23 Jan

Pyrénées : vent violent et importantes chutes de neige, des stations de ski fermées pour la journée

Neige en abondance et vent violent.
©Archives MaxPPP / Patrice Lapoirie

La chaîne des Pyrénées est actuellement soumise à de violentes intempéries. Il neige fort et un vent violent souffle en altitude. Par ailleurs, les conditions de circulation sont très difficiles pour rejoindre les stations. Certaines sont fermées d’autres partiellement ouvertes.

En quelques heures plusieurs dizaines de centimètres sont tombés. Déjà 50cm à Cauterets et à Luchon à 1800m. Et cela va continuer toute la journée de mercredi en s’intensifiant. Cet épisode neigeux est accompagné d’un vent violent (rafales de 100 à 130km/h) qui rend la situation compliquée sur les pistes de ski. Le niveau 5 du risque d’avalanche va être atteint ce mercredi en soirée.

Stations fermées ou partiellement ouvertes

Le plateau de Beille (Ariège) va rester fermé pour la journée. La préfecture de l’Ariège a interdit la circulation des véhicules de transports en commun et des véhicules affectés aux transports d’enfants, sur les
routes d’accès aux stations de ski du département, depuis 10 h 30 ce mercredi. Un bus transportant des enfants avait glissé sans gravité lors de son retour du plateau de Beille, lundi dernier.

Du côté des Hautes-Pyrénées, la station de Luz Ardiden a annoncé dès mardi qu’elle resterait fermée pour la journée de mercredi. Idem pour Cauterets et le ski de fond au Pont d’Espagne.

Le Grand Tourmalet a fermé sa liaison entre Barèges et La Mongie. A Saint-Lary, le vent empêche l’ouverture de tous les secteurs.

Dans les stations de ski des opérations de déclenchement d’avalanches sont en cours pour sécuriser les domaines.

L’accès aux stations difficiles
L’ensemble des routes d’altitude est impactée par les fortes chutes de neige qui tombe jusqu’à 600m d’altitude. Des routes sont actuellement impraticables dans le secteur de Gavarnie et le col d’Aspin dans les Hautes-Pyrénées, notamment. Il est impossible de rouler sans équipements spéciaux. Avec la poursuite des chutes de neige tout au long de cette journée de mercredi, la situation risque d’évoluer, en matière de circulation routière comme d’ouverture des stations de ski.
Ne vous lancez pas sur les routes sans avoir vérifier les accès et les informations sur les pistes.
Ce matin, il neigeait déjà très fort aux Monts d’Olmes

19 Déc

Pyrénées : les stations de ski ouvriront a minima pour les vacances de Noël

En 2017, Cauterets avait ouvert le 3 décembre.
©MaxPPP Laurent Dard

Les conditions météorologiques compliquent le début de la saison de ski. Après plusieurs reports, la saison devait initialement débuter le 1er décembre, les principales stations des Pyrénées se préparent à une ouverture samedi 22 décembre. Des ouvertures partielles. Piau-Engaly, par exemple, propose seulement 35% de ses pistes.

Les Pyrénées souffrent d’un déficit sévère d’enneigement depuis le début de saison. Les chutes de neige tardives de la semaine passée sont désormais bien entamées par le redoux de ces derniers jours. Une situation qui rend les perspectives d’ouvertures compliquées. Malgré ces aléas climatiques, il n’est pas question de rater, les vacances de Noël.
Les principales stations annoncent des ouvertures partielles sur les hauts de domaine.

Dans les Hautes-Pyrénées, Peyraguges, Piau-Engaly, le Grand Tourmalet, Luz, Saint-Lary et Hautacam. La plus haute des stations
Chacune des stations proposera un forfait adapté.

Dans l’Ariège, Ax-3-Domaines prépare le secteur du Saquet.
Dans les Pyrénées-Atlantiques, la Pierre Saint-Martin ouvre partiellement et il faudra attendre jeudi pour savoir si Gourette en fait de même.
Dans les Pyrénées-Orientales, Font-Romeu, les Angles et Porté-Puymorens accueillent des skieurs depuis début décembre.

Renseignez-vous avant de partir sur les pistes car la douceur des prochain jour peut compromettre tellle ou telle ouverture.

Le retour du froid et de la neige n’est pas annoncé dans les jours qui viennent. Tout au plus, un abaissement des températures à partir du jour de Noël.

11 Déc

Pas assez de neige annoncée dans les Pyrénées, le top départ de la saison de ski encore repoussé

©Webcam La Mongie 1800m

Quelques centimètres de neige sont annoncés par Météo France ce jeudi. Mais ce sera loin d’être suffisant pour assurer une ouverture de saison le 15 décembre pour le Grand Tourmalet. De semaine en semaine, les domaines pyrénéens reportent leur ouverture.

La nouvelle est tombée ce mardi. Le Grand Tourmalet (Barèges et La Mongie) repousse son ouverture. Initialement le début de la saison était programmé pour le 1er décembre. Depuis, les températures ont été plus élevées que les moyennes de saison et les précipitations rares. Résultats, les pistes sont insuffisamment enneigées. Et il n’a pas été possible de faire fonctionner les canons à neige.

Les stations de Piau-Engaly, de Cauterets et de Peyragudes sont dans la même situation de disette. S’il n’y a pas encore eu d’annonce officielle, il y a fort à parier, que le calendrier d’ouverture soit encore décalé pour la 3ème fois dans les Hautes-Pyrénées.

Voir ici, le front de neige à Peyragudes

On skie dans les Pyrénées-Orientales ou sur le versant espagnol et andorran

L’est de la chaîne a profité d’une plus grande quantité de neige en novembre. Skier est donc possible dans les Pyrénées. Mais, il ne faut pas être très exigeant. Les domaines ne sont que partiellement ouverts et la densité de skieurs sur les pistes est importante.

Dans les Pyrénées-Orientales :

  • Les Angles
  • Font-Romeu Pyrénées 2000
  • Porte-Puymorens

En Espagne :

  • Baqueira Beret
  • La Molina et Massana

En Andorre :

  • GrandValira
  • Vallnord

26 Nov

Pyrénées : la neige manque, la saison de ski ne va pas débuter ce 1er décembre comme prévu

Neige à Cauterets le 6 novembre 2018
©Cauterets

Ouvrira, ouvrira pas ? Ces derniers jours la question est sur toutes les lèvres des amateurs de glisse. Le Grand Tourmalet et Cauterets, deux des plus grandes stations de la chaîne des Pyrénées ont annoncé le report de leur ouverture d’une semaine au moins.

Si la neige tombe à nouveau sur la chaîne depuis ce lundi 26 novembre, le beau temps et le thermomètre des deux derniers semaines ont largement entamé la couche apportée par les chutes de neiges du début du mois et n’ont pas permis de produire de la neige artificielle en assez grande quantité. Ce lundi 10 cm sont tombés à 1800 mètres et 15 cm à 2400 mètres à Cauterets.
Mais ce n’est pas suffisant pour permettre une ouverture dans de bonnes conditions selon les responsables des domaines.

La semaine précédente deux autres stations, les Angles dans les Pyrénées-Orientales et Arcalis en Andorre avaient déjà décidé de reculer le lancement de leur saison. Le calendrier prévisionnel ne sera pas tenu faute de neige.

Saint-Lary en vallée d’Aure se laisse quelques jours (jusqu’à mercredi) pour prendre une décision, espérant que la météo tournera favorablement pour le ski.

Le Val d’Azun (65), La Pierre Saint-Martin (64), Font-Romeu Pyrénées 2000 (66), Luchon-Superbagnères (31) et Peyragudes (65) n’ont pas encore communiqué sur leur calendrier d’ouverture.

Une seule ouverture est confirmée pour le moment, il s’agit du domaine free ride du Pic du Midi, possible grâce à son altitude et à une neige laissée telle quelle sans nécessité de travail de damage.

09 Nov

Pyrénées : la hausse du prix du carburant inquiète (aussi) les stations de ski

©France 3 Occitanie

Les skieurs ne sont pas encore sur les pistes, et les dameuses attendent les prochaines chutes de neige. Des dameuses qui ont besoin de carburant pour fonctionner. Les stations de ski des Pyrénées s’inquiètent, leur budget carburant risque d’exploser.

Les automobilistes appellent à manifester le 17 novembre pour protester contre la hausse rapide du prix du gas-oil. Ils sont inquiets, mais ils ne sont pas les seuls. L’équilibre budgétaire déjà fragile des stations de ski pourrait se trouver mis à mal.
Des mesures sont déjà prises pour économiser au maximum la consommation de carburant. Mais malgré tous les efforts, la facture va augmenter. Et augmenter considérablement.

Au Grand Tourmalet, la facture carburant pour le travail de damage représente une part importante du budget.

« C’est une nuit à 2.500 euros de carburant sur une nuit de damage donc une augmentation sur une saison complète de 150.000 euros ce qui porte le budget total à 450.000 euros », indique Guilhem Richard
Station du Grand Tourmalet.

Si des mesures ne sont pas prises, le carburant va peser lourd dans les comptes. Reportage de Régis Cothias et Emmanuel Fillon :

28 Nov

Ski : le Grand Tourmalet reporte son ouverture pour profiter de la météo hivernale des prochains jours

©Grand Tourmalet

©Grand Tourmalet

Initialement prévue le samedi 2 décembre, la station du Grand Tourmalet dans les Hautes-Pyrénées a décidé de reporter de 5 jours la date d’ouverture de son domaine skiable au jeudi 7 décembre.

Dans un communiqué, les gestionnaires de la station expliquent que :

Les températures négatives annoncées pour les 7 jours à venir sont très favorables pour la production de neige de culture et le travail de nos équipes de damage. cela va nous permettre de poursuivre avec succès la préparation des pistes pour garantir leur skiabilité jusqu’au mois d’avril et de vous proposer une offre de qualité dès ce début de saison

Le domaine sera ouvert en continu du 7 décembre au 8 avril 2018. Dés jeudi, 70% des pistes seront prêtes pour accueillir le public impatient des skieurs.

 

 

14 Avr

Dernier week-end au ski dans les stations des Pyrénées sauf pour Cauterets

®Joël Boyé / MaxPPP

®Joël Boyé / MaxPPP

La saison de ski se termine ce week-end dans les Pyrénées françaises pour toutes les stations hormis Cauterets qui prolonge jusqu’au 23 avril. Clap de fin festive et dernières glisses avec neige et soleil ce lundi de Pâques.

La saison 2016-2017 s’achèvera ce lundi 17 avril pour dans tous les domaines encore ouverts sauf pour Cauterets qui poursuit et clôt la saison dans les Pyrénées le dimanche qui suivra (23 avril). Dernières descentes ces prochains jours au Grand Tourmalet, Piau Engaly, l’espace free ride d Pic du Midi dans les Hautes-Pyrénées , La Pierre Saint-Martin, Gourette dans les Pyrénées-Atlantiques et Les Angles dans les Pyrénées-Orientales.

De nombreuses animations et festivités sont organisées afin de finir en beauté. En Ariège et en Haute-Garonne, toutes les stations ont déjà fermé.

15 Mar

Pyrénées : les petits et grands plaisirs du ski de printemps

Grand Tourmalet ©France 3 Occitanie

Grand Tourmalet
©France 3 Occitanie

Quand les beaux jours arrivent, nombreux sont ceux qui rangent les skis. C’est dommages car ils ratent de superbes occasions de profiter des pistes encore bien enneigées, sans le froid, les chutes de neige et le monde des vacances scolaires.

En mars, la saison du ski dans les Pyrénées est encore ouverte. La grande majorité des domaines skiables accueille les skieurs jusqu’à la fin du mois de mars et jusqu’au 17 avril pour le Grand Tourmalet notamment. Cette année, la neige ne fait pas défaut. Elle est même présente en quantité malgré des températures au-dessus des normales de saison.

C’est donc le moment de partir profiter des pentes et des paysages majestueux des Pyrénées sans le froid, le vent, les chutes de neige du début de saison. Moins de skieurs mais beaucoup plus de soleil. Parmi les recommandations à cette période de l’année, la crème solaire doit être obligatoire.

Nous nous sommes rendus au Grand Tourmalet pour tester la neige :

 

19 Jan

Quand les gendarmes s’entraînent à retrouver les victimes d’avalanche

Le chien dégage la personne ensevelie. ©Maria Laforcade / France 3 Midi-Pyrénées

Le chien dégage la personne ensevelie.
©Maria Laforcade / France 3 Midi-Pyrénées

Le chien est le meilleur ami de l’homme, c’est aussi vrai pour les gendarmes spécialisés dans le secours montagne. Ils travaillent avec des bergers belge pour localiser et dégager les personnes ensevelies sous des avalanches. 25 compagnies de gendarmes existent en France et pour la première fois, elles sont dans les Pyrénées pour des exercices grandeur nature.

Notre équipe les a suivi pendant une journée de stage :


Les gendarmes de haute montagne en stage dans les Pyrénées pour s’entrâiner à la recherche des victimes d’avalanches

Toutes les équipes cynophiles spécialisées dans le sauvetage avalanche sont en stage à Barèges depuis la semaine dernière. Les gendarmes font un stage annuel de remise à niveau qui sert à la fois à vérifier les compétences des équipes déjà en activité et de stage de fin d’études pour ceux qui sont encore en formation.

Ils réalisent des exercices grandeur nature lors desquels ils enterrent une personne sous la neige. L’équipe doit alors la retrouver.

En 40 ans d’existence, c’est la première fois que les gendarmes viennent faire un stage dans les Pyrénées. 25 équipes sont réparties entre les différents massifs français. Elles sont aidées par des chiens de race Berger belge Malinois.

L’exercice en quelques photographies :

17 Jan

Circulation dans les Pyrénées : l’Andorre, les stations du Grand Tourmalet et de Gavarnie restent inaccessibles en voiture en raison de la neige

Une rue de Barèges (16/01/2017) ©Grand Tourmalet

Une rue de Barèges (16/01/2017)
©Grand Tourmalet

Ce mardi matin, de nombreuses routes de montagne restent impraticables en raison de la neige dans Pyrénées. L’accès en Andorre, au tunnel du Puymorens, aux stations de ski de Barèges et de Gavarnie notamment reste ce matin encore impossible.

Les chutes de neige continuent ce mardi matin dans les Pyrénées. La sécurisation des axes routiers et leurs dégagements sont en cours. Mais de nombreuses routes restent encore interdites à tous les véhicules. Parmi les axes les plus fréquentés, il y a notamment la RN20 qui mène au tunnel du Puymorens et aussi au Pas de la Case en Andorre.
Le point sur la situation :

Le tunnel du Puymorens est de nouveau accessible avec les équipements spéciaux.

Les routes de la Mongie et de Barèges sont en cours de dégagement mais elle ne rouvriont au mieux que dans l’après-midi.

Le col d’Azet, la liaison entre le Pla d’Adet et Espiaube, le col d’Aspin, la D12 vers Luz Ardiden, le col du Soulor, l’accès à Couraduque sont à cette heure inaccessibles en voiture.

Dans l’Ariège, la route qui conduit au plateau de Beille est également fermée en raison des congères qui se sont formées. Même situation du côté de la petite station de Goulier.

Les équipements spéciaux sont obligatoires sur l’ensemble du réseau routier des Pyrénées dès 700m. La situation doit progressivement s’améliorer en cours de journée. Les chutes de neige doivent cesser et les chasse-neige et les saleuses auront déblayé le plus gros de la neige. Des tirs de prévention d’avalanche doivent être exécutés dans les prochaines heures afin de sécuriser le réseau.

Pour suivre l’évolution de la situation en direct :