09 Mar

Au final, le salon des Vignerons Indépendants de Bordeaux ne pourra pas se tenir en mars…reporté du 19 au 21 juin

Dimanche soir, à l’issue du Conseil de Défense le Ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, a annoncé que les rassemblements de plus de 1000 personnes seront interdits en France pour éviter la propagation du coronavirus. Cela signifie que le salon des vignerons indépendants qui devait se tenir le week-end prochain du 13 au 15 mars à Bordeaux est annulé pour ce week-end mais néanmoins reporté en juin prochain, comme l’a confirmé ce midi à Côté Châteaux Cédric Coubris le président des Vignerons Indépendants de Gironde.

Cédric Coubris, le Président des Vignerons Indépendants de Gironde dans son chai du château La Mouline à Moulis © JPS

« Le salon est annulé, enfin reporté, on s’en doutait », m’a confirmé ce midi Cédric Coubrisle président des Vignerons Indépendants de Gironde, alors que je lui tirais le portrait pour un prochain numéro de Côté Châteaux (diffusion le 23 mars sur NOA). Vendredi encore, il me confirmait la tenue du salon de Bordeaux, mais entre temps le Ministre de la Santé a annoncé descendre le seuil acceptable des manifestations et événements de 5000 à 1000 personnes. Et forcément, rien qu’avec les 350 vignerons exposants et leurs épouses ou collaborateurs, cela fait déjà 700 personnes et vu que ce sont des milliers d’amateurs qui viennent chaque année, au point d’avoir ces dernières années une fréquentation proche des 30 000 visiteurs sur les 3 jours.

« Il va falloir retrouver une date de report pour compenser la perte pour nos vignerons », et aussitôt il appelait et on lui confirmait qu’une nouvelle date avait été trouvé avec le Parc des Expositions de Bordeaux Lac à savoir du 19 au 21 juin. Certes en même temps que la Fête du Vin sur les quais de Bordeaux, mais bon il n’y avait pas vraiment d’autres dates…considérant qu’en septembre, octobre les vignerons sont trop accaparés par leurs vendanges.

« Notre coeur de métier, c’est la vente au particulier, aussi il va falloir aider nos vignerons qui vont avoir du mal, nous allons contacter nos parlementaires pour voir quels aides on va pouvoir espérer…Dans notre cas, il va y avoir des dégâts chez les vignerons. On est en train de vivre une guerre épidémique. On arrive dans une nouvelle crise, je pense que ce n’est pas la crise épidémique qui va être le plus dur à passer (il faut l’espérer aussi…), ça va être la crise économique. On devrait aussi passer au stade 3 d’ici 10 jours. Depuis ce matin, le siège des Vignerons Indépendants a reçu pas mal d’appels à Artigues-Près-Bordeaux, on attendait de voir et finalement c’est Paris qui nous a confirmé ce report. »

Ce n’est donc pas une annulation mais un report, donc pas de remboursement car le salon devrait bien se tenir en juin prochain. De même pour le salon de Paris à la Porte de Champerret reporté du 12 au 15 juin.

08 Mar

11e concours mondial du Sauvignon: record absolu de participation à Blois

Ce sont 1100 vins qui sont jugés depuis vendredi à Blois; 72 dégustateurs ont répondu présent à cette 11e édition, dont la 2e à Blois à la Halle aux Grains, qui se déroule ce week-end.

© Concours Mondial du Sauvignon

Peu de monde a annulé sa venue du fait du coronavirus (quelques Italiens, des Américains et Anglais), mais au final ce sont 72 dégustateurs professionnels (oenologues, importateurs, journalistes spécialisés) qui participent à ce 11e Concours Mondial du Sauvignon à la Halle aux Grains de Blois.

Ce sont 1100 vins qui sont jugés issus de 24 pays différents, les dégustations se font par séries, avec des vins classés selon leurs pays, millésime, selon qu’ils sont boisés ou non, assemblés ou non,…

Accueillir le Concours Mondial du Sauvignon en AOC Touraine s’inscrit dans la célébration des 80 ans de l’Appellation, et nous avons à cœur de profiter de cet évènement international pour promouvoir notre savoir-faire, » Thierry Michaud, président de l’AOC Touraine.

Lors du © concours mondial du sauvignon, les dégustateurs ont découvert l’appellation de la Touraine Chenonceau.

Le sauvignon est le 3e cépage blanc le plus planté en France, notamment en Touraine et dans le Bordelais, après le Chardonnay et l’Ugni blanc.  Cette année, la France est en tête avec le plus grand nombre d’échantillons jamais présentés au concours par un seul pays (616). Le Val de Loire représente plus de 66 % des inscriptions françaises, suivi de Bordeaux 18 %, du Sud-Ouest 9 % et du Languedoc-Roussillon 3 %.

Le Sauvignon est le cépage roi de notre appellation et s’exprime pleinement sur nos terroirs magnifiques et diversifiés. Nous sommes très fiers d’accueillir le Concours Mondial du Sauvignon afin de mettre en lumière l’excellence de nos vins », Lionel Gosseaume, Vice-Président de l’Appellation Touraine.

Après la France, c’est l’Autriche qui s’est placée en 2e position au niveau participation avec la région de Styrie, puis l’Italie en 3e avec la région du Frioul, à noter aussi une belle participation de la Nouvelle-Zélande et de la Californie.

Ce cépage passionne les producteurs de sauvignon blanc en Californie. Ils accordent beaucoup de soin et d’attention à sa culture et à sa vinification pour obtenir le style désiré », Deborah Parker Wong, ambassadrice du Concours Mondial du Sauvignon aux États-Unis.

Ce concours mondial du sauvignon est une jolie épreuve initiée par Bordeaux il y a onze ans, un concours qui perdure et montre un intérêt toujours plus grand au fil des ans. Quant aux résultats ils seront consultables dès le 16 mars sur le site  www.cmsauvignon.com

07 Mar

A l’aube de son inauguration, voici le nouveau chai gravitaire du château Latour Martillac

C’est beau, sobre et fonctionnel. En avant-première pour Côté Châteaux, les Kressmann dévoilent à Martillac leur nouveau chai terminé et entièrement gravitaire aux couleurs de l’étiquette Latour Martillac, au terme de 18 mois de travaux. Son inauguration a lieu ce lundi 9 mars.

Edouard, Tristan et Loïc Kressmann dans leur nouveau chai inauguré ce lundi © JPS

Le pari était osé, il est aujourd’hui réussi. Les Kressmann se sont projetés dans le XXIe siècle avec ce nouveau chai, détruisant l’ancien chai dédié aux rouges pour en refaire un nouveau plus fonctionnel et pour faire davantage de parcellaire.

La première impression que j’ai eue était l’ergonomie que l’on a réussie à améliorer. Pouvoir travailler à la lumière naturelle est sympathique. Le soir, je passe 5 à 10 minutes seul dans le bâtiment pour me l’approprier encore plus… » Loïc Kressmann.

La part de modernité qui s’insert bien dans les bâtiments plus anciens © JPS

Un bâtiment dont on parierait qu’il a toujours été là, s’inscrivant dans l’ensemble des différents corps de façon harmonieuse, un bâtiment avec des parties en pierre et une modernité qui lui va très bien depuis la cour du château avec sa verrière en aluminium noir qui préfigure l’accueil à la propriété… « C’est ici que nous aurons l’accueil et le caveau de vente, derrière cette verrière en aluminium », commente Edouard Kressmann, le fils de Loïc, chargé notamment du marketing.

L’un des 8 tableaux réalisés par Max Ducos avec la vieille Tour du château © JPS

Dans cet espace de 100 m2, il y aura non seulement l’accueil du public et des visites à la propriété, mais aussi la boutique avec ses casiers de bouteilles en bois, pour lesquels Tristan met la dernière couche de vernis. Un espace où le visiteur sera captivé par 8 tableaux réalisés par Max Ducos, le fils de l‘architecte Philippe Ducos qui signe la construction du nouveau chai dans un style d’inspiration art déco, correspondant à la date d’acquisition de la propriété par Alfred Kressmann en 1930.

« Ce sont 8 tableaux, en 2 fresques qui dépeignent Martillac à l’époque où la famille a acheté le château: on y voit l’or du sol qui se concentre dans les grappes et part dans les barriques, jusqu’au port de Bordeaux. Ces tableaux ont été composés par mon oncle Joël à partir de photos d’époque, on y distingue toujours un enfant ou encore là la 404 de mon grand-père », commente Edouard Kressmann.

Et de dévoiler ce fabuleux cuvier dont la partie supérieure offre une superbe vue sur les 45 hectares du vignoble de Latour Martillac : « comme le soulignait l’architecte, ce qui est très sympa ici avec cette vue et cette lumière, c’est qu’on a l’impression que les raisins remplissent directement les cuves. C’est beaucoup plus agréable de travailler avec la lumière du jour, les vitres ont été réalisées avec un verre spécial traité pour la chaleur, ainsi cet été il y avait une différence de 15° entre l’extérieur et le chai. »

22 cuves inox dont 16 de 125 hectolitres © JPS

Ce cuvier comprend 22 cuves inox tronconiques, fabriquées en France dans par l’entreprise Serap en Mayenne: 6 de 70 hectolitres et 16 de 125 hectolitres, « ce sont les grandes orgues » plaisante Tristan Kresmann, co-propriétaire et frère de Loïc. « Pour le 2019, on a fait avec le retard dans les travaux, une cuve de merlot, sinon tous les cabernets dedans, cela nous a permis de séparer les différents lots, d’être encore plus précis au niveau des parcelles ».

Ces cuves tronconiques en inox ont une double peau, un isolant thermique permet d’avoir un contrôle de température exceptionnel, c’est du pilotage tout en douceur comme une cuisinière et cela marche de manière impeccable. »

« C’est un outil auquel on pensait depuis très longtemps, cela fait 10 ans que l’on était à l’étroit, comme nous le faisait remarquer Valérie Vialard notre oenologue et maître de chai. On attendait le bon moment pour le faire et quand les taux sont tombés, on s’est dit c’est le moment ». Un chai dont la réalisation a coûté 5,5 millions d’euros.

C’est l’outil que l’on va donner à nos enfants et à nos petits-enfants par la suite, ils n’auront pas besoin de le faire, ils vont se régaler avec cela », Tristan Kressmann.

Ce grand cuvier de 730 m2 au sol  est désormais au goût du jour, aux couleurs noire et ocre qui rappellent celles de l’étiquette. Celui-ci est optimum pour produire 2000 hectolitres de vin rouge, ce sont quelques 240 à 250 000 bouteilles de 1er vin qui vont sortir de ce nouveau chai. Le château Latour Martillac est aussi réputé pour ses vins blancs 30 à 40 0000 bouteilles produites chaque année dans le chai plus ancien. La moitié des vins du château est commercialisée en France, l’autre moitié à l’export (notamment vers les USA et la Chine).

En dessous, c’est bien sûr le chai à barriques, en deux parties, pour quelques 640 barriques de rouge. L’ambiance y est aussi bien sentie: « on a essayé de faire en sorte que ce soit chaleureux et que les barriques ressortent de l’obscurité » précise Loïc Kressmann.

Et Edouard et Loïc Kressmann de saisir une pipette et deux verres et de goûter une barrique de cabernet de ce nouveau millésime 2019 : « c’est un  grand millésime de cabernet…On a défini l’assemblage qui sera présenté lundi avec 70% de cabernet sauvignon et 30% de merlot, issu de barriques neuves et de 1, 2 et 3 ans, comme nous le suggérait Denis Dubourdieu », dont le suivi est aujourd’hui assuré par Christophe Olivier et Axel Marchal.

Edouard et Loic Kressmann dans le nouveau chai à barriques © JPS

« Moi, c’est mon premier millésime que je suis entièrement depuis mon retour de Chine, de la taille jusqu’aux vendanges », commente Edouard Kressmann diplômé de Purpan; « une vigne qui en 2019 a démarré précocement, et puis il y a eu deux coups de froid les 13 avril et 5-6 mai qui fort heureusement ne nous ont pas touché, il y a eu aussi la sécheresse fin juin et en juillet, puis 30 millimètres de pluie le 27 juillet, un peu de pluie en août, les blancs n’ont pas trop souffert du manque d’eau, sur les rouges, cela a été plus long à venir, la fraîcheur qui nous manquait sur les merlots on l’a récupérée sur les cabernets sauvignons. 2019 est définitivement un grand millésime de cabernets ».

Un chai aux 640 barriques de vin rouge © JPS

Et Loïc Kressmann de conclure, « on est content de faire ce millésime dans des installations comme celles-là, cela va nous permettre d’être beaucoup plus précis sur la qualité des vins, on va pouvoir séparer davantage les parcelles dans les chais, c’est un atout important, honnêtement je n’y croyais pas autant que cela et pourtant… Maintenant c’est comme une Formule 1, il y a un bon potentiel, mais il y a encore plein de réglages à faire. »

Un millésime 2019 réussi au château Latour Martillac grâce aux cabernets © JPS

Alors bonne course à la scuderia Kressmann sur le circuit de Pessac-Léognan, en terre de graves. Les derniers réglages les amèneront jusqu’aux primeurs où ils auront la joie de présenter leurs vins fin mars, début avril au château avec les autres propriétés de Pessac-Léognan ainsi qu’avec l’Union des Grands Crus.

Le Champagne Tasting de Terre de Vins reporté au 30 mai

Il devait se tenir le 28 mars à Paris, mais vu l’évolution du développement du coronavirus, les organisateurs ont décidé sagement de reporté le Champagne Tasting 2 mois plus tard.

Comme l’a indiqué Terre de Vins, l’organisateur de l’événement le 5 mars, le Champagne Tasting initialement prévu le 28 mars à Paris est reporté au 30 mai prochain.

« Après avoir observé attentivement l’évolution des événements concernant le coronavirus dans le monde, l’équipe de Terre de Vins a décidé de reporter Champagne Tasting au samedi 30 mai 2020, toujours à l’hôtel Salomon de Rothschild. »

Et de préciser les billets achetés pour le 28 mars seront toujours valables pour le 30 mai prochain.

Pour plus d’info : Terre de Vins

06 Mar

ProWein est finalement reporté…à l’année prochaine en mars 2021

Le Salon ProWein 2020 a dû être reporté le week-end dernier, par principe de précaution du au coronavirus ou Covid-19; ce salon devait se tenir du 15 au 17 mars, en fait il est annulé et les nouvelles dates sont les dates habituelles du salon du dimanche 21 mars au mardi 23 mars 2021.

Ce n’est plus un report, mais plutôt une annulation pour parler clairement. ProWein fait l’impasse sur le salon de 2020 pour se consacrer pleinement sur 2021. Les exposants ont été alerté hier, le message est aussi partagé sur la page Facebook de ProWein: «Nous avons pris cette décision après des discussions approfondies avec nos partenaires et les acteurs clés de la filière. Le défi ici était qu’il n’y avait qu’une «fenêtre de tir » commerciale très étroite pour l’industrie du vin – une fenêtre qui est en outre réduite par la situation d’insécurité créée par le Coronavirus », a expliqué Erhard Wienkamp, ​​directeur général de Messe Düsseldorf« Dans ce contexte, c’était la seule décision, la seul conclusion correcte à tirer – le tout dans l’intérêt de l’industrie des vins et spiritueux. »

Pascal Cuisset, vigneron du Bergeracois, qui devait y participer, fidèle de ce salon commente « le bon sens l’a emporter pour Prowein, mais, cela n arrange personne ce virus, cela met une psychose dont on a du mal à imaginer les limites, c est comme ca ! »

« Messe Düsseldorf a réagi de manière réfléchie, prudente et juste dans notre esprit », a commenté Monika Reule, directrice générale de DWI.

Quant aux contrats existants entre Messe Düsseldorf et les exposants, ils  resteront valables pour prochaines dates. Il en va de même pour les billets visiteurs déjà achetés.

Les autres salons organisés par ProWein sont soit reportés comme ProWine Singapour du 13 au 16 juillet 2020, ou maintenus Sao Paulo 20 au 22 octobre, Shanghai 10-12 novembre 2020 et Hong-Kong 18-21 mai 2021.

En cas de questions, les visiteurs peuvent contacter:   ticket@messe-duesseldorf.de.  

05 Mar

Bordeaux : le salon des vignerons indépendants est maintenu du 13 au 15 mars

Alors que de grands salons sont progressivement annulés ou reportés, certains restent maintenus car accueillant moins de 5000 personnes en même temps, ce qui est le cas du salon des vignerons indépendants de Bordeaux prévu la semaine prochaine du 13 au 15 mars, comme le confirme Cédric Coubris, son président girondin.

Cédric Coubris, le président de la Fédérations des Vignerons Indépendants de Gironde, lors du salon dernier en mars 2019 © JPS

Cédric Coubris a eu confirmation ce jeudi matin « Paris m’a informé que le salon de Bordeaux est maintenu. » Le président de la Fédération des Vignerons Indépendants de Gironde explique que le salon accueille chaque jour moins de 5000 personnes en même temps, seuil fixé par le gouvernement et au dessus duquel les manifestations sont désormais interdites du fait du coronavirus faisant jouer le principe de précaution, comme ce fut le cas avec l’arrêt dimanche du salon de l’agriculture à Paris. A noter aussi l’annulation du salon de Genève dernièrement ou encore le report de ProWein à Düsseldorf ou le report de Vinexpo Hong-Kong pour le mois de juillet.

« Ce n’est pas tant le nombre qui compte, il faut surtout arrêter de se toucher, de se serrer les mains et de s’embrasser. On n’arrête pas l’activité par exemple dans les supermarchés, ni les matchs de foot… On aura de toute manière un comptage, on fera en sorte d’être en dessous de ce nombre, et on prendra les précautions nécessaires. Après si le stade 3 est enclenché, et si toutes les manifestations sont annulées, on ne pourra pas faire grand chose. Mais à ce jour le salon est maintenu. »

Toutes les Infos sur le site 21e Salon des Vignerons Indépendants à Bordeaux en cliquant ici.

Ouverture le 13 mars de 10h à 20h, le 14 mars de 10h à 19h et le 15 mars de 10h à 18h au Parc des Expositions de Bordeaux Lac; tarif 6€ par personne, tarif réduit 3€ étudiant, gratuit sur invitation par les professionnels qui les envoient en amont à leurs clients. 

03 Mar

ProWein reporté : « c’est une année 2020 qui n’est pas facile »

Le salon ProWein représente pour de nombreux bordelais et autres viticulteurs du Sud-Ouest un rendez-vous des plus importants avec de nombreux clients et importateurs étrangers. Mais le report de ce salon à une date ultérieure, pris par précaution à cause du coronavirus, remet en question la commercialisation des vins et fait planer une incertitude pour nombre de viticulteurs. Réactions de quelques vignerons du sud-ouest.

Le salon © ProWein devait se tenir dans mois de semaines du 13 au 15 mars, il est reporté…

Certains décrivent ProWein comme « le Vinexpo Bordeaux d’il y a 20 ans ». Pascal Cuisset du Château des Eyssards campe ainsi la métaphore pour dire combien ce salon a pris de l’ampleur et est devenu un événement incontournable pour qui veut vendre du vin. « C’est pénible, tous ces petits grains de sable, on y voyait 100% de nos clients, les Japonais étaient là, on n’a jamais eu autant de prospects, il y avait aussi les Anglais, le monde du vin est en train de changer et on était optimiste car on vend avec un bon rapport qualité-prix, Wine Paris nous avait déjà mis en lumière mais là le coronavirus cela va plomber le marché. On  avait pourtant un gros programme mais là ça fait pschitt… »

Pour Sylvie Courselle, du château Thieuley, l’annonce de l’annulation et du report de ProWein est une difficulté supplémentaire « c’est une année 2020 qui  n’est pas facile, outre les difficultés du marché, l’économie tourne au ralenti et nous aussi on tourne au ralenti. Cet annulation de ProWein se traduit en de nombreux rendez-vous annulés, c’est du travail en plus car on va avoir certainement plus d’échantillons à envoyer aux clients. Même si pour l’instant le marché français n’est pas trop impacté et même si le marché japonais continue de fonctionner, les marchés sont plus frileux, à l’instar des USA. Les commandes se font en début d’année, si ProWein se tient en juillet, il y aura moins de retombées ».

Et Pascal Cuisset de renchérir: « on vend 85 % à l’export, là ça pique, cela devait être pour nous le plus gros ProWein depuis des années. Là c’est compliqué, car on ne va pas prendre la voiture pour aller voir nos clients, on ne va pas tomber dans la sinistrose, on va essayer de rebondir, sinon j’ai peur que cela sonne le glas de beaucoup de monde ». Le problème du report comme l’explique aussi Pascal Cuisset, c’est qu’un tel salon un peu plus tard dans la saison n’est plus en phase avec les traditionnels carnets de commande qui se font plus tôt. « Aux mois de mai-juin, cela ne sert à rien, c’est un peu tard et puis on a autre chose à faire » (par rapport notamment au travail de la vigne).

On croise les doigts pour que Messe Düsseldorf trouve une date qui contente les viticulteurs qui non seulement savent faire du vin mais ont aussi besoin de le vendre. Le contexte économique et lié à ce coronavirus n’aide pas pour le moment, à espérer que cela aille mieux dans les semaines et mois à venir…

Mais pour Pascal Cuisset : « en fait , passé un certain délais , le mieux serait d’annuler l’édition 2020, il reste d’autres salons importants et si 2020 et à moins de 10 mois de 2021, on risque d avoir deux mauvais Prowein. Dans tous les cas, au vu des courriers reçus depuis ce début de semaine , nombre de clients passent à autre chose et ne viendront pas à une autre édition , il n y a pas que les salons dans la vie ! »

02 Mar

A son tour, le salon Vinexpo Hong-Kong est reporté en juillet du fait du coronavirus

Compte tenu du contexte des plus délicats en Chine et dans le monde du au Covid-19, les organisateurs de Vinexpo Hong-Kong ont décidé  de reporter le salon prévu initialement du 26 au 28 mai au 8-10 juillet au Hong-Kong Convention and Exhibition Center.

Côté Châteaux vous avait déjà avancé la probabilité du report le 5 février dernier, celui-ci est officiellement annoncé ce matin.  La décision a été prise pour répondre « à la demande de la grande majorité des exposants » et afin « d’accompagner développement business de la filièreAsie-Pacifique dans de bonnes conditions pour l’ensemble des participants ».

En tant qu’organisateur, « Vinexpo fait de la santé de ses exposants et de ses visiteurs une priorité » annonce le communiqué, aussi ce report sur les dates des 8,9 et 10 juillet semble satisfaire les opérateurs sur le salon. Ainsi Philippe Castéjà président de Borie-Manoux commente « Vinexpo Hong-KOng est un rendez-vous clés business en Asie, nous accueillons donc très positivement le report …qui nous permettra de renouer avec nos clients et de dynamiser la fin de l’année. » Ou encore « nous maintiendrons notre présence à Vinexpo HK en juillet prochain, En raison de son importance pour le secteur du vin, Vinexpo sera notre meilleure plateforme pour assurer la reprise de nos activités en Asie-Pacifique » selon Carmen Fernnadez, coordinatrice expositions et événements auprès de Navarro Lopez.

Nous nous devions de pouvoir proposer une alternative à nos clients et nous mettons tout en œuvre pour faire de Vinexpo Hong Kong 2020 une édition business incontournable en Asie-Pacifique», Rodolphe Lameyse, directeur Général de Vinexpo

Vinexpo mettra en avant « Be Spirits » dédié aux spiritueux, déjà présenté lors de Vinexpo Paris en février, WOW dédié aux vins organiques ou bio fera à nouveau le show, il y aura également de nombreuses conférences, masterclasses et dégustations. En espérant bien sûr que le Coronavirus ait nettement régressé ou soit stoppé d’ici là.

En attendant, Vinexpo se tient normalement actuellement à New-York, le salon a ouvert ce jour et doit se tenir les 2 et 3 mars, dans un contexte défavorable pour les vins français avec les taxes Trump de 25% qui portent sur les vins français de – de 14°.

Avec Vinexpo.

01 Mar

L’épidémie de coronavirus oblige les organisateurs allemands à reporter ProWein à Düsseldorf

Messe Düsseldorf l’a annoncé samedi sur Facebook et a envoyé des messages aux exposants, le salon ProWein est annulé du 15 au 17 mars et est reporté à une date ultérieure. Un nouveau coup dur pour le commerce du vin.

Les organisateurs Messe Dûsseldorf ont suivi les recommandations du gouvernement allemand. Des recommandations qui ont aussi valu en France avec l’arrêt du salon de l’Agriculture décidé samedi par le gouvernement français.

Devant l’augmentation du nombre de personnes infectées par le coronavirus ou Covid-19, ProWein a donc été reporté à une date ultérieure… Une incertitude planant tant sur les visiteurs que sur les exposants, avec les vols internationaux perturbés, et avec également des risques liés avec un tel rassemblement confiné. Sur sa page Facebook, « Messe Düsseldorf reporte ProWein… En liens étroits avec tous les partenaires, l’entreprise va rapidement décider d’autres dates pour le salon afin de permettre à tous de garantir de bons rendez-vous. »

Il est vrai que ProWein est devenu  en quelques années le salon leader, l’ogre allemand qui a mangé petit à petit des parts de marchés à d’autres salons, Vinexpo notamment, au point de capter quelques 60 000 visiteurs professionnels. En 2019, ce sont 6900 exposants qui y étaient présents, de 64 pays. De très nombreux Bordelais et autres vignerons du Sud-Ouest s’y rendaient habituellement, un salon qui en terme de retombées est devenu incontournable pour vendre, car de très nombreux importateurs internationaux y sont présents.

Le salon © ProWein devait se tenir dans mois de semaines du 13 au 15 mars, il est reporté…

Le PDG Werner M.Dornscheidt s’est exprimé dans ce communiqué : « Nos clients, partenaires et employés nous font confiance. Pas seulement quand ce salon professionnel couronné de succès devient l’un des événements majeurs professionnels. Ils peuvent aussi compter sur nous et nous faire confiance quand nous prenons des décisions concernant des crises et situations critiques qui concerne leur sécurité. » 

« Cette décision nous concernant n’était pas facile à prendre », selon Thomas Geisel, maire de Düsseldorf et responsable du Conseil de Surveillance de Messe Düsseldorf : « mais le report pour le moment est nécessaire pour Messe Düsseldorf et ses clients, compte tenu de son essor. »

Nul doute que cette décision sage va trouver une issue pour sans doute une date où l’accalmie sera revenue, on l’espère.

29 Fév

Bientôt la Cité des Vins et des Climats de Bourgogne: la vrille de la vigne comme inspiration…

A chacun sa Cité. Bordeaux a ouvert le bal avec sa Cité du Vin inaugurée fin mai 2016, Beaune ne sera pas en reste avec sa Cité des Vins et des Climats de Bourgogne. Pose de la première pierre cet été et ouverture en 2021.

La Cité des Vins et des Climats de Bourgogne et son parvis de nuit © Agence Siz’ix

La Cité du Vin de Bordeaux réflète le mouvement du vin dans un verre selon les architectes Anouk Legendre et Nicola Desmazières qui l’ont imaginée, dessinée et réalisée et l’effet est bluffant. A Beaune, l’architecte Emmanuelle Andreani a pensé à la vrille de la vigne, qui s’enroule autour du fil de plissage. Un projet mené avec la ville de Beaune, en étroite collaboration avec le BIVB (Bureau Interprofessionnel du Vin de Bourgogne) et l’Association des Climats du vignoble de Bourgogne. Un projet qui sera réalisé par le groupe Rougeot.

© Agence Siz’ix

Ce projet culturel et oenotouristique est dédié à la Bourgogne, à ses célèbres vins et à ses climats. La Cité est ce bâtiment qui va culminer à 21 mètres de haut et comptera 3500 m2:  1250 m2 d’expositions, 600 m2 dédiés à l’accueil, café-bar et boutique, un espace séminaire  de 100 m2, formation de 350 m2, mais surtout un bar panoramique de 300 m2 et au sommet un observatoire de 230m2. Ce projet sera décliné non seulement sur Beaune mais aussi à Chablis et Mâcon avec une autre forme. La pose de la première pierre est prévue cet été, pour une livraison fin 2021.

La Cité des Vins et des Climats de jour © Agence Siz’ix

Voici le lien sur le site officiel de la Cité des Vins et des Climats de Bourgogne

Regardez le projet de Cité des Vins et des Climats de Bourgogne par l’Agence Six’ix et le BIVB  :