23 Fév

Les Pyrénées sous des monceaux de neige

©Météo Pyrénées ‏Congères de 5m au Port d'Envalira le plus haut col routier des Pyrénées à 2400m

©Météo Pyrénées
‏Congères de 5m au Port d’Envalira le plus haut col routier des Pyrénées à 2400m

Le soleil est de retour et les vacanciers peuvent enfin profiter de cette manne tombée du ciel. Dans les stations de ski et aux cols le manteau neigeux atteint plusieurs mètres de neige au delà de 2000m d’altitude. Les photos et les vidéos sont impressionnantes.

Avec plus de 3,5 de neige la station de Cauterets fait partie des domaines les plus enneigés cette fin février. Porté Puymorens et Gourette cumulent également plus de 3m de poudreuse sur les parties hautes de leur domaine skiable. Si les records d’enneigement ne sont pas battus, il n’en reste pas moins que la dernière tempête a apporté en 48h d’intempéries d’importants cumuls.
La quasi-totalité du massif a été concernée par cet épisode neigeux intense entre le 18 et le 21 février. Le manteau neigeux s’est alors fortement épaissi dans les quatre départements allant des Pyrénées-Atlantiques à l’Ariège. En effet, lors de cet épisode, il est tombé de l’ordre de 60 cm de neige à 1800 m d’altitude, entre 70 cm et 1 m au-dessus de 2000 m. Seul le département des Pyrénées-Orientales a été peu touché par l’épisode neigeux.

L’enneigement dans les Pyrénées est désormais remarquable

On relève, par exemple, une hauteur de neige de 3 m à la station automatique du lac d’Ardiden (Hautes-Pyrénées, 2445 m) ainsi qu’à celle du Puigmal (Pyrénées-Orientales, 2465 m), et de 3,20 m à la station automatique de Port d’Aula (Ariège, 2140 m).
Dans les trois-quarts ouest des Pyrénées, qui ont été les plus touchés par l’épisode neigeux, l’enneigement est continu dès 700 ou 800 m d’altitude. On observe des épaisseurs de neige, respectivement pour les versants nord et sud, voisins de 90 et 50 cm à 1500 m d’altitude, 1,50 m et 90 cm à 1800 m d’altitude, 3 et 2 m à partir de 2100 m d’altitude, indique Météo France.

Panorama depuis le Pic du Midi (23 février) à 2877m

©Maria Lafourcade / France 3 Occitanie

©Maria Lafourcade / France 3 Occitanie

A Cauterets, la dameuse creuse son chemin dans plusieurs mètres de poudreuse

Dans la partie orientale de la chaîne, l’enneigement est moins remarquable mais néanmoins très bon pour la saison. L’enneigement continu débute vers 1400 m dans les Pyrénées-Orientales. À 1500 m d’altitude, il y a 10 à 20 cm de neige. À 2000 m, l’épaisseur du manteau neigeux est voisine de 1,40 m dans le massif du Capcir-Puymorens, 1 m dans celui de Cerdagne-Canigou. À la station automatique du Canigou (2150 m), la hauteur de neige mesurée est de 1,35 m, pour une moyenne sur les 20 dernières années de 1,04 m.

15 Fév

Dans les Pyrénées, le risque d’avalanche est fort sur l’Ariège et la Haute-Garonne

BONNAUD Guillaume / MaxPPP

BONNAUD Guillaume / MaxPPP

Entre les importantes chutes de neige de ces derniers jours, les pluies soutenues qui ont suivies et les températures qui passent en quelques heures du froid au doux, le manteau neigeux est particulièrement instable; notamment sur l’Ariège et la Haute-Garonne où le risque d’avalanche est évalué à 4.

L’ensemble du massif pyrénéen est concerné. Le risque est marqué (3 sur 5 dans l’échelle des risques). Des coulées peuvent se déclencher spontanément. Avec la pluie, la neige est plus lourde. Conséquence, elle peut décrocher à tout moment notamment en-dessous de 2400m. Sont particulièrement concernés l’Ariège et la Haute-Garonne sur les secteurs d’Orlu / Saint Barthélémy, le Couserans, la Haute-Ariège et le Luchonnais.

En altitude, ce sont des plaques dont il faut se méfier. Il y a beaucoup de neige sur les sommets. Le passage de skieurs ou de randonneurs peut provoquer le déclenchement d’avalanches.

Mardi un jeune skieur de 19 ans a été tué dans une avalanche sur le domaine de Gavarnie-Gèdre

14 Fév

Les habitants de Saint-Béat se sentent encore plus isolés depuis la fermeture de la RD 44

Route RD44 coupée ©France 3 Occitanie

Route RD44 coupée
©France 3 Occitanie

Depuis 2 mois la route reliant Saint-Béat et Luchon est fermée. Un bloc de 500t menace de tomber 600m plus bas. La route RD 44 est fermée aux automobilistes et aux piétons, isolant un peu plus les villageois qui se sentent oubliés.

Les travaux avancent mais sont encore loin d’être terminés. La sécurisation du site est compliquée. Le bloc va être emmailloté et fixé sur des parties saines de la falaise. En attendant, les habitants doivent faire 10km au lieu d 4km pour rejoindre l’axe vers Luchon.
Depuis les graves inondations de 2013, un fort sentiment d’abandon et d’isolement règne chez les commerçants de la commune du Comminges.

Luc Truffert était sur place pour suivre la visite du chantier :

En octobre 2017, deux énormes rochers avaient ravagés le cimetière de la commune.

07 Fév

Pyrénées : risque fort d’avalanche sur l’Ariège et la Haute-Garonne

©MaxPPP POULET PHILIPPE

©MaxPPP POULET PHILIPPE

La neige est tombée en quantité ces derniers jours sur le massif des Pyrénées jusqu’en basse altitude. Conséquence, le risque de déclenchement d’avalanche augmente. Le risque est marqué sur la grande majorité de la chaîne et fort sur l’Ariège et la Haute-Garonne. Randonneurs et skieurs soyez prudents.

Le manteau neigeux est frais. Les dernières couches de neige ne sont pas encore stabilisées. Le risque de départ d’avalanche spontané est considéré comme fort par Météo France au dessus de  2200m sur l‘Ariège, secteurs du Couserans, de la Haute-Ariège, d’Orlu et du Saint-Barthélémy.

©Météo France

©Météo France

Même situation sur les hauteurs dans la Haute-Garonne. Des plaques instables peuvent partir à tout moment. Le risque est fort, évalué à 4 sur une échelle qui compte 5 niveau.

© Météo France

© Météo France

Il est conseillé de différer ses sorties en montagne. Des chutes de neige sont à nouveau annoncées jusqu’en fin de semaine, ce qui devrait augmenter le risque et l’étendre à l’ensemble de la chaîne.

08 Déc

Sécurité neige et avalanche : deux journées pour s’informer à Tarbes et Toulouse

©MaxPPP / DOMINIC STEINMANN

©MaxPPP / DOMINIC STEINMANN

Pour la 7ème année consécutive l’ANENA (Association nationale pour l’étude de la neige et des avalanches) et la FFCAM (Fédération française des clubs alpins) organisent, en partenariat avec Météo-France, deux journées « Sécurité neige et avalanche » les 9 et 10 décembre.

    • le 9 décembre 2017 à Tarbes (Hautes Pyrénées) à la bourse du travail
    • le 10 décembre 2017 à Toulouse (Haute Garonne) à l’ISCOM
Deux journées d’information à destination de ceux qui pratiquent la montagne en hiver. La saison démarre tout juste est déjà plusieurs accidents se sont produits dans  les Alpes et dans les Pyrénées. Dimanche 26 novembre un skieur de randonnée a eu l’épaule luxée et des contusions multiples, suite à une avalanche qu’il a déclenché avec deux compagnons versant Nord du Pic de Piau (altitude 2450 mètres).

Comment se déclenche une avalanche ? Quelle attitude adopter en cas d’accident ?

Comment et pourquoi se déclenche une avalanche ? Comment lire un bulletin d’estimation du risque d’avalanche (BRA) ? Quels sont les gestes qui peuvent sauver ou secourir ? Quelles sont les dernières nouveautés en matière de détecteur de victime d’avalanche ? Des thèmes qui seront abordés lors de ces journées. Guides, instructeurs fédéraux, secouristes professionnels et spécialistes des avalanches à Météo-France interviendront sur ces différents sujets.

De grosses chutes de neige sont attendues dès ce week-end sur les Pyrénées. La neige fraîche instable est potentiellement très avalancheuse. Renseignez auprès de Météo France ou de professionnels de la montagne pour connaître les risques.

29 Nov

Qui ouvre, qui reporte ? le point sur le calendrier des stations de ski dans les Pyrénées

Peyragudes ©Maxppp / Laurent Dard

Peyragudes
©Maxppp / Laurent Dard

Comme chaque début de saison, le calendrier des ouvertures de station évolue en fonction des caprices de la météo. Samedi 2 décembre, de grands domaines de ski des Pyrénées, lancent leur saison d’hiver. On fait le point sur les dernières informations.

Pour la grande majorité des stations le lancement de la saison était programmé le 2 décembre. Une date stratégique pour elles puissent profiter de la venue des skieurs espagnols qui fêtent l’Immaculada Concepcion.

Cauterets  devait ouvrir le 1er décembre mais c’est finalement samedi 2, que le cirque du Lys inaugurera la saison, en même temps que Peyragudes et Saint-Lary.

Piau Enagly et probablement Luz-Ardiden reportent au jeudi 6 décembre tandis que le Grand Tourmalet a annoncé via facebook que sa saison démarrerait le 7 décembre au lieu du 2 initialement prévu.

Dans l’Ariège, Ax 3 Domaines confirme son ouverture le 2 décembre. La station se positionne ainsi sur le même timing que celui des stations andorranes, ses concurrentes directes.

Dans les Pyrénées-Orientales, il est déjà possible de skier aux Angles et à Porté Puymorens qui s’est lancé dès la fin novembre. Font-Romeu Pyrénées 2000 ouvrira également le 2 décembre.

Côté espagnol Formigal, Panticosa et Cerler seront ouverts à partir du 5 décembre, mais Baqueira Beret et La Massella accueillent depuis plusieurs jours déjà les skieurs.

Dans les Pyrénées-Atlantiques, la station de Gourette se positionne pour une ouverture définitive le 9 décembre. La Pierre Saint-Martin n’a pas encore officialisée sa date.

06 Nov

Si les conditions le permettent la saison de ski dans les Pyrénées devrait débuter le dernier week-end de novembre

CC : David Domingo

CC : David Domingo

Les récentes chutes de neige donnent le moral aux amateurs de glisse. L’hiver attendu depuis plusieurs mois semble être arrivé. Les stations de ski annoncent des dates d’ouverture précoce. Piau Engaly (65) ouvrira le 24 novembre,  Les Angles (66) et Peyragudes (65) le 25 novembre, si toutefois les conditions d’enneigement sont au rendez-vous.

Les dates d’ouverture des domaines skiables des Pyrénées sont désormais connues. Un calendrier qui reste prévisionnel et très hypothétique si l’on tient compte des derniers hivers en fonction des caprices de la météo. L’optimisme est toujours de mise, avec comme souvent une première ouverture dès la fin novembre. Les stations de Piau Engaly, de Peyragudes et des Angles se positionnent pour attirer les plus impatients.

Les autres grands domaines des Pyrénées suivront.

Le 2 décembre avec :

  • Ax 3 domaines (Ariège)
  • Cauterets (Hautes-Pyrénées)
  • Le Val D’Azun (Hautes-Pyrénées)
  • Superbagnères (Haute-Garonne)
  • Le plateau de Beille (Ariège)
  • Luz Ardiden (Hautes-Pyrénées)
  • Barèges / La Mongie (Hautes-Pyrénées)
  • Saint-Lary (Hautes-Pyrénées)
  • La Pierre-Saint-Martin (Pyrénées-Atlantiques)
  • Pyrénées 2000 (Pyrénées-Orientales)
  • Formiguères (Pyrénées-Orientales)

Le 9 décembre :

  • Gourette (Pyrénées-Atlantiques)

Le 16 décembre :

  • Artouste (Pyrénées-Atlantiques)
  • Hautacam (Hautes-Pyrénées)

Le 23 décembre :

  • Gavarnie (Hautes-Pyrénées)
  • Val Louron (Hautes-Pyrénées)
  • Hautacam (Hautes-Pyrénées)

La première couche est bien tombée, le froid est au rendez-vous comme on peut s’en rendre compte ce lundi sur les pistes à Ax 3 Domaines

ou à Piau Engaly

26 Sep

Au Mourtis, l’ESF a besoin de vous pour rendre le ski accessible aux personnes souffrant de handicap

©Daniel Velez / AFP

©Daniel Velez / AFP

Afin que des personnes en situation de handicap puissent aussi profiter des plaisirs du ski , l’ESF (école de ski française) de la station du Mourtis, avec l’appui d’élèves en BTS communication d’Albi, lance une campagne de financement à destination des entreprises et des particuliers. L’objectif financer l’achat de matériel adapté et former deux moniteurs.

Le budget est évalué à 20 000 euros. Ils serviront à acheter deux tandems ski et à financer la formation de deux moniteurs sur les 10 que compte l’école de ski. Gestionnaires de la station du Mourtis, l’ESF travaillent main dans la main pour trouver l’argent. Ils sont aidés par Margot, Marine, Florent, Elisa et Charlotte, 5 étudiants en BTS à Albi, qui ont préparé le plan et les supports de communication.

Les étudiants des BTS communication d'Albi

Les étudiants des BTS communication d’Albi

Les entreprises locales sont les premières cibles de cette opération. En achetant un peu d’espace sur les divers supports tels que banderoles, vidéos, réseaux sociaux, tee shirts. La visibilité sera plus ou moins importante en fonction du don.

Mais tout un chacun, peut également y contribuer en alimentant par un don la cagnotte leetchi projet-ski-pour-tous. La réalisation de ce projet doit se concrétiser pour la saison 2018/2019, le temps de récolter les fonds, de faire l’achat du matériel et de mettre en place la formation pour les moniteurs accompagnants.

22 Sep

Des étudiants toulousains ont inventé un drone très utile pour le secours en montagne

Drone gonflable créé par Diodon drone ©France 3 Occitanie

Drone gonflable créé par Diodon drone
©France 3 Occitanie

Des étudiants toulousains ont monté leur boîte pour commercialiser le drone qu’ils ont inventé : un drone tout terrain qui intéresse le PGHM et la sécurité civile en cas d’avalanche par exemple. Nous avons assisté à un test grandeur nature sur les pistes de Formiguères.

Cela fait 2 ans et demie que Roman et Antoine travaillent à leur projet et tout tient dans ce petit sac à dos. Ils ont conçu un drone gonflable qui se déploie rapidement avec coup de pompe électrique. L’engin rapidement opérationnel, piloté à l’aide d’un joystick intéresse particulièrement la sécurité civile et les gendarmes de haute-montagne. En effet, en cas d’avalanche notamment, avec un équipement en caméra thermique, le drone pourrait permettre de détecter en un temps record les victimes d’avalanche.

L’entreprise Diodon Drone Technonolgy est en plein développement. Elle a pour projet la conception de drones plus grands. Et prévoit de vendre une dizaine de ses drones gonflables en 2018 en France et à l’étranger.

Démonstration en montagne à Formiguères :

 

13 Juil

L’extraordinaire photo de l’altiport de Peyragudes avant l’arrivée des coureurs du Tour de France

©Tour de France

©Tour de France

Quelle belle photo ! L’altiport de Peyresourde, le lever du soleil sur les Pyrénées en fond et la mer de nuages dense du deuxième plan. C’est magnifique ! Et c’est l’un des décors naturel que peuvent admirer les organisateurs du Tour de France et les supporters au petit matin.

Le cliché a été pris ce jeudi matin et postée sur le réseau social twitter par @LeTour de France. Elle offre un contraste saisissant entre le soleil qui éclaire les sommets et la vallée enfermée dans une mer de nuages opaque. L’altiport déroule sa toute nouvelle piste jusque aux sommets lointains et qui pourtant paraissent si proches.
La qualité de la photographie tient aussi à la netteté de la lumière.

Le col de Peyresourde est l’un des passages mythiques du tour cycliste. Il a été au programme du Tour de France plus de 60 fois depuis le début de la compétition. Il sera une nouvelle fois un passage obligé pour les coureurs de la 12e étape du Tour de France ce jeudi. Les coureurs sont attendus pour l’arrivée de la 12ème étape ce jeudi 13 juillet vers 17 heures dans les Hautes-Pyrénées.