20 Mai

L’unique 1893: la caisse or de Cordier-Mestrezat avec 4 châteaux d’ Yquem et un lingot d’or ! Mise à prix 250 000 euros…

A Vinexpo Hong-Kong (27-29 mai), Cordier-Mestrezat s’apprête a faire le buzz…Cette célèbre maison de négoce bordelaise met aux enchères une caisse dorée à la feuille d’or avec 4 Yquem 1893 et un lingot d’or d’un kilo. Nom de code « L’unique 1893 ». Mise à prix 250 000 euros. De richissimes chinois vont sans doute se l’arracher…

L'unique 1893 © Cordier-Mestrézat

L’unique 1893 © Cordier-Mestrézat

L’instant est magique. La planète entière retient son souffle. On est le mardi 27 mai 2014 à Hong-Kong. A l’occasion du gigantesque salon Vinexpo Asia, Cordier Mestrezat, maison de négoce bordelaise, vend aux enchères sa « Golden 4 Box » toute revêtue de feuilles d’or. A l’intérieur, de l’or liquide: l’or d’Yquem…4 bouteilles exceptionnelles de 1893, une grande année. Mais aussi un lingot d’or d’un kilogramme. Cette caisse est une pièce rare et même unique: elle a été baptisée « l’Unique 1893 ».

Cordier 017

L’acheteur Chinois de la Golden4Box avec la série d’Yquem en « 7 » depuis 1927 vendue 50 000 euros lors de Vinexpo Asia-Pacific en 2012. A droite David Bolzan. © Cordier Mestrezat.

Pour David Bolzan, directeur général de Cordier-Mestrézat Grands Crus, maison de négoce presque bi-centenaire de la place de Bordeaux: « C’est Bordeaux sous son meilleur jour avec une compétence, un savoir-faire et le prestige. »

On souhaite tirer Bordeaux vers le haut ! Ce qu’elle a d’exceptionnel, c’est qu’elle contient 4 châteaux d’Yquem 1893, probablement l’un des meilleurs millésimes qu’Yquem ait créés. Il y a à l’intérieur un lingot d’or gravé « 1893 L’unique » !, selon David Bolzan directeur général de Cordier-Mestrezat.

« Ce type d’objet unique peut intéresser la planète entière. Le marché idoine, c’est le marché asiatique et chinois. »

« Il y a 2 ans, nous avions présenté sa petite soeur à Vinexpo Hong-Kong, la Golden 4 Box avec 4 bouteilles de château Yquem de 1927, 1937, 1947, et 1967. Et elle était partie au bout de 2 heures à 50 000 euros. C’est ce qui nous a donné l’idée de faire une pièce encore plus d’exception pour ce nouveau Vinexpo. »

Les Chinois aiment les objets clinquants ? « Oui, on a une thématique de 4Box, ces caisses de 4 dans le bois de Marie-Antoinette, une autre dans des peaux de serpent très rares. Il semble que l’or intéresse beaucoup ce genre de clients, ça fait beaucoup d’effets. Ce genre de produit se retrouvera sans doute dans le salon d’un grand amateur, riche chinois ou asiatique. »

On veut magnifier les vins de Bordeaux, l’artisanat bordelais. Nous allons présenter Bordeaux sous son meilleur jour. C’est vraiment sous le signe de l’excellence que nous voulons placer Bordeaux », selon David Bolzan.

Il ne reste plus qu’à suivre ces enchères le mardi 27 mai à Hong-Kong.

(photos Cordier-Mestrezat)

Reportage de Jean-Pierre Stahl et Marc Lasbarrères

19 Mai

Les Bourgeois ont leurs lauréats, ainsi va la Coupe

 Les noms des lauréats de la Coupe des Crus Bourgeois du Médoc viennent d’être annoncés en présence d’Alain Dutournier du Restaurant le Carré des Feuillants, Parrain de cette édition.

20140303_095616

Les Crus Bourgeois lors du 1er Vinipro en mars à Bordeaux @ Jean-Pierre Stahl

Les lauréats de la Coupe des Crus Bourgeois du Médoc sont:
Château Belle-Vue AOC Haut-Médoc
Château Cap Léon Veyrin AOC Listrac-Médoc
Château Castéra AOC Médoc
Château le Crock AOC Saint-Estèphe
Château Fontis AOC Médoc
Château Labadie AOC Médoc
Château Lilian Ladouys AOC Saint-Estèphe
Château Maucamps AOC Haut-Médoc
Château Mongravey AOC Margaux
Château Moulin de Blanchon AOC Haut-Médoc
Château Peyrat-Fourthon AOC Haut-Médoc
Château Tour Séran AOC Médoc

La remise de la Coupe se fera demain à Bordeaux en présence de Jacques Dupont, Journaliste au Point, des acteurs de la filière, de la presse et du vainqueur de la dernière Coupe. Ces 12 Crus Bourgeois du Médoc se sont distingués parmi 183 candidats, lors d’une dégustation à l’aveugle du millésime 2011.

Alain Dutournier, Chef étoilé du Restaurant le Carré des Feuillants, est le parrain de cette édition. Ayant reçu de multiples distinctions dans le monde de la cuisine, il est aussi reconnu pour sa passion du vin : élu meilleur Sommelier Restaurateur en 1976, juste avant l’obtention de ses deux étoiles, il ouvre en 1980 les Caves de Marly, où 10 000 m² sont consacrés au négoce et à la vente de vins et spiritueux.

 

17 Mai

Le week-end des Grands Crus : un évènement unique couru par toute la planète

C’est parti pour ce week-end marathon des Grands Crus. 120 grands vins de Bordeaux à déguster au H14, soirées dans les châteaux ou au Café Opéra ce samedi. Visites, déjeuner et golf dans les châteaux toute la journée de dimanche. 1700 à 1800 amateurs cette année.

WEEK END DES GRANDS CRUS 038

Patrick Maroteaux, propriétaire du château Branaire-Ducru avec un étudiant chinois, Alexandre Ma © Jean-Pierre Stahl.

C’est la 9 ème édition consécutive du Week-End des Grands Crus. Un évènement unique au monde, mis en place en 2005, sous la présidence de Patrick Maroteaux (Président de l’Union des Grands Crus de 2000 à 2008): « on a vraiment le contact avec le consommateur (c’est un besoin qui s’est fait sentir rapport au système bordelais où la propriété vend son vin  au négoce), on s’est aperçu que les gens ont besoin de discuter avec la propriété.

WEEK END DES GRANDS CRUS 028

Les 5 jeunes actifs en pleine dégustation et critique olfactive @ JPS

Le public est éclectique: il y a beaucoup de Bordelais qui attendent ce moment avec impatience comme ce groupe de 5 jeunes actifs: Edouard, Cécile, Yann, François-Xavier et Stéphane, la trentaine ou à peine, qui s’amuse à déguster à l’aveugle des grands crus entre eux, se réunissant autour d’une table haute, et à échanger leurs impressions.

Il y a aussi des professionnels du monde du vin, comme François Fèvre, oenologue et tonnelier de la société Orion, qui vient goûter après élevage le millésime 2011, qu’il avait dégusté en primeurs et dont il sait que certains châteaux peuvent faire déguster leur meilleurs échantillons.

Il y a surtout beaucoup de connaisseurs, d’amateurs éclairés et même quelques novices qui souhaitent apprendre et déguster ces grands vins car pour un ticket d’entrée à 60 euros (ce qui est une somme), ils peuvent déguster jusqu’à 120 Grands Crus (ce qui vu le prix de certaines bouteilles est finalement pas si cher). Bien sûr, les quantités versées sont limitées dans le verre, car les Grands Crus comme l’amateur sont sensibilisés sur la consommation avec modération, et des crachoirs ont été prévus pour ceux qui veulent. Certains sont bien sûr là pour repérer leurs achats dans le commerce ou avec Millésima qui tient un stand à la sortie.

WEEK END DES GRANDS CRUS 031

7 amateurs Turcs venus l’an dernier avaient réservé leur week-end également pour 2014 @ JPS

 Il y a enfin 30 pays représentés, 30 nationalités qui ont profité de ce joli week-end de mai pour s’offrir une escapade en Bordelais et déguster en même temps ces crus classés et autres grands vins de Bordeaux dans le millésime 2011 et un autre millésime laissé au choix de la propriété.

Ainsi un groupe de 7 Turcs avait goûté l’an dernier ce week-end de découverte et de festivités et avait aussitôt réservé pour 2014 un nouveau billet d’avion d’Istanbul. L’an prochain, ils sont déjà sur les rangs car il y aura un vol direct Istanbul-Bordeaux.

Ce soir l’évènement se poursuit au Grand Théâtre: une soirée Grands Crus est prévue de 20h à 2h du matin au Café Opéra et il y aura un Wine Bar de Grands Crus avec Cocktail Dînatoire, une soirée dédiée aux jeunes amateurs de vin (majeurs tout de même !). En parallèle, quelques châteaux organisent des dîners dans les châteaurx sur réservation: 200 petits privilégiés vont vivre cette vie de château ce soir.

Demain, il y a un programme chargé entre visites de châteaux, déjeuner dans un autre, re-visite ou golf. 300 à 350 se sont inscrits pour dimanche !

16 Mai

La Cité des Civilisations du Vin honore ses mécènes

Visite de chantier, ce midi, de la Cité des Civilisations du Vin à Bordeaux pour les 58 mécènes du projet de 65 millions d’euros. Des mécènes du monde du vin et grandes entreprises qui financent le projet à hauteur de 25 %. Livraison le 31 mars 2016 du « Center for Wine and Civilization » qui déjà est bien sorti de terre….

Cité des Civilisations du Vin 047

Philippe Massol, directeur Cité des Civilisations du Vin et Sylvie Cazes, la Présidente de l’association de préfiguration de la Cité des civilisations  © Jean-Pierre Stahl

 Pour Sylvie Cazes, la Présidente de l’association de préfiguration de la Cité des civilisations, c’est un juste retour par rapport à l’ensemble des 58 mécènes: « il y avait beaucoup de demandes, c’est un stade important de la construction, il était important qu’ils voient cela », même s’il y aura d’autres visites et même si Alain Juppé, l’initiateur de ce projet, était absent pour des questions d’examens médicaux effectués cette semaine.

Un moment intense en émotions pour ces généreux contributeurs. Les plus importants, les bâtisseurs d’honneur (les 5 premiers crus classés du Médoc et de Graves, les domaines Clarence Dillon (Haut-Brion et la Mission Haut-Brion), Pétrus, l’Union des Grands Crus de Bordeaux, crédit agricole et banque populaire) ont participé à hauteur de 1 million d’euros ou plus.

Cité des Civilisations du Vin 059

L’auditorium de 250 places pour conférences et films projetés © JPS

Et comme la Cité est haute, 55 mètres, il en faut des mécènes: les Grands Bâtisseurs ont mis la main à la poche pour 500 000 euros (comme le Château Haut-Bailly et the « American Friends of the Center for Wine and Civilization »), les Bâtisseurs Privilèges (Châteaux Pavie, Montrose, Lascombes ou Cheval Quancard) à hauteur de 250 000 euros, enfin les Bâtisseurs (plus modestes) pour 100 000 euros (Châteaux Lynch-Bages, Angélus, de Fieuzal ou les négociants Cordier-Mestrezat et the Wine Merchant).

En à peine 6 mois, le site s’est radicalement transformé…Il est déjà loin le temps où l’on parlait des 300 pieux en béton qu’il a fallu couler jusqu’à 30 mètres de profondeur car le terrain en bord de Garonne n’est pas des plus stables.

Certains futurs espaces sont clairement identifiables, comme l’auditorium au 1er étage, l’accueil ou le patio central, où un escalier gigantesque prendra place.

Cité des Civilisations du Vin 068

Christophe Reboul-Salzes, mécène de « The Wine Merchant avec la superbe vue sur le pont Chaban-Delmas depuis la Cité des Civilizations du Vin @JPS

L’ossature bois sera réalisée à partir de juillet, l’ensemble du gros oeuvre sera terminé en janvier 2015. La couverture de la tour et les aménagement intérieurs seront effectués durant toute l’année 2015. La livraison du chantier par GTM filiale de Vinci est prévue pour le 31 mars 2016.

Ce projet fédérateur espère 425 000 visiteurs (prévision basse), voire 600 000 (prévision haute), les retombées économiques sont estimées à 40 millions d’euros par an pour la région. Il y aura 700 emplois directs et indirects créés.

La Cité du Vin est un concept de XTU Architects

Regardez le Reportage de Jean-Pierre Stahl et Marine Labidi

15 Mai

« Design-moi une barrique », champagne !

C’était, ce soir du 15 mai, l’apothéose à Bordeaux pour les 22 participants du concours « Design-moi une barrique » lancé par H&A Location. Trois prix récompensent les projets de 3 designers qui ont remis en valeur de vieilles barriques en les transformant et en leur donnant ainsi une nouvelle vie.

Design moi une barrique 007

Rémi Denjean dans son atelier @ Jean-Pierre Stahl

Le matin, même, il y avait encore quelques préparatifs en atelier, un dernier ponçage par ci, un coup de chiffon par là, ces vieilles barriques se font belles pour être exposées…Pas forcément sous leur aspect originel, Rémi Deanjean lui prend un mali plaisir à démonter les douelles, les reponcer légèrement, puis les assembler, soit en les collant pour en faire des plateaux à huîtres que le célèbre restaurant Le Pinasse Café au Cap Ferret lui a commandés, soit pour en faire des paniers à pain, des porte-bouteilles ou encore des sièges…

Design moi une barrique 017

« Dowell Collection » le fauteuil à base de barriques par Rémi Denjean @ JPS

C’est que cet artisan décorateur désormais designer en barriques sait travailler le bois, transformer avec un respect religieux ces nobles douelles en chêne qui respirent encore le vin qu’elles ont léché. D’ailleurs, ce fauteuil, le « Dowell » est totalement inspiré de ces barriques avec un côté chêne brut et un côté chêne couleur Bordeaux, le tout légèrement huilé. Il lui a fallu d’ailleurs deux barriques pour réaliser ce fauteuil et une sublime lame d’acier noire comme colonne vertébrale de ces douelles qu’il a cintrée à froid.

Design moi une barrique 023

Thomas Moussié, devant ses « Cut U » © JPS

Mais sous la Halle des Chartrons, il n’est pas tout seul, il y a ceux qui affûtent leurs armes…Ainsi Thomas Moussié, tonnelier de profesion qui exerce en Espagne et fournit, me dit-il, Rothschild et Mondavi aux USA. Lui a inventé les « Cut U » (prononcez cut you)(et non à la Johnny « u »). Des couteaux avec des lames extraordinaires de Damas et des manches élaborés à partir de douelles. Des « Cut U » dont Smith Haut Lafite aurait déjà passé commande pour son futur restaurant le « Rouge ».

Juste à côté, c’est « l’éclosion », un tableau de 4 chaises et une table avec une modification minimum. Un mobilier, fait à partir de douelles de barriques, d’inox, de laiton et d’altuglass pour les plateaux avec quelques vis pour tenir le tout. Un projet élaboré par Pierre Rivière en Charentes, designer « INid ».

Design moi une barrique 031

Gaël Ducher derrière sa « Soap Car » @ JPS

A côté d’un vélo original avec son cadre en douelles, il reste dans un coin une barrique…mais à roulette! C’est la « Soap Car », la caisse à savon, conçue par Gaël Ducher, ancien designer parisien, chef dxe produit dans le marketing. 15 heures de conception et 50 heures de réalisation pour sa Soap Car dont il m’assure que ma foi « si elle n’est pas vendue, je ferai la course des caisses à savons Red Bull ! »

Et c’est au final Enzo Pasqual qui remporte le premier prix pour sa banquette 3 assises qu’il a dessinée et qui a été réalisée par Rémi Denjean. Bravo à tous deux.

Le 2 ème prix revient à Antoine Amiot-Servelle pour une table réalisée faite de douelles et réhaussée par une structure métallique.

3ème prix, prix du public FaceBook , pour Eric Daout pour sa table basse faite à partir d’un fond de barrique avec 3 cerclages (Douelles de Rêve).

Enfin, un 4ème prix spécial pour la « Soap Car », la Caisse à Savon de Gaël Ducher.

Quant à Rémi Denjean, il a obtenu le coup de coeur de Côté Châteaux. « Si je n’ai pas eu de prix, ce n’est pas grave », car il m’a confié avoir eu de nombreux contacts fructueux et il est si modeste qu’il oublie finalement que c’est lui qui a réalisé la banquette ! Champagne Rémi !

Exposition à la Halle des Chartrons jusqu’au 30 mai.

Regardez le reportage de Jean-Pierre Stahl et Bernard Hostein-Aris

11 Mai

Le fauteuil barrique « Dowell »: et en plus il a une âme !

Côté Châteaux qui suit les initiatives déjantées et sympathiques vient de tomber sur la vidéo de Rémi Denjean. Il dévoile en exclu le montage vitesse rapide et l’usage du « Dowell » le fauteuil VINifiant réalisé à partir d’une barrique . Il participe à partir de ce jeudi 15 maià la Halle des Chartrons à Bordeaux au concours « Design-moi une barrique ».

« Dowell », « le fauteuil VINifiant », Réalisation Rémi Denjean

Pour en savoir plus:

10 Mai

4ème Route des Vins Bordeaux-Bristol à la Voile: happy end et 4000 euros obtenus lors de la vente aux enchères

Les étudiants de l’Inseec Bordeaux sont arrivés à bon port à Bristol après avoir navigué de La Rochelle à Lorient puis de Lorient à Bristol. Les 400 crus classés et autres alcools ont été vendus aux enchères: plus de 4000 euros obtenus qui seront reversés aux associations à but humanitaires « Aladin » et « Bristol Link with Barea ». Bravo moussaillons !

10277911_676040199098535_7488699116268621786_nHeureux nos étudiants. Le voyage s’est relativement bien passé…On a pas entendu « un homme à la mer » mais plutôt  « je suis malade » sur le pont pour les quelques novices qui n’avaient pas le pied marin et l’estomac un peu fragile. Mais c’est normal, c’est le métier de marin qui rentre !

 « On a eu dix malades, surtout de La Rochelle à Lorient où ça remuait pas mal, et en prime mon portable est tombé à l’eau », me confiait encore ce matin Maxence Petit, l’un des 25 participants de l’Inseec Bordeaux de cette formidable aventure. Mais tout s’est superbement passé dans la joie et la bonne humeur…

Le départ, quelque peu tumultueux aurait du se faire depuis Bordeaux le mardi 29 avril à 9h, mais compte tenu d’une météo défavorable avec de fortes rafales de vent et de houle, le passage par l’estuaire de la Gironde était compromis. La préfecture avait interdit aux petites embarcations de s’y aventurer.

10330367_677126548989900_7695779378959092350_nPeu importe, le lendemain, ils prenaient la mer depuis La Rochelle à bord de leur voilier de 46 pieds ,Aunis V, cap sur Lorient pour une première étape.

Après deux jours passés à Lorient, nos moussaillons reprenaient la barre et allaient naviguer sur la Manche. Ils se sont arrêtés à Plymouth pour rejoindre au final en voiture Bristol car les conditions étaient encore  délicates. « Le plus dangereux, c’étaient surtout les cargos que l’on croisait à droite et à gauche (tribord et babord que diantre !), on se relayaient quand le skipper faisait sa pause mais on a bien tenu la barre », complète Maxence Petit.

Arrivés à bon port, ils ont pu présenter l’ensemble des vins, crus classés et autres châteaux de Bordeaux, ainsi que des Cognac et Champagnes, aux futurs acheteurs.

10277136_680001218702433_3054529911621969041_nLes enchères se sont déroulées le jeudi 8 mai à partir de 19h à Mansion House. Elles ont pas mal monté pour reverser au final la recette, plus de 4000 euros, à deux associations : Aladin & Bristol link with Beira.

Aladin est une association bordelaise « qui réalise les rêves des enfants hospitalisés au CHU Pellegrin (pour des sorties à Disneyland ou des concerts) ; Bristol Link with Barea est une association anglaise qui participe à la construction d’infrastructures, notamment des écoles, au Mozambique », explique Maxence Petit.

10314520_680026688699886_1885556986807134188_nAprès avoir été reçus par le représentant de la Reine d’Angleterre Elisabeth II à Bristol, (et avoir fait une fête bien méritée (on a vu les photos !) ces 25 étudiants ont repris la mer à bord de leur voilier pour leur retour en France. Ils font actuellement escale à Roscoff et font une pause de deux jours car les conditions de traversée sont à nouveau difficiles. « Hisse » et « hauts les coeurs » ! Et encore bravo !

(Photos Inseec Bordeaux)

09 Mai

Les abeilles adorent Yquem ! Yes Yquem !

Incroyable ! Les abeilles sont bien malines, elles se sont rincées, à l’oeil, à coup de château d’Yquem et se sont passées le mot. C’était aussitôt l’attroupement : un énorme essaim s’est formé sur un pied de vigne d’Yquem. Bravo les filles !

L’or d’Yquem, on le doit peut être aux abeilles, non ? © photo château d’Yquem

Et voici le commentaire et la photo dénichée sur le site de château Yquem:

« Un essaim d’abeilles repéré aujourd’hui dans nos vignes ! 
L’apiculteur l’a prélevé en fin de matinée. »

Personne ne dit si Pierre (Lurton) ou Bernard (Arnault) sont restés « zen ». En tout cas, à Yquem, on ne manque ni de flegme britannique , ni de sens de la com pour le monde entier.

And in english s’il vous-plaît et pour les bees who speak fluently english :« Swarm of bees found this morning in our vineyard ! It has been taken away by the apiarist since. »

Pour en savoir plus sur le mythique château d’Yquem: page officielle Facebook et surtout l’article de Côté Châteaux lors des primeurs:

Yquem 2013 : « c’est le grand vin du millésime. La grande réussite est à Sauternes » selon Pierre Lurton

Les abeilles avaient également regardé le reportage sur les vendanges à Yquem et dans les autres châteaux de Sauternes en 2013 par Jean-Pierre Stahl et Didier Bonnet

 

08 Mai

Le 14 juin, c’est « Samedi blanc en Pessac-Léognan »

 L’esprit d’Eddy Barclay planerait-il sur les Pessac-Léognan ? Non, vous ne serez pas obligés de vous habiller tous en blanc pour une grande soirée, c’est plutôt une grande sortie pour partager en toute convivialité la fraîcheur des Grands Vins Blancs de Pessac-Léognan le samedi 14 juin 2014 et découvrir ces magnifiques châteaux.

OLIVIER

Dégustation de blanc à l’ombre devant l’un des joyaux de Pessac Léognan, château Olivier @ Pessac -Léognan

blanc en pessac leognanDe plus, des pique-niques conviviaux dans des Châteaux autour du Blanc de la propriété vous sont proposés ce samedi 14 juin à 12h30 au prix de 25€ par personne.

MALARTIC

Loïc Kressmann, propriétaire de Château Latour-Martillac @ Pessac -Léognan

– Château Carbonnieux, Cru Classé de Graves (20 places)
– Château Couhins, cru classé de Graves (30 places)
– Château Ferran (20 places)
– Domaine de Grandmaison (15 places)
 – Château Haut-Bergey ( 20 places)
– Château Haut-Nouchet (40 places)
– Château Latour-Martillac, Cru Classé de Graves (25 places)
– Château La Louvière (40 places)
– Château Olivier, Cru Classé de Graves (40 places)
– Château de Rouillac (40 places)
– Château Le Sartre (20 places)
– Domaine de la Solitude (40 places)

Réservation auprès du Syndicat Viticole de Pessac-Léognan par e-mail à : info@pessac-leognan.com et par tèl : 05 56 00 21 90

 

05 Mai

« I have a dream »: un fauteuil à base de douelles…

Il ne faut pas le prendre pour une barrique, Rémi. Mais en ce moment, il ne pense que douelles et transforme toutes ces barriques (qui ont une âme, celle du vin), en objets insolites et utiles comme ce fauteuil baptisé « Dowell ». So british and so design…

denjan

Le fauteuil à base de douelles par Rémi Denjean © Dowell Collection

« Enfin prêt pour le concours de design » annonce Rémi Denjean à J – 10 de l’événement.
« À cette occasion vous pourrez découvrir, l’ensemble des prototypes sélectionnés et faire la rencontre des designers. » Un concours organisé par H&A Location et baptisé « design-moi une barrique »

Venez découvrir 23 projets design insolites tous conçus à partir de barriques d’occasion du 16 au 27 Mai 2014 à la Halle des Chartrons de Bordeaux. Toutes les créations sont ICI.

Entrée gratuite du lundi au Vendredi de 12H à 15H et de 18H à 21H

 Pour ce fauteuil « Dowell » pour ceux qui n’ont pas encore votés, il suffit de liker via le lien…  

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=697038143681729&set=pb.439305372788342.-2207520000.1392897578.&type=3&theater

Une conception Rémi Denjean qui lance sa « Dowell Collection »

Du 16 au 27 mai à la Halle des Chartrons à BORDEAUX