14 Déc

La neige est enfin tombée en quantité sur les Pyrénées

Depuis jeudi, il neige sur les Pyrénées. Des chutes de neige copieuses mais tardives. Les pistes de ski ont blanchi rapidement. Jusqu’à 60cm sont tombés en une seule journée. Le balai des dameuses va pouvoir commencer.

Au petit matin, ce vendredi, les paysages enneigés donnent le sourire à ceux qui attendent avec impatience de pouvoir chausser les planches. Une bonne quantité de neige recouvre la terrasse du Pic du Midi.

Toute la chaîne des Pyrénées est encore concernée par l’arrivée des flocons

Dans le massif du Luchonnais en particulier les cumuls de neige sont conséquents. Environ 60cm à 2400m pour la journée de jeudi. Ce vendredi, il evrait encore tomber entre 20 et 40 centimètres à partir de 1300 ou 1400 mètres d’altitude.

Cet épisode va permettre aux stations de ski des Hautes-Pyrénées, d’envisager le lancement de leur saison, pour les vacances de Noël, après plusieurs reports en raison du manque de neige.

 

En raison des chutes de neige, la circulation est délicate sur les routes de Pyrénées

©MaxPPP Denis Sollier

Des chutes de neige sont en cours dans les Pyrénées ce qui complique la circulation routière sur les routes de montagne dès la moyenne altitude. Les équipements spéciaux sont obligatoires pour se rendre en Andorre ou en Espagne par le tunnel de Bielsa.

L’hiver tant attendu est enfin là. IL neige sur le massif des Pyrénées dès les la moyenne altitude (1300m). Les chutes de neige se poursuivent dans la journée.

Ne prenez pas la route vers les Pyrénées sans vous être renseigné sur l’état des routes de montagne. Les chaussées sont glissantes. Les routes sont en cours de dégagement et de salage par les services de l’Etat.

Cependant, il faut prévoir les équipements spéciaux pour se rendre en Andorre. A partir des entrées nord et sud du tunnel du Puymorens du côté de l’Ariège et des Pyrénées-Orientales. Les accès au plateau de Beille vers Ascou Pailhères, les MOnts d’Olmes ou Ax-3-Domaines sont compliqués.
La circulation des poids lourds de plus de 19 tonnes est interdite sur la RN 20 à partir de Foix en direction de Tarascon sauf desserte locale jusqu’à Ax-les-Thermes.
Dans les Hautes-Pyrénées, les chaînes ou pneus neige sont indispensables pour se rendre à Gavarnie, Barèges, La Mongie entre autres. Et pour passer le tunnel d’Aragnouet-Bielsa.

La situation devrait s’améliorer progressivement grâce aux opérations de traitement de la chaussée et à l’arrêt des chutes de neige.

Suivre l’état des routes en temps réel :

11 Déc

Pas assez de neige annoncée dans les Pyrénées, le top départ de la saison de ski encore repoussé

©Webcam La Mongie 1800m

Quelques centimètres de neige sont annoncés par Météo France ce jeudi. Mais ce sera loin d’être suffisant pour assurer une ouverture de saison le 15 décembre pour le Grand Tourmalet. De semaine en semaine, les domaines pyrénéens reportent leur ouverture.

La nouvelle est tombée ce mardi. Le Grand Tourmalet (Barèges et La Mongie) repousse son ouverture. Initialement le début de la saison était programmé pour le 1er décembre. Depuis, les températures ont été plus élevées que les moyennes de saison et les précipitations rares. Résultats, les pistes sont insuffisamment enneigées. Et il n’a pas été possible de faire fonctionner les canons à neige.

Les stations de Piau-Engaly, de Cauterets et de Peyragudes sont dans la même situation de disette. S’il n’y a pas encore eu d’annonce officielle, il y a fort à parier, que le calendrier d’ouverture soit encore décalé pour la 3ème fois dans les Hautes-Pyrénées.

Voir ici, le front de neige à Peyragudes

On skie dans les Pyrénées-Orientales ou sur le versant espagnol et andorran

L’est de la chaîne a profité d’une plus grande quantité de neige en novembre. Skier est donc possible dans les Pyrénées. Mais, il ne faut pas être très exigeant. Les domaines ne sont que partiellement ouverts et la densité de skieurs sur les pistes est importante.

Dans les Pyrénées-Orientales :

  • Les Angles
  • Font-Romeu Pyrénées 2000
  • Porte-Puymorens

En Espagne :

  • Baqueira Beret
  • La Molina et Massana

En Andorre :

  • GrandValira
  • Vallnord

05 Déc

Ariège : la réserve d’Orlu récompensée pour son travail pour la conservation de la biodiversité

Réserve d’Orlu
©France 3 Occitanie

En Ariège, la réserve nationale d’Orlu fait partie des dix sites naturels français qui viennent d’être inscrits sur la liste verte des aires protégées par l’Union Internationale pour la Conversion de la Nature. Une récompense pour tout le travail effectué afin de maintenir la biodiversité de la réserve.

Avec cette inscription la réserve nationale d’Orlu fait désormais partie des aires protégées inscrites sur la très sélective liste verte de l’Union Internationale pour la conservation de la nature. Il s’agit d’une reconnaissance internationale pour l’ONCFS en charge de la gestion de ce territoire de montagne depuis 1974.
L’attribution d’un label est important pour accompagner les aires naturelles dans leurs actions de protection de la faune et de la flore.

Les agents de l’ONCFS ont pour mission d’entretenir la riche biodiversité de la réserve, qui s’étend sur 4250 hectares de haute montagne (930 à 2765 m). La zone, créée en 1943, abrite des espèces sensibles, endémiques des Pyrénées. Les randonneurs y trouvent une multitude d’espèces de montagne parmi les plus fragiles comme le Grand tétras, le lagopède, la perdrix, le gypaète barbu, l’euprocte des Pyrénées, le desman, l’isard ou encore la marmotte.

Afin d’officialiser le titre, une réception sera organisée le mardi 11 décembre de 17h à 18h30 au musée de l’homme à Paris.

Reportage de Geoffrey Berg et Pascal Dussol

03 Déc

Il fait trop chaud : la saison de ski tarde à démarrer dans les Pyrénées

Webcam Cauterets
3/12/2018

 

Le mercure est élevé. Trop élevé en altitude et pour la saison. Les activités autour de la neige sont mises à mal. Le début de la saison est pour plusieurs stations de ski des Pyrénées à nouveau repoussé de plusieurs jours.

Ce n’es pas la première fois que les Pyrénées sont confrontées à une météo trop chaude pour démarrer début décembre la saison de la glisse. Cette année, c’est du moins le scénario qui se profile. Les chutes de neige ont été rares et toujours suivies de périodes de grande douceur qui ont annulé (ou presque) les chutes de neige. Autre conséquence, l’impossibilité de fabriquer de la neige artificielle qui peut constituer jusqu’à 60% du manteau neigeux.

La station de Piau-Engaly dans les Pyrénées a annoncé ce lundi, le report de son ouverture prévue initialement le 5 décembre. Cauterets et Peyragudes repoussent pour la deuxième fois et annonce le 15 décembre comme prochaine échéance.

Même régime de disette dans les Pyrénées-Atlantiques; la Pierre Saint-Martin est dans l’impossibilité d’ouvrir pour le week-end de l’Immaculada.

En Espagne également chez les stations du groupe Aramon Formigal Panticosa

Plusieurs domaines partiellement ouverts
C’est le cas de Porte-Puymorens, Font-Romeu Pyrénées 2000. Baqueira Beret et les stations andorranes se sont lancées. Mais leur manteau neigeux va être impacté par cette semaine de douceur.

En raison de la douceur des températures, la station de ski de Piau-Engaly renonce à son ouverture du 5 décembre

©Webcam Piau Engaly (3/12/2018)

Il y a encore quelques jours, tous les espoirs étaient permis. Mais à l’approche de l’échéance, il faut se rendre à l’évidence. Il n’y a pas assez de neige et la douceur du temps met en péril le manteau neigeux déjà mince. La station de Piau-Engaly n’ouvrira pas ce 5 décembre comme c’était initialement prévu.

La décision a été prise ce lundi matin. En raison de la remontée des températures ce jour et jusqu’à vendredi, il n’est pas raisonnable d’ouvrir le domaine. L’enneigement de ce début décembre est faible en bas de domaine. Et, les canons à neige ne peuvent pas fonctionner.

La station de Piau-Engaly avait annoncé un début de saison le 5 décembre pour le long week-end de l’Immaculada, fort prisé des skieurs espagnols. Un rendez-vous manqué qui va compliquer les résultats de la saison 2018-2019.

Explications avec les dirigeants de la station haut-pyrénéenne :

La douceur sur le massif doit se prolonger jusqu’à samedi, où un véritable changement de temps est prévu avec l’arrive d’un temps nettement hivernal.

28 Nov

Top départ de la saison de ski dans les Pyrénées : report, ouverture partielle ? Le point dans les stations

©MaxPPP / LP/ Matthieu de Martignac

Les conditions météorologiques des derniers jours jouent avec les nerfs des professionnels de la glisse et des amateurs. Entre chutes de neige et redoux, les caprices du ciel ne permettent pas d’envisager un lancement de saison sereinement. Plusieurs stations reportent leur ouverture. D’autres tentent leur chance dès ce week-end.

Ils l’avaient dit, il y a quelques mois, le gros de la saison hivernale pour les stations devaient débuter ce samedi 1er décembre. Oui mais voilà c’état sans compter sur dame météo qui tarde à se mettre en mode hiver. Mais tout n’est pas perdu pour les plus impatients.
Car, la neige du début de la semaine permet cependant à certains domaines d’envisager l’ouverture. Alors que d’autres font le choix de reculer le démarrage, malgré tout les efforts qui ont été mis en oeuvre par les équipes techniques.

Voici le point station par station

Pyrénées-Orientales

  • Font-Romeu Pyrénées 2000 : samedi 1er décembre mais avec une ouverture partielle

  • Les Angles : une ouverture partielle après un report d’une semaine avec la date initialement prévue du 24 novembre
  • Porté-Puymorens : après un tout premier week-end avec une offre spéciale et minimaliste les 11 et 12 novembre. La station lance vraiment sa saison ce samedi.
  • Formiguères ouverture le 5 décembre

Haute-Garonne

  • Luchon-Superbagnères : reporté, pas de date communiquée pour l’ouverture
  • Le Mourtis : ouverture le week-end du 15/16 décembre et à partir du 22  pour la saison

Hautes-Pyrénées

  • Peyragudes : report d’une semaine
  • Saint-Lary : report
  • Piau-Engaly : début de la saison le mercredi 5 décembre comme prévu
  • Le Grand Tourmalet (Barèges La Mongie) : report à la semaine prochaine
  • Cauterets : report à la semaine prochaine
  • Gavarnie-Gèdre : samedi 22 décembre
  • Luz-Ardiden : jeudi 6 décembre
  • Hautacam : samedi 22 décembre
  • Espace free ride du Pic du Midi : samedi 1er décembre

Pyrénées-Atlantiques :

  • La Pierre Saint-Martin : report au samedi 8 décembre
  • Artouste : samedi 22 décembre
  • Gourette : samedi 8 décembre

Ariège

  • Ax-3-Domaines : report à une date non communiquée
  • Guzet : le 12 décembre

Andorre

Espagne

  • Baqueirra-Beret : ouverture samedi 1er décembre
  • Formigal Cerler : report d’une semaine

Toutes ces dates sont soumises à l’état de l’enneigement et donc susceptibles d’être modifiées.

Le nouveau pass « Grand ski Pyrénées » pour profiter de 5 domaines alpins et de 3 domaines nordiques

Ski à Cauterets
©Maxppp / Laurent Dard

C’est l’aboutissement de plusieurs années d’échanges entre les professionnels du ski. Le pass « Grand ski Pyrénées » actif dès cette saison offre la possibilité de profiter avec un pass unique de 5 grands domaines de ski alpins et de 3 domaines nordiques dans les Hautes-Pyrénées.

410km de pistes au total et un seul et unique pass. Il s’agit de la nouvelle offre touristique du territoire des vallées de Garvarnie. Les amateurs de glisse pourront changer de stations à leur gré. Sont concernés les domaines alpins du Grand Tourmalet, du Pic du Midi, de Cauterets, de Luz Ardiden, de Gavarnie-Gèdre et d’Hautacam. Ainsi que les domaines nordiques du  Val d’Azun, d’Hautacam et du Pont d’Espagne à Cauterets.

Quels avantages apporte le pass ?

Il s’agit d’un pass (comme un forfait) sous forme d’une carte pré-achetée 20 euros, valable 8 jours

  • Une réduction de 10 à 15 s’applique sur forfaits journée des 5 stations ski alpin et 3 domaines nordiques même en période de vacances
  • Un accès direct aux pistes sans passer par les caisses pour les domaines alpins
  • Seules les journées skiées sont débitées
  • L’accès à l’espace free-ride du Pic du midi
  • Un tarif groupe pour les domaines nordiques

Le pass s’inspire de la carte N’Py, elle doit permettre une plus grande liberté et un plus grand choix d’accès aux pistes et ne concerne pas que les stations fédérées sous l’étiquette N’Py.

En pratique :

Le pass est en vente au bureau d’information touristique d’Argelès-Gazost ou en ligne.
Il est envoyé sous 7 jours au domicile de l’acheteur dans un délai de 7 jours ouvrables. Ou il peut être retiré dans les billetteries des stations Barèges Tournaboup ; Cauterets ; Luz Ardiden.

27 Nov

Pyrénées : le GR10 n’arrive qu’à la 4ème place des sentiers préférés par les Français

©MaxPPP / JEAN LOUIS PRADELS

GR pour Grande Randonnée. Ce sont les sentiers dédiés aux randonneurs qui traversent les différents territoires français. La Fédération française de randonnée a publié un sondage. Chacun, chacune devait désigner son GR préféré. A la première place du podium le GR1 sur l’île de la Réunion. Le GR10 des Pyrénées ne décroche que la 4ème place.

Le palmarès est tombé le 22 novembre. Sur la première place du podium le GR 1, tour du piton des neiges,  désigné meilleur sentier 2019. En trois semaines de votes (du 1er au 22 novembre), il a recueilli 47 000 votes soit 32% des votants. Sur la deuxième marche figure le G 400, volcan du Cantal avec près de 8 500 votes soit 18% des votes. Et à la troisième marche, le GR 800, vallée de la Somme avec près de 6 900 votes soit 14%  des votes.

Le GR 10 qui propose la traversée des Pyrénées arrive en 4ème position  (plus de 5 500 votes – 12%) juste avant en 5ème position le GR autour du Mont Blanc en Haute-Savoie avec 3 600 votes et 8% des suffrages.

Le GR 10 traverse la chaîne des Pyrénées, reliant la mer Méditerranée à l’océan Atlantique. Pour le parcours complet, un randonneur doit, en moyenne, compter une cinquantaine de jours, quelques petites variantes pouvant rallonger ou raccourcir la distance totale. Le plus haut col emprunté par cet itinéraire est celui de la Hourquette d’Ossoue dans le massif du Vignemale (Hautes-Pyrénées) à 2 734 m d’altitude.Le GR 10 se décline en GR 11, qui est son équivalent sur le versant espagnol.

 Huit itinéraires étaient en lice :

  • Le GR 2, au fil de la Seine de Paris à Giverny (75 – 27)
  • Le GR 10, la grande traversée des Pyrénées dans les Hautes-Pyrénées (65)
  • Le GR 400, tour des volcans du Cantal dans le Cantal (15)
  • Le GR 654, Saint-Jacques-de-Compostelle via Vézelay en Dordogne (24)
  • Le GR 800, vallée de la Somme dans la Somme (80)
  • Le GR de Pays Tour du bassin d’Arcachon en Gironde (33)
  • Le GR R1, tour du piton des Neiges à La Réunion (974)
  • Le GR Tour du Mont-Blanc en Haute-Savoie (74).

VIDEO – Ils descendent à vélo le Pic du Midi enneigé, de belles frayeurs et des chutes en nombre

©Alexis Righetti

C’est une belle première qu’Alexis Righetti, rider VTT, vous propose de découvrir dans sa vidéo de 16 minutes. En compagnie de deux autres riders, il s’est lancé dans la descente technique et ardue de l’espace free ride du Pic du Midi alors qu’il avait neigé quelques jours avant. Frisson, chutes et paysages splendides à déguster.

Ils ont emprunté le 4 novembre la dernière benne de la saison (avant la fermeture pour la maintenance de l’hiver) pour se rendre au sommet. Ils, se sont 3 fans de vélos tout terrain. Dans l’équipe, Alexis Righetti en vélo de descente, Erwan en vélo d’enduro et « Fatscal » en fatbike. Trois engins différents et donc trois façons de piloter sur le parcours de descente généralement emprunté par les skieurs.

La principale difficulté de la sortie venait de la couche de neige fraîche de plusieurs centimètres. C’était extrêmement technique car la neige masquait les pièges du terrain avec le risque de bloquer brutalement les roues et créait une couche glissante. D’où de belles frayeurs et des chutes en nombre.

Dans la vidéo, on peut également apprécier la prestation de descente en fatbike assez inhabituelle.