31 Août

Champagne ! Kate Moss a prêté son sein pour une coupe à champagne. Oh flûte, alors!

Cela relève-t-il du fantasme ? Non, ce n’est pas une blague. Le top model britannique a prêté son sein gauche pour un moulage d’une coupe à champage en édition limitée. Qui a envie de boire Kate ?

meltyfashion.fr

Cacher ce sein que je ne saurais voire ou…désormais boire ! A 40 ans, Kate est toujours pétillante et suscite les inspirations ou fantasmes les plus fous. Le top model britannique Kate Moss s’est prêté au jeu de confier momentanément son sein gauche à un moulage. C’est la sculpteuse Jane McAdam Freud, descendante du célèbre Sigmund Freud, qui a a transformé le mamelon une coupe de champagne en édition limitée.

Ce n’est pas une première, car la légende veut que la Reine Marie-Antoinette, la célèbre épouse de Louis XVI, ait déjà servi de modèle pour une coupe de champagne. A en perdre la tête !  Selon Libération, elle aurait fait créer un moulage de sa poitrine par l’artiste Jean-Jacques Lagrenée (1739-1821), plus connu sous le pseudonyme de Le Jeune. Le but était d’agrémenter le service de la reine au domaine de Rambouillet, où Louis XVI lui avait fait aménager une laiterie. Car la fameuse coupe ne servait pas au début à boire du champagne, mais bien du lait. Une copie de l’objet légendaire est visible aujourd’hui au Musée national de Céramique de Sèvres, sous le nom de «bols seins» ou «jatte téton».

Toutefois cette nouvelle coupe est unique, uniquement dénichable dans une trentaine de restaurants de London’s Mayfair à Londres. Quelques privilégiés de cet fin d’été ont pu trempé leurs lèvres dans cette coupe remplie de Dom Pérignon (t’en qu’à faire !).

Une fabuleuse coupe de style art déco avec autographe de Kate au pied. Les fans et autres riches collectionneurs ou amateurs de champagne devront attendre pour pouvoir s’offrir le sein de Kate…pas trop longtemps tout de meme, pour ne pas les entendre se plaindre: « la coupe est pleine ! »

26 Août

Le Wine Truck de l’Oregon a un petit frère en France: « the Truck – le Camion » du Domaine de la Gramière

Le Wine Truck lancé dans l’Oregon aux USA a un petit frère en France dans la vallée du Rhône. Un lecteur assidu de Côté Châteaux nous l’a signalé (merci pour son éclairage). Le Domaine de la Gramière a en effet lancé en 2011 dans le Gard « the Truck ! Le Camion ! »

truck

The Truck ! Le Camion de © la Gramière

C’est un Tub Citroën très vintage, remis en état par les soins de La Gramière. Un Tub (Traction Utilitaire Basse) transformé en bar à vins roulant, dans la région d’Uzès dans le Gard, par Amy Lillard and Matt Kling. Des Américains qui se sont lancés en 2005 avec 5 ha pour produire des vins artisanaux: 8-10.000 bouteilles par an, recolté à la main, à base de grenache avec un peu de syrah. Des vignes cultivées en bio, les vins sont vinifiés avec juste un peu de SO2 et rien d’autre.  

AMERICAINS

Matt Kling et Amy Lillard, les concepteurs du « bar à vin » version Tub Citroën © La Gramière

Tout l’été, il a sillonné le Sud et a animé les marchés nocturnes et d’autres événements, au total une dizaine de spots autour d’Uzès à Saint-Quentin la Poterie, St Hippolyte de Montaigu en juillet, La gruguière ou St Maximin en août par exemple.               

8920314Mais le « must »cet été, quand le temps le permettait, c’était ces soirées dans leurs vignes à l’heure de l’apéro, au couché de soleil: le Truck installé au pied du village mediéval de Castillon du Gard pour découvrir ces vins et tapas aux saveurs du sud.

Pour contacter le Truck et pour plus de détails: Domaine La Gramière (photos © la Gramière)

25 Août

La cuvée du redressement: chacun l’a dégustée à sa manière

Cette image insolite en Saône-et-Loire focalise aujourd’hui l’actualité politique. Arnaud Montebourg très en verve hier à Frangy-en-Bresse voulait envoyer une bouteille au Président « la cuvée du redressement ». Celle-ci n’a pas forcément été appréciée en haut lieu, et pourtant en Saône-et-Loire, on fait de grands vins…

3ccdcb5798cd79092bbe42d643f6474935858246

« La cuvée du redressement » © AFP

Ce fut une image hier immortalisée par les photographes et télés venus en nombre pour la traditionnelle fête de la rose de Frangy-en-Bresse. Arnaud Montebourg portant un toast et voulant promouvoir les vins de Saône-et-Loire avec cette pointe d’humour qu’on lui connait. Quasiment sûr de son effet, il a lancé devant la nuée de journalistes: « je vais lui envoyer une bonne bouteille de la « cuvée du redressement » au président, hein! »,  en référence aux quelque mille bouteilles mises en vente pour cette 42e édition. Une cuvée élaborée par la Cave de Bissey de la Côte Chalonnaise.

redressement

Le coup de la cuvée avait été préparé…quelques jours auparavant © twitter

Mais on sait trop souvent que les lendemains de fête, on déchante quelque fois. Evidemment, s’il n’avait pas faite cette sortie sur « l’erreur » de politique que mène le gouvernement, politique qu’il voulait infléchir, la cuvée du redressement serait mieux passée. Sans faire de politique, Côté Châteaux, pour y avoir travaillé, sait qu’en Bourgogne, et en Saône-et-Loire, les vins blancs sont excellents. A déguster avec modération… et sans vouloir focaliser sur cette cuvée du redressement qui restera malgré elle dans les annales.

15 Août

La plus grande bouteille du monde à Gaia près de Porto

C’est un monument qui suscite la curiosité à Gaia, la plus grande bouteille du monde a été inaugurée le 30 mai dernier. Une référence à la culture de la vigne au Portugal et au célèbre Porto.

C’est dans les jardins de la Quinta da Boeira, dans la ville de Gaia qu’est implantée cette bouteille couchée comme dans une cave pour sa conservation. Idéalement située, à 5 minutes du centre historique de Porto et des caves de Porto. 

 « La plus grande bouteille dans le monde », inaugurée le 30 mai 2014, est un monument portugais de vin et de la vigne entourée de 60 boutiques avec des produits régionaux, traditionnels et culturels, faisant de cet espace un parc de promotion de la culture portugaise, avec ses vins, sa gastronomie, son artisanat et la danse.

Autrefois, les nobles familles de Porto  et les bourgeois avaient choisi d’habiter à Vila Nova de Gaia. Parmi ces anciennes propriétés: la Quinta da Boeira, un manoir du XIXe siècle avec 3 hectares de jardins centenaires.

C’est sur la pelouse du jardin de la ferme qu’a été aménagée la plus grande bouteille de vin dans le monde: 32 mètres de long, 10 de large et 27 tonnes. A l’intérieur, une salle de dégustation de vins avec une capacité de 60 personnes.

 Auparavant,  plus grande bouteille de vin conçue en matériaux de synthèse, détenant le nouveau record au monde avait été établi en 2011 à Watt près de Regensdorf (entre Baden et Zürich), en Suisse.  Avec ses 3,8 mètres de hauteur, elle contient 2011 litres, mais elle n’est pas en verre.

 En revanche, elle peut contenir du vin. Quant à celle de Gaia, elle peut non seulement contenir des bouteilles mais aussi 60 personnes pour les déguster. Trop forts nos amis Portugais !

Photos, avec infos de invinoviajas

Le Wine Truck, ce nouveau concept inventé par des Américains…avec un tube Citroën very frenchy !

On ne pourra pas faire Cocorico ! Même si ce Wine Truck est un tube Citroën ! Car l’idée, c’est Ryan Harms qui l’a eue et elle nous vient tout droit de Portland dans l’Oregon. Sur le modèle des food-trucks, ce Wine Truck est une idée originale et festive à importer rapidement en France.

Union-Wine-Co-wine-tasting-truck-Remodelista-1

Le Wine Truck de  Ryan Harms, aménagé à partir d’un Citroën type H © Union Wine and Co

Ryan Harms, a d’abord travaillé pour des vignobles assez réputés de l’Oregon avant de fonder son propre «château industriel» à Portland en 2005 et sa marque Union Wine Co: « J’ai décidé que je n’allais pas accepter que le vin fait dans l’Oregon soit coûteux. L’idée d’Union est de créer quelque chose que je peux partager avec les amis et la famille et rendre accessible sans sacrifier la qualité. »

Après avoir peaufiné ses produits à son goût, Ryan Harms propose des vins artisanaux d’ Oregon aussi accessibles que la bière (en boîtes métalliques notamment), sachant que les Américains sont encore de gros consommateurs de bière, même si l’an passé ils ont dépassé la France au niveau volume consommé au total.

Sa camionnette est un tube Citroën, restauré en 1972, et elle a fait ses débuts l’an dernier comme camion de dégustation de vins de l’Union avec un comptoir en bois.

Union-Wine-Co-wine-tasting-truck-Remodelista

Eh oui, c’est bien avec une conception française que nos amis américains font le buzz © Union Wine and Co

Le Citroën Type H est un fourgon de 2,25 à 2,6 tonnes de produit en France entre 1948 et 1981 à 473 289 exemplaires.

La team de l’ ©Union Wine and Co

Un Wine Truck, prêt à être utilisé et loué lors de manifestations, de mariages ou autres réunions festivesDepuis la mi-Juillet, il est stationné au coin de la 33e et Division Street à Portland en Oregon, ainsi que les vendredis, les samedis et les dimanches après-midis et soirs, tout l’été.

Pour aller plus loin: Union Wine and Co

05 Août

Mieux que la bourse…Bordeaux: 700 % d’augmentation des premiers crus classés en 25 ans

Selon Christian Seely, directeur général d’AXA Millésimes, entre 1986 et 2012, le prix de sortie des premiers crus a augmenté de 703%, tandis que le prix de gros de Bordeaux générique a légèrement augmenté à 25% sur la même période. Voici l’article étonnant de Patrick Schmitt du 22 juillet dans The Drinks Business. Les prix des premiers ont augmenté 30 fois plus vite que le prix de gros de Bordeaux en 25 ans.

Grêle medoc et Samedi Blanc en Pessac Leognan 091

Visite en juin dernier du château Pichon-Longueville appelé aussi Pichon-Baron © JPS

Les chiffres ont été révélés par Christian Seely pendant MW symposium de mai dernier (les prix des 2013 et leur légère baisse n’avait pas été dévoilée), où il a été demandé AXA MD à prendre la parole lors d’une séance intitulée «Au-delà de la réussite: la création d’une stratégie pour une croissance soutenue ».

Dans le cadre de sa présentation, il a également déclaré qu’au cours de cette même période de 25 ans le prix des sept «super-deuxième propriétés », dont le Château Pichon-Baron d’AXA, a augmenté de 340%, tandis que les prix pour les tiers croissances ont augmenté de 180%.

Tirer une conclusion de ces chiffres, il a dit que les recettes des producteurs sont en corrélation avec la qualité du vin.

« Plus vous faites du vin qualité, plus la tendance à long terme est favorable pour vous », dit-il.

« Il y a une mondialisation de la demande pour les très grands vins dans le monde, et qui a affecté l’industrie du vin en termes de demande et de l’offre», poursuit-il.

Grêle medoc et Samedi Blanc en Pessac Leognan 098

Pour Pichon-Baron, l’augmentation a été de 340 % durant ces 25 ans. © JPS

Expliquant plus en détail son dernier commentaire, il a rappelé que la majorité de la demande de Bordeaux dans les années 80 sont venus de France, du Royaume-Uni et en Belgique, alors qu’aujourd’hui, un grand nombre d’acheteurs ont également émergé des Etats-Unis, Russie, Taiwan, la Chine et le Japon.

Parlant de nouveaux clients de vin, souvent des économies émergentes, il a dit qu’ils «ont une liste de souhaits courts: ils veulent le meilleur. »

Cette liste comprenait un «maximum» de 100 vins, et Mr Seely a dit que tant que producteur de Bordeaux, « vous voulez être dans le top 25″.

Par conséquent, il a expliqué qu’il était axée sur «faire tout son possible pour faire le plus grand vin possible à Pichon-Baron. »

Une telle approche a été utilisée « à n’importe quel prix » a-t-il ajouté, « l’enregistrement d’énormes sacrifices en termes de rendements et de la sélection », assurant que le château produit aujourd’hui «moins de la moitié du montant de Pichon-Baron dans les années 90″.

Néanmoins, il fait remarquer que « le prix a plus que compensé pour cela. »

Et, résumant, il a déclaré: «Le marché récompense la qualité. »

Article de the Drinks Business par Patrick Schmitt.

Rares sont les papiers qui se réfèrent à l’augmentation importante de nos fleurons des vins de France que désormais une poignée d’amateurs peuvent se payer en France, voici un commentaire sur la passion du vin qui laisse à réfléchir, et il date d’il y a 10 ans.

A lire également l’article de Vignobles Infos : où on explique qu’il y a eu une baisse en 2013 par rapport au 2012 après des années de hausse : « Château Mouton-Rothschild affiche une baisse de 25 % sur le millésime 2013 après avoir augmenté son prix de 700 % entre 2004 et 2010 »; toutefois, il faut nuancer ces propos car la baisse s’est faite sentir depuis le fameux 2010 consécutivement sur les 2011, 2012 et 2013 comme le montre ce graphique de vignobles infos:

Bien évidemment, on pourra rétorquer que le prix de l’immobilier a flambé de la même manière ou presque, il est vrai aussi que le foncier viticole a fortement grimpé: ainsi le prix de l’hectare le plus cher à Pomerol est de 2 millions 350 000 euros.

Patri Wine a surfé d’ailleurs sur cette vague d’investissements jusqu’à récemment où les prix ont chuté, ils titraient le « vin valeur refuge » et avançait avoir multiplié par 3 depuis 2005 comme le montre leur graphique ci-dessus de juillet 2001 à avril 2012, mais depuis le marché connaît une baisse des prix et un fort ralentissement sur le 2013.

01 Août

Un bar à vins bientôt inauguré dans l’unité de soins palliatifs au CHU de Clermont-Ferrand

Pour égayer le quotidien souvent difficile de ces patients, le centre de soins palliatifs du CHU de Clermond-Ferrand va ouvrir en septembre un bar à vins. Une première en France grâce à différents partenariats et dons.

Le bar à vins ouvrira en septembre © AFP PHOTO / REMY GABALDA

« C’est une autre façon de penser à prendre soin de l’autre », selon Virginie Guastella, chef de service du centre de soins palliatifs du CHU de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), interrogée, mercredi 30 juillet, par le site Réseau CHU. En septembre, ce médecin va ouvrir un bar à vin dans son unité hospitalière. Il pourra accueillir malades et proches « dans un environnement propice à la détente et aux échanges ».

« Pourquoi refuser les saveurs des terroirs aux personnes en fin de vie ? Au contraire, une dégustation « médicalement encadrée » égaiera un quotidien souvent difficile », décrypte le site spécialisé dans l’actualité médicale. La cave est constituée grâce à différents partenariats et mécénats, et comporte bons vins, champagnes et whisky. Les personnels de l’unité de ce centre hospitalier universitaire suivront une formation spécifique.

Une cave à vin d’une capacité de 200 litres conservera « les bouteilles de vin mais aussi de champagne, whisky et de bière » dans des conditions optimales, a ajouté ce médecin qui espère pouvoir proposer prochainement de « bons crus, tels que du Pomerol » aux patients et à leurs visiteurs.

Grâce à des partenariats et à différentes formules de mécénat, la réserve est actuellement en cours de constitution. « Les dons arrivent à plein ballon », s’est-elle encore réjouie, après avoir reçu l’appel d’un caviste.

Avec Francetv Info et AFP

Les touristes accueillis à bras ouverts à Saint-Emilion : « welcome to paradise » !

Avec plus d’1 million de touristes à l’année, Saint-Emilion et sa route des vins en bus panoramique attire toujours plus de vacanciers férus d’oenotourisme. Des amateurs de vins qui prennent le temps de visiter les châteaux, les caves monolithiques et prennent du bon temps dans les restaurants et bars à vins.

Saint Emilion oenotoutisme et Des Ligneris 080

Les touristes amateurs de Saint-Emilion devant château Laroque © Jean-Pierre Stahl

Le « Saint Emilion Wine Tour », c’est un tour d’environ une heure en bus panoramique dans les vignobles de Saint-Emilion et de Pomerol. Ils sont une vingtaine de touristes en cette fin de matinée à prendre place à bord du bus décapotable vers 11h30. Des Français , mais aussi pas mal d’étrangers.

Mélanie et Martin, un jeune couple de la Sartre, ont en tête ces fabuleux noms qui cette fois résonnent avec les casques fournis pour la visite audio-commentée car ils passent justement devant Cheval Blanc et son chai en forme de vague réalisé par Christian de Portzamparc, mais aussi devant le mythique Pétrus à Pomerol, propriété de la famille Moueix depuis très longtemps.

Parmi les 800 propriétés, et 1000 marques ou châteaux de Saint-Emilion, ils vont n’en voir qu’une vingtaine. Mais un panel des plus beaux: Pressac juché son une petite colline, ou encore Faugères avec son chai contemporain, et le magnifique Laroque devant lequel ils font une petite halte pour profiter davantage du spectacle.

Accompagnés par Jean-Marie Lauzin et Yoann Petit, les chauffeurs de ces bus qui fonctionnent l’été 7 jours sur 7, Gilles et Béatrice venus de Cannes une semaine dans le Bordelais ne regrettent pas être venus, tout comme MarKus et Monica des Suisses de Zurich, qui trouvent ce tour intéressant « en une heure, on a bien le temps de se  faire une opinion, ces châteaux sont magnifiques ».

Saint Emilion oenotoutisme et Des Ligneris 032

Martine Galhaud, devant les caves du Manoir avec des touristes chinois © JPS

Et quand ils ne visitent pas en groupe ou en plus petit nombre avec des mini-bus ces châteaux où ils sont parfois accueillis par le propriétaire ou des responsables, les touristes trouvent un peu de fraîcheur dans les caves de Saint-Emilion. En plein coeur de la ville, non loin de la mairie, des Chinois de Canton descendent dans les Caves du Manoir. Ils sont pris en charge par la propriétaire Martine Galhaud qui leur explique l’histoire des douves et du pont levis de ce Manoir dont la partie la plus ancienne a été construite à partir du XIIe siècle. Ces caves monolithiques et anciennes carrières d’extraction de pierre (qui servirent à construire les bâtisses de la Cité) sont utilisées pour l’élevage de ses vins à une température constante de  12° et avec un taux de 80% d’humidité. Un Manoir bien connu des Chinois car un film y a été tourné et a bien été regardé en Chine.

Saint Emilion oenotoutisme et Des Ligneris 013

Didier Lambert, au centre: « Bienvenue au paradis » © JPS

Non loin du Manoir, il y a aussi Didier Lambert, ce Bourguignon échoué chez Jean-Luc Thunevin (propriétaire de Valandraud 1er cru classé) à Saint-Emilion: Didier, un des meilleurs vendeurs et cavistes du coin. A chaque touriste qui passe, français ou étranger, il a ce petit mot d’accueil: « Bienvenue au paradis, messieurs-dames » ou encore « Welcome to paradise ! » Ca fait partie du show de Saint-Emilion, mais au-delà il conseille et oriente les touristes dans leurs dégustations et leurs achats de vins.

Saint Emilion oenotoutisme et Des Ligneris 116

François Des Ligneris à l’Envers du Décor © JPS

Des touristes, qui une fois l’intellect rassasié, l’apéritif goûté, ont bien mérité de se poser un peu. L’un des spots de Saint-Emilion pour déguster des vins autour d’un plat, depuis 1987, c’est l’Envers du Décor. Le restaurant, cave et bar à vin créé par un sacré personnage de Saint-Emilion: François des Ligneris (ancien propriétaire de château Soutard). Un restaurant à la terrasse ombragée par de vieux arbres et de larges parasols où les serveurs et le patron conseillent les touristes pour découvrir de bons petits vins de Saint-Emilion et d’ailleurs car ici on a l’esprit ouvert. Pas moins de 730 vins à la carte et dans sa cave avec toujours le souci d’innover pour faire plaisir au touriste ou client.

Très prochainement, François des Ligneris va percevoir, dans une semaine, une machine réfrigérée avec un système d’azote pour conserver les bouteilles ouvertes. Il va des lors permettre au touriste de goûter du Yquem au verre ! Yquem, Guiraud, Larcis Ducasse, Haut-Marbuzet, des petits vins au verre qui vont une fois de plus faire parler, échanger à Saint-Emilion…

Regardez le reportage de Jean-Pierre Stahl et Pascal Lécuyer

15 Juil

18 000 bouteilles de grand cru classé de Saint-Emilion dans le fossé !

C’est un accident bête : du Saint-Emilion grand cru classé 2011 qui finit dans le fossé ! 18000 bouteilles du Château La Dominique ont été renversées  dans un accident de la route à Saint-Sulpice-de-Faleyrens, juste après avoir chargé la précieuse cargaison. Plus de peur que de mal.

Capture

Extrait du journal Sud-Ouest du 15 juillet – Photo Linda Douifi

Un accident rarissime…On se demande bien comment il a pu se produire. Dans un rond point, sans doute un basculement de la cargaison déstabilisée. D’après les premiers éléments de l’enquête de gendarmerie de Libourne, il y aurait eu un mauvais arrimage du chargement. Ce qui explique que tout ait basculé dans le rond-point.

C’est un sujet regrettable », selon le château La Dominique, qui tient à rassurer par ailleurs ses clients.

L’histoire aurait pu être anecdotique, si le préjudice n’avait pas été si important. Les faits se sont passés ce mardi matin, le camion qui transportait 18 000 bouteilles de Grand Cru Classé de Saint-Emilion, du château La Dominique, voisin de Cheval Blanc, et propriété de Clément Fayat, s’est renversé dans un rond-point à Saint-Sulpice-de-Faleyrens en Gironde. Un accident qui aurait pu être plus grave…Le chauffeur aurait perdu le contrôle de son ensemble routier.

Le chargement était une livraison de très grands flacons de Saint-Emilion. Les bouteilles du château La Dominique 2011 sont notées 90-92/100 par Robert Parker et se vendent actuellement au prix de 35 euros la bouteille selon Wineandco. D’où le petit calcul: 35 x 18000= 630000 euros en prix de vente pour particulier. Et en cherchant davantage: 33 euros chez Millésima (qui annonce les bonnes notes de Robert Parker : 90, du Wine Spectator : 91 ou encore de Jancis Robinson : 16,5): soit 594000 euros…(au prix de revente d’une bouteille).

Toutefois selon nos toutes dernières informations: il s’agit d’un chargement de second vin du château La Dominique, ce qui diminue largement le préjudice invoqué ci-dessus (il est en train d’être évalué par le château). Ce chargement partait de La Dominique et se dirigeait vers la société sous-traitante qui réalise l’étiquetage et la pose de capsules. Le vin mis en bouteille au château n’était pas un vin de contrebande, contrairement aux commentaires sur les pages de Sud Ouest. Une opération tout-à-fait classique.

Capture

Les réseaux sociaux dont Twitter n’ont pas été insensibles, renvoyant à l’article de Sud Ouest

Le chauffeur routier est légèrement blessé, le camion un peu moins, et le vin est dans le fossé. Fort heureusement, toutes les bouteilles n’ont pas été brisées. Certaines oui, d’autres juste un peu secouées. Le chauffeur a été transporté par les pompiers pour des examens.

Quant aux bouteilles, quelques-unes ont survécu à l’accident, mais elles sont « inutilisables », car « la chaleur » a fait pression sur les bouchons des bouteilles, a expliqué un témoin à Europe 1. Mardi soir, les pompiers étaient « en train de dégager les bouteilles au tractopelle », a-t-il continué, alors que Sud-Ouest précisait que des bouteilles étaient récupérées manuellement. « Un incident comme celui-ci est très rare », selon l’habitant du secteur interrogé par Europe 1. Une enquête de gendarmerie est en cours, les assurances, et services juridiques vont essayer de déterminer les responsabilités dans cette affaire. Bon, hormis le chargement, certes très important (pour lequel il va bien falloir trouver une indemnisation), plus de peur que de mal, l’histoire aurait pu être bien plus terrible pour le pauvre chauffeur.

Lire également l’article de Sud Ouest

14 Juil

Parmi les plus grandes fortunes françaises, de nombreux milliardaires et millionnaires dans le monde du vin

Challenges vient de sortir sa nouvelle enquête et son nouveau palmares des 500 plus grosses fortunes de France : 1er et inchangé, Bernard Arnault, propriétaire d’Yquem et Cheval Blanc (en plus de LVMH), 6e Serge Dassault, propriétaire de château Dassault (groupe aéraunotique Marcel Dassault, à Mérignac), 7e François Pinault propriétaire de château Latour (groupe Kering), 10e Pierre Castel propriétaire de Castel Frères, N°1 de la distribution de boissons et de vins à Blanquefort en Gironde…

PHO6833517a-080a-11e4-9970-b5427699501a-805x453

Pierre Castel, n°10 du classement 2014 établi par Challenges © Castel Frères

Selon Challenges, la France compte 67 milliardaires, un nombre en hausse, 12 très grosses fortunes de plus. Des milliardaires qui passent notamment leur été à Saint-Tropez, le paradis de ceux qui ont réussi.

Challenges vient de publier son 19e classement, le précédant comptait 55 milliardaires. Challenges précise que le montant total des 500 premiers patrimoines professionnels français a augmenté de 15% en un an, pour atteindre 390 milliards d’euros (moins qu’un an plus tôt + 25%). Ces nouvelles performances des milliardaires français ne proviennent pas uniquement de la bonne santé inhérente aux entreprises, précise le magazine. L’action des banques centrales, qui ont multiplié les prêts à taux zéro, a favorisé les prises de participation dans les sociétés, tout comme les dépenses dans l’immobilier et les biens de luxe, conclut Challenges.

CHALLENGES

Classement établi par Challenges, extrait de l’article du © Point

Les 3 sur le podium restent les mêmes, mais pour 3 des 4 premières fortunes de France  leur patrimoine a encore augmenté. Dans l’ordre, le premier milliardaire français reste Bernard Arnault (LVMH) avec 27 milliards d’euros, suivi de près par Liliane Bettencourt  (L’Oréal) et ses 23,2 milliards d’euros, devant Gérard Mulliez (Auchan) avec 20 milliards et Axel Dumas (Hermès) avec 17 milliards.

Serge Dassault est 6ème avec 13,5 milliards, François Pinault (Kering) arrive 7e avec 13,5 milliards, Pierre Castel (Castel frères) 10e avec 7,5 milliards. François Pinault était 6e en 2013 et Pierre Castel 8e.

Toutefois, le N°1 français qui a fait fortune exclusivement à partir de la production et de la distribution de vins, et d’autres boissons, est Pierre Castel, dont la société est basée à Blanquefort en Gironde.

Clément Fayat, grand patron de BTP, à la tête de 4 grands châteaux © Fayat

Parmi les 500 plus grosses fortunes qui sont propriétaires de châteaux dans le Bordelais : en 2013, on retrouvait déjà et bien évidemment Clément Fayat (châteaux Fayat, Clément-Pichon, La Dominique), Martin Bouygues (château Montrose), Bernard Magrez (châteaux Pape-Clément,Fombrauge, La Tour Carnet, Clos Haut-Peyraguey), Philippine de Rothschild (château Mouton Rothschild), le Baron Eric de Rothschild (château Lafite Rothschild), Jean-François Moueix (Moueix et Duclos), Gérard Perse (château Pavie), Hubert de Boüard (château Angélus), Allan Sichel (Maison Sichel, négoce), …

Toutefois, ceux qui se sont le plus enrichis en un an ne sont pas forcément dans le monde du vin: ainsi selon Challenges: Stéphane Magnan et Marc Majus :+353 % avec Montupet (équipementier automobile)

Pour aller plus loin: l’article de Challenges : Il n’y a jamais eu autant de milliardaires en France

Et pour être totalement juste, Capital a établi également au mois de juin dernier sa photo des 100 premières fortunes de France, arrivant à ce constat: « 257 milliards d’euros ! C’est le pactole formé par les 100 plus grosses fortunes de France. Malgré la crise, il s’est accru de 10% par rapport à l’an dernier. Bienvenue sur une autre planète. » 10% d’augmentation, d’un côté, 15% de l’autre, mais à ce stade est-ce que l’on compte vraiment ? Certains affichent des augmentations à deux chiffrent de leur patrimoine, alors que celui des Français moyens ne s’est accru que de +1,6% en 2013…

Les classements de Capital et de Challenges différent légèrement, certains ayant critiqué celui de Challenges en 2013…Nul doute que ceux de 2014 subiront la même critique. Evidemment en France, il n’est pas de bon ton d’afficher sa fortune. Mais en ce 14 juillet, on peut faire exception : Côté Châteaux offre le privilège à ses lecteurs de rêver un peu et de s’imaginer pourquoi pas des châteaux en Espagne…

Pour en savoir plus : Capital: Le pactole des 100 plus grosses fortunes de France en 2014

Et aussi : Capital : le classement des 100 Français les plus riches en 2014.

(Ces classements prennent en compte le chef d’entreprise et sa famille qui souvent est aussi aux affaires)