02 Fév

Pyrénées : des camions bloqués par la neige sur la route du tunnel d’Aragnouet-Bielsa

2 camions bloqués sur le pont de Fabian

2 camions bloqués sur le pont de Fabian

Les chutes de neige rendent délicates les conditions de circulation sur les routes de montagne. Difficultés encore plus grande en vallée d’Aure en raison de la présence de camions se dirigeant vers le tunnel d’Aragnouet Bielsa pour rejoindre l’Espagne. La route est bloquée depuis ce vendredi matin depuis 7h.

Ce trafic de poids lourds a fortement augmenté sur ce secteur ces dernières semaines, les camions ne peuvent plus passer à Saint-Béat en raison de risque d’éboulement et utilisent donc le tunnel pour traverser les Pyrénées. Mécontentement des riverains des communes traversées St-Lary, Aragnouet et le maire d’Aragnouet a justement pris un arrêté pour interdire interdisant la traversée des agglomérations d Aragnouet pour les véhicules de plus de 23 T. Interdiction restée lettre morte, une pétition est en ligne pour réclamer le bannissement des poids lourds en vallée d’Aure.

Regis Cothias

29 Jan

200 fous de glisse réunis à Cauterets pour la Redbull « Tout Schuss »

©Redbull Tout Schuss 2018

©Redbull Tout Schuss 2018 / Guillaume ARRIETA /

La Redbull « Tout Schuss » a débuté la tournée compétitive à Cauterets. La course a rassemblé 200 participants (skieurs et snowboaders) qui n’avaient qu’une seule idée en tête : arriver en bas de la piste en premier.

Samedi 27, les pentes de Cauterets ont vu déferler 200 fondus de glisse pour la première des cinq étapes du Redbull « Tout Schuss ». une première pour la station des Hautes-Pyrénées. La compétition au concept original consiste en un départ groupé et à pied des participants. Ils courent sur un distance de plusieurs dizaine de mètre, chaussures de ski ou de snow aux pieds, planche(s) à la main, avant de chausser et de dévaler le plus vite possible une piste. Un seul leitmotiv les anime : arriver en bas le premier.
Une autre étape pyrénéenne de la course est programmée le 17 mars sur les pistes de Luchon – Superbagnères.

©Redbull Tout Schuss 2018 / Guillaume ARRIETA /

©Redbull Tout Schuss 2018 / Guillaume ARRIETA /

Amateurs ou champions reconnus partent sur la même ligne de départ. Une façon ludique pour les passionnés de se mesurer tout en s’amusant à des stars de la glisse.
Bastien Montes, skieur alpin français spécialiste de l’épreuve du ski de vitesse et champion du monde de la discipline en 2017, était présent pour challenger les participants !

Le teaser de la 3ème édition :

24 Jan

La station de ski de Peyragudes s’équipe d’une dameuse économique et écologique

La PistenBully 600 E+ est une dameuse hybride dotée d’une transmission électrique © France 3 Occitanie

La PistenBully 600 E+ est une dameuse hybride dotée d’une transmission électrique
© France 3 Occitanie

Les stations de ski cherchent à réduire leurs charges et notamment la consommation d’énergie. A Peyragudes, une dameuse équipée d’un système électrique doit réduire la consommation de l’engin de 20%. Une dameuse high tech.

Une dameuse plus écologique surtout plus économique à l’usage en raison d’un système électrique pour assurer la motricité et le déplacement de l’engin. Le constructeur avance une économie de carburant de l’ordre de 20%, toujours appréciable. Mais la dameuse présente un autre avantage : L’abandon de la transmision hydraulique à haute pression au profit d’un système électrique plus endurant et d’une durée d’utilisation plus grande.

Reportage sur place de Régis Cothias et Emmanuel Fillon :

Quelques références techniques sur la green machine de Peyragudes

PistenBully 600 E+ est dotée d’une transmission électrique qui lui procure un rendement largement supérieur à celui obtenu avec une transmission hydrostatique. Cette dameuse animée par un 6 cylindres Mercedes de 12,8 litres et 400 chevaux, réduit sa consommation de carburant tout en supprimant les aléas liés aux circuits hydrauliques de transmission et les éventuels risques de
pollution dus à des fuites d’huile. Sa consommation est ainsi abaissée de 20% à 25%. En descente, les moteurs génèrent du courant électrique qui entraîne la fraise. On enregistre une diminution de 20% des rejets de CO2 et d’oxyde d’azote, le filtre à particules assurant quant à lui une réduction de 99% des particules rejetées dans l’environnement.
La suppression de l’hydraulique haute pression élimine les risques de pollution de sol. Le concept d’entrainement hybride du PistenBully 600 E+ lui permet aussi d’animer des outils électriques externes de type fraise, très gourmands en puissance avec une dameuse « classique ». Enfin, la rotation constante du moteur diesel à bas régime rend la machine particulièrement silencieuse. L’investissement pour cette dameuse hybride dernière génération représente un budget de 400 000 €HT.

12 Jan

Raid des Pyrénées à chiens de traîneau : ultimes préparatifs sur les pistes du Val d’Azun

Séance d'entraînement de Romain Da Fonseca avec ses chiens au Val d'Azun ©Régis Cothias / France 3 Occitanie

Séance d’entraînement de Romain Da Fonseca avec ses chiens au Val d’Azun
©Régis Cothias / France 3 Occitanie

Départ le 3 février depuis Hendaye sur la côte basque de Romain Da Fonsaca et ses 8 chiens de traîneau pour réaliser la traversée des Pyrénées, rejoindre Banyuls, au bord de la Méditerranée. Durée cette traversée à ce jour jamais réalisée, 1 mois avec des passages à 3.000 m d’altitude. Le musher prépare son périple sur des pistes de ski de fond pour l’entraînement de sa meute.

Le musher prépare son périple sur des pistes de ski de fond pour l’entraînement de sa meute. Nick et ses copains, 8 chiens huskies, piaffent d’impatience. Des semaines d’entraînement, désormais dans de vraies conditions hivernales, avant la traversée des Pyrénées. Romain Da Fonseca, 28 ans dirige la meute et conduit le traîneau, pour l’heure sur les pistes de ski de fond de la station du val d’Azun, et ainsi préparer son raid.

Le musher Romain Da Fonseca ©Régis Cothias / France 3 Occitanie

Le musher Romain Da Fonseca
©Régis Cothias / France 3 Occitanie

Durée de la traversée, environ 1 mois. Une progression de 30 km/jour dans les parties les plus délicates avec des passages à 3.000 m d’altitude, un parcours à travers forêts, sentiers et pentes si possibles enneigées.

Ultime déboire pour Romain, la destruction dans un incendie du véhicule prévu pour l’accompagner. Un coup dur mais pas de quoi remettre en cause son périple.

Le reportage de Régis Cothias et Emmanuel Fillon :

09 Jan

Les stations de ski des Pyrénées tout sourire avec ce beau début de saison

Peyragudes (65) ©France 3 Occitanie

Peyragudes (65)
©France 3 Occitanie

C’est l’heure des premiers comptes de la saison pour les stations de ski des Pyrénées. Les vacances de Noël viennent tout juste de s’achever et les nouvelles sont bonnes. Neige, conditions météorologiques très acceptables, il n’en fallait pas plus pour que les skieurs se retrouvent en force sur les pistes.

A Peyragudes, la fréquentation a augmenté de 80% en comparaison de l’année passée.  Les stations N’PY enregistrent 282 114 journées ski sur ces 2 semaines de vacances, soit une progression de 58% par rapport à la saison passée.
Le domaine familial de Val Louron a bien profité de l’aubaine météo. Elle a pu ouvrir 17 de ses pistes pour les vacances de Noël.

Le 30 décembre, plus de 42 000 journées skieurs ont été vendues sur l’ensemble des 7 domaines du groupe N’PY (les Peyragudes, Piau, Grand Tourmalet, Luz-Ardiden, Cauterets, Gourette et La Pierre Saint Martin).

Après deux semaines complètes d’activité, les gestionnaires des stations affichent un sourire confiant d’autant plus qu’il y a un  an, la situation était catastrophique pour le ski pyrénéen en raison du manque de neige.

Régis Cothias et Emmanuel Fillon se sont rendus à Peyragudes et à Val Louron :

08 Jan

Une journée parfaite au sommet du Pic du Midi en vidéo accélérée

Capture image vidéo

Capture image vidéo

Paysages féeriques, lumières inégalables, le spectacle qu’offre le Pic du Midi est juste à tomber. Une vidéo accélérée, 15 secondes tout au plus, pour vivre une journée à 2877m. 24h d’une journée parfaite. La preuve que les Pyrénées proposent un spectacle permanent.

Le 5 janvier était une belle journée. Du lever au coucher de soleil, le ciel du Pic du Midi montrait une palette étonnante de lumières et de couleurs. Entre mer de nuages et ciel rouge d’un coucher de soleil splendide, la vidéo apporte une bouffée d’air frais à tous les citadins et aux autres amoureux de la nature.

05 Jan

Vidéo : froid, dénivelé, terrain accidenté, rien (ou presque) n’arrête le Vttiste de l’extrême Alexis Righetti

Pic de Marty ©Alexis Righetti

Pic de Marty
©Alexis Righetti

C’est la dernière vidéo retraçant la dernière sortie VTT de l’année 2017 des riders  Alexis Righetti et Dimitri Garnier. Ils ont effectué l’ascension et également la folle descente du Pic de Marty Caberrou dans les Hautes-Pyrénées dans des conditions météorologiques compliquées. 

Températures en-dessous de zéro, vent violent, brouillard… Les Vttistes ont dû se battre contre la météo pour arriver à leur fin. Il ont dû effectuer l’ascension  avec les tenues intégrales pour se tenir au chaud, malgré une effort physique conséquent et les 1200m de portage nécessaire pour rejoindre le sommet à 2677m. La descente était tout aussi compliquée en raison d’un terrain très accidenté, rocheux et fortement pentu, difficile à aborder sur un vélo tout terrain.

Après le Mont Valier, le Pic de Marty, une vidéo impressionnante !

A Peyragudes, la piste 007 reste fermée en raison d’un désaccord financier avec la mairie de Loudervielle

© France 3 Occitanie

© France 3 Occitanie

A Peyragudes la piste 007 en référence au film de James Bond tourné sur la station dans les années 90 n’est toujours pas ouverte aux skieurs. En cause, un problème de domanialité avec la commune de Lourdervielle qui refuse de signer l’arrêté d’ouverture avant d’obtenir une meilleure répartition des retombées économiques.

Malgré le bon enneigement et la qualité panoramique de ce retour-station, la maire de Loudervielle commune sur laquelle se trouve la piste dédiée à James Bond refuse de prendre l’arrêté d’ouverture. A l’origine de ce refus une négociation non aboutie sur les retombées financières de la station en faveur de la petite commune. Un accord doit être trouvé dans les meilleurs délais. En effet, cette piste retour a son importance pour la station car elle permet aux skieurs de tous niveaux un retour skis aux pieds pour rejoindre les résidences de Balestas qui comptent 25 00 lits. La 007  longue de 2.760 m, offre un beau panorama sur le domaine et la station, elle offre un service très apprécié par les skieurs l’arrivée à leur logement de vacances sans avoir besoin d’utiliser une navette.

Le reportage sur place de Thierry Sentous et Marc Raturat:

 

 

13 Déc

Ski dans les Pyrénées : Val Louron, Guzet ouvrent leurs pistes dès ce week-end

©Guzet

©Guzet

Bonne nouvelle pour ceux qui privilégient le ski dans les stations dites « familiales ». Ce week-end (16 et 17 décembre), Val Louron dans les Hautes-Pyrénées et Guzet dans l’Ariège ouvrent leurs pistes. Un week-end un peu en avance avant l’ouverture définitive des deux domaines pour le 22 et 23 décembre.

Tous les voyants sont au vert pour les domaines skiables. Des conditions idéales pour ouvrir et offrir au public de skieur le maximum de pistes.

Guzet promet l’ouverture de 100% du domaine skiable dès ce week-end.

Val Louron est également bien placé et annonce de nombreuses nouveautés à destination notamment des plus jeunes. Notamment avec l’installation de zones ludiques avec des whoops pour encore plus de fun sur les pistes et d’une zone freestyle sur le secteur des Rhododendrons avec des sauts, des tables.

08 Déc

Sécurité neige et avalanche : deux journées pour s’informer à Tarbes et Toulouse

©MaxPPP / DOMINIC STEINMANN

©MaxPPP / DOMINIC STEINMANN

Pour la 7ème année consécutive l’ANENA (Association nationale pour l’étude de la neige et des avalanches) et la FFCAM (Fédération française des clubs alpins) organisent, en partenariat avec Météo-France, deux journées « Sécurité neige et avalanche » les 9 et 10 décembre.

    • le 9 décembre 2017 à Tarbes (Hautes Pyrénées) à la bourse du travail
    • le 10 décembre 2017 à Toulouse (Haute Garonne) à l’ISCOM
Deux journées d’information à destination de ceux qui pratiquent la montagne en hiver. La saison démarre tout juste est déjà plusieurs accidents se sont produits dans  les Alpes et dans les Pyrénées. Dimanche 26 novembre un skieur de randonnée a eu l’épaule luxée et des contusions multiples, suite à une avalanche qu’il a déclenché avec deux compagnons versant Nord du Pic de Piau (altitude 2450 mètres).

Comment se déclenche une avalanche ? Quelle attitude adopter en cas d’accident ?

Comment et pourquoi se déclenche une avalanche ? Comment lire un bulletin d’estimation du risque d’avalanche (BRA) ? Quels sont les gestes qui peuvent sauver ou secourir ? Quelles sont les dernières nouveautés en matière de détecteur de victime d’avalanche ? Des thèmes qui seront abordés lors de ces journées. Guides, instructeurs fédéraux, secouristes professionnels et spécialistes des avalanches à Météo-France interviendront sur ces différents sujets.

De grosses chutes de neige sont attendues dès ce week-end sur les Pyrénées. La neige fraîche instable est potentiellement très avalancheuse. Renseignez auprès de Météo France ou de professionnels de la montagne pour connaître les risques.