12 Mai

#Vinocamp Bordeaux : un bouillonnement d’idées autour du vin et du développement durable

Plus de 300 jeunes entrepreneurs, start-ups, blogeurs, et viticulteurs se sont donnés rendez-vous à Darwin pour le Vinocamp Bordeaux. Beaucoup d’échanges intéressants avec les acteurs des réseaux sociaux du monde du vin et avec pour thème cette année le développement durable.

Les deux co-organisateurs Arnaud Daphy de "SoWine" et Anne-Victoire Monrezier "MissVickyWine" © Jean-Pierre Stahl

Les deux co-organisateurs Arnaud Daphy de « SoWine » et Anne-Victoire Monrozier « MissVickyWine » © Jean-Pierre Stahl

Brigitte, c’est quoi le digit ? … Il y a bien longtemps qu’all s’est mis à la page…lue. Finis les incultes, après que FaceBook, Twitter, Instagram, LinkedIn et autre Pinterest soient passés par là, on parle tous avec des « hastag » et des « arobase » dans la bouche, eh oui car on est à l’ère du data…gueule !

Vinocamp a aussi essuyé les plâtres et depuis le 1er Vinocamp à Bordeaux au Palais de la Bourse en 2011, l’eau a coulé sous le pont de pierre, et de 60 participants, ils sont passés à plus de 300 aujourd’hui à Darwin.

IMG_5011

Anne-Victoire Monrozier, fille de vigneron dans le beaujolais, qui elle même  a lancé une gamme de 8 vins et son blog Miss Vicky Wine, co-organisatrice du Vinocamp se souvient de l’origine des premiers Vinocamps : » on a créé les Vinocamps pour échanger sur comment communiquer sur les réseaux sociaux quand on est un château, une interprofession ou encore un blogueur. Tout le monde a compris qu’il fallait s’y mettre. Aussi après avoir échangé sur les RS, les objets connectés, la génération Y, aujourd’hui on parle du développement durable.

Christophe Château du CIVB, Miss Vicky Wine et Franck Crouzet de Castel © Jean-Pierre Stahl

Christophe Château du CIVB, Miss Vicky Wine et Franck Crouzet de Castel © Jean-Pierre Stahl

Parmi les participants, Christophe Château, le directeur communication du CIVB, partenaire et sponsor du Vinocamp. Il m’ explique que « 100% du vignoble de Bordeaux aujourd’hui s’engage dans la certification environnementale, le but à l’avenir est de réduire les pesticides ou en sortir à terme » (comme l’avait annoncé Bernard Farges).

Mais aussi les viticulteurs s’orientent à « utiliser des produits qui aujourd’hui ont le moins d’impact possible pour l’environnement, d’utiliser si possible des énergies renouvelables, d’essayer de diminuer l’usage du carbone et les gaz à effet de serre. Nous avons créé en outre bordeauxvignobleengagé.com où 150 entreprises se sont inscrites et 450 mesures ont été prises ».

Capture

A deux pas, l’on croise au détour d’un verre, Gwénaëlle Le Guillou qui plaisante « ça touche plus le CIVB que nous », non pas qu’elle soit blasé, mais le développement durable c’est son pain quotidien, en tant que directrice du Syndicat des Vignerons Bio d’Aquitaine Limousin Poitou-Charentes.

« Nous, on est à fond dedans, du coup c’est intéressant de mixer les points de vue et voir comment c’est reçu, ça paraît tellement évident… » Mais, il y a encore du travail car seulement 8% du vignoble est aujourd’hui en bio en Nouvelle-Aquitaine, cela représente 12 000 hectares et plus de 800 producteurs.

Julien Maingraud et son site et blog l'Extraterrien © Jean-Pierre Stahl

Julien Maingraud et son site et blog l’Extraterrien © Jean-Pierre Stahl

Parmi les acteurs de la toile et blogeurs bordelais, pas encore mis en avant par votre serviteur, Julien Maingraud (@balbinespirits) spécialisé dans tout ce qui est spiritueux et prémix, cocktails prêts à consommer, un puits de science sur les gins, dont paraît-il il a une petite collection, mais rien par rapport à un bar en Angleterre qui revendique plus de 1000 gins à sa carte. Lui, aussi tient une page et un blog, intéressants à suivre : l’Extraterrien .

Ne vous fiez pas au titre, il n’est pas sur une autre planète, il est bien à Bordeaux sur la planète des vins et spiritueux. Bordeaux qui va d’ailleurs avoir un retentissement international avec Vinexpo, le salon mondial, dédié justement aux vins et spiritueux, du 18 au 21 juin prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *