21 Sep

Vidéo – La vertigineuse conquête du Canigou à VTT, le sommet emblématique des Pyrénées Catalanes

Alexis Righetti aborde la descente du Canigou
©Alexis Righetti

On connaît Alexis Righetti pour ces nombreux rides de l’extrême en VTT. Cette fois accompagné de Michel Boubekeur, ancien champion de windsurf toulousain, il s’est attaqué au Canigou. Le sommet des Catalans. Montée par une arrête vertigineuse et descente sur un sentier très raide. L’adrénaline était à son comble.

Pour conquérir le Canigou, la montagne sacrée, des Pyrénées catalanes, il a fallu du cran, un mental d’acier et des mollets en béton armé aux  deux riders. Le 1er septembre, ils sont venus à bout des 1500m de dénivelé accablés par 30 kg de charge (sac à dos et vélo) à hisser à 2784m par une cheminée en escalade facile quand on n’est pas encombré d’un vélo. Les images sont spectaculaires.

Après une nuit glaciale au sommet balayé par la tramontane, et un réveil tout en prière, ils ont abordé la descente. Toute aussi technique et dangereuse. Une pente très raide sur un chemin rocheux difficile sur lequel tout mauvais placement de roue peut entraîner une chute. Une sortie sans casse mais avec beaucoup de stress et une concentration nécessaire tout au long des 26km du parcours.

Des images vertigineuses pour relater cette aventure hors norme et dont les internautes raffolent. En 10 jours la vidéo a été vues plus de 164 000 fois.

Itinéraire : départ des Mariailles, montée par la cheminée. Descente jusqu’au pic Joffre puis au refuge de Bonne Aigue puis retour à Mariailles par le GR10.

18 Sep

Top départ de la saison de ski dans les Pyrénées : le calendrier

Ski à Cauterets
©MaxPPP / Laurent Dard

Vous avez des fourmis dans les jambes, c’est le manque de ski qui se fait sentir. Mais rassurez-vous, si la neige est au rendez-vous il ne reste plus que quelques semaines à patienter. La station des Angles dans les Pyrénées-Orientales compte ouvrir le bal et cela dès le 30 novembre.

A ce jour aucune trace de neige fraîche sur les sommets. Mais cela pourrait arriver très vite. Les caprices de la météo sont non programmables. Comme chaque année, l’annonce du calendrier des ouvertures de station donne le sourire aux inconditionnels. Donc si tout se passe bien le début de la saison de ski 2018-2019 dans les Pyrénées devrait débuter le vendredi 30 novembre pour la station des Angles dans les Pyrénées-Orientales. Ces dates ont été communiquées par les stations au site skiinfo.
Pour ceux qui ont leur habitude dans d’autres stations, le 1er décembre, un samedi, il sera possible de skier un peu partout dans le massif notamment :

  • Le Val d’Azun (65)
  • La Pierre Saint-Martin (64)
  • Le Grand Tourmalet (65)
  • Font-Romeu Pyrénées 2000 (66)
  • Luchon-Superbagnères (31)
  • Cauterets (65)
  • Saint-Lary Soulan (65)
  • Peyragudes (65)

Dans la foulée, Piau Engaly pense ouvrir son domaine le 5 décembre.

Côté ski de fond, le domaine nordique de Beille table sur le samedi 6 décembre. Ouverture également prévue ce jour pour :

  • Luz Ardiden (65)
  • Formiguères (66)
  • Le Cambre d’Aze (66)

Suivront le week-end du 8-9 décembre :

  • Gourette (64)
  • Ax 3 Domaines (09)
  • Porté Puymorens (66)

Puis le samedi 15 décembre :

  • Camurac (11)
  • Puyvalador (66) – La station n’a pas pu ouvrir lors de la saison précédente pour des raisons de budget.
  • Hautacam (65)
  • Ascou-Pailhères (09)
  • Les Monts d’Olmes (09)
  • Artouste (64)

Ouverture le 22 décembre pour Guzet (09).

La liste est encore incomplète, mais nul doute que l’information devrait arriver dans les jours qui viennent surtout si les flocons ne tardent pas trop à tomber.

02 Août

Canyons dans les Pyrénées : quelles sont les règles de sécurité à respecter ?

©Maxppp / MARIE SAUVEE

5 morts, le bilan de l’accident de canyoning survenu en Corse du Sud est lourd. La pratique de ce sport aquatique extrême, est dangereuse et exige le respect à la lettre de quelques règles de prudence. Dans les Pyrénées, l’activité attire un public nombreux.

L’accident survenu mercredi dans le canyon de Zoicu à Soccia (Haute-Corse) est hélas le triste résultat que des risques sont inutiles. Et les conditions météorologiques et le niveau de l’eau doivent être consultés systématiquement. Les orages fréquents en montagne sont un des indicateurs de risque. Les pluies torrentielles et parfois violentes font augmenter très rapidement le niveau de l’eau et provoquent des vagues qui déferlent avec une grande violence dans les passages étroits des canyons. Souvent la violence du phénomène ne permet pas de rejoindre les éventuels voies échappatoires.

Si ce sport est accessible au plus grand nombre, il est aussi très ludique et attirent des familles qui viennent chercher sensations fortes, dépaysement et activités sportives à partager. Cependant, même sur des parcours réputés faciles, il est impératif d’être accompagné par un guide ou un professionnel. Les pièges sont nombreux. La force de l’eau, les siphons, les toboggans sont autant de passages engagés qu’il faut savoir aborder. Hors dans un canyon, les conditions changent souvent au gré de la météo et de la quantité d’eau.

Que faire avant s’engager dans un canyon ?

  • Connaître les conditions météorologiques avant de faire du canyoning et renoncer si elles ne sont pas bonnes
  • Etre équipé avec un matériel adapté ( casques, harnais, corde, combinaison, vêtements adaptés)
  • Respecter l’avancée du groupe, ne pas prendre de l’avance et rester en contact visuel avec ceux qui sont devant et derrière
  • Manger et boire. Évoluer dans l’eau est un effort intense. Il faut donc respecter les besoins de son organisme
  • Ne pas s’engager dans parcours trop difficile ou trop technique en tenant compte de se conditions physiques et de ses compétences (cf descente en rappel)
  • Penser que le terrain est glissant. Donc être vigilant et attentif. Les entorses, écorchures, fractures sont les causes de secours les plus courantes.

Lire les règles de sécurité à respecter lors des sorties en canyoning de la Fédération Française d’escalade.

 

15 Mai

Un nouveau guide pour se balader dans les Pyrénées en famille

Ce guide préparé par Patrice Teisseire-Dufour vous emmènera en balade entre Pyrénées-Orientales, Aude et Ariège. 26 itinéraires adaptés à toute la famille. Pour chacun d’entre eux, le texte précis vous guide au fil du sentier. Le tout agrémenté de belles photos et d’infos pratiques. Tout ce qu’il faut pour partir serein en promenade.

Il n’est pas toujours facile de trouver des idées de randonnées idéales pour partir en montagne en famille. Le journaliste de Pyrénées Magazine, Patrice Teisseire-Dufour, connaît les Pyrénées par coeur. Fort de cette connaissance, il a sélectionné 26 balades parmi les 300 qu’il a effectué au cours de ces 10 dernières années.
Des itinéraires pour toute la famille donc accessibles à tous mais aussi qui permettront aux novices comme aux connaisseurs de profiter des plus beaux coins de la chaîne dans sa partie la plus orientale dans les départements de l’Aude, de l’Ariège et des Pyrénées-Orientales. Trois thématiques principales ont guidé la sélection des parcours avec comme atouts le caractère de la nature et du patrimoine.

Le guide recèle une mine d’informations sur les différents parcours. Le lecteur est guidé pas à pas tout le long de son ascension. Chaque fiche indique le niveau de difficulté, le dénivelé et la durée de la sortie à prévoir.

Il ne reste plus qu’à patienter un peu. Le temps que la météo se remette au beau pour partir, guide dans le sac à dos, découvrir les merveilles des Pyrénées.

Editions Sud-Ouest, prix de vente 10 euros.

22 Mar

L’accès en Andorre reste fermé à la circulation à tous les véhicules ce jeudi matin

Carrefour de la Croisade
©DIRSO 09

La RN320 et la RN 22 sont ce jeudi matin fermées à la circulation. Les accès vers l’Andorre et le col du Puymorens sont impossibles depuis mercredi. En cause la tempête de vent et de neige qui a balayé les sommets des Pyrénées-Orientales de l’Andorre et de l’Ariège dans la journée de mercredi.

Ce jeudi matin, il est toujours impossible de se rendre en Andorre par l’Ariège et les Pyrénées-Orientales en raison des conditions de conduite difficiles sur le secteur montagne. Une grosse tempête de vent avec des rafales a plus de 200km/h s’est produite sur cette partie du massif des Pyrénées.

Des restrictions sont toujours en place sur :

  • les N320 et N22 accès Andorre entre l’Hospitalet près l’Andorre et le Pas de la Case,
  • la N320 Col du Puymorens entre La Vignole et la Croisade.

Actuellement, les équipements spéciaux sont obligatoires pour circuler en montagne.

Avec le retour de conditions météo plus stables, les restrictions devraient être levées dans la journée. Pour suivre l’évolution en temps, voir le site de la DIRSO 09.

Le vent a soufflé à plus de 204km/h sur les Pyrénées andorannes

Une congère de 2m de hauteur au col du Puymorens
©Dirso 09

Le vent a soufflé très fort sur les sommets pyrénéens mercredi. En Andorre, une pointe à 204,5 km/h a été enregistrée à la station Fonts d’Arinsal. La tempête a touché une grande partie des Pyrénées, mais c’est du côté oriental de la chaîne qu’il a soufflé le plus fort, formant d’énormes congères.

La station de Pyrénées 2000 Font Romeu a fermé son domaine en raison des fortes rafales.

06 Mar

Une vidéo époustouflante mixant « ski et highline extrêmes » sur le Cambre d’Aze dans les Pyrénées-Orientales

Capture d'écran vidéo

Capture d’écran vidéo

Le collectif « La montagne j’adore, j’adhère » (LMJJ) publie une vidéo époustouflante mêlant deux disciplines sportives et engagées. Alors que des skieurs de l’extrême s’engagent dans le couloir du vermicelle au d’autres tentent la traversée sur une highline sur le Cambre d’Aze, un des sommets emblématiques des Pyrénées-Orientales.

Deux disciplines aussi difficiles et spectaculaires l’une que l’autre réalisées dans les Pyrénées, sur les pentes raides du Cambre d’Aze réunies dans une vidéo signée « Petrole Production ». C’est un spectacle à couper le souffle et à faire rêver les amateurs de sensations fortes. A voir sans modération.

C’est la première vidéo publiée par ces passionnés des Pyrénées. On attend avec impatience les prochaines

23 Fév

Les Pyrénées sous des monceaux de neige

©Météo Pyrénées ‏Congères de 5m au Port d'Envalira le plus haut col routier des Pyrénées à 2400m

©Météo Pyrénées
‏Congères de 5m au Port d’Envalira le plus haut col routier des Pyrénées à 2400m

Le soleil est de retour et les vacanciers peuvent enfin profiter de cette manne tombée du ciel. Dans les stations de ski et aux cols le manteau neigeux atteint plusieurs mètres de neige au delà de 2000m d’altitude. Les photos et les vidéos sont impressionnantes.

Avec plus de 3,5 de neige la station de Cauterets fait partie des domaines les plus enneigés cette fin février. Porté Puymorens et Gourette cumulent également plus de 3m de poudreuse sur les parties hautes de leur domaine skiable. Si les records d’enneigement ne sont pas battus, il n’en reste pas moins que la dernière tempête a apporté en 48h d’intempéries d’importants cumuls.
La quasi-totalité du massif a été concernée par cet épisode neigeux intense entre le 18 et le 21 février. Le manteau neigeux s’est alors fortement épaissi dans les quatre départements allant des Pyrénées-Atlantiques à l’Ariège. En effet, lors de cet épisode, il est tombé de l’ordre de 60 cm de neige à 1800 m d’altitude, entre 70 cm et 1 m au-dessus de 2000 m. Seul le département des Pyrénées-Orientales a été peu touché par l’épisode neigeux.

L’enneigement dans les Pyrénées est désormais remarquable

On relève, par exemple, une hauteur de neige de 3 m à la station automatique du lac d’Ardiden (Hautes-Pyrénées, 2445 m) ainsi qu’à celle du Puigmal (Pyrénées-Orientales, 2465 m), et de 3,20 m à la station automatique de Port d’Aula (Ariège, 2140 m).
Dans les trois-quarts ouest des Pyrénées, qui ont été les plus touchés par l’épisode neigeux, l’enneigement est continu dès 700 ou 800 m d’altitude. On observe des épaisseurs de neige, respectivement pour les versants nord et sud, voisins de 90 et 50 cm à 1500 m d’altitude, 1,50 m et 90 cm à 1800 m d’altitude, 3 et 2 m à partir de 2100 m d’altitude, indique Météo France.

Panorama depuis le Pic du Midi (23 février) à 2877m

©Maria Lafourcade / France 3 Occitanie

©Maria Lafourcade / France 3 Occitanie

A Cauterets, la dameuse creuse son chemin dans plusieurs mètres de poudreuse

Dans la partie orientale de la chaîne, l’enneigement est moins remarquable mais néanmoins très bon pour la saison. L’enneigement continu débute vers 1400 m dans les Pyrénées-Orientales. À 1500 m d’altitude, il y a 10 à 20 cm de neige. À 2000 m, l’épaisseur du manteau neigeux est voisine de 1,40 m dans le massif du Capcir-Puymorens, 1 m dans celui de Cerdagne-Canigou. À la station automatique du Canigou (2150 m), la hauteur de neige mesurée est de 1,35 m, pour une moyenne sur les 20 dernières années de 1,04 m.

26 Jan

Difficultés de circulation vers l’Andorre en raison des chutes de neige

Les chutes de neige en cours rendent la circulation compliquée sur la RN 20 en direction de l’Andorre. Les équipements spéciaux sont obligatoires. Le col de Porté Puymorens est fermé. La plus grande prudence est nécessaire sur l’ensemble du réseau routier d’altitude dans l’Ariège mais aussi dans les Pyrénées-Orientales.

Carrefour de la Croisade ©Dirso 09

Carrefour de la Croisade
©Dirso 09

Les accès vers l’Andorre depuis l’Ariège et les Pyrénées-Orientales sont difficiles en raison des chutes de neige qui rendent la chaussée glissante. Côté ariégeois les équipements hivernaux sont obligatoires pour circuler sur la RN 20 à partir d’Albiès avant Luzenac. Du côté des Pyrénées-Orientales, les automobilistes sont concernés  à partir de la Latour de Carol.

Les flocons sont attendus dès 700m

C’est l’ensemble du réseau routier départemental d’altitude qui est concerné sur les départements des Pyrénées.

Dans les Pyrénées-Orientales, la circulation est interdite à tous véhicules sur la RN 320, entre « la Vignole » et « la Croisade » et sur la RN22 vers l’Andorre. Dans l’Ariège, les équipements son obligatoires dès Ax-les-Thermes.

Le col du Porté-Puymorens est fermé.

Pour suivre l’évolution de la situation en temps réel, consultez le site de la DIRSO 09

09 Jan

Plongée au coeur de la Cité des sports de Font-Romeu, un pôle d’excellence

©Cité de l'excellence sportive de Font-Romeu

©Cité de l’excellence sportive de Font-Romeu

La Cité d’excellence sportive de Font-Romeu accueille depuis un demi-siècle les sportifs de haut-niveau qui s’entraînent notamment pour les Jeux-Olympiques. Unique en Europe ce site concentre en un seul lieu : un lycée, un CREPS et un centre d’entrainement en altitude.

Depuis 50 ans, des élèves de toute la région et des athlètes du monde entier viennent s’y former et se préparer.
Son histoire est intimement lié aux Jeux Olympiques.

Depuis sa création en 1967, le Centre national d’Entrainement en Altitude a accueilli des milliers de sportifs français et internationaux .
Des athlètes qui choisissent de se préparer en altitude.
Pour répondre aux exigences du haut-niveau, le centre s’est doté d’équipements de pointe et possède un savoir faire unique dans l’optimisation de la performance sportive.

Quel est le point commun entre le biathlète Martin Fourcarde, le nageur Camille Lacourt et la skieuse ariégeoise Perrine Laffont: ils ont tous été élèves au lycée sportif Pierre de Coubertin de Font –Romeu.
L’ établissement est devenu une référence dans la formation des futurs champions. Des espoirs qui doivent concilier études et sport de haut niveau.
Rencontre avec un jeune prodige du snowboard, l’ariégeois Enzo Valax.

La cité sportive a permis à des centaines d’athlètes de décrocher des médailles olympiques. Aujourd’hui le site est en ordre de marche pour Paris 2024 et se positionne pour devenir officiellement un centre de préparation Olympique.
Ces Jeux Olympiques organisés en France font déjà rêver les jeunes athlètes français, cette génération Paris 2024 que Font Romeu espère emmener au sommet.

Un feuilleton signé Sophie Pointaire et Jean-Pierre Duntze