15 Oct

La neige s’est à nouveau invitée sur les sommets des Pyrénées

Image webcam Piau Engaly

La météo perturbée et la baisse des températures ont apporté une légère couche de neige sur les Pyrénées. Elle est descendue jusqu’à 2000m. Il s’agit de la deuxième chute de neige en un peu plus d’une semaine. Le saupoudrage précédent n’a pas résisté longtemps à la chaleur.

Les images sont toujours plaisantes à regarder surtout pour ceux qui attendent avec impatience la saison de ski. Le froid et la neige tardent à venir. Mais un changement brutal de temps n’est pas impossible. Il reste encore plus d’un mois avant le lancement officiel de la saison.

En attendant la station de Piau Engaly s’est réveillée dans un joli manteau blanc

La Mongie était toute belle ce lundi matin

Les flocons tombent sur le cirque du Lys à Cauterets

Au Pic du Midi

11 Oct

Bientôt un seul forfait pour profiter des 4 domaines de ski de la Haute-Garonne

© Le Mourtis Officiel

C’est la promesse formulée par l’office de tourisme Pyrénées 31. Une nouvelle marque née de la fusion des deux anciens offices de la Haute-Garonne. Objectif : concentrer les synergies et être plus compétitif notamment pour l’activité ski avec la création d’un forfait unique pour les 4 stations.

Pyrénées 31 est la marque qui soutiendra les actions de développement touristiques de la partie Haut-Garonnaise des Pyrénées. Elle est le fruit de la fusion des offices de Tourismes intercommunaux de Luchon Saint-Béat et Saint Bertrand-de-Comminges.

Une opération découverte des 3000 a permis en septembre dernier de lancer les opérations de communication autour de l’activité montagne estivale. Désormais place au ski.

Parmi les nouveautés, la future création d’un forfait unique pour profiter des 4 domaines skiables : Luchon-Superbagnères, Bourg d’Oueil, le Mourtis et Peyragudes. Une opération rendue possible depuis que le conseil départemental de la Haute-Garonne a repris la gestion des 4 stations (Peyragude pour sa partie en Haute-Garonne).

Le skieur aura ainsi toute une gamme de possibilité avec Peyragudes et Luchon-Superbagnères (grandes pistes et remontées mécaniques modernes), le Mourtis qui attire une clientèle plus familiale et enfin Bourg d’Oueil, la plus petite des 4 et de la chaîne.

L’idée est de pouvoir grâce à cette offre unique concurrencer les grands domaines dans les autres secteurs de la chaîne.

 

08 Oct

Il a à nouveau neigé sur les Pyrénées

Cauterets

La neige est arrivée dans la nuit de samedi à dimanche sur les sommets des Pyrénées. La première depuis de longs mois de temps particulièrement chaud. Les chutes de neige ont continué dimanche et ce lundi. Quelques centimètres qui arrivent à propos un peu moins de deux mois avant le début annoncée de la saison de ski.

La neige a recouvert les Pyrénées. Les flocons sont tombés jusqu’à 2200m. L’hiver semble pointer le bout de son nez. Les quantités ne sont pas encore importantes mais vont contribuer au refroidissement des sols après une période estivale et de début d’automne chaude et sèche.

Le top départ de la saison de ski est prévu pour le 30 novembre.

Voici les images rafraîchissantes des montagnes :


Ces chutes de neige arrivent après une suite de 108 jours sans gel au Pic du Midi. Un record.

ce lundi matin, les stations de ski se réveillent sous un léger manteau blanc

A Cauterets (65)

Font-Romeu (66)

Plateau de Beille (09)

21 Sep

Pyrénées : les climatologues prévoient une hausse des températures jusqu’à 7 degrés d’ici la fin du siècle

MaxPPP© PATRICE HAUSER
Parc national des Pyrénées

Les météorologues français et espagnols étaient en colloque à Météo France pour présenter leurs travaux sur l’évolution du réchauffement climatique dans les Pyrénées. Le réchauffement climatique se confirme et à l’horizon de la fin du siècle le thermomètre pourrait augmenter de 1 à 7 degrés. 

Les températures maximales dans les Pyrénées pourraient gagner entre 1,9 et 7,1 degrés d’ici la fin du siècle, selon deux scenarios envisagés par Climpy, un projet de recherche transfrontalier entre la France, l’Espagne et Andorre.

Deux scénarios possibles

Selon un premier scénario, le réchauffement se situerait à la fin du siècle entre +4,3°C et +7,1°C pour les maximales, et entre +3,6°C et +6,0°C pour les minimales,
Selon un second scénario, les fourchettes seraient de +1,9°C à +4,2°C pour les maximales, et de +1,6°C à +3,5°C pour les minimales.
Ces augmentations de température s’établissent par rapport à la moyenne des températures relevées entre 1961 et 1990, Jean-Michel Soubeyroux, climatologue à Météo-France, à Toulouse.
Des projections climatiques ont été réalisées sur la zone Pyrénées à partir des données d’un ensemble de modèles climatiques mondiaux et de combinaisons de modèles climatiques régionaux.

A l’horizon 2030, selon le premier scénario (1), le réchauffement serait compris entre 1°C et 2,7°C pour les maximales et entre 0,9ºC et 2,2ºC pour les températures minimales.
A l’horizon 2050, il s’établirait entre 2,0°C et 4,0°C pour les températures maximales et entre 1,7°C et 3,3°C pour les minimales.
Pour le second scénario (2), à cet horizon, les fourchettes sont de +1,4°C à +3,3°C pour les températures maximales, de +1,2°C à +2,8°C pour les températures minimales.

Moitié moins de neige à 1800 d’ici 2050

Conséquence de ce réchauffement dans les Pyrénées centrales, l’épaisseur moyenne de la neige, à une altitude de 1.800 m, « pourrait diminuer de moitié d’ici 2050 selon la référence actuelle, tandis que la période de neige continue au sol réduirait de plus d’un mois », selon l’étude menée par les scientifiques du projet Climpy.
Dans le passé, entre 1959 et 2010, « les températures moyennes dans les Pyrénées ont augmenté de 1,2°C, bien que le réchauffement n’ait été ni constant, ni régulier »,analyse Climpy.

Sur cette période, les cumuls annuels des précipitations ont baissé de 2,5%, « en raison surtout de la diminution des précipitations durant l’hiver et l’été. Le versant espagnol et méditerranéen a connu une baisse plus importante que le versant français », notent les scientifiques.

Le glacier de l’Aneto réduit après un été 2018 particulièrement chaud

Complément d’informations :

Le projet Climpy, lancé en 2016 pour une durée de 3 ans, Climpy vise à connaître l’évolution et les tendances du climat pyrénéen dans le contexte du changement global. Il réunit Météo-France, les services météorologiques espagnol et catalan ainsi que des organismes de recherche français, espagnols et andorrans.

(1)Le premier scénario cité par Climpy se base sur « le scénario tendanciel : on continue à faire ce que l’on fait aujourd’hui » dans le cadre de la lutte contre le réchauffement, a commenté M. Soubeyroux.
(2)Le second scénario, c’est celui plus volontariste « des accords de Paris que l’on applique », a-t-il ajouté, soulignant que « les mesures qu’on prend maintenant auront des conséquences seulement dans 30 ans ».

EG avec AFP

19 Sep

Ariège : un nouveau gestionnaire pour la station de ski de Guzet

©Guzet

En Ariège, la Savasem va récupérer l’exploitation du domaine de Guzet-neige, gérée depuis un an par le syndicat mixte de la station. Cette reprise va permettre à l’exploitant d’agrandir son réseau, et garantir un avenir à cette petite station des Pyrénées.

La Savasem est déjà implantée en Ariège. La société s’occupe de l’exploitation de la station d’Ax 3 domaines (dans la Haute-Ariège). La station couserannaise de Guzet-Neige passe dans son giron pour cette nouvelle saison. Christine Téqui, présidente du syndicat mixte de Guzet, y voit la possibilité de bénéficier de l’expérience et du réseau du concessionnaire. L’organisation de la station et des équipes déjà en place ne doit pas être modifié.Le projet du repreneur est également social et territorial. La communauté de commune du Couserans sera intéressée aux bénéfices de la station. Pour la Savasem, la reprise de la station est un marché gagnant-gagnant, ou les deux parties trouvent leur intérêt.
L’ouverture du domaine est prévue pour le 22 décembre.

Voir le reportage de Geoffrey Berg et Pascal Dussol :

18 Sep

Les 5 stations des Pyrénées aragonaises s’unissent et proposent un forfait de ski unique

© Aramón Formigal-Panticosa

Les trois entreprises gestionnaires de stations aragonaises (Aramón, Etuksa et Eivasa) viennent de signer un accord qui prévoit la mise en place d’un pass unique pour skier dans les 5 stations stations de ski espagnoles. C’est une première dont l’objectif est d’être suffisant grand pour lutter contre la concurrence européenne.

Toutes les stations de ski des Pyrénées aragonaises ont décidé d’unir leurs forces et lancer pass unique pour la prochaine saison d’hiver. Le groupe Aramón et les entreprises propriétaires de Candanchú – Candanchú Tourist Exchanges – et d’Astún -Eivasa vont ainsi permettre au fondu de ski de profiter du plus grand domaine skiable espagnol. Ils pourront ainsi parcourir plus de 350 kilomètres de pistes, indique nevasport.com.

Les détenteurs du forfait unique pourront skier à leur guise dans les trois stations du groupe Aramón : Formigal, Panticosa et Cerler, ainsi que celles de Candanchú et Astún.

Les chefs d’entreprises viennent de poser les bases de l’alliance après des mois de contacts. Il reste à définir le détail de l’offre commerciale qui sera lancée dans les prochaines semaines sur le marché.

Côté français, il existe  le pass 2 vallées dans le même esprit. Il regroupe les stations des vallées d’Aure et du Louron. La puissance et la taille des domaines étant un argument de poids pour happer la clientèle étrangère habituée des grands domaines alpins notamment.

 

 

Top départ de la saison de ski dans les Pyrénées : le calendrier

Ski à Cauterets
©MaxPPP / Laurent Dard

Vous avez des fourmis dans les jambes, c’est le manque de ski qui se fait sentir. Mais rassurez-vous, si la neige est au rendez-vous il ne reste plus que quelques semaines à patienter. La station des Angles dans les Pyrénées-Orientales compte ouvrir le bal et cela dès le 30 novembre.

A ce jour aucune trace de neige fraîche sur les sommets. Mais cela pourrait arriver très vite. Les caprices de la météo sont non programmables. Comme chaque année, l’annonce du calendrier des ouvertures de station donne le sourire aux inconditionnels. Donc si tout se passe bien le début de la saison de ski 2018-2019 dans les Pyrénées devrait débuter le vendredi 30 novembre pour la station des Angles dans les Pyrénées-Orientales. Ces dates ont été communiquées par les stations au site skiinfo.
Pour ceux qui ont leur habitude dans d’autres stations, le 1er décembre, un samedi, il sera possible de skier un peu partout dans le massif notamment :

  • Le Val d’Azun (65)
  • La Pierre Saint-Martin (64)
  • Le Grand Tourmalet (65)
  • Font-Romeu Pyrénées 2000 (66)
  • Luchon-Superbagnères (31)
  • Cauterets (65)
  • Saint-Lary Soulan (65)
  • Peyragudes (65)

Dans la foulée, Piau Engaly pense ouvrir son domaine le 5 décembre.

Côté ski de fond, le domaine nordique de Beille table sur le samedi 6 décembre. Ouverture également prévue ce jour pour :

  • Luz Ardiden (65)
  • Formiguères (66)
  • Le Cambre d’Aze (66)

Suivront le week-end du 8-9 décembre :

  • Gourette (64)
  • Ax 3 Domaines (09)
  • Porté Puymorens (66)

Puis le samedi 15 décembre :

  • Camurac (11)
  • Puyvalador (66) – La station n’a pas pu ouvrir lors de la saison précédente pour des raisons de budget.
  • Hautacam (65)
  • Ascou-Pailhères (09)
  • Les Monts d’Olmes (09)
  • Artouste (64)

Ouverture le 22 décembre pour Guzet (09).

La liste est encore incomplète, mais nul doute que l’information devrait arriver dans les jours qui viennent surtout si les flocons ne tardent pas trop à tomber.

12 Sep

Pyrénées : la station de ski de Piau Engaly fait peau neuve

Construction d’un nouveau bâtiment pour des logements neufs à Piau Engaly
©Régis Cothias / France 3 Occitanie

La station de ski de Piau-Engaly (Hautes-Pyrénées) est en travaux depuis le mois de juin. Un nouveau bâtiment pour des logements proposés à la location et un skylodge sont en construction. Un investissement de 12M d’euros qui pourrait générer jusqu’à 20 000 journées ski supplémentaires.

Le domaine skiable doit ouvrir au public le 6 décembre 2018. Alors, en ce moment c’est l’effervescence. Il faut achever les nouvelles constructions dont les travaux on débuté au mois de juin. Si la station de Piau Engaly est connue des skieurs pour son environnement, sa neige abondante, liée à son altitude, elle souffre d’un parc immobilier insuffisant et vieillissant. 80% des appartements appartiennent à des propriétaires privés et sont peu proposés à la location. Sur les 700 logements, seule une centaine est à louer.

290 couchages et 30 appartements luxueux. C’est le chantier qui est actuellement mené. A partir de 20 euros, les futurs hébergements seront disponibles même pour des séjours courts et de dernière minute. Des arguments, qui selon les porteurs du projet, répondent aux demandes actuelles des clients. Autre point innovant : Un Bar, un restaurant et même un festival compléteront l’offre sur place. La station veut rester un centre vie même quand les remontées mécaniques sont fermés.

Dans le contexte économique actuel, cette station est l’une des rares dans les Pyrénées à entreprendre une construction immobilière de cette ampleur.

Le reportage de Yaël Benamou et Régis Cothias :

05 Sep

Les premières dates d’ouvertures des stations de ski dans les Pyrénées

©Grand Tourmalet

La fin de l’été se profile et déjà, les stations de ski passent du mode été au mode hiver. Fermeture des bike parc, poursuite des travaux pour aménager les pistes, les stations de ski se préparent et communiquent sur leurs dates d’ouverture.

Bientôt le ski. Pas tout a fait mais on s’en approche chaque jour d’avantage. La saison de ski devrait si la neige est au rendez-vous démarrer à un bon régime fin novembre début décembre.
Les plus impatients comptent déjà les jours.
Il ne s’agit que de calendrier prévisionnel qui sera (ou non) contrarié par les caprices de la météo. D’autres annonces d’ouverture devraient suivre dans les jours qui viennent. Le démarrage précoce de la saison et l’importante quantité de neige avait fait de la saison 2017-2018, un bon millésime.

Cauterets table sur une ouverture le 1er décembre

Comme Saint-Lary Soulan (65)

Ouverture également le 1er décembre pour la station ariégoise Ax-3-Domaines. Les travaux d’aménagements des pistes se poursuivent.

Même rendez-vous pour le Grand Tourmalet

 

12 Juil

Bilan 2017- 2018 : l’excellent hiver des stations de ski des Pyrénées

Piau Engaly
©Bonnaud Guillaume /MaxPPP

La saison 2017-2018 a été particulièrement bonne dans les Pyrénées. Le nombre de nuitées a progressé de 14,9%. Une hausse bienvenue qui a compensé la mauvaise saison 2016-2017. Ce résultat s’explique par un enneigement précoce et abondant qui a attiré à nouveau les touristes étrangers.

14,9% de nuitées supplémentaires pour les Pyrénées

Les chiffres recueillis et analysés par l’INSEE sont parlants. Le nombre de nuitées consommées en Occitanie a fortement progressé. Une grande partie d’entre elles l’a été dans les montagnes pyrénéennes. Elles ont accueilli le quart des nuitées hivernales de la saison et la quasi-totalité des nuitées en montagne (94 %). La  progression est de 14,9 %. Cette forte croissance arrive en compensation après une mauvaise saison 2016-2017, caractérisée par une désaffection marquée de la clientèle en provenance de l’étranger.
Le Massif Central a également profité de ces conditions favorables. La hausse du nombre de nuitées atteint 20 %.

 

Voir ici les progressions dans les différents secteurs de l’Occitanie

©INSEE