16 Avr

La spectaculaire vidéo d’un snowborder pris dans une avalanche dans les Pyrénées

Avalanche dans le Val d’Aran
©Capture d’images

La vidéo a été enregistrée le 13 avril, par une belle journée ensoleillée et de neige fraîche dans le val d’Aran dans les Pyrénées espagnoles. Un snowborder a réussi à « flotter » sur une avalanche dans une pente extrêmement raide. L’histoire se termine bien. Les images font froids dans le dos.

Pour l’adepte de snow free ride qu’est Aitor Aranbalza, Bilbao, installé dans le val d’Aran depuis 8 ans, où il se consacre à l’enseignement du snowboard, ce ride a été la « descente de sa vie ». En effet, pris dans une avalanche il explique qu’il a réussi à flotter sur la neige mais qu’il a eu très peur.

Les images, enregistrées par ses deux compagnons  samedi dernier, le 13 avril, expliquent qu’ils ont vu leur camarade Aitor commencer à descendre sur son snowboard et qu’une grande avalanche de plaques se déclenche sous ses pieds.

Pendant 20 secondes, Aitor est parvenue à se maintenir à la surface de l’avalanche et à s’en sortir indemne. Comme il le dit lui-même, « l’avalanche d’hier m’a presque enterré, mais j’ai réussi à flotter dessus et tout n’était que frayeur ».

Ce jour là, le risque avalanche était évalué à 2 sur 5. Pourtant le danger était bien réel.

15 Avr

Ski dans les Pyrénées : Cauterets s’en sort bien malgré une saison plus courte

© France 3 Occitanie

Le ski à Cauterets, c’est presque fini pour cette saison. Avant la fermeture prévue le 22 avril, la station fait le plein de clients venus profiter de la neige de printemps. S’il est impossible de rattraper un début de saison tardif en raison du manque de neige, le domaine réussit toutefois à maintenir le nombre de journées ski vendues.

Les vacances de février ont été excellentes en terme de fréquentation dans les stations des Pyrénées. Et malgré une bonne fin de saison, les domaines ne pourront pas rattraper le manque à gagner des vacances de Noël. Elles n’ont pas pu ouvrir en raison du manque notoire de neige. Certaines stations s’en sortent mieux que d’autres. Le groupe N’Py affiche une baisse de 10% de son chiffre d’affaires. La station de Saint-Lary, 20% de CA en moins et jusqu’à moins 25% pour la station haut-garonnaise de Luchon-Superbagnères.

En attendant, les amateurs de ski de printemps profitent plus largement des pistes. Car, il y a moins de monde sur les planches. Quant à la neige, elle est présente, pour le coup en quantité suffisante au regard des dernières chutes de neige.

09 Avr

Pyrénées : avec les nivologues de Météo France en charge de l’observation du manteau neigeux pour évaluer le risque avalanche

Jean-François Quiniou et Patrick Chartie, nivologues Météo France Toulouse
©France 3 Occitanie

Chaque hiver, les ingénieurs de Météo France sillonnent le massif des Pyrénées pour scruter l’état de la neige. Une étude indispensable qui permet d’évaluer le niveau de risque avalanches consultés avant de prendre le départ par les randonneurs à raquette et les skieurs hors pistes.

Etre nivologue consiste en l’étude des caractéristiques de la neige et des différentes couches neigeuses. L’ingénieur s’appuie sur des mesures et modèles spécifiques dont les objectifs sont soit la recherche scientifique soit la sécurité en montagne. Notamment pour l’établissement des bulletins avalanches proposés par massifs sur l’ensemble de la chaîne des Pyrénées. Les risques pouvant être très différents, d’un versant à un autre. Ces bulletins consultables en ligne gratuitement sur le site de Météo France sont scrutés par les sportifs qui pratiquent la montagne en hiver dans des zones non sécurisées. Sont principalement concernés, les randonneurs en raquettes et les skieurs de randonnée.

C’est sur des pentes vierges de tout passage, généralement exposées nord-est que, les nivologues se rendent à ski pour étudier le manteau neigeux avec toute une série de tests. Les résultats permettent la rédaction des bulletins avalanche.

Thierry Sentous et Marc Raturat ont accompagné les ingénieurs en haute-Ariège

08 Avr

Pyrénées : VTTistes et skieurs ensemble pour clore la saison à Ax-3-Domaines

©France 3 Occitanie

Chaque année, la station d’Ax-3-Domaines ouvre ses pistes aux VTT istes pour son dernier week-end de la saison. Une opération qui permet de faire la transition entre les activités sportives de l’hiver et celles de l’été. Sensations et images.

Descendre les pistes de ski sur la neige, une activité qui n’est pas possible en pleine saison de ski. Aussi, à Ax-3-Domaines, un week-end est réservé à ces amateurs de glisse un peu spéciaux. Une partie du domaine leur est réservé alors que le reste des pistes est toujours dédié aux skieurs. C’est une tradition que la station ariégeoise a instauré pour le dernier week-end de chaque saison.

Reportage et images de Geoffrey Berg et Pascal Dussol

04 Avr

Pyrénées : une pétition pour demander la prolongation de la saison de la station de ski de Saint-Lary

©webcam Pla d’Adet

La saison a démarré tardivement faute de neige dans les Pyrénées. Et quand celle-ci arrive, le domaine de Saint-Lary est déjà fermé. Face à cette incohérence, une pétition a été mise en ligne pour demander au gestionnaire Altiservice de s’adapter au changement climatique.

Le domaine skiable de Saint-Lary pla d’Adet a fermé ses pistes le 31 mars alors que l’enneigement était encore bon. L’arrivée de plusieurs cm de neige fraîche ses derniers jours a relancé la colère des commerçants. En effet, le début de saison totalement raté aurait pu être partiellement rattrapé par le prolongement de la saison d’une à deux semaines. C’est ce qu’explique Pascale Cardona, une des initiatrices de la pétition en ligne qui compte à ce jour un peu moins de 800 signataires.

Interview de Régis Cothias et d’Emmanuel Fillon :

Pyrénées : à Piau-Engaly, l’arrivée de neige fraîche est une aubaine pour les skieurs de fin de saison

©Webcam Piau-Engaly

Les flocons sont de retour sur les pistes des stations de ski des Pyrénées. En ce début avril, ces chutes de neige n’ont rien d’exceptionnel. Elles vont même faire le bonheur des skieurs qui apprécient le ski de printemps. A Piau-Engaly, froid et neige sont les bienvenus.

La neige qui a manqué en début décembre arrive juste à point pour une fin de saison parfaite dans les Pyrénées. A Piau-Engaly, les skieurs sont ravis de la qualité de la neige fraîche. Environ 10cm sont tombés à 1800m d’altitude.
Comme Cauterets, le domaine skiable de Piau-Engaly doit fermer le 22 avril. Les derniers de la saison dans les Pyrénées. De nombreuses stations sont déjà fermées. Ax-3-Domaines, Gourette, Peyragudes, le Grand Tourmalet terminent leur saison le 7 avril.

Reportage de Régis Cothias et Emmanuel Fillon :

02 Avr

Ariège : clap de fin de saison de ski aux Monts d’Olmes dans des conditions idéales

Piste du Monts d’OLmes au petit matin du samedi 30 mars.
©Monts d’Olmes

Les stations de ski des Pyrénées continuent de fermer leurs portes progressivement. C’est le cas de la station des Monts d’Olmes en Ariège, dont la saison se termine ce dimanche. Pendant que les derniers skieurs profitent du domaine encore ouvert à 100%, c’est l’heure du bilan pour la direction mais aussi pour les commerçants de la station.

Les conditions étaient idéales pour les skieurs qui avaient choisi la station du Mont d’Olmes. Le week-end de fermeture du domaine s’est déroulé dans des conditions parfaites. Du soleil,  peu de monde sur les pistes et un domaine encore ouvert à 100%. L’heure est au bilan. Mitigé, en raison, d’un début de saison tardif en raison du manque de neige en début d’hiver. Mais loin d’être catastrophique.

Le loueur de ski espère que la saison va se prolonger avec la location de raquettes et de ski de randonnée.

Reportage de Geoffrey Berg et Pascal Dussol :

15 Mar

Il reste (encore) ou (plus que) quelques semaines pour skier dans les Hautes-Pyrénées

©Webcam Luz Ardiden 15/03/2019

Il y a ceux qui profitent depuis les premières neiges et ceux qui se sont laisser déborder par leur planning et qui n’ont pas encore mis les pieds sur les skis. Il est encore temps de profiter des plaisirs de la glisse mais il ne faut pas tarder. Certains domaines sont déjà fermés, d’autres restent ouverts encore quelques semaines.

L’envie de skier est toujours là. Cela tombe bien, les pistes sont encore bien enneigées, malgré le redoux des derniers jours. Mais attention, Hautacam a fermé ses pistes depuis le 10 mars. Le Val d’Azun prévoit de terminer sa saison le 17 mars. Gavarnie et Val Louron prolongent une semaine de plus jusqu’au 23 mars. Luz Ardiden et Saint-Lary fermeront le 1er avril, le Grand Tourmalet la Mongie le 7 avril tout comme Peyragudes.

Cauterets et Piau Engaly seront les derniers de la liste avec une fermeture programmée le 22 avril.

Attention toutefois, ces dates sont susceptibles d’évoluer en fonction des conditions d’enneigement.

 

13 Mar

Pyrénées : belle fin de saison pour la station de ski de Goulier en Ariège

©France 3 Occitanie

La station de ski familiale de Goulier a terminé sa saison le week-end dernier. Malgré une ouverture tardive, les résultats sont bons pour ce domaine, l’un des plus petits des Pyrénées. La forte fréquentation pendant les vacances d’hiver a permis de rattraper le manque à gagner des vacances de Noël.

S’il n’y a plus de skieurs sur les pistes, la station n’est pas pour autant totalement désertée. Car c’est l’heure du rangement. Les pisteurs enlèvent  et rangent méthodiquement le matériel de balisage. Ils le font avec soin afin que tout soit prêt pour la saison 2019-2020.
L’heure est aux comptes et ces derniers ne sont pas mauvais malgré un début de saison catastrophique. En seulement 48 jours d’ouverture sur les 80 escomptés, le domaine a réalisé 175 000 euros de chiffre d’affaires, soit un huitième de moins que la saison précédente qui avait été exceptionnelle. Certaines journées, plus de 700 skieurs se trouvaient sur le domaine en même temps. Un record.

Geoffrey Berg et Sarah Karama ont pu assister au début du démontage :

28 Fév

Pourquoi la neige fond moins vite que vous ne le pensez

Image du satellite SUOMI-NPP montrant l’ensemble des massifs montagneux français enneigés, le 27 février 2019 à 13 h 17 UTC. © Météo-France

Les fondus de glisse sont aux abois. Ils craignent une fonte rapide du manteau neigeux en raison des températures presque estivales des derniers jours. Mais qu’ils se rassurent. La neige fond certes, mais relativement peu. Les cumuls en altitude sont encore généreux. Il n’y a donc pas d’inquiétude à avoir pour les vacances scolaires.

L’enneigement a reculé mais autant que les températures élevées ne le laissent penser

La raison : un soleil bas sur l’horizon (nous ne sommes que fin février) et une grande sécheresse de l’air. Ces paramètres associés constituent le processus physique de sublimation. Il empêche la fonte rapide de la neige de surface. Voici la vidéo qui explique le phénomène de fonte.

Trois semaines d’anticyclone

Hormis les quelques flocons tombés les 10 et 11 février, il fait sur les Pyrénées depuis le 5 février. Et malgré des températures élevées pour la saison les cumuls de neige sont encore abondants. Les stations de ski bénéficient d’un bon enneigement grâce aux chutes abondantes du mois de janvier.

  • Il reste entre 50 et 70cm vers 1200 à 1500m en fonction des versants en moyenne montagne. Les hauteurs de neige sont de 60 cm au Pont d’Espagne et à Peyresourdes, dans les Hautes-Pyrénées, 70 cm à Ascou-Pailhères, en Ariège. Dans les versants sud, la neige est présente à partir de 1600 ou 1700 m, quel que soit le massif.
  • Vers 1800 m, les hauteurs de neige sont plus importantes, souvent proches d’1 m en versant nord. 90 cm à Gourette, dans les Pyrénées-Atlantiques, 1,20 m à Luz-Ardiden, dans les Hautes-Pyrénées, 75 cm sur le plateau de Beille, en Ariège. En versant sud, les quantités sont en revanche bien plus modestes : 30 cm dans la moitié ouest de la chaîne, 5 à 10 cm plus à l’est.
    À haute altitude, au-dessus de 2000 m, les hauteurs de neige atteignent, en versant nord, 1,40 m à 2 m, selon le massif et l’altitude ; en versant sud, ces hauteurs sont environ moitié moindres. Pour ces altitudes, ce sont des hauteurs un peu inférieures aux valeurs de saison.
  • L’est des Pyrénées est moins enneigé : dans le nord de la Cerdagne, la neige débute vers 1500 m d’altitude en versant nord, pour atteindre 1 m au-dessus de 2000 m ; En versant sud, elle débute vers 1600 m. Dans le sud du plateau de Cerdagne, l’enneigement est nettement plus faible ; au Canigou, par exemple, à 2150 m d’altitude, la hauteur de neige se situe vers 35 cm, pour une moyenne à cette époque de l’année de 1 m.

Illustration de la fonte entre le 7 et le 28 février