19 Mar

La neige sur les routes d’altitude rend la circulation difficile dans les Pyrénées

Giratoire du Pas de la Case
©DIRSO 09

L’hiver n’a pas dit son dernier mot. La neige tombe en altitude dans les Pyrénées. Les accès aux cols, à l’Andorre sont difficiles ce mardi matin. Les équipements spéciaux sont obligatoires pour circuler. Les flocons sont descendus jusqu’à 1000m d’altitude.

Les chutes de neige ont débuté dans la soirée de lundi à mardi. Et ce mardi matin, plusieurs cm de neige recouvrent les jardins mais aussi les chaussées. On pensait l’hiver terminé, mai voilà qu’il faut à nouveau prendre les équipements spéciaux pour rouler sur les routes d’altitude dans les Pyrénées.

La vidéo au col de l’Envalira

Les accès à l’Andorre et au col du Puymorens sont délicats, tant du côté ariegois que du côté des Pyrénées-Orientales.

Même situation du côté du passage vers l’Espagne dans la vallée d’Aure dans les Hautes-Pyrénées.

L’ensemble du massif des Pyrénées est concerné par cet épisode neigeux qui s’achève ce mardi. Bien que les quantités de neige soient faibles elles entraînent des complications sur les routes.
Pour suivre l’évolution de la situation en direct :

14 Mar

Les équipements spéciaux sont obligatoires pour se rendre en Andorre ce jeudi

Col du Puymorens
©DIRSO 09

De petites chutes de neige sont en cours sur les Pyrénées. L’Ariège et les Pyrénées-Orientales sont concernés en altitude. Les accès en Andorre et au col du Puymorens sont délicats car la chaussée est glissante. Les équipements hivernaux sont obligatoires.

Chute de neige et vent violent. Ce jeudi matin, une nouvelle et peut-être dernière offensive hivernale entraîne des difficultés de circulation sur la RN320 côté Pyrénées-Orientales depuis Latour de Carole et côté Ariège à partir du carrefour de la Croisade et sur la RN22 vers l’Andorre.

Les chutes de neige doivent diminuer au fil ds heures. Ce Jeudi matin, l’accès en Andorre et le passage par le col du Puymorens requièrent les équipements spéciaux. Soyez prudents ou reportez votre déplacement jusqu’à ce que les conditions s’améliorent.

28 Fév

Pourquoi la neige fond moins vite que vous ne le pensez

Image du satellite SUOMI-NPP montrant l’ensemble des massifs montagneux français enneigés, le 27 février 2019 à 13 h 17 UTC. © Météo-France

Les fondus de glisse sont aux abois. Ils craignent une fonte rapide du manteau neigeux en raison des températures presque estivales des derniers jours. Mais qu’ils se rassurent. La neige fond certes, mais relativement peu. Les cumuls en altitude sont encore généreux. Il n’y a donc pas d’inquiétude à avoir pour les vacances scolaires.

L’enneigement a reculé mais autant que les températures élevées ne le laissent penser

La raison : un soleil bas sur l’horizon (nous ne sommes que fin février) et une grande sécheresse de l’air. Ces paramètres associés constituent le processus physique de sublimation. Il empêche la fonte rapide de la neige de surface. Voici la vidéo qui explique le phénomène de fonte.

Trois semaines d’anticyclone

Hormis les quelques flocons tombés les 10 et 11 février, il fait sur les Pyrénées depuis le 5 février. Et malgré des températures élevées pour la saison les cumuls de neige sont encore abondants. Les stations de ski bénéficient d’un bon enneigement grâce aux chutes abondantes du mois de janvier.

  • Il reste entre 50 et 70cm vers 1200 à 1500m en fonction des versants en moyenne montagne. Les hauteurs de neige sont de 60 cm au Pont d’Espagne et à Peyresourdes, dans les Hautes-Pyrénées, 70 cm à Ascou-Pailhères, en Ariège. Dans les versants sud, la neige est présente à partir de 1600 ou 1700 m, quel que soit le massif.
  • Vers 1800 m, les hauteurs de neige sont plus importantes, souvent proches d’1 m en versant nord. 90 cm à Gourette, dans les Pyrénées-Atlantiques, 1,20 m à Luz-Ardiden, dans les Hautes-Pyrénées, 75 cm sur le plateau de Beille, en Ariège. En versant sud, les quantités sont en revanche bien plus modestes : 30 cm dans la moitié ouest de la chaîne, 5 à 10 cm plus à l’est.
    À haute altitude, au-dessus de 2000 m, les hauteurs de neige atteignent, en versant nord, 1,40 m à 2 m, selon le massif et l’altitude ; en versant sud, ces hauteurs sont environ moitié moindres. Pour ces altitudes, ce sont des hauteurs un peu inférieures aux valeurs de saison.
  • L’est des Pyrénées est moins enneigé : dans le nord de la Cerdagne, la neige débute vers 1500 m d’altitude en versant nord, pour atteindre 1 m au-dessus de 2000 m ; En versant sud, elle débute vers 1600 m. Dans le sud du plateau de Cerdagne, l’enneigement est nettement plus faible ; au Canigou, par exemple, à 2150 m d’altitude, la hauteur de neige se situe vers 35 cm, pour une moyenne à cette époque de l’année de 1 m.

Illustration de la fonte entre le 7 et le 28 février

26 Fév

Ski : si la chaleur actuelle entame le manteau neigeux, les conditions d’enneigement dans les Pyrénées restent excellentes

©Webcam Barèges / Tournaboup

Il fait chaud pour une fin février en France mais aussi sur les Pyrénées. Mercredi sera la journée la plus chaude. Conséquence, la neige fond. Mais fort heureusement pour ceux qui ont choisis de passer leur vacances au ski, il reste encore suffisamment de neige pour skier dans de bonnes conditions.

Il y a les optimistes qui profitent d’un soleil radieux en descendant les pistes visage au vent. Et il y a les pessimistes qui s’inquiètent de la disparition de la neige. Il est vrai que le thermomètre va encore grimper atteignant son paroxysme mercredi après 10 jours de douceur exceptionnelle qui va encore durer. Les modèles météo annoncent une fin de semaine globalement ensoleillée et surtout chaude. Les 25 degrés sont atteints au pied des Pyrénées et sur le Sud-Ouest en général. Mercredi, on attend 26 à Saint-Girons, 25 à Luchon Super-Bagnères, Luz Saint-Sauveur, Tarbes et Prades et 15 degrés à 1500m.

Cela fait 20 jours que la chaîne des Pyrénées n’a pas aperçu le moindre flocons. Et 10 jours que l’ensoleillement est à son maximum. De nombreux records sont déjà tombés dans le nord de la France. L’ensoleillement de ce mois de février est hors norme.
Il est donc normal que la neige fonde à grande vitesse. Mais que les anxieux se rassurent, il en reste encore beaucoup. Car on partait avec une bonne avance et des cumuls qui dépassaient les 2m au-dessus de 2000m d’altitude. Environ 50 à 70cm de neige cumulée ont fondu en une dizaine de jours (pluie et chaleur) ce qui laisse encore une bonne couche pour pratiquer le ski.

Donc pas d’inquiétude à avoir sur la suite de la saison de ski dans les Pyrénées. D’autant que les prévisions à 10 jours annoncent un changement radical de temps et un retour à des conditions hivernales vers le 4 ou 5 mars. La neige devrait à nouveau tomber sur le massif et redonner le sourire aux plus pessimistes.

Aussi en attendant, on profite de l’isotherme qui s’envole pour admirer des paysages souvent cachés par jour de mauvais temps.

Ariège : la station nordique du Chioula mise sur les vacances de février pour réussir la saison

©France 3 Occitanie

La saison a démarré tardivement pour le domaine nordique du Chioula dans l’Ariège. La fréquentation pendant les vacances scolaires d’hiver est donc d’autant plus déterminante pour la réussite de la saison, dont la fin est programmée le 17 mars. Actuellement, beau temps et neige forment un cocktail idéal, appréciés des randonneurs et des skieurs.

Le Chioula est souvent considérée comme la petite soeur du plateau de Beille. Ce sont les deux domaines nordiques de l’Ariège. Le Chioula se situant au-dessus d’Ax-les-Thermes, à la frontière du département de l’Aude. Chaque hiver, environ 10 000 visiteurs profitent de son domaine au décor majestueux en pratiquant la balade en raquettes ou le ski de fond. 60% d’entre eux viennent pendant les vacances scolaires. Pendant les vacances les Toulousains en manque d’activité de pleine nature viennent s’y ressourcer quelques heures.

Reportage sur les pistes de Geoffrey Berg et Pascal Dussol :

 

29 Jan

De nombreuses routes fermées en raison de la neige et du vent dans les Pyrénées ce mardi

©DIRSO09 RN20 1790m 29 janvier 2019

Il y a beaucoup neige sur le massif des Pyrénées. Ce mardi matin, malgré la petite accalmie avant l’arrivée de la tempête Gabriel, de nombreuses routes d’altitudes sont fermées à la circulation. Il est impossible d’accéder à l’Andorre depuis la France. Impossible non plus de monter à la Mongie. Le point sur les routes des Hautes-Pyrénées et de l’Ariège.

La neige a cessé de tomber. Mais les cumuls formés depuis lundi sont impressionnants. De nombreuses routes sont complètement fermées.

Il est impossible de se rendre en Andorre que se soit par le côté ariégeois ou par les Pyrénées-Orientales. La chaussée est entièrement enneigée. D’importantes congères se sont formées en raison du vent fort qui a accompagné la tempête.

Les cols de Port, d’Agnès sont impossible ainsi que l’accès à la station de Goulier. Les autres routes de montagne vers les domaines skiables sont ouverts. Mais les conditions de circulation y sont difficiles. Les équipements spéciaux sont indispensables et la prudence s’impose sur les routes. Voir le site info route09.

Du côté des Hautes-Pyrénées, les accès à la station du Grand Tourmalet sont interdits à tous les véhicules sur décision du préfet.

.
Ailleurs, d’autres difficultés subsistent encore ce matin, vers la station de Nistos, vers le col du Soulor, sur la route de Luz Ardiden. la route entre Saint-Lary et Aragnouet et le tunnel de Bielsa est également fermée en raison des risques d’avalanche. Suivre l’évolution de la situation dans le 65.

Des opérations de déclenchement d’avalanche sont en cours pour sécuriser les routes. Déneigement et salage se poursuivent pendant les quelques heures d’accalmies météo en ce moment. Mais attention, la tempête Gabriel qui est arrivée sur l’ouest de la France devrait apporter une nouvelle vague de fortes chutes de neige avec des cumuls dépassant plusieurs dizaines de cm en altitude et du vent très fort avec des rafales dépassant les 100km/h.

28 Jan

Neige : circulation difficile sur les routes des Pyrénées et stations fermées ce lundi

©Webcam entrée nord du tunnel de Bielsa (65)
du 28 janvier 10h

Une deuxième vague de chutes de neige est en cours sur les Pyrénées. L’ensemble du massif est concerné. Ce lundi matin, la neige gène la circulation en Ariège et dans les Hautes-Pyrénées. L’accès en Andorre et en Espagne est difficile. Le risque avalanche est fort.

 

En Ariège

Les cols du Puymorens et de Port sont fermés à tous les véhicules. Les voitures ont pour obligation d’être équipées  soit  de pneus neige soit de chaînes. Les difficultés débutent à Albiès sur la RN20 en direction d’Ax-les-Thermes. Et à la Vignole du côté des Pyrénées-Orientales. La circulation des poids lourds de plus de 19 tonnes est interdite sur la RN 20 à partir de Foix en direction de l’Andorre et sur les RN 320 et 22 en direction de la principauté. Pour

Les routes vers les stations de ski sont enneigées notamment pour se rendre sur le plateau de Beille  mais également vers Ax-3-Domaines, Ascou-Pailhères, les Mont-d-Olmes et le Chioula.

Pour suivre l’évolution de la situation, consultez  le site de la DIRSO.

Dans les Hautes-Pyrénées

L’accès en Espagne par le tunnel de Bielsa est impossible sans équipements spéciaux. le col du Tourmalet est fermé Il neige à basse altitude depuis dimanche soir. Ce lundi matin, la neige tombe encore intensément jusque dans les vallées. Saint-Lary, entre autre s’est réveillé sous un manteau blanc de plusieurs cm.

La visibilité est contrariée par le vent qui souffle encore fort. Ces conditions difficiles entraînent la fermeture de certaines stations de ski comme Luz-Ardiden ou encore Artouste ou Cauterets. D’autres sont ouvertes seulement partiellement. C’est le cas du Grand Tourmalet, notamment.

Pour suivre l’évolution de la situation dans la journée, consultez le site inforoute65

Les chutes de neige doivent sr poursuivre jusqu’à mardi

Météo France annonce d’ici mardi matin un cumul de neige de 1 m à 1,50 m sur les Pyrénées Occidentales et les Hautes-Pyrénées et de 60 à 70 cm sur la Haute-Garonne et l’Ariège avec localement 80 à 90 cm.

24 Jan

En images : réveil sous des monceaux de neige dans les Pyrénées

A Cauterets, presque 1m, en bas des pistes
©ESI Cauterets

Alors que le retour au calme se fait petit à petit ce jeudi, les Pyrénées se réveillent après 48h d’intempéries dans des paysages bien différents. Le soleil est revenu sur la partie orientale de la chaîne. Les chutes de neige devraient cesser dans la journée partout. Avant un petit retour pour le week-end.

Dans les Pyrénées-Orientales, les cumuls ont atteint 15 à 35 cm sur le Haut Conflent, le Haut Vallespir et la Cerdagne et 40 à 60 cm sur le Capcir et le Puymorens. Et c’est encore plus sur la partie centrale et ouest des Pyrénées. A Cauterets, en bas des pistes, la hauteur de neige est impressionnante.

Le télésiège de la Soum de la Matte de la station de Saint-Lary est enseveli sous au moins un mètre de neige. Un gros travail de déneigement s’impose avant sa remise en service.


A Peyragudes depuis le début des intempéries, il est tombé un mètre 10 de neige.

Plus bas dans la vallée de Cauterets, la ville se réveille bien blanchie.

La route de Gavarnie est bien encombrée. Les images du déneigement tôt ce matin sont impressionnantes.

Vers 1700m, à Luz-Ardiden, on ne voit plus le jour tellement les fenêtres d’un bâtiment sont encombrées

Dans les Hautes-Pyrénées, le village d’Aragnouet (1260m) est dans la poudreuse.

Lire ici : le point sur les conditions dans les Pyrénées
Lire ici : les difficultés de circulation dans les Pyrénées-Orientales

Pyrénées : accès vers l’Andorre fermés et équipements spéciaux obligatoires

©DIRSO 09 Carrefour de la Croisade (1790m) jeudi 24 janvier 9h30

Bien que l’alerte orange avalanche a été levée sur les Pyrénées, les conditions de circulation restent néanmoins très difficiles. Il est impossible d’accéder en Andorre. Et les routes pour accéder aux stations de ski et aux cols sont enneigées. Les équipements hivernaux sont indispensables.

Les cumuls de neige étaient déjà très importants mercredi. Dans la nuit, ils ont encore augmenté. Le vent d’ouest a entraîné la formation de congères.Conséquence, les routes vers l’Andorre, la RN20 (Ariège) et la RN320 (Pyrénées-Orientales) sont interdites. Les voitures sont stoppées à l’entrée nord du tunnel ou à La Vignole du côté cerdan. Le risque d’avalanche reste toutefois très fort dans le massif. le tunnel du Puymorens est fermé dans les deux sens en raison de tir de déclenchement d’avalanche.
On le voit sur les images les quantités de neige.

Dans les Hautes-Pyrénées, c’est la RD918 entre Gripp et la station du Grand Tourmalet côté La MOngie qui est fermée jusqu’à nouvel ordre, en attendant que des actions de déclenchement d’avalanche aient été menées par les services de viabilité des routes. En ce moment dans le secteur d’Hautacam entre autres.

Sur l’ensemble du réseau routier des opérations de déneigement et de salage sont en cours.
La station de Luz Ardiden (65) prévoit de rester fermée pour la journée.

23 Jan

Pyrénées : vent violent et importantes chutes de neige, des stations de ski fermées pour la journée

Neige en abondance et vent violent.
©Archives MaxPPP / Patrice Lapoirie

La chaîne des Pyrénées est actuellement soumise à de violentes intempéries. Il neige fort et un vent violent souffle en altitude. Par ailleurs, les conditions de circulation sont très difficiles pour rejoindre les stations. Certaines sont fermées d’autres partiellement ouvertes.

En quelques heures plusieurs dizaines de centimètres sont tombés. Déjà 50cm à Cauterets et à Luchon à 1800m. Et cela va continuer toute la journée de mercredi en s’intensifiant. Cet épisode neigeux est accompagné d’un vent violent (rafales de 100 à 130km/h) qui rend la situation compliquée sur les pistes de ski. Le niveau 5 du risque d’avalanche va être atteint ce mercredi en soirée.

Stations fermées ou partiellement ouvertes

Le plateau de Beille (Ariège) va rester fermé pour la journée. La préfecture de l’Ariège a interdit la circulation des véhicules de transports en commun et des véhicules affectés aux transports d’enfants, sur les
routes d’accès aux stations de ski du département, depuis 10 h 30 ce mercredi. Un bus transportant des enfants avait glissé sans gravité lors de son retour du plateau de Beille, lundi dernier.

Du côté des Hautes-Pyrénées, la station de Luz Ardiden a annoncé dès mardi qu’elle resterait fermée pour la journée de mercredi. Idem pour Cauterets et le ski de fond au Pont d’Espagne.

Le Grand Tourmalet a fermé sa liaison entre Barèges et La Mongie. A Saint-Lary, le vent empêche l’ouverture de tous les secteurs.

Dans les stations de ski des opérations de déclenchement d’avalanches sont en cours pour sécuriser les domaines.

L’accès aux stations difficiles
L’ensemble des routes d’altitude est impactée par les fortes chutes de neige qui tombe jusqu’à 600m d’altitude. Des routes sont actuellement impraticables dans le secteur de Gavarnie et le col d’Aspin dans les Hautes-Pyrénées, notamment. Il est impossible de rouler sans équipements spéciaux. Avec la poursuite des chutes de neige tout au long de cette journée de mercredi, la situation risque d’évoluer, en matière de circulation routière comme d’ouverture des stations de ski.
Ne vous lancez pas sur les routes sans avoir vérifier les accès et les informations sur les pistes.
Ce matin, il neigeait déjà très fort aux Monts d’Olmes