14 Sep

Vinexposium : création du leader mondial « bleu, blanc, rouge » des salons de vins et spiritueux

Ce matin, la CCI de Bordeaux à la tête de Vinexpo et Comexposium branche vin et spiritueux ont officialisé leur mariage, signé le 31 juillet, en une socité nouvelle qui se veut leader mondial des événements et salons liés au monde du vin. Wine Paris-Vinexpo Paris sera leur navire amiral, près de 10 salons sont annoncés pour 2021, dont Vinexpo Bordeaux en juin qui pourrait se faire la même semaine que de Bordeaux Fête le Vin.

Présentation ce matin de Vinexposium, salon Tourny, à la CCI de Bordeaux © JPS

« Et si on créait le leader mondial « bleu, blanc, rouge » ?, c’est en ces termes que Patrick Seguin le président de la CCI de Bordeaux a posé le problème avec son homologue de la CCI d’Ile de de France (actionnaire avec Predica de Comexposium) face à une concurrence mondiale exacerbée, avec notamment les Allemands de ProWein, mais pas seulement. « Nous avons monté cette société nouvelle Vinexposium avec toutes les 13 interprofessions, une société qui n’est pas l’absorption de Vinexpo par Comexposium, car nos actifs sont à 50-50, avec un chiffre d’affaire estimé à 25 millions d’euros. »

On a uni nos forces car ensemble on va plus loin. Nous voulions montrer que nous étions capable de créer le grand acteur d’événements liés au monde du vin et des spiritueux. C’est une grande fierté et un grand plaisir et nous allons faire beaucoup de choses à l’avenir » Renaud Hamaide, président de Comexposium.

« C’est une véritable aventure« , comme la décrit Patrick Seguin, débutée il y a moins de 2 ans pour une signature le 31 juillet dernier. Que de chemin parcouru depuis le lancement du 1er Vinexpo à Bordeaux en 1981 par la Chambre de Commerce et d’Industrie. « Cette année 2020, Wine Paris-Vinexpo a été notre force, c’est notre avenir, il va falloir qu’on soit tous ensemble », complète Patrick Seguin.

La nouvelle société compte 40 collaborateurs répartis entre Bordeaux, Paris et Madrid, elle va pouvoir aussi compter sur les équipe de Comexposium en Asie. Une société qui démarre sur les chapeaux de roues et tient en suivant cette conférence de presse son premier Conseil d’Administration, via visio-conférence avec Renaud Hamaide et Christophe Navarre, qui n’étaient aps physiquement présents à Bordeaux.

Rodolphe Lameyse, directeur de Vinexpo devient directeur de Vinexposium © JPS

L’objectif est d’offrir une plate-forme à l’ensemble des vins et spiritueux de manière à partir à la conquête du monde, à la conquête des marchés », Rodolphe Lameyse directeur général de Vinexposium.

WINE PARIS-VINEXPO PARIS UN SUCCES

Les jeunes mariés veulent voir en Wine Paris-Vinexpo Paris qui a été couronné de succès « un élan positif », nous allons asseoir encore davantage cet élan avec l’intégration de partenariats avec la Sommellerie Internationale pour organiser du Tasting ou MasterClass et IWSR, l’institut qui réalise les études sur la consommation de vin et spiritueux ainsi que les perspectives pour les 5 ans à venir dans le monde.

Certes, le « contexte est actuellement très compliqué », et ce à double titre « il y a une très forte production de vin et concurrence dans le monde » précise Christophe Navarre, président de Vinexposium, « on n’est par exemple pas bien armé face aux Chiliens et Australiens qui arrivent à négocier des tarifs douaniers (0 taxe) avec la Chine », et aussi avec la crise sanitaire liée au coronavirus. « Il faut savoir s’adapter et aussi s’unir. «  Et ce n’est pas idiot dans ce contexte dont personne ne sait aujourd’hui de quoi demain sera fait… si les salons se tiendront bien…En tout cas le prochain Wine Paris-Vinexpo Paris doit bien se tenir selon les organisateurs « pour le moment, on est en train de le faire, ce sera un succès, on a déjà 5% d’exposants en plus par rapport au dernier salon. »

Vinexposium, c’est une réponse assez complète et diversifiée sur la planète : « depuis le vin en vrac (avec des salons en Chine et à Amsterdam) jusqu’aux spiritueux avec Be Spirits (en Asie en 2021) en passant par les vins tranquilles et vins effervescents », selon Rodolphe Lameyse, avec les énormes salons « Wine Paris-Vinexpo Paris, Hong-Kong », ou plus petits mais appelés à se développer comme New-York. Il y a aussi les événements WOW meetings, des conventions d’affaires, en amont le prochain de Wine Paris-Vinexpo Paris, pour promouvoir la filière des vins bio (ou world organics wines) qui a le vent en poupe.

La crise sanitaire du coronavirus a aussi bouleversé les marchés dans un sens positif selon Christophe Navarre : « il y a eu une amélioration de la consommation à domicile avec le covid-19, la place du e-commerce a augmenté de manière aussi rapide, il y a eu une accélération de la digitalisation du business… »

 

Rodolphe Navarre directeur de Vinexposium et Patrick Seguin pdt de la CCI de Bordeaux Gironde © JPS

VINEXPO BORDEAUX EN JUIN EN MEME TEMPS QUE BORDEAUX FETE LE VIN

Quid de Vinexpo Bordeaux dans tout cela? Dans la présentation très peu d’allusion, hormis sur la réponse à ma première question, Rodolphe Lameyse se veut rassurant: « le rendez-vous de Bordeaux est bien à l’agenda 2021 au mois de juin, ce sera une convention d’affaires (au Hangar 14) avec une formule Symposium (Cité du Vin). » Fini pour l’heure le salon Vinexpo tel qu’on l’a connu au Parc des Expositions, la formule aura tenu 38 ans de 1981 à 2019; en 2021, l’originalité sera de projeter ce salon en plein coeur de Bordeaux : « on travaille avec le CIVB et avec la Mairie de Bordeaux pour savoir si on peut juxtaposer Vinexpo Bordeaux et Bordeaux Fête le Vin », la même semaine. Vinexpo pourrait ainsi se tenir en amont du dimanche au mercredi, puis Bordeaux Fête le Vin ensuite du jeudi au dimanche. « On a rendez-vous mercredi avec le nouveau maire de Bordeaux à ce sujet’, précise Patrick Seguin. Un rendez-vous qui deviendrait annuel.