12 Juin

En images – Les Pyrénées se sont réveillées, ce 12 juin, sous quelques centimètres de neige

©Ax 3 domaines – 12 juin 2019

L’image est rare sans être toutefois exceptionnelle. Ce mercredi matin, 12 juin 2019, l’hiver s’est imposé dans les Pyrénées. La neige tombée la veille et le froid, ont apporté une jolie couche blanche sur les reliefs. Pour le bonheur des photographes et plus ou moins celui des randonneurs.

L’ensemble de la chaîne des Pyrénées a été touché par cet épisode neigeux. Des Pyrénées-Orientales ou Pyrénées-Atlantiques.
Des records de froid ont même été battus.

Voici en images, une sélection de jolis clichés qui circulent sur les réseaux sociaux

Les plus hauts sommets sont bien blancs. Ici l’Aneto (Espagne) et la Pique d’Estats (Espagne-Ariège). A l’aube, il faisait moins 10 degrés à 3143 m

Le Pic du Midi D’Ossau ( Pyrénées-Atalntiques)

Au refuge du Rhule (Ariège)

Le Pic du Taillon au-dessus du cirque de Gavarnie (Hauts-Pyrénées)


En vallée d’Aure (Hautes-Pyrénées)

17 Mai

Pyrénées : il neige abondamment un 17 mai et ce n’est pas terminé

Col du Tourmalet
©Régis Cothias / France 3 Occitanie

Les prévisions météorologiques ne s’étaient pas trompées. Dans le courant de la nuit et ce vendredi matin, la neige est tombée sur le relief des Pyrénées dès 1600m. Le col du Tourmalet a dû être déneigé. Dans l’après-midi, les averses neigeuses devraient descendre à 1200m d’altitude.

Tous les 5 ans environ

La neige au printemps dans les Pyrénées cela n’arrive pas tous les ans. Mais cela n’a rien d’exceptionnel. En mai 2015, la neige s’était invitée en quantité sur le relief des Pyrénées. C’est  à nouveau le cas 4 ans plus tard. Entre 5 et 10cm en cumulé sont déjà tombés à 2115m.
La limite pluie neige devrait descendre aux alentours de 1200m sur la partie ouest des Pyrénées.
Les cols du Tourmalet comme celui du Pourtalet ont été déneigés tôt ce vendredi

Des cumuls importants sont attendus sur les Pyrénées-Atlantiques environ 20 à 30cm. Sur le reste de la chaîne les cumuls seront plus « raisonnables » avec en moyenne 10 à 15cm au dessus de 1800m, indique Météo Pyrénées.
Sur l’est de la chaîne, de l’Ariège aux  Pyrénées-Orientales, les précipitations pourront prendre un caractère orageux avec parfois de fortes averses, sous forme de neige au dessus de 1700m.

 

Le thermomètre en chute libre

Le mauvais temps est accompagné d’une baisse impressionnante du mercure. On a perdu en quelques heures un dizaine de degrés. Et le décor est composé de vent et de brouilard. Ce qui renforce l’impression d’un retour en hiver. Ce vendredi matin, il faisait -1 degrés au col du Tourmalet.

Ambiance hivernale au col du Tourmalet
©Regis Cothias / France 3 Occitanie

Samedi et dimanche, de nouvelles chutes de neige de moindre intensité sont encore possible avec une limite pluie-neige entre 1500 et 1800m d’altitude.

11 Avr

Pyrénées : la neige et le froid sont de retour sur le massif

Col du Puymorens, jeudi 11 avril 8h30
©DIRSO 09

Depuis 4 jours, des chutes de neige se produisent sur les Pyrénées. Les perturbations apportent des orages dans les vallées et des chutes de neige localement conséquentes dès la moyenne altitude. Les routes de montagne sont impactées.

L’hiver, c’est en avril cette année

Il neige. Et cela dure depuis plusieurs jours. Ce jeudi matin, la chaîne des Pyrénées, s’est a nouveau réveillée sous une bel couche de neige poudreuse et froide. La circulation sur les routes de montagne est difficile. Les équipements spéciaux sont nécessaires pour le franchissement des cols. Les accès en Andorre notamment sont compliqués, particulièrement du côté des Pyrénées-Orientales. Voir les conditions de circulation sur le site de la DIRSO 09.

L’ensemble du massif est concerné par ce retour de l’hiver. Dans les Pyrénées-Orientales, mercredi, d’importantes chutes de neige ont eu lieu du côté de Font-Romeu.

La neige mais aussi le froid

Alors que nous sommes en plein coeur du printemps, le thermomètre affiche des valeurs hivernales. Au Pic du Midi, les relevés affichent des valeurs négatives depuis 10 jours.

09 Avr

Pyrénées : avec les nivologues de Météo France en charge de l’observation du manteau neigeux pour évaluer le risque avalanche

Jean-François Quiniou et Patrick Chartie, nivologues Météo France Toulouse
©France 3 Occitanie

Chaque hiver, les ingénieurs de Météo France sillonnent le massif des Pyrénées pour scruter l’état de la neige. Une étude indispensable qui permet d’évaluer le niveau de risque avalanches consultés avant de prendre le départ par les randonneurs à raquette et les skieurs hors pistes.

Etre nivologue consiste en l’étude des caractéristiques de la neige et des différentes couches neigeuses. L’ingénieur s’appuie sur des mesures et modèles spécifiques dont les objectifs sont soit la recherche scientifique soit la sécurité en montagne. Notamment pour l’établissement des bulletins avalanches proposés par massifs sur l’ensemble de la chaîne des Pyrénées. Les risques pouvant être très différents, d’un versant à un autre. Ces bulletins consultables en ligne gratuitement sur le site de Météo France sont scrutés par les sportifs qui pratiquent la montagne en hiver dans des zones non sécurisées. Sont principalement concernés, les randonneurs en raquettes et les skieurs de randonnée.

C’est sur des pentes vierges de tout passage, généralement exposées nord-est que, les nivologues se rendent à ski pour étudier le manteau neigeux avec toute une série de tests. Les résultats permettent la rédaction des bulletins avalanche.

Thierry Sentous et Marc Raturat ont accompagné les ingénieurs en haute-Ariège

04 Avr

Pyrénées : à Piau-Engaly, l’arrivée de neige fraîche est une aubaine pour les skieurs de fin de saison

©Webcam Piau-Engaly

Les flocons sont de retour sur les pistes des stations de ski des Pyrénées. En ce début avril, ces chutes de neige n’ont rien d’exceptionnel. Elles vont même faire le bonheur des skieurs qui apprécient le ski de printemps. A Piau-Engaly, froid et neige sont les bienvenus.

La neige qui a manqué en début décembre arrive juste à point pour une fin de saison parfaite dans les Pyrénées. A Piau-Engaly, les skieurs sont ravis de la qualité de la neige fraîche. Environ 10cm sont tombés à 1800m d’altitude.
Comme Cauterets, le domaine skiable de Piau-Engaly doit fermer le 22 avril. Les derniers de la saison dans les Pyrénées. De nombreuses stations sont déjà fermées. Ax-3-Domaines, Gourette, Peyragudes, le Grand Tourmalet terminent leur saison le 7 avril.

Reportage de Régis Cothias et Emmanuel Fillon :

03 Avr

Météo dans les Pyrénées : la neige s’invite sur les sommets en plein cœur du printemps

Réveil sous la neige à La Mongie (1500m)
©Grand Tourmalet

Surprise ! Alors que la fin de saison est déjà consommée pour certaines stations ou programmée dans les prochains jours pour d’autres, la neige fait son retour dans les Pyrénées. Ce mercredi matin, 3 cm sont déjà tombés au pied des pistes de la station de Piau Engaly notamment à 1400m.

Une goutte froide venant des îles britanniques s’est invitée en France conjuguée à la perturbation en cours, c’est de la neige qui tombe à nouveau sur les sommets après plusieurs semaines d’un temps sec et chaud. Le contraste des paysages est saisissant. En quelques heures, le printemps s’éclipse pour laisser la place à une nouvelle offensive hivernale.

Selon le site Météo Pyrénées, l’isotherme se situera à 1200m en journée. On retrouvera ainsi La limite pluie-neige vers 900/1000m. Les précipitations ne seront pas très intenses mais elles prendront un caractère durable toute la journée. 5 à 15cm selon les secteurs et l’altitude sont à attendre durant la journée. Le vent sera de secteur ouest faible à modéré : 30 à 50km/h en rafales.

Conséquence, la circulation sur les routes pourra être impactée en zone de montagne. Regardez l’évolution en direct :

  • Ariège
  • Hautes-Pyrénées
  • Pyrénées-Atlantiques
  • Pyrénées-Orientales
  • Haute-Garonne
  • Voici les premières photos

    19 Mar

    La neige sur les routes d’altitude rend la circulation difficile dans les Pyrénées

    Giratoire du Pas de la Case
    ©DIRSO 09

    L’hiver n’a pas dit son dernier mot. La neige tombe en altitude dans les Pyrénées. Les accès aux cols, à l’Andorre sont difficiles ce mardi matin. Les équipements spéciaux sont obligatoires pour circuler. Les flocons sont descendus jusqu’à 1000m d’altitude.

    Les chutes de neige ont débuté dans la soirée de lundi à mardi. Et ce mardi matin, plusieurs cm de neige recouvrent les jardins mais aussi les chaussées. On pensait l’hiver terminé, mai voilà qu’il faut à nouveau prendre les équipements spéciaux pour rouler sur les routes d’altitude dans les Pyrénées.

    La vidéo au col de l’Envalira

    Les accès à l’Andorre et au col du Puymorens sont délicats, tant du côté ariegois que du côté des Pyrénées-Orientales.

    Même situation du côté du passage vers l’Espagne dans la vallée d’Aure dans les Hautes-Pyrénées.

    L’ensemble du massif des Pyrénées est concerné par cet épisode neigeux qui s’achève ce mardi. Bien que les quantités de neige soient faibles elles entraînent des complications sur les routes.
    Pour suivre l’évolution de la situation en direct :

    14 Mar

    Les équipements spéciaux sont obligatoires pour se rendre en Andorre ce jeudi

    Col du Puymorens
    ©DIRSO 09

    De petites chutes de neige sont en cours sur les Pyrénées. L’Ariège et les Pyrénées-Orientales sont concernés en altitude. Les accès en Andorre et au col du Puymorens sont délicats car la chaussée est glissante. Les équipements hivernaux sont obligatoires.

    Chute de neige et vent violent. Ce jeudi matin, une nouvelle et peut-être dernière offensive hivernale entraîne des difficultés de circulation sur la RN320 côté Pyrénées-Orientales depuis Latour de Carole et côté Ariège à partir du carrefour de la Croisade et sur la RN22 vers l’Andorre.

    Les chutes de neige doivent diminuer au fil ds heures. Ce Jeudi matin, l’accès en Andorre et le passage par le col du Puymorens requièrent les équipements spéciaux. Soyez prudents ou reportez votre déplacement jusqu’à ce que les conditions s’améliorent.

    28 Fév

    Pourquoi la neige fond moins vite que vous ne le pensez

    Image du satellite SUOMI-NPP montrant l’ensemble des massifs montagneux français enneigés, le 27 février 2019 à 13 h 17 UTC. © Météo-France

    Les fondus de glisse sont aux abois. Ils craignent une fonte rapide du manteau neigeux en raison des températures presque estivales des derniers jours. Mais qu’ils se rassurent. La neige fond certes, mais relativement peu. Les cumuls en altitude sont encore généreux. Il n’y a donc pas d’inquiétude à avoir pour les vacances scolaires.

    L’enneigement a reculé mais autant que les températures élevées ne le laissent penser

    La raison : un soleil bas sur l’horizon (nous ne sommes que fin février) et une grande sécheresse de l’air. Ces paramètres associés constituent le processus physique de sublimation. Il empêche la fonte rapide de la neige de surface. Voici la vidéo qui explique le phénomène de fonte.

    Trois semaines d’anticyclone

    Hormis les quelques flocons tombés les 10 et 11 février, il fait sur les Pyrénées depuis le 5 février. Et malgré des températures élevées pour la saison les cumuls de neige sont encore abondants. Les stations de ski bénéficient d’un bon enneigement grâce aux chutes abondantes du mois de janvier.

    • Il reste entre 50 et 70cm vers 1200 à 1500m en fonction des versants en moyenne montagne. Les hauteurs de neige sont de 60 cm au Pont d’Espagne et à Peyresourdes, dans les Hautes-Pyrénées, 70 cm à Ascou-Pailhères, en Ariège. Dans les versants sud, la neige est présente à partir de 1600 ou 1700 m, quel que soit le massif.
    • Vers 1800 m, les hauteurs de neige sont plus importantes, souvent proches d’1 m en versant nord. 90 cm à Gourette, dans les Pyrénées-Atlantiques, 1,20 m à Luz-Ardiden, dans les Hautes-Pyrénées, 75 cm sur le plateau de Beille, en Ariège. En versant sud, les quantités sont en revanche bien plus modestes : 30 cm dans la moitié ouest de la chaîne, 5 à 10 cm plus à l’est.
      À haute altitude, au-dessus de 2000 m, les hauteurs de neige atteignent, en versant nord, 1,40 m à 2 m, selon le massif et l’altitude ; en versant sud, ces hauteurs sont environ moitié moindres. Pour ces altitudes, ce sont des hauteurs un peu inférieures aux valeurs de saison.
    • L’est des Pyrénées est moins enneigé : dans le nord de la Cerdagne, la neige débute vers 1500 m d’altitude en versant nord, pour atteindre 1 m au-dessus de 2000 m ; En versant sud, elle débute vers 1600 m. Dans le sud du plateau de Cerdagne, l’enneigement est nettement plus faible ; au Canigou, par exemple, à 2150 m d’altitude, la hauteur de neige se situe vers 35 cm, pour une moyenne à cette époque de l’année de 1 m.

    Illustration de la fonte entre le 7 et le 28 février

    26 Fév

    Ski : si la chaleur actuelle entame le manteau neigeux, les conditions d’enneigement dans les Pyrénées restent excellentes

    ©Webcam Barèges / Tournaboup

    Il fait chaud pour une fin février en France mais aussi sur les Pyrénées. Mercredi sera la journée la plus chaude. Conséquence, la neige fond. Mais fort heureusement pour ceux qui ont choisis de passer leur vacances au ski, il reste encore suffisamment de neige pour skier dans de bonnes conditions.

    Il y a les optimistes qui profitent d’un soleil radieux en descendant les pistes visage au vent. Et il y a les pessimistes qui s’inquiètent de la disparition de la neige. Il est vrai que le thermomètre va encore grimper atteignant son paroxysme mercredi après 10 jours de douceur exceptionnelle qui va encore durer. Les modèles météo annoncent une fin de semaine globalement ensoleillée et surtout chaude. Les 25 degrés sont atteints au pied des Pyrénées et sur le Sud-Ouest en général. Mercredi, on attend 26 à Saint-Girons, 25 à Luchon Super-Bagnères, Luz Saint-Sauveur, Tarbes et Prades et 15 degrés à 1500m.

    Cela fait 20 jours que la chaîne des Pyrénées n’a pas aperçu le moindre flocons. Et 10 jours que l’ensoleillement est à son maximum. De nombreux records sont déjà tombés dans le nord de la France. L’ensoleillement de ce mois de février est hors norme.
    Il est donc normal que la neige fonde à grande vitesse. Mais que les anxieux se rassurent, il en reste encore beaucoup. Car on partait avec une bonne avance et des cumuls qui dépassaient les 2m au-dessus de 2000m d’altitude. Environ 50 à 70cm de neige cumulée ont fondu en une dizaine de jours (pluie et chaleur) ce qui laisse encore une bonne couche pour pratiquer le ski.

    Donc pas d’inquiétude à avoir sur la suite de la saison de ski dans les Pyrénées. D’autant que les prévisions à 10 jours annoncent un changement radical de temps et un retour à des conditions hivernales vers le 4 ou 5 mars. La neige devrait à nouveau tomber sur le massif et redonner le sourire aux plus pessimistes.

    Aussi en attendant, on profite de l’isotherme qui s’envole pour admirer des paysages souvent cachés par jour de mauvais temps.