fausses bouteilles de vin. Du Bordeaux mais surtout du Bourgogne et notamment de la Romanée Conti.

Rudy Kurniawan

Des viticulteurs Armand Rousseau, Georges Roumier et Laurent Ponsot ont été victimes de Rudy Kurniaawan. Et ce dernier a été à l’origine de l’enquête du FBI en 2008.

Le « Dr Conti » avait tout un arsenal de bouteilles, étiquettes, bouchons et capsules dans sa cuisine (il faisait croire à ses gens qu’il bernait qu’il avait une « cave magique »), pour réaliser chez lui en Californie, de fausses bouteilles de grands crus classés. Considéré dans les années 2000 comme un des cinq plus importants experts en oenologie, collectionneurs et marchands de vins rares de prestige du monde. En 2008,  il est consacré comme  le plus important faussaire du monde en matière de vin d’exception.

Rudy Kurniawan, 37 ans, risque 40 de prison.  Les procureurs avaient réclamé entre 11 et 14 ans de prison et une amende de 17.500 à 175.000 dollars. La défense avait demandé que Kurniawan soit condamné aux 28 mois passés en prison depuis son arrestation le 8 mars 2012, et à une amende ne dépassant pas 12.500 dollars.

21 Juil

La vallée du Rhône meurtrie par des orages d’une grande violence

Des orages extrêmement violents ont fait d’énormes dégâts dans les Cévennes et la basse vallée du Rhône. Deux victimes dans des campings dans le Gard et en Ardèche, et des vignobles  saccagés dont les baies de raisin ont été éclatées ou pulvérisées.

Dans l’après-midi de dimanche, ces orages se sont concentrés sur l’Ardèche et le Gard. De puissantes rafales de vent ont abattu des arbres dans des campings, provoquant deux morts, 4 blessés graves et de gros dégâts matériels (caravanes et voitures écrasées sous les arbres, toitures arrachées…). Une femme est décédée dans un camping de Saint-Paulet-de-Caisson dans le Gard à cause de la chute d’un arbre sur sa tente. En Ardèche, une mini-tornade (même si le terme n’est pas admis par les météorologues) a provoqué le décès d’un autre homme et fait 5 blessés en Ardèche.

Les cumuls de pluies ont été très importants notamment dans les Cévennes avec jusqu’à 138,5 mm en 24 heures en Ardèche à Sablières, mais aussi en Lozère avec 125,4 mm à Villefort.

Si les témoins parlent de mini tornades, de tourbillons par endroit, d’autres ont saisi le résultat de ces intempéries particulièrement intenses et violentes dans le couloir rhodanien et dans le Gard.

Capture

Extrait de Twitter.

Certains vignobles sont hachés dans la Vallée du Rhône méridionale , il ne reste plus rien sur les ceps et les branches. Chez Claire Clavel, viticultrice à Saint-Gervais nous confie : « le bilan pour nous 50% de perte, tout le vignoble est touché… C est une mini tornade qui s est abattu sur le secteur ». Les bois sont particulièrement touchés sur les secteurs impactés.et stressés pour cette année et peut-être en partie pour l’année prochaine.

La famille Clavel, est une famille qui travaille la vigne depuis le XVIIème siècle. Exploitant aujourd’hui 80 hectares de Vin de Pays, Côtes du Rhône et Côtes du Rhône Villages Saint Gervais et Chusclan, elle produit une gamme qui se décline en plus de 15 références, allant des vins fruités et faciles à boire jusqu’aux vins fins et prestigieux.

Photos Claire Clavel, viticultrice à Saint-Gervais.

18 Juil

Le « Dr Conti », Rudy Kurniawan, sera fixé le 24 juillet sur sa condamnation…

Le prononcé de la peine du marchand de vins indonésien Rudy Kurniawan, prévu le 17 juillet à New York, a été reporté à la semaine prochaine. L’audience est fixée au 24 juillet.

Les procureurs ont réclamé entre 11 et 14 ans de prison et une amende de 17.500 à 175.000 dollars. La défense a demandé que Kurniawan soit condamné aux 28 mois passés en prison depuis son arrestation le 8 mars 2012, et à une amende ne dépassant pas 12.500 dollars.

Rudy Kurniawan, 37 ans, c’est ce « brave Dr Conti », surnommé ainsi pour son petit faible pour le Romanée-Conti. Un escroc des temps modernes, un temps porté aux nues comme l’un des plus grands experts de vins au monde: il avait connu une ascension fulgurante, en quelques années, grâce à un excellent palais, une mémoire prodigieuse des vins, et une générosité sans limite pour les collectionneurs et experts qu’il régalait volontiers de ses meilleures bouteilles.

Il avait été reconnu coupable le 18 décembre dernier de contrefaçon de grands crus français, une activité qui lui avait rapporté en quelques années des dizaines de millions de dollars, selon les procureurs.

C’est le 3e report du prononcé de sa sentence, d’abord annoncée pour avril, puis mai, puis pour le 17 juillet.

Ce dernier report a été demandé par les procureurs, après que le juge Richard Berman leur eut demandé la semaine dernière des informations complémentaires sur les victimes du marchand de vins, les dates où elles ont été escroquées, sous quelle forme, et le montant de leurs pertes.

 En guise de « cave magique » qu’il revendiquait, il y avait une pincée de sorcellerie…Il avait monté chez lui à Arcadia, en Californie, un laboratoire de contrefaçons en grande séries. L’accusation avait dévoilé en décembre de nombreuses preuves à l’appui: des fausses bouteilles, des fausses étiquettes par milliers, ainsi que de la cire, des capsules, des bouchons…en pagaille. Il récupérait soigneusement des bouteilles anciennes, faisait des mélanges à partir de vins bien moins chers, étiquetait et scellait le tout. Ni vu, ni connu. Il les vendait alors avec de grands crus authentiques. « Un faussaire de vin prolifique, qui assemblait dans sa cuisine en Californie, tout ce dont il avait besoin » avait dit de lui dans son réquisitoire le procureur Joseph Facciponti.

Son avocat, Jerome Mooney, lui avait plaidé la bonne foi, affirmant que Kurniawan n’avait jamais cherché à tromper personne. Pourtant les preuves étaient accablantes, plus de  1000 faux grands crus de Bourgogne (Romanée-Conti , Ponsot et Roumier) et de Bordeaux (Petrus) achetés par 7 collectionneurs pour des millions de dollars venaient bien de sa « cave magique ».

Les 12 jurés du tribunal fédéral l’ont reconnu coupable de deux chefs d’accusation retenus contre lui, passibles d’une amende et d’une peine maximale de 40 ans de prison.

JPS avec AFP.

06 Juil

Grêle dans le Minervois: « l’orage a été catastrophique ! On n’a jamais vu ça…Il y a 100% de la récolte foutue. Le Minervois est sinistré ! » selon Jean-Pierre Jeanson, vigneron à Puichéric.

Un violent orage de grêle a dévasté ce dimanche en fin d’après-midi des vignes dans le Minervois, région viticole de l’Aude. Certaines parcelles sont touchées à 100 %. Quelle année 2014 ! Après Cognac, le Médoc, la Côte de Beaune, le Béarn, voici l’Aude et son célèbre Minervois.  Les grêlons étaient gros comme des balles de ping-pong, voire de tennis…

CaptureL’indépendant.fr, le journal de l’Aude, vient de publier un compte-rendu des dégâts dans le Minervois. Un nouveau un spectacle de désolation pour ces petits viticulteurs de l’Aude, notamment à Puichéric, mais aussi à Lézignan. Arzens paie un lourd tribu: ici aussi les dégâts sont sérieux. La récolte 2014 est hachée, à terre. (voir le tweet ci-dessous)

Le violent orage de grêle qui s’est déclaré en fin d’après-midi dimanche a fait des dégâts considérables dans l’Aude, surtout à l’ouest, notamment dans le Minervois. Des parcelles sont touchées à 100%. L’orage et la grêle sont tombés durant 20 minutes selon les témoignages recueillis ce lundi matin par BFM TV. « Des grêlons gros comme le poing ou comme des oeufs de pigeon« , selon un viticulteur.

Des grêlons entre balle de ping-pong et balle de tennis, c’était très violent! » Roland Coustal, vigneron à Castelnau-d’Aude

MIDI LIBRELa Redorte a été particulièrement touchée, selon le président de la Chambre d’agriculture de l’Aude, Philippe Vergnes, révèle l’Indépendant. A Puichéric, le président de la cave coopérative estime que le vignoble est touché à 80%. Des dégâts importants sont également signalés à Alairac, Villemoustaussou, Conques, Bagnoles ou encore Escales.

L’orage a été catastrophique ! De mémoire de Minervois, on n’a jamais vu ça…Il y a 100 % de la récolte qui est foutue. Le Minervois est sinistré ! » Jean-Pierre Jeanson, vigneron à Puichéric dans l’Aude.

TWWET GRELESelon Météo France, il est tombé, en moins d’une heure, 18 mm de pluie à Carcassonne et jusqu’à 42 mm près de Lézignan. Des rafales auraient été enregistrées à 82 km/h à Carcassonne et à 89 km/h à Alaigne. Elles auraient pu être plus fortes par endroit.

Les premières remontées de terrain indiquent des dégâts conséquents sur grappes et feuillages dans le vignoble du Minervois. Président du Conseil Spécialisé Vin de FranceAgriMer, Jérôme Despey vient d’annoncer que « les remontées des dégâts suite a la grêle sont importants sur 15 000 hectares, au delà de la vignes il y a aussi l’arboriculture et les céréales ».

Avec l’Indépendant, Midi Libre, BFM, Twitter.

 

02 Juil

Les fines bulles de champagne…remplacées par de l’ecstasy et des amphétamines ! Effervescent, non ?

Les douaniers de Dijon, en Côte d’Or, n’en n’ont pas cru leurs yeux. Ce jeudi 26 juin sur l’A31, ils ont trouvé 1 kilo d’amphétamines en poudre et 1,5 kg d’ecstasy sous forme liquide dans deux bouteilles de champagne.

champagneLors d’un contrôle sur l’autoroute A31, les agents des douanes ont sélectionné un véhicule immatriculé avec des plaques autrichiennes. Deux individus de nationalité italienne circulaient à son bord.
Les douaniers ont commencé par trouver les amphétamines en poudre au niveau de la roue de secours de la voiture. Puis, l’attention des fonctionnaires a été attirée par l’aspect des deux bouteilles de champagne qui se trouvaient au pied des passagers.  Ils ont ainsi trouvé 1 kilo d’amphétamines en poudre et 1,5 kg de MDMA (ecstasy) sous forme liquide, le tout dissimulé dans deux bouteilles de champagne.

Une des deux personnes a été mise hors de cause et libérée. La seconde doit comparaître devant le tribunal correctionnel de Dijon le 29 juillet. En attendant, elle a été placée en détention.

En 2013, les services douaniers français avaient saisi 251 kg d’amphétamines, ainsi que 15 kg et 360 556 doses d’ecstasy.

Une affaire de plus au crédit des Douanes. L’histoire ne dit pas si elles ont sablé le champagne, quant aux trafiquants leur périple a fait pschitt.

Avec France 3 Bourgogne. Photo Douanes de Dijon.

01 Juil

Grêle en Bourgogne, l’appel au secours des vignerons: « j’ai 61 ans, mais je n’ai jamais connu 3 années de suite comme cela ! »

Les viticulteurs de la côte de Beaune, touchés comme jamais, lancent un appel à l’aide. La grêle qui a ravagé en partie Meursault, Pommard, Volnay et Santenay est la troisième grêle consécutive en 3 ans.

raisin_grele

Ce sont les vignobles prestigieux de Meursault, Pommard, Volnay et Santenay qui ont été frappés par la grêle ce week-end. Une centaine de viticulteurs ont manifesté leur inquiétude devant la sous-préfecture de Beaune ce lundi 30 juin 2014.

Certains viticulteurs de la Côte de Beaune ont perdu 90 % de leur récolte en quelques minutes, ce samedi 28 juin, le labeur de toute une année. 

J’ai 61 ans, mais je n’ai jamais connu 3 années de suite comme ça. 3 années de suite,  où les impacts sont très forts…Non, je n’ai jamais vu cela ! » Pascal Bouley viticulteur à Volnay.

grele bourgogneLes politiques sont tout de suite montés au créneau pour défendre les viticulteurs dans le malheur: François Sauvadet, député UDI et président du conseil général de la Côte-d’Or a participé à une rencontre avec les présidents des syndicats viticoles touchés par la grêle lundi 30 juin 2014, à 14h, à la mairie de Volnay.

De son côté, Edouard Ferrand, conseiller municipal de Sens et député européen Front National a estimé: qu’alors que « l’Union européenne est une fois de plus singulièrement absente, il est impératif de débloquer immédiatement une aide nationale d’urgence pour les viticulteurs bourguignons ». L’élu du Front national déclare encore que que « la région Bourgogne, de son côté, plutôt que de financer, entre autres, des projets d’électrification en Amérique latine, devrait y prendre sa part, sachant que c’est une activité économique essentielle pour notre région qui est atteinte aujourd’hui ».

Soit on laisse mourir les vignerons, soit on préserve l’agriculture et le monde viticole, car outre les coûts de production, nous avons des taxes à payer, des coûts de fermage, etc, cela crée un déséquilibre financier. » Nicolas Rossignol, vigneron.

Remonté également, Thiébault Huber, le président du syndicat des vignerons de Volnay, n’a pas mâché ses mots vis-à-vis des élus locaux. « A chaque fois, ils viennent tous nous voir, nous plaindre « on va se mobiliser etc », mais pour l’instant zéro. On a eu zéro en 2012, zéro en 2013. En 2014, s’ils veulent qu’il y ait encore des exploitations familiales, il va falloir y aller. Je sais qu’il n’y a pas de sous dans les caisses, mais nous, on n’a jamais rien demandé. Mais, ce coup-ci, on va en demander ».

Il devait rencontrer ce jour le nouveau préfet de la région Bourgogne et préfet de la Côte-d’Or, Eric Delzant, qui se rendra sur le terrain pour rencontrer les viticulteurs touchés par les orages de grêle.

Reportage de Pauline Ringenbach et Christophe Gaillard de France 3 Bourgogne. Intervenants: 

  • Pascal Bouley, viticulteur à Volnay
  • Pierrick Bouley, viticulteur à Volnay
  • Thiébault Huber, président du syndicat des vignerons de Volnay

A lire l’article de la revue du vin de France: « Soit on laisse mourir les vignerons… »

29 Juin

Bordeaux épargnée, Beaune saccagée par la grêle !

Alors que Bordeaux avait été placée en vigilance orange et au final a été épargnée, ce week-end, malgré une évacuation en fanfare de la fête du vin, la grêle s’est abattue sur les vignobles de la côte de Beaune en Bourgogne. Des vignobles prestigieux, comme Pommard ou Meursault, ont été ravagés par des grêlons, comme dans le Médoc et à Cognac en début de mois.

Les vignes hachées par la grêle dans des vignobles prestigieux de Bourgogne © Romain Lafabrègue AFP.

C’est un drame pour certains viticulteurs. Leur vignes ont été saccagées entre 40 et 80 %; Santenay, Meursault, Volnay, Pommard… ces vignobles parlent aux amateurs de vin. Et bien, ces vignobles des communes renommées de la côte de Beaune (Côte-d’Or) ont été touchés samedi après-midi par de violents orages de grêle.

Jean-Louis Moissenet, le président de Pommard, parle de pertes de récoltes, entre 50 et 90%, et dépeint un paysage «désolant» !

Les raisins sont à terre, le feuillage est haché et les bois sont largement touchés. C’est une véritable catastrophe. On était parti sur une belle récolte et ça tombe à l’eau» Jean-Louis Moissenet, le président de Pommard.

Sur la côte de Beaune, les viticulteurs ressentent d’autant plus injustement ce phénomène climatique que la grêle a frappé ici pour la 3ème année consécutive: après 2012, 2013, voilà 2014 ! Capture

Et Jean-Louis Moissenet, d’ajouter: « pour fournir le monde entier, des importateurs […] vont préférer se tourner vers d’autres vins, si les cours augmentent trop, on aura des méventes derrière, ce qui sera encore plus catastrophique ! »

Le reportage de Sylvain Bouillot et Damien Rabeisen, à Meursault et à Pommard de France 3 Bourgogne

Intervenants

  • Vincent Latour, Viticulteur à Meursault
  • Jean-Louis Moissenet, Viticulteur, Président du syndicat de Pommard
  • Emmanuelle-Sophie Moissenet, Viticultrice et experte grêle

28 Juin

« Bordeaux Fête le Vin » annulé à cause d’un avis de tempête ! Evacuation par les CRS…

bfv anu 043

Pour l’acteur Antoine Duléry et Bernard Montiel, la fête est finie aussi…Evacuation sous les yeux des CRS. © Jean-Pierre Stahl

 

A la surprise générale, Bordeaux Fête le Vin a été annulé purement et simplement. Principe de précaution oblige. Il y avait des dizaines de milliers de personnes déjà sur le site.

bfv anu 017

10 minutes avant l’évacuation, les quais étaient « noirs de monde » © JPS

La Gironde, comme d’autres départements avait été placée en vigilance orange. Mais certaines prévisions pouvaient laisser présager des incidents sur les quais où il y a des dizaines de tentes et pavillons.

bfv anu 035

Les CRS ont invité les participants à quitter le site gentiment, mais sûrement. @JPS

Aussi les organisateurs, un comité de 10 personnes responsables de l’organisation ainsi que la mairie de Bordeaux, ont jugé préférable de ne prendre aucun risque pour les populations. Le bulletin d’alerte de météo France Mérignac annonçant des vents pouvant être violents, jusqu’à 90 km/h en rafale a eu raison de la fête.

bfv anu 030

Joël Dupuch et Antoine Duréry à la fête des Bordeaux et Bordeaux Sup, à cet instant, la nouvelle de l’évacuation a été annoncée © JPS

Au stand des Bordeaux et Bordeaux Supérieur, le fête battait son plein. Les VIP y avaient été invitées pour le lancement de la campagne de « Bordeaux Rosé, l’autre Rosé ». Parmi eux, Antoine Duléry, l’acteur de Camping (« Paulo »), mais aussi Bernard Montiel, le très célèbre animateur du Bassin d’Arcachon qui permet chaque année de faire venir des personnalités pour faire la campagne de promotion. Et il y avait aussi Joël Dupuch (« Jean-Louis » dans les « Petits Mouchoirs »).

bfv anu 047

Le restaurant « l’éphémère » portait bien son nom, il a fallu « plier les gaules »…ou ranger les chaises © JPS

Tous ont aussi du évacuer. Hervé Grandeau, le président des Bordeaux et Bordeaux Supérieur était désolé, mais il fallait aussi se plier à la décision.

bfv anu 053

Les Bordelais étaient partis pour faire la fête ce soir…Dire qu’ils auraient pu rester chez eux pour regarder le mondial…

Le site était totalement évacué vers 20h15-20h30, il n’ y avait plus « âme qui vive ». Concert d’Earth, Wind (c’est le cas de le dire) and Fire annulé. Spectacle place de la Bourse et feu d’artifices également annulés. Même sort pour les Epicuriales…

bfv anu 038Bordeaux Fête le Vin ouvrira de nouveau demain à 11h. Nul doute que la conférence de presse bilan prévue dimanche à 11h30 sera monopolisée par le sujet de cette « annulation pour cause de tempête ». (Il faudra oublier le record de fréquentation pour le quel cette édition 2014 semblait y parvenir…)

Au final, il n’y a jamais eu ni vent violent (58km/h en rafales contre 90 km/h annoncés), ni tempête, ni orage ce samedi soir mais un fabuleux arc-en-ciel au dessus du tonneau de 9 mètres © Gabriel de Vaucelles

Retrouvez sur FaceBook toutes les photos de la soirée annulée 

Regardez le reportage de Jean-Pierre Stahl, Guillaume Decaix et Dominique Lizot

21 Juin

Le plus grand collectionneur de vins au monde a été sequestré chez lui durant deux heures

Michel-Jack Chasseuil, le collectionneur qui possède les plus beaux flacons de Bordeaux et d’autres régions viticoles, a été victime de malfrats. Il l’ont séquestré durant deux heures chez lui dans la région de Poitiers.

le plus grand collectionneur de vins 079

Plusieurs hommes cagoulés et armés ont séquestré pendant deux heures le propriétaire de ce qui est considéré comme « la plus belle cave du monde », mais les malfaiteurs ont dû repartir avec un maigre butin, ont indiqué hier une source judiciaire et la victime, Michel-Jack Chasseuil.

Le Deux-Sévrien Michel-Jack Chasseuil, qui dispose de la cave la plus réputée au monde, a été braqué à son domicile jeudi matin.

Mr Chasseuil est ancien de chez Dassault Aviation dont la cave, constituée de quelque 35.000 bouteilles de grands vins et de spiritueux, est considérée comme la plus prestigieuse au monde.

Sa cave, il raconte l’avoir bâtie de ses mains sous sa maison. Et pourtant, il disposait d’un important système de sécurité, jusqu’ici sa citadelle était réputée imprenable.

Les malfaiteurs n’ont en effet pas réussi à avoir accès à ses lingots d’or, les plus grands millésimes des plus grands domaines, dont ceux de la Romanée-Conti, Pétrus ou château Yquem, parmi les 40.000 bouteilles qu’il collectionne, dont de nombreux rares spiritueux.

Une chasse à l’homme a été lancée: quatre hommes sont recherchés pour vol en bande organisée et séquestration, a indiqué le parquet de Niort.

« Pourtant préparé psychologiquement« , Michel-Jack Chasseuil n’a pas senti venir la ruse lorsqu’un livreur en camionnette lui annonce venir livrer des bouteilles. « A peine je m’approchais de lui que plusieurs types cagoulés et armés m’ont sauté dessus en me disant ‘tais-toi’, ‘ne crie pas’ et m’ont traîné dans la maison », explique-t-il « parce que ça fait du bien de parler et pour que d’autres sachent qu’ils n’arriveront pas à me voler ».

Michel-Jack Chasseuil raconte que les quatre hommes l’ont menacé avec des armes. Ils voulaient l’obliger à ouvrir son « sanctuaire », la cave qui regorge des plus grands vins, protégés par une porte blindée. Il dit se féliciter aujourd’hui d’avoir pris la décision de placer « la clé du sanctuaire dans un coffre de banque ».

Séquestré pendant deux heures, il s’en sort finalement avec un doigt cassé avant que ses bourreaux ne prennent la fuite avec une quinzaine de caisses de vin « de seconde zone », et sa voiture.

Un véhicule de type fourgonnette a été retrouvé dans les environs de Saint-Maixent (Deux-Sèvres) recouvert d’eau de javel, sans doute pour effacer toutes traces.

Michel-Jack Chasseuil voudrait ne plus conserver chez lui ce qu’il considère comme « le patrimoine de la France ». Il cherche des mécènes pour créer « un Louvre du vin à Saint-Emilion ».

Avec Agence France Presse

Reportage de France 3 Poitiers lors de la visite de SAS Albert II de Monaco chez Miche-Jack Chasseuil