09 Juin

A J-5 de Bordeaux Fête le Vin : les quais commencent à s’animer entre l’Hermione et la Foire aux Rosés

C’est parti pour la fête avant la Fête ! Ce matin, les premiers passionnés de voile ont assailli les quais pour prendre des photos et visiter l’Hermione, tandis que la Foire aux Rosés organisée par Terre de Vins au Hangar 14 donnait un avant-goût des dégustations de la semaine prochaine.

Lola et Pauline ont sillonné les quais en rollers pour inviter le public à la Foire aux Rosés © JPS

Sur les quais ce matin, vous pouviez faire de belles rencontres entre les passionnés de bateaux et deux charmantes demoiselles en rose, Lola et Pauline : ces étudiantes de 18 et 28 ans distribuaient des flyers invitant à la Foire aux Rosés qui se tient juste à côté de l’Hermione au Hangar 14 jusqu’à 19 heures ce soir. Une sympathique initiative de Terre de Vins, en partenariat avec Cash Vin, pour inviter les spectateurs à faire quelques pas supplémentaires et venir déguster au Hangar 14.

Parmi le public, déjà très nombreux ce matin, Florent est venu photographier l’Hermione, « super content » de retrouver le navire de Lafayette qu’il avait déjà vu à La Rochelle et à Rochefort, également à la télé en reportage.

Florent n’a pas résisté à faire un sympathique selfie avec l’Hermione derrière lui © JPS

Cet  habitant des Chartrons s’apprête aussi à participer à Bordeaux Fête le Vin « j’en ai déjà fait 3 », d’autant que ce sont les 20 ans « je ne savais pas, je trouve ça bien, il va y avoir des événements spéciaux » et notamment 33 vieux gréements qui seront là dès mercredi 13 juin.

A l’intérieur du H14, ce sont 37 propriétés à découvrir, des domaines et châteaux de la France entière, proposant 63 marques, issues de Bordeaux, de Provence, de Champagne, du Languedoc et du Sud-Ouest.

Cyril Bleecker : « moi l’été, je n’ai pas forcément envie de boire des rouges corsés… » © JPS

 Une sélection de rosés d’apéritifs mais aussi de rosés gastronomiques qui rencontrent de plus en plus d’amateurs l’été en France (les rosés approchent les 30% des vins consommés en France) mais aussi chose nouvelle à l’étranger et notamment aux USA, ce qui faisait dire à certains qu’on manquerait de rosés cette année, mais pas en tout cas au H14 !

« Moi, l’été, je n’ai pas forcément envie de boire des rouges corsés, ce d’autant qu’aujourd’hui il y a de vraies identités de terroirs dans les rosés », me confie Cyril Bleecker, sommelier et formateur en sommellerie à CAFA Formations. « Des rosés qui ont connu ces dernières années un essor incroyable, et en terme de qualité, on commence à bien maîtriser les vinifications. »

Cyril Bleecker est très fier de proposer à la dégustation son Mumm Rosé, un Rosé Brut descendant de la cuvée « Royal Rosé », créée dans les années 1860 et que l’on retrouvait sur les tables des têtes couronnées d’Europe : « c’est un assemblage 60%,pinot noir, 22% chardonnay et 18% de pinot meunier (dosage de 6 grammes par litre), avec 14% de vins rouges (pinots noirs et meuniers) de Bouzy, Verzenay ou les Riceys), « pour avoir la teinte et qui apporte aussi les notes vineuses. »

Rodolphe Wartel, directeur délégué de Terre de Vins, avec Franck Breau, régisseur du château Romanin, à Saint-Rémi-de-Provence © JPS

Parmi les nombreux domaines de Provence présents, château Romanin a retenu mon attention, déjà parce que ses propriétaires Anne-Marie et Jean-Louis Charmolüe, étaient les anciens propriétaires de château Montrose, ils ont acquis Romanin en 2006 et ont continué à en faire un grand rosé de Provence, par ailleurs Jean-Louis Charmolüe est disparu il y a peu, en janvier dernier. Aux commandes de ce magnifique domaine de 58 hectares, un Médocain Franck Breau, qui continue à conduire ce vignoble comme avant : « nous fêtons les 30 ans de la biodynamie cette année, les Charmolüe n’ont pas dérogé à cette règle, je ne connais pas d’équivalent à ce domaine, un château cathédrale, accroché aux alpilles à Saint-Rémy-de-Provence, qui fait aussi de l’huile d’olive (4ha d’oliviers).

« La Provence s’est surtout spécialisée dans les rosés depuis 20, 25 ans, avant il y avait davantage de rouges, des vins qui s’expriment de mieux en mieux, avec des familles du monde du vin qui dynamisent et tirent vers le haut les propriétés, des rosés de Provence de plus en plus qualitatifs », précisent Rodolphe Wartel et Franck Breau.

Hervé Grandeau et Franck Laguillonie, le propriétaire et le responsables des cafés, hôtes, restaurants pour le château Lauduc © JPS

Sur les 37 propriétés, des châteaux de Bordeaux, quelque peu en minorité, alors que de nombreuses propriétés à Bordeaux produisent de plus en plus de rosés et font de la qualité, à l’instar de château Lauduc « on a des rosés clairs, fruités, qui n’ont rien à envier aux rosés de Provence », selon Hervé Grandeau. Le propriétaire de Lauduc, par ailleurs Président de la Fédération des Grands Vins de Bordeaaux, « regrette vraiment le manque de chauvinisme de la restauration et des cavistes bordelais, qui continuent à offrir sur leur carte ou en boutique des rosés hors région que ceux de la région. Je souhaiterais un rééquilibrage, on fait de la qualité, on a amélioré aussi notre packaging, j’en appelle à un peu plus de chauvinisme. » Un sage parole et ça évitera aussi d’augmenter le bilan carbone par la même occasion, isn’t it ?

La Foire aux Rosés au Hangar 14 à Bordeaux : entrée 10 € (remboursée à partir de 80€ d’achat), jusqu’à 19 heures ce samedi 9 juin

08 Juin

A J-6 de Bordeaux Fête le Vin : voici les immanquables du 14 au 18 juin

Pour ceux qui veulent un avant-goût de ce 20e anniversaire de Bordeaux Fête le Vin, voici les choses à faire durant ces 5 jours de festivités. Des immanquables à ne pas rater bien sûr.

Festivités sur les quais et à bord des voiliers à © Bordeaux Fête le Vin

LES VISITES DE GRANDS VOILIERS

Sur la vingtaine de bateaux présents, près de vingt sont ouverts à la visite. Un moment unique pour mieux comprendre leur fonctionnement, découvrir leur histoire souvent mouvementée, croiser leurs équipages et respirer un peu de l’air du large et de l’aventure qui les habite. Visites payantes (5€) et gratuites selon les voiliers et moments de la journée. Visites payantes (le matin) sur réservation en ligne ou à l’Office de Tourisme.

UNE BALADE SUR UN VIEUX GREEMENT

Une heure de navigation pour découvrir Bordeaux et la majestueuse façade des quais depuis le fleuve, une heure pour passer au plus près de la flotte amarrée sur la rive gauche. Tarif: 15€ et 8€ (5-15 ans). Réservation indispensable

LA PARADE DE DEPART

Les grands voiliers ne sont pas sédentaires et après avoir passé quatre jours à quai, ils reprendront le large en procession, vers d’autres ports, d’autres mers ou d’autres océans, au son des cornes de brume et des canons. Gratuit depuis les quais, le lundi 18 juin à partir de 11h.

DECK PARTIES, SOIREES A BORD 

Profiter un verre à la main du jour finissant sur la Garonne depuis le pont d’un des voiliers. Regarder la nuit changer peu à peu les couleurs de l’eau avant de profiter aux premières loges du spectacle pyrotechnique sur la Garonne… Tarif : 25€ et 15€ (5-15ans). Réservation indispensable

LES FEUX DU DRAGON

On les réclame partout dans le monde pour embraser de leurs feux les plus grands évènements ou monuments : les magiciens du Groupe F sont de retour à Bordeaux, cinq ans après y avoir célébré l’inauguration du Pont Chaban-Delmas. Du jeudi au dimanche à 23h30, durée 25 min, gratuit.

LES CONCERTS LOVE, LOVE, LOVE

Les vignerons bio sont à la fête le vendredi 15 juin au soir, dans un lieu qui leur ressemble, la grande halle de Darwin. Paul Daniel, le chef emblématique de l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine, se met au diapason de la dégustation proposée en mettant au répertoire de son orchestre symphonique, quelques airs des Beatles, dont les extraits du fameux Sergents pepper’s lonely heats club band. Vendredi, à 18h et 19h45, tarif unique : 10€, réservation indispensable.

LE WEEK-END DES GRANDS CRUS

117 grands crus et leurs propriétaires réunis au bord de la Garonne, au sein du hangar 14, pour une journée exceptionnelle qui met le millésime 2015 à l’honneur. La dégustation : samedi toute la journée, de 10h à 17h, Hangar 14. Tarif prévente : 65€ / 80€ sur place le jour même.

VEGETAL / ECOLE DU VIN DE BORDEAUX

Le végétal et le cru sont de la partie ou comment fruits et légumes s’associent aux vins de Bordeaux. Girolles & Pomerol, Cerises & Pauillac, feuilles d’huîtres & Entre-deux-Mers… Des accords insoupçonnés proposés par La Ruche qui dit Oui ! Et l’École du Vin de Bordeaux à l’occasion de ce singulier atelier. Atelier accessible et gratuit avec le Pass Dégustation (1 atelier par Pass). Réservation conseillée.

VOGUENT LES VINS, UNE HISTOIRE BORDELAISE

 Au milieu de la fête, sous les platanes qui prolongent la place des Quinconces, une structure éphémère propose un voyage dans une histoire millénaire : celle qui lie les vins de Bordeaux à la Garonne, à l’estuaire et aux océans. Du jeudi au dimanche, 10h30 à 20h30 et Lundi, 10h à 15h. Gratuit.

Avec Bordeaux Fête le Vin

En bonus : Tout au long de ces quatre jours, des fanfares, des chœurs, des groupes de rock, des danseurs se produisent sur scène ou en déambulation sur les villages. Programme sur www.bordeaux-fete-le-vin.com

Pass dégustation ; derniers jours pour profiter du tarif prédérentiel à 16€ (jusqu’au 10 juin) 

Bordeaux Fête le Vin : Bonnaud expose ses « belles gueules » à la Cité du Vin

C’est un peu la bande à Bonnaud ! Mais rien à voir avec le malfrat du début du XXe siècle, et encore moins avec le leader de U2, lui fait des concerts de clichés, des casses avec son obturateur, il a shooté les vignerons au sens noble du métier, ceux qui n’hésitent pas à rentrer dans leurs cuves pour entendre le gazouillis de la fermentation… »les belles gueules », une expo signée Guillaume Bonnaud en 51 porttraits à admirer à al Cité du Vin.

Pascal Sirat, le 22 février 2017 au château Penchille à Arveyres © Guillaume Bonnaud

« C’était une super aventure. Un an de boulot, à rencontrer les vignerons au moment des vendanges, au moment des assemblages…On les a appelé « les belles gueules de Bordeaux ».

Guillaume Bonnaud a mis en lumière la planète Bordeaux © JPS

L’idée est venue d’Hervé Grandeau (Président de la Fédération des Grands Vins) et de Bernard Farges (président des Bordeaux et Bordeaux Supérieur)qui ont demandé à Guillaume Bonnaud, célèbre photographe de la place de Bordeaux « comment on pourrait shooter les vignerons, notamment les petits (des Bordeaux et Bordeaux Supérieur), d’une manière différente : on les a toujours dans le chai, avec un verre, mais jamais en dégueulasse, en train de bosser… »

C’est ainsi que sur son temps libre, il a photographié ces « belles gueules » pour en tirer 51 portraits, 33 dans le hall d’accueil de la Cité du Vin (libre d’accès) et 18 au belvédère (avec ticket d’entrée). Un travail dont il est fier et content, et il y a de quoi : « on fait l’expo et on va peut-être faire un livre », me confie-t-il. On sent le passionné qui aime saisir ces tranches de vie, ces tronches de vigne, mettre en lumière ces hommes à l’ombre du chai. Un travail de bénédictin mis en valeur par un amoureux de la photo. Chapeau l’artiste, chapeau aux « belles gueules » !

Exposition de 51 « Belles Gueules » de Bordeaux par Guillaume Bonnaud du 8 juin au 2 septembre à la Cité du Vin.

06 Juin

Pour Bordeaux Fête le Vin, l’Ecole du Vin sera le « navire amiral » !

Situé au centre de la Fête, le pavillon de l’École du Vin de Bordeaux est à chaque édition de Bordeaux Fête le Vin une escale incontournable ! Du 14 au 18 juin 2018, l’École revient avec une programmation toujours plus originale.

Benoît Manuel Trocard sera sur le pont pour animer les ateliers de l’Ecole du Vin © JPS

Les expériences proposées guident néophytes, passionnés, amateurs ou curieux, dans un voyage initiatique aussi ludique que passionnant ! Terroirs, cépages, anecdotes, appellations, assemblage… un tour d’horizon décomplexé pour ne plus confondre Merlot et Cabernet sauvignon, associer mets et vins ou bien encore mettre des mots sur ses sensations. Si le voyage débute traditionnellement sur le pavillon de l’École, tous les pavillons des Vins de Bordeaux offrent en parallèle un programme d’ateliers dédiés à leurs terroirs.

Parmi les multiples nouveautés, la mystérieuse Parenthèse Sensorielle, le surprenant bar Végétal, l’inspirant atelier Les Parfums du Vin … Et, à la tombée de la nuit, la clandestine table Pari(s) Bordeaux et le désormais incontournable Rock & Wine !

SOUS PAVILLON DE L’ÉCOLE DU VIN DE BORDEAUX

  • Les Ateliers d’exploration Accessibles avec 1 ticket Atelier du Pass Dégustation • Tous les jours, du jeudi au dimanche de 11h à 23h et le lundi
    de 11h à 15h en continu • Sessions de 30 minutes • Animés par les formateurs de l’Ecole du Vin de Bordeaux.
  • Les parfums du vin
    Ce voyage aromatique dévoile tous les secrets du bouquet d’un vin : une façon d’éveiller les sens par une initiation aux vins de Bordeaux (30 min).
  • L’Œnoquizz  Tour d’horizon sur les vins de Bordeaux, suivi d’uneinitiation à l’art de la dégustation pour mettre lesbons mots sur ses sensations. Le tout rythmé parun Œnoquizz en équipe (30 min).
  • L’art de l’assemblage L’assemblage est la signature des vins de Bordeaux. Après avoir découvert les caractéristiques des cépages, rouge ou blanc, les participants composeront leur propre vin. (30 min.)
  • Accords Inattendus   Marier les saveurs, associer les arômes, c’est tout l’objet de cet atelier gourmand qui révèle la subtilité et la diversité des accords entre mets et vins de Bordeaux. A chaque jour sa destination culinaire ! (30 min)
  • Rock’n’wine Parcourir une dégustation de vin comme on parcourt une partition de musique à l’unisson avec le groupe HANUMAN (20 min). En soirée à partir de 20h45

L’ESPACE DECOUVERTES EXPERIENTIELLES  

Accessibles à tous • Tous les jours, du jeudi au lundi à partir de 11h • animées par les formateurs de l’Ecole du Vin
de Bordeaux. * Sauf le lundi, jusqu’à 15h.

  • Bordeaux Dating
    En couple, entre amis… ou en petit comité (8pers.), les formateurs accueillent les festivaliers pour des micro-ateliers personnalisés propices aux échanges et aux conseils pratiques. de 11h à 17h
  • Le Végétal En partenariat avec La Ruche qui dit Oui !, le pavillon abritera le premier pop’up bar Végétal de Bordeaux ! C’est cru, sans artifice, exclusivement issus d’une production responsable et locale, que l’École du Vin de Bordeaux invite à associer ses fruits et légumes aux vins de Bordeaux. Girolles & Pomerol, Cerises & Pauillac, feuilles d’huîtres & Entre-deux-Mers… autant d’accords insoupçonnés qui mettront à l’honneur l’agriculture girondine. de 11h à 19h
  • La Parenthèse Sensorielle  Au cœur de la fête se cache un cocon préservé. Cette mystérieuse bulle de bien-être réserve une expérience inédite de dégustation. Eveil des sens garanti (15 min). De 11h à 17h
  • Pari(s) Bordeaux  (en soirée) Rosé ou blanc ? Rive Gauche ou Rive Droite ? 2012 ou 2016 ?… Les festivaliers sont invités à rejoindre le cercle pour miser sur Bordeaux ! Une dégustation à l’aveugle riche d’enseignement Aux festivaliers de jouer ! De 18 à 23h

LA CROISIERE CONTINUE SUR 8 ESCALES

Cette année, tous les pavillons des Vins de Bordeaux offrent des ateliers de 30 minutes dédiés à leurs appellations. Chaque après-midi du vendredi au dimanche, des ateliers plongent les festivaliers au cœur des terroirs bordelais. Accessibles à tous du vendredi au dimanche, sessions de 30 minutes de 14h à 19h.

Avec Ecole du Vin

(l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération)

02 Mai

Plein la vue avec les 20 ans de Bordeaux Fête le Vin et la Tall Ships Regatta

Apprêtez-vous à en avoir plein la vue ! Des voiles et du vin dans le Port de la Lune pour cette édition historique de Bordeaux Fête le Vin, présentée ce matin par les organisateurs à l’Office de Tourisme de Bordeaux.

Alain Juppé a lancé la 1ère édition en 1998, il va permettre à l’ensemble des Bordelais, Aquitains et touristes de vivre le plus gros BFV en 2018 © Jean-Pierre Stahl

Le Kruzenshtern arrive dans le port de la Lune… Le  Kruzenshtern n’est pas un cousin éloigné de la famille du vin les Cruse ici à Bordeaux, mais c’est le 2e plus grand voilier au monde, 114 mètres de long, 35 voiles, 3632 m2 de voilure.

© Le Kruzensthern – voir ici la galerie de photos

Il détient le record du monde du voyage le plus rapide dans sa catégorie. Il y aura aussi l’Etoile du Roy, la Belle Poule, ou encore d’autres bateaux exotiques.  Un rassemblement unique que cette étape de la Tall Ships Regatta jumelée avec cette version historique de Bordeaux Fête le Vin.

20 ans c’est un bel anniversaire, l’innovation  majeure les « tall ships » les grands voiliers de la régate qui vont les conduire de Liverpool jusqu’à Dublin puis à Bordeaux », Alain Juppé maire de Bordeaux.

« C’est un pari audacieux de réunir le monde du vin et le monde de la mer » a commenté Stéphan Delaux ce matin © JPS

« On sait à quel point les Bordelais aiment voir arriver les voiliers à Bordeaux, et cette année, ils seront plus de 30 dans ce port, avec nos 1200 viticulteurs qui seront là pour faire découvrir les vins de Bordeaux », Stephan Delaux Président de Bordeaux Grands Evènements et de l’Office du Tourisme de Bordeaux Métropole.

A ne pas louper, une parade en musique des équipages et des confréries du vin  le samedi 16 juin, le public pourra admirer sur 1,6 kilomètre le long des quais les voiliers du Pont de Pierre jusqu’au Hangar 14 où il y aura dégustation des Grands Crus de Bordeaux (1ère fois que cette édition de l’UGCB est aussi jumelée avec Bordeaux Fête le Vin).

« Grâce aux grands voiliers, on sait qu’on va avoir un public plus large avec des gens qui vont venir de toute la France, voire même de l’international », précise Christophe Chateau directeur communication du Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux.

C’est aussi l’histoire des vins de Bordeaux que d’avoir été transportés dans des barriques sur des bateaux vers l’Europe du Nord, vers l’Angleterre, donc c’est un joli clin d’oeil à l’histoire d’accueillir ces voiliers. » Christophe Chateau directeur communication du CIVB.

Alain Rousset pour la Nouvelle-Aquitaine défend aussi toutes les petites appellations en dehors de Bordeaux qui seront présentes, il a souligné les efforts des vins de Buzet en matière d’environnement © JPS

Bordeaux Fête le Vin pourrait accueillir près d’1 million de visiteurs cette année, aussi la question de la sécurité reste elle primordiale, elle est suivie de très près par la préfecture de région et la police. Ils prévoient outre des plots en béton, de nombreux barrièrages et un dispositif de prévention, avec également pas mal de patrouilles en tenue et en civil.

Bordeaux Fête le Fin, c’est du 14 au 18 juin. Pour achetez vos pass de dégustations en avance au prix de 16 € au lieu de 21€ c’est ici.

Regardez le reportage de Jean-Pierre Stahl, Pascal Lécuyer, Charles Rabréaud et Emmanuel Cremese :

10 Nov

Un énorme Bordeaux Fête le Vin en 2018 : réservez en avant-première vos 5000 premiers pass dégustation !

L’édition 2018 sera sans aucun doute la plus imposante pour les 20 ans de Bordeaux Fête le Vin. Elle va accueillir la prestigieuse Tall Ships Regatta, épreuve regroupant les plus beaux et plus grands voiliers du monde. Pour cette édition exceptionnelle, la billetterie sera ouverte en avant-première du 4 au 31 décembre 2017 avec un tarif préférentiel : 13€. 

Visuel-Tall-Ships-Regata-2018

THE BIGGEST « BORDEAUX FETE LE VIN »

Bordeaux Fête le Vin, consacré aux vins de Bordeaux et de Nouvelle-Aquitaine, se déroulera du jeudi 14 au lundi 18 juin 2018, sur les quais de Bordeaux inscrits au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Avec ses centaines de milliers de visiteurs, cette manifestation biennale est devenue, en quelques années, le plus grand événement oeno-touristique européen. Pour célébrer ses vingt ans, Bordeaux Fête le Vin a pour invitée d’honneur, la prestigieuse Tall Ships Regatta et des voiliers d’exception pour une régate qui les conduira de Liverpool à Dublin puis à Bordeaux. Pendant quatre jours, Bordeaux sera la capitale du vin… et de la voile, thème de cette édition anniversaire !

Une foule toujours plus grande à l'Ecole du Vin 0 13h© JPS

Une foule toujours plus grande à l’Ecole du Vin de Bordeaux en juin 2016 © JPS

UNE ROUTE DES VINS DE 3 KILOMETRES

Sur une véritable “route des vins à ciel ouvert” de plus de 3 km en bordure du fleuve, les centaines de milliers de visiteurs iront à la rencontre des vignerons et négociants du Bordelais. Ce sont près de 80 appellations qui les accueilleront dans des “bars à vins éphémères”. Une occasion unique de découvrir la qualité, l’authenticité et la diversité des vins de Bordeaux et de Nouvelle-Aquitaine. Emblème iconique de la Fête, le verre et son étui que les festivaliers portent autour du cou après avoir acheté le fameux Pass Dégustation.

v

80 appellations viticoles représentées lors de #BFV2018

BORDEAUX FETE LE VIN EN CHIFFRES

  • 800 000 visiteurs attendus
  • 80 appellations viticoles
  • 120 grands crus au H14 1 200 vignerons et négociants
  • 30 producteurs gourmands
  • 30 grands voiliers 500 matelots
  • 1 grande roue de 60 mètres
  • 1 route des vins de 3 km sur les quais de la Garonne
Le kit de BFV2016 © Jean-Pierre Stahl

Le kit de BFV2016 © Jean-Pierre Stahl

LE PASS DEGUSTATION

Il donne droit pendant ces cinq jours à : • 1 verre à dégustation et son étui porte-verre • 12 dégustations : 10 dégustations sur chacun des pavillons + 2 dégustations “coups de coeur” • 1 atelier dégustation sur le pavillon de l’École du Vin de Bordeaux • 1 Tickarte TBM donnant droit à une journée de transport gratuit sur le réseau des transports en commun • Des avantages complémentaires proposés par les partenaires de la manifestation aux détenteurs du Pass (liste complète disponible au printemps).

  • 13 € : Avant-première du 4 au 31 décembre minuit. Opération limitée aux 5 000 premiers Pass Dégustation.
  • 16 € : Prévente du 15 mars au 10 juin 2018.
  • 21 € : Plein tarif à compter du 11 juin 2018. Ces tarifs comprennent 1 € de caution remboursable sur rendu de la carte magnétique.
Bianca et Frederico Oliveira, critique en vins pour Jornal Zero Hora de Madrid © Jean-Pierre Stahl

Bianca et Frederico Oliveira, critique en vins pour Jornal Zero Hora de Madrid, lors du  précédent week-end des grands crus 2017 © Jean-Pierre Stahl

LE WEEK-END DES GRANDS CRUS LE 16 JUIN

L’Union des Grands Crus de Bordeaux organise aussi  le Week-end des Grands Crus le samedi 16 juin 2018, pour la première fois jumelé à Bordeaux Fête le Vin. Rythmé par plusieurs temps forts, son point d’orgue est la dégustation de plus de 120 Grands Crus de Bordeaux au cœur de la ville, au Hangar 14, sur les rives de la Garonne. La réservation est disponible du 4 au 31 décembre au tarif exceptionnel de 40 € (au lieu de 80 € sur place, offre réservée aux 200 premières demandes). http://www.ugcb.net

Avec Bordeaux Fête le Vin

30 Oct

9e Wine & Dine Festival : Bordeaux surfe sur un nouveau succès dans la baie de Hong-Kong

D’un côté, le Village Bordeaux a enregistré une hausse de 10% du nombre de dégustations sur le pavillon des appellations, de l’autre l’Ecole du Vin de Bordeaux et ses nouvelles thématiques font +20%. Un joli bilan pour l’’édition 2017 qui a fermé ses portes ce dimanche, alors que la fréquentation générale est restée stable par rapport à 2016.

Le méga délire sur le stand des

Le méga délire sur le stand des Médoc et Graves : eh oui l’éventail Bordeaux, il vole ! © Laurent Moujon

UN SITE PLUS AERE POUR DES VIGNERONS ENCORE PLUS AERIENS

Ce sont 60 vignerons qui se sont fait les dignes Ambassadeurs de Bordeaux, de ses appellations et de ses terroirs dans un site revu et plus aéré. Ces aménagements qualitatifs ont allongé le temps de présence des visiteurs et accru la consommation sur place.  Les  produits du terroir du Sud-Ouest et de Nouvelle Aquitaine ont particulièrement été appréciés sur le « Bordelais Bar and Bistro » installé au cœur du village Bordeaux.

Les Tontons Flingeurs des Saint-Emilion Pomerol et Fronsac © Laurent Moujon

Les Tontons Flingeurs des Saint-Emilion Pomerol et Fronsac © Laurent Moujon

LA ROMANCE DU CHOCO SUR LE PAVILLON ECOLE DU VIN

Il ne manquait qu’Olivia Ruiz, pour un peu les Chinois auraient pu avoir l’ami José Ruiz en remplacement. Bon, ils n’ont pas été chocolat car sur le Pavillon de l’Ecole du Vin de Bordeaux ils ont pu déguster les nouvelles thématiques dont « La Romance du Chocolat ». Ils ont aussi eu droit à des « accords mets et vins » en duo avec les chefs Gloria Chung et Crystal & David. 3 000 amateurs ont été sous le charme de ces formations, en augmentation de 20% par rapport à 2016.

Que de monde sur les stands des Vins de Bordeaux © Guillaume Bonneau

Que de monde sur les stands des Vins de Bordeaux © Guillaume Bonnaud

BORDEAUX TOUJOURS AUTANT CAPTIVANTE

L’Office de Tourisme et des Congrès de Bordeaux Métropole était sur le pont pour vanter la destination Bordeaux avec Stéphane Delaux, adjoint au maire de Bordeaux et Président de l’Office de Tourisme. Un parterre de 25 journalistes de la presse générale et spécialisée a pu mesurer la forte attractivité de Bordeaux sur le public local: en effet, Bordeaux est pour les Honkongais la 3e destination favorite en France après Paris et la Côte d’Azur.

Vous m'en mettresz

Vous m’en mettrez bien une côte ? de Bordeaux bien sûr © Laurent Moujon

DES CHINOIS TOUJOURS AUSSI JOUEURS

Les Chinois ne sont pas friands que de nems, ils aiment aussi le jeu; ainsi beaucoup ont mis une super ambiance autour de la table « Casino du Vin de Bordeaux » qui a particulièrement séduit le public.

A bientôt pour 2018 © Guillaume Bonnaud

A bientôt pour 2018 © Guillaume Bonnaud

SAVE THE DATES

L’année 2018 sera riche en célébrations : il y aura tout d’abord le 20è anniversaire de Bordeaux Fête le Vin, du 14 au 18 juin 2018, à Bordeaux et ensuite, le 10è anniversaire du Hong Kong Wine and Dine Festival du 25 au 28 octobre 2018, à Hong Kong.

04 Sep

Bilan de « Bordeaux Fête le Vin » à Québec : une fréquentation en baisse à cause d’une météo capricieuse

Ce n’est pas le grand succès escompté mais c’est malgré tout une belle édition. 80 000 dégustations et 4000 personnes formées à l’Ecole du Vin. Le Maire de Québec Régis Labeaume était ravi et a donné rendez-vous aux Bordelais en 2019.

Allan Sichel président du CIVB et le maire de Québec © Laurent Moujon

Allan Sichel président du CIVB et le maire de Québec © Laurent Moujon

Rien n’arrête le Caribou, rien n’arrête le Bordelais. Pas même le temps ! Même combat et même jovialité, ce « malgré la météo assez capricieuse, avec des trombes d’eau hier, la bonne humeur était là, le Maire était ravi et nous a invité à revenir en 2019 », me confiait Christophe Chateau en ce lundi matin à Québec, au terme de ces 4 jours de festivités.

Il y a certes une baisse de fréquentation par rapport à l’édition 2015, « en raison notamment de conditions climatiques défavorables », « pluie dimanche et un temps plutôt frais jeudi et vendredi avec des 13-15°C, mais les Québécois sont habitués », pas de quoi entamer leur moral : « l’événement continue de séduire les Québecois et à satisfaire les viticulteurs et négociants bordelais ravis de l’enthousiasme de ces consommateurs curieux et avertis ».

Laurent Moujon, ambassadeur de la destination Bordeaux avec ses livres sur Bordeaux au Patrimoine Mondial de l'Unesco et Alliance de la Cuisine Chinoise et des Vins de Bordeaux

Laurent Moujon, ambassadeur de la destination Bordeaux avec ses livres sur Bordeaux au Patrimoine Mondial de l’Unesco et Alliance de la Cuisine Chinoise et des Vins de Bordeaux

80 000 dégustations ont été effectuées sur les 6 pavillons de dégustation animés par une délégation de 60 viticulteurs et négociants. 4 000 personnes ont pu être formées par l’Ecole du Vin de Bordeaux. Quant aux Classes de maître thématiques, elles ont remporté un franc succès auprès des amateurs désireux d’approfondir leurs connaissances.

21270922_10155733590628914_21772535371292118_nParmi les autres succès de cette édition les accords mets-vins proposés par le Pavillon des Epicuriens : le restaurant gastronomique de Bordeaux Fête le Vin à Québec, qui associait les meilleurs chefs québecois et les vins de Bordeaux n’a pas désempli pendant 4 jours, avec notamment l’appellation Pessac-Léognan qui avait choisi de célébrer dignement ses 30 ans le vendredi soir.

La team bordelaise a enchanté les Québécois

La team bordelaise a enchanté les Québécois

Pour autant, Bordeaux Fête le Vin n’est pas terminé, la série continue même avec dès la fin de semaine (du 7 au 10 septembre) « Eat ! Brussels, Drink ! Bordeaux », la version belge qui associe la gastronomie belge et les vins de Bordeaux

Les prochaines dates à retenir des « Bordeaux Fête le Vin »:

  • Eat ! Brussels, Drink ! Bordeaux : 7-10 septembre 
  • Hong Kong Wine and Dine Festival : 26-29 octobre
  • Liverpool : 24 – 27 mai 2018
  • Bordeaux Fête Le Vin – 20e anniversaire à Bordeaux du 14 au 18 juin 2018

01 Sep

4e Bordeaux Fête le Vin à Québec : une grosse délégation de Bordelais est venue faire la fête avec nos cousins d’Outre-Atlantique

Le coup d’envoi des festivités a été donné hier soir. Pour la 4e édition, une forte délégation de Bordelais emmenés par Alain Juppé, Stéphan Delaux et Allan Sichel est partie faire la promotion des vins de Bordeaux, mais aussi de Bordeaux en tant que destination oenotouristique. « Je me souviens… » de ces liens étroits entre Bordeaux et Québec, qui plus que jamais sont vivants.

Selfie avec Stéphan Delaux, Présidnt de Bordeaux Grands Evenements et de l'Office de Tourisme, Alain Juppé maire de Bordeaux et Régis Labeaume, maire de Québec © Laurent Moujon

Selfie avec Stéphan Delaux, Président de Bordeaux Grands Evénements et de l’Office de Tourisme, Alain Juppé maire de Bordeaux et Régis Labeaume, maire de Québec © Laurent Moujon*

Ce n’est pas par nostalgie qu’Alain Juppé est de retour à Québec, mais bien pour continuer l’oeuvre entreprise depuis quelques années déjà : transposer à l’étranger « Bordeaux Fête le Vin ». Et Dieu sait que c’est un succès tant à Hong-Kong, qu’à Québec ou encore à Bruxelles.

IMG_6790

C’est donc une délégation de 83 Bordelais dont 45 vignerons et négociants qui s’est envolée cette année encore rejoindre le maire et ami Régis Labeaume, qui n’a pas hésité en 2010 à vouloir copier le modèle de Fête du Vin pour l’importer sur les bords du Saint-Laurent.

Il faut reconnaître que c’est un marché historique pour les vins de Bordeaux où 8 millions de bouteilles sont commercialisées chaque année avec, même une augmentation de 9% entre 2016 et 2017.

Pour les sweets Bordeaux, marina dejean de Rabaud promis avec Michel flamand pr¨¦sident de Vin O Monde

Pour les Sweets Bordeaux, Marina Dejean du château Rabaud Promis avec Michel Flamand Président de Vin O Monde © LM

Nul doute que nos Bordelais vont savoir réchauffer la température qui a eu tendance à baisser passant de 24° à environ 16°. Mais demain plein soleil et ça remonte à 21°C.
Et la bise au caribou bande de petits fous.

25 Juin

Arnold Schwarzenegger à Libourne Fête le Vin : « I don’t say hasta la vista baby but I’ll be back ! »

Mieux qu’une star du Rock’n Roll, une légende du cinéma à Libourne Fête le Vin. Un public de fans, des médias en émoi…et moi, et moi, et moi. Non pas 700 millions de chInois mais des centaines de Libournais, de Saint-Emilionnais et de fans de la première heure, qui ont acclamé Schwarzy à Libourne Fête le Vin #2.

Une foule dantesque pour acclamer le nouveau Terminator venu sauver le Climat © JPS

Une foule dantesque pour acclamer le nouveau Terminator venu sauver le Climat © JPS

Terminator était attendu à 14 h à Libourne Fête le Vin. Finalement, le super héro a atterri avec une énorme demi-heure de retard. De quoi faire scander par deux fois à une foule en liesse : « Arnolddd, Arnolddddd…!!! »

IMG_6873

Vendredi, Libourne Fête le Vin avait déjà attiré pas mal de monde entre 1000 et 1500 personnes, samedi pour la venue de Ben l’Oncle Soul (qui s’était déjà produit au Saint-Emilion Jazz Festival 2015) entre 3000 et 4000 personnes. Bref, Libourne Fête le Vin s’ancre un peu plus dans le paysage des fêtes du vin « à la sauce bordelaise. » A ceci près que le concours de stars est lancé et là « vous m’en mettrez une tranche ».

IMG_6872Du muscle, du biceps, des pectoraux, tout ce qui peut faire fantasmer ces dames et ces messieurs, voici Schwarzy on the stage, le seul, l’unique la légende, qui a bercé aussi ma jeunesse et mes bonnes vieilles cassettes VHS…

Le plus drôle, c’est encore de trouver des jeunes, qui comme moi, sont en admiration devant Arnold. Ainsi Maxime, 11 ans, fan de Terminator et qui montre une BD de Conan le Destructeur (la suite de Conan le Barbare…ah lal la que de souvenirs !)

Les fans d'Arnold, avec Maxime 11 ans, son père Roger et Henri Jacquet © JPS

Les fans d’Arnold, avec Maxime 11 ans, son père Roger et Henri Jacquet © JPS

A ses côtés, son père Roger: « j’ai des photos de lui de 1975 ! », mais aussi Henri Jacquet quI a une salle de sport et culturisme « France Physic Forme » 40, rue Paulin à Bordeaux : « mon père était un pionnier, il faisait du développé-coucher avant Schwarzy »… On sent les connaisseurs et grands amateurs de culturisme.

Philippe Buisson et Michèle Saban © JPS

Philippe Buisson et Michèle Saban © JPS

Philippe Buisson a donc réussi ce tour de force de faire venir à Libourne cette star internationale, reconnue partout où il passe. En quelque sorte, il a en un jour éclipsé tous les événements du mois à Bordeaux avec son acteur holliwoodien.

IMG_6864

Et pour intronisé la bête de scène, toutes les confréries du coin étaient sur leur 31 : en avant le grand Conseil du Vin de Bordeaux avec Francis Boutemy, la Jurade de Saint-Emilion avec Dominique Renard, les Hospitaliers de Pomerol, les Baillis de Lalande-de-Pomerol, l’Ordre des Chevaliers de Castillon, la confrérie des Gentilshommes de Fronsac ou encore les Graves de Vayres.

Un discours bien enlevé de Francis Boutemy © JPS

Un discours bien enlevé de Francis Boutemy © JPS

Francis Boutemy, Grand Maître du Conseil du Vin de Bordeaux, un comédien en devenir et un cinéphile aussi, n’a pas manqué de faire un éloge bien senti à « l’une des plus grandes stars de Hollywood, culturiste, acteur de renom, gouverneur et désormais engagé contre le réchauffement climatique ».

Sur le stand des St-Emilion, Fronsac et Pomerol : "c'est toi Sarah O'Connor ?"

Sur le stand des St-Emilion, Fronsac et Pomerol : « c’est toi Sarah O’Connor ? »

« Elu gouverneur de Californie en 2003 et réélu en 2006, vous avez avec votre leadership relevé les grands défis du climat, parcourant la planète depuis 10 ans »

« Vous avez été reçu vendredi à l’Elysée et rencontré le ministre de la transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, tenu undiscours à la Sorbonne sur l’environnement…(…).

Nous sommes dépositaires d’une terre que nous laisserons à nos enfants » ,Francis Boutemy Grand Maître du Conseil du Vin de Bordeaux.

A la Fête du Vin, il y avait aussi la Fête de la Bière avec la Bière du Mascaret produite par Pauline et Fabrice Rivière, avec des amateurs Jean-François Poncet et Jack Allais © JPS

A la Fête du Vin, il y avait aussi la Fête de la Bière avec la Bière du Mascaret produite par Pauline et Fabrice Rivière, avec des amateurs Jean-François Poncet et Jack Allais © JPS

Et de rappeler l’urgence de la situation pour laquelle Arnold Schwarzenegger se bat et a bien pris conscience en créant R20 Regions of Climate Action  – une organisation non gouvernementale fondée en 2010, car comme le rappelle aussi Philippe Buisson : « la vigne c’est une des vigies de la modification climatique, et il y a beaucoup de similitudes entre la Californie et les Vins de Bordeaux, il est venu en ami mais aussi en ambassadeur ». 

Et lorsque le grand et fort Arnold a pris la parole, ce fut du délire du côté de la foule… Il a commencé à rappeler son entrevue avec le Président Macron :

Emmanuel Macron, c’est une âme soeur, il croit à 100% dans un avenir énergétique propre », Arnold Schwarzenegger.

IMG_6878Et d’enfoncer le clou, « il faut penser à un avenir pour nos enfants et nos petits-enfants ». Si Arnold a répondu présent si facilement à cette invitation, c’est aussi parce que « mon amie m’a dit qu’elle voulait visiter quelques propriétés du Libournais. J’ai alors appelé Michèle Saban qui m’a arrangé cela. » Arnold Schwarzenegger était alors très touché d’être intronisé à Libourne et d’être un nouvel ambassadeur des vins de Bordeaux :

Personne ne m a dit que j’allais être sur cette scène et recevoir cette cape du Grand Conseil, c’est un très grand honneur, Arnold Schwarzenegger.

En conclusion, Terminator a fait rire l’assistance et s’est fait acclamer en disant : « I don’t say Hasta la Vista baby, but I’ll be back » !!!

La video selfie d’Emmanuel Macron et Arnold Schwarsenegger sur You Tube:

Regardez le reportage de Maria Laforcade et Christel Arfel :