27 Mai

Le Pass Dégustations de Bordeaux Fête le Vin est disponible sur internet !

A vos marques, prêts, partez… Le pass ou les pass dégustations pour Bordeaux Fête le Vin sont en vente sur internet à un tarif préférentiel. 60 000 pass mis en vente dès aujourd’hui.

Bordeaux Fête le Vin, le rendez-vous des amateurs de vin et des rencontres avec vignerons et propriétaires est prévu de longues dates du jeudi 26 juin au dimanche 29 juin.
Mais depuis aujourd’hui chacun peut réserver son Pass Dégustations en ligne pour profiter des 2km de route des vins.
Ce Pass, vendu 15 € en prévente et 20 € au moment de la manifestation, comprend un verre, son étui et un carnet de 20 tickets avec :
 13 tickets dégustations
 1 ticket pour chaque Pavillon Appellation (8 tickets) pour Saint-Emilion-Pomerol-Fronsac, Médoc et Graves, Blancs secs et rosés de Bordeaux, Bordeaux & Bordeaux Supérieur, Côtes de Bordeaux, Sweet Bordeaux, Vins d’Aquitaine, les Grandes Marques des Maisons de Négoce
 2 tickets pour les Pavillons Millésime (Mouton Cadet, Baron de Lestac, Blaissac et Malesan).
 1 ticket Coup de Coeur
 1 ticket Rosé
 1 ticket Crémant
 7 tickets “Privilège”
 Un Tickarte offrant des voyages illimités pendant 1 journée sur l’ensemble du réseau TBC
 1 ticket « Atelier dégustation » sur le pavillon de l’Ecole du Vin de Bordeaux
 1 ticket Visite guidée dans les chais de Millésima à Bordeaux
 1 ticket entrée au CAPC pour l’exposition « Aaron Curry »
 1 ticket entrée au Musée d’Aquitaine pour l’exposition « Chicano Dream»
 1 ticket entrée au Musée des Douanes
 1 bon de réduction de 5€ sur l’achat du polo ou du tee-shirt officiel à la boutique

TOUS LES RENSEIGNEMENTS SUR: le site officiel, le seul et l’unique: http://www.bordeaux-fete-le-vin.com/ cliquez après sur BILLETERIE

Achat en ligne sur : www.bordeauxfetelevin.com
Achat à la billetterie Office de Tourisme de Bordeaux à partir du 6 Juin
Dates de retrait des pass achetés en ligne :
Du 23 juin au 25 juin de 9h00 à 19h00
Du 26 juin au 29 juin de 11h00 à 23h00
Au Guichet Quinconces – Quai Louis XVIII
(entre les Allées d’Orléans et les Allées de Munich)

(l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération)

29 Avr

Bordeaux Fête le Vin : « une programmation exceptionnelle en termes de densité et de qualité »

Lancement officiel ce midi de « Bordeaux Fête le Vin » depuis le Grand Théâtre de Bordeaux.  Une 9 ème édition sous le signe culturel et à vocation internationale. Cette année, c’est Los Angeles qui sera invitée d’honneur. Une forte délégation d’Hollywood est attendue avec de nombreux artistes plasticiens américains.

Les festivités ont déjà commencées…Lancées depuis L.A. (Los Angeles) en janvier dernier. Elles vont se poursuivre pour cette 9ème édition de Bordeaux Fête le Vin du 26 au 29 juin prochains sur les quais de Bordeaux. Los Angeles est la ville invitée d’honneur et plus particulièrement le district d’Hollywood. Son maire, Tom Labonge (« un personnage formidable » selon Stéphan Delaux Président de l’Office du Tourisme de Bordeaux), est attendu avec une forte délégation. En duplex ce midi, il a pu dire devant l’assistance « Vive L.A. and Bordeaux in June », tout en soulignant l’amitié partagée par les deux cités depuis 50 ans. « A bientôt à Bordeaux, oui, oui ! » a-t-il conclu son petit message en présence de Thomas Wolf, le consul des Etats-Unis à Bordeaux qui nous a confirmé que les 8 000 Américains vivant dans les 3 grandes régions du Sud-Ouest allaient participer en masse à l’événement.

C’est un grand moment de joie et de plaisir. C’est d’abord une fête estivale et un évènement de portée internationale », selon Alain Juppé Maire de Bordeaux

Des expositions d’artistes américains sont ainsi prévues « Chicano Dream » au Musée d’Aquitaine (du 27 juin au 26 octobre) ou encore Aaron Curry au CAPC du 26 juin au 16 septembre.

Par ailleurs, le « Jardin des Arts » est confié à l’Institut Culturel Bernard Magrez; il y aura également la Cuvée Littéraire avec des espaces pour lire des oeuvres dédiées à la gastronomie et au monde du vin.

Bordeaux rendra hommage à Hollywood en projetant chaque jour deux films sélectionnés par la ville de Los Angeles: « Qui veut la peau de Roger Rabbit ? », « Grease » et « Sunset Boulevard » avec 280 places assises pour le public.

Stéphan Delaux président de Bordeaux Grands Evénements et de l’Office de Tourisme dépeint « une programmation exceptionnelle en terme de densité et de qualité » .

Ainsi chaque soir place des Quinconces un concert est prévu: jeudi ONBA avec Dee Dee Bridgewater artiste américaine; vendredi concert gratuit avec Kyo, De Palmas et Skip The Use; samedi Earth Wind and Fire; et dimanche place au zouk et à Kassav.

Toutefois les festivités seront bien sûr et avant tout sur les 2 kms de quais avec des viticulteurs d’environ 80 appellations qui feront déguster 5 cl de leur production. Le principe reste le même avec l’achat d’un pass dégustations (13 tickets) (15 euros en pré-vente et 20 euros sur site) qui permet de découvrir plusieurs crus en blanc, rosé, liquoreux et rouge. Des passeports pour les crus classés 1855 (65 euros) et des masterclass premiers crus (150 euros) sont également prévus et des pass vignobles. (pour plus d’infos: Bordeaux Fête le Vin site officiel)

Tout au long des quais on pourra se former à la dégustation grâce à l’Ecole du Vin de Bordeaux. Il y aura des ateliers « découverte des vins de Bordeaux », des ateliers « assemblage », des ateliers « accords mets et vins », et des « soirées de l’Ecole du Vin ».

Quant au spectacle son et image il s’intitule « Rendez-vous à Bordeaux » (en clin d’oeil à la Cité des Civilisations du Vin):  une nouvelle scénographie à base d’images monumentales projetées sur les façades de la place de la Bourse tous les soirs à 23h.

Enfin 4 soirées, 4 pays pour le festival international d’art pyrotechnique à 23h30 : avec l’Ile Maurice, l’Italie, la Colombie et pour terminer avec une carte blanche à la France !

David Proteau (directeur artistique de Lacroix-Ruggieri) et Eric serra (compositeur de la bo du Grand Bleu) vont composer le dimanche soir un cocktail haut de gamme pour clôturer le festival paraît-il !

Regardez le reportage de France 3 Aquitaine de Jean-Pierre Stahl et Bernard Hostein-Aris

17 Avr

ça va être la fête…et même Bordeaux fête le vin !

Du 26 au 29 juin, Bordeaux va vivre au rythme des dégustations, de l’école du vin, des concerts et feux d’artifices. 500 000 personnes sont attendues pour la nouvelle édition de Bordeaux Fête le Vin.

Bordeaux est l’une des 20 destinations les plus prisées dans le monde selon la presse anglo-saxone. Bordeaux est même la première destination oenotouristique, vue la concentration sur 4 jours d’amateurs de vin, selon Christophe Château, directeur de la communication du CIVB qui évoquait ce lundi la couleur de ce que sera cette nouvelle édition à l’occasion de l’Assemblée Générale du CIVB. 

 

Les chiffres de 2012 sont impressionnants: 500.000 visiteurs, 50.000 pass dégustations vendus et 12.500 personnes formées par l’école du vin.

Le pass dégustation sera vendu cette année 20€. Une pré-vente sera organisée, au prix de 15 €. Chaque carnet donnera droit à 13 dégustations. Il y en aura pour toutes les bourses également puisqu’un passeport des crus classés en 1855 sera en vente au tarif de 65 euros pour déguster les plus grands vins (toutefois d’autres perles à moindre coût pourront être dénichées sur les autres stands…)

20140128_135335_resizedComme nous l’écrivions précédemment, l’animation sera sur les 2 kilomètres de quais mais pas seulement car les restaurateurs seront pleinement associés en faisant déguster des vins 100 % Bordeaux en apéritif et à leur carte.

Nous avions regretté en 2012 que la fête ne soit pas plus présente en centre-ville. Cette fois, nous voulons permettre aux visiteurs de prolonger la fête dans la ville et dans le cœur du département, avec trois axes forts: auprès de la grande distribution, des restaurants et des cavistes. » selon Christophe Château, directeur de communication du CIVB.

Los Angeles est la ville invitée d’honneur cette année avec spécifiquement une délégation du district d’Hollywood. Les châtelains n’ont plus qu’à participer au casting pour décrocher le premier rôle…Car chaque jour des films seront projetés sur écran géant…gratuitement avec près de 300 places assises.

Chaque soir des concerts seront programmés aux Quinconces. Avec Dee Dee Brigdewater jeudi soir, vendredi une soirée spéciale Los Angeles, un concert autour de Earth Wind and Fire le samedi, et enfin le groupe Kassav le dimanche 29 juin. Prix des places: 30€.

A partir de 23h30, le jeudi, le vendredi et le samedi soir, il y aura du son et de l’image projetée place de la Bourse avec comme thème «Rendez-vous à Bordeaux».

Le coup d’envoi des festivités sera donné avec le passage pour cette édition de Bordeaux Fête le Vin du quatre mâts portugais, le Santa Maria Manuela, qui remplacera le Belem et autre Cuauhtemoc…sous le pont Chaban Delmas.

Récapitulons:
Pass (15€ en prévente et 20€ sur site) : 13 tickets + verre + étui en bandoulière + tickarte + avantages
Pass-Vignobles (de 60€ à 145€) et Passeport 1855 (de 65€ à 150€)
Concerts : tarif unique à 30€
En vente à partir de mi-avril sur www.bordeaux-fete-le-vin.com 
Informations : 05 56 00 66 00 / www.bordeaux-tourisme.com

A voir ou revoir le reportage de Jean-Pierre Stahl et Michel Vouzelaud de février dernier :

 

29 Jan

Bordeaux fete le vin: les restaurateurs misent sur le 100 % Bordeaux

Les préparatifs vont bon train, et pourtant on est à 5 mois de « Bordeaux Fête le Vin 2014 » du 26 au 29 juin. Outre les festivités sur les quais, cette année les restaurateurs seront associés à l’opération.

20140128_135335_resized

Laurent Maupilé, directeur de Bordeaux Grands Evenements, Christophe Château, directeur communication CIVB et Franck Chaumes, patron de la Brasserie l’Orléans © Jean-Pierre Stahl.

Un « Bordeaux Fête le Vin » recentré sur la ville, avec des brasseries et restaurants parés aux couleurs de l’évènement… C’est la grande idée qui a germé dans ces trois têtes:

Pour Christophe Château, directeur de  la communication du CIVB (Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux): « c’est la manière de promouvoir dans le monde Bordeaux et on rend Bordeaux accessible ! »

Laurent Maupilé, directeur de Bordeaux Grand Evenements, organisateur principal, renchérit: « Bordeaux Fête le Vin, c’est 500 000 visiteurs sur 4 jours, 50 000 pass de dégustations vendus. A chaque édition, on génère de nouveaux visiteurs extérieurs à la ville. Ce sont entre 15 et 20 millions d’euros pour la ville. »

Et Franck Chaumes, patron de la brasserie l’Orléans et président de l’UMIH (Union des Métiers de l’Industrie et de l’Hôtellerie) branche restauration, d’enfoncer le clou: « c’est vraiment une manifestation qui est une grosse plus value pour notre profession…Vinexpo, la Fête du Vin et la Fête du Fleuve, c’est « que du bonheur ! », ça remplit nos affaires ! »

Nos trois mousquetaires ont Bordeaux à coeur et veulent cette année plus que jamais mettre « Bordeaux Fête le Vin » sur orbite. Comme le souligne Christophe Château, « pour la version québecoise de Bordeaux Fête le Vin, on a vu 35 restaurants qui étaient tous aux couleurs de la fête, avec de grandes bâches « Vino Bordeaux Resto ». A l’intérieur, de grandes tablées avec des offres spéciales et des bouteilles de Bordeaux. »

Franck Chaumes n’a pas attendu. Dans son établissement, depuis janvier, il montre l’exemple et affiche des vins « 100 % Bordeaux ». Avec son association « les grandes gueules » (des figures de la restauration bordelaise (comme la Tupina, le Noailles, le Bistrot du Sommelier, le Père Ouvrard, chez Pompon…et avec Bruno Oliver)), – « des gars qui comme moi ont de la gouaille » –, il espère les convaincre à jouer le jeu du « 100 % Bordeaux » durant la période et après faire des petits avec bien d’autres établissements.

Et d’ajouter « on va animer nos restaurants, en faisant du festif, mais aussi par un code-couleur vestimentaire commun à tous: tabliers et canotiers « Bordeaux Fête le Vin », guirlandes au plafond, l’idée c’est que la ville petit à petit se mette au couleurs de la fête. » « A l’Orléans, on prévoit déjà un accordéoniste… » Il y aura par ailleurs de nombreux concerts tant de musique classique que d’autres résolument plus modernes.

Sur environ 2 km de quais, on trouvera de nombreux pavillons de dégustations, mais il y aura une place encore plus importante qu’en 2012 pour l’apprentissage et la découverte: l’Ecole du Vin de Bordeaux aura un pavillon central encore plus imposant et 7 mini écoles du vin seront associées aux groupes organiques: les Bordeaux, les Blancs Secs, les Côtes de Bordeaux, le Médoc, Saint-Emilion, les Sweet Bordeaux, les marques et maisons de négoce.

Pour Christophe Château: « On amplifie ainsi la dimension pédagogique de l’événement. On s’écarte de plus en plus de la « beuverie » qu’on a pu craindre avant le lancement de la 1ère édition en 1998. » Il y aura par ailleurs un grand écran entre 12 et 24 m2, ça reste à préciser, avec des messages du CIVB et des projections sur Los Angeles.

Car, autre moment fort, Los Angeles est la ville invitée d’honneur. On célèbre cette année le 50ème anniversaire du jumelage entre Bordeaux et L.A. « Los Angeles est organisée en districts, et le district qui sera bien représenté sera celui d’Hollywood ! » précise Laurent Maupilé.

Ce ne sont pas des tristes, parait-il, peut-être des acteurs !

Regardez le reportage de Jean-Pierre Stahl et Michel Vouzelaud

20 Déc

BordeauxTasting: un avant-goût des réveillons de fin d’année

Un entretien début décembre avec Rodolphe Wartel, le directeur de « Terre de Vins », le magazine organisateur de Bordeaux Tasting, qui a réuni 5200 personnes au Palais de la Bourse à Bordeaux les 14 et 15 décembre 2013.

 

 Jean-Pierre Stahl: Rodolphe Wartel, qu’est-ce qui vous a poussé à lancer en décembre 2012 le 1er « Bordeaux Tasting », dans cet écrin magnifique qu’est le Palais de la Bourse ?

RW : « Les grands vins de Bordeaux ont paradoxalement quitté Bordeaux et le grand sud ouest. Ils marquent le terrain à Hong Kong, Shangaï, Pékin ou Londres mais pas Bordeaux. Or s’il faut être fort à l’extérieur, il faut aussi gagner à domicile, préserver ses parts de marché et ne pas engendrer de désamour avec ses plus fidèles ambassadeurs : les Bordelais, les Girondins, les Aquitains. »

JP.S : Pourquoi n’y avait-il pas eu jusqu’alors un tel rendez-vous, qui d’ores et déjà devient incontournable,  la « Belle Endormie » continuait-t-elle son somme ?
RW : « Réunir autant de grands crus classés et de pépites dans cet écrin qu’est le Palais de la Bourse demande un budget considérable, une connaissance parfaite du sujet, une organisation sans faille et une puissance media. Le magazine Terre de vins, qui est aussi concepteur d’événements, possède tous ces atouts. Le rendez-vous a bien coïncidé entre un besoin – celui des châteaux de renouer avec Bordeaux – et la montée en puissance très forte de Terre de vins. »

JP.S : Dans cette sélection des 120 plus grands Bordeaux, doit-on s’attendre à trouver les « Rolls » du Bordelais ou va-t-on découvrir des pépites encore jamais découvertes ?
RW : « Les deux. Sur les 120 grands bordeaux, un très grand nombre de châteaux sont classés 1855, classés à saint-émilion, sauternes ou dans les graves. Mais bon nombre de châteaux  sont moins connus et bénéficient d’un rapport qualité-prix magnifique : château Thieuley, Hostens-Picant, Château Maison Noble, Château Fonchereau, Clos du Jaugueyron, château Maison Blanche, château la Perrière… et tant d’autres ! »

JP.S : Les champagnes seront aussi à l’honneur. Qu’est ce qui fait la qualité et la renommée d’un grand champagne aujourd’hui ?
RW : « Les champagnes seront présents au rez-de-chaussée dans l’amphithéâtre du Palais de la Bourse. Sur les 16 champagnes, 8 représentent des grandes maisons, et 8 des vignerons. La qualité d’un champagne réside aujourd’hui dans sa capacité, comme partout en France, à cueillir des raisins sur les meilleurs terroirs, c’est-à-dire les meilleurs crus et à s’approvisionner en raisin afin de répondre à la demande mondiale. Les champagnes de vignerons répondent à la première condition, pas toujours à la deuxième. Les maisons de champagne qui seront présentes font partie des très  grandes maisons de champagne (Taittinger, Thiénot, De Venoge, Drappier…) et sont capables de produire d’importants volumes. »

JP.S : Pourra-t-on un jour déguster du Crémant de Bordeaux à Bordeaux Tasting ? Les Bordelais et Aquitains seraient-ils moins « chauvins » que les Alsaciens avec leur Crémant ?
RW : « Oui. Deux propriétés représenteront cette appellation : Crémants Jean-Louis Ballarin et les Cordeliers »

JP.S : Des amateurs profitent de Bordeaux Tasting pour sélectionner des vins et champagnes qu’ils vont déboucher sur les tables de réveillons, peuvent-ils se faire plaisir dans des gammes de prix raisonnables en cette période de crise
RW : « Bien sûr. Il y aura des vins rares dont les prix seront parfois supérieurs à 100 ou 150 euros la bouteille voire davantage mais aussi des vins à partir de 7 ou 8€. Dans tous les cas, il sera possible de tout déguster, toujours avec modération car savoir boire c’est aussi savoir vivre. »

JP. S : Outre les dégustations sur les différents stands, quelles seront les animations annexes ?
RW : « Ces vins là constituent une galaxie bien particulière qui les rapproche du monde de l’art. L’art sera donc très présent durant ces deux jours avec de nombreuses surprises toujours marquées par l’élégance, le chant, ou encore la danse… »

http://www.terredevins.com/