18 Mai

La saison de la randonnée débute malgré un manteau neigeux conséquent

©Refuge de Baysselance
14 mai 2018

En raison de l’importante masse de neige qui subsiste encore en altitude dans les Pyrénées, la saison de la randonnée débute avec parfois un peu de retard. C’est le cas du refuge de Baysselance, qui reporte son ouverture d’une semaine au 26 mai.

Le refuge devait ouvrir le 19 mai. Ce sera finalement le 26 mai. La raison des conditions météo compliquées et d’un enneigement encore conséquent. Baysselance se situe à 2651 mètres d’altitude. Il est le plus haut refuge des Pyrénées.

De l’autre côté de la frontière, en Espagne, le refuge de Goriz (2200m) est encore bien enseveli.

En revanche, de nombreux refuges sont près à accueillir le public avec le retour du soleil ce week-end en particulier. Refuge d’Espingo, du Portillon, Wallon, des Espuguettes, du Larribet, déjà ouverts ou En Beys pour le 25 mai.

Le vignemale vu depuis le refuge des Oulettes de Gaube le 16 mai 2018.

Le vignemale le 16 mai 2018
©Refuge des Oulettes de Gaube

Renseignez-vous avant tout départ en randonnée à ski ou à pied. Il est possible que des ajustements dans les dates d’ouvertures se produisent en raison ds conditions d’enneigement et malgré l’amélioration de la météo annoncée pour ce week-end. Au delà de 2000m d’altitude il faut être équipé pour la neige.

04 Mai

Petit tour d’horizon d’un mois de mai sous la neige dans les Pyrénées

Au dessus de Barèges
©Joël Adagas Facebbok

Alors que tout le monde s’était préparé à des jours chauds et ensoleillés, voilà que le mois de mai nous surprend. Froid, neige une situation pas si courante au coeur du printemps. Cela donne des paysages inhabituels et des situations parfois surprenantes. Voici ce que nous avons déniché sur les réseaux sociaux.

Le Canigou récemment re-blanchi

Une tempête de neige digne d’un mois de janvier près d’Ordino (Andorre)

Le petit train d’Artouste qui se prépare à accueillir les voyageurs pour l’été qui joue les dénégeuse

La Mongie à nouveau blanchie

De la neige comme au coeur de l’hiver ici en Andorre

A Barèges

Les chutes de neige à cette période de l’année n’ont en fait rien d’exceptionnel. En revanche, ce qui est plus remarquable c’est la quantité de neige qui subsiste encore en altitude. Mais le soleil et avec lui la chaleur seront bientôt de retour faisant fondre en quelques heures la neige fraîchement tombée.

03 Mai

Ce jeudi 3 mai, il neige encore sur les Pyrénées

Cirque de Gavarnie le 2 mai 2018
Image webcam

La météo n’est pas encore décidée à tourner la page de l’hiver. Ce jeudi matin et depuis le début de la semaine, la neige tombe (encore) sur les Pyrénées. Et jusqu’à moyenne altitude. Ce jeudi matin, les équipements spéciaux sont nécessaires pour se rendre en Andorre notamment.

Depuis plusieurs jours les flocons sont de retour sur le relief des Pyrénées. La limite pluie neige évolue entre 1300 et 1600m. La circulation en montagne est de ce fait compliquée. Notamment pour se rendre en Andorre. A partir des entrées nord et sud du tunnel du Puymorens, où les équipements spéciaux sont nécessaires.

Au col du Puymorens et au Tourmalet :

En Andorre, où la fin de saison de ski est désormais terminée pour Arcalis dans des conditions hivernales (dernière station a être restée ouverte en mai)

Les températures devraient toutefois remonter en fin de semaine et retrouver des maximales plus habituelles pour la saison. Peut-être le point final à un hiver qui n’en finit pas ?

17 Avr

Avalanches de neige humide : un risque en hausse jusqu’à la fin de la semaine

Archives
cc Nicolas Vigier

Météo France met en garde les randonneurs (à ski ou en raquettes) sur les risques importants liés aux avalanches. L’enneigement est encore très important pour la période de l’année et même si la fonte printanière a débuté le danger est bien présent. Les Pyrénées-Orientales et l’Andorre sont en alerte de niveau 4.

Malgré le beau temps et des températures en hausse la possibilité de déclenchement d’avalanche est assez élevé. Météo France redoute quelques départs de grosses avalanches. Certaines se sont déjà produites comme on peut le voir sur les vidéo près du lac de Soulcem en Ariège ou dans le parc National d’Ordesa en Espagne. Et d’autres vont probablement se produire.

L’échelle de risque est de niveau 3 (sur l’échelle qui compte 5 niveaux) sur une grande partie de la chaîne.Un risque marqué qui devient plus élevés sur la partie la plus orientale de la chaîne (Pyrénées-Orientales et Andorre) où Météo France qualifie le risque de fort. Un niveau qui devrait se maintenir quelques jours tant que le travail de purge naturelle ne se produise.

Des avalanches de neige humide

L’humidification de la neige va gagner progressivement en altitude et concerner plus de versants.
Après un bon regel nocturne de la neige, le risque de départ spontané d’avalanches de neige humide augmentera rapidement en journée. Dans quelques couloirs d’avalanches, elles pourraient prendre de l’ampleur en emportant toute la neige en place et parfois descendre jusqu’aux zones basses peu enneigées.
L’enneigement est en effet encore très épais à des altitudes modestes sur les Pyrénées. Ici la vidéo d’une avalanche dans le secteur d’Arinsal en Andorre.

Randonneurs, pour préparer vos itinéraires, informez-vous sur les conditions de neige et d’avalanche. Les bulletins de Météo-France par massif sont disponibles sur le site Internet et les applis mobiles de Météo-France, dont MétéoSki. Pour les conditions plus locales, vous pouvez également vous informez auprès des professionnels (services des pistes en station de ski, guides de montagne, gardiens de refuge, …).

11 Avr

La neige tombe à nouveau sur les Pyrénées, le risque d’avalanche grimpe

Avalanche
©MaxPPP / Dominique André

Comme prévu le neige tombe à nouveau sur la chaîne des Pyrénées. Il s’agit d’un nouvel épisode intense qui va apporter jusqu’à 60cm de neige à 1800m d’altitude. Les chutes de neige devraient se poursuivre jeudi. Le risque d’avalanche remonte.

Alors que la saison de ski est en passe de se terminer, les flocons ne cessent de tomber. Ce mercredi et jusqu’à jeudi, un épisode intense de précipitations est annoncé, et doit apporter un important cumul de neige fraîche : une cinquantaine de cm à partir de 1800m d’altitude et plus de 1m au-dessus de 2000m. La limite pluie neige évoluera entre 1200 et 1600m en fonction des secteurs.

Pour rappel, le manteau neigeux qui n’a cessé de grossir au fil de l’hiver en raison de chutes de neige fréquentes est remarquablement excédentaire. Des coulées spontanées se déclenchent, comme on a pu le voir sur les images tournées dans le secteur d’Auzat (09) par un promeneur.

Le risque qui est resté marqué va passer dans les heures qui viennent à fort, sur les Hauts-Pyrénées, en Haute-Garonne dans le secteur du Luchonnais et dans les Pyrénées-Atlantiques. Il est recommandé d’éviter toutes sorties en montagne.

La circulation est difficile sur les routes de montagne

Pour atteindre les cols, les stations de ski, les équipements spéciaux sont actuellement indispensables. C’est le cas notamment en Ariège avec un accès difficile vers l’Andorre ou le passage par le tunnel de Bielsa.

Le col de la Pierre Saint-Martin est actuellement fermé à la circulation.

10 Avr

Randonneurs et skieurs, la neige n’en finit plus de tomber dans les Pyrénées

Enorm congère ai port de la Bonaigua (2072m) Pyrénées espagnoles 1er avril ©David Aventure

Les images des cumuls de neige encore présents ce 10 avril en altitude sont impressionnantes. Alors que Météo France annonce de nouvelles chutes de neige dans les prochains jours. L’hiver en montagne n’est visiblement pas terminé. Randonneurs, la saison de ski se poursuit.

On n’en demandait pas tant. Les chutes de neige cet hiver ont été copieuses et se prolongent ce début de printemps. Actuellement, le manteau neigeux est largement excédentaire. Pour preuve, ces images tournées dans le Val d’Aran à 2300m au refuge de Saboredo. L’entrée de la bâtisse est littéralement ensevelie. On ne peut y accéder qu’en traversant un tunnel creusé dans la neige.

Dans les Pyrénées le manteau neigeux est actuellement remarquablement important

Les chutes de neige récurrentes et les températures basses ont permis cette accumulation importante. Le seul effet du printemps est pour le moment la remontée de la limite neige.
À basse altitude cependant, le printemps commence à se faire sentir : les périodes ensoleillées et de douceur ont fait fondre la neige en très grande partie en dessous de 1400 m d’altitude. Au-dessus en revanche, les hauteurs de neige deviennent très rapidement importantes avec l’altitude : en versant nord, en général 60 cm à 1 m à 1600 m, 1 m à 1,50 m à 1800 m. Ces hauteurs, déjà atteintes au cours de l’hiver, se sont maintenues, voire ont augmenté durant le mois de mars ; elles sont maintenant remarquables, et la durée de retour d’un tel enneigement à cette époque de l’année est de l’ordre de 5 à 10 ans, selon Météo France

À haute altitude, au-dessus de 2000 m, on approche des valeurs records

Le printemps ne s’est pas encore montré, sauf dans les versants sud bien ensoleillés, et la neige continue à s’accumuler avec une grande régularité depuis le début de la saison. Les hauteurs de neige atteignent ainsi, par exemple, 2,50 m au pic d’Anie (2150 m) dans les Pyrénées-Atlantiques, 3 m au Port d’Aula (2150 m) en Ariège et 3,50 m au lac d’Ardiden (2450 m) dans les Hautes-Pyrénées. Ces hauteurs commencent à approcher les valeurs records sur les 20 dernières années à cette époque de l’année. Le versant méditerranéen de la chaîne n’est pas en reste, et même si la limite de l’enneigement est remontée un peu plus haut que dans les deux-tiers ouest de la chaîne et que les hauteurs de neige sont un peu moindres, elles se situent, là aussi, nettement au-dessus des moyennes. C’est ce qu’illustre l’épaisseur du manteau neigeux sur les hauteurs du Canigou, dans l’extrême est des Pyrénées, qui est actuellement de 1,60 m à 2150 m d’altitude, alors que cette hauteur est en moyenne de 1 m à cette saison.

De nouvelles chutes de neige sont attendues

Ce mardi matin, quelques flocons ont blanchi cols et hautes-vallées.


Et mercredi de fortes chutes de neige sont encore annoncées sur les Pyrénées, dès 1200m ajoutant quelques dizaines de centimètres de poudre à un manteau déjà copieux.

Le risque d’avalanche est encore marqué

Les accidents ont été nombreux et avec la neige en présence et celle annoncée, le risque de purge des couloirs et des pentes raides n’est pas terminé. Il faut donc se montrer extrêmement prudent pour la pratique des sports de montagne, alors que la saison touche à sa fin.

La dernière station ouverte dans les Pyrénées françaises est Cauterets (22 avril) mais il reste de beaux jours de ski pour ceux qui sont à la recherche de neige vierge et non préparées.

26 Mar

Fin mars, la neige est présente en grande quantité dans les Pyrénées

Refuge des Camporells
©Météo Pyrénées

Il n’y a pas une année qui ressemble à la précédente. L’hiver 2017-2018 s’est montré généreux en matière de neige. Les premières chutes sont arrivées tôt dans la saison (novembre) et se poursuivent alors que le printemps est au calendrier. De nouvelles chutes de neige sont prévues dans la semaine alors qu’au-dessus de 2000 les cumuls atteignent plus de 4m.

En montagne les relevés indiquent des hauteurs de neige en augmentation :

au Canigou 2150m (Pyrénées Orientales) : 2.10m, au Puigmal 2467m (Cerdagne) : 3.20M, à Hospitalet 2293m (Haute Ariège) : 3.30M, au Port d’Aula 2140m (Ariège) : 3.15M, au Maupas 2430m (Haute-Garonne) : 2.40M, aux Aiguillettes Haute Bigorre 2120m : 1.75M, au Lac d’Ardiden 2445m (Hautes-Pyrénées) : 3.15M au Soum Couy 2150m (Pyrénées Atlantiques) : 2.50M

En Andorre, plus de 4m de neige dans le Parc National de Sorteny :

Preuve à l’appui voici une photo du refuge des Camporells (2240m dans les Pyrénées-Orientales) 

Sur les pistes de la station de Vallnord (Arinsal- Andorre)

Et si l’on en croit les prévisions météorologiques ce n’est pas terminé car après une petite accalmie de nouvelles chutes sont prévues dès jeudi prochain.

Equipements spéciaux pour l’accès en Andorre ce lundi

Carrefour de la Croisade 26 mars
©DIRSO 09

Il neige sur les Pyrénées à partir de 1000m ce lundi matin. Les chaussées sont glissantes sur les axes routiers de montagne dont ceux qui mènent en Andorre.
Les conseils départementaux informent sur les conditions de circulation.

Les équipements spéciaux sont obligatoires sur la RN320 et la RN22 à partir des entrées du tunnel du Puymorens. Mais l’ensemble de la chaîne est concernée par les chutes de neige.

Pour suivre l’évolution de la situation, voir le site de la DIRSO 09

21 Mar

Ariège : la RN320 vers l’Andorre fermée à tous les véhicules en raison de la neige

Les chutes de neige qui se sont produites dans la nuit de mardi à mercredi rendent les conditions de circulation compliquées sur les routes de l’Ariège. En particulier vers l’Andorre. La RN 320 est fermée à tous les véhicules à partir du tunnel de Porté -Puymorens (entrée nord et sud).

Carrefour de la Croisade
©DIRSO 09

La  route nationale 320 est fermée à tous les véhicules ce mercredi matin. Il est impossible d’aller plus loin que l’entrée Nord du tunnel du Porté-Puyrmorens à partir de l’Hospitalet d’Andorre du côté Ariègeois et de la Vignole du côté des Pyrénées-Orientales.
Les équipements spéciaux sont obligatoires à partir d’Ax les thermes et de Latour de Carol. Actuellement, il est impossible de relier le Pas de-la Case et l’Andorre par la RN320.

La circulation des poids lourds de plus 19 tonnes est également interdite sur la RN 20 à partir d’Ax-les-Thermes.

La neige et le froid rendent la circulation difficile sur les routes de montagne. Pour se rendre en station, il est indispensable d’avoir les équipements spéciaux.

Suivre l’évolution de la situation en direct sur le site de la DIRSO 09

23 Fév

Les Pyrénées sous des monceaux de neige

©Météo Pyrénées ‏Congères de 5m au Port d'Envalira le plus haut col routier des Pyrénées à 2400m

©Météo Pyrénées
‏Congères de 5m au Port d’Envalira le plus haut col routier des Pyrénées à 2400m

Le soleil est de retour et les vacanciers peuvent enfin profiter de cette manne tombée du ciel. Dans les stations de ski et aux cols le manteau neigeux atteint plusieurs mètres de neige au delà de 2000m d’altitude. Les photos et les vidéos sont impressionnantes.

Avec plus de 3,5 de neige la station de Cauterets fait partie des domaines les plus enneigés cette fin février. Porté Puymorens et Gourette cumulent également plus de 3m de poudreuse sur les parties hautes de leur domaine skiable. Si les records d’enneigement ne sont pas battus, il n’en reste pas moins que la dernière tempête a apporté en 48h d’intempéries d’importants cumuls.
La quasi-totalité du massif a été concernée par cet épisode neigeux intense entre le 18 et le 21 février. Le manteau neigeux s’est alors fortement épaissi dans les quatre départements allant des Pyrénées-Atlantiques à l’Ariège. En effet, lors de cet épisode, il est tombé de l’ordre de 60 cm de neige à 1800 m d’altitude, entre 70 cm et 1 m au-dessus de 2000 m. Seul le département des Pyrénées-Orientales a été peu touché par l’épisode neigeux.

L’enneigement dans les Pyrénées est désormais remarquable

On relève, par exemple, une hauteur de neige de 3 m à la station automatique du lac d’Ardiden (Hautes-Pyrénées, 2445 m) ainsi qu’à celle du Puigmal (Pyrénées-Orientales, 2465 m), et de 3,20 m à la station automatique de Port d’Aula (Ariège, 2140 m).
Dans les trois-quarts ouest des Pyrénées, qui ont été les plus touchés par l’épisode neigeux, l’enneigement est continu dès 700 ou 800 m d’altitude. On observe des épaisseurs de neige, respectivement pour les versants nord et sud, voisins de 90 et 50 cm à 1500 m d’altitude, 1,50 m et 90 cm à 1800 m d’altitude, 3 et 2 m à partir de 2100 m d’altitude, indique Météo France.

Panorama depuis le Pic du Midi (23 février) à 2877m

©Maria Lafourcade / France 3 Occitanie

©Maria Lafourcade / France 3 Occitanie

A Cauterets, la dameuse creuse son chemin dans plusieurs mètres de poudreuse

Dans la partie orientale de la chaîne, l’enneigement est moins remarquable mais néanmoins très bon pour la saison. L’enneigement continu débute vers 1400 m dans les Pyrénées-Orientales. À 1500 m d’altitude, il y a 10 à 20 cm de neige. À 2000 m, l’épaisseur du manteau neigeux est voisine de 1,40 m dans le massif du Capcir-Puymorens, 1 m dans celui de Cerdagne-Canigou. À la station automatique du Canigou (2150 m), la hauteur de neige mesurée est de 1,35 m, pour une moyenne sur les 20 dernières années de 1,04 m.