02 Nov

Il y a des jobs à prendre ! Lundi 6 novembre, l’Ecole de la Vigne va recruter sa nouvelle promotion

Ils seront 80 jeunes ou moins jeunes, en reconversion, à participer lundi au château Chasse-Spleen, à une 1ère sélection avec 9 châteaux du Médoc. Devant les difficultés à recruter du personnel qualifié dans la vigne, une Ecole De La Vigne qui a initialement pris forme autour de Beychevelle, Lagrange, et Larose Trintaudon va poursuivre ses formations en interne dans d’autres châteaux.

1

C’est un succès et des formations qui à terme déboucheront sur un job. Un nouveau groupe de propriétés a décidé de réitérer l’expérience et de s’impliquer pour former et offrir un job : Château Ferriere (Margaux, GCC), Château Chasse-Spleen (Moulis), Château Maucaillou (Moulis), Château Haut Bages Liberal (Pauillac GCC), Château Dutruch Grand Poujeaux (Moulis), Château Mauvezin-Barton (Moulis), Château DE Camensac (Saint Laurent, Haut -Médoc GCC).

Sur un  territoire médocain où le chômage est important et où paradoxalement, les propriétés viticoles se plaignent de la difficulté de recruter, ce projet est une réponse efficace et doit être pérennisée avec le concours des FAFSEA, Pole Emploi, MFR, et de CPFA Blanquefort.

Dans un premier temps, le Pôle Emploi recense des profils de personnes déjà inscrites à Pôle Emploi ou rescencés, certains peuvent aussi avoir été directement recommandés par les propriétés, ayant collaboré lors de travaux saisonniers.

Lundi aura donc lieu ce premier job dating au château Chasse-Spleen, avec quelques critères de pré-sélection (capacité à respecter des consignes orale et écrite, capacité à travailler sous tension, capacité à une certaine dextérité)

Au final, 60 profils seront retenus pour une entrevue avec les responsables du projet dans les propriétés ciblées, enfin les meilleurs environ 14 seront retenus  les 13/14/15 novembre. Les critères les plus importants sont des critères de « savoir-être », bien avant la compétence professionnelle, car l’apprenant aura tout loisir de se former au sein de ces châteaux.La compétence professionnelle viendra en suivant.

Les stagiaires seront remunérés sur les barêmes en vigueur jusqu’a 57% du SMIC en fonction de l’âge à la charge de l’entreprise : le stagiaire dispensant pendant cette période un travail sur la propriété

  • Travail du sol
  • Conduite du vignoble
  • Application des produits phyto
  • Conduite et maintenance du materiel
  • Plantation et taille de formaton
  • Vendanges et vin
  • Elevage des vins.

Si la personne obtient son diplôme professionnalisant de fin de stage (CQP: certifcat de qualification professionnelle qui donne le titre d’Ouvrier spécialisé d’exploitation viti-vinicole), il obtiendra alors un CDI.

Regardez le reportage de Guillaume Decaix et Ludovic Cagnato :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *