19 Août

Météo : d’importants cumuls de pluie attendus sur les Pyrénées dans la nuit de lundi à mardi

©EG/ FTV

Il va tomber d’importantes quantités d’eau en un temps très court sur les Pyrénées, à partir de ce lundi 19 août en fin de soirée. Un épisode potentiellement violent qui prendra la forme d’orages. Les cumuls seront particulièrement importants sur l’Ariège, placé en vigilance orange par Météo France.

Une alerte de niveau orange concerne l’Ariège pour les risques d’inondations. Trois autres départements des Pyrénées ont été placés en vigilance jaune pour les risques d’orages. Il s’agit des Pyrénées-Atlantiques, de la Haute-Garonne et des Hautes-Pyrénées. Mais ces intempéries vont aussi concerner l’Espagne en Aragon et en Navarre. L’épisode orageux devrait durer jusqu’à mardi après-midi.

Jusqu’à un mois de précipitations en quelques heures

Les orages sont attendus dans la nuit de lundi à mardi 20 août. Météo Pyrénées prévoit des précipitations intenses avec de forts cumuls de pluie notamment sur le Béarn et les Hautes-Pyrénées. 80 à 100mm de pluie au m2 pourront tomber en un laps de temps très court, notamment sur les crêtes frontalières de l’Ariège. Parmi les conséquences possibles de ces intempéries, le risque de débordements et de crues des cours d’eau par effet de ruissellement.


Au fil des heures, les orages vont se décaler vers l’est touchant nn fin de nuit et début de matinée de mardi, le piémont pyrénéen ainsi que dans les plaines entre Tarbes, Saint-Gaudens et même jusqu’au sud de Toulouse. Les précipitations devraient être plus intenses en fond de chaîne et impacter le Couserans Ariègeois. La zone est de l’Ariège et les Pyrénées-Orientales sera touchée dan une moindre mesure. L’estimation des cumuls est évaluée à 15-30mm.

25 Avr

Pyrénées : pratiquants du ski de randonnée, soyez prudents, le risque d’avalanche est fort

©MaxPPP

Le ski en station c’est terminé. Mais pas le ski de randonnée qui fait de plus en plus d’adeptes. Les récentes chutes de neige attirent les randonneurs ski au pied. Mais attention, le risque d’avalanche est marqué à fort en fonction des secteurs dans les Pyrénées.

Ces derniers jours, d’importantes quantités de neige sont tombées en altitude sur les Pyrénées. Et ce n’est pas terminé, car ce jeudi la neige est attendue jusqu’à 1800m d’altitude.

Cela signifie que la saison du ski n’est pas totalement terminée. Il s’agit de ski hors piste et hors sentiers sécurisés. C’est le ski de randonnée. La discipline sportive attire les pratiquants de sports d’endurance. Ceux sont souvent les mêmes que l’on retrouve sur les courses de trail ou sur les routes des cols à vélo. Tous les âges sont représentés.

Cependant, si la pratique se développe, elle nécessite une connaissance particulière du terrain et de la neige. Ainsi q’un équipement spécifique de sécurité (du type Arva, pelle et sonde). La météo et les conditions d’enneigement font partie des informations incontournables qui aident à déterminer si l’on fait une sortie et si oui où et quand. Météo France met à disposition des bulletins avalanche par département et secteur.

Ce jeudi, le risque est marqué sur les Pyrénées-Orientales, l’Ariège, l’Andorre et la Haute-Garonne (risque 3 sur une échelle allant jusqu’à 5) et marqué à fort sur les Hautes-Pyrénées (4/5) et une partie des Pyrénées-Atlantiques. Cela signifie que le passage d’un skieur peut déclencher une avalanche de neige fraîche. Météo France indique que sur le secteur frontalier en fond de chaîne, les plaques sont plus nombreuses. Les avalanches peuvent être importantes.

Voir la neige qui tombe en ce moment sur Arcalis (Andorre)

19 Mar

La neige sur les routes d’altitude rend la circulation difficile dans les Pyrénées

Giratoire du Pas de la Case
©DIRSO 09

L’hiver n’a pas dit son dernier mot. La neige tombe en altitude dans les Pyrénées. Les accès aux cols, à l’Andorre sont difficiles ce mardi matin. Les équipements spéciaux sont obligatoires pour circuler. Les flocons sont descendus jusqu’à 1000m d’altitude.

Les chutes de neige ont débuté dans la soirée de lundi à mardi. Et ce mardi matin, plusieurs cm de neige recouvrent les jardins mais aussi les chaussées. On pensait l’hiver terminé, mai voilà qu’il faut à nouveau prendre les équipements spéciaux pour rouler sur les routes d’altitude dans les Pyrénées.

La vidéo au col de l’Envalira

Les accès à l’Andorre et au col du Puymorens sont délicats, tant du côté ariegois que du côté des Pyrénées-Orientales.

Même situation du côté du passage vers l’Espagne dans la vallée d’Aure dans les Hautes-Pyrénées.

L’ensemble du massif des Pyrénées est concerné par cet épisode neigeux qui s’achève ce mardi. Bien que les quantités de neige soient faibles elles entraînent des complications sur les routes.
Pour suivre l’évolution de la situation en direct :

14 Mar

Les équipements spéciaux sont obligatoires pour se rendre en Andorre ce jeudi

Col du Puymorens
©DIRSO 09

De petites chutes de neige sont en cours sur les Pyrénées. L’Ariège et les Pyrénées-Orientales sont concernés en altitude. Les accès en Andorre et au col du Puymorens sont délicats car la chaussée est glissante. Les équipements hivernaux sont obligatoires.

Chute de neige et vent violent. Ce jeudi matin, une nouvelle et peut-être dernière offensive hivernale entraîne des difficultés de circulation sur la RN320 côté Pyrénées-Orientales depuis Latour de Carole et côté Ariège à partir du carrefour de la Croisade et sur la RN22 vers l’Andorre.

Les chutes de neige doivent diminuer au fil ds heures. Ce Jeudi matin, l’accès en Andorre et le passage par le col du Puymorens requièrent les équipements spéciaux. Soyez prudents ou reportez votre déplacement jusqu’à ce que les conditions s’améliorent.

19 Déc

Pyrénées : les stations de ski ouvriront a minima pour les vacances de Noël

En 2017, Cauterets avait ouvert le 3 décembre.
©MaxPPP Laurent Dard

Les conditions météorologiques compliquent le début de la saison de ski. Après plusieurs reports, la saison devait initialement débuter le 1er décembre, les principales stations des Pyrénées se préparent à une ouverture samedi 22 décembre. Des ouvertures partielles. Piau-Engaly, par exemple, propose seulement 35% de ses pistes.

Les Pyrénées souffrent d’un déficit sévère d’enneigement depuis le début de saison. Les chutes de neige tardives de la semaine passée sont désormais bien entamées par le redoux de ces derniers jours. Une situation qui rend les perspectives d’ouvertures compliquées. Malgré ces aléas climatiques, il n’est pas question de rater, les vacances de Noël.
Les principales stations annoncent des ouvertures partielles sur les hauts de domaine.

Dans les Hautes-Pyrénées, Peyraguges, Piau-Engaly, le Grand Tourmalet, Luz, Saint-Lary et Hautacam. La plus haute des stations
Chacune des stations proposera un forfait adapté.

Dans l’Ariège, Ax-3-Domaines prépare le secteur du Saquet.
Dans les Pyrénées-Atlantiques, la Pierre Saint-Martin ouvre partiellement et il faudra attendre jeudi pour savoir si Gourette en fait de même.
Dans les Pyrénées-Orientales, Font-Romeu, les Angles et Porté-Puymorens accueillent des skieurs depuis début décembre.

Renseignez-vous avant de partir sur les pistes car la douceur des prochain jour peut compromettre tellle ou telle ouverture.

Le retour du froid et de la neige n’est pas annoncé dans les jours qui viennent. Tout au plus, un abaissement des températures à partir du jour de Noël.

23 Nov

Pyrénées : faute de neige, les stations de ski des Angles (PO) et d’Arcalis (Andorre) reculent leur ouverture

Station des Angles le 2 novembre 2018
©Les Angles village facebook

Les flocons tombent sur les Pyrénées. Mais ce n’est pas suffisant, pour confirmer le lancement de la saison ce samedi 24 novembre aux Angles, dans les Pyrénées-Orientales et à Vallnord-Arcalis en Andorre, comme initialement prévu. Les premières glisses sont reportées au 1er décembre.

Les deux stations ont communiqué il y a quelques heures pour annoncer qu’elles renonçaient à l’ouverture prévue pour ce week-end. Arcalís avait initialement envisagé une date de lancement le 17 novembre, et avait déjà reporté la semaine dernière mais gardait espoir d’ouvrir ce samedi 24.

La station catalane des Angles est confrontée aux mêmes difficultés. Elle devait être la première station française à ouvrir. Mais c’était sans compter sur la station de Porté-Puymorens qui a joué les précurseurs en proposant un week-end de glisse le 11 et 12 novembre. Mais qui a aussi renoncé à ouvrir entre temps. Les équipes techniques scrutent le ciel et espèrent un abaissement significatif de l’isotherme pour pouvoir produire de la neige.

La neige manque en bas de domaine

Dans son communiqué, la station andorrane évoque un manque de neige à basse altitude. Par ailleurs, la production de neige artificielle n’a pas été suffisante en raison de l’élévation de la température et de l’humidité. Comme souvent ce sont les bas de domaines qui sont insuffisamment enneigés.

Une grande majorité de stations de ski mise sur le 1er décembre

Cette année, il n’y aura pas de véritable ouverture en novembre. Le domaine espagnol de la Molina prévoit ce 24-25 novembre une ouverture partielle de son domaine avec un tarif unique de 10 euros. Et la station de la Massana, toujours en sierra de Cadi en Espagne fait tourner depuis déjà quelques semaines ses remontées mécaniques.
Côté français, le lancement de la saison est annoncé pour le 1er décembre. A condition toutefois que les conditions météorologiques le permettent.

 

 

06 Nov

Suite aux dernières chutes de neige, la station de Porté-Puymorens lance la saison de ski dans les Pyrénées dès ce samedi

Capture image vidéo

La saison de ski dans les Pyrénées débute dès ce samedi 10 novembre et ce sera à Porté-Puymorens, une des stations de ski des Pyrénées-Orientales. La neige est tombée en quantité suffisante pour permettre ce premier week-end d’ouverture.

Avec cette ouverture prématurée, Porté-Puymorens sera la première station des Pyrénées à accueillir des skieurs sur ses pistes. Une annonce faite sur les réseaux sociaux lundi 5 novembre.

Le 30 novembre devrait suivre la station des Angles, dans les Pyrénées Orientales également, puis le 1er décembre les domaines skiables principaux de la chaîne.

Une ouverture d’un week-end
Porté-Puymorens va ouvrir tout le week-end sur la base d’un forfait à 40 euros pour les deux jours. Deux secteurs au minimum seront ouverts. La station est une habituée des ouvertures prématurées. Son emplacement et son altitude (1600m – 2500m) lui permettent de bénéficier d’un bon enneigement.

21 Sep

Vidéo – La vertigineuse conquête du Canigou à VTT, le sommet emblématique des Pyrénées Catalanes

Alexis Righetti aborde la descente du Canigou
©Alexis Righetti

On connaît Alexis Righetti pour ces nombreux rides de l’extrême en VTT. Cette fois accompagné de Michel Boubekeur, ancien champion de windsurf toulousain, il s’est attaqué au Canigou. Le sommet des Catalans. Montée par une arrête vertigineuse et descente sur un sentier très raide. L’adrénaline était à son comble.

Pour conquérir le Canigou, la montagne sacrée, des Pyrénées catalanes, il a fallu du cran, un mental d’acier et des mollets en béton armé aux  deux riders. Le 1er septembre, ils sont venus à bout des 1500m de dénivelé accablés par 30 kg de charge (sac à dos et vélo) à hisser à 2784m par une cheminée en escalade facile quand on n’est pas encombré d’un vélo. Les images sont spectaculaires.

Après une nuit glaciale au sommet balayé par la tramontane, et un réveil tout en prière, ils ont abordé la descente. Toute aussi technique et dangereuse. Une pente très raide sur un chemin rocheux difficile sur lequel tout mauvais placement de roue peut entraîner une chute. Une sortie sans casse mais avec beaucoup de stress et une concentration nécessaire tout au long des 26km du parcours.

Des images vertigineuses pour relater cette aventure hors norme et dont les internautes raffolent. En 10 jours la vidéo a été vues plus de 164 000 fois.

Itinéraire : départ des Mariailles, montée par la cheminée. Descente jusqu’au pic Joffre puis au refuge de Bonne Aigue puis retour à Mariailles par le GR10.

18 Sep

Top départ de la saison de ski dans les Pyrénées : le calendrier

Ski à Cauterets
©MaxPPP / Laurent Dard

Vous avez des fourmis dans les jambes, c’est le manque de ski qui se fait sentir. Mais rassurez-vous, si la neige est au rendez-vous il ne reste plus que quelques semaines à patienter. La station des Angles dans les Pyrénées-Orientales compte ouvrir le bal et cela dès le 30 novembre.

A ce jour aucune trace de neige fraîche sur les sommets. Mais cela pourrait arriver très vite. Les caprices de la météo sont non programmables. Comme chaque année, l’annonce du calendrier des ouvertures de station donne le sourire aux inconditionnels. Donc si tout se passe bien le début de la saison de ski 2018-2019 dans les Pyrénées devrait débuter le vendredi 30 novembre pour la station des Angles dans les Pyrénées-Orientales. Ces dates ont été communiquées par les stations au site skiinfo.
Pour ceux qui ont leur habitude dans d’autres stations, le 1er décembre, un samedi, il sera possible de skier un peu partout dans le massif notamment :

  • Le Val d’Azun (65)
  • La Pierre Saint-Martin (64)
  • Le Grand Tourmalet (65)
  • Font-Romeu Pyrénées 2000 (66)
  • Luchon-Superbagnères (31)
  • Cauterets (65)
  • Saint-Lary Soulan (65)
  • Peyragudes (65)

Dans la foulée, Piau Engaly pense ouvrir son domaine le 5 décembre.

Côté ski de fond, le domaine nordique de Beille table sur le samedi 6 décembre. Ouverture également prévue ce jour pour :

  • Luz Ardiden (65)
  • Formiguères (66)
  • Le Cambre d’Aze (66)

Suivront le week-end du 8-9 décembre :

  • Gourette (64)
  • Ax 3 Domaines (09)
  • Porté Puymorens (66)

Puis le samedi 15 décembre :

  • Camurac (11)
  • Puyvalador (66) – La station n’a pas pu ouvrir lors de la saison précédente pour des raisons de budget.
  • Hautacam (65)
  • Ascou-Pailhères (09)
  • Les Monts d’Olmes (09)
  • Artouste (64)

Ouverture le 22 décembre pour Guzet (09).

La liste est encore incomplète, mais nul doute que l’information devrait arriver dans les jours qui viennent surtout si les flocons ne tardent pas trop à tomber.

02 Août

Canyons dans les Pyrénées : quelles sont les règles de sécurité à respecter ?

©Maxppp / MARIE SAUVEE

5 morts, le bilan de l’accident de canyoning survenu en Corse du Sud est lourd. La pratique de ce sport aquatique extrême, est dangereuse et exige le respect à la lettre de quelques règles de prudence. Dans les Pyrénées, l’activité attire un public nombreux.

L’accident survenu mercredi dans le canyon de Zoicu à Soccia (Haute-Corse) est hélas le triste résultat que des risques sont inutiles. Et les conditions météorologiques et le niveau de l’eau doivent être consultés systématiquement. Les orages fréquents en montagne sont un des indicateurs de risque. Les pluies torrentielles et parfois violentes font augmenter très rapidement le niveau de l’eau et provoquent des vagues qui déferlent avec une grande violence dans les passages étroits des canyons. Souvent la violence du phénomène ne permet pas de rejoindre les éventuels voies échappatoires.

Si ce sport est accessible au plus grand nombre, il est aussi très ludique et attirent des familles qui viennent chercher sensations fortes, dépaysement et activités sportives à partager. Cependant, même sur des parcours réputés faciles, il est impératif d’être accompagné par un guide ou un professionnel. Les pièges sont nombreux. La force de l’eau, les siphons, les toboggans sont autant de passages engagés qu’il faut savoir aborder. Hors dans un canyon, les conditions changent souvent au gré de la météo et de la quantité d’eau.

Que faire avant s’engager dans un canyon ?

  • Connaître les conditions météorologiques avant de faire du canyoning et renoncer si elles ne sont pas bonnes
  • Etre équipé avec un matériel adapté ( casques, harnais, corde, combinaison, vêtements adaptés)
  • Respecter l’avancée du groupe, ne pas prendre de l’avance et rester en contact visuel avec ceux qui sont devant et derrière
  • Manger et boire. Évoluer dans l’eau est un effort intense. Il faut donc respecter les besoins de son organisme
  • Ne pas s’engager dans parcours trop difficile ou trop technique en tenant compte de se conditions physiques et de ses compétences (cf descente en rappel)
  • Penser que le terrain est glissant. Donc être vigilant et attentif. Les entorses, écorchures, fractures sont les causes de secours les plus courantes.

Lire les règles de sécurité à respecter lors des sorties en canyoning de la Fédération Française d’escalade.