01 Fév

Bernard Magrez à propos des 2 étoiles pour la Grande Maison: »c’est du très grand Robuchon »

Le propriétaire de la Grande Maison, Bernard Magrez, l’homme aux 4 crus classés, commente en primeur pour Côté Châteaux les 2 étoiles décrochées par Joël Robuchon. « C’est exceptionnel, on ne donne jamais 2 étoiles du premier coup ! »

Bernard Magrez et Joël Robuchon dans les cuisines de la © Grande Maison à Bordeaux

Bernard Magrez et Joël Robuchon dans les cuisines de la © Grande Maison à Bordeaux

Sollicité par le blog du vin, l’Homme aux 40 châteaux, 4 crus classés et qui est fier d’afficher à la carte du restaurant la Grande Maison les plus grands vins de Bordeaux, réagit peu après l’officialisation des 2 étoiles décernées ce matin à Joël Robuchon.

« On a ouvert le 9 décembre 2014, les inspecteurs du Michelin se sont arrêtés le 15 octobre. On a donc obtenu sur 10 mois ces 2 étoiles »

Le Président du guide Michelin a dit que c’est exceptionnel car on ne donne jamais 2 étoiles du premier coup et surtout après 10 mois. » Bernard Magrez

« On est parfaitement heureux d’avoir ces deux étoiles. C’est du très grand Robuchon et c’est incontestablement l’homme le plus capé au Michelin », ajoute Bernard Magrez.

© Christian Lesquer Le guide Michelin a étoilé trois restaurants en Gironde

© Christian Lesquer Le guide Michelin a étoilé trois restaurants en Gironde

Bernard Magrez est par ailleurs revenu sur son projet de pâtisserie qu’il va ouvrir non loin des quais de Bordeaux avec son ami Joël Robuchon : « on n’ouvrira cette pâtisserie pas avant le mois de mars, je pars d’ailleurs avec ma fille au Japon pour trois jours car il y a à Tokyo des agencements extraordinaires. »

Une pâtisserie qui va s’adresser aux Bordelais mais aussi aux touristes toujours de plus en plus nombreux à venir à Bordeaux : 6 millions l’an dernier.

Enfin l’Homme aux 4 crus classés ne désespère pas d’en acquérir prochainement un 5e « à Margaux ou ailleurs ». Il est toujours en pourparlers mais ce n’est pas facile pour celui qui vend rappelle-t-il car « il y a beaucoup de sentiments quand on vend un cru classé. »

Regardez la réaction de Tomonori Danzaki, le bras droit de Joël Robuchon à la Grande Maison, présent à Paris à la remise des étoiles du Michelin :

30 Jan

Joël Robuchon décroche deux étoiles pour son restaurant « La Grande Maison » à Bordeaux

Le Guide Michelin a dévoilé ce lundi les nouveaux étoilés. Parmi eux, Joël Robuchon et Tomonori Danzaki décrochent deux étoiles pour la Grande Maison. De quoi ravir également Bernard Magrez à l’origine de cet hôtel restaurant de grande classe à Bordeaux. Joël Robuchon reste le chef le plus étoilé au monde !

Toute l'équipe de la salle du restaurant de Grande Maison © Joël Robuchon

Toute l’équipe de la salle du restaurant de Grande Maison © Joël Robuchon

L’histoire semblait écrite d’avance, tellement l’endroit ne manque ni de charme, ni de raffinement et surtout d’excellence à la française pour recevoir à manger les amateurs de gastronomie.

Joël Robuchon, secondé par Tomonori Danzaki (avec qui il avait déjà décroché 3 étoiles dans deux autres restaurants), a oeuvré avec son équipe pour mériter cette récompense. Ils ne pouvaient pas espérer l’an dernier d’étoile car le restaurant était ouvert depuis décembre 2014 et l’enquête du Michelin était déjà bouclée.

Seule incertitude, c’était le nombre d’étoile(s). Selon nos confrères du Point et de l’Express, dès samedi ce sont 2 étoiles qui étaient annoncées, ce qui est une très belle réussite pour ce nouvel établissement. Une confirmation ce lundi matin avec la conférence de presse du Guide Michelin.Félicitations de Côté Châteaux.

 Autre star de la gastronomie, l’Ecossais Gordon Ramsey, qui a repris à Bordeaux les fourneaux du Pressoir d’Argent, le restaurant gastronomique du Grand Hôtel, obtient lui une étoile. Alors que Le Quatrième Mur, le restaurant de l’Opéra de Bordeaux, situé juste en face, relancé par Philippe Etchebest, n’a pas été distingué par Le Michelin. En revanche, Les Belles Perdrix, du château Troplong-Mondot à Saint-Emilion, décrochent leur première étoile.

« Il y a 600 nouveaux restaurants qui rentrent dans le guide, dont 52 nouveaux étoilés. […] Ce qui montre que la gastronomie française est extrêmement dynamique et de très bonne qualité », affirmait hier Claire Dorland-Clauzel du Michelin sur France 2. Ce guide est acheté et consulté par des millions de personnes. et Claire Dorland-Clauzel ne souhaitait pas donner les ficelles de ce qui fait la renommée de ce guide et de sa sélection.

Le tandem de l'excellence Bernard Magrez et Joël Robuchon, créateurs de la Grande Maison à Bordeaux, avec Tomonori Danzaki et une équipe de cuisiniers de grande qualité © Bernard Magrez

Le tandem de l’excellence Bernard Magrez et Joël Robuchon, créateurs de la Grande Maison à Bordeaux, avec Tomonori Danzaki et une équipe de cuisiniers de grande qualité © Bernard Magrez

La Grande Maison de Joël Robuchon et Bernard Magrez de Bordeaux avait déjà été récompensée comme « LUXURY RESTAURANT HOTEL EUROPE » par World Luxury Hotel Award 2015, le samedi 24 octobre à Hong Kong.

La Grande Maison fait partie par ailleurs du label Relais et Châteaux.

Saveurs et Raffinement : La carte d’hiver au restaurant de La Grande Maison de Bernard Magrez et Joël Robuchon.

Ce vendredi 29 janvier, Claire Dorland-Clauzel était l’invitée des Cinq Dernières Minutes sur France 2. Elle venait présenter l’édition 2016 du guide Michelin:

26 Jan

De subtils ateliers vins et fromages à Bordeaux

Des ateliers d’accords vins et fromages toujours très prisés sont proposés deux fois par mois chez le célèbre fromager Jean d’Alos avec le sommelier Alexandre Morin. A essayer, les yeux fermés…

Alexandre Morin sommelier fait découvrir une variété de vins blancs et rouges sur une sélection de fromages du monde © Jean d'Alos

Alexandre Morin sommelier fait découvrir une variété de vins blancs et rouges sur une sélection de fromages du monde © Jean d’Alos

A découvrir au pays des fromages qui puent ! Un super atelier dégustation, tous les 1ers et 3èmes samedis de chaque mois de 11h à 13h.

Avec la fromagerie Jean D’Alos depuis 30 ans dans le quartier des Grands Hommes, venez découvrir toute la subtilité de l’association fromages et vins du monde ! « Un exercice aussi délicat que passionnant ! » commente Alexandre Morin sur Facebook.

Renseignements : 05 56 44 29 66

13 Jan

Le cheese day : partez à la découverte des fromages de France et du monde associés aux plus grands vins et spiritueux

Attention les papilles, ce sera lundi 25 janvier un festival du goût au Pavillon Ledoyen, de 11h à 23h. Rendez-vous au CheeseDay à Paris

Des grands Chefs et Sommeliers sont associés à cet évènement dont Yannick Alléno et Philippe Faure-Brac © Cheeseday

Des grands Chefs et Sommeliers sont associés à cet évènement dont Yannick Alléno et Philippe Faure-Brac © Cheeseday

Le Cheeseday aura lieu lundi 25 janvier prochain. Un événement créé par Jean François Hesse, directeur général de l’Agence Transversal Groupe Florence Gillier et Associés. Un rendez-vous pour les amateurs de fromages qui découvriront ou retrouveront dans une ambiance studieuse et délicieuse la grande variétés de produits français mais aussi du monde, le tout accompagné des plus grands vins et spiritueux.Et pour ceux qui souhaitent poursuivre ou venir plus tardivement il y aura aussi la nuit festive (et gustative) avec la Cheesenignt qui se prolongera jusqu’à 23h.

Menu tout fromage !

Yannick Alléno réalisera lors du CHEESEDAY pour quelques privilégiés un menu tout fromage

  • Du Camembert de Normandie AOP E.Graindorge
  • Du Carré Frais
  • Et de l’Epoisses Berthaut

Qui seront accompagnés :

  • Des Thés Betjeman and Barton
  • Du Château La Haye Saint-Estèphe
  • Du Château de Chamirey Mercurey rouge 1er cru Les Ruelles Monopole 2013
  • Du Château de Chantegrive blanc 2011 Vin de Graves
  • Du Château Doisy-Daëne 2012 Barsac
  • Du Calvados Père Magloire
 Animations
Le magazine Elle à Table animera un stand avec une meule de Comté,
un Cheese Cake et des gougères de fromage Noglu
Les sites 750g et Feuille de Vigne animeront un stand autour de la Fourme d’Ambert
et des vins moelleux et demi-secs de l’appellation Vouvray
Une animation ludique permettant de contrôler le niveau de calories en live
pendant le CHEESEDAY grâce à l’application S Health de Samsung et de les éliminer
si le cœur vous en dit grâce à des vélos elliptiques

Master Class

  • Les accords bières et fromages par Pierre Guigui, Brasseur de la Mousse à Zigui à 16h
  • L’univers du Grana Padano par le Chef Denny Imbroisi à découvrir à 18h

Des grands Chefs et Sommeliers sont associés à cet événement :

  • Yannick Alléno du Pavillon Ledoyen 3 étoiles Michelin
  • Pierre Gagnaire 3 étoiles Michelin
  • Arnaud Lallement de L’Assiette Champenoise 3 étoiles Michelin
  • Mathieu Pacaud de L’Hexagone et L’Ambroisie 3 étoiles Michelin
  • Guy Savoy 3 étoiles Michelin
  • Alain Dutournier du Carré des Feuillants 2 étoiles Michelin
  • Guy Martin du Grand Véfour 2 étoiles Michelin
  • Alain Pégouret du Laurent 1 étoile Michelin
  • Frédéric Vardon du 39V 1 étoile Michelin
  • Jean-Pierre Vigato d’Apicius 1 étoile Michelin
  • Sylvestre Wahid du restaurant gastronomique de l’hôtel Thoumieux
  • Philippe Faure Brac meilleur sommelier du monde et propriétaire du Bistrot du Sommelier
  • Olivier Poussier meilleur sommelier du monde et chef sommelier de la Maison Lenôtre et du Pré Catelan

CHEESEDAY : 25 janvier 2016 • de 11h à 23h Pavillon Ledoyen

 1 Avenue Dutuit – 75008 Paris

04 Déc

Beaucoup de bruit autour d’une truffe…d’un kilogramme

Dans la journée, un producteur de Gironde qui fournit les plus  de grands chefs affirmait avoir envoyé une truffe d’un kilo à L’Elysée. Dans la soirée, Guillaume Gomez, le chef des cuisines de l’Elysée, démentait avoir passé commande de cette truffe d’1 kilogramme. Guillaume Gé, de Truffe Extra France, affirme que son revendeur parisien a peut-être été hâtif mais maintient avoir entendu de son revendeur qu’il souhaitait la truffe pour l’Elysée. 

La truffe de 1007 grammes, nouveau fleuron du patrimoine de la France © Guillaume Gé

La truffe de 1007 grammes, nouveau fleuron du patrimoine de la France © Guillaume Gé

Ca devait être un exploit réalisé par Guillaume Gé et ses trufficulteurs de Gironde qui fournissent sa société Truffe Extra France : une truffe d’1,007 kg trouvée mercredi après-midi par un labrador en Gironde. Une « truffe grosse et à maturité » précisait hier Guillaume Gé. Et c’est une histoire qui finalemenet va tourner au quiproquo…

La taille de la truffe est déjà exceptionnelle…Ce qui est d’autant plus exceptionnel, c’est qu’elle est mature partout, elle aura un goût divin ! » Guillaume Gé de Truffe Extra France

Et Guillaume Gé de m’expliquer :  » ce n’est pas un hasard, des truffes de plus de 400 grammes on en a récolté plus d’une trentaine cette saison. Rien que cette semaine, une dizaine de plus de 300 grammes. En général, quand on a de grosses truffes, c’est parce qu’elles s’épanouissent dans un milieu plus aéré. » Une truffe d’autant plus exceptionnelle après un été de sécheresse.

Une truffe noire du Périgord, une grosse pépite, retrouvée au pied d'un chêne vert dans l'Entre-Deux-Mers © JPS

Une truffe noire du Périgord, une grosse pépite, retrouvée au pied d’un chêne vert dans l’Entre-Deux-Mers © JPS

« Ce qui compte, c’est la qualité de la truffe, on travaille aujourd’hui avec les plus grands chefs cuisiniers comme Joël Robuchon, Yannick Alléno, Alain Ducasse ou Marc Veyrat, ce n’est pas non plus un hasard ».

Cette belle truffe était déjà réservée par Philippe Etchebest, et en laps de temps assez réduit, tout s’est emballé : « le monde de la truffe est petit : j’ai communiqué à quelques amis cuisiniers et Guillaume Gomez l’a su par un fournisseur de truffes. Il a appelé vers 17h… », ce sont les propos que m’a tenu ce jeudi soir Guillaume Gé. 

Ce matin dans l’Entre-Deux-Mers, ce  producteur-revendeur de truffes exceptionnelles était fier de nous confier la nouvelle. Une truffe qui était encore demandée ce matin en Asie, à Hong-Kong et à Tokyo, mais il tenait davantage à ce qu’elle parte vers ce lieu prestigieux français.

Du côté de Guillaume Gomez, le chef des cuisines de l’Elysée, c’est un démenti formel sur les réseaux sociaux : « Vérifiez vos sources, l’Elysée n’a jamais mis d’option sur une truffe de 1kg »  « Les cuisines de l’Elysée n’ont jamais eu le moindre contact avec un intermédiaire parisien ou un producteur pour une commande ou une option » sur une truffe d’un kilogramme, a déclaré par ailleurs l’Elysée, relayé par de nombreux médias.

Pourtant après avoir redemandé ce soir à Guillaume Gé, qui bénéficie d’une grande réputation auprès des plus grands chefs, celui-ci sembait embarassé par cette situation mais confirme:  » « Notre revendeur à Paris, très prestigieux et très connu, nous a dit ‘M. Gomez veut cette truffe’. Visiblement, il a été un peu hâtif (…) puisque M. Gomez n’est pas au courant »« La truffe, elle est partie à Paris, vers notre revendeur (…) Si notre revendeur s’est enflammé en disant que la truffe est partie chez M. Gomez, nous c’est pas notre faute, très naïvement, on l’a cru », s’est-il défendu. Tout en ajoutant : « en cette veille d’élection, c’est compliqué ».

Dans l’après -midi son associé, Mathieu Trellu, co-gérant de Truffe Extra France, basée à Barsac (Gironde), avait annoncé à l’AFP qu’une « truffe exceptionnelle » de 1,007 kg était en cours d’expédition au palais de l’Elysée, confirmant une information de France 3 Aquitaine, et reprise par le Figaro également.

Guillaume Gé avec sa Tuber Melanosporum de 1 kilogramme, ce matin dans l'Entre-Deux-Mers © Jean-Pierre Stahl

Guillaume Gé avec sa Tuber Melanosporum de 1 kilogramme, ce matin dans l’Entre-Deux-Mers © Jean-Pierre Stahl

En tout cas, Guillaume Gé y a cru jusqu’à ce soir. Il a envoyé en chronopost la dite truffe à son revendeur à 18h30 aujourd’hui depuis l’aéroport de Bordeaux-Mérignac vers la capitale. Pour lui il n’y avait pas d’ambiguïté. Ce samedi matin, Guillaume Gé a précisé avoir eu Guillaume Gomez en ligne, le malentendu émanerait bien de leur intermédiaire parisien. La truffe finira sans doute dans un palace…et pas au château. Dommage.

Regardez le reportage de Jean-Pierre Stahl, Dominique Mazères, Christophe Varone et Christian Arliguier :

Ce week-end, n’oubliez par le marché aux truffes à Saint-Emilion les 5 et 6 Décembre, pour la deuxième année consécutive, dans le cloître de la collégiale.

Regardez ce reportage réalisé à l’automne 2013 les accords mets-vins avec des plats à base de truffes par Jean-Pierre Stahl et Jean-Michel Litvine

Autre rendez-vous d’automne du Logis de la Cadène à Saint-Emilion, autour de la truffe « Melanosporum », aura lieu vendredi 11 décembre Dîner uniquement sur réservation avant le 7 décembre. Tél. : +33 (0)5 57 24 71 40 – contact@logisdelacadene.fr

25 Nov

Foire aux Quinconces : c’est aussi la fête du jambon !

La vieille foire aux jambons de Bordeaux est organisée en même temps que la foire à la brocante. En cette fin novembre, les producteurs retrouvent leur clientèle d’habitués qui viennent déguster ces spécialistés, accompagnées de vins de Bordeaux…

Georges Oliveras, vendeur de jambons espagnols © Jean-Pierre Stahl

Georges Oliveras, vendeur de jambons espagnols © Jean-Pierre Stahl

Ils sont faciles à trouver… Ces producteurs et revendeurs de jambons sont fièrement alignés en face des allées de Chartres, non loin du Grand Théâtre de Bordeaux. Tous sont présents depuis au moins 10 ans, voir plus de 40 ans pour certains.

En haut près de la colonne des Girondins, on trouve d’abord Georges Oliveras, un Espagnol, qui confirme : » c’est une vieille tradition, la foire aux jambons s’est toujours faite en même temps que la foire à la brocante… Nous, nous sommes spécialisés dans le jambon espagnol, on vend du pata negra, du bellota, du jabugo…ces sont des jambons qui sont assez gras, ils sont très peu salés et le jambon pour qu’il ait du goût il faut le faire vieillir… »

Kiki Barucq, le plus vieux producteur de la foire aux jambons, depuis 1972 © JPS

Kiki Barucq, le plus vieux producteur de la foire aux jambons, depuis 1972, préparant ses célèbres sandwichs au foie gras © JPS

Le plus ancien, c’est toutefois Kiki Barucq, un producteur landais, qui tient en effet la palme: « je suis arrivé avec mon oncle charcutier en 1972 ! C’est une tradition, on attend ces foires (deux fois par an en avril et en novembre-décembre) pour renouer avec le public bordelais qui recherche à l’heure actuelle de produits authentiques fabriqués par nos soins ! »

Florence et Marguerite, des Bordelaises fidèles de la foire aux jambons et de la foire à la brocante © JPS

Florence et Marguerite, des Bordelaises fidèles de la foire aux jambons et de la foire à la brocante © JPS

« C’est la foire aux jambons et on a pris l’habitude de manger notre petit sandwich au foie gras« , explique attablées Florence et Marguerite, deux salariées qui travaillent non loin des Quinconces, et de renchérir « c’est vraiment une référence, les antiquaires et les petites boutiques tout autour, et c’est ce qui fait notre joie de profiter de tous ces moments. »

Des rencontres fort sympathiques © JPS

Des rencontres fort sympathiques © JPS

Ce qui est magique, c’est aussi ces tables partagées et ces rencontres extraordinaires avec encore Chantal, Fanny, Corinne et Véronique avocates qui font un break entre midi et deux, au détour d’une dégustation de jambon, de foie gras et de vins de Bordeaux…

Guy et Yvonne Ospital, from Hasparren au Pays-Basque © JPS

Guy et Yvonne Ospital, from Hasparren au Pays-Basque © JPS

Et puis, il y a cet autre établissement très connu de la foire : la maison Ospital. Yvonne et Guy Ospital participent à la foire aux jambons depuis plus d’une dizaine d’années et proposent leurs jambons de porcs nés et élevés au Pays-Basque: « nous sommes artisans charcutiers salaisonniers à Hasparren depuis 1972, nous proposons du jambon Ibaïama, du jambon des 3 fermes et du jambon de Bayonne. Ce n’est pas que festif,c’est des produits que l’on peut consommer sans attendre les jours de fête. »

Ce sont les enfants d’Yvonne, Eric et Sylvie, qui ont repris l’entreprise familiale à Hasparren, mais c’est Yvonne qui vient à Bordeaux pour ces deux foires à l’automne et au printemps, car elle adore retrouver la clientèle bordelaise. Pas de souci, son fils veille au grain car il trône fièrement sur leur étal au milieu des jambons en photo avec un joli porc.

Regardez le reportage de Jean-Pierre Stahl, Michaël Hahn, Karine Durandet et Christian Arliguier :


Épisode #3 Foire des Quinconces : c’est aussi la fête du jambon !

23 Nov

Loupiac et Foie Gras : un avant-goût des fêtes, samedi 28 et dimanche 29 novembre

Rien que du bon et du très léger pour aborder ces fêtes de fin d’année… Vous avez rendez-vous le week-end prochain aux journées Loupiac & Foie Gras, l’occasion de déguster, d’avoir des idées de recettes et de cadeaux pour Noël.

12105796_466230846890151_7011283009996075656_nLes journées Loupiac & foie gras permettent de rencontrer et d’échanger avec des vignerons faisant déguster plusieurs millésimes de leurs vins, et des producteurs proposant une gamme complète de produits servis ou offerts pour les fêtes : foie gras, entier frais, mi-cuit, cuit, cous de canard farcis, magrets, confits, etc… L’occasion pour les visiteurs de renouveler leurs idées de recette ou de réaliser leurs premiers achats à l’approche des réveillons de Noël et du Nouvel an.

Animations, dégustations, ateliers, visites

Basées sur le principe de dégustations croisées, ces journées permettent de valoriser la belle complémentarité qui unit les productions artisanales landaises aux vins liquoreux de l’appellation AOC Loupiac.

Tout au long du week-end, des animations alliant produits culinaires et viticoles sont proposées : initiations animées par l’École du Vin de Bordeaux (de 15h à 18h), dégustations de vieux millésimes à l’aveugle ou de gourmandises landaises, visites guidées du vignoble, ateliers et/ou démonstration  de découpe de  canards, expositions, etc…

Dîner-concert

Au-delà des dégustations dans les propriétés, ces journées sont rythmées par plusieurs temps forts dont des déjeuners gourmands organisés chaque jour dans la salle des fêtes et, nouveauté 2015, un dîner-concert proposé le samedi 28 novembre à partir de 19h30*.Animée par « Blandine et l’Herbe à Swing » (trio acoustique à l’esprit swing manouche, jazz et chanson française), cette soirée gourmande sera l’occasion pour les participants de déguster un apéritif et des vins offerts par les viticulteurs ainsi qu’un repas aux accords mets & vins liquoreux originaux.

17 Nov

Bordeaux SO Good : J-3 avant le 2e festival de la gatronomie et de l’art de vivre

Placée sous le parrainage du chef étoilé Michel Guérard, Bordeaux So Good va vous faire vivre un grand moment de la gastronomie et partager des expériences sensorielles made in Sud-Ouest. Plus de 60 chefs seront présents durant ces 3 jours les 20, 21 et 22 novembre.

Bordeaux-SO-Good

Le compte à rebours a commencé: il n’y a plus que 3 jours à attendre avant de rencontrer plus de 60 chefs annoncés à cet événement initié par la CCI de Bordeaux, Bordeaux-Métropole, la Ville de Bordeaux, la Région Aquitaine et Sud-Ouest. Un événement qui avait attiré 30 000 visiteurs l’an dernier.

UNE CENTAINE DE PRODUCTEURS ET ARTISANS DE LA GRANDE RÉGION RÉUNIS SOUS LA GRANDE HALLE DU H 14

Au cœur de la manifestation, le Hangar 14, sur les quais de Bordeaux, va se transformer durant trois jours en un grand marché ouvert aux producteurs et produits aquitains. Une occasion unique de venir découvrir, déguster et acheter les produits fleurons de notre Grande Région ! Plusieurs nouveautés 2015 : l’invitation des producteurs de Poitou-Charentes et du Limousin, l’ouverture du marché à l’Art de Vivre avec notamment la présence d’une librairie gourmande animée par Mollat avec une large sélection de livres culinaires. Une grande scène, véritable agora du H14, offrira la possibilité de découvrir les techniques et recettes de plusieurs Chefs à travers des démonstrations ou « battle » culinaires. Plusieurs tables rondes aborderont les thématiques du « bien manger » et des évolutions de la gastronomie. Une petite scène permettra, quant à elle, au fil des jours, des rencontres plus ou moins impromptues avec des auteurs, des chefs, des éditeurs ou des producteurs.  Enfin, des cours de cuisine et masterclass seront proposés aux petits et aux grands.

SAN SEBASTIAN, VILLE INVITÉE DE BORDEAUX S.O GOOD

Avec ses nombreux chefs étoilés et ses bars à pintxos, San Sebastian fait figure d’eldorado pour les amateurs de gastronomie. En partenariat avec la Ville de San Sebastian et la Diputacion de Guipuzcoa, des producteurs basques présenteront leurs produits hauts en saveurs, des Chefs étoilés participeront à la Nuit des Banquets en compagnie de musiciens basques et une table ronde permettra de mieux comprendre la véritable révolution culinaire et gastronomique qui s’est emparée du Pays basque, dans le sillage des prestigieux Arzak, Berasategui ou Subijana…

DES DÉGUSTATIONS POUR TOUS AU PALAIS DE LA BOURSE

Autre lieu, autre ambiance, le Palais de la Bourse. Des dégustations spectaculaires de produits du Sud-Ouest y seront proposées avec notamment une soirée d’ouverture où les huîtres d’Arcachon-Cap Ferret, associées aux blancs de l’Entre-Deux-Mers, seront mises à l’honneur. Le lendemain, Michel Guérard et Joël Robuchon, les deux grands Chefs étoilés de notre région, proposeront à tous les amateurs la découverte de deux soupes de leur composition. Dimanche, ce sont les 19 Chefs des Afamés (Alliance de Friands Amateurs de Mets Epicuriens et Savoureux) qui, à l’occasion de la sortie de « L’Inventaire gourmand du Sud-Ouest », un livre consacré aux produits de la « grande région », proposeront des dégustations de leurs recettes. Le CIVB et son Ecole du Vin animeront un Bar à vin et proposeront des séances ouvertes d’initiation à la dégustation.

chefs

LA NUIT DES BANQUETS

Un principe simple : un lieu inédit, patrimonial ou non,  ou restaurant détourné pour l’occasion, un ou plusieurs chefs réunis par leur envie de proposer un repas exceptionnel inspiré par le lieu ou par la présence à leurs côtés d’artistes. Ces banquets se déroulent tous à la même heure, le samedi soir. Le plus difficile : choisir son banquet et ses Chefs. Et surtout ne pas réfléchir trop longtemps car il n’y aura que 1000 convives répartis sur une dizaine de lieux. Nouveauté cette année : plusieurs restaurants participeront à la Nuit des Banquets en proposant des soirées exceptionnelles : repas à quatre ou six mains, interventions de musiciens ou de photographes…

UN MENU BORDEAUX S.O GOOD DANS 80 RESTAURANTS

En lien avec l’UMIH 33, 80 restaurants bordelais proposeront un menu « Bordeaux S.O Good » concocté avec des produits régionaux et les vins de Bordeaux pendant toute la Semaine gourmande bordelaise.

LES CIRCUITS DES COMMERÇANTS ET ARTISANS BORDEAUX S.O GOOD !

Pendant les 3 jours de l’événement, une itinérance organisée dans les boutiques du centre-ville permettra aux festivaliers de découvrir des produits gourmand & art de vivre  d’exception avec à la clef des démonstrations, des dégustations gratuites et de nombreuses offres promotionnelles.

« AQUITAINE, TERRE DE GÉNIE »,  CONCOURS IMPERTINENT DE CUISINE

Autre animation inédite, la 1ére édition du concours de cuisine « Aquitaine, Terre de Génie », un concours de cuisine né à l’initiative de Michel Guérard et ouvert aux amateurs, aux jeunes en formation et aux professionnels. Ce concours, que Michel Guérard veut « impertinent », invite à revisiter avec invention et créativité nos traditions et produits gastronomiques régionaux. La finale opposera six candidats sur la scène du TNBA le samedi 21 ; elle sera présentée et animée par Sébastien Demorand, entouré d’un jury prestigieux.

PLUS DE 20.000 REPAS DANS LES ÉCOLES ET EPHAD DE BORDEAUX ET MÉRIGNAC

Stéphane Carrade, le chef étoilé bien connu, désormais aux commandes du Petit Commerce, travaille depuis plusieurs mois avec les équipes en charge des repas des écoles primaires et des  EPHAD de Bordeaux et Mérignac. Le vendredi 20 novembre, ce sont plus de 20.000 repas qui seront ainsi supervisés par le Chef et servis aux enfants et aux personnes âgées. On parle d’une soupe au potimarron et d’un navarin d’agneau…

DES ARTISTES DIALOGUENT AVEC LA CUISINE

On connaît la dimension artistique du travail de nos chefs étoilés et leur souci de la composition picturale. On sait moins que leur sensibilité les conduit à beaucoup partager avec des artistes, des photographes, des plasticiens ou encore des musiciens. Ce sont ces croisements subtils entre l’art culinaire et d’autres disciplines artistiques que Bordeaux SO Good explore au fil d’expositions photographiques (Philippe Exbrayat, Claude Prigent),  de banquets musicaux ou de créations plastiques (Stéphane Soulié, Bruno Lahontaa) .

LE JETON, MONNAIE UNIQUE DE BORDEAUX S.O GOOD

Les « jetons Bordeaux S.O Good »  permettront de déguster les assiettes, pintxos ou bouchées gourmandes préparés à partir de produits régionaux par les producteurs et les chefs. Un jeton = 2 euros, 10 jetons = 20 euros.

Émission spéciale gastronomie en direct de « Bordeaux SO Good » | Samedi 21 novembre à 15H20 sur France 3 Aquitaine


Spéciale gastronomie en direct de « Bordeaux SO Good »

27 Oct

La Grande Maison « Bernard Magrez-Joël Robuchon » concourt pour les Worldwide Hospitality Awards

Un nouveau challenge pour le tandem qui régale Bordeaux. Bernard Magrez et Joël Robuchon, l’Homme aux 40 châteaux et le chef le plus étoilé au monde tentent de décrocher une nouvelle récompense pour leur concept à Bordeaux. 

Bernard Magrez et Joel Robuchon, le tandem de © la Grande Maison

Bernard Magrez et Joel Robuchon, le tandem de © la Grande Maison

Depuis plus de 15 ans, les Hospitality Awards permettent à l’hôtellerie Internationale de mettre en avant ses initiatives les plus originales, ses innovations les plus performantes.

La Grande Maison de Bernard Magrez s’engage dans la compétition, dans la catégorie « Meilleure Concept en Offre Food & Beverage », symbolisant l’aboutissement des passions respectives de deux grands hommes de la gastronomie française : l’Homme aux 40 châteaux et le Chef le plus étoilé au monde.

 Vous pouvez voter jusqu’au 31 Octobre 2015. La cérémonie aura lieu à l’InterContinental Paris – Le Grand, le 5 Novembre VOTEZ

poul

Il faut dire que la carte des vins de La Grande Maison assez unique: y figurent tous les Grands Crus Classés de Bordeaux et assimilés, soit 279 références, sans oublier quelques flacons des meilleurs vignerons du Rhône, de Bourgogne, d’Alsace, du Languedoc ou encore du nouveau monde. Et pour couronner le tout verres et carafes Baccarat embellissent la dégustation de ces nectars…

Pour se faire plaisir en cet automne, le chef multi-étoilé propose ses spécialités du terroir girondin : cèpes grillés et confits, agneau rôti de Pauillac, caviar d’Aquitaine, volaille de Bresse en vessie… Et s’il vous reste une petite place pourquoi pas un soufflé « céleste », chocolat, Armagnac et sorbet aux agrumes, signé par la Chef Pâtissière Satomi Kanai…

 Découvrez © la Grande Maison ci-dessous :

17 Oct

La route des vins dans la ligne de mire des carnets de Julie ce samedi

Ne ratez pas ce rendez-vous très intéressant des Carnets de Julie ce samedi à 16 h 55 sur France 3. Histoire de découvrir les plus beaux vignobles de France.

julie« Nous sommes une pleine saison des vendanges, une occasion rêvée pour découvrir les plus beaux vignobles français.

Au cours des quatre années passées sur les routes de France, Julie a traversé un certain nombre de régions viticoles, célèbres pour certaines et un peu moins pour d’autres. Toutes ont en commun l’amour de la terre, de la vigne et surtout une véritable passion pour les bons petits plats.

Notre voyage commence par un peu de tourisme. Pas d’inquiétude, cette émission est bien dédiée aux vins et c’est  évidemment d’œnotourisme dont nous allons vous parler.

Nous traverserons donc la Drôme avec Tain l’Hermitage et son Baume de Venise mais aussi le Bordelais où les différents domaines rivalisent d’idées pour attirer cette nouvelle clientèle.

Puis direction Épernay, capitale de la Champagne dont la renommée de son vin effervescent n’est plus à faire. A cette occasion, nous en apprendrons un peu plus sur l’histoire d’un certain Dom Pérignon …

La petite Micheline de Julie nous emmènera ensuite en Bourgogne où les crus les plus chers au monde poussent à l’abri des murs…

Retour dans le Bordelais, ensuite, pour nous plonger dans l’univers des vins haute technologie et biodynamique.

Après tout ce soleil, en route pour le Nord de la France. La région de Béthune abrite en effet des vignes étonnantes qui méritent le détour.

Côté cuisine nos différentes recettes mettront le vin à l’honneur, non pas sur la table mais bien dans la marmite. Nous démarrerons en Bretagne, du côté de Douarnenez pour une recette au maquereau mariné au vin blanc, puis en Champagne pour un poulet effervescent, puis nous retournerons dans la Drôme Provençale pour préparer un moelleux au muscat.

Nous finirons notre voyage par d’incroyables associations de saveurs sans aller trop loin, à Paris avec Enrico Bernardo… »