18 Avr

En images, le déneigement de la route du col du Tourmalet ensevelie sous plusieurs mètres de neige

La route du col du Tourmalet le 17 avril.
©Luc Truffert / France 3 Occitanie

Depuis une semaine, les opérations de déneigement ont débuté du côté du Tourmalet. Chasse-neige et fraiseuse dégagent la route, avec plusieurs jours d’avance par rapport aux années précédentes. Une opération spectaculaire qui cette année est particulièrement délicate en raison des cumuls de neige et du risque d’avalanche.

L’opération de déneigement a débuté le 9 avril depuis le parking de Tournaboup. Quelques semaines avant la date habituelle en mai. En quelques jours plusieurs kilomètres ont été dégagés. Mais ce n’est pas encore terminé. I faudra encore un mois pour la réouverture de la route aux automobilistes.

La difficulté pour les équipes du département des Hautes-Pyrénées et celles des techniciens d’entretien des pistes du Grand Tourmalet qui se sont associés au dégagement de la route reste la quantité de neige. Un mètre en cumul en début de route qui ont vite augmenté au fil de la montée pour atteindre 6 à 7 m à l’endroit le plus haut. Un vrai casse tête pour les personnels qui cherchent où se trouve le bitume, enseveli sous des monceaux de neige. Il n’est pas facile de se repérer. L’autre danger vient des avalanches qui peuvent se déclencher surtout au moment le plus chaude la journée.

Reportage de Luc Truffert et Jack Levé :

L’ascension du col du Tourmalet est attendue par les nombreux cyclistes qui veulent mesurer leur niveau. D’autant plus que le passage du peloton du Tour de France est prévu le vendredi 27 juillet prochain lors de la 19e étape entre Lourdes et Laruns.

16 Avr

Pyrénées : la vidéo d’un énorme éboulement de rochers en pays Toy

Capture image vidéo

Vendredi 13 avril, un pan de montagne s’est décroché au-dessus du village de Viella dans les Hautes-Pyrénées. Les images de l’éboulement sont spectaculaires. On y voit des blocs énormes descendre à une vitesse folle. Heureusement aucun randonneur ne se trouvait à proximité.

La vidéo a été filmée puis publiée sur la plateforme Youtube par Maggy Brandicourt, correspondante de la Dépêche du Midi pour le Pays Toy. Elle se trouvait à proximité du village lorsque l’énorme éboulement s’est produit. Et a eu le réflexe de tourner une séquence de plus de 2 minutes où l’on voit la masse de rochers qui dégringole. Elle précise dans le quotidien que « Certains blocs font la taille de plusieurs voitures ».

Pas de dégât

Les rochers se sont arrêtés naturellement sur le grand replat en bas de la pente. Dans une interview le maire de Viella précise que des mesures de sécurité ont été prises et les chemins de randonnée alentour. Ils sont interdits au public par arrêté municipal. Voici ce qu’il a publié sur la page facebook Barèges Gavarnie Luz

Pour rappel, en tout début de cette même semaine, des avalanches de neige se sont produites un peu partout dans les Pyrénées. Deux d’entre elles ont été filmées par des randonneurs, l‘une en Ariège au-dessus d’Auzat, et l‘autre sur le versant espagnol des Pyrénées, dans le Parc National d’Ordesa.

12 Avr

La station de Piau-Engaly termine sa saison ce dimanche malgré un enneigement exceptionnel

©France 3 Occitanie

Il faut dire que cette année la neige n’a pas fait défaut. On peut même dire que les professionnels du ski frôlent l’overdose. A Piau-Engaly, comme dans les autres stations des Pyrénées, les jours de grand soleil se sont faits rares. 12 jours à peine pour la station depuis l’ouverture en décembre.

L’hiver dans les Pyrénées a été marqué par des chutes de neige importantes et récurrentes. Et alors que le printemps est bien entamé, ce mercredi, ce sont 30 cm de neige qui se sont encore accumulés sur les pentes de Piau-Engaly. Si la neige a été généreuse, ce n’est pas le cas du soleil. Durant la saison, il y a eu 45 jours pour lesquels les équipements spéciaux ont été nécessaires pour accéder aux pistes. Des conditions difficiles qui ont pesé sur la fréquentation.
Malgré l’enneigement remarquable, la station ferme son domaine ce dimanche 15 avril. Et projette si le temps le permet de démarrer dans les prochains jours un gros chantier de développement immobilier.

Notre équipe Maria Laforcade et Régis Cothias étaient sur place un jour de neige :

11 Avr

La neige tombe à nouveau sur les Pyrénées, le risque d’avalanche grimpe

Avalanche
©MaxPPP / Dominique André

Comme prévu le neige tombe à nouveau sur la chaîne des Pyrénées. Il s’agit d’un nouvel épisode intense qui va apporter jusqu’à 60cm de neige à 1800m d’altitude. Les chutes de neige devraient se poursuivre jeudi. Le risque d’avalanche remonte.

Alors que la saison de ski est en passe de se terminer, les flocons ne cessent de tomber. Ce mercredi et jusqu’à jeudi, un épisode intense de précipitations est annoncé, et doit apporter un important cumul de neige fraîche : une cinquantaine de cm à partir de 1800m d’altitude et plus de 1m au-dessus de 2000m. La limite pluie neige évoluera entre 1200 et 1600m en fonction des secteurs.

Pour rappel, le manteau neigeux qui n’a cessé de grossir au fil de l’hiver en raison de chutes de neige fréquentes est remarquablement excédentaire. Des coulées spontanées se déclenchent, comme on a pu le voir sur les images tournées dans le secteur d’Auzat (09) par un promeneur.

Le risque qui est resté marqué va passer dans les heures qui viennent à fort, sur les Hauts-Pyrénées, en Haute-Garonne dans le secteur du Luchonnais et dans les Pyrénées-Atlantiques. Il est recommandé d’éviter toutes sorties en montagne.

La circulation est difficile sur les routes de montagne

Pour atteindre les cols, les stations de ski, les équipements spéciaux sont actuellement indispensables. C’est le cas notamment en Ariège avec un accès difficile vers l’Andorre ou le passage par le tunnel de Bielsa.

Le col de la Pierre Saint-Martin est actuellement fermé à la circulation.

13 Mar

Hiver 2018, un bon cru pour les stations de ski des Pyrénées

©Luz Ardiden

©Luz Ardiden

La saison de ski dans les Pyrénées a commencé tôt et bien. Les vacanciers ont été au rendez-vous à Noël mais aussi en Février. Dès qu’il y a de la neige et du soleil, les skieurs sont au rendez-vous. La nouvelle est rassurante pour les stations qui peinent à se relever d’une saison précédente catastrophique.

Alors que la saison n’est pas encore terminée, les stations de ski du réseau N’Py affichent un beau sourire. L’appel de la neige a fait son effet auprès des fondus de glisse. Cette année, elle est tombée en quantité.
Seul bémol, la météo, qui s’est montrée avare en journée ensoleillée. Sur 96 jours d’exploitation, il a neigé 55 jours. Ce qui a compliqué la vie des stations de ski amenées à gérer de grosses quantités de neige et celles des skieurs confrontés au vent et au brouillard.

866 000 journées de ski on été vendues sur les 4 semaines des vacances de février. Le bilan s’élève à 1 620 000 journées depuis le début de la saison soit une progression de 5% par rapport à la saison précédente. Quand la neige est là et que le soleil se montre, les skieurs sont au rendez-vous et c’est là l’essentiel.

Régis Cothias et Emmanuel Fillon se sont rendus à Luz-Ardiden dans les Hautes-Pyrénées

23 Fév

Les Pyrénées sous des monceaux de neige

©Météo Pyrénées ‏Congères de 5m au Port d'Envalira le plus haut col routier des Pyrénées à 2400m

©Météo Pyrénées
‏Congères de 5m au Port d’Envalira le plus haut col routier des Pyrénées à 2400m

Le soleil est de retour et les vacanciers peuvent enfin profiter de cette manne tombée du ciel. Dans les stations de ski et aux cols le manteau neigeux atteint plusieurs mètres de neige au delà de 2000m d’altitude. Les photos et les vidéos sont impressionnantes.

Avec plus de 3,5 de neige la station de Cauterets fait partie des domaines les plus enneigés cette fin février. Porté Puymorens et Gourette cumulent également plus de 3m de poudreuse sur les parties hautes de leur domaine skiable. Si les records d’enneigement ne sont pas battus, il n’en reste pas moins que la dernière tempête a apporté en 48h d’intempéries d’importants cumuls.
La quasi-totalité du massif a été concernée par cet épisode neigeux intense entre le 18 et le 21 février. Le manteau neigeux s’est alors fortement épaissi dans les quatre départements allant des Pyrénées-Atlantiques à l’Ariège. En effet, lors de cet épisode, il est tombé de l’ordre de 60 cm de neige à 1800 m d’altitude, entre 70 cm et 1 m au-dessus de 2000 m. Seul le département des Pyrénées-Orientales a été peu touché par l’épisode neigeux.

L’enneigement dans les Pyrénées est désormais remarquable

On relève, par exemple, une hauteur de neige de 3 m à la station automatique du lac d’Ardiden (Hautes-Pyrénées, 2445 m) ainsi qu’à celle du Puigmal (Pyrénées-Orientales, 2465 m), et de 3,20 m à la station automatique de Port d’Aula (Ariège, 2140 m).
Dans les trois-quarts ouest des Pyrénées, qui ont été les plus touchés par l’épisode neigeux, l’enneigement est continu dès 700 ou 800 m d’altitude. On observe des épaisseurs de neige, respectivement pour les versants nord et sud, voisins de 90 et 50 cm à 1500 m d’altitude, 1,50 m et 90 cm à 1800 m d’altitude, 3 et 2 m à partir de 2100 m d’altitude, indique Météo France.

Panorama depuis le Pic du Midi (23 février) à 2877m

©Maria Lafourcade / France 3 Occitanie

©Maria Lafourcade / France 3 Occitanie

A Cauterets, la dameuse creuse son chemin dans plusieurs mètres de poudreuse

Dans la partie orientale de la chaîne, l’enneigement est moins remarquable mais néanmoins très bon pour la saison. L’enneigement continu débute vers 1400 m dans les Pyrénées-Orientales. À 1500 m d’altitude, il y a 10 à 20 cm de neige. À 2000 m, l’épaisseur du manteau neigeux est voisine de 1,40 m dans le massif du Capcir-Puymorens, 1 m dans celui de Cerdagne-Canigou. À la station automatique du Canigou (2150 m), la hauteur de neige mesurée est de 1,35 m, pour une moyenne sur les 20 dernières années de 1,04 m.

Risque et réglementation : comment les pisteurs gèrent la pratique du ski hors piste ?

©France 3 Occitanie

©France 3 Occitanie

C’est le retour du soleil dans les stations de ski de la région. Les vacanciers profitent de la neige fraîche tombée ces derniers jours, y compris en hors-piste, une activité toujours autant prisée malgré un fort risque d’avalanches. Quelles sont les règles en la matière ? Comment les pisteurs gèrent-ils cette pratique ?

Le soleil est de retour. Un mètre de neige fraîche st tombé. La tentation de se lancer dans la poudreuse est grande. C’est très vite l’euphorie sur les pistes de La Mongie. Mais le risque d’avalanche est toujours là. Et les pisteurs tentent de clamer les ardeurs des plus téméraires. Avertir sans pouvoir interdire, c’est le casse-tête des pisteurs chaque hiver. Car si le ski hors-piste est fortement déconseillé, rien n’interdit formellement cette pratique.

Reportage de Maria Lafourcade et Régis Cothias sur les pistes de La Mongie :


 

19 Fév

Pyrénées : dernière tendance, les caméras embarquées sur les pistes de ski

©France 3 Occitanie

©France 3 Occitanie

Les caméras embarquées sur les casques où les cannes à selfie sont monnaie courante aujourd’hui dans les Pyrénées. Ce matériel de prises de vues s’est considérablement démocratisé ces dernières années grâce à des prix bas.

Le reportage de Marc Raturat et Jean-Pierre Duntze sur les pistes de Gavarnie :


Diffusées sur les réseaux sociaux, elles battent le rappel au sein d’une tribu de connaissances et pour les directeurs de station de ski, elles sont devenues un élément indispensables à leur communication.

Cette publicité ne fonctionne que si les conditions sont optimales.
Aussi bien du coté de la météo que de celui de l’opérateur de prises de vues.
Pierre Meyer est accompagnateur de montagne et photographe. Il expose de Gavarnie à Arrens. Il a bien voulu nous confier quelques astuces.
En 2015 Gopro vendait plus de 5 millions d’appareils. Désormais, les téléphones portables concurrencent les mini-caméras. Mais les appétits pour les images demeurent et tant qu’il y a des sites comme Gavarnie.

02 Fév

Pyrénées : des camions bloqués par la neige sur la route du tunnel d’Aragnouet-Bielsa

2 camions bloqués sur le pont de Fabian

2 camions bloqués sur le pont de Fabian

Les chutes de neige rendent délicates les conditions de circulation sur les routes de montagne. Difficultés encore plus grande en vallée d’Aure en raison de la présence de camions se dirigeant vers le tunnel d’Aragnouet Bielsa pour rejoindre l’Espagne. La route est bloquée depuis ce vendredi matin depuis 7h.

Ce trafic de poids lourds a fortement augmenté sur ce secteur ces dernières semaines, les camions ne peuvent plus passer à Saint-Béat en raison de risque d’éboulement et utilisent donc le tunnel pour traverser les Pyrénées. Mécontentement des riverains des communes traversées St-Lary, Aragnouet et le maire d’Aragnouet a justement pris un arrêté pour interdire interdisant la traversée des agglomérations d Aragnouet pour les véhicules de plus de 23 T. Interdiction restée lettre morte, une pétition est en ligne pour réclamer le bannissement des poids lourds en vallée d’Aure.

Regis Cothias

29 Jan

200 fous de glisse réunis à Cauterets pour la Redbull « Tout Schuss »

©Redbull Tout Schuss 2018

©Redbull Tout Schuss 2018 / Guillaume ARRIETA /

La Redbull « Tout Schuss » a débuté la tournée compétitive à Cauterets. La course a rassemblé 200 participants (skieurs et snowboaders) qui n’avaient qu’une seule idée en tête : arriver en bas de la piste en premier.

Samedi 27, les pentes de Cauterets ont vu déferler 200 fondus de glisse pour la première des cinq étapes du Redbull « Tout Schuss ». une première pour la station des Hautes-Pyrénées. La compétition au concept original consiste en un départ groupé et à pied des participants. Ils courent sur un distance de plusieurs dizaine de mètre, chaussures de ski ou de snow aux pieds, planche(s) à la main, avant de chausser et de dévaler le plus vite possible une piste. Un seul leitmotiv les anime : arriver en bas le premier.
Une autre étape pyrénéenne de la course est programmée le 17 mars sur les pistes de Luchon – Superbagnères.

©Redbull Tout Schuss 2018 / Guillaume ARRIETA /

©Redbull Tout Schuss 2018 / Guillaume ARRIETA /

Amateurs ou champions reconnus partent sur la même ligne de départ. Une façon ludique pour les passionnés de se mesurer tout en s’amusant à des stars de la glisse.
Bastien Montes, skieur alpin français spécialiste de l’épreuve du ski de vitesse et champion du monde de la discipline en 2017, était présent pour challenger les participants !

Le teaser de la 3ème édition :