23 Jan

Tempête Gloria : les Pyrénées-Orientales, l’Andorre et une partie du massif de l’Ariège en risque fort avalanche

BONNAUD Guillaume / MaxPPP

La neige tombe de façon quasi continue sur l’est des Pyrénées depuis le début du passage de la tempête Gloria. Des niveaux importants de cumuls de neige sont déjà tombés. Et cela doit continuer une partie de la journée de jeudi. Le manteau particulièrement instable peut se décrocher à tout moment. Le risque avalanche est fort.

Plusieurs secteurs sont considérés comme à risque fort pour les avalanches par les prévisionnistes de Météo France. Ils craignent le déclenchement de grosses à très grosses avalanches depuis les sommets frontaliers. Au Pas-de la Case en Andorre à 2000m d’altitude, on relève ce jeudi matin 1,5m de neige.

A la nivose du Canigou (PO) on relève 1,60m de neige en 3 jours.

    Dans les Pyrénées, le risque est de 4/5 sur les secteurs

  • Orly- St Barthélémy en Ariège
  • Cerdagne- Canigou et Capcir Puymorens dans les Pyrénées-Orientales
  • Secteur Puymorens Andorre.

La neige fraîche n’est pas encore stabilisée, des avalanches de neige récentes sont à craindre en déclenchement spontané.

Sur le reste du massif il se situe entre 2 et 3.

Il est actuellement très dangereux de partir en montagne. Si une piste ou le domaine entier d’une station de ski, comme celle de Porté, sont fermés cela signifie que le travail de sécurisation n’a pas encore été mené à son terme. Il est donc très dangereux de s’y rendre. Ne vous laissez pas tenter par la neige fraîche, elle est très dangereuse.

22 Jan

Tempête Gloria : les stations de ski des Pyrénées-Orientales croulent sous la neige

©Les Angles (66)
Mercredi 22 janvier 2020

La tempête Gloria remontée d’Espagne sévit sur les Pyrénées-Orientales depuis mardi. Elle apporte avec elle d’importantes précipitations qui en altitude se sont transformées en neige. Les quantités tombées en 48h sont impressionnantes. Les images en attestent.

Météo France annonçait entre 1,5 et 2,5 de neige au cours de l’épisode Gloria. Une grande partie de ces cumuls sont déjà tombés. Les stations de ski des Pyrénées-Orientales, fermées pour traiter cette masse impressionnante de neige, communiquent sur les réseaux sociaux. Cette neige arrive juste à point pour la préparation des vacances de février.

Ici les Angles :

A Eyne, station du Cambre d’Aze

Un mètre de neige est déjà tombé à Bolquère

Les conditions météo actuelles sont trés mauvaises. Le vent souffle fort et a généré de nombreuses plaques et congères prêtes à se décrocher à tout moment. Il est dangereux de faire du ski (particulièrement du ski hors des pistes) ainsi que des randonnées en raquettes.

15 Jan

Pyrénées : le réchauffement climatique, un véritable casse-tête pour les stations de ski

Saint-Lary, le 25 décembre 2019
©MaxPPP / Aurelien Morissard

Le réchauffement climatique est désormais indéniable. Les saisons sont bouleversées. Conséquences : les stations de ski sont touchées de plein fouet. Elles tentent par différents moyens de survivre. Dans les Pyrénées, plusieurs pistes sont explorées.

Dans les Pyrénées comme dans les autres massifs en Europe le réchauffement climatique pose question aux gestionnaires de stations de sport d’hiver. Certaines sont en difficulté à cause d’une gestion hasardeuse aggravée par les hivers faiblement enneigés.

Des stations à l’abandon

Le domaine du Puigmal dans les Pyrénées Orientales n’a jamais atteint sa taille critique. Des investissements au mauvais moment et l’enchaînement de plusieurs saisons compliquées en matière d’enneigement ont eu raison de la station de ski. Puyvalador à quelques kilomètres a subi le même sort. Un investisseur privé tente de lui redonner vie et tente de développer un autre modèle de vacances à la montagne.

Le regroupement de stations

Toutes les stations en difficultés sont de petite ou moyenne taille. Plusieurs projets de liaison sont en cours notamment entre Cauterets et Luz Ardiden, Font-Romeu, les Angles et Formiguères. L’objectif faire des économies d’échelle, aujourd’hui c’est la clé du développement.

Une offre de service plus large

Dans un marché qui ne progresse plus en Europe les stations réfléchissent à un nouveau modèle basé sur une activité d’été mais aussi sur une offre d’hiver plus globale.
L’offre globale c’est garantir plus de recettes dans un domaine skiable en intégrant au delà des remontées mécaniques toute l’offre de restauration et même des hôtels comme c’est déjà le cas dans certaines stations.

La neige de culture indispensable

Aujourd’hui tous les domaines sont équipés de réseau de canons à neige. Le phénomène n’est pas comme on le croit propre aux Pyrénées. Les plus grands réseaux de neige de culture se trouvent dans les Alpes du Sud en France et en Italie. Désormais toute l’économie des vallées pour qui le tourisme d’hiver est vital , dépend de leur capacité à produire cette matière première dès les premiers jours de froid.

13 Jan

Pyrénées : neige dure et verglacée, les secours en montagne réalisent de nombreuses interventions

L’hélicoptère de la gendarmerie des Hautes-Pyrénées, décolle vers Payolle pour porter secours à un randonneur blessé.
©Emmanuel Fillon / FTV

Dans les Pyrénées, la neige tombée précocement au mois de novembre est désormais une croûte dure difficile à négocier à ski ou même en randonnée. Conséquence : des accidents nombreux, parfois dangereux avec des fractures ou de gros traumatismes qui nécessitent l’intervention rapide des secouristes.

L’hélicoptère ne chôme. De nombreuses interventions de secours ont eu lieu ces dernières semaines. Sur sa page facebook, la gendarmerie rappelle quelques principes de base pour limiter le risque.

Neige glacée

Soleil radieux et nuits claires provoquent des variations de températures. La neige alterne les phases de gel et de dégel. Elle se transforme au fil des jours en une croûte dure, verglacée. Des conditions difficiles pour les skieurs, notamment les skieurs de randonnée où les randonneurs confrontés à des névés glacés difficiles à franchir sans un équipement adaptés de type (crampons et piolets)..

Traumatismes

Avec cette neige dure et très glissante, les chutes sont nombreuses. Fractures, traumatismes crâniens, ces accidents sont dangereux et nécessitent l’intervention dans les plus brefs délais des secouristes. Deux gendarmes, spécialisés dans les secours en montagne, un médecin, un pilote aidé d’un mécanicien, ils sont 5 à embarquer dans l’hélicoptère. L’équipage est disponible à la moindre alerte, et peut intervenir auprès de skieurs ou randonneurs en difficulté.

Régis Cothias et Emmanuel Fillon ont suivi une journée d’intervention des gendarmes de haute-montagne des Hautes-Pyrénées :

Sur une année, le PGHM assure environ 260 interventions par an. Les CRS en réalisent tout autant.

18 Déc

Pyrénées : quelles stations de ski ouvrent pour les vacances de Noël ?

Formiguères (février 2019)
©MaxPPP / Michel Clementz

Chaque hiver, de nombreuses familles attendent les vacances de Noël pour se lancer sur les pistes de ski. C’est donc, pour les petites et moyennes stations familiales des Pyrénées, le moment de donner le top départ de leur saison. Voici la liste non exhaustive des domaines qui ouvrent le 20 ou le 21 décembre.

Côté enneigement, la saison avait bien commencé, mais la douceur a mis à mal le manteau neigeux ces derniers jours. En conséquences, certains domaines, comme celui d’Hautacam (65), ont repoussé leur date d’ouverture. Cependant, la plupart des stations ont accumulé assez de neige pendant les semaines précédentes, pour maintenir le démarrage de leur saison les 20 et 21 décembre.

Dès ce samedi, petits et grands pourront tester les descentes à :

Luchon Superbagnères (31) Le domaine skiable est fermé mais la télécabine reliant Luchon à Superbagnères est ouverte et gratuite samedi 21 et dimanche 22 décembre de 8h45 à 18h.

le Mourtis(31) Le domaine skiable est fermé mais un accueil et une billetterie pour le retrait des forfaits saison est ouvert tous les jours de 9h à 17h.

Pour tous les skieurs, fous du shuss, ou de godille, la fédération française de ski a publié un livret de 10 règles pour skier en toute sécurité. Un petit rappel s’impose pour retrouver de bonnes sensations sur les planches.

Beaucoup d’autres stations avaient ouvertes début décembre dans les Hautes-Pyrénées notamment. Attention, certaines ont été contraintes de fermer en raison du manque de neige comme La Pierre Saint Martin, Cauterets et Gourette.

Visualisez sur la carte les stations de ski dans les Pyrénées.

04 Déc

Pyrénées : pour lancer leur saison de ski, les stations de Luchon-Superbagnères et du Mourtis proposent deux journées gratuites

Les stations de ski de Haute-Garonne frappent fort pour démarrer une saison de ski généreuse en neige. Deux journées « forfaits gratuits » sont organisées les 13 et 14 décembre pour les domaines de Luchon-Superbagnères et du Mourtis.

Luchon-Superbagnères
Archives février 2019

Grâce à a neige tombée en quantité et à une météo favorable, deux des stations de ski située dans les Pyrénées haut-garonnaises proposent une préouverture pour le week-end du 13 au 15 décembre.

Il s’agit de Luchon-Superbagnères et de la station familiale du Mourtis. Le vendredi 13 et samedi 14 décembre, les accès aux pistes seront gratuits pour tout le monde. Dimanche 15 décembre, il faudra s’acquitter d’un forfait (cf tarif saisonniers journée de la saison) pour pouvoir profiter des pistes préparées.

Enfin, l’ouverture définitive pour la saison de ski 2019-2020, se fera le 21 décembre.
Comme chaque année, les 7 pistes de la station de Bourg d’Oueil n’ouvriront que pour les vacances scolaires.

La Haute-Garonne compte 3 stations de ski (Luchon-Superbagnères, Le Mourtis et Bourg d’Oueil).

Leur gestion est regroupée au sein du syndicat mixte Haute-Garonne Montagne.

 

 

27 Nov

Le début de la saison de ski se confirme partout dans les Pyrénées ce dernier week-end de novembre

Les skieurs sont attendus dans de nombreuses stations des Pyrénées ce week-end. La neige s’est montrée généreuse depuis fin octobre. Des cumuls déjà importants sont tombés en ce tout début de saison. Ce dernier week-end de novembre, 12 domaines skiables, seront prêts pour 4 mois de saison de glisse.

©Cauterets (2018)

Il sera possible de skier un peu partout dans le massif des Pyrénées. Pour les stations, il s’agit d’un début de saison confortable côté enneigement. Conséquence, elles ont pour la plupart avancer leur top départ. Les gestionnaires de Cauterets annoncent 1m40 de neige au cirque du Lys. Dès ce vendredi et ce samedi, plusieurs domaines skiables accueilleront les amateurs de glisse. Dans les Hautes-Pyrénées, en Ariège, ou dans les Pyrénées-Atlantiques le choix est large…. Tant en ski alpin qu’en ski de fond.

Voici la liste des ouvertures par département ce week-end.

Ariège

  • Ax-3 Domaines, préouverture le 30 novembre. Ouverture définitive le 4 décembre.

Hautes-Pyrénées

  • Cauterets, préouverture le vendredi 29 novembre au dimanche 1er décembre. Ouverture définitive le 6 décembre.
  • Grand Tourmalet, ouverture définitive le 30 novembre. L’espace freestyle ouvr le samedi 14 décembre et le Pic du Midi le 6 décembre.
  • Luz Ardiden préouverture samedi 30 novembre des secteurs de Aulian et Bédéret. Ouverture définitive le 4 décembre.
  • Peyragudes, préouverture samedi 30 novembre des secteurs des Agudes, Peyrsourde, Serre Doumenge
  • Saint-Lary, préouverture samedi 30 novembre, ouverture définitive le 6 décembre

Hautes-Pyrénées ski de fond

  • Cauterets Pont d’Espagne
  • Val d’Azun , ouverture en continu

Pyrénées-Orientales

  • Les Angles ouverture définitive le 30 novembre
  • Font-Romeu Pyrénées 2000 ouverture définitive le 30 novembre

Pyrénées-Atlantiques

  • Gourette préouverture le 30 novembre, puis le week-end du 7 et 8 décembre. Ouverture définitive le 14 décembre.
  • La Pierre Saint-Martin, préouverture le 30 novembre puis en continu le 6 décembre.

Notons que l’on peut déjà skier versant français depuis le 16 novembre à Porté-Puymorens (66).

22 Nov

Pyrénées : ouverture de domaine de ski de GrandValira, la saison n’a jamais démarré aussi tôt

La quantité de neige est impressionnante pour une mi-novembre partout sur la chaîne des Pyrénées. Afin de profiter de cette aubaine blanche, le domaine de ski andorran de Grandvalira avance le démarrage de sa saison dès ce samedi 23 novembre.

GrandValira
©LIF / MaxPPP

C’est parti un peu plus tôt que les années précédentes. En effet, pour la première fois depuis sa création, GrandValira ouvre son domaine un 23 novembre. Deux secteurs sont fin prêt pour accueillir les skieurs dès ce samedi 23 novembre. Le Pas de la case et Grau Roig.

Les autres secteurs, Soldeu, El Tarter, Canillo et Elcamp maintiennent leur première journée d’ouverture au public le 30 novembre.

Si les conditions le permettent la saison est prévue jusqu’au 13 avril.

On peut déjà skier en Andorre à Ordino-Arcalis depuis le week-end dernier.

Rappelons qu’à quelques kilomètres de la frontière andorrane, la station de ski de Porté Puymorens a été la première du massif versant français a proposé plusieurs pistes. Les amateurs de glisse ont plébiscité cette ouverture avancée en se rendant nombreux sur le domaine dès le 11 novembre.

20 Nov

Pyrénées espagnoles : Cerler, Candanchú, Panticosa et Baqueira Beret avancent le début de leur saison de ski au 23 novembre

Cerler, Candanchú, Panticosa en Aragon et Baqueira Beret dans le Val d’Aran avancent le début de la saison de ski au samedi 23 novembre. Après les dernières chutes de neige, plusieurs ouvertures de domaines skiables sont avancées mais seulement côté espagnol. 

©Baqueira Beret
19/11/2019

Le week-end 16-17 novembre d’Astún et d’Aramón Formigal ont lancé la saison de ski en Espagne. 4 autres stations donnent à leur tour le top départ, dès ce samedi. Trois en Aragon et une dans la Val d’Aran.

Les chutes de neige de ces dernières semaines, ainsi que les basses températures enregistrées, ont favorisé cette ouverture précoce. Les canons à neige fonctionnent déjà depuis plusieurs jours pour produire de la neige artificielle qui s’ajoute au manteau neigeux naturel déjà conséquent.

Cela fait 10 ans que la station de  Candanchú n’avait pas ouvert fin novembre. Un démarrage réussi pour  Formigal qui ouvre pur son deuxième week-end de la saison en proposant 100km de piste.

Après l’ouverture de la station ce week-end des 23 et 24 novembre, Cerler et Panticosa seront fermés en semaine – du 25 au 29 novembre – pour continuer à conditionner le nombre maximum de pistes et à rouvrir le 30 novembre prochain.

Enfin la station de Baqueira Beret annonce également son ouverture dès ce samedi. Le domaine aranais bénéficie d’un bon cumul de neige. On peut d’ailleurs s’en rendre compte sur la vidéo de promotion publiée sur les réseaux sociaux.

Côté français, la station de Porté-Puymorens, annonce pour son deuxième week-end de la saison l’ouverture d’un troisième secteur.


Les fondeurs prendront la direction du Val d’Azun du Somport et du Pont d’Espagne au-dessus de Cauterets pour glisser sur la neige fraîche récemment damée.

17 Nov

VIDEO : les images impressionnantes au coeur de l’avalanche qui a emporté le rider pyrénéen Victor De Le rue

Capture écran vidéo film « Défiance » The North Face

Le tournage du dernier film promotionnel « Defiance » de the North Face en Colombie britannique au Canada, n’a pas été de tout repos pour le snowboarder de Saint Lary Victor De Le rue. Les images captées par sa go-pro sont impressionnantes. Équipé d’un sac Airbag, il s’en est sorti secoué mais indemne.

Lors du tournage du film « Defiance » pour la marque d’équipements de sport de montagne « The North Face », trois snowboarders de l’extrême, le Pyrénéen Victor de Le Rue, l’Américain Jake Blauvelt et la Canadienne Leanne Pelosi se sont lancés sur des pentes vertigineuses des Rocheuses Canadiennes en Colombie britannique. Mais le manteau neigeux étaient loin d’être stabilisé. Deux avalanches se sont produites, dont l’une emportant Leanne Pelosi.

Une seconde est partie lors du passage de Victor De Le Rue. La vidéo (à partir de 6’10’’) montre avec quelle violence le corps est secoué quand on est pris lors d’une telle avalanche. Une caméra installée sur un drone permet d’évaluer la taille de la coulée.

L’aventure s’est bien terminée pour les deux riders qui sont équipés d’un sac Airbag qui permet après le déclenchement de ne pas se retrouver totalement ensevelis sous les monceaux de poudreuse.

D’autres vidéos toutes aussi spectaculaires sont publiées sur son compte instagram.