06 Juin

Pierre Alechinsky: « au fil du pinceau » chez Lynch-Bages

Pierre Alechinsky expose du 12 juin au 31 octobre 2014 chez Lynch-Bages à Pauillac, en collaboration avec la Galerie Lelong à Paris. A découvrir ses oeuvres « au fil du pinceau ».

lynch bagesJean-Michel Cazes, passionné d’art contemporain, depuis 1989 convie chaque année un artiste de renommée internationale à exposer au Château Lynch-Bages, Grand Cru Classé de Pauillac. Dans ce lieu chargé d’histoire se sont succédés James Brown, Hervé Di Rosa, Günther Förg, Ryan Mendoza, Emilio Perez, Arnulf Rainer, Paul Rebeyrolle, Antoni Tàpies.

Cette année, il donne carte blanche à Pierre Alechinsky. Celui-ci a exposé un ensemble d’estampes au Château Lynch-Bages il y a une quinzaine d’années et fut le premier à réaliser une oeuvre pour la série Lynch-Bages bu par [diverses personnalités].

jean-michel cazes

Jean-Michel Cazes @ Lynch-Bages

« En 1987, pour la première fois nous avions imaginé de demander à un artiste de créer une oeuvre inspirée par le vin. Sa première oeuvre « l’esprit du vin » agit comme un déclic », selon Jean-Michel Cazes

Peintures avec estampages de pièces du mobilier urbain : tampons de regard relevés dans les rues d’Arles, Bougival, Saint-Benoît-sur-Loire ou New York : Rosace des semelles, 1985 ; East River, 1987

Ultramarine, 1973-1981 : monumental hommage à Malcolm Lowry, entouré de 35 dessins ou « remarques marginales ».

Tondo ou tableaux ronds — ce qui nous change du classique rectangle : Danaïdes, 2008 ; Rue des Mimosas, 2008

Improvisations autour du relevé d’un banc de jardin fait de huit cercles concentriques, dit « tour d’arbre » : Le Test du Champ, 1984 ; Portée circulaire, 1990-1997

Dessins muraux : Intra muros, 1999 ; Lame de fond, 2011

Pierre Alechinsky est né à Bruxelles en 1927. De 1944 à 1948, il étudie la typographie et l’illustration du livre à l’ENSAAD (La Cambre) et en 1947 se met indépendamment à la peinture. En 1949, il joint le groupe CoBrA — COpenhague-BRuxelles-Amsterdam : Appel, Dotremont, Jorn… En 1951 il s’installe à Paris. 1955 : tournage de « Calligraphie japonaise »  à Tokyo et Kyoto. Dès 1960 : fréquents séjours à New York.  En 1977 : Prix Andrew W. Mellon (ex Prix Carnegie) pour l’ensemble de son œuvre, assorti d’une rétrospective au Museum of Arts, Carnegie Institute, Pittsburgh. Entre en 1980 à la galerie Maeght (Paris, New York, Zurich), laquelle deviendra galerie Lelong. Obtient en 1984 à Paris le Grand Prix national des Arts et Lettres pour la Peinture. The Solomon R. Guggenheim, New York, lui offre en 1987 une rétrospective de ses « peintures à remarques marginales ». Paris 1998 : rétrospective à la Galerie Nationale du Jeu de Paume. La Bibliothèque nationale de France montre Alechinsky à l’imprimerie en 2005. En 2007 : rétrospective aux Musées royaux d’Art Moderne, Bruxelles.  En  2010 à Aix-en-Provence, le musée Granet expose Alechinsky, les ateliers du Midi. Il a également illustré de nombreux auteurs : Hugo Claus, Yves Bonnefoy, Michel Butor, Roger Caillois, Cioran, Hélène Cixous, Julio Cortazar, Christian Dotremont, Eugène Ionesco, Joyce Mansour, Pierre Michon, André Pieyre de Mandiargues,  Jean Tardieu, Claude Simon, Salah Stétié…

Expo ouverte au public sur rendez-vous de 9h30 à 12h et de 14h à 17h

Réservations: accueil@lynchbages.com

04 Juin

La Chine Boit Rouge ou quand les Chinois raflent les châteaux du Bordelais

C’était ce mardi soir l’avant-première de « la Chine Boit Rouge ». La projection de ce documentaire co-produit par France 3 Aquitaine s’est déroulée au CAPC à Bordeaux devant un parterre de 160 acteurs de la filière vin. Un coup de projecteur dans les châteaux rachetés par les Chinois, une explication de leur goût prononcé pour le vin rouge et notamment le Bordeaux. Un docu à voir le 21 juin à 15h25 et le 27 juin à minuit sur France 3 Aquitaine.

Dans un film, un documentaire, il faut bien un début, il y a toujours un début…Béatrice Cateland a choisi de raconter le début de cette invasion chinoise en Bordelais à travers Tommy Shan, le chef chinois du restaurant au Bonheur du Palais, l’un des pionniers à s’être implanté dans la région.

La Chine Boit Rouge 3 juin éà&' 002

Plus de cent personnes du monde du vin et acteurs économiques de Bordeaux, présenst à l’avant-première © JPS

Une forme de clin d’oeil car elle joue durant ce 52 minutes sur les accords mets et vins, et notamment de la cuisine chinoise avec les vins de Bordeaux. Une métaphore aussi puisqu’elle va expliquer à travers les différents témoignages recueillis que les Chinois ont un palais particulièrement bien éduqué à la dégustation de nos vins rouges…

Ils ont un palais qui est formé, ce qui nous rassemble c’est le palais, c’est le goût », confie ainsi Hubert de Boüard, le propriétaire d’Angelus. « Il y a un  véritable lien, une interconnexion de nos cultures, un partage du goût et de la culture entre nous »

Hubert de Boüard, c’est un peu le fil rouge de « la Chine Boit Rouge », son analyse est ainsi bue et dégustée par la réalisatrice sans modération. Mais il faut dire qu’avec son 1er Grand Cru Classé A depuis 2012 à Saint-Emilion, il parcourt la planète entière et connaît bien les Chinois, même s’il avoue « Il y a 700 villes en Chine qui font plus de 700 000 habitants, la vague Chinoise est un tsunami, elle est plus grosse que toutes les autres, il me faudrait 4 vies pour connaître ce pays ».

Et de rappeler cette anecdote qui l’a particulièrement marquée: un jour un Chinois est venu et il voulait acheter les 90 000 bouteilles d’Angelus, bref acheter toute la récolte: « là, ça peut faire peur »! dixit Hubert de Boüard.

Evidemment, ça peut faire peur, mais à vendre aujourd’hui  25 % des exportations de vins en Chine, l’ensemble du monde du vin de Bordeaux joue à se faire peur tout seul…surtout comme en 2013 où il y a eu une baisse de 16% en volume, 18% en valeur des ventes en Chine, et que d’après certains négociants que j’ai interviewé récemment les ventes pourraient marquer le pas d’environ 50 % ces derniers temps…(mais cela reste l’analyse de Côté Châteaux.)

Car le documentaire retrace les prémices de cette déferlante chinoise avec le premier château acheté en 2008 par une jeune héritière de 22 ans Daisy Cheng: son choix s’est porté sur un château aux allures de conte de fée, Latour-Laguens. Un Bordeaux Supérieur véritable marque acheté par cette jeune Chinoise pour être sa figure de proue en Chine. Les témoignages sur cette première aventure du chef d’exploitation et du régisseur sont assez éloquents. Toutefois, Sophie Roussov, première régisseuse qui a accompagné les premiers pas avec Stéphane Toutounji l’oenologue auraient été tout aussi pertinents. Car Mlle Cheng a souhaité faire un hôtel de luxe dans ce château, puis ces travaux ont été quelque peu stoppés avant de reprendre…La volonté était aussi de faire des vins très boisés pour tendre vers les très grands vins de Bordeaux, avec une qualité qu’elle a essayé avec son oenologue de tirer vers le haut.

Dans ce château comme dans d’autres aux mains des Chinois, on apprend que toute la production est commercialisée en Chine. Ce que l’on voit également mais sans s’appesantir, c’est que les Chinois forcent le trait notamment à Latour-Laguens: ainsi, sur leurs barriques, ainsi que sur les étiquettes l’effigie de Napoleon peint par David a été reproduite…car les Chinois raffolent en fait de l’Histoire de France, c’est ainsi que les propriétés usent et abusent de couronnes sur les étiquettes et des images de Napoléon ou des maréchaux d’Empire…

Jinshan Zhang à droite, propriétaire de château Grand Mouëys © La Chine Boit Rouge

En 2012, Jinshan Zhang, à la tête du groupe NingXia, premier fabricant de Gouqi, un alcool chinois, vient de faire ses emplettes dans le Bordelais avec le rachat du château Grand Mouëys, une cinquantaine d’hectares en AOC Côtes-de-Bordeaux.
Il avoue que « quand il a vu le château la 1ère fois il a été fasciné », désormais il veut « rester ici le plus longtemps possible car le paysage y est aussi très joli ».

Tantôt les Chinois ont été séduits par l’architecture, comme Lam Lok ce milliardaire au destin tragique au château de la Rivière en Fronsac, tantôt ils voulaient acheter des noms qui ressemblent le plus possible aux Ferraris du Bordelais: Latour-Laguens pour Latour, Lafitte-Laguens qui rappelle Lafite-Rothschild…ou encore Richelieu en AOC Fronsac pour s’offrir pourquoi pas le Cardinal !

Autres fins analystes de l’arrivée des Chinois en Bordelais, Christophe Château, directeur communication du CIVB, Jean-Luc Thunevin, négociant et propriétaire de Valandraud à Saint-Emilion et Christophe Reboul-Salzes, Président de The Wine Merchant. Ils ont été interviewés lors de Vinexpo Bordeaux 2013, côte à côte assis sur 3 tabourets. « Sur le plan fidélité et amitié, moi ils m’ont surpris », livre Christophe Reboul-Salzes, qui fut aussi surpris un beau jour d’avoir une commande ferme de 11 millions d’euros d’un richissime chinois…

Et l’on apprend, comme expliqué au début du propos, que ces Chinois savent apprécier le vin car dans le thé, c’est comme dans le vin, il y a des tanins… Hubert de Boüard renchérit: « je suis frappé par cette curiosité des Chinois. Une curiosité qu’on a oublié en Suisse, en Belgique ou en Grande-Bretagne, elle s’est évaporée… » (attention, ça va déplaire à James Bond …)

Après avoir dégusté une Chinese Party, organisée au moment de Vinexpo par les Bordeaux et Bordeaux Sup au château Lafitte-Laguens (on aurait pu rappeler que ce château a quasiment été vendu à des Chinois, mais c’est Vincent Bonhur et son frère, deux Bordelais qui ont raflé la mise au final à Yvrac…), la fin du film se passe au château Guiraud où l’on retrouve le chef Tommy Shan. La boucle est bouclée, le chef a préparé ses spécialités chinoises qui se marient parfaitement avec les vins rouges et les Sauternes. Et Xavier Planty de préférer ce type de mariage plutôt que le traditionnel mariage des fromages et des rouges: à proscrire désormais en France. Et oui, il va falloir s’habituer à ces accords mets et vins, et à manger davantage chinois en Bordelais, car rappelez-vous, « cette vague est un tsunami ! »

Et Côté Châteaux de préciser qu’en Chine, il y aurait actuellement 300 milliardaires et 1 million de millionnaires, de quoi prétendre à devenir châtelain chinois en Bordelais…

Un documentaire réalisé par Béatrice Cateland
Coproduction : Prismedia et Real Productions – France 3 Aquitaine avec la participation du CNC

« La Chine Boit Rouge » à voir le 21 juin à 15h25 et le 27 juin à minuit sur France 3 Aquitaine.

02 Juin

Save the date: Bordeaux Vinipro du 15 au 17 février 2016 !

Si on vous avez déjà été invité, ou si vous faites autre chose…Stoppez tout ! Car le prochain Bordeaux Vinipro vient d’être fixé: du 15 au 17 février 2016 au Parc des Expositions de Bordeaux Lac. Un salon qui se tient tous les 2 ans, en alternance avec Vinexpo (le prochain est prévu du 14 au 18 juin 2015). Le premier Vinipro avait essuyé les plâtres avec un peu plus de 6000 visiteurs et une préparation en moins de 5 mois, pour ce second les organisateurs auront largement le temps de le préparer.

20140130_115854 (1)

Eric Dulong et Xavier Planty, les parrains et concepteurs du 1er Bordeaux Vinipro © Jean-Pierre Stahl

 La 1ère formule de Vinipro s’est tenue du 3 au 5 mars 2014.(lire: Vinipro: un premier salon pour se roder) Une première où les organisateurs tendaient le dos. Même s’ils n’avaient pas réussi à dépasser les 300 exposants, 262 avaient participé et relevé le défi durant ces 3 jours: des propriétaires, négociants et unions de producteurs des différentes AOC de Bordeaux et du Grand Sud-Ouest.

Au final, 6 053 personnes étaient venues tester ce 1er Vinipro et déguster les vins de «coeur de marché» de Bordeaux et du Sud-Ouest, à destination des HCR (Hôtels, Cafés et Restaurants) et des GMS (Grandes et Moyennes Surfaces).

Ce salon réservé aux professionnels rassemblera pour sa prochaine édition, plus de 400 participants (vignerons, négociants et unions de producteurs) avec un développement de la représentation des vins des zones de production du Sud-Ouest.

Logo-quadriLors du dernier Vinipro, 33 pays étaient enregistrés en 2014, des importateurs surtout issus d’Europe, d’Amérique du Nord et d’Asie.

Véritable concept, Bordeaux Vinipro reprendra les mêmes atouts qui ont esquissé son début de succès: un espace innovant et connecté avec bornes Ipads, géolocalisation, QR Codes, Village 2.0, espaces de connexions, ateliers, conférences dans le cadre du Forum, espace de dégustation Speed Tasting …

En 2016, Bordeaux-Vinipro entend mobiliser pour sa prochaine édition un large visitorat de professionnels – sommeliers, cavistes, importateurs spécialisés, CHR, distributeurs à la recherche d’un bon rapport qualité-prix !

A revoir ce reportage de Jean-Pierre Stahl et Thierry Julien:

01 Juin

Le cheval de Troy à la Maison des Vins de Graves…spectacle le 13 juin

Spectacle exceptionnel à la Maison des Vins de Graves ! C’est le 13 juin prochain, le voyage musical « Trans-Eurasienne » avec dégustation, par Emmanuelle Troy.

 
ImageProxyTrans-Eurasienne d’Emmanuelle Troy – Spectacle musical : 13 JUIN à 21h(Label Scènes d’Eté)
 
Une invitation au voyage proposée par la chanteuse et multi-instrumentiste Emmanuelle Troy (Chant, saz, tanbûr, flûtes, gambacello, lectures…) à travers son spectacle Trans-Eurasienne ! 
 
Les spectateurs seront attendus avec un verre de Graves ! (à consommer avec modération)

Tolède – Istanbul – Samarkand – Lhassa…

 A voix nue, la chanteuse et multi-instrumentiste Emmanuelle Troy (créatrice entre autres du ciné-spectacle Carnet(s) de Chine) vous invite à la suivre dans son nouveau solo, intitulé « Trans-Eurasienne »

Un voyage musical insolite et intense, sur les routes du vieux continent Eurasien – de ​l’Espagne sépharade jusqu’à la Mongolie !

Le chant ​grec, ouzbek ou mongol, accompagné au saz​ turc, au « gambacello » et autres instruments rares,​ y côtoie poèmes persans ou ​contes mongols​, dans une bienfaisante échappée le long de la Route de la soie et au delà…​

 

29 Mai

L’Ecole du Vin déploie ses sens pour Bordeaux Fête le Vin

L’Ecole du Vin de Bordeaux sera présente avec un gigantesque pavillon, mais également sur 4 spots phares de dégustations. l’école du vin avait connu +21 % de fréquentation en 2013. Une démonstration de son savoir-faire et de son faire-savoir, et de ses connaissances. Découvrez-vous des talents de dégustateurs à l’Ecole du Vin…du 26 au 29 juin sur les quais de Bordeaux.

Rendez-vous sur le pavillon de L’École du Vin de Bordeaux pour vivre l’expérience Bordeaux. Fort du succès rencontré lors des précédentes éditions de Bordeaux Fête le vin, l’Ecole du vin du CIVB (Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux) déploie de nouveaux ateliers de dégustation et lance son espace « forum ».

SUR L’ESPACE  « ATELIERS » DU PAVILLON

Différents ateliers de dégustation en continu (d’une durée de 30 minutes,  du jeudi 26 au dimanche 29 juin) :

  • Ateliers  découverte des vins de Bordeaux : 11h00, 11h45, 12h30, 16h15, 17h00, 17h45
  • Ateliers olfactifs : les arômes des Bordeaux : 13h15, 14h00
  • Ateliers assemblage : créez votre Bordeaux : 14h45, 15h30
  • Ateliers  accords mets & vins de Bordeaux : 18h30, 19h15, 20h15
  • Les soirées de l’Ecole du Vin de Bordeaux : 20h45, 21h30, 22h15, 23h00

(Programme susceptible de modifications)

Les ateliers sont animés par les intervenants de l’Ecole du Vin de Bordeaux et des chefs pour la partie accords mets et vins.

L’Ecole du Vin de Bordeaux proposera également des ateliers dégustation les après-midi du vendredi au dimanche, (durée d’un atelier 30 minutes) sur les pavillons :

  • Bordeaux et Bordeaux Supérieur
  • Médoc & Graves
  • Saint Emilion-Pomerol-Fronsac
  • Les Grandes Marques des Maisons de Négoce

SUR L’ESPACE « FORUM » DU PAVILLON

Il est accessible à tous sans le Pass Dégustations :

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les vins de Bordeaux : des formateurs sont à disposition du public pour échanger plus librement et individuellement sur les vins de Bordeaux, faire découvrir et expliquer le vignoble, expliquer les vins de Bordeaux, répondre aux questions associations vins et mets, etc.

Un parcours aromatique  pour une approche individualisée. Chacun pourra découvrir les différents arômes des Bordeaux. Qui dit Bordeaux, dit assemblage de cépages :

  • pour les blancs secs de Bordeaux : sauvignon blanc aux arômes de pamplemousse marié à l’onctuosité du sémillon
  • pour les vins rouges de Bordeaux : l’arôme de cassis du cabernet sauvignon avec celui de cerise du merlot…

38  spots éducatifs de l’Ecole du Vin de Bordeaux accessibles à tous : qu’est-ce que l’AOC, tout sur les classements (1855, crus bourgeois, etc.), tout sur les appellations, l’art de la dégustation, qu’est ce que la robe etc.

D’autres animations ludiques et informatives sont également proposées au grand public.

LE « COFFRET DECOUVERTE » DE L’ECOLE DU VIN DE BORDEAUX

(Disponible en version française et version anglaise)

Véritable prolongement des ateliers dégustation de l’Ecole du Vin de Bordeaux, le Coffret Découverte sera vendu sur le Pavillon de l’Ecole du Vin de Bordeaux.

Ludique, pédagogique et « expérientiel », il est composé de tous les éléments nécessaires pour une initiation à la dégustation des vins de Bordeaux :

  •     6 arômes typiques des vins de Bordeaux,
  •     le nuancier des couleurs des vins de Bordeaux,
  •     le guide « l’Essentiel des vins de Bordeaux » pour s’initier,
  •     un tire-bouchon de sommelier,
  •     un disque anti-goutte Bordeaux.  (Source Bordeaux Fête le Vin)

28 Mai

« La Chine boit rouge » : un docu à voir bientôt sur France 3 et aussi en avant première…

« La Chine boit rouge »: un documentaire sur France 3 Aquitaine les 21 et 27 juin prochains. Un documentaire réalisé par Béatrice Cateland, projeté en avant première le 3 juin au CAPC à Bordeaux.

Bordeaux, une ville, un nom, une marque tout aussi célèbre que ses grands crus classés : Margaux, Cheval Blanc, Haut Brion, Lafite Rothschild, Angélus, Pétrus… Des noms si fameux qu’ils résonnent jusqu’au bout de l’Asie.

Aujourd’hui, les Chinois sont amoureux des bordeaux rouges et cet engouement soudain, fait l’objet d’une vague commerciale sans précédent. Les pionniers de cette rencontre franco-chinoise racontent l’expérience la plus marquante de leur carrière. Qu’ils soient oenologues, viticulteurs, négociants ou restaurateurs, Français ou Chinois, ils nous confient que les secrets de notre entente se cachent dans les arômes du vin et de la gastronomie. Certains disent qu’il existe un lien entre la culture du thé et celle du vin.

L’histoire ne fait que commencer. La suite de l’aventure se déroulera dans les vignes de Ninxia, Yantai, Tianjin, Bordeaux, Bourgogne et autres terroirs sous pavillon chinois. Car les premiers consommateurs de vin rouge ont planté leurs deux pieds dans les vignes et nous donnent le sentiment que c’est pour longtemps…ou pas.

Un documentaire réalisé par Béatrice Cateland
Coproduction : Prismedia et Real Productions – France 3 Aquitaine avec la participation du CNC

2 DIFFUSIONS : SAMEDI 21 JUIN 2014 A 15H25 ET VENDREDI 27 JUIN 2014 À MINUIT SUR FRANCE 3 AQUITAINE

Pour assister à l’avant-première le mardi 3 juin à 19h au CAPC – musée d’art contemporain –
Auditorium – 7 rue Ferrère –  Bordeaux

Envoyez votre demande et vos coordonnées

CLIQUEZ ICI

(utilisez de préférence le navigateur Google Chrome)

Avec le soutien de la mairie de Bordeaux, du CAPC et du CIVB.

Un apéritif sera servi à l’issue de la projection.
Invitation valable pour deux personnes dans la limite des places disponibles

27 Mai

Le Pass Dégustations de Bordeaux Fête le Vin est disponible sur internet !

A vos marques, prêts, partez… Le pass ou les pass dégustations pour Bordeaux Fête le Vin sont en vente sur internet à un tarif préférentiel. 60 000 pass mis en vente dès aujourd’hui.

Bordeaux Fête le Vin, le rendez-vous des amateurs de vin et des rencontres avec vignerons et propriétaires est prévu de longues dates du jeudi 26 juin au dimanche 29 juin.
Mais depuis aujourd’hui chacun peut réserver son Pass Dégustations en ligne pour profiter des 2km de route des vins.
Ce Pass, vendu 15 € en prévente et 20 € au moment de la manifestation, comprend un verre, son étui et un carnet de 20 tickets avec :
 13 tickets dégustations
 1 ticket pour chaque Pavillon Appellation (8 tickets) pour Saint-Emilion-Pomerol-Fronsac, Médoc et Graves, Blancs secs et rosés de Bordeaux, Bordeaux & Bordeaux Supérieur, Côtes de Bordeaux, Sweet Bordeaux, Vins d’Aquitaine, les Grandes Marques des Maisons de Négoce
 2 tickets pour les Pavillons Millésime (Mouton Cadet, Baron de Lestac, Blaissac et Malesan).
 1 ticket Coup de Coeur
 1 ticket Rosé
 1 ticket Crémant
 7 tickets “Privilège”
 Un Tickarte offrant des voyages illimités pendant 1 journée sur l’ensemble du réseau TBC
 1 ticket « Atelier dégustation » sur le pavillon de l’Ecole du Vin de Bordeaux
 1 ticket Visite guidée dans les chais de Millésima à Bordeaux
 1 ticket entrée au CAPC pour l’exposition « Aaron Curry »
 1 ticket entrée au Musée d’Aquitaine pour l’exposition « Chicano Dream»
 1 ticket entrée au Musée des Douanes
 1 bon de réduction de 5€ sur l’achat du polo ou du tee-shirt officiel à la boutique

TOUS LES RENSEIGNEMENTS SUR: le site officiel, le seul et l’unique: http://www.bordeaux-fete-le-vin.com/ cliquez après sur BILLETERIE

Achat en ligne sur : www.bordeauxfetelevin.com
Achat à la billetterie Office de Tourisme de Bordeaux à partir du 6 Juin
Dates de retrait des pass achetés en ligne :
Du 23 juin au 25 juin de 9h00 à 19h00
Du 26 juin au 29 juin de 11h00 à 23h00
Au Guichet Quinconces – Quai Louis XVIII
(entre les Allées d’Orléans et les Allées de Munich)

(l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération)

Bordeaux Rosé fait campagne en radio durant l’été avec le CIVB et Cloclo…

A partir du 17 juillet 2014, le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux lance sa 3ème campagne publicitaire nationale des vins de Bordeaux en radio intitulée « Bordeaux mais Rosé »

Les Bordeaux Rosés @ bordeaux.com

Pour la troisième année consécutive, Bordeaux Rosé va encore siffloter ou faire chanter cette vieille chanson de Cloclo, très peu connue du grand public, et pourtant…assez dansante…dans les années 70… »L’ambition de cette campagne estivale est de créer une forte notoriété pour cette couleur de Bordeaux auprès des 25-45 ans et des femmes », nous confient-ils tout en vantant la typicité des Bordeaux Rosés.

La campagne  Bordeaux Rosé revient donc pendant 3 semaines, du 17 juillet au 7 août, avec près de 1200 spots sur les radios principales généralistes et musicales. 

Ces spots de 8 et 25 secondes sont signés « Bordeaux Rosé, Bordeaux … mais Rosé« , sur une musique inspirée de la chanson interprétée par Claude François, Bordeaux Rosé, à la fin des années 70:  son dernier enregistrement aux accents british et reggae.

Bordeaux Rosé (AOC créé en 1936) en quelques chiffres: 
4 970 hectares de production en 2013
181 983 hl produits soit l’équivalent de 24 millions de bouteilles.
France = 1er producteur mondial de rosé
Bordeaux = 4ème producteur d’AOC rosé en France
 
 Bordeaux Rosé, ce sont 15 millions de bouteilles produites et vendues en 2013. Depuis 2000, le volume des ventes de rosés de Bordeaux a plus que triplé. Les rosés de Bordeaux représentent 8 % des ventes totales de vins de Bordeaux en grandes et moyennes surfaces (GMS).

source CIVB / IRI France (l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération)

C’est Claude François qui avait lancé la chanson « Bordeaux Rosé » en 1978, juste avant de disparaître…à voir sur YouTube cet enregistrement à la BBC:

26 Mai

Le 31 mai, Sauternes Fête le Vin !

A vos tablettes, la 2ème édition de Sauternes Fête le Vin, c’est ce samedi 31. Et pour éliminer le lendemain, c’est le marathon de Sauternes…

Après le succès de la première édition, les vignerons de Sauternes et Barsac rééditent leur fête autour de leurs vins avec encore plus de musiques et d’animations.
Venez danser sur la place de Sauternes, déguster des accords mets et vins inédits dans une ambiance conviviale…(à consommer avec modération malgré tout…)

Programme:

11h00 Ouverture

11h30 Musique traditionnelle Gasconne:
« Les Sous-Fifres de Saint Pierre D’Aurillac »

12h00 Inauguration officielle

14h00 Défi pour tous:
Parcourir un marathon de… 42,195m avec une barrique!

15h00 « Les dégustations d’Audrey » pour petits et grands: Jeux sensoriels, initiations gustatives, expériences aromatiques.

16h00 Défi pour tous:
Parcourir un marathon de… 42,195m avec une barrique!

17h30 Musique: Bandas « Les troubles Fêtes »

18h00 Dédicace de la BD « Château Bordeaux » et de l’affiche Sauternes Fête le Vin par son Auteur: Eric Corbeyran

19h30 Concert Gratuit Rock: SUN 7

21h30 Concert Gratuit Funk: CATS IN BANGKOK

23h00 Feu d’Artifice

Entrée Pass dégustation 5 (verre + foulard Jaune Sauternes Fête le vin) – Accès au site et concerts gratuits – Et le lendemain, Dimanche 1 Juin, c’est le Marathon de Sauternes.  

http://www.sauternes-barsac.com/

16 Mai

La Cité des Civilisations du Vin honore ses mécènes

Visite de chantier, ce midi, de la Cité des Civilisations du Vin à Bordeaux pour les 58 mécènes du projet de 65 millions d’euros. Des mécènes du monde du vin et grandes entreprises qui financent le projet à hauteur de 25 %. Livraison le 31 mars 2016 du « Center for Wine and Civilization » qui déjà est bien sorti de terre….

Cité des Civilisations du Vin 047

Philippe Massol, directeur Cité des Civilisations du Vin et Sylvie Cazes, la Présidente de l’association de préfiguration de la Cité des civilisations  © Jean-Pierre Stahl

 Pour Sylvie Cazes, la Présidente de l’association de préfiguration de la Cité des civilisations, c’est un juste retour par rapport à l’ensemble des 58 mécènes: « il y avait beaucoup de demandes, c’est un stade important de la construction, il était important qu’ils voient cela », même s’il y aura d’autres visites et même si Alain Juppé, l’initiateur de ce projet, était absent pour des questions d’examens médicaux effectués cette semaine.

Un moment intense en émotions pour ces généreux contributeurs. Les plus importants, les bâtisseurs d’honneur (les 5 premiers crus classés du Médoc et de Graves, les domaines Clarence Dillon (Haut-Brion et la Mission Haut-Brion), Pétrus, l’Union des Grands Crus de Bordeaux, crédit agricole et banque populaire) ont participé à hauteur de 1 million d’euros ou plus.

Cité des Civilisations du Vin 059

L’auditorium de 250 places pour conférences et films projetés © JPS

Et comme la Cité est haute, 55 mètres, il en faut des mécènes: les Grands Bâtisseurs ont mis la main à la poche pour 500 000 euros (comme le Château Haut-Bailly et the « American Friends of the Center for Wine and Civilization »), les Bâtisseurs Privilèges (Châteaux Pavie, Montrose, Lascombes ou Cheval Quancard) à hauteur de 250 000 euros, enfin les Bâtisseurs (plus modestes) pour 100 000 euros (Châteaux Lynch-Bages, Angélus, de Fieuzal ou les négociants Cordier-Mestrezat et the Wine Merchant).

En à peine 6 mois, le site s’est radicalement transformé…Il est déjà loin le temps où l’on parlait des 300 pieux en béton qu’il a fallu couler jusqu’à 30 mètres de profondeur car le terrain en bord de Garonne n’est pas des plus stables.

Certains futurs espaces sont clairement identifiables, comme l’auditorium au 1er étage, l’accueil ou le patio central, où un escalier gigantesque prendra place.

Cité des Civilisations du Vin 068

Christophe Reboul-Salzes, mécène de « The Wine Merchant avec la superbe vue sur le pont Chaban-Delmas depuis la Cité des Civilizations du Vin @JPS

L’ossature bois sera réalisée à partir de juillet, l’ensemble du gros oeuvre sera terminé en janvier 2015. La couverture de la tour et les aménagement intérieurs seront effectués durant toute l’année 2015. La livraison du chantier par GTM filiale de Vinci est prévue pour le 31 mars 2016.

Ce projet fédérateur espère 425 000 visiteurs (prévision basse), voire 600 000 (prévision haute), les retombées économiques sont estimées à 40 millions d’euros par an pour la région. Il y aura 700 emplois directs et indirects créés.

La Cité du Vin est un concept de XTU Architects

Regardez le Reportage de Jean-Pierre Stahl et Marine Labidi