31 Juil

Après le passage du Tour de France, le col du Portet se partage entre randonneurs et cyclistes amateurs

Cohabitation entre cyclistes te randonneurs au col du Portet
©France 3 Occitanie

Mercredi dernier, les coureurs du Tour de France grimpaient le col du Portet pour une arrivée inédite à 2200 mètres d’altitude. La route jusqu’au sommet a d’ailleurs été aménagée pour l’occasion. Mais que va devient le col désormais ?

5 jours après le passage du Tour de France, il reste encore quelques traces. Mais, la montagne reprend ses droits. Et le revêtement « tout neuf » du col du Portet (2215m) attire désormais un nouveau public. L‘endroit est devenu un  « spot » pour les grimpeurs à vélo, déjà en nombre dans les Hautes-Pyrénées, à la conquête des cols mythiques.

Si la destination est nouvelle pour les cyclotouristes, elle l’est moins des randonneurs, nombreux à partir du col pour se balader dans le secteur du Néouvielle. Et le bitume, ils apprécient moins, préférant les sentiers de pleine nature.
Alors, pour protéger le site d’une trop forte affluence, la mairie de Saint-Lary va mettre en place un système de régulation. A partir du 1er août, les voitures seront interdites sur les pentes du col entre 10h et 16h.

Maria Laforcade et Régis Cothias sont allés à la rencontre des visiteurs :

04 Juin

Le Tourmalet a retrouvé son géant, les cyclistes aussi

©France 3 Occitanie

La montée de la statue du géant au col du Tourmalet est toujours un événement. Elle annonce le début de la saison estivale dans les Pyrénées. C’est le signal de départ pour les amateurs de cyclotourisme, nombreux à avoir gravi le dénivelé en compagnie d’Octave et à se projeter sur les routes des col comme les coureurs du Tour de France.

Environ 1000 cyclistes s’étaient donnés rendez-vous pour accompagner la réinstallation du Géant au col du Tourmalet samedi dernier. Un rituel festif et sportif qui a désormais 18 ans et qui rassemble amateurs de deux roues et de Pyrénées. Il faut dire que dans les Hautes-Pyrénées, le tourisme du vélo connait un vif succès.

Michel Pelieu, Président du Département des Hautes-Pyrénées :

Plus de 30 Tours Opérateurs programment le vélo dans les cols des Hautes Pyrénées. C’est des gens qui viennent, qui consomment sur le territoire avec un pouvoir d’achat intéressant. »

Régis Cothias et Emmanuel Fillon étaient présents pour l’installation de la statue dans ses quartiers d’été :

24 Mai

Cycl’n Trip, ce sont 10 cols mythiques des Pyrénées réservés aux cyclistes cet été

©MaxPPP / VACHER Philippe

Il y a une saison pour les skieurs, une autre pour les cyclistes et plus particulièrement les grimpeurs. Avec l’opération Cycl’n Trip, ce sont 10 des plus beaux cols des Pyrénées qui seront spécialement dédiés aux vélos. Du col de Peyresourde au Tourmalet entre le 30 juillet et le 3 août.

C’est un tour des cols des Hautes-Pyrénées sur 100km. 10 ascensions des cols les plus connus répartis sur 5 matinées. Chaque jour entre 9h et 12h, la route d’accès à un col sera priorisé pour les cyclistes. Chaque jour c’est un itinéraire et un coin différents des Hautes-Pyrénées. L’idée est de se faire plaisir et de se mesurer au dénivelé, sans départ groupé, sans chrono, juste pour le plaisir de pédaler tout seul ou entre amis. Et d’être sur une route où les voitures ne sont pas autorisées.

C’est aussi un moment festif. Des ravitaillements et des animations sont prévus.

Voici le programme, accrochez-vous ça monte :

• Lundi 30 juillet : COLS DE PEYRESOURDE-ALTIPORT 007, VAL-LOURON AZET, COL DU PORTET

• Mardi 31 juillet : COL D’ASPIN

• Mercredi 1er août : COL DU TOURMALET, MONTÉE DE LUZ ARDIDEN

• Jeudi 2 août : MONTÉE DU HAUTACAM, COL DE COURADUQUE

• Vendredi 3 août : COLS DES BORDÈRES, DU SOULOR, DE L’AUBISQUE

Tous les renseignements.

Et le teaser

D’ici là, il est possible de s’entraîner. Les cols d’Aubisque et du Tourmalet sont déneigés et ouvrent à la circulation.

20 Avr

Un éboulement emporte la chaussée du col de Marmare en Ariège, la circulation est interdire

©Ariège, le département

L’hiver long et rigoureux ainsi que les nombreuses chutes de neige qui se sont produits en Ariège cet hiver ont fragilisé les terrains et les bas côté de la route. Un glissement de terrain s’est produit sur la RD 20 conduisant au Col de Marmare depuis la commune de Caussou. La circulation est interdite à tous les véhicules dans les deux sens.

L’éboulement s’est produit sur  300m environ avant l’arrivée au col de Marmare rendant le passage des véhicules impossible dans les deux sens de circulation.
Le département de l’Ariège informe le public que :

  • Accès interdit à tout type de véhicule, depuis l’embranchement de la RD 44 permettant l’accès à la commune de Vaychis d’un côté, et le Col de Marmare de l’autre.
  • et que cette section de la RD 20 restera fermée à la circulation jusqu’au 30 octobre 2018 au moins.

 

 

 

18 Avr

En images, le déneigement de la route du col du Tourmalet ensevelie sous plusieurs mètres de neige

La route du col du Tourmalet le 17 avril.
©Luc Truffert / France 3 Occitanie

Depuis une semaine, les opérations de déneigement ont débuté du côté du Tourmalet. Chasse-neige et fraiseuse dégagent la route, avec plusieurs jours d’avance par rapport aux années précédentes. Une opération spectaculaire qui cette année est particulièrement délicate en raison des cumuls de neige et du risque d’avalanche.

L’opération de déneigement a débuté le 9 avril depuis le parking de Tournaboup. Quelques semaines avant la date habituelle en mai. En quelques jours plusieurs kilomètres ont été dégagés. Mais ce n’est pas encore terminé. I faudra encore un mois pour la réouverture de la route aux automobilistes.

La difficulté pour les équipes du département des Hautes-Pyrénées et celles des techniciens d’entretien des pistes du Grand Tourmalet qui se sont associés au dégagement de la route reste la quantité de neige. Un mètre en cumul en début de route qui ont vite augmenté au fil de la montée pour atteindre 6 à 7 m à l’endroit le plus haut. Un vrai casse tête pour les personnels qui cherchent où se trouve le bitume, enseveli sous des monceaux de neige. Il n’est pas facile de se repérer. L’autre danger vient des avalanches qui peuvent se déclencher surtout au moment le plus chaude la journée.

Reportage de Luc Truffert et Jack Levé :

L’ascension du col du Tourmalet est attendue par les nombreux cyclistes qui veulent mesurer leur niveau. D’autant plus que le passage du peloton du Tour de France est prévu le vendredi 27 juillet prochain lors de la 19e étape entre Lourdes et Laruns.

05 Juil

« On s’y col » 4 dates pour grimper à vélo 4 cols mythiques des Pyrénées

Col du Soulor 2016 ©CDT 64

Col du Soulor 2016
©CDT 64

L’opération « On s’y col » permet aux cyclistes amateurs de vivre une expérience unique en grimpant les cols mythiques des Pyrénées fréquemment empruntés les cyclistes du Tour de France à l’assaut des Pyrénées. 4 cols pour 4 ascensions dont une nocturne. Premier coup de pédale le 9 juillet à la Pierre Saint-Martin. 

L’opération « On s’y col » créée en 2015 rencontre un succès croissant. 600 participants en 2015 et 1200 en 2016.  La troisième édition propose pour la première fois une ascension nocturne du col du Soulor, une nuit de pleine lune.

Le principe est simple et se veut convivial. C’est gratuit, les inscriptions sont ouvertes à tous, quelque soit son niveau. Les routes des cols sont pour l’occasion fermées à la circulation, ce qui permet d’aborder la montée à son rythme tout en profitant des paysages pittoresques des Pyrénées, du passage dans les villages aux lacets les plus hauts. Après l’effort un repas festif, accompagnés d’une la remise de tee-shirts et de diplômes, et pour la première fois l’organisation d’un jeu concours avec séjour à la clé.

4 cols des Pyrénées à grimper à vélo pour le plaisir :

  • Col de la Pierre-Saint-Martin, le dimanche 9 juillet
  • Col du Soulor en version nocturne, le samedi 22 juillet
  • Col de Bagargui, le dimanche 27 août
  • Col d’Aubisque, le dimanche 10 septembre

 

 

01 Juin

Cyclistes, accompagnez la montée du géant du Tourmalet

Le géant du Tourmalet ©Thomas Muncke / MaxPPP

Le géant du Tourmalet
©Thomas Muncke / MaxPPP

Pour la 9ème année, les cyclistes amateurs sont invités à accompagner de la statue d’Octave Lapize au col du Tourmalet pour la période estivale. Aujourd’hui, 100 ans après cet exploit, sa statue voit passer les centaines de cyclistes. La montée du Géant est prévue samedi 3 juin.

Quel cycliste n’a pas eu envie de relever le défi de gimper le col ! Cette année encore, l’invitation est lancée aux amateurs de vélo pour effectuer cette transhumance à 2115m dont l’objectif final est d’installer pour l’été la monumentle statue du géant sur pédestal. Cette année la montée se fera en compagnie de Bastien Montès (champion du monde de ski de vitesse 2017).

Actuellement installé dans le parc du Carré Py’Hôtel, à Gerde, le géant est fin prêt pour retrouver l’air des cimes.

Le départ se fera au son de la banda Lo Muchachos à 9h30 depuis Bagnères-de-Bigorre. Même si le début de l’accueil au sommet débute à 11h30, il ne sera pas question de chrono car l’ascension du col mythique est ouverte à tous les cyclistes amateurs. Et chacun à son rythme.

Voici le programme spécial des festivités :

Rendez-vous à l’Hôtel de Ville Bagnères-de-Bigorre, samedi 3 juin.

  • 8h00 : Accueil, distribution des bracelets qui permettront de bénéficier du ravitaillement au sommet du col.
  • 9h30 : Départ au son de la banda «Los Muchachos» et animation musicale au cours de l’ascension (ravitaillement liquide et assistance mécanique Sport 2000 à La Mongie).
  • 11h30 : Début de l’accueil au sommet du Tourmalet. Dégustation du gâteau «Le Géant du Tourmalet». Recette originale du Syndicat des Boulangers des Hautes-Pyrénées.
    Mise en place du Géant du Tourmalet

24 Juin

Les Pyrénées haut lieu du cyclotourisme

©MaxPPP

©MaxPPP

Attirés par ses paysages, ses routes et ses cols mythiques, les Pyrénées sont un terrain de sport prisé des cyclotouristes. Sous le label « Pyrénées cyclo » des hôteliers, photographes, transporteurs, loueurs se sont regroupés pour étendre la gamme des services à leur proposer.

Le col du Tourmalet, le col d’Aspin, le plateau de Beille, le col du Soulor font partie de l’univers sportif de tous les amateurs de vélo. A l’approche du Tour de France et depuis l’ouverture des routes d’altitude fermées l’hiver, les cyclistes sont nombreux à sillonner le massif en pédalant.
Les professionnels du tourisme tentent de capter ces touristes. Il se sont regroupés sur le label « Pyrénées cyclo ».

Régis Cothias et Jean-Yves Bascands sont allés à la rencontre de cyclistes amateurs sur les routes des Hautes-Pyrénées :


Ls Pyrénées haut lieu du cyclotourisme

06 Juin

Le géant du Tourmalet a retrouvé ses quartiers d’été

Le géant du Tourmalet prend ses quartiers d'été. ©Bagneres-adour.com

Le géant du Tourmalet prend ses quartiers d’été.
©Bagneres-adour.com

La saison du vélo est officiellement lancée. Chaque 1er week-end de juin  la statue d’Octave Lapize retrouve sa place au col du Tourmalet. C’est un moment festif que les cyclistes amateurs aiment suivre. Ce dimanche, ils étaient plus de 2000 à accompagner le camion qui transportait en fanfare la statue.

Petit coup d’oeil sur une arrivée à 2115m comme il se doit :

Le col du Tourmalet est le plus haut col routier des Pyrénées situé entièrement en France avec 2 115 m.
Le géant du Tourmalet, c’est cette sculpture monumentale qui symbolise l’arrivée du cycliste Octave Lapize au col du Tourmalet, il y a un peu plus de 100 ans. Il fut le premier coureur à franchir le col à vélo.

Pendant l’hiver, la statue est redescendue. Elle est hébergée à l’abri de la neige dans le centre sportif de Laurent Fignon à Gerde. Le 1er samedi du mois de juin, elle gravit le col du Tourmalet pour y passer l’été. Cette ascension printanière appelée « la montée du géant du Tourmalet » est devenue une épreuve sportive pour les cyclistes amateurs et les amoureux des cols qui suivent son parcours, mais c’est aussi un rendez-vous festif pour le public.

Et pour de nombreux cyclistes, le lancement officiel de la saison du vélo dans les Pyrénées. Toutes les routes et cols de montagne étant dégagés et ouverts à la circulation.

09 Mai

Les images, toujours impressionnantes, du déneigement du col du Tourmalet

Déneigement col du Tourmalet capture vidéo

Déneigement col du Tourmalet
capture vidéo

Chaque année, la route du col du Tourmalet 2115m, doit être déneigée à la fin de l’hiver. Des monceaux de neige ont été déplacés par les agents du département des Hautes-Pyrénées pour mettre au sec la chaussée. Le col du Tourmalet fait partie des spots préférés des cyclistes. Si la route est dégagée, celle-ci n’est pas encore officiellement ouverte, mais cela ne devrait pas  tarder.

Regardez le travail des conducteurs virtuoses à l’oeuvre avec la vidéo proposée par le CD 65.
Un travail souvent périlleux car il faut pousser la neige à l’extrême bord de la route. La maîtrise des engins est essentielle.

La route n’est pas encore officiellement ouverte aux voitures. Si vous vous y rendez, c’est encore sous votre responsabilité. La date d’ouverture du col sera annoncée dans les prochains jours sur la page Facebook du Grand Tourmalet.

La montée de la statue géante d’Octave est prévue pour le samedi 4 juin.

Dans les Pyrénées les cols d’Aubisque, de Pailhères, de la Core, du Pradel, d’Agnel et de l’Izoard ne sont pas ouverts à la circulation et donc aux cyclistes. Pour connaître leur état d’ouverture cliquez ici.