11 Déc

Pas assez de neige annoncée dans les Pyrénées, le top départ de la saison de ski encore repoussé

©Webcam La Mongie 1800m

Quelques centimètres de neige sont annoncés par Météo France ce jeudi. Mais ce sera loin d’être suffisant pour assurer une ouverture de saison le 15 décembre pour le Grand Tourmalet. De semaine en semaine, les domaines pyrénéens reportent leur ouverture.

La nouvelle est tombée ce mardi. Le Grand Tourmalet (Barèges et La Mongie) repousse son ouverture. Initialement le début de la saison était programmé pour le 1er décembre. Depuis, les températures ont été plus élevées que les moyennes de saison et les précipitations rares. Résultats, les pistes sont insuffisamment enneigées. Et il n’a pas été possible de faire fonctionner les canons à neige.

Les stations de Piau-Engaly, de Cauterets et de Peyragudes sont dans la même situation de disette. S’il n’y a pas encore eu d’annonce officielle, il y a fort à parier, que le calendrier d’ouverture soit encore décalé pour la 3ème fois dans les Hautes-Pyrénées.

Voir ici, le front de neige à Peyragudes

On skie dans les Pyrénées-Orientales ou sur le versant espagnol et andorran

L’est de la chaîne a profité d’une plus grande quantité de neige en novembre. Skier est donc possible dans les Pyrénées. Mais, il ne faut pas être très exigeant. Les domaines ne sont que partiellement ouverts et la densité de skieurs sur les pistes est importante.

Dans les Pyrénées-Orientales :

  • Les Angles
  • Font-Romeu Pyrénées 2000
  • Porte-Puymorens

En Espagne :

  • Baqueira Beret
  • La Molina et Massana

En Andorre :

  • GrandValira
  • Vallnord

03 Déc

Il fait trop chaud : la saison de ski tarde à démarrer dans les Pyrénées

Webcam Cauterets
3/12/2018

 

Le mercure est élevé. Trop élevé en altitude et pour la saison. Les activités autour de la neige sont mises à mal. Le début de la saison est pour plusieurs stations de ski des Pyrénées à nouveau repoussé de plusieurs jours.

Ce n’es pas la première fois que les Pyrénées sont confrontées à une météo trop chaude pour démarrer début décembre la saison de la glisse. Cette année, c’est du moins le scénario qui se profile. Les chutes de neige ont été rares et toujours suivies de périodes de grande douceur qui ont annulé (ou presque) les chutes de neige. Autre conséquence, l’impossibilité de fabriquer de la neige artificielle qui peut constituer jusqu’à 60% du manteau neigeux.

La station de Piau-Engaly dans les Pyrénées a annoncé ce lundi, le report de son ouverture prévue initialement le 5 décembre. Cauterets et Peyragudes repoussent pour la deuxième fois et annonce le 15 décembre comme prochaine échéance.

Même régime de disette dans les Pyrénées-Atlantiques; la Pierre Saint-Martin est dans l’impossibilité d’ouvrir pour le week-end de l’Immaculada.

En Espagne également chez les stations du groupe Aramon Formigal Panticosa

Plusieurs domaines partiellement ouverts
C’est le cas de Porte-Puymorens, Font-Romeu Pyrénées 2000. Baqueira Beret et les stations andorranes se sont lancées. Mais leur manteau neigeux va être impacté par cette semaine de douceur.

28 Nov

Le nouveau pass « Grand ski Pyrénées » pour profiter de 5 domaines alpins et de 3 domaines nordiques

Ski à Cauterets
©Maxppp / Laurent Dard

C’est l’aboutissement de plusieurs années d’échanges entre les professionnels du ski. Le pass « Grand ski Pyrénées » actif dès cette saison offre la possibilité de profiter avec un pass unique de 5 grands domaines de ski alpins et de 3 domaines nordiques dans les Hautes-Pyrénées.

410km de pistes au total et un seul et unique pass. Il s’agit de la nouvelle offre touristique du territoire des vallées de Garvarnie. Les amateurs de glisse pourront changer de stations à leur gré. Sont concernés les domaines alpins du Grand Tourmalet, du Pic du Midi, de Cauterets, de Luz Ardiden, de Gavarnie-Gèdre et d’Hautacam. Ainsi que les domaines nordiques du  Val d’Azun, d’Hautacam et du Pont d’Espagne à Cauterets.

Quels avantages apporte le pass ?

Il s’agit d’un pass (comme un forfait) sous forme d’une carte pré-achetée 20 euros, valable 8 jours

  • Une réduction de 10 à 15 s’applique sur forfaits journée des 5 stations ski alpin et 3 domaines nordiques même en période de vacances
  • Un accès direct aux pistes sans passer par les caisses pour les domaines alpins
  • Seules les journées skiées sont débitées
  • L’accès à l’espace free-ride du Pic du midi
  • Un tarif groupe pour les domaines nordiques

Le pass s’inspire de la carte N’Py, elle doit permettre une plus grande liberté et un plus grand choix d’accès aux pistes et ne concerne pas que les stations fédérées sous l’étiquette N’Py.

En pratique :

Le pass est en vente au bureau d’information touristique d’Argelès-Gazost ou en ligne.
Il est envoyé sous 7 jours au domicile de l’acheteur dans un délai de 7 jours ouvrables. Ou il peut être retiré dans les billetteries des stations Barèges Tournaboup ; Cauterets ; Luz Ardiden.

26 Nov

Pyrénées : la neige manque, la saison de ski ne va pas débuter ce 1er décembre comme prévu

Neige à Cauterets le 6 novembre 2018
©Cauterets

Ouvrira, ouvrira pas ? Ces derniers jours la question est sur toutes les lèvres des amateurs de glisse. Le Grand Tourmalet et Cauterets, deux des plus grandes stations de la chaîne des Pyrénées ont annoncé le report de leur ouverture d’une semaine au moins.

Si la neige tombe à nouveau sur la chaîne depuis ce lundi 26 novembre, le beau temps et le thermomètre des deux derniers semaines ont largement entamé la couche apportée par les chutes de neiges du début du mois et n’ont pas permis de produire de la neige artificielle en assez grande quantité. Ce lundi 10 cm sont tombés à 1800 mètres et 15 cm à 2400 mètres à Cauterets.
Mais ce n’est pas suffisant pour permettre une ouverture dans de bonnes conditions selon les responsables des domaines.

La semaine précédente deux autres stations, les Angles dans les Pyrénées-Orientales et Arcalis en Andorre avaient déjà décidé de reculer le lancement de leur saison. Le calendrier prévisionnel ne sera pas tenu faute de neige.

Saint-Lary en vallée d’Aure se laisse quelques jours (jusqu’à mercredi) pour prendre une décision, espérant que la météo tournera favorablement pour le ski.

Le Val d’Azun (65), La Pierre Saint-Martin (64), Font-Romeu Pyrénées 2000 (66), Luchon-Superbagnères (31) et Peyragudes (65) n’ont pas encore communiqué sur leur calendrier d’ouverture.

Une seule ouverture est confirmée pour le moment, il s’agit du domaine free ride du Pic du Midi, possible grâce à son altitude et à une neige laissée telle quelle sans nécessité de travail de damage.

13 Nov

Avec 15 naissances en 2018, la population des bouquetins des Pyrénées se porte bien

©Parc National des Pyrénées

Les nouvelles sont bonnes pour les bouquetins des Pyrénées. Quatre ans après les premières réintroductions, la population s’accroît a un bon rythme. 15 cabris sont nés en 2018. Il y a désormais 190 individus dans le Parc National des Pyrénées.

Le noyau de Cauterets en plein essor

Les bouquetins espagnols se sont parfaitement implantés dans ce secteur. Depuis leur arrivée, des naissances ont été enregistrées chaque année. En 2018, 15 cabris ont vu le jour. Un chiffre en léger recul par rapport à 2017 où 21 naissances avaient été recensées. Dans un communiqué le Parc National des Pyrénées évoque un hiver 2017 long et pluvieux qui a pu contrarier les reproductions dans le noyau Gavarnie-Gèdre,, où il n’y a eu aucune naissance, et limiter celles du noyau de Cauterets.

Environ 190 bouquetins vivent sur le territoire du Parc National des Pyrénées

Sur les deux noyaux Cauterets et Gavarnie-Gèdre, ce sont un peu moins de 200 individus qui peuplent le territoire. Pour rappel, les premiers bouquetins venus d’Espagne ont été relâchés en juillet 2014. Alors que les derniers bouquetins sur le versant français avaient disparu sur la vallée de Cauterets en 1910, la dernière femelle des bouquetins pyrénéens était morte à Ordesa en 2000.

Le retour du bouquetin dans les Pyrénées est la concrétisation d’un  programme engagé depuis de nombreuses années par le Parc National des  Pyrénées et le Parc naturel régional des Pyrénées Ariégeoises. Le plan de restauration de l’espèce a donc été élaboré en collaboration avec l’Espagne et Andorre et devrait s’étaler sur plusieurs années.

La population s’accroît chaque année

49 cabris, tous issus, des femelles lâchées en 2014 et 2015 sur Cauterets, sont nés depuis 2015.
En 2015, il y a eu une seule naissance. L’étagne était arrivée pleine de la sierra de de Guadarrama. En 2016, 12 cabris ont vu le jour. 2017 avec 21 naissances a été la meilleure année pour les naissances. En 2018, léger recul avec 15 nouveaux individus.
La survie d’une population nécessite la présence de 200 individus.

04 Oct

Cauterets : les meilleures images de montagne au Festival pyrénéen de l’image nature

©4e édition du Festival Pyrénéen de l’Image Nature

La 4ème édition du festival pyrénéen de l’image nature va s’ouvrir à Cauterets (65) le 5 octobre. Pendant 3 jours le public pourra admirer les plus beaux clichés et les plus beaux films nature : de la faune aux paysages de montagne et des Pyrénées.

Les plus grands photographes et réalisateurs naturalistes exposent leurs travaux.
Au programme de ces trois jours des expositions photographiques comme « le desman des Pyrénées » de Lucas Santucci, « Secrets des Cimes » de l’accompagnateur Hadrien Brasseur, « Bugey Sauvage » de Joël Brunet… ne sont quelqu’unes des 12 thématiques à découvrir en photos.

Côté films, le menu est tout aussi alléchant. Avec les loups de Marie Amiguet, « Ibex, dans les pas des bouquetin »s de Guillaume Collombet, « A l’affût de l’aigle royal » d’ Anne, Véronique et Erik Lapied, « Des griffes et des crocs » de Joël Brunet par exemple. Une petite dizaine de films seront projetés.

Après les images, les discussions à travers des conférences
Des spécialistes viendront parler du monde fascinant des Lichens (Etienne Florence), du Desman (Frédéric Blanc et Lucas Santucci). La promesse de compléter ses connaissances sur l’univers pyrénéen.

Le festival c’est également trois jours d’animations autour d’un village nature avec la présence de stand pour informer, sensibiliser à la protection de l’environnement. C’est aussi un grande exposition d’images ancienne proposée par Lucien Briet « A la découverte des Pyrénées », c’est aussi un apéro avec les photographes naturalistes, un concours photo sur le thème de la forêt pour les scolaires. Consulter l’intégralité du programme.

L’événement est porté depuis 2015 par le Parc National des Pyrénées, Pyrénées Magazine et l’Office National de la faune et la flore sauvage. Cette 4ème édition mettra à l’honneur le Parc National d’Ordesa qui fête son 100è anniversaire cette année.

08 Juin

Le vin des neiges de Cauterets a été déterré et débouché

Déneigement vin Cauterets
©Mathieu Pinaud

Jeudi 7 juin, les 1200 bouteilles qui avaient enseveli sous plusieurs mètres de neige au sommet du cirque du Lys à Cauterets ont été déterrées et dégustées.

Elles ont vieilli à 2400m d’altitude. Des bouteilles d’appellation graves, du vin blanc et du vin rouge sont restées durant 6 mois sous plusieurs mètres de neige. Une initiative du viticulteur bordelais, Franck Labeyrie, qui tentait une première en altitude. Une première mondiale qui a nécessité d’importants moyens. L’opération de déneigement a mobilisé une dizaine de personnes, armées de pelles. Puis un hélicoptère est venu enlever les deux casiers métalliques de plus de 500 bouteilles chacun.

Le vigneron aime mettre sa production dans des conditions extrêmes. Il a déjà tenté d’immerger ses bouteilles dans les eaux du bassin d’Arcachon.

Le test est réussi. Et une partie de ses bouteilles sera commercialisée à Cauterets.

 

30 Mai

Pyrénées : une grosse avalanche coupe le sentier entre Cauterets et le refuge d’Iléou

@PGHM Pierrefite Nestalas

Une importante avalanche s’est produite entre le parking de la station de Cauterets et le refuge d’Ilhéou. Le sentier est enseveli. Aucune personne n’a été emportée.

Un témoin a signalé l’avalanche. Les gendarmes du peloton de gendarmerie de haute-montagne de Pierrefitte Nestalas ont immédiatement engagé des recherches pour vérifier qu’aucune personne ne se trouvait sous la coulée. Un témoin sur place a pu confirmer qu’il n’y avait personne sur les lieux au moment du déclenchement.

Les gendarmes ont aidé les randonneurs présents à franchir la coulée dont les dimensions sont conséquentes 80 m de large, 800 m de long et 3 m d’épaisseur, et à regagner la vallée en sécurité.

Les gendarmes en profitent pour rappeler les conseils de prudence aux randonneurs. Les risques d’avalanche sont encore forts en raison de l’importance de l’enneigement en altitude et des conditions météo dégradées des derniers jours.

Rappel : En cette période de l’année, la surprise vient souvent de très haut.
En effet les pentes de haute altitude sont encore chargées de neige et l’absence de regel favorise le déséquilibre et la mise en mouvement de plaques de neige. Souvent accompagnées de roches et de terre ces avalanches sont redoutables et peuvent occasionner de lourds dégâts.
Il suffit de faire preuve de vigilance sur les chemins de randonnée situés en fond de vallon bordés de pentes d’altitude.
Mettre de l’espace entre les randonneurs, être vigilant en surveillant les pentes surplombantes. Donner son itinéraire à une personne de confiance avec une heure de retour approximative.
La mise en mouvement de l’avalanche peut être lente et permettre la fuite en latéral. Elle est très souvent accompagnée d’un fracas important qui doit vous mettre en éveil.
Rester attentif et vigilant, profitez de la montagne en faisant preuve d’observation et de bon sens.

29 Jan

200 fous de glisse réunis à Cauterets pour la Redbull « Tout Schuss »

©Redbull Tout Schuss 2018

©Redbull Tout Schuss 2018 / Guillaume ARRIETA /

La Redbull « Tout Schuss » a débuté la tournée compétitive à Cauterets. La course a rassemblé 200 participants (skieurs et snowboaders) qui n’avaient qu’une seule idée en tête : arriver en bas de la piste en premier.

Samedi 27, les pentes de Cauterets ont vu déferler 200 fondus de glisse pour la première des cinq étapes du Redbull « Tout Schuss ». une première pour la station des Hautes-Pyrénées. La compétition au concept original consiste en un départ groupé et à pied des participants. Ils courent sur un distance de plusieurs dizaine de mètre, chaussures de ski ou de snow aux pieds, planche(s) à la main, avant de chausser et de dévaler le plus vite possible une piste. Un seul leitmotiv les anime : arriver en bas le premier.
Une autre étape pyrénéenne de la course est programmée le 17 mars sur les pistes de Luchon – Superbagnères.

©Redbull Tout Schuss 2018 / Guillaume ARRIETA /

©Redbull Tout Schuss 2018 / Guillaume ARRIETA /

Amateurs ou champions reconnus partent sur la même ligne de départ. Une façon ludique pour les passionnés de se mesurer tout en s’amusant à des stars de la glisse.
Bastien Montes, skieur alpin français spécialiste de l’épreuve du ski de vitesse et champion du monde de la discipline en 2017, était présent pour challenger les participants !

Le teaser de la 3ème édition :

25 Jan

Quand le ciel des Pyrénées se colore en rose au lever du jour

Capture image webcam

Capture image webcam

Magie de la montagne et de l’ambiance en altitude, ce jeudi matin les Pyrénées se sont réveillées sous un ciel entièrement rose. On a l’habitude des couchers de soleil aux couleurs chatoyantes. Cette fois, c’est à l’aube que le tableau était le plus merveilleux. Des images que l’on partage.

La couleur rose s’invite fréquemment au lever du soleil.  Ce sont habituellement quelques traînées de couleur toutes en nuances de rose qui colorent le ciel. Ce jeudi matin, ambiance féerique aux sommets, car le ciel et la neige étaient presque intégralement roses.

A Cauterets, dans le cirque du Lys (webcam) Hautes-Pyrénées

Au Pic du Midi (2877m), webcam Hautes-Pyrénées

Le Cambre d’Aze (Pyrénées-Orientales)